sgen-cfdt

tableaupaiementsalaire2014

le Sgen-CFDT a participé récemment  au groupe de travail intersyndical sur les contrats aidés « aide à la direction d’école » organisé successivement par les Dasen 29 et 22.

Voici ce qui en ressort :
Suite à l’annonce ministérielle, les dotation de chaque Dasen  breton ne du nombre exact de contrats aidés « aide à la direction d’école » n’est pas encore connue, mais elle estimée  comme suffisante pour appliquer les critères qui ont été retenus au niveau académique.
Ces critères n’ont pas pu être discutés par le groupe de travail intersyndical.

les écoles de 10 classes et plus, les écoles de 3 classes et 3,5 classes auront un contrat aidé « aide à la direction d’école » si les directeurs ou directrices acceptent d’en être les tuteurs.
Ces écoles seront informées peut-être dans la semaine, mais plus probablement fin août.
Si le nombre de contrat est supérieur à celui des écoles concernées , ou si des directions refusaient cette aide, les contrats supplémentaires seraient attribués à de plus petites écoles également sans décharge.éventuellement sur deux structures. L’étude de situation particulière pourra éventuellement être envisagée si elle est signalée par l’IEN.
La phase de recrutement à laquelle les directeurs concernés seront associés aura lieu fin août début septembre pour une embauche au premier octobre.
Il s’agira de contrats de 12 mois renouvelables 1 fois (voire plus pour terminer une formation qualifiante)
La fonction de tuteur sera précisée aux directions d’école, elle ne concerne pas la formation de ces personnes, qui est prise en charge par l’académie (60 h sur l’année).

Commentaires et réactions du Sgen-CFDT
Cette mesure ne réglera pas la question de la direction d’école, que nous élargissons à celle de son organisation.
Des contrats aidés précaires ne peuvent répondre sur la durée à des besoins permanents.
Toutefois nous avons bien entendu les réactions des collègues directeurs (rices) d’école, qui ont eu une telle aide dans le passé et qui l’ont perdu :en attendant mieux, elle répondait à un réel besoin.

Par ailleurs les personnes embauchés sur ces contrats sortent parfois d’une précarité encore plus grande.
Pour certaines d’entre elles, l’objectif de ces contrats demeurent atteint quand il doit demeurer comme  une étape vers un emploi plus stable. Pour d’autres, hélas, majoritaires, après un mieux sur la durée de ce type  de contrat, le retour vers la case emploi demeure l’unique possibilité.
Pour conclure, cette solution aux besoin des écoles et personnes sans emploi  ne peut être pérenne. Elle répond uniquement à des besoins immédiats que le Sgen-CFDT Bretagne ne souhaite certes pas ignorer mais,en aucun cas,transformer en des besoins durables et permanents appartenant au non-dits institutionnels .

Sgen24_06_2013-com1
Sgen24_06_2013-com2
Compresseprudhomsaintmalo1

Message sgen-CFDT du LOT

en date du 5 septembre 2012

 10 nouveaux contrats CUI dans le Lot mais impossible de tenter un renouvellement! 

Bonsoir à toutes et tous

Aujourd’hui, lors des 3 réunions statutaires, le Sgen-CFDT 46 est intervenu auprès de l’IA du Lot ainsi que du Préfet du Lot afin de connaître la réalité du dossier des emplois CUI de notre département.

Contrats aidés 2012-2013:il y a pour cette rentrée 30 postes d’AED, 13 Assistants de Scolarisation et 112 CUI (priorité à la scolarisation des élèves en situation de handicap). Le DASEN choisit d’implanter 96 postes CUI pour le handicap, 6 postes dans le 2nd degré et 10 à l’aide à la direction.

Pour l’aide à la direction, un contrat de 20 heures sera proposé à 10 salariés; ils travailleront 10 heures en priorité dans les 20 écoles les plus importantes du département (écoles à 6 classes et plus). Les écoles de Lalbenque bénéficieront d’un traitement particulier car il était impossible de coupler avec une autre école proche géographiquement.

