Référentiel de compétences

DC 1 : Se positionner comme professionnel dans le champ de l’action sociale

Socle commun

– Identifier le cadre de son intervention pour se situer en tant que professionnel

– Prendre en compte les dimensions éthiques et déontologiques de son intervention

– Mobiliser les connaissances théoriques et pratiques pour se positionner dans le projet de la personne

Spécialité

Accompagnement de la vie à domicile

Spécialité

Accompagnement de la vie en structure collective

Spécialité

Accompagnement à l’éducation inclusive et à la vie ordinaire

Identifier la spécificité du cadre légal, les principaux dispositifs, les réseaux et les acteurs du contexte de l’intervention à domicile

Identifier le besoin de compensation spécifique lié aux situations rencontrées dans le champ de la vie à domicile

Identifier la spécificité du cadre légal et des acteurs liés au contexte d’intervention dans une structure

Situer le besoin de compensation spécifique pouvant exister dans  les situations concernées dans le champ d’une structure collective

Identifier la spécificité du cadre légal et des acteurs et réseaux liés au contexte d’intervention dans le champ d’activités éducatives, scolaires, périscolaires, de loisirs, de formation ou de vie sociale

Accompagner la personne sans faire obstacle à sa relation avec sa famille, son référent professionnel et ses pairs.

Identifier le besoin de compensation pouvant exister dans des situations de handicap par rapport aux exigences du cadre de vie

Situer l’enfant, l’adolescent ou le jeune adulte dans son développement, ses apprentissages, ses progrès vers l’autonomie

DC 2 : Accompagner la personne au quotidien et dans la proximité

Socle commun

– Organiser et assurer le suivi de son intervention en fonction des objectifs définis dans le projet personnalisé

– Favoriser et préserver l’autonomie de la personne en repérant et développant ses potentialités

– Prendre soin et veiller au bien être de la personne dans un contexte d’accompagnement de proximité

– Accompagner la personne dans les actes essentiels de la vie quotidienne

– Accompagner la personne dans ses activités ordinaires et la gestion de son quotidien

– Accompagner la personne dans ses activités d’apprentissage pour maintenir ou développer ses capacités

– Appliquer les règles de tri sélectif et d’éco-responsabilité

Spécialité

Accompagnement de la vie à domicile

Spécialité

Accompagnement de la vie en structure collective

Spécialité

Accompagnement à l’éducation inclusive et à la vie ordinaire

Repérer ses missions et respecter les limites de son intervention pour orienter la personne ou faire appel aux professionnels compétents au regard des protocoles de soins et des procédures d’accompagnement en vigueur

Evaluer ce qui relève d’une intervention d’urgence, immédiate, à court terme, ou d’une vigilance dans la durée

Utiliser les outils spécifiques à l’accompagnement à domicile pour aider la personne dans les actes essentiels du quotidien dans une logique d’accompagnement voire de suppléance

Concourir au bien-être de la personne par des gestes et une communication adaptés

Appliquer les principes et les éléments d’hygiène de base pour la réalisation des interventions de soutien notamment : la toilette et l’alimentation et les fonctions d’élimination

Réaliser son intervention en utilisant les moyens d’accompagnement des actes ordinaires de la vie quotidienne dans les conditions optimales de sécurité

Participer à des actions de prévention des accidents domestiques

Favoriser l’appropriation du cadre de vie de la personne par un aménagement adapté

S’appuyer sur les activités inscrites dans le quotidien de la personne pour favoriser la relation dans l’accompagnement

Reconnaitre les signes non verbalisés de la douleur

Identifier les risques de chute et/ou de troubles de la marche et donner l’alerte nécessaire en temps opportun

Repérer ses missions et respecter les limites de son intervention pour orienter la personne ou faire appel aux professionnels compétents en conformité avec les protocoles de soins et les procédures d’accompagnement en vigueur

Evaluer ce qui relève d’une intervention d’urgence, immédiate à court terme, ou d’une vigilance dans la durée

