5-Assistant éducation (AED)

53 commentaires pour 5-Assistant éducation (AED)

  1. Ina dit :

    Bonjour,
    AED dans le Nord, j’entame ma quatrième année. Une opportunité professionnelle se présente, un CDI. Je trouve de nombreuses choses concernant la période de préavis. Puisque le contrat est un CDD, je pensais que le préavis ne peut excéder deux semaines. Mais je lis des préavis de un mois voire deux mois.
    Pouvez-vous m’éclairer quant à la durée du préavis pour une démission pour un CDI ?

    Merci

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Pouvez-vous m’éclairer quant à la durée du préavis pour une démission pour un CDI ? »
      Vous êtes assistant éducation dans la quatrième année de contrat.
      Décret n° 86-83 du 17 janvier 1986 relatif aux dispositions générales applicables aux agents contractuels de l’Etat
      Article 48 :
      L’agent non titulaire informe son administration de son intention de démissionner par lettre recommandée. L’agent est tenu, dans ce cas, de respecter un préavis dont la durée est identique à celle qui est mentionnée à l’article 46,

      Alinéa de Article 46 à prendre en compte pour la durée de préavis
      (…) deux mois pour celui qui justifie auprès de l’autorité qui le recrute d’une ancienneté de services d’au moins deux ans.

  2. kacy dit :

    Bonjour, je suis en contrat à 32 h depuis 4 ans, l’inspection académique m’a renouvelé mon contrat, mais je suis passée à 24 h. ESt-ce que je peux demander une indémnisation chômage pour compenser la perte? Merci de me conseiller kacy

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « ESt-ce que je peux demander une indémnisation chômage pour compenser la perte? « 
      Cela va être compliqué mais possible
      1- pour pouvoir prétendre à une indemnisation chômage partielle pour compenser la perte de rémunération, il aurait fallu que cette dernière soit à hauteur de 30% de votre rémunération antérieure.
      2-d’autre part, il faut démontrer que le nouveau contrat à temps incomplet incluant une perte de rémunération conséquente est du fait de votre seul employeur. Ce qui implique que lors de votre acceptation du CDD renouvelé, votre signature soit précédée de la mention écrite de votre part « à la demande de l’administration ».

  3. Valérie dit :

    Bonjour,

    Je suis AED depuis septembre 2012 dans le val d’oise (95).
    Je suis depuis le 1/09/2015 en contrat à 50 % et depuis le 7 mars 2016 avec un avenant de 701 heures.
    Pour le contrat de départ j’ai effectué 463,75 et pour l’avenant j’ai déjà effectué 514,50.
    Aucun(e) de mes responsables ne calculent de la même façon et ne trouvent le même résultat.
    J’ai contacté le rectorat qui renvoie la demande de calcul à l’établissement.
    Je suis un peu perdue sur la façon de m’y prendre pour m’y retrouver. Pouvez-vous m’aidez ?
    Merci par avance.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      Nous rencontrons des difficultés pour établir une réponse fiable à votre demande d’éclaircissement sur vos contrats de travail AED. Aussi, une demande d’information complémentaire par voie mail UNEAVS vous a été adressée. Veuillez consulter votre messagerie personnelle pour en prendre connaissance.
      merci.

  4. anne dit :

    Bonjour.
    Une question concernant le droit de grève. J’habite et travaille comme AED à Toulouse et les organisations de grève sont différentes sont différentes les lycées. Je m’explique. Dans mon lycée, notre service (temps plein) va de 17h à 18h30 le lendemain (amplitude de temps de travail… sont respectés). Or, on nous dit que le temps de grève va de 20h à 20h (alors que dans d’autres lycées de la ville, c’est de 18h à 18h, avec prises de service associées) et qu’il faut donc que nous venions bosser de 17h à 20h pour être ensuite en grève le lendemain. Autrement dit, je suis gréviste demain donc je viens bosser aujourd’hui de 17h à 20h puis suis en grève à partir de 20h sur mon service de nuit et service journée de demain, le tout étant décompté comme 1/30ème sur la paye. Ceci au nom du fait que la tranche17h-20h appartient à la journée précédente.
    Pouvez-vous me dire si ce fonctionnement est normal, étant donné qu’il n’est pas le même partout et que mes recherches sur les différents sites Internet ne m’ont pas satisfaites?
    Merci par avance pour votre réponse et je pars me préparer pour la manif.

