CFDT en action

6Février2014(1°

6février2014(2)

téléchargez le bulletin d’inscription en cliquant ci-après

Rassemblement 6 février bulletin inscription electronique

CFDT_Com_rapport_Komitès_28062013

« Les 10 et 11 janvier, ce sera le dernier round… par CFDT_TV

Patrick Pierron, chef de file de la CFDT pour la négociation de la sécurisation de l’emploi, fait le point à la sortie de la septième séance, les 19 et 20 décembre 2012.

CFDT en vidéo

 Les vidéos de CFDT-TV sur Dailymotion//


L’objectif de ce site est de donner la parole aux agents de la fonction publique. Le site se veut résolument participatif et interactif.
Participatif, avec un forum ouvert à tous pour que chacun puisse s’exprimer, donner son avis et dialoguer librement.
La vidéo permettra de mettre en valeur les témoignages des agents avec, dès le 1er février, les premiers films tournés pendant les 3 Jours.
Interactif, avec la possibilité de commenter les articles et de les partager sur les réseaux sociaux.
Réactif, avec toutes les actualités de la campagne au jour le jour, une salle de presse, les outils de communication et des films. Dès maintenant, vous pouvez voir une interview de Laurence Laigo, secrétaire nationale, présentant les objectifs de l’opération.
Un, deux, trois… cliquez ! Visitez le site, déposez vos commentaires

http://123public.cfdt.fr

Communiqué de presse CFDT n°7 du 27 janvier 2011
Déclaration de Laurent Berger, secrétaire national – Chômage, la baisse promise s’est transformée en hausse record
Il y a un an, le président de la République annonçait prématurément la baisse du chômage pour les mois à suivre. Aujourd’hui, la CFDT constate avec inquiétude que c’est l’inverse qui se produit.
En dépassant les 4 millions de demandeurs d’emploi, les chiffres du chômage ont atteint un triste niveau record en décembre. L’augmentation de 5,3 % en 2010 illustre ce que la CFDT martèle depuis longtemps : la crise et ses effets sont toujours une réalité pour le quotidien des salariés et des chômeurs.
Ce chômage de masse nécessite la mobilisation urgente de tous les acteurs concernés : syndicats, patronat, Pôle emploi et Etat.
Mais l’Etat doit assumer toute sa part de responsabilité en matière de politique de l’emploi. Pour cela, il doit revenir sur :
  • La loi Tepa et son volet « heures supplémentaires », néfaste pour l’emploi ;
  • La baisse des moyens attribués aux mesures en faveur de l’emploi dans le budget 2011 ;
  • La baisse du nombre de contrats aidés ;
  • La baisse des personnels et du budget de Pôle emploi ;
  • La suppression de l’allocation équivalent retraite.
Au moment de l’ouverture des négociations sur l’emploi des jeunes et sur l’assurance chômage, la CFDT prend ses responsabilités, mais n’accepte pas que l’Etat fasse assumer les siennes aux partenaires sociaux.

4 commentaires pour CFDT en action

  1. Gorgues dit :

    Evs dans un collège prive pour l’accompagnement d’un enfant handicapé depuis septembre 2013 en janvier 2014 l’enfant va quitter l’établissement quand est il pour mon contrat que j’avais signé pour 10 mois? Est il possible qu’il soit interrompu ? Merci de votre réponse

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « quand est il pour mon contrat que j’avais signé pour 10 mois? » et suivante « Est il possible qu’il soit interrompu ? »
      Votre contrat de travail continue à courir jusquà son terme légal.Du fait du départ de l’élève handicapé de l’établissement, il peut vous être affecté auprès d’un autre élève en situation de handicap (notification MDPH oblige). Si votre contrat de travail, vous pouvez être affecté à des tâches autres (soutien scolaire, par exemple…).
      Si votre employeur peut prendre la décision d’une rupture anticipée de votre contrat sans motif valable (autrement dit qu’il ne peut prouver que vous avez effectué une faute professionnelle et comme le départ de l’élève n’est pas de votre fait…),il vous devra des dommages et intérêts dont le montant est au moins égal au montant des rémunérations que vous auriez perçues jusqu’au terme du contrat.Ces sommes ne se cumulent pas avec les indemnités de chômage versées pour la même période. Le salarié peut obtenir une indemnisation supplémentaire s’il prouve l’existence d’un autre préjudice (par exemple un préjudice moral du au fait que l’obligation de formation et d’accompagenement n’ a pas été réalisé par l’employeur conformément à vos attentes exprimées par convention préalable au contrat).

