Ouverture du site UNEAVS pour l’année 2018-2019

ourverture2018 du site UNEAVS

Nous savons beaucoup de nos collègues AESH impatients de l’ouverture du site pour formuler leurs questions, signaler un problème, des faits, partager leurs expériences de rentrée scolaire 2018-2019.

L’équipe UNEAVS est au grand complet pour ce faire.

Pour une fois, nous n’osons pas vous souhaiter une bonne rentrée scolaire 2018-2019, compte tenu des lourdes incertitudes à venir pesant sur les conditions de travail des AESH dans les établissements scolaires. Nous nous en cachons pas. Nous ne sommes nullement optimistes pour les mois à venir sur une quelconque amélioration de ces conditions de travail (rémunération, temps de travail,… Nous pensons même que le discours de la dominance politique actuelle  conduit plutôt vers une accentuation de la maltraitance socio-économique des AESH.

Dans sa lettre à l’occasion de la rentrée 2018-2019, le ministre de l’éducation nationale,Jean-Michel Blanquer, indique en toute honnêteté: “…En cette rentrée, pour répondre à l’exigence d’équité à l’égard des enfants en situation de handicap et approfondir encore le principe d’inclusion, l’éducation nationale crée 3 584 emplois d’accompagnants des élèves en situation de handicap (AESH)….”.

Nous sommes bien loin de l’effet d’annonce triomphale du mercredi 18 juillet 2018 où il était mensongèrement énoncé la création de 10 900 postes d’accompagnants d’élèves en situation de handicap pour la rentrée 2018 (attribués avant l’été pour faciliter le recrutement).

Dire les choses comme elles le sont et non comme elles sont rêvées, c’est déjà un tout petit pas pour établir  une saine relation à l’égard du  personnel AESH.

Publicités
Cet article, publié dans Actualités et politique, AESH, Divers, UNEAVS, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

33 commentaires pour Ouverture du site UNEAVS pour l’année 2018-2019

  1. twentyy dit :

    Cela fait 6 ans que je suis avs a marseille j’ai signé un CDI 32H/semaine qui était censé débuter le 20 septembre 2018, mon précédent contrat de 21H/semaine finissait le 20 septembre 2018 donc pas de coupure. Je suis allée travailler tout les jours d’abord en 21h puis en 32h quand j’ai basculé. Est ce normal que je n’est perçu que 397€ de paie ce mois ci hors que j’avais 2 contrat qui se chevauché que je n’est pas raté de journée de travail ??

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Est ce normal que je n’est perçu que 397€ de paie ce mois ci hors que j’avais 2 contrat qui se chevauché que je n’est pas raté de journée de travail ? »
      normal ? non mais l’ explication reste que, pour un gestionnaire de contrat AESH, un passage de CDD AESH (21h/hebdo) à un CDI AESH (32h/hebdo) sont 2 faits générateurs administratifs distincts:
      -une fin de CDD AESH intervenant en cours de mois
      -une création de CDI AESH intervenant en cours de mois.
      Comptablement, il s’agit d’abord de clore le dossier CDD AESH (solde de la rémunération à verser jusqu’à sa fermeture) et ensuite, d’ouvrir un dossier CDI AESH (pour mise en route de versement de la rémunération).
      Votre rémunération versée doit correspondre à la période en CDD AESH et celle en période CDI AESH reste à percevoir.

  2. Lamasse Bonin dit :

    Florence L.
    Département 17
    Bonjour,
    Je suis AESH à temps partiel en Charente Maritime. Je ne reçois plus mes fiches de paie depuis le mois de juin et l’inspection ne répond pas à mes messages. A cause de ce retard je ne peux pas percevoir mon complément de salaire par Pôle emploi faute de justificatifs. Que puis-je faire?

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, «  Que puis-je faire? »
      le retard de transmission des fiches de rémunération dans l’éducation nationale reste hélas un problème récurrent. Ce que vous pouvez faire serait de contacter votre gestionnaire de contrat, de lui exposer le problème et obtenir une attestation écrite de paiement effectif de votre rémunération (pour tel montant brute/net si possible) durant juillet et août.
      Pôle emploi accepte généralement la présentation de cette attestation pour ne pas arrêter vos droits à complément de salaire en attendant que vous lui transmettiez les copies conformes des bulletins de salaire.

