En passant…

 
 
 le 8 novembre 2011
De la nécessité des auxiliaires de vie scolaire individuel
Corse-Matin
Deux AVS-i sont en poste au groupe scolaire de Sandreschi qui devrait bénéficier de deux nouveaux renforts. (Photo Mario Grazi) Elles ne sont pas nombreuses, leur travail n’est pas valorisant financièrement, mais leur présence est nécessaire, 
Afficher tous les articles sur ce sujet »

Corse-Matin
 le 7 novembre 2011
 
Béatrice Joffres, une femme de tempérament
LaDépêche.fr
Aujourd’hui AVS rattachée au collège Victor-Hugo, Béatrice Joffres se questionne. « L’avenir, je ne sais pas… S’il fallait se déraciner, ce serait dur, j’ai envie de rester ici, ce pays m’est très cher. » Toute jeune, Béatrice a été bercée par la 
Afficher tous les articles sur ce sujet »

LaDépêche.fr
 le 5 novembre 2011
 
L’univers complexe et précaire des AVS – Nord Éclair, l’actualité 
Trois éclairages sur l’affectation de ces auxiliaires de vie scolaire : VLe point de vue de Carole, AVS à Lens : « D’un côté, l’État depuis sa loi 
www.nordeclair.fr/…/l-univers-complexe-et-precaire-des-avs.s…
 
 
 
 
Scolarisation/handicapés: une mission
AFP
04/03/2011 | Mise a jour : 16:31(null)
Le président Nicolas Sarkozy a demandé au sénateur des Pyrénées orientales Paul Blanc (UMP) de réfléchir aux moyens d’améliorer la scolarisation des jeunes handicapés, vendredi dans une lettre de mission.Dans cette lettre, dont une copie a été remise aux agences de presse par l’Elysée, le chef de l’Etat reconnaît que la loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances a permis de « réels progrès » en matière de scolarisation des enfants handicapés mais que des « inquiétudes » demeuraient. M. Sarkozy demande donc au sénateur, qui a été l’un des principaux artisans de cette loi, de lui faire des propositions dans plusieurs domaines. A charge pour lui de proposer des moyens d’améliorer « la pratique des maisons départementales des personnes handicapées en matière d’évaluation des besoins des enfants et de prescription d’auxiliaires de vie scolaire ».M. Blanc réfléchira également aux moyens d’améliorer « l’accompagnement des enfants à l’école ordinaire, pour assurer la présence, la qualité du recrutement et la formation de personnels auxiliaires de vie scolaire » ainsi que « la scolarisation des enfants accueillis en établissements et services médico-sociaux ». L’amélioration de « la coopération entre éducation ordinaire et éducation adaptée » est une autre de ses tâches.

Pour cette mission, le président a demandé au premier ministre de nommer M. Blanc parlementaire en mission auprès de la ministre des Solidarités pour une période de quatre mois. Le sénateur devra lui remettre son rapport avant le 15 mai.

Selon des experts qui s’étaient réunis mercredi à Paris, la scolarisation des élèves handicapés a progressé depuis la loi de 2005, mais il reste encore de nombreux points à améliorer, notamment en termes de formation des enseignants qui souffre, selon eux, de manque de préparation, absence de modules spécifiques dans la formation initiale, absence de stage…

Selon le ministère de l’Education nationale, en cinq ans, le nombre d’élèves scolarisés dans le second degré (collège et lycée) a quasiment doublé et le nombre d’élèves accompagnés par un auxiliaire de vie scolaire individuelle (Avsi) a plus que triplé avec 61.000 enfants en bénéficiant. A la rentrée 2010, 35.000 enfants handicapés étaient scolarisés en maternelle, 91.000 en élémentaire, 63.000 en collèges, 5.600 en lycée général et technologique et 6.400 en lycée professionnel.

 
Source : http://www.lefigaro.fr/
 
Le 03 Mars 2011
Scolarisation des élèves handicapés: des progrès, mais peut mieux faire (Les Echos)
La scolarisation des élèves handicapés a progressé depuis la loi de 2005, mais il reste encore de nombreux points à améliorer notamment en termes de formation des enseignants, ont souligné mercredi des experts réunis à Paris.La Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité…
Source : Les Echos
 
Élèves handicapés: 83% satisfaits (Le Figaro)
83% des collégiens en situation de handicap sont « satisfaits » de l’organisation de leur scolarité, selon un sondage CSA publié aujourd’hui par la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (Halde) et la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie…
Source : Le Figaro
 
Famille : Les handicapés de mieux en mieux insérés au collège (Terrafemina)
Un sondage du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA), de la Haute Autorité de Lutte contre la Discrimination et pour l’Egalité (HALDE) et…
Source : Terrafemina
 
83% des collégiens handicapés « satisfaits » de leur scolarité (VousNousIls)
83% des collégiens en situation de handicap sont « satisfaits » de l’organisation de leur scolarité, selon un sondage CSA publié mercredi par la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (Halde) et la Caisse nationale de solidarité pour…
Source : VousNousIls
 

6 commentaires pour En passant…

  1. Ndlmk dit :

    Bonsoir, actuellement AED dans le 67, j aurais aimé savoir si j ai des droits pour mutation de conjoint. En poste depuis 01/09/2012 mon contrat se termine le 31/08/2014. Mon mari sera en poste le 01/09/2014 ,nous déménageons pour le 15 août. Ai je le droit à des jours? Démissionner pour mutation de conjoint?