  2. BERTAUD Lydie dit :

    Bonsoir,

    Après 22 ans effectué dans un centre Social et Socioculturel ou j’ai occupé pendant plus de 10 ans la fonction de Coordinatrice sur un secteur enfance, (4/12 ans), je me suis retrouvée licenciée pour motif économique pendant mon congé parental.

    Après de nombreuses démarches de recherches d’emploi dans différents domaines toujours liés au service à la personne et travail auprès des enfants les réponses ont été peu fructueuses.

    En juin 2012, je postule à 1 annonce pour un poste EVS où j’ai été retenue. J’étais ravie. Qui plus est, ce travail (même précaire), allait dans la continuité de mon expérience professionnelle puisque je travaillais au préalable dans un quartier classé ZUS et ZEP. J’accepte le contrat sans aucune hésitation.

    Après 6 mois dans ce domaine les parents, les 2 enfants que j’accompagne dans leur apprentissage scolaire au quotidien, ainsi que l’équipe éducative tous, semblent très satisfaits et souhaiteraient pérenniser mon poste aux vues des besoins recensés au sein de l’établissement scolaire (sans en avoir les moyens financiers malheureusement).

    Par contre, différentes questions restent sans réponses au jour d’aujourd’hui : est-ce que mon contrat en CAE peut être reconduit et si oui pendant combien de temps ? si tentait que celui-ci soit reconduit comment se fait-il que ce contrat devra reprendre effet à compter de ma date de fin de contrat qui est fixée au 3 juillet et qui prendra en compte le mois de juillet et Août alors que les enfants sont en vacances durant cette période-là quel est l’intérêt ? Pourquoi limiter à 20 h les contrats d’AVS ou D’EVS alors qu’ils pourraient s’étendre à plus d’heures ? Enfin pourquoi l’éducation Nationale ne prend pas la décision que ces emplois indispensables ne soient pas transformés en emplois pérennes de la fonction publique avec un statut de fonctionnaire, une formation initiale et continue et soit mieux reconnu et plus considérer ? Ces contrats restent comme précaires, avec un salaire misérable compte tenu des résultats obtenus. Ce type de contrat permet surtout de maintenir des enfants dans un système éducatif normal et qui leurs permettent surtout d’évoluer favorablement et par conséquent ne se sentent plus comme des personnes exclues
    J’espère que vous porterez une attention particulière à ma demande et j’espère que des décisions nettement plus satisfaisantes seront prises pour l’avenir. Merci également de bien vouloir prendre le temps de répondre à mes questions. Cordialement.

    • briand0493 dit :

      Bonjour Lydie,

      Permettez-moi de saluer avec respect votre présentation simple de votre parcours professionnel durant ces dernières années.Après 22 ans d’exercice de coordinatrice secteur petite enfance, il faut en effet faire preuve de beaucoup de distance, de pudeur pour ne pas décrire ses douleurs morales de se retrouver “licenciée économique” durant un congé parental, de beaucoup de courage, de dignité pour remonter la pente dans l’adversité.
      Aussi, nous comprenons aisément que l’équipe pédagogique et éducative de votre établissement scolaire puisse apprécier à sa juste valeur l’atout que vous représentez dans l’accompagnement des enfants au regard de vos compétences professionnelles.

      Pour répondre à vos légitimes questions, nous allons tâcher d’y répondre au mieux. Ces réponses seront succinctes. Il sera nécessaire de consulter plus en avant le site pour des explications détaillées

      est-ce que mon contrat en CAE peut être reconduit et si oui pendant combien de temps ?

      Un contrat CUI-CAE a une durée maximale de 24 mois (renouvellement inclus).
      2 types de dérogation:
      – la durée maximale du contrat est portée à 60 mois pour le salarié âgée de 50 ans et/ou reconnu TH à date de signature de son contrat initial ou de reconduction
      -au delà de 24 mois (maximum 60 mois) pour permettre au salarié de mener jusqu’à son terme une formation qualifiante (dérogation accordée par préfet)

      si tentait que celui-ci soit reconduit comment se fait-il que ce contrat devra reprendre effet à compter de ma date de fin de contrat qui est fixée au 3 juillet et qui prendra en compte le mois de juillet et Août alors que les enfants sont en vacances durant cette période-là quel est l’intérêt ?