  3. Angélique dit :

    département 83.
    Bonjour,
    Oui, je suis mal payée, oui je ne suis qu’un pion mais qu’est-ce que j’aime mon métier !!
    J’ai bien dit « métier », presque une vocation…. Mais malheureusement le système comporte un nombre d’incohérences dont celui que je vais vous citer : Je suis AVS depuis 7 ans, suite à un changement de région je suis sur une liste d’attente dans mon nouveau département depuis l’année dernière. Ok, c’est le jeu ! Il y a deux semaines, on me prévient que j’aurais un poste sur ma commune, que les deux enfants sont bien là mais qu’ils attendent la fin de la mise en place des AVS déjà en poste…. d’accord j’attends ! Pas de nouvelles alors j’appelle et là on me dit que je suis toujours en haut de la liste mais qu’ils n’ont plus de sous (à demi mot bien sûr).
    Deux gosses en souffrance et une AVS motivée voilà ce que nous avons aujourd’hui. Je suis écoeurée mais je reste quand même pleine d’espoir, pourvu que je ne me trompe pas.

  4. fur catherine dit :

    Bonjour,

    Avs en contrat cui depuis 4 ans et demi et agée de 60 ans, j’ai reçu en pleine figure que mes 6 derniers mois de cui ne seraient pas renouvelés. J’ai donc postulé pour un contrat aesh de droit public. Mais mon contrat cui s’étant terminé fin juillet, mon courrier est resté sans réponse, congés à ien oblige. Depuis la rentrée, je vois tout les contrats cui de mes collègues se transformaient en contrat aesh, mais moi, on me répond que pour l’instant, il n’y a pas d’affectation disponible. Est-ce normal de ne pas avoir de priorité pour moi après 4ans et demi de poste avs pour transformer mon contrat cui en contrat aesh. J’ai pourtant envoyé lettre de motivation, cv et beaucoup de lettres de recommandation.Merci de votre réponse

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Est-ce normal de ne pas avoir de priorité pour moi après 4ans et demi de poste avs pour transformer mon contrat cui en contrat aesh ? »
      Oui et non
      En principe, l’article L1132-1 du code du travail rend la discrimination à l’embauche illégale.
      « Aucune personne ne peut être écartée d’une procédure de recrutement xxxxxxxxxxxxxxxx, en raison de son origine, de son sexe, de ses mœurs, de son orientation sexuelle, de son âge, xxxxxxxxxxxxxxx »
      L’âge est la forme de discrimination la plus importante. Un candidat de 48-50 ans reçoit en effet 3 fois moins de réponses positives qu’un candidat de référence âgé de 28-30 ans. Les chances d’un candidat plus âgé sont en réalité encore plus faibles. Cette discrimination est d’autant plus importante que le niveau des qualifications est élevé. Elle est également la moins connue et la moins combattue.
      Source Wikipédia

      Le problème dans votre situation en cette rentrée scolaire 2018-2019 est qu’il est très difficile (hélas) de démontrer que la DSDEN (via service IA ASH) pratique bien une discrimination « sournoise » à votre encontre du fait de votre âge en vous écartant de l’accès à un recrutement sous CDD AESH. En effet, elle pourrait toujours démontrer qu’une affectation en poste AESH n’est toujours pas disponible, arguant par exemple, qu’elle n’a toujours pas connaissance des notifications MDPH nécessitant un accompagnement par AESH et qu’elle ne peut donc créer ce poste AESH requérant vos compétences et savoirs faire.
      Tout ce qui reste à espérer est qu’une proposition de poste AESH vous parvienne incessamment. Nous savons en effet que les DSDEN, malgré les apparences, sont confrontées à la difficulté sérieuse de recruter des postulants à un emploi AESH du fait de leur très faible attractivité (conditions de travail exécrable, rémunération insuffisante,…) et du phénomène émergeant de l’abandon d’agent AESH en poste,lassé du peu de considération à leur égard.

  5. THIESSET dit :

    Bonjour. Je voudrais savoir en tant qu’AESH si l’on peut travailler dans l’école de ses enfants svp ? Merci

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « savoir en tant qu’AESH si l’on peut travailler dans l’école de ses enfants ? »
      Aucun texte réglementaire ne l’interdit et accessoirement, certains de vos collègues enseignants travaillent dans l’établissement scolaire fréquenté par leur enfant.

