Rentrée scolaire 2020 pour les AESH : aïe, aïe, aïe, caramba !

Fin juin 2020, le ministère de l’éducation nationale a été pris de fébrilité en publiant coup sur coup

l’Arrêté du 29 juillet 2020 relatif aux missions et aux conditions de désignation des AESH-référents

Notre commentaire : Il n’y en a pas. Les rectorats d’académie nous ont trop habitués à « détourner » tous décrets, arrêtés, circulaires  à destination des AESH en n’importe quoi. Donc, il sera attendu l’usage à venir des AESH référents  pour relever si progrès ou nouvelle entourloupe.

-Le guide national-ressources-humaines-aesh—2020

Notre commentaire : Il s’agit d’un condensé écrit de l’application des textes réglementaires disponibles sur le site l’UNEAVS depuis 2008. Avec une différence notable : là où l’UNEAVS dénonce, le ministère de l’éducation nationale ne s’embarrasse pas de scrupules en faisant la promotion de la précarité des AESH à travers le maintien d’emploi du temps gruyère, d’affectations multi-établissements sans remboursements des frais de déplacement et des conditions indécentes de rémunération….

Fin août 2020, le ministère de l’éducation nationale annonce pour la rentrée scolaire 2020-2021, dans un contexte de pandémie coronavirus 19 en recrudescence nécessitant un strict respect des distanciations physiques de 1m à 2m + masque à l’occasion. ( le HCSP rappelle que la distance d’au moins 1 mètre reste une mesure forte de sa doctrine et ne peut être abandonnée……),

-un protocole-sanitaire allégé—annee-scolaire-2021-2021 avec en toile de fond cette idée digne de Kafka: une rentrée scolaire normale… avec masque pour cause de distanciation physique facultative !!!!!

-un Plan-de-continuité pédagogique pour l’année 2020-2021 au cas où la rentrée scolaire normale tourne au désastre.

Et pour couronner le tout, le ministre de l’éducation nationale se félicite du déploiement des pôles inclusifs d’accompagnement localisé (Pial), une nouvelle forme d’organisation du travail des AESH qui, selon le ministère, « doit permettre de mieux répartir et de coordonner leurs interventions en fonction des besoins et des emplois du temps des élèves concernés » !!!!!!

Pour éviter la contamination par le coronavirus (et, au cas où, s’abstenir de mieux le répartir ), imposer à des AESH des affectations auprès de multiples élèves, dans de multiples établissements scolaires dans le cadre d’un PIAL relèvera ou de l’optimisme béat ou de l’inconscience coupable ou de la bêtise idiote. Il n’y a pas quoi se féliciter de prendre les AESH pour des imbéciles en se glorifiant de les trimbaler d’écoles en écoles au mépris de leur nécessaire protection de leur santé.

Une annonce importante à nos fidèles lecteurs :

Du fait de nombreuses défaillances techniques non résolues sur le site UNEAVS, nous ne sommes pas en mesure de réouvrir dans l’immédiat la rubrique « réponses à vos questions ».

Aussi, nous vous invitons à vous reporter sur le site AESH Sgen-CFDT animé par une équipe solide (et appréciée de l’UNEAVS) pour répondre à vos interrogations urgentes de rentrée

Pour y accéder, Cliquer sur « AESH : ensemble pour la reconnaissance de notre métier »    ou lien suivant :

https://www.facebook.com/groups/874963309653334/post_tags/?post_tag_id=875562616260070

Cet article, publié dans Actualités et politique, AESH, éducation inclusive, professionnalisation des AVS, Réponse aux questions, UNEAVS, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.