    Anne

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Pouvez-vous me dire si ce fonctionnement est normal étant donné qu’il n’est pas le même partout et que mes recherches sur les différents sites Internet ne m’ont pas satisfaites? »
      Oui. quelque soit la forme d’organisation de la grève établie dans un établissement scolaire, tout arrêt de service pour fait de grève constaté par le chef d’établissement donne lieu à un retrait de 1/30ème sur la rémunération de l’ agent titulaire ou non titulaire concerné.

      • Anne Cazalets dit :

        Bonsoir.

        Je vous remercie pour votre réponse mais mon interrogation portait plutôt sur les conditions d’organisation de grève. Je sais que dans la fonction publique d’état, une grève si courte soit-elle exercée sur la journée, compte pour 1/30ème du salaire. Mon problème réside en fait sur l’organisation de la grève mise en place par l’établissement: nous faire venir bosser le soir de 17h à20h puis être en grève pour la journée du lendemain alors que la même chose n’est pas possible le lendemain. Autrement dit, cette organisation est-elle propre à chaque établissement ou y a-t-il une règle commune (ce qui paraîtrait logique non…?) et si oui laquelle? Car l’organisation de mon lycée ne semble même pas logique pour certains des CPE. Merci par avance pour votre réponse; bonne soirée.

        Anne Cazalets

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « cette organisation est-elle propre à chaque établissement ou y a-t-il une règle commune (ce qui paraîtrait logique non…?) »
          La seule règle commune à laquelle doit se soumettre tout chef d’établissement est d’assurer la continuité de service d’accueil des élèves durant un jour de grève sur appel d’organisation syndicale, sachant que la tranche horaire retenue pour la grève est connue à l’avance.
          Maintenant, chaque établissement scolaire ayant ses propres contraintes de service (la répartition des heures des cours par établissement n’est pas la même par exemple), en accord avec le rectorat, un principal de collège ou un proviseur de lycée a toute liberté de mettre en place une organisation de service pour cette journée de grève de telle façon que le droit de grève du personnel soit respecté, et tout particulièrement pour le personnel assurant un service de nuit. Le personnel de l’établissement scolaire (administratifs, enseignant, CPE, assistant éducation,AESH,…) n’est pas tenu effectivement d’être d’accord avec une organisation de service pour un jour de grève qui serait différente de celle d’un autre établissement similaire mais il lui appartient collectivement de le faire savoir au chef d’établissement.

          • Anne Cazalets dit :

            Bonjour.

            Suite à la grève contre à la Loi Travail, nous nous retrouvons confrontés à des difficultés avec notre hiérarchie qui, en partie, a pris ce mouvement personnellement (contre le lycée) alors que ce n’est pas le cas. Le résultat tient cependant dans un conflit avec la hiérarchie, qui souhaite notamment appliquer un certain arrêt Omont dans la comptabilisation des jours de grève. Est-ce possible? Y a-t-il un moyen de contourner-contester cela? De plus, j’ai lu en parcourant différents sites qu’en cas de problèmes à l’internat, l’équipe de direction doit assurer le service et qu’en cas de décision de fermer les internats et de ne pas assurer le service, les aed grévistes ne peuvent donc pas être considérés comme grévistes. Est-ce vrai? Est-ce donc un argument opposable à notre hiérarchie dans le conflit qui nous oppose? Enfin, j’ai un mal fou à trouver des informations précises sur les statuts et le droit qui régit le poste d’AED. Pouvez-vous m’aiguille sur des sources fiables et complètes (ce qui m’éviterait de prendre de votre temps…)? Merci et bonne journée!

            Anne

          • briand0493 dit :

            Bonjour,
            En réponse à votre interrogation,  » Pouvez-vous m’aiguille sur des sources fiables et complètes (ce qui m’éviterait de prendre de votre temps…)? »
            Le plus simple serait de vous aiguiller vers le blog du droit administratif où Pierre-Ange ZALCBERG développe une analyse bien détaillée « LE RÉGIME DES RETENUES POUR FAITS DE GRÈVE À L’AUNE DE LA JURISPRUDENCE « OMONT » (cliquer ICI)

          • Anne Cazalets dit :

            Ok, merci, je vais éplucher ça. Quant au fait de considérer les AED non-grévistes en cas de fermeture de l’internat si la direction n’en assure pas le service, savez-vous si c’est possible ou juste une interprétation abusive? Merci; bonne journée.

