L’UNEAVS reçue en audience au rectorat de Nantes le mercredi 21 octobre 2015

image

Mercredi 21 octobre 2015, sur sa demande, l’UNEAVS a été reçue en audience au rectorat de l’académie de Nantes. Nous en publions ci-après le Compte rendu, également disponible en format PDF téléchargeable en cliquant ici.

 

image

image

image

image

Outre l’ensemble des témoignages, le  document de références de L’UNEAVS a été remis à l’audience.

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour L’UNEAVS reçue en audience au rectorat de Nantes le mercredi 21 octobre 2015

  1. PerrineC dit :

    Perrine, 59, avs en CUI : Dans ce compte-rendu d’audience, je ne vois aucune question relative à la situation des avs en CUI ni quant au faible nombre de poste en cdd proposés pour continuer ce métier… Qu’en est-il ?

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Qu’en est-il ? »
      La première partie d’audience aborde de manière globale le ressenti des AESH (tous contrats confondus) et les réponses apportées par le rectorat. La seconde partie d’audience aborde des questions spécifiques aux salariés AESH en CDD/CDI sur l’académie de Nantes et les réponses obtenues par le rectorat de Nantes. Quant à la question du faible nombre de postes AESH en CDD proposé au AESH arrivés en terme de leur CUI-CAE, elle reste à poser au ministère de l’éducation nationale. Les représentants de l’UNEAVS n’ont pas ressenti la nécessité de faire repréciser la posture du service SAE du rectorat de Nantes qui, quand elle dispose d’un poste en CDD de libre, le destine prioritairement à un AESH en CUI-CAE remplissant les conditions d’accès.

  2. Anna dit :

    Bonjour.
    J’aurais aimé savoir comment évolue notre situation depuis l’audience?
    Du côté du snuipp rien depuis le 14 octobre.. J’ai été très étonnée de voir que le snuipp n’était pas convié au rassemblement (pourtant national) du 4 novembre.. J’ai été au courant de cette mobilisation la veille (par un mail du snuipp dans lequel le représentant syndical disait que leur syndicat n’avait pas été convié..) et je n’ai pas trouvé d’info à temps pour y participer. Je n’ai pu que voir les articles dans la presse.. Il ne manque plus que ça.. Une espère de guéguerre entre syndicats.. Cela n’est pas pour nous aider.. Bref pas de ris prévu de leur côté en tous cas pour le moment. Avez vous du nouveau de votre côté?
    Merci.
    Anna aesh 44

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Avez vous du nouveau de votre côté? »
      non. rien pour l’instant mais un courrier de relance auprès du rectorat est en cours par l’UNEAVS.
      S’agissant l’événement rassemblement (pourtant national) du 4 novembre cité, l’UNEAVS n’en pas été informée officiellement, ni sollicitée pour avis au titre d’association d’EVS et AESH.

      • Anonyme dit :

        Depuis quelques temps, j’entends parler, ici ou là, de  » stages AVS  » qui sont en fait une formation syndicale , par un syndicat qui n’écrit pas un mot sur l’urgence que constitue le dossier des AVS dans le petit journal qui circule dans les écoles au même moment…ou à priori donc ici d’un « rassemblement national  » , rassemblement dont presque personne n’a eu connaissance, non relayé par les autres syndicats, et qui ne se donne pas la peine d’avertir par exemple votre association qui pourtant fédère beaucoup d’AVS…
        Cela donne l’impression que tous ces syndicats sont plus en recherche de nouveaux adhérents, plutôt que de batailler pour une cause qui regroupe des personnes en nombre réduit, disséminées un peu dans toutes les écoles..tout le contraire du corps des enseignants…

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          Au sein de l’équipe de l’UNEAVS, bien de ces membres, eux-mêmes adhérents par choix citoyen à telle ou telle organisation syndicale, « avouent » eux-mêmes ne pas toujours bien comprendre la posture de leur propre organisation syndicale et des autres vis à vis des AESH et EVS. Alors, par respect de militants syndicaux locaux, bénévoles pour la plupart, fortement impliqués dans leur défense, l’UNEAVS s’abstient généralement de commentaires sur les stratégies d’action développées par des organisations syndicales.

          • briand0493 dit :

            C’est fait. Nous vous présentons nos excuses pour ce manque de vigilance de notre part sur le respect strict des adresses mails des auteurs de commentaires parus.

  3. jocelyne dit :

    Jocelyne (dép 85)

    Bonjour,

    Merci pour la qualité de vos interventions et la rédaction de votre compte – rendu. Heureusement que vous êtes là !!!
    Concernant ce nouveau service serons-nous informées des identités de nos nouveaux interlocuteurs ou est ce que ceux avec qui nous « échangeons » actuellement vont être maintenus. Dans mon département que ce soit sur le site ASH ou autre moyen de communication aucune information n’est donnée. C’est souvent grâce à vous que je découvre l’évolution de la situation (ex indice 318 pour les CDI).

    Encore merci on se sent moins seule.

    Cordialement

  4. vivie59 dit :

    85 VENDEE
    Bonjour,
    Deux AVS, en CDD, CUI-CAE jusqu’au 30 juin 2016 dans une école privée, nous souhaiterions connaître les modalités concernant la journée de solidarité.
    Rien n’est spécifié dans l’accord de branche concernant cette journée.
    Donc, doit-on la faire ou pas ?
    Et, si vous aviez des documents à l’appui, ceux-ci nous seraient bien utiles.
    En vous remerciant par avance.
    C et S

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation sur la journée de solidarité , « doit-on la faire ou pas ? » et suivante « Et, si vous aviez des documents à l’appui, ceux-ci nous seraient bien utiles »
      Non et Réponse de la DAF DAF C2 – 20 avril 2007″ (éducation nationale) qui s’impose à l’enseignement privé
      La loi du 30 juin 2004 relative à la solidarité pour l’autonomie des personnes âgées et des personnes handicapées a institué une contribution patronale de 0,30% (=CSA) assise sur les revenus d’activité, d’une part, et l’exercice d’une journée dite de solidarité, d’autre part. Les rémunérations versées aux agents recrutés sous CAE ou sous CAV (aujourd’hui CAE-CUI) sont soumises à la contribution patronale précitée.

      En revanche, les agents employés sous ces contrats sont à exonérer de la « journée de solidarité », qui, pour un contrat de 20 heures/semaine d’une durée de 6 mois serait, obligatoirement, proportionnalisée et donc limitée à environ 2 heures ( article L.212-16 du code du travail).

Les commentaires sont fermés.