  6. Meyer dit :

    Départements 19 et 46
    Bonjour, J’ai terminé un CUI d’AVS de 12 mois, fin janvier 2018, dans une école. J’ai effectué d’une formation d’AVS de 60 heures. Je viens d’obtenir le statut de travailleur handicapé à la suite d’une baisse auditive. Puis-je obtenir un contrat PEC ou autre dans une école ? Suis-je prioritaire dans les embauches pour un poste d’AVS ? Quelles sont les démarches à effectuer et auprès de qui ? Merci

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, «  Puis-je obtenir un contrat PEC ou autre dans une école ? » et suivante « Suis-je prioritaire dans les embauches pour un poste d’AVS ? »
      Pour une éligibilité à un emploi sous PEC-CUi-CAE, il n’ya que pôle emploi qui puisse vous répondre avec certitude. S’agissant le recrutement sur poste AVS sous PEc-Cui-Cae, la reconnaissance travailleur handicapé ne constitue pas un critère prioritaire de sélection de candidat.

      En réponse à votre interrogation,« Quelles sont les démarches à effectuer et auprès de qui ? « 
      pourquoi ne pas tenter votre chance en proposant votre candidature à un poste sous CDD AESH ? Vous en remplissez les conditions. En voyez donc un dossier de candidature à un emploi AESH à la DSDEN de votre département (lettre de motivation + CV + recommandations professionnelles si possible)
      Bonne chance.

  7. crinon dit :

    95
    Olion
    Bonjour,
    Je suis un AVS en CDI, je fait 8 ans de ce travail en ayant les élèves asperger.Je un contrat de 33 heures, cette année mutualisée auprès 3 élèves dont un avec TSA. Il risque de faire mal aux autres ou à lui même. Impossible de gérer. J’ai demandé enseignante référente de changer le lie d’affectation ou d’élève. Elle a promis une réponse à part de coordinateur d’ inspection d’académie. Quelle est ma responsabilité si l’élève se met en danger ou il arrive quelque chose?
    Quelle problème on peut avoir en cas de refus de conditions imposées?
    Merci bien.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Quelle est ma responsabilité si l’élève se met en danger ou il arrive quelque chose? » et suivante « Quelle problème on peut avoir en cas de refus de conditions imposées? »
      Vous avez adopté une posture professionnelle pertinente en signalant à votre enseignante référente votre très grande difficulté de gérer un élève se mettant en danger et mettant en danger ses collègues élèves de classe.
      Ce signalement effectué vous dégage de votre responsabilité propre en cas de problèmes survenant avec l’élève. Il appartient désormais à l’enseignante référente en concertation avec le chef d’établissement et l’enseignant en charge de l’élève d’assumer leurs responsabilités propres d’assurer la sécurité de l’élèves, des élèves, et la vôtre.
      S’agissant votre souhait de changer d’affectation ou d’être relevé de votre mission d’accompagnement pour cet élève, l’enseignante référente ne peut que le transmettre à votre employeur (DSDEN via coordinateur IA ASH). A charge de ce dernier de prendre en compte ou non votre souhait. Sachez que votre employeur n’a nulle obligation légale de répondre à votre souhait et en cas de refus, il n’est pas tenu de s’en justifier.
      Dans l’immédiat, vous avez à assurer votre temps de mission d’accompagnement auprès de l’élève et en cas de problèmes survenant, sans état d’âme, laissez immédiatement le soin à votre collègue enseignant en charge pédagogique de l’élève de gérer la situation à risque. Vous êtes AESH, pas agent de sécurité intérieure de l’établissement scolaire.

  8. christ dit :

    bonjour

    En contrat CAE CUI celui ci a était renouveler en PEC ,
    j aimerai juste savoir ce que risque l’ employeur en cas de suicide sur le lieu de travaille

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » savoir ce que risque l’ employeur en cas de suicide sur le lieu de travaille ? »
      Tout de même, vous nous faites peur avec votre demande. Nous pouvons simplement vous indiquer qu’en cas de faits extrèments graves intervenant au sein d’un établissement scolaire, une procédure d’enquête administrative très rigoureuse est déclenchée pour déterminer les éventuelles responsabilités des fonctionnaires de l’établissement scolaire n’ayant pas pris les mesures nécessaires pour éviter ces faits. Cette enquête administratives est indépendante de la procédure pénale qui peut être diligentée par les autorités judiciaires si ces dernières l’estiment nécessaires.

      • christ dit :

        bonjour

        merci de votre réponse la procédure et t’elle la même pour tout les établissement public ne s’agissant pas d,un établissement scolaire , mais d’un autre , désoler de ne pouvoir être plus précis .