            Anne

          • briand0493 dit :

            Bonjour,
            En réponse à votre interrogation, « savez-vous si c’est possible ou juste une interprétation abusive? »
            C’est une interprétation abusive. Même en cas de fermeture de l’internat, les agents non grévistes restaient à disposition de leur employeur.

  5. linda dit :

    bonjour actuellement avs I (cui cae) en ulis dans le 60 et assistante d’éducation pendant 5 ans dans val d’oise est ce possible et comment basculer en avs co et surtout comment passer aesh cdi sachant que j’ai fait 5 ans assistante d’éducation et presque 2 ans avs I ulis
    merci

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, «  est ce possible et comment basculer en avs co et surtout comment passer aesh cdi sachant que j’ai fait 5 ans assistante d’éducation et presque 2 ans avs I ulis »
      la décision d’affectation comme AVS-I , AVS-M, AVS-CO auprès d’un élève d’un établissement scolaire relève de la seule responsabilité d’un coordonnateur de service IA ASH. Vous pouvez exprimer auprès ce dernier votre souhait d’être affecté comme AVS-CO. Le coordonnateur IA ASH n’est pas tenu de se conformer à votre souhait.
      S’agissant l’obtention d’un CDI AESH, nous vous invitons à consulter la page consacrée à « Accès au CDI AESH » en cliquant ICI et « accès au CDD AESH » en cliquant ICI.

  6. Pothier dit :

    Bonjour
    Je suis employée en tant que aed à mi- temps depuis le 20 septembre dans le département 03. Je suis actuellement en arrêt de travail du 27 au 03 février suite à un accident sportif.
    Je suis complétée par pôle emploi.
    J’ai cru comprendre que pôle emploi déduit donc 7 jours de mon indemnisation, est ce bien ça.?
    J’ai téléphoné à la MGEN qui me dit que j’ai 3 jours de carence et 50% de mon salaire. Hors j’ai lu sur différents sites qu’après 4 mois de service, je ne devrais pas avoir de carence et mon salaire conservé.
    Est ce vraiment le cas ?
    De plus, la CISS m’a informé que la MGEN devrait prendre en considération la solution la plus favorable pour l’indemnisation c’est à dire:
    – calculer mes IJ sur mon contrat CDD
    – calculer mes IJ sur la base de mon ancien contrat qui a permit l’ouverture de droits pôle emploi
    et retenir le mieux pour moi. La MGEN ( enfin la conseillère ) me dit que peut être c’est possible avec la CPAM mais que la MGEN ce n’est pas pareil et qu’ils retiennent le dernier contrat.
    Quand est il réellement s’il vous plaît?
    Merci pour cet espace qui apporte soutien et conseils, je n’avais jamais travaillé en public et c’est très obscur pour moi…
    Bien cordialement

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Est ce vraiment le cas ? »
      Oui une indemnisation assedic prend effet à compter du 7ème jour d’inscription au Pôle emploi.

      En réponse à votre interrogation, « Est ce vraiment le cas ? »
      Vous êtes AED à temps incomplet (50%) et à ce titre vous percevez un traitement mensuel égale à 50% d’un temps complet.
      S’agissant les congés maladie: après 4 mois de service (c’est votre cas), vous recevrez bien votre mois à plein traitement (égale à 50% d’un temps incomplet). S’agissant les IJ de la CPAM, il faut tout simplement avoir à l’esprit qu’elles reviennent à la MGEN et que les 3 jours sans IJ (dit de carence) n’a pas d’incidence sur votre traitement du mois.
      Attention: si vous recevez vous même les IJ, il vous faudra songer de les reverser à la MGEN.

      En réponse à votre interrogation, « Quand est il réellement s’il vous plaît? »
      C’est la MGEN qui a la bonne réponse. C’est uniquement sur la base de votre contrat (AED) que la MGEN peut calculer vos droits et non sur ceux de vos anciens contrats.

      • Pothier dit :

        Bonsoir

        Merci pour ces éclaircissements,
        je serais vigilante mais il me semble que mon établissement perçoit directement les IJ. (Ce qui évite bien de probables tracas).
        Bonne continuation.
        Cordialement

  7. Ades dit :

    Bonjour je suis assistante d éducation depuis 5 ans dans le 76.. enceinte j vais être en congé maternité en juin pour accouché en juillet et reprendre en octobre puis je reporté mes semaines d été de congés payés qui seront inclues dans mon congé maternité ?? Mon contrat s arrête en mai 2017 si je prends un congé parental est ce que ça décale ma fin de contrat ?? Merci pour votre réponse car difficile de trouver des réponses… A bientôt