Lors du CDEN (Comité Départemental de l’Education Nationale – en présent du Préfet, des représentants du Conseil Général, des parents d’élèves et des représentants des élus), le Sgen-CFDT 46 a interrogé M. le Préfet concernant la possibilité de renouveler des personnels (éligibles). M. le Préfet a parfaitement connaissance du dossier puisque suite à notre courrier syndical de juillet 2012, une demande auprès du Préfet de Région a été faite par ses soins mais actuellement, aucune réponse n’est rendue… Malgré nos démarches, si le Préfet du Lot n’a pas l’accord de renouveler 10 salariés, il ne pourra donner aucune consigne en direction de Pôle Emploi.

A la fin de la réunion, nous avons pris quelques instants pour discuter avec ce dernier. Son souhait était de favoriser le renouvellement de 10 personnels mais le Préfet de Région ne lui permettra pas de le faire car si le Lot obtient l’autorisation de renouveler, d’autres départements de l’académie en ferait également la demande.

Commentaires du Sgen46:

– les salariés auront « enfin » une formation… elle sera proposée à tous les salariés (des différentes missions); toutefois, cette formation nationale sera à distance (bureautique).

– Les contrats sont de 20 heures payés 20 heures… enfin un temps de travail légal… mais comment gérer 20 heures de contrat sur 24 heures par semaine?

– Les recrutements devraient avoir lieu au milieu du mois de septembre pour une entrée en fonction en octobre.

– Dans une réunion, une organisation syndicale a indiqué que les CUI non-renouvelés étaient « d’une catégorie sociale défavorisée ». Nous sommes intervenus pour dénoncer un tel écart de langage.

Nous ne pouvons bien entendu pas nous satisfaire de ces réponses.

Après une rencontre avec le conseiller Prud’hommes de la CFDT, tous les dossiers des adhérents sont en cours de finalisation. Nous contacterons les adhérents pour vérifier quelques points de détail avant de déposer les dossiers aux Prud’homme de Cahors.

Nous restons à votre écoute si vous avez besoin d’informations complémentaires.

Pour s’abonner (ou se désabonner) à titre personnel à « Récré@ction-Sgen 46 », envoyer un mail au Sgen46: 46@sgen.cfdt.fr

L’équipe 1er degré du Sgen-CFDT du Lot:
Lydie Nouyrit (Elémentaire Gramat), Carole Gomez-Gauthié (Primaire Cahors Croix de Fer), Joaquin Del Jesus (BD Limogne), Magali Vermande (ASH Lot – Maîtresse A), Vincent Carrière (Elémentaire Pern), Françoise Husson (Elémentaire Elémentaire), Geneviève Grasset (Poste Occitan Gramat), Vincent Gomez (Maternelle écoles St Georges et Groupe Nord Cahors).

05.65.40.93.56 – 06.80.55.91.61

46@sgen.cfdt.fr

http://sgenmidipy.free.fr

MSN Messenger: 46@sgen.cfdt.fr

2, rue Victor Delbos 46100 Figeac

 Lu le 11 mars 2012 dans


SYNDIQUÉ(E)S OU PAS !

        EVS et AVS, AED,

du 13 au 20 octobre 2011,

                                         

Élisez vos délégués et représentants 

                                          de votre catégorie professionnelle

                                         qui défendront vos intérêts.

 
Les élections se feront par internet. Un identifiant vous sera transmis sous enveloppe. Le mot de passe vous sera remis ultérieurement.
 
Du jeudi 13 octobre au jeudi 20 octobre vous aurez donc à voter pour chaque élection :
 
  • Vous êtes non titulaires AVS, EVS : vous votez pour le CTA, (Comité Technique Académique) et le  CTM (Comité Technique Ministériel)
  • Vous êtes sous contrat d’Assistant d’Éducation :
    vous votez pour le CCP (Commission Consultative Paritaire).
 
– CTA  : Comité Technique Académique
 
Vos délégués du personnel interviennent sur tout ce qui concerne votre carrière :
 
  •  Demandes de temps partiels, de disponibilités,
  •  Demande de congés de formation, de stages de formation,
  •  Démissions, discipline..
 
