Monter son dossier de financement formation

Publicités

28 commentaires pour Monter son dossier de financement formation

  1. DD dit :

    Bonjour. Je suis AVS dans un dispositif ULIS en CUI (+de 50 ans et renouvelée trois fois. Mon contrat se termine le 23 septembre prochain) dans le rhône. Je suis intéressée par la formation d’accompagnant éducatif et social. L’ARFRIPS propose cette formation près de chez moi pour une session débutant en novembre 2018, de 1365h en alternance. Puis-je, demander la prise en charge de cette formation à mon employeur (directeur du collège (privé)) dans le cadre d’un renouvellement de contrat ? (je ne peux effectuer une formation sans un revenu minimum étant seule) Cela peut il rentrer dans le cadre de la formation d’insertion professionnel du personnel CUI ?
    Merci pour vos lumières.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » Puis-je, demander la prise en charge de cette formation à mon employeur (directeur du collège (privé)) dans le cadre d’un renouvellement de contrat ? «  et suivante « Cela peut il rentrer dans le cadre de la formation d’insertion professionnel du personnel CUI ? »
      votre projet professionnel de suivi de formation d’accompagnant éducatif et social organisée parL’ARFRIPS) participe bien de l’obligation de votre employeur de le soutenir et de mettre en oeuvre les moyens pour sa réalisation dans le cadre de votre contrat Cui-Cae.
      Vous pouvez bien évidemment demander la prise en charge de cette formation à mon employeur (directeur du collège (privé)) dans le cadre d’un renouvellement de contrat. Il est probable qu’après avoir obtenu une promesse de votre employeur pour cette prise en charge, contrat renouvelé signé, il s’empressera vite fait d’oublier sa promesse avec milles et une prétextes pour s’en justifier.
      Explication: si au bout de 3 ans passés sous Cui-Cae, il n’a pas été fichu de s’intéresser à votre projet professionnel et explorer avec vous les pistes de formation pour accomplir ce projet professionnel, c’est qu’il s’en fichait comme d’une guigne de votre devenir professionnel.

      • DD dit :

        Merci pour votre réponse …. Cest pour cela qu’il faut prendre les renseignements seules de son côté …. pas de soutien, pas d’intérêt, pour garder le poste Et etre renouvelée on signe des « documents mensonges »où il est noté pour pôle emploi qu’il y a un suivi…. bref…. heureusement que la coordinatrice d’ULIS est super et que j’adore bosser avec ces gosses…
        ne puis je pas demander une promesse écrite ? Cela a t’il valeur ?
        Merci encore

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « ne puis je pas demander une promesse écrite ? » et suivante « Cela a t’il valeur ? »
          Il n’est pas tenu de vous faire une promesse écrite. L’employeur s’engage par écrit auprès de Pôle emploi à vous fournir un accompagnement pour la réalisation de votre projet professionnel. Il faudra aller devant les juges d’un tribunal des prudhommes pour faire constater qu’il ne respecte pas ses engagements et obtenir ainsi sa condamnation.

  2. béatrice andriuzzi dit :

    Bonjour, je suis dans l’Hérault, académie de Montpellier, je m’apprête à signer un contrat PEC pour un poste d’AVS. Ma conseillère pôle emploi m’a affirmé que mon employeur (ici en l’occurrence le DASEN si j’ai bien compris?) était tenu d’aider à me former. Je souhaite passer le CRPE en 2019 et me préparer avec le CNED tout en bossant en tant qu’AVS. Elle m’a donc affirmé qu’ils paieraient la formation CNED… et comment dire? J’ai du mal à le croire, je n’en vois aucune trace sur le net et la documentation officielle présentant le contrat PEC est assez vague. On est sensé avoir 60 h de formation lors de la première année en tant qu’AVS, j’ai peur que leur « obligation de formation » ce soit ça et que ma formation CNED je la finance toute seule. Et j’ai une autre question, les 100 heure de crédit formation cela s’applique t-il au contrat PEC et qu’est ce que c’est concrètement? Merci de m’éclairer.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation sur « obligation de formation de l’employeur ? » et suivante  » les 100 heure de crédit formation cela s’applique t-il au contrat PEC et qu’est ce que c’est concrètement? »
      Il est exact qu’un employeur EPLE d’un agent sous PEc-CUi-cAE se devrait lui faire bénéficier obligatoirement d’un volume de 120 heures pour les accompagnants d’élèves en situation de handicap) dont 60 heures d’adaptation à l’emploi durant la durée de sont contrat. (Pour en savoir plus, cliquer ICI)