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « puis je reporté mes semaines d été de congés payés qui seront inclues dans mon congé maternité ?? »
      Et bien, non même si ce droit de report de congés légaux existe du fait de vos congés maternités, l’administration ne vous accordera pas ce report de congés. En fait, Il y a une explication due à l nature de votre contrat qui inclue l’annualisation temps de travail.
      pour synthétiser
      il ne faut pas confondre congés légaux avec vacances scolaires.
      Vos droits à congés légaux sont de 5 semaines si contrat de travail temps plein, au prorata si temps incomplet
      Les vacances (petite et grandes) sont des périodes non scolaires où les élèves sont absents de l’établissement scolaire
      Vos droits à congés légaux sont bien confondus avec des périodes de vacances mais répartis essentiellement sur les périodes non scolaires intermédiaires (Toussaint, février, Noël, Pâques).

      Dans votre situation, il est fort probable que l’administration « prétextera » vous avoir accordé vos congés légaux sur périodes non scolaires intermédiaires pour justifier son refus de vous accorder un report de congés légaux inexistants durant la période non scolaire d’été.

      En réponse à votre interrogation, « Mon contrat s arrête en mai 2017 si je prends un congé parental est ce que ça décale ma fin de contrat ?? »
      Non.Comme le congé maternité, un congé parental ne décale nullement le terme d’un contrat de travail en cours.

  8. Sarrazin dit :

    Bonjour,
    Je suis AESH dans le département 33.
    J’ai signé mon renouvellement de contrat de 30 heures par semaine le 1er septembre. Mon employeur, peut-il par avenant m’obliger à passer à un contrat de 20 heures par semaine, car je ne vais plus m’occuper du même enfant??
    Puis-je refuser? Dans le cas contraire, puis m’inscrire à Pôle emploi et prétendre à des indemnités complémentaires de mon salaire??
    Merci de votre réponse.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, » Mon employeur, peut-il par avenant m’obliger à passer à un contrat de 20 heures par semaine, car je ne vais plus m’occuper du même enfant?? » oui. cela s’appelle du temps partiel imposé.

      En réponse à votre interrogation, « Puis-je refuser? » et suivante « Dans le cas contraire, puis m’inscrire à Pôle emploi et prétendre à des indemnités complémentaires de mon salaire??
      Dans le cas présent, il s’agit d’une modification substantielle de contrat de travail qui nécessite un avenant au contrat de travail. Vous disposez d’un délai de 8
      jours pour prendre et faire connaître sa décision d’accepter ou pas. En cas de non-réponse de votre part dans ce délai de 8 jours, le contrat est considéré comme refusé. Dans ce cas, soit votre employeur renonce à la modification de contrat soit, votre non-signature sera considérée comme une démission et peut exiger à l’effectivité de votre démission.

      Ce qui constitue votre principal atout suite à un refus dans le cas d’une demande d’effectivité de votre démission par l’employeur, c’est que ce dernier va devoir se remettre à la chasse d’un autre personnel AESH et par les temps qui court le recrutement d’un AESH pour un employeur relève de l’exploit.
      ce qui constitue votre risque en cas de refus dans le cas d’une demande d’effectivité de votre démission par l’employeur, c’est de se retrouver sans possibilité de percevoir l’ARE à la suite de votre inscription à Pôle emploi. Jusqu’à présent, le départ volontaire pouvait ne pas constituer un obstacle définitif à l’indemnisation, s’il était observé après une certaine période que le demandeur d’emploi recherche effectivement un emploi. Au terme d’un délai de 121 jours (environ 4 mois), à la demande de l’intéressé, l’Instance paritaire régionale (IPR) pouvait, après étude du dossier, accorder le versement des allocations si elle constatait que l’intéressé avait réellement accompli des efforts pour retrouver un emploi. Désormais, ce n’est plus possible.
      Toutefois, Si vous ne souhaitez pas signer le nouveau contrat ou l’avenant au contrat, ne surtout pas écrire dans votre lettre : « Je refuse le contrat ou l’avenant au contrat », mais par exemple : « Mon contrat arrive à son terme le … et je ne souhaite pas signer le nouveau contrat ou l’avenant au contrat de travail proposé , à savoir un temps partiel de …% dans – établissement(s) scolaire(s)- entraînant une baisse de salaire mensuel de…€ ». Cette simple formule permettra à Pôle emploi de considérer comme votre démission légitime sous motif que c’est l’employeur qui vous a contraint à démissionner.

