9-SOLIDARITE

5 commentaires pour 9-SOLIDARITE

  1. arbitraire dit :

    Cher Monsieur Briando,

    Il est bien dommage que vous ne teniez pas compte des témoignage que vous recevez..
    Par 2 fois il fut question de ma part des remarques importantes sur les conditions des nouvelles domesticités du xxI siècle dont fait parti ce job AESH (qui va encore changer de nom) dans l’ Education nationale et de la mettre en rapport avec la destruction du métier de professeur.

    Sachez cher Monsieur Briando, que d’après des documents directs Des Services de Monsieur Blanquer and co, une plateforme est en construction à partir de laquelle les professeurs pourront s’informer aussitot qu’un élève handicapé leur posera problème en classe. A cela s’ajoutera des contenus spécifiques à leurs formations…
    Cela pour vous dire que la perspective n’est pas à une amélioration de ce job ( Le rectorat de Paris ne trouve pas suffisamment de « personnel » pour ce « métier ») ni au recrutement sur le long terme sauf à garder suffisamment de « volontaires » Bac moins quelque chose… pour les élèves les moins autonomes.
    Nous ne pourrions imaginer une classe avec 2 à 5 « AESH » voir + et le professeur … sauf à une sélection…
    Déjà je fus témoin dans mon lycée en début d’année scolaire de la constitution de mon emploi du temps en fonction des parents (statut social) et non des difficultés des élèves. Mais CHUTTTT…. Silence
    A noter les abus pas seulement quant à nos conditions de travail (les collègues regardent beaucoup leur feuille de paie, je les comprends) mais aussi à la formation qui n’est que prétexte pour rassurer les parents. Elargissons aux injustices qui se présentent envers les élèves, à tous ces personnels qui nous « commandent » (ici je pense aux services médico-sociaux , aux instituteurs spécialisés qui squattent les instances hiérarchiques , sans connaitre le fonctionnement du second degré) avec des préconisations qui deviennent des injonctions. Ici je pense en particulier au Gevasco appréhendé non pas comme un outil qui informe sur l’élève mais comme une ordonnance médicale. Si bien que l’on n’a aucune autonomie dans le travail quand il n’est pas caché dans le bureau d’un « chef » etc… etc…

    Bien à toi camarade. Avec toi, on sait maintenant que c’est encore la vieille école républicaine qui tient le manche. Les arbres on encore du « mouron » à se faire.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,

      Nous sommes désolés mais après maintes vérifications, nous ne constatons pas de témoignages reçus de votre part que celui ci présent.
      En réponse à votre commentaire sur la plate forme dédiée aux enseignants: elle correspond à une demande récurrente de nos collègues enseignants dont maints, faute de formation spécifique, restaient désarmés par l’ampleur des élèves en situation de handicap auxquels ils doivent faire face et en tenant de la typologie des difficultés rencontrées. Il est effectivement dommage que cette plate forme ne puisse être accessible aux AESH.

  2. corsi dit :

    ont-il depuis obtenu gain de cause? je suis moi-aussi concernée par la précarité des AVS-EVS et d’ailleurs j’aimerais solliciter votre aide par rapport au non renouvellement de mon contrat d’AVSI

    > Voici ma situation : je suis AVSI (contrat de type assistant d’éducation, 6 CDD d’un an maxi) depuis le 07 janvier 2008 à Nice, j’ai été renouvellée chaque année depuis et à la rentrée de septembre 2013 il me restait encore quatre mois à faire jusqu’au 07 janvier 2014 pour faire mes 6 ans. Mais ma responsable AVSI à Nice m’a contacté aujourd’hui en me disant que mon contrat s’arrêterait le 31 aout 2013 et ne serait pas prolongé jusqu’à janvier. Le motif invoqué est que  » les contrats des AVSI partant en milieu d’année comme moi ne sont pas renouvellés pour quelques mois car cela pose par la suite des problèmes dans les écoles » (selon les dires de responsable, sous entendu cela lui fait aussi plus de travail quand elle doit recruter d’autres AVSI pendant l’année).

    Je me trouve désormais dans une situation grave car je comptais encore financièrement sur ces mois à venir. De plus lors de la réunion éducative de mars 2013 concernant l’enfant handicapé souffrant de troubles autiste Asperger dont j’ai la charge en ce moment, la psychologue scolaire a décidé qu’il serait favorable pour l’enfant que ce se soit moi qui fasse la liaison pour la rentrée prochaine pour son entrée en CP car je le suis depuis septembre 2013 et qu’il a énormement progressé.

    Cet enfant a besoin de stabilité et je le connais bien, je ne comprends pas pourquoi ma responsable décide arbitrairement dans ses bureaux ne pas prolonger ma mission alors que la psychologue scolaire sur le terrain juge nécessaire que je fasse la liaison pour la rentrée prochaine.

    > Pourriez vous me dire s’il existe des recours?
    merci mille fois d’avance!!!!
    Magda

    • briand0493 dit :

      Bonjour Magda,

      A ce jour,nous n’avons pas de nouvelles sur l’avancée de la procédure prudhommale engagée par nos collègues Corses.Il ne faut pas s’en étonner. Une action en justice prudhommale de ce type est un long chemin de patience durant en moyenne 1 an et demi.

      S’agissant votre situation actuelle que d’abord je déplore avec colère car je n’arrive pas du tout à m’habituer à ce que des collègues soient traités avec aussi peu d’humanité.
      Sur ce, je ne donnerai pas tort à La responsable AVSI de Nice d’estimer qu’un accompagnement d’un enfant handicapé en milieu scolaire ordinaire puisse se dérouler sans rupture tout le long d’une année scolaire. Cela est de toute façon une obligation qui lui est imposée par notification MDPH.

      Maintenant, dire « les contrats des AVSI partant en milieu d’année comme moi ne sont pas renouvelés pour quelques mois car cela pose par la suite des problèmes dans les écoles » relève à mon sens d’une interprétation professionnelle dénaturée de l’efficacité pédagogique et éducative d’un accompagnement dans une école. Les ruptures imposées à un élève en milieu scolaire font parties de la gestion éducative, pédagogique constante à assurer et à assumer par une équipe éducative. Entre le professeur malade et la décision de parent de déménager d’une commune pour raison professionnelle en cours d’année scolaire, ce n’est parce ce qui manque comme motif de multiples problèmes à résoudre pour une équipe éducative désireuse d’assurer vaille que vaille un suivi cohérent d’un élève.
      Le passage d’un élève de la maternelle au CP, ce n’est pas rien.Cela, toutes les équipes éducatives le savent. Dans le cas présent, j’aurai à penser que la responsable AVSI manque de lucidité professionnelle en ne tenant pas compte et des besoins d’un élève si particulier et de l’avis exprimé par la psychologue scolaire jugeant nécessaire que vous assurez la liaison pour la rentrée prochaine. 4 mois de contrat à courir ! et alors ! c’est d’un élève autiste passant en CP qui s’agit d’assurer au mieux une transition scolaire délicate.

      Je le regrette beaucoup, il n’y a pas de recours en droit juridique pour amener la responsable AVSI à revoir sa position à votre égard. Par contre, tentez l’appel à la lucidité professionnelle avec le soutien des membres de l’équipe éducative.
      Cordialement,

  3. giudicelli dit :

    pour info les EVS de Haute-Corse qui ont subi le même traitement (absence de formation, précarité, salaire en dessous du seuil de pauvreté…) vont aussi engager une action auprès du tribunal des prud’hommes de Bastia.

commentaires ouverts: Pour toutes demandes de renseignement, le N° de département est obligatoire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.