      Il demeure un constat récurrent.depuis 2008. Les employeurs EPLE ne peuvent pas s’engager dans le financement de formation résultant de la propre initiative de l’agent en PEc-Cui-Cae.
      Par ailleurs, dans un rapport implacable en date de mai 2018, la cour de compte reprend un constat maintes fois établi par l’UNEAVS depuis 2008
      « Une partie importante des AESH reçoivent cette formation plusieurs mois après avoir pris leurs fonctions, ce qui rend inutile la partie qui présente l’institution scolaire et démobilise les participants. Les services, qui ont du mal à positionner les stages en début d’année scolaire, soulignent la longueur du processus d’embauche en CUI-CAE et le caractère discontinu des flux d’arrivées qui les empêcheraient d’adapter le calendrier. Selon les témoignages recueillis sur le terrain lors de l’enquête de la Cour, la partie la plus appréciée des
      accompagnants est l’échange de bonnes pratiques. En effet, les formations peuvent être peu appréciées d’un public dont une partie a un niveau scolaire peu élevé et qui recherche surtoutdes informations pratiques sur leurs élèves. Par ailleurs, l’incitation à y participer est inégale, car les DSDEN acceptent les refus de formation par les intéressés considérant que la proposition vaut décharge de responsabilité pour l’employeur. Enfin, l’organisation pratique (formations sous-traitées aux GRETA, aux associations voire à Pôle Emploi) est très variable.

      • béatrice andriuzzi dit :

        La formation en elle-même (celle de 60 heures qui est mentionnée dans les textes que j’ai lu) ne m’intéresse pas (si on me donne le choix de ne pas la faire, je ne la ferai pas), j’ai moi-même un fils en situation de handicap je me suis formée avec l’aide de psychologues spécialisés aux thérapies cognitives pour enfants avec TTC,fait des formations ABA (autisme) participer à une bonne dizaine d’ESS maintenant, je connais les problématiques accompagnement d’enfant en situation de handicap, j’ai un bac +4 bref… si on m’oblige à la faire, je la ferai mais ce qui m’intéresse c’est de pouvoir être aidée à réaliser mon projet à savoir passer et avoir le CRPE. De plus, l’AESH de mon fils a eu cette année des allègements d’horaires (il avait 20 heures au départ et elle n’était pas là tout le temps) et son référent m’a confié qu’elle avait fait valoir son droit à la formation (elle était étudiante en ESPE) donc j’en conclu que c’est un droit. m’a question c’est la suivante : la formation CNED pour mon projet coûte 700 euros, elle est non diplômante mais donne de toute manière un meilleur connaissance du synthème indicatif et me fera monter en connaissances théoriques (maths, français, connaissance système éducation, programmes de cycles etc.) donc… est-ce que l’employeur EPEL a pour devoir de m’aider à la financer dans le cadre d’un contrat PEC. Merci encore.

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « est-ce que l’employeur EPEL a pour devoir de m’aider à la financer dans le cadre d’un contrat PEC. « 
          Votre employeur a bien l’obligation de mettre en oeuvre un accompagnement et toute action de formation susceptible de favoriser votre projet professionnel mais il n’est pas tenu d’apporter une aide financière individuelle à un projet de suivi de formation CNED relevant de votre propre initiative.

  3. Hupé dit :

    Département 44
    Je pars en formation le 2 septembre car j’ai réussi mon concours d’aide soignante!
    Je suis actuellement en CAE-CUI! Mon contrat se termine le 15 novembre!
    J’ai une réunion le 17 juin au centre IFAS ou sera présent un conseiller Pôle emploi car cette formation est prise en charge pour tous!
    Ma question se situe plus sur la rupture du contrat de travail et la façon dont je dois procéder!
    Y a t_il un délai pour effectuer cette rupture sachant que je commence ma formation le 2 septembre!
    Puis-je bénéficier de mes congés d’été avant cette rupture
    Comment avertir l’employeur et quand?

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » la rupture du contrat de travail et la façon dont je dois procéder!: Y a t_il un délai pour effectuer cette rupture »
      L’Article L5134-28 du code du travail indique :
      « Par dérogation aux dispositions relatives à la rupture avant terme du contrat de travail à durée déterminée prévues à l’article L. 1243-2, le contrat d’accompagnement dans l’emploi peut être rompu avant son terme, à l’initiative du salarié, lorsque la rupture a pour objet de lui permettre ….
      3° De suivre une formation conduisant à une qualification prévue à l’article L. 6314-1. »

      Vous devez donc par courrier simple à votre employeur avertir votre employeur de votre volonté de rupture de votre contrat de travail sur la base de l’article code du tyravail pré-cité. joignez les justificatifs de réussite au concours et date d’entrée en formation et lieu.
      Vous n’êtes normalement pas tenu à respecter de préavis mais nous invitons, au moins 8-15 jours avant la date envisagée de départ, à prévenir votre employeur.