      • Sarrazin dit :

        Merci beaucoup de votre réponse! C’est clair et compréhensible!
        J’ai une question supplémentaire : dans le cas où j’accepte de signer l’avenant qui me passe de 30 heures à 20 heures par semaine ; puis-je m’inscrire à Pole emploi et avoir un complément de salaire pour pallier à la baisse de salaire?? Merci encore..;

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « puis-je m’inscrire à Pole emploi et avoir un complément de salaire pour pallier à la baisse de salaire?? » Oui si le montant de la rémunération actuelle accusent une baisse minimale de 30% par rapport à la précédente rémunération.

          • Sarrazin dit :

            OK! Le montant de l’allocation comblera donc la perte de salaire?? Ils versent la différence entre le salaire actuel et celui plus important d’avant?? Avant 938 net aujourd’hui 638…!! Je me suis inscrite à Pôle Emploi…et RDV le 21.10… J’espère qu’ils seront aptes à me donner toutes les infos, aussi claires que les vôtres…
            Cordialement.

  9. cathoo dit :

    Je n’ai pas été reprise comme AVS après 24 mois (Contrat CAE-CUI oblige m’a t’on répondu!!!) de bons et loyaux services .
    Mais comment se fait -il que j’ai une amie (également à Caen) qui a été renouvelée pour une année supplémentaire?
    Quelles sont les critères et ya t’il des passe droits??
    Suite aux démarches des parents pour que je conserve mon poste , la responsable des AVS au rectorat a parlé de me passer en AESH (j’ai mon BAC et les compétences d’éduc).
    VRAI ou FAUX ? j’ai 59 ans et je ne sais plus quoi penser!
    J’ai appris d’une collègue que dans l’Eure , le budget AVS est gelé ; Ne serait ce pas la même chose dans le Calvados??? Que fait-on de ces petits enfants qui ont besoin ?

    Merci pour vos réponses.
    Cordialement

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « comment se fait -il que j’ai une amie (également à Caen) qui a été renouvelée pour une année supplémentaire? » et suivante « Quelles sont les critères et ya t’il des passe droits?? »
      A notre connaissance, en matière de reconduction de contrat CUI-CAE, les passes droits n’ont pas la faveur de Pôle emploi. Pour comprendre les contraintes que connaissent les employeurs pour reconduire un contrat de travail CUI6cAE, nous vous invitons à consulter la page consacrée à « Renouvellement contrat CUI-CAE par EPLE » en cliquant ICI.

      En réponse à votre interrogation, « VRAI ou FAUX ? »
      Nous vous invitons à consulter la page consacrée à « recrutement par CDD AESH » en cliquant ICI

      En réponse à votre interrogation, « , dans l’Eure ,le budget AVS est gelé ; Ne serait ce pas la même chose dans le Calvados??? » et suivant  » Que fait-on de ces petits enfants qui ont besoin ? »
      Le budget de l’éducation nationale n’est pas extensible, et de fait, il se peut que, dans certains départements, le quota budgétaire attribué pour le recrutement d’AVS est gelé depuis la rentrée scolaire. Pour les enfants dans le besoin dans le Calvados, nous espérons de chaleureuses nouvelles à venir.

  10. amandine dit :

    bonjour,
    je suis aed dans l’académie de Clermont-Ferrand à temps complet je suis dans le même établissement depuis 4 ans. Mon contrat est renouvelé pour cette nouvelle année. Je suis enceinte , mon congés maternité doit commencer le 17 décembre jusqu’à 8 avril 2016. Je souhaite savoir si je peux récupérer mes semaines de congés payés qui se trouvent dans ma période de congés maternité. Pourriez vous m’indiquer les textes officiels qui font dans ce sens ? Si c’est effectivement possible, comment procéder pour faire valoir ce droit, vers qui dois-je me tourner ?

    Cordialement

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « savoir si je peux récupérer mes semaines de congés payés qui se trouvent dans ma période de congés maternité » et suivante « Pourriez vous m’indiquer les textes officiels qui font dans ce sens ? « 
      Non. A l’instar de vos collègues enseignants, CPE, juridiquement, vous n’êtes pas autorisée à déposer vos jours de congé légal (rappel : 2,5 jours par mois travaillé). Effectivement, l’administration a pris l’usage de fixer administrativement la rémunération de vos jours de congé légal pendant les petites vacances (par opposition aux grandes vacances juillet et Août). Si votre congé maternité inclus les 2 vacances scolaires décembre et février, l’administration Education nationale peut toujours considérer que vos droits à congé légal ont été rémunérés en octobre 2015 et seront rémunérés en avril 2016 (les petites Vacances de Pâques démarrant le 10 avril 2016 dans votre académie).
      Nous partageons votre avis. ils sont vraiment tordus dans l’administration éducation nationale.