Utiliser les outils spécifiques de l’accompagnement en structure de la personne dans les actes essentiels de la vie quotidienne, dans une logique d’apprentissage, d’éducation, d’accompagnement, voire de suppléance

Concourir au bien-être de la personne par des gestes ou une communication adaptée ou par recours à des tiers

Appliquer les principes et les éléments d’hygiène de base pour la réalisation des interventions de soutien notamment : la toilette, l’alimentation et les fonctions d’élimination

Se référer au protocole thérapeutique et aux consignes d’accompagnement préconisées au sein de la structure

Prendre appui sur les décisions prises en équipe pluridisciplinaire pour l’accompagnement de fin de vie

Organiser la logistique d’un lieu et réaliser son intervention en utilisant les moyens permettant l’accompagnement au quotidien dans les conditions optimales de sécurité

Favoriser l’appropriation du cadre de vie de la personne par un aménagement adapté

S’appuyer sur les activités et temps clés de la vie quotidienne pour favoriser la relation dans l’accompagnement

Reconnaitre les signes non verbalisés de la douleur

Identifier les risques de chute et/ou de troubles de la marche et donner l’alerte nécessaire en temps opportun

Mettre en œuvre des méthodes et outils d’accompagnement adaptés pour permettre à la personne de réaliser ses activités

Accompagner le développement de l’autonomie de la personne en utilisant des aides techniques et en mettant en œuvre un apprentissage adapté

Repérer ses missions et le champ de son intervention : niveau de responsabilité, procédures, modalités éducatives, consignes en vigueur

Utiliser des outils spécifiques d’accompagnement de la personne dans les actes essentiels, dans  une logique éducative : faire pour, faire avec la personne ou laisser faire

Concourir au bien-être de la personne par des gestes et une communication adaptés ou par le recours à des tiers

Organiser la logistique d’un lieu pour créer les conditions de l’accompagnement éducatif les plus favorables

S’appuyer sur les activités pour favoriser la relation dans l’accompagnement éducatif

Appliquer les consignes et les modalités d’aménagement pour la réalisation des cours, des  contrôles et des examens

Appliquer les principales méthodes et techniques pédagogiques, les mécanismes liés à l’apprentissage et à la motivation pour intervenir en qualité de facilitateur auprès de l’enfant/adolescent

Participer, dans son champ de compétences, à l’évaluation du potentiel d’apprentissage de la personne dans le cadre de la mise en œuvre des méthodes et outils d’accompagnement adaptés

Accompagner la personne pour proposer les méthodes et outils d’accompagnement éducatif adaptés

Accompagner la personne en mobilisant les aides techniques et les apprentissages adaptés, dans une perspective d’autonomie ou d’acquisition d’une autonomie même partielle

DC 3 : Coopérer avec l’ensemble des professionnels concernés

Socle commun

– Communiquer sur son intervention dans son environnement institutionnel et professionnel

– Inscrire son travail au sein d’une équipe pluri professionnelle pour rendre plus efficient l’accompagnement de la personne

– Participer à l’élaboration et à la mise en œuvre des projets personnalisés d’accompagnement

Spécialité

Accompagnement de la vie à domicile

Spécialité

Accompagnement de la vie en structure collective

Spécialité

Accompagnement à l’éducation inclusive et à la vie ordinaire

Travailler en s’appuyant sur les principaux dispositifs avec les acteurs professionnels et réseaux dans le champ de l’action sociale et médico-sociale afin d’orienter la personne vers les acteurs compétents

Expliciter une intervention professionnelle  à domicile et utiliser les différents supports de communication adaptés

Travailler avec les principaux dispositifs, acteurs professionnels intervenant sur un territoire et/ou des réseaux d’acteurs dans le domaine de l’action sociale et médico-sociale afin d’orienter la personne vers les acteurs compétents

Participer à la vie de l’établissement ou du service

Repérer le rôle des acteurs intervenant auprès des publics accompagnés et les modes de communication qui leurs seraient adaptés

Travailler et communiquer en présence d’un professionnel responsable de l’activité à réaliser sans faire écran à sa relation avec la personne et ce professionnel