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « la procédure et t’elle la même pour tout les établissement public ne s’agissant pas d,un établissement scolaire , mais d’un autre ? »
          Oui, pour tout établissement publique sans exception relevant de la fonction publique, fonction hospitalière et fonction territoriale.

    • Sandrine dit :

      Ne fais pas de bêtises, ce boulot n’en vaut pas la peine… mets-toi en arrêt maladie pour dépression si tu en as besoin, parles de tes idées noires à ton médecin, il t’écoutera et te mettra en arrêt quelques temps… soit plus intelligente et plus fine qu’eux, courage à toi… si tu as besoin de parler, dis le

      • christ dit :

        bonjour
        je vous remercie de votre réponse , ma question n’est pas un appelle a l’aide je crois qu’a ce stade je n’en ai pas besoin , je voulais juste savoir si il y avait
        une procédure qui dans ce cas , amènerai peut être certain a s’humaniser de nouveau
        et les ferais réfléchir pour que cela ne se reproduise plus .
        cordialement .

  9. betty35 dit :

    bonjour
    je lis toujours avec intérêt les commentaires de mes ex-collègues de galère…
    après 3 contrats d’avs dans le privé (le hasard), je n’ai pas souhaité être à nouveau prolongé (jusqu’à ma retraite c’était possible). ce travail a été une grande déception alors que j’arrivais pleine d’idées et de tonus. Peu de formation, pas temps de prépa et pas de débrief avec les enseignantes avec qui je travaillais, impossible, en 2 ans 1/2, d’échanger avec la directrice qui était pourtant ma tutrice, j’étais tenue en dehors des réunions malgré mon insistance, je n’étais même pas prévenue des événements de l’école, ou juste au dernier moment…
    j’ai heureusement le sentiment d’avoir aidé certains enfants de façon très concrète et j’ai eu de bons retours, mais aucune aide dans les moments (très) difficiles
    au niveau contrat, le bazar et je me suis retrouvée à surveiller les récrés avec une atsem. Par contre, j’ai poliment refusé de surveiller une classe en l’absence de son enseignant
    Fin de contrat et démarchage auprès des syndicats : aucun n’a voulu m’aider ! une grande gêne (quand ce n’est pas : ah oui mais tu étais dans le privé !)
    bilan très mitigé même si je ne regrette pas ce détour par l’école

    bon courage à tous ceux qui y sont encore

  10. Marlou73 dit :

    Bjr
    Avez vos des infos quant au basculement du cui (30 mois + avis favorable + bien placées sur liste candidats AESH + 3 formations validées) pour 1 cdd de droit public, Ns sommes 2 collègues ds le même cas, nos contrats se terminent le 31decembre et les dérogations semblent ne plus être d actualité, bref où en sont les fameux cdd promis et tant attendus. Merci pour votre réponse et votre soutien.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,« Avez vos des infos quant au basculement du cui (30 mois + avis favorable + bien placées sur liste candidats AESH + 3 formations validées) pour 1 cdd de droit public ? »
      Et bien, non, nous n’en disposons pas en cette année scolaire 2018-2019. C’est obstinément silence radio côté ministère de l’éducation nationale et secrétariat aux personnes handicapés, dans les rectorats, les DSDEN….

  11. Anne dit :

    Bonjour,

    Effectivement, je vous indique que concernant mon école (je suis cui,5ième année, même école), c’est le directeur qui cette année décide des affectations. Une collègue a refusé la prise en charge d’un élève autiste, a t-elle le droit ?

    Avec les contrat aesh de 24 h qui font que nous travaillons : lundi, toute la journée, mardi, toute la journée, mercredi matin, jeudi toute la journée, vendredi, toute la journée, pause 12 h à 14 h 30, pour un salaire de 714 euros, qui va accepter ces emplois qui équivalent « PRESQUE » à un temps plein pour 7 1 4 euros !

    Scandaleux.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Une collègue a refusé la prise en charge d’un élève autiste, a t-elle le droit ? »
      Elle pouvait exprimer le souhait de ne pas être affecté à une mission d’accompagnement auprès d’un élève TSA et le directeur d’école peut tenir compte du souhait ou non.