– CTM : Comité Technique Ministériel
 
Les comités techniques traitent de tout ce qui concerne l’organisation du service public d’éducation :
 
  •  gestion des moyens (carte scolaire, moyens attribués à la formation…),
  •  hygiène, sécurité, conditions de travail,
  •  les règles statutaires (recrutement, grille indiciaire…)
  •  formation, développement des compétences et qualification professionnelle…
 
Cette élection permet également de vous représenter dans de nombreuses instances (comité d’hygiène, de sécurité et de conditions de travail, conseil départemental de l’éducation, comité de réforme, conseil supérieur de l’éducation, conseil supérieur de la fonction publique…).
 
 
Le Sgen-CFDT  sera présent  avec les enseignants du second degré, les personnels administratifs, les personnels de santé, d’inspection, de direction d’établissement du second degré, d’assistants sociaux de l’éducation nationale….
 
 
– CCP  : Comité Consultatives Paritaires
 
Les CCP sont obligatoirement consultées sur les décisions individuelles :
 
  • relatives aux licenciements intervenant à l’expiration d’une période d’essai,
  • aux sanctions disciplinaires autres que l’avertissement et le blâme,
  • autres attributions : l’article 1-2 du décret précise que les CCP peuvent par ailleurs être consultées sur toute question d’ordre individuel relative à la situation professionnelle des agents non titulaires. Ces attributions pourront être fixées par arrêté.



Engagement aux Prudhommes

du sgen-CFDT région Nord-Pas-de-Calais et région Bretagne auprès des EVS


 
 
 
 
Lettre ouverte de Thierry Cadart à Luc Chatel
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
La casse en cours dans le Nord
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 



5 commentaires pour sgen-cfdt

  1. greg-clo dit :

    Convenir a des personnes à peu près comme moi ne peut être qu’une certitude pour Sgen-CFDT | humeur et fureur des précaires EVS-AVS.

  2. Au cas où ce ne serait pas encore fait, n’oubliez pas d’ajouter Sgen-CFDT | humeur et fureur des précaires EVS-AVS au sein vos archives, car cela parais être particulièrement indispensable.

  3. mariage rouen dit :

    Sgen-CFDT | humeur et fureur des précaires EVS-AVS est un blog réellement particulièrement sympathique, et je suis sûr que beaucoup de gens sera en accord avec moi.

  4. Les plus érudits parmi nous dégoterons eux aussi leurs contentement via Sgen-CFDT | humeur et fureur des précaires EVS-AVS. Tout mes applaudissements !

  5. Nordine dit :

    Bonjour !
    J’espère être dans la bonne rubrique afin d’apporter mon témoignage sur les conditions de travail des Employé de Vie Scolaire (EVS) et aussi, l’intégration des personnes handicapés. Et, consacré un article sur le sujet, s’y prête, dans la mesure ou à l’heure des promesses faites, ou l’on parle d’accessibilité, d’insertion, d’un autre regard sur nos différences, l’intégration des enfants handicapés au sein d’établissement scolaire, et l’évolution des contrats d’intégration des travailleurs handicapés adultes, dans la vie active, se trouvent, aujourd’hui, non tenues en raisons, entre autre, de cafouillages aberrants et administratif ! A ce propos, et pour faire court, si le sujet vous intéresse, voici un petit résumé de la situation actuelle.

    Cela fait maintenant plus de 5ans que je passe de contrats minables à renouvelés tout les ans, à l’espoir de décroché ce fichu CDI impossible à obtenir pour ce travail. Mais chaque matin, au réveil, je pense aux enfants qui on besoin de ce petit quelque chose de plus, pour finalement être intégrés comme les autres. C’est plus dans la motivation que nous trouvons le plaisir d’aidé l’enfant à réussir une bonne journée scolaire. Étant moi-même en fauteuil roulant, c’est aussi un autre regard que le môme peut avoir sur sa propre différence. Alors je me « lève » (!), et me dis, que ma journée aussi, sera réussi, si mes petits deviennent « aussi chiants » que les autres, et bien, j’aurai rempli mon contrat !!!!

    Ces rencontres inoubliables m’ont apporté une forme d’estime de soi rassurante. Comme se dire qu’on a raison d’être là et de faire ce pourquoi on est présent auprès d’eux. Ce petit dyslexique, de 10 ans, dont la mère dépassée par son travail, rentrant trop tard le soir pour une aide aux devoirs, et dont le père est incapable d’apporté une aide du fait d’avoir le même souci que son fils, et lui disant que de toute façon, l’école ne sert à rien quand on à ce souci là.