      Relevant d’un dispositif spécifique d’insertion professionnelle en direction de demandeurs d’emploi mis en place par le ministère du travail, un contrat CUI-CAE ne peut être reconduit sans rupture avec le contrat initial.
      Par ailleurs, un contrat CUI-CAE inclut la possibilité de la modulation temps de travail pour l’employeur (répartition du planning horaire hebdomadaire en fonction des jours de travail effectif et non effectif ).
      Ainsi dans l’éducation nationale, les vacances scolaires sont intégrées dans le calcul de votre planning horaire hebdomadaire. Ceci conduit effectivement à ce qu’un salarié en contrat CUI-CAE reconduit fin juin se retrouve au mois de juillet-Août en situation de journées de travail non effectif. La modulation du temps de travail dès la rentrée de septembre intègrera ces jours non travaillés.

      A noter: un contrat CUI-CAE rémunéré sur 20 h/ hebdomadaire ne peut être modulé qu’à hauteur maximale de 26 h 15/hebdomadaire.
      Nous resterons honnête. Nous pensons qu’au regard de ses conditions de travail et de sa rémunération, parfois pour un salarié, son intérêt personnel prime sur l’intérêt de l’enfant et des membres de l’équipe éducative et pédagogique.

      Pourquoi limiter à 20 h les contrats d’AVS ou D’EVS alors qu’ils pourraient s’étendre à plus d’heures ?

      Excellente question que nous posons régulièrement depuis 2006 aux différents interlocuteurs institutionnels, gouvernementaux pour obtenir en retour le silence embarrassé.
      La réponse est pourtant simple. Dans l’éducation nationale, un contrat CUI-CAE à hauteur maximal de 20h / hebdomadaire représente un coût annuel de 4850 euros pour l’employeur du fait des aides + exonérations charges obtenues. Ces aides + exonérations représentant 70% de votre rémunération disparaissent pour la tranche horaire entre 21h-35H/hebdomadaire.
      La limitation à 20h des contrats CUI-CAE de salariés AVS ou EVS n’est pure question de ligne budgétaire à maintenir pour les employeurs EPLE dans l’éducation nationale.

      pourquoi l’éducation Nationale ne prend pas la décision que ces emplois indispensables ne soient pas transformés en emplois pérennes de la fonction publique avec un statut de fonctionnaire, une formation initiale et continue et soit mieux reconnu et plus considérer ?

      Votre question est celle de tous vos collègues AVS (tout statut confondu) et EVS. Nous l’avons posé sans discontinuer depuis 2006 sur ce site, au sein de l’UNEAVS. Elle a été réitérée maintes fois et de maintes façon lors des travaux interministériels sur la professionnalisation des accompagnants jeunes handicapés. Pour cela, un article “vous avez dit professionnalisation des AVS ?” retrace tout le cheminement des réponses obtenus aux innombrables attentes des salariés AVS et EVS. A ce jour, nous nous croisons les doigts en attendant des réponses nettement plus précises, plus conformes à la réalité du vécu des AVS sur le terrain de la part du gouvernement.

      Au mieux, pouvons souligner une prise de conscience et un début de réponse obtenu lors des débats récents à l’Assemblée nationale sur le projet de loi refondation de l’école “
      « il faut se donner les moyens de rendre ces droits effectifs et de bonne qualité, pour les enfants en situation de handicap comme pour les autres », a souligné Vincent Peillon évoquant le coût « des moyens matériels, mais aussi celui de la qualité et de l’accompagnement des personnels spécialisés qui connaissent aujourd’hui des conditions indignes, et de tous les autres personnels, desquels relève aussi cette mission ». « Lorsque nous aurons établi le référentiel métiers décrivant les compétences requises et pris la décision de stabiliser les personnels, il est certain qu’il faudra réaliser un effort financier », a ajouté George Pau-Langevin.

      Nous souhaitons avoir répondu au mieux à vos interrogations, Lydie.

      En tout honneur,
      Cordialement,

Pour tous commentaires, Le n° de département ou votre région académique doit être fourni pour sa prise en compte.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s