Participer, dans son champ de compétences,  à l’évaluation du potentiel d’apprentissage de la personne dans le cadre de la mise en œuvre des méthodes et outils d’accompagnement adaptés

DC 4 : Participer à l’animation de la vie sociale et citoyenne de la personne

Socle commun

– Faciliter la vie sociale et citoyenne de la personne

– Coopérer avec la famille et l’entourage pour l’intégration sociale et citoyenne de la personne et se situer en tant qu’interface

– Accompagner la personne dans la mise en œuvre des activités collectives en suscitant sa participation

– Accompagner la personne dans  son affirmation et son épanouissement

Spécialité

Accompagnement de la vie à domicile

Spécialité

Accompagnement de la vie en structure collective

Spécialité

Accompagnement à l’éducation inclusive et à la vie ordinaire

Prévenir ou contribuer à réduire l’isolement de la personne au regard des conséquences d’une pathologie ou d’un handicap ou d’un mode de vie

Aider la personne à exprimer ses désirs et ses choix en utilisant des activités d’expression

Accompagner et soutenir les relations familiales

Repérer ou prévenir l’isolement de la personne au sein d’un collectif et prendre les dispositions adaptées

Participer à la communication avec la famille en fonction du projet et des missions de l’établissement

Accompagner les relations familiales

Proposer des activités de loisirs, sportives et culturelles contribuant au développement des différentes dimensions de la personne accompagnée tout en tenant compte de ses goûts et ses envies

Utiliser les activités de groupe pour susciter la participation et/ou prévenir l’isolement et/ou développer l’expression de soi

Evaluer l’apport et les effets des activités de groupe

Préparer les changements dans le groupe et évaluer leurs conséquences

Aider à la personne à valoriser son image auprès des autres et d’elle-même

Prévenir le risque d’isolement ou de mise à l’écart et contribuer à  l’inclusion de la personne dans son environnement

Savoir échanger avec la famille dans le respect des attributions du professionnel référent en charge de l’activité éducative dans sa relation avec la famille

Proposer des activités de loisirs, sportives, culturelles, éducatives, scolaires, périscolaires, de formation ou de vie sociale

Organiser avec l’équipe pluridisciplinaire des journées de découverte du handicap pour favoriser l’inclusion et la compréhension des autres

Développer l’expression de soi au travers des activités éducatives proposées

 

Note de l’UNEAVS

Outre le socle commun de chaque domaine, les compétences attendues d’un AESH  sont répertoriées dans la spécialité Accompagnement à l’éducation inclusive et à la vie ordinaire.

2 commentaires pour Référentiel de compétences

  1. fanny dit :

    dpt 61 . bonjour ,comme certain d’entre nous je souhaite fare la vae deaes  » éducation inclusive » seulement voilà beaucoup d’info ( ou intox) circule et les coordinateur pas trés au fait ; je voulais savoir si il est vrai qu’a partir de 2017 il ne faudra justifier que d’un an temps pleins pour la vae , si on peut mettre toute les experiences concernant les enfants en plus de celle d’aesh ( ass mat , anim’ …) , si il faut ou non les jusitificatifs des formations faites en tant qu’aesh , est ce le DAVA qui s’en occupe ? merci de votre interet

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « savoir si il est vrai qu’a partir de 2017 il ne faudra justifier que d’un an temps pleins pour la vae ? »
      Dans un article du site en date du 20 mars 2016, nous faisions part des nouveautés introduites par le projet de loi El Khomri pour une VAE au DE Accompagnant Educatif et Social (cliquer ICI pour en prendre connaissance).
      la loi El khomeri étant définitivement adoptée en juillet 2016, il faut attendre désormais le décret d’application confirmant ces nouveautés pour une VAE au diplôme DE AES.

      En réponse à votre interrogation, « est ce le DAVA qui s’en occupe ? « 
      Nous vous invitons à consulter la page consacrée à « DE AES: acquisition par VAE (validation des acquis d’expérience) » en cliquant ICI.

Pour tous commentaires, Le n° de département ou votre région académique doit être fourni pour sa prise en compte.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s