    Alors vite, trouver comment détourner cette obscure logique qui interdit la calculatrice au CM2, alors qu’après deux mois de vacances d’été, il faudra aux parents déboursés soixante euros pour une, haute précision, calculant, la racine carré, les nombres algébriques, voire, le nombre irrationnel de polynômes à coefficients entiers…. Alors que nous deux, on avait déjà du mal à enregistrer la table de neuf…..

    Quand cette maman cherche une approbation discrète, me demandant jusqu’où il pourra aller, si le bac est accessible pour lui. Me parlant de ses durs matins, constatant les devoirs non faits de la veille. Et prendre le rôle de celui qui rassure en restant bien à ma petite place, sans prendre celle de l’institutrice, comme précisé sur mon contrat….Alors, hors service, souvent sur le parking de l’école, j’écoute ses douleurs, constatant horrifié, que celles ci, n’ont jamais étaient discutées lors des réunions d’équipes éducatives. Qu’elle doit être tombée bien bas pour se confier à la personne la plus basse à l’échelle de l’éducation nationale !

    Pourtant, tous ces parents rencontrés, ils nous font confiance et nous n’avons pas le droit de les décevoir. Nous ne pouvons en aucun cas les laisser au bord du chemin en ne tenant pas nos promesses… Ma petite crédibilité est en jeu, alors, comme je peut, je rassure, avec des mots simples, qui n’apporteront rien sinon un semblant de rayon de soleil, un petit moment de réconfort dans leur parcours pleins d’embuches.

    Expliquer que ce n’est pas le plus important l’école, que sa difficulté, il l’assume de plus en plus, que nous travaillons bien ensemble, que dans la cour de récré, c’est leur fils qui a le plus de filles autour de lui, Que Bill Gates est lui aussi atteint de dyslexie, que Tom Cruise est pareil. Que plus loin encore, il y avait Albert Einstein, Léonard De Vinci et Edison. Et que déjà…., Il faut qu’il passe en 6eme !

    Et le jour de son départ pour le collège : Grandiose ! Il me serre la main en disant « Bon hé Nono, oh, on va pas en pleuré hein ! Larguons les amarres! ». Plus tard, rejoignant ma voiture garée plus loin, je trouve un petit sac plastique accroché au rétroviseur de celle ci, et dans lequel se trouve la maquette d’un …..Petit voilier ! C’est ma plus belle récompense pour une année de labeur. Et il y en aura d’autres ! Et chaque année, on me paie à coups de merci sincères, de fous rires en classe, de regards plus profonds, de confiance, de mains franches serrées, de chocolats…

    Bien d’autres enfants suivront par la suite. Des hyperactifs, à qui il faudra apprendre tout bêtement à écouter la consigne en restant assis sur leur chaise dans la classe. Cela parait simple comme ça, mais bien gérer, cela permet au professeur de ne pas entendre en continu l’éternel : « J’ai pas compriiiiiiiiiis !!!! ». Et leur répéter la consigne autant de fois qu’il le faut, leur refaire répéter cette même consigne autant de fois qu’il le faut pour être sur qu’il est bien dans le sujet….Parfois, c’était usant tellement s’en était drôle…Et lors des recréations, mes deux diables pouvaient alors s’adonner aux joies du  » je cours vite et dans n’importe quelle direction pourvu que rien ne m’arrête ! » Transformation classique du rôle d’EVS en celui de fournisseur officiel de pansements ! Mais quelle joie que de rendre les enfants aux parents à la sortie de l’école…..

    Un autre atteint de maladie génétique réunissant une malformation cardiaque et déficience intellectuelle…et dont le visage ressemble à celui d’un magnifique elfe !!!! Un sourire comme un aimant magnétique !

    Sa motricité étant très déficiente, avec lui on a enfilé des perles sur des kilomètres de colliers ! C’était son dada ! Lorsque son travail été bien fait, il été possible, vers la fin de l’année, de nous retrouver avec tous les enfants de notre classe, portés avec fierté, un collier fait par lui ! Il n’y avait alors que du bonheur dans ses yeux….