      • Amandine dit :

        Merci beaucoup pour votre réponse, au moins je suis fixée… Il est très agréable de voir que certains personnes sont là pour nous aider…. Merci d exister et de répondre avec tant de gentillesse et de rigueur à nos diverses interrogations….

  11. Lilou27 dit :

    Bonjour je suis AED depuis le mois de septembre 2014 et cela jusqu’en août 2015, je suis à temps partiels mais on me propose de passer à temps pleins en juin, je voudrais savoir si je receverai en juillet et en août mon salaire à temps partiel où à temps plein? Département 92

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « savoir si je receverai en juillet et en août mon salaire à temps partiel où à temps plein? » un contrat de travail comporte une date de début et de fin de contrat. La rémunération en conséquence s’effectue de la date du début du contrat à la fin de votre contrat. il est donc plus probable que votre rémunération actuelle sur la base d’un temps partiel restera la même en juillet et août. A compter de septembre, vous recevrez une rémunération sur la base d’un nouveau contrat temps plein.

  12. Céline Charton dit :

    Bonjour
    Je suis AED depuis 5 ans dans le même établissement du 91. Chaque année mon contrat a été renouvelé par avenant, dont 2 fois par le même chef d’établissement.
    Celui-ci peut-il refuser le renouvellement pour la dernière année?

  13. Couvrer dit :

    Bonjour,

    Mon contrat d’AED a débuté le 02 mars 2015 et se termine le 31/08/15. je suis à mi temps.
    Sur le contrat qui est annualisé, je doit faire 401 heures sur 27 semaines.
    Actuellement, je travaille 23 heures par semaine, payée 20h/semaine.

    Ma question est:
    Vais je être payée en juillet et aout, même si mon contrat n’a débuté qu’en mars ?

    Merci d’avance,
    Bien cordialement,

  14. Eric dit :

    bonjour,
    je suis actuellement AED à temps plein bénéficiant d’un crédit de formation j’effectue donc 36h/ semaine. Je viens de passer un concours de la fonction publique que je viens de réussir. je débute le 1/06/2015 dans ma nouvelle fonction. Etant donné que je devrais mettre fin a mon contrat fin Mai, et que le temps de travail est annualisé, et que j effectue 36h pour pouvoir être rémunérer les vacances scolaires, dois-je effectuer moins d’heures jusqu’à fin Mai ? sinon j’ai l’impression de me faire avoir du fait de travailler a fond toute l’année pour au final ne pas être payé juillet et aout.
    Merci d’avance Eric du Doubs 25

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « dois-je effectuer moins d’heures jusqu’à fin Mai ? » Non, car il s’agit d’une démission de votre fait s’imposant à l’établissement. Ce dernier peut vous imposer la tenue de vos engagements de service actée par contrat de travail jusqu’à la date effective de votre démission.

  15. Tifenn dit :

    Bonjour,

    Je suis assistante d’éducation dans le Morbihan (56). J’étais à 3/4 temps du 1er septembre jusqu’aux vacances de la Toussaint et depuis le 03 Novembre j’ai obtenu un plein temps suite au départ d’une collègue.

    Peut on être payer à plein temps les mois de Juillet et Août sans avoir débuter à plein temps au 1er septembre?

    Merci.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Peut on être payer à plein temps les mois de Juillet et Août sans avoir débuter à plein temps au 1er septembre ? » Oui parce que, durant le mois de juillet et août, votre CDD « plein temps » court toujours.

      • Tifenn dit :

        Merci pour la rapidité de votre réponse! Mon établissement me propose un contrat à plein temps du 03/11 jusqu’à début juillet et une paie à 3/4 temps juillet/août. La secrétaire qui s’occupe de faire les contrats m’a dit qu’elle ne peut pas faire de contrat jusqu’à fin Août si la date de début de contrat débute après les vacances de la toussaint. A t-elle raison?