  12. valerie poullard dit :

    Valérie du 76 J’était en CUI, AVS individuelle et 4 fois renouvelé le dernier c’est fini le 31 août 2018 et là plus rien silence total de la part de ma hiérarchie pole emploi ma fait signer un contrat PEC en juin et rien non plus de ce côté là .Pourquoi nos responsables font-ils silence et ne répondent à aucun message ? je vois que beaucoup de parents qui attendent des AVS ou des AESH se mobilisent mais dès qu’ils ont enfin une personne pour leur enfant ils ne se préoccupent plus de notre métier pour une grande majorité. Peut-être qu’il serait stratégique qu’un collectif de parents agissent en grande majorité dans toute la France pour dénoncé justement nos conditions il faut tout de même leur faire rappelé que les droits des citoyens sont aussi les devoirs de notre gouvernement. Combien de temps je vais devoir attendre l’attestation de l’employeur pour pouvoir être indemnisé pas pôle emploi ? car à ce jour toujours rien et personne qui puisse me réponde au téléphone merci pour votre site et pour tout ce que vous faites.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Pourquoi nos responsables font-ils silence et ne répondent à aucun message ? »
      La raison du silence est connue: les responsables de service sont en cette rentrée scolaire 2018-2019 totalement débordés et pas en mesure de répondre aux attentes aussi bien des parents que du personnel AESH ou AVS.

      En réponse à votre commentaire ( pole emploi ma fait signer un contrat PEC en juin) et interrogation, « Combien de temps je vais devoir attendre l’attestation de l’employeur pour pouvoir être indemnisé pas pôle emploi ? »
      Il ne faut pas hésiter dans cette situation qui vous pénalise fortement
      Nous vous invitons dans les plus brefs délais et prioritairement à transmettre un courrier avec A/R auprès de votre employeur de votre précédent contrat de travail la remise immédiate de l’attestation assedic employeur, exigible dès votre fin de contrat. Au besoin, allez sur place dans l’établissement employeur, la réclamer haut et fort, le gestionnaire EPLE se doit vous la remettre sans report. Ne tenez plus compte dans ce cas là d’une promesse à venir d’un emploi qui ne vient pas.

  13. philippe croce dit :

    philippe croce – Lot-et-Garonne 47

    Bonjour à tous et bonne rentrée 2018-2019.

    Malheureusement, tout comme Sandrine j’arrête ma mission d’AESH car j’ai été admis à la formation d’aide-soignant de mon département. Ça fait deux ans que je préparais ce concours car je sentais bien que le gouvernement actuel ne tiendrait pas ses promesses, et puis il était vraiment temps pour moi d’avoir un vrai métier diplômant. J’ai voté Macron pour ses belles promesses, sans trop y croire pourtant, mais force est de constater que les belles promesses n’engagent que celles et ceux qui les écoutent ! Pour le plaisir je vous fais un petit récap des quelques mensonges de nôtre beau président :

    21 Avril 2017 – « Il est indispensable de planifier la montée en charge des dispositifs de formation des futurs AESH, à partir d’un état des lieux détaillé des besoins et de leur évolution. Je m’engage à ce que les AESH puissent aussi bénéficier de la sécurisation de leur parcours ; leur formation doit permettre l’accompagnement de tous les enfants, et notamment des enfants avec autisme et « dys » car c’est une condition indispensable à leur épanouissement en milieu scolaire ».

    9 Mai 2017 – « Nous allons prérenniser les emplois des AVS, les stabiliser »

    29 août 2017 – « Les effectifs d’AVS vont en effet augmenter de 8 068 postes équivalent temps plein ».

    Je pourrais en citer par dizaine… J’ai personnellement adressé un courrier en recommandé à Madame Sylvie Cluzel mais je reste dans l’impossibilité d’avoir une réponse ?! J’ai vu sur internet que nous sommes nombreux dans ce cas là, on ne vous répond pas !!! Ces gens savent-ils qu’ils ont des devoirs envers les citoyens ???

    Il est inadmissible de ne proposer que soixante heures de formations à des personnes qui ont la lourde charge de travailler avec des enfants en situation de handicap. Au final les auxiliaires de vie scolaire ont un statut précaire pour un travail exigeant et très mal payé. Le DEAES qui devait être une innovation sociale est lui aussi une vaste fumisterie. En effet on propose aux candidats d’être suivis par un professeur tuteur qui, malgré sa bonne volonté, n’est pas formé pour gérer les enfants en situation de handicap… Quelle blague ! Pourquoi ne pas avoir missionné les AESH en CDI afin d’accompagner les candidats dans leur futur métier ? C’est toujours le même mépris pour ceux qui ont une vraie expérience de terrain. Malheureusement même si certains professeurs acceptent de travailler main dans la main avec les AVS/AESH, beaucoup voient encore la présence d’un AVS comme une contrainte qui s’impose à eux.