      En réponse à votre interrogation,  » Puis-je bénéficier de mes congés d’été avant cette rupture ? »
      Vous pouvez parfaitement rester sous contrat CUI-CAE jusqu’à la veille de votre départ en formation.

  4. AESH précaire et en colère du 92 dit :

    Bonjour ,
    J’ai dû me tromper lors du post de ma dernière question .
    Je reviens de nouveau vers vous car j’ai reçu l’ordre de mission pour la formation AESH et sur cette dernière il est noté pas de frais de remboursement séjour et de transport.Tout comme les contrats de droit privé peut-on la refuser pour un des motifs,sans préjudice pour tout renouvellement?
    Merci d’avance.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « peut-on la refuser pour un des motifs,sans préjudice pour tout renouvellement? »
      Oui. Vous ne pouvez pas prendre en charge personnellement les frais de séjour et de déplacement, donc c’est à votre employeur de prendre acte de ce qu’il doit faire et ne fait pas.

  5. AESH précaire et en colère du 92 dit :

    Bonjour ,je suis AESH en CDD renouvelable depuis peu et j’ai suivi la formation d’adaptation au poste sous CUI-CAE l’année dernière .J’ai envoyé le coupon réponse afin de savoir si je désirais faire celle de 60 H obligatoire ou non ,j’ai répondu non car j’ai pu avoir les cours d’une collègue AESH l’ayant suivi mais surtout c’est sur 10 mercredis de 9h à 16 h .Vis à vis de mon futur renouvellement est-ce grave de la refuser ?
    Merci d’avance pour la réponse.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Vis à vis de mon futur renouvellement est-ce grave de la refuser ? »
      Non et cela fait même du bien de savoir le dire en toute légitimité à son employeur de temps en temps.

      • AESH précaire et en colère du 92 dit :

        Merci pour la réponse , je vous direz si oui ou non ce refus sera préjudiciable pour mon renouvellement et bonne continuation à toute l’équipe.

        • AESH précaire et en colère du 92 dit :

          Bonjour ,
          J’ai reçu mon ordre de mission pour la formation AESH ( contrat d’un an renouvelable ) et sur ce dernier il est noté : pas de remboursement transport et frais de séjour.J’ai lu sur votre site que c’est un motif de refus de suivre la formation.Est-ce uniquement pour les CUI-CAE de droit privé ?
          Merci d’avance pour la réponse.Comment faire un don ponctuel pour toutes vos réponses apportées en temps que bénévoles.

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation,  » pas de remboursement transport et frais de séjour » et suivante « J’ai lu sur votre site que c’est un motif de refus de suivre la formation.Est-ce uniquement pour les CUI-CAE de droit privé ?
          Oui. Si le lieu de formation est manifestement au delà de la distance usuelle domicile-travail, vous n’êtes pas censé prendre en charge personnellement de déplacement et de séjour, ce dont votre employeur éducation nationale donneur d’ordre de mission doit faire et ne fait pas.

  6. Mélo dit :

    Bonjour,
    Je suis auxiliaire de vie scolaire, en contrat CAE par EPLE. J’aimerais savoir s’il est possible de bénéficier d’une aide à la formation. C’est ma deuxième année de contrat, et je n’ai eu aucune formation (même pas d’adaptation au poste).
    Je suis intéressée par une formation à distance, via le CNED  »cap petite enfance ». Est-il possible d’être aidé au financement partiel ou complet de celle-ci (ce qui entrerait peut-être dans mon droit à la formation)? Si oui, vers qui dois-je me tourner pour prendre en charge ce financement?
    Je suis dans le département 54
    Cordialement.

    M.R

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Est-il possible d’être aidé au financement partiel ou complet de celle-ci (ce qui entrerait peut-être dans mon droit à la formation)? » et suivante « Si oui, vers qui dois-je me tourner pour prendre en charge ce financement? »
      Il est impossible de répondre avec certitude à vos interrogations. Depuis septembre 2013, certaines inspections académiques développent en lien les employeurs EPLE/conseil général, conseil régional pour le personnel En CUi-CAE des facilités d’accès de formation au diplôme Cap petit enfance., d’autres non. Il s’agit donc de prendre contact avec votre employeur EPLE, d’exposer votre projet professionnel et d’attendre…sa réponse.