    Là, j’ai un petit avec un autiste sévère de 6 ans dans une classe de 28 enfants. Il faut être en permanence avec lui, car à la moindre difficulté, cela peut aller de crises aiguës à l’automutilation ! Lorsqu’il se mord, les doigts par exemple, je fais « étau » avec les miens, afin de retiré les siens de sa bouche, et c’est vrai que parfois, durant une fraction de seconde, je pense aux miens qui vont encore être marqués pour la journée….! Mais à chaque fois, il repart avec ses dix doigts, et là, je sais pourquoi je suis venu au boulot ce matin. Se frapper la tête a coups de poings ou se l’envoyer contre un bord de table font parti de notre lot de moments incertains…La maitresse, elle, fait un boulot remarquable, mais vu la classe surchargée, il lui est difficile de gérée ces situations inattendues. Elle est très fière de lui lorsque nous arrivons à terminé une fiche de travail. Et moi aussi j’avoue !

    En effet, les profs ne sont pas spécialement formés à ce genre de situation, tout en ayant l’obligation d’accueillir ces mômes, et pour diverses raisons, dont celle que toutes les formations sont à faire hors du temps de travail, Il faut être sacrément motivé et intéressé pour s’y rendre. Ce n’est pas dit par méchanceté, mais c’est la dure loi du travail…

    Et comment sélectionné ces formations s’ils n’ont pas les mêmes handicaps dans leurs classes? Et soi dit en passant, j’ai parfois du mal, mes mercredi de formations, à trouvé le moindre intérêt à celles-ci….C’est de l’information plus que de la formation…C’est dans la motivation et l’expérience que nous trouvons le plaisir d’aidé l’enfant à réussir une bonne journée scolaire. Étant moi-même en fauteuil roulant, c’est aussi un autre regard que le môme peut porter sur sa propre différence. D’un handicap, faire un privilège, une utilité, un atout ! Voire un bienfait ! D’ailleurs, les parents du petit sont très chouettes et trouvent que lui et moi faisons une superbe équipe !….

    Sauf que…..Mon contrat est arrivé à terme le 27 janvier et qu’un nouveau ne sera possible qu’après les vacances…..SI je prouve encore une fois par le biais d’un document officiel que je suis bien handicapé !!!!
    Quatre semaines plus deux autres de vacances. C’est autant de perdu en apprentissage pour mon petit et pour moi. Perdue, toute cette confiance mise en place entre nous deux. Perdu ce rythme pris pour terminer nos fiches en même temps que les autres. Perdus nos techniques pour rester calme et détendu quand la maitresse explique les consignes de travail aux autre élèves.

    Et encore ce matin, la nouvelle est tombée comme un couperet. Le représentant de Pole Emploi de Vannes, par le biais d’un message téléphonique, laisse entendre que je n’aurai plus le droit au nouveau contrat après ce dernier….. Pourtant d’après les dernières conventions passées avec l’état, il me reste 4 ans à faire en temps que travailleur handicapé. Et dans la mesure où la seule chose que je sache bien faire, est bien ce travail…..

    Après tant d’années, cela sera trop dur de retourner caissier en grande surface, ou personnel de maintenance à nettoyé, au karcher, les murs d’établissements scolaire. Faire la circulation à l’entrée et la sortie du collège, réparer la plomberie, nettoyer les sanitaires et les boules de papier toilette jetées et collées par les collégiens, sur les toits de préaux. Passer la serpillère dans des kilomètres de couloirs, Réparer l’électricité des salles des profs, ou chacun constata avec quelle énergie je voulais donner une autre image du handicap et pour me prouver à moi même que j’étais le meilleur dans mon domaine !

    Mais, Employé de Vie Scolaire, c’est le seul travail que je sache faire !

    Tout cela risque de prendre fin parce que personne ne prends en compte sa propre responsabilité qui n’est pas seulement un fait, mais aussi une valeur morale, et renvoi le sujet a un autre service. D’accord, personne n’est jamais indispensable, mais pourtant, chacun est unique et nous sommes « naturellement » tenus à un ensemble de devoirs et d’obligations. Et pour tous ces enfants, je me sens responsable.
    Et nous le sommes tous.

    Cordialement

    khadri.nordine@club-internet.fr

Pour tous commentaires, Le n° de département ou votre région académique doit être fourni pour sa prise en compte.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s