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Ai je le droit à des jours? » et suivante « Démissionner pour mutation de conjoint? »
      AED, il n’existe pas de droits à des jours « particuliers » du fait de la mutation de votre conjoint. Votre contrat de travail s’arrête normalement, le 31/08/2012. Votre employeur académique doit obligatoirement vous proposer un renouvellement ou non de votre contrat de travail. Vous disposerez de 8 jours pour donner votre accord ou non. Nous conseillons toujours en cas de refus de ne rien signer en retour. Dans ce dernier cas, votre silence sera interprétée comme une démission par l’administration mais il n’existera pas de traces écrites ce qui est sera bien utile pour le dépôt éventuel d’une demande en indemnisation assedic (ARE) auprès de Pôle emploi de votre nouveau lieu de résidence.
      En effet, Un salarié n’a pas droit aux allocations chômage en cas de démission. Il lui faut attendre 4 mois et justifier d’une recherche active d’emploi pour demander le réexamen de sa situation. Toutefois, certaines démissions peuvent être considérées comme légitimes par Pôle emploi (et corrollaire l’administration académique y afférante) et donner droit aux allocations. voir lien ci-après
      Démission légitime pour changement de résidence

      • Luc BARRIER dit :

        Bonsoir…actuellement AESH dans le 13, mon contrat se termine le 31/08/2016. La demande de renouvellement de la part de l’IA arrivera en Mai je pense comme chaque année…mon mari est muté au 01/07/2016 et donc je vais vivre dans le 21…je ne comprends pas très bien votre conseil vis à vis « du silence » à cette demande…j’ai bien peur de faire un impair et j’aurai bien besoin de mes allocations chômage!(Je suis restée inscrite au pôle emploi durant ces trois années de travail en tant qu’aesh)…Merci de votre aide……………….

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation « je ne comprends pas très bien votre conseil vis à vis « du silence » à cette demande »
          Nous avons fait une grossière erreur dans notre réponse et nous nous en excusons piteusement. Voici le rectificatif.
          La mutation de votre mari vous conduisant à le suivre vous conduira à démissionner de votre poste actuel. Suite à votre inscription à Pôle emploi du lieu de département de résidence, Votre demande en allocation chômage recevra un avis favorable des assedics car votre démission sera considérée légitime (suivi d’un conjoint).
          Que vous acceptiez ou non le renouvellement en cours de contrat actuel, elle ne sera pas ou plus effective quand vous transmettrez par écrit votre démission à votre employeur en justifiant les motifs (suivi du conjoint).

  2. poyato dit :

    Bonjour,
    Je suis actuellement en contrat cui aide administrative, j’ai commencé le 6 novembre 2011, je viens de signer un 4ème contrat de 1 an, au 1er juillet 2013. Or, il y a une semaine pole emploi m’a dit d’arrêter de travailler, car mon dernier contrat signé allait dépasser les 24 mois autorisés. Bien sure grosse bourde de pole emploi. Aujourd’hui, on me propose d’annuler le contrat d’un an et d’en resigner un autre de 4 mois,(1er juillet – 31 octobre).
    Mes questions sont : ont ils le droit de résilier un contrat d’un an pour en refaire un autre de 4 mois ? J’ai lu que ces contrats là ne pouvaient être conclus pour une période inférieur à 6 mois et enfin puis-je prétendre à un poste d’evs, sinon ?
    Merci de votre réponse.
    Cordialement.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,

      En réponse à votre interrogation, « Mes questions sont : ont ils le droit de résilier un contrat d’un an pour en refaire un autre de 4 mois ? »

      Surtout ne répondez plus et ne signez rien d’un nouveau contrat remplaçant votre contrat actuel de la part de Pôle emploi. Juridiquement par rapport au code du travail droit privé, votre contrat de travail actuel est une affaire qui concerne désormais vous et votre employeur. C’est ce dernier qui est seul habilité à vous proposer des modifications de votre contrat de travail en cours mais en aucun cas, il n’aurait pour objet d’en modifier sa durée.
      Pour tenit tête à pôle emploi qui pourrait insister lourdement (car il s’agit effectivement d’une bourde monumentale de leur part mais qu’elle a largement le moyen d’assumer en la faisant passer en interne comme une dérogation accordée à votre bénéfice), prenez contact avec une organisation syndicale de votre choix pour demander soutien et aide. Et dites lui qqu’avec le soutien juridique d’un syndicat, vous n’hésitez pas à saisir le tribunal administratif à leur encontre pour tentative de dénonciation unilatérale de votre convention tripartite préalable à la signature définitive de votre contrat de travail actuel. Au passage, ne pas hésiter à citer que l’association UNEAVS (donner les coordonnées) est prévenue de ce litige en cours et vous apportera son soutien dans les formes d’action qu’elle jugera opportun envers le responsable de cette agence pour l’emploi.

Pour tous commentaires, Le n° de département ou votre région académique doit être fourni pour sa prise en compte.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s