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « A t-elle raison? »
          la secrétaire a un œil sur son budget d’établissement visiblement et sa réponse participe tout simplement du souhait de ne pas vous établir un contrat de travail plein temps jusqu’à fin août pour « économiser » sur le poste budgétaire AED.
          Légalement, elle a la possibilité de vous établir un contrat de travail plein temps jusqu’à fin juin, puis un contrat de travail 75% à compter de juillet. La question est qu’il vous faudra effectuer une sérieuse vérification de vos horaires de travail hebdomadaire établis et pour cela faire appel au titre d’aide et soutien à une organisation syndicale ne serait franchement pas inutile. Franchement, nous pensons que la secrétaire, sur ordre du chef d’établissement (????), s’amuse avec les chiffres du budget plus qu’elle ne soit attentif à vos droits à disposer de contrat de travail autre que Yo-yo, au gré des nécessités de service.

  16. baude dit :

    bonjour,
    j’ai été embauchée le 19 octobre 2012, j’arrive à la fin de ma deuxième années; Mais mon employeur ne m’a pas faite signer le renouvellement ou pas de mon contrat alors que j’ai lu un article qui stipulait que l’employeur devait me prévenir de mon renouvellement ou pas???
    Pourriez vous me dire si (comme je l’ai entendue) je peux prétendre à un cdi ? Je précise je suis Assistante d’éducation dans un EREA !
    Bien cordialement .

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « l’employeur devait me prévenir de mon renouvellement ou pas??? »
      Référence : Circulaire n° 2003-092 du 11 juin 2006 – BO n° 25 du 19 juin 2003
      Le chef d’établissement doit notifier son intention ou non de renouveler le contrat :
      – huit jours avant le terme du contrat quand celui-ci est inférieur à six mois ;
      – un mois avant la fin du contrat quand celui-ci est supérieur ou égal à six mois et inférieur à deux ans ;
      – deux mois avant le terme du contrat quand celui-ci est supérieur ou égal à deux ans.
      Lorsqu’il est proposé de renouveler le contrat, l’assistant d’éducation dispose de huit jours pour faire connaître son acceptation.
      Si cette procédure n’a pas été respecté, nous vous invitons à contacter une organisation syndicale pour une aide et un soutien pour un rétablissement conforme des vos droits à reconduction de contrat AED

      En réponse à votre interrogation, « Pourriez vous me dire si (comme je l’ai entendue) je peux prétendre à un cdi ? « 
      Vous ne pouvez prétendre à un CDI à l’issu de 6 années d’engagement comme assistant éducation que si vous avez exercé des missions AVS (auxiliaire de vie scolaire). Voir la page consacrée à « accès au CDI AESH »

  17. stephanie dit :

    Salut,
    Comment faire pour savoir quand il y a des postes disponibles d’AESH dans les académie? Ou peut t’on s’ Informer?

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « savoir quand il y a des postes disponibles d’AESH dans les académie? » et suivante « Ou peut t’on s’ Informer? »
      Généralement, c’est par ouï-dire ou informateurs aimables que nous apprenons l’existence de postes disponibles d’AESH dans tel ou tel académies. Nous réservons la primeur de ces informations aux adhérents de l’association. Il est possible de s’informer directement auprès de l’Inspection académique.

  18. stephanie dit :

    Merci!

  19. stephanie dit :

    J’aimerais savoir comment on doit si prendre quand on veux changer d’académie et est ce que cela ne causera pas de problème pour le ci.?

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « savoir comment on doit si prendre quand on veux changer d’académie ? » et suivante « est ce que cela ne causera pas de problème pour le ci.? »
      Rappel: La circulaire AESH du 8 juillet 2014 indique « un AESH en CDI qui change d’académie, de département ou d’établissement d’enseignement, s’il est réemployé, peut l’être directement en CDI. » En gras, nous soulignons ainsi que le changement d’académie pour un AESH en CDI ne constitue pas un droit d’office sur simple souhait mais nécessite une demande à formuler auprès du rectorat concerné. Ce dernier conserve la possibilité d’accéder à la demande comme de la refuser.
      Aussi, il est nécessaire d’abord de prendre contact avec l’académie concernée pour connaitre les conditions pour postuler à un poste AESH en CDI. Habituellement, la procédure s’effectue comme tout agent contractuel par une inscription sur le site du rectorat , suivi d’un dépôt de dossier comportant des pièces que l’administration juge indispensable pour rendre sa décision.
      La mise en place du statut AESH en CDI étant récente, il se peut que les services rectorats « peinent à répondre » à ce type de demande.