  7. moussepsf dit :

    En clair on ne fournit pas de formation qualifiante et si on en trouve une par soi même :on est pas aidé !
    Alors faudra m’expliquer ce que signifie le i de cui parce qu’on reçoit aucune aide et aucune contre partie POUR leur allègement de charge c’est dégueulasse! Ils sont gagnant sur toute la ligne et nous on a que les yeux pour pleurer.

  8. fred dit :

    Bonjour, Je suis AVS CUI. A compter d’octobre 2014, je débute en présentiel une préparation concours, préparation que j’ai financée personnellement, l’EPLE n’ayant pas de crédits… Cette formation aura lieu chaque samedi, à raison de 6 heures, soit en dehors du temps de travail. Puis je déduire ce temps de formation de mes 19 heures de travail par semaine? Si oui, sur quels textes m’appuyer? Cordialement.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » Puis je déduire ce temps de formation de mes 19 heures de travail par semaine? »
      Non. il s’agit d’une formation hors temps de travail relevant de votre propre initiative ne rentrant pas dans le cadre d’un droit à rémunération ou déduction temps de travail effectif par votre employeur. (voir page consacrée à ce sujet en cliquant ICI)

  9. moussepsf dit :

    Bonjour,

    Je vous explique ma situation j’ai débuté un CUI CAE en octobre 2012 je suis actuellement toujours en contrat , après avoir consulter le RNCP je décidais d’entreprendre une formation de moniteur éducateur. Réussissant les tests d’admission j’ai du bataillé et finalement m’adresser au rectorat pour avoir l’aval de ce lycée pour cette formation .
    Aujourd’hui je vais effectuer ma rentrée administrative de formation obligatoire cependant mon employeur me demande de rattraper cette journée ,puis-je refuser en lui stipulant que c’est une action de formation donc je n’ai pas à rattraper ces heures?
    deuxième question:
    Sachant qu’une directive octroyant une aide de 1500 euros par tête a été établi pour cette rentrée ,puis je demander un remboursement des frais de scolarité de 2*508 euros demandé par l’IRTS pour chaque année de formation de moniteur éducateur?

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « puis-je refuser en lui stipulant que c’est une action de formation donc je n’ai pas à rattraper ces heures? »
      Non car s’agissant d’une action de formation à votre initiative, si l’employeur peut accorder une autorisation d’absence pour suivre cette formation en période de travail, il dispose du droit légal soit de ne pas vous rémunérer durant cette période d’absence ou de demander la récupération des heures de travail non effectuées.

      En réponse à votre interrogation, « ,puis je demander un remboursement des frais de scolarité de 2508 euros demandé par l’IRTS pour chaque année de formation de moniteur éducateur? »
      Non. la directive à laquelle vous faites référence fait état d’un indicateur de la dotation moyenne du budget alloué à la formation d’un salarié EVS ou AESH en CUI-CAE en direction des organismes de formation (GRETA, principalement) et non la somme qui sera attribuée à un salarié EVS ou AESH en CUI-CAE s’engageant dans une action de formation proposée par l’employeur ou de sa propre initiative.

      Sur ce, en vertu de l’adage de l’UNEAVS, « qui ne demande rien n’a rien », pourquoi donc ne pas effectuer la demande auprès de votre employeur EPLE et attendre sa réponse ?

  10. DUGLAT dit :

    j’ai réussi la sélection CAFDES (certificat d’aptitude à la fonction de directeur d’établissement social et médico-social. Cette formation est relativement chère et je voudrais connaitre les différentes possibilités de financement en dehors de la période de professionnalisation,du fond d’intervention et du CIF, du DIF. Est ce qu’il existe des financements par la région ou autre auxquels je peux faire appel.
    Merci

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Est ce qu’il existe des financements par la région ou autre auxquels je peux faire appel ? »
      Oui. Des conseils régionnaux et/ou généraus accordent sur présentations de dossier des possiblités de financement d’études en relation avec le médico-social (cas région Bretagne); le plus simple est d’aller sur place se renseigner auprès du conseil général de votre département ou conseil régional de votre région. En cela, Conseil général et conseil régional dispose généralement d’un service d’accueil « formation continue, VAE… ». Eventuellement, contactez votre mairie. Il arrive aussi que les conseils municipaux accordent des « bourses d’études » à leurs concitoyens. Bonne chance.

Pour tous commentaires, Le n° de département ou votre région académique doit être fourni pour sa prise en compte.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.