    J’espère un jour travailler à nouveau avec les enfants en situation de handicap dans le milieu hospitalier, mais là je jette l’éponge !!! Marre de ce je-m’en-foutisme général dont les enfants/parents sont les premières victimes ! Marre également de travailler pour un salaire en dessous du seuil de pauvreté et une reconnaissance professionnelle niveau ZERO ! Et enfin marre du ministère de l’Éducation qui apparemment vit dans un autre monde…

    Merci à l’UNEAVS pour son soutient. S.V.P contactez la presse et la radio car c’est l’unique solution à la protection des enfants handicapés face au silence et/ou aux mensonges de nos élus. J’en avais déjà parlé avec vous… BON COURAGE

  14. Cath dit :

    Bonjour à vous et merci pour ce site d’informations.
    Cela fait plus de 4 ans que j’étais AVS en cui, j’ai signé un CDD d’aesh dans le 02 et j’ai vu que j’allais toucher moins pour le même nombre d’heures : 20h. J’ai 4 enfants,je devrais pouvoir bénéficier du supplément de traitement mais après mails et téléphones personne ne sait me donner le montant attribué à mon niveau.
    Je suis dans le doute car je suis a distance plus loin et baisse de salaire mensuel, j’ai besoin de savoir avant de m’engager entièrement…. sauriez vous m’informer ?
    Merci bien.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « sauriez vous m’informer ? »
      Attention; contrat AESH signé a valeur d’engagement définive pour les é parties (employeur et salarié)
      Sous réserve de contrôle de votre contrat de travail à faire vérifier auprès d’un représentant syndical:
      Vous devez probablement d’un contrat de travail à 50% d’un temps de complet.
      Votre rémunération mensuelle de base sera brut autour de 750 euros (net: 598 euros).
      Se rajoutera le supplément familiale de traitement (SFT) pour 4 enfants à charge: 134 euros net. Vous aurez à effectuer la demande de SFT auprès de l’employeur.
      Pour en savoir plus, cliquer ICI.
      Bon courage

      • Cath dit :

        Bonjour,je vous remercie pour cette information, c’est un contrat d’une durée annuelle de 787h sur 39 semaines, avec une rémunération à l’indice brut 339(indice majoré 320).
        Il est vrai qu’ayant travaillé en cui auparavant 20h semaine comme aujourd’hui je pensais peut être avoir une différence de salaire mais pas à ce niveau là.
        Merci encore pour les renseignements sur votre site, on y trouve beaucoup.

  15. MEYER dit :

    Départements 19 et 46
    Bonjour, J’ai terminé un CUI d’AVS de 12 mois, fin janvier 2018, dans une école. J’ai bénéficié d’une formation de 60 heures. J’ai 56 ans. Puis-je obtenir un contrat PEC dans une école pour un poste d’AVS à la rentrée ? Si oui, comment dois-je procéder ? Pôle emploi m’a indiqué que je pouvais obtenir un PEC. Je vous précise que je n’ai pas le BAC ; je ne peux donc exercer que dans les écoles : je ne pourrai être qu’AVS et non AESH comme je le souhaiterais. Merci à vous de me le confirmer et comment dois-je procéder ? Inscrite dans les deux académies, toujours pas de poste pour la rentrée. Merci.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » Puis-je obtenir un contrat PEC dans une école pour un poste d’AVS à la rentrée ? » et suivante « Si oui, comment dois-je procéder ? »
      Pour un poste AVS sous PEC pour cette rentrée scolaire 2018-2019, vous avez de nouveau à soumettre votre candidature auprès de la DSDEN (lettre de motivation + CV + éventuellement lettres de recommandation professionnelle). Dans votre courrier de candidature, vous précisez bien que Pole emploi vous a accordé l’éligibilité à un contrat PEC. Après soumissions de votre candidature, il faut avoir une rude patience pour obtenir une réponse.

  16. Sandrine dit :

    Cette rentrée se fera sans moi ! Après deux ans de contrat aidé et cinq ans en AESH, les conditions de rémunération et de travail ont fait que j’ai craqué. Bref après une dépression de 4 mois, mon lycée employeur m’a ENFIN virée ! Bref, fin de contrat à durée déterminée pour moi… Bon courage à tous et à toutes celles qui restent malgré tout cela !

Pour tous commentaires, Le n° de département ou votre région académique doit être fourni pour sa prise en compte.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.