  20. bellerophon stephanie dit :

    Salut je suis très heureuse des avancées… mais j’aimerais savoir si c’est possible de se mobiliser pour faire changer les choses au sujet du diplôme qui vas nous être proposé je pense que c’est le moment alors qu’ils sont encore en train de travailler la dessus. Parce que se n’est pas
    Normal que les aed avs ont été embauches avec minimum bac et qu’aujourd’hui on nous propose un diplôme nettement inférieur. Je pense qu’il faut se mobiliser massivement. Et puis un dernier point on ne fait pas qu’à accompagner des élèves en situation d’anticiper on travaille aussi avec ses élèves. Que pensez vous. Et merci pour votre travail qui aide beaucoup.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à vos interrogations, « savoir si c’est possible de se mobiliser pour faire changer les choses au sujet du diplôme qui vas nous être proposé ? » et suivante « ….se n’est pas Normal que les aed avs ont été embauches avec minimum bac et qu’aujourd’hui on nous propose un diplôme nettement inférieur. Qu’en pensez-vous? »
      La mobilisation de l’UNEAVS au sujet de la formation du personnel AESH (ex-AVS) et tout particulièrement du type de diplôme/certification nécessaire pour une reconnaissance de leurs savoirs faire et compétences professionnelles acquises en cours de contrat de travail, existe depuis 2008 et se maintient depuis lors sans faillir. La réflexion de l’UNEAVS à ce sujet est bien aboutie. Elle a fait l’objet de débats/action/proposition soumise en dernière date au groupe de travaux interministériels sur la professionnalisation (rapport Komitès). Vous pouvez découvrir ces propositions en consultant la page consacrée à « obtenir le diplôme professionnel: comment faire ? » en cliquant ICI.
      Nous continuons à suivre les travaux/réflexions des commmissions du CNH (comité national au handicap) se devant aborder d’ici fin juin 2015 la création du diplôme professionnel dans le domaine de l’aide à la personne, issu de la fusion des diplômes suivants : diplôme d’Etat d’auxiliaire de vie sociale(DEAVS)  diplôme d’Etat d’aide médico-psychologique (DEAMP) ou mention complémentaire aide à domicile (DEAMCD) et intégrant la dimension spécifique AESH.
      Il s’agira d’un diplôme professionnel ayant pour finalité de permettre d’exercer légitiment un métier et non d’un diplôme comme le Baccalauréat marquant la conclusion réussie des études secondaires et ouvrant l’accès à l’enseignement supérieur (exception faite du BAC pro ou de certains BAC techno).
      L’UNEAVS n’ estime pas dévalorisant que les personnes motivées pour exercer ce métier AESH disposent au moins ce futur diplôme professionnel, dont il a été estimé au minimum de niveau V. L’UNEAVS a souligné à maintes reprises qu’établir le niveau V à ce diplôme professionnel semblait poser simplement plus de problèmes d’acquisition pour des personnes disposant d’un diplôme niveau IV comme le BAC ou pour une tranche de personnel de l’éducation nationale (collègues enseignants-es tout particulièrement) effrayée, semble-t-il, à cette perspective professionnelle de coopérer avec des AESH ayant ce diplôme professionnel de niveau V.
      Depuis 2008, la ligne de conduite de l’UNEAVS aura toujours été (et le restera) que la reconnaissance du métier AESH (ex-AVS) passe par la valorisation des savoirs faire et compétences professionnelles acquises par le personnel en place, quelque soit le type de statut d’exercice (AED ou CUI-CAE) et des conditions prioritaires d’accès à ce type de statut (BAC minimum pour les AED-AVS, condition d’éligibilité à un CUI-CAE).
      Nous n’avons jamais fait injure aux services IA ASH, que, passés cette condition impérative d’accès à un statut ou un autre, ils ne prenaient pas soin de retenir des candidats à un poste AVS (et maintenant AESH) ayant les aptitudes mentales et physiques requises à accompagner des élèves en situation de handicap dans des établissements scolaires.
      La pérennisation des AESH étant en marche, nous ne ferons pas injure aux services IA ASH en laissant supposer d’avance qu’ils ne seront pas attentifs à ce que tout personnel AESH, en possession de ce futur diplôme professionnel AESH (niveau V) ou « dispensé » d’acquisition de ce diplôme, puisse « bénéficier » de conditions optimales pour exercer leur métier ou pour parfaire leurs compétences et savoirs faire professionnels dans un domaine du handicap spécifique nécessitant des formations complémentaires débouchant sur des certifications reconnues.

Pour tous commentaires, Le n° de département ou votre région académique doit être fourni pour sa prise en compte.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s