Les Charlies précaires AESH et EVS sont réinvités par M.Arnaud FLANQUART conseiller en charge de la santé, du sport et du handicap auprès de la ministre de l’Education nationale.

image

Dans ses vœux au monde éducatif à la Sorbonne le 22 janvier 2015, François Hollande, président de la république s’exprimait ainsi “

“….Il est des circonstances où l’importance de l’école apparaît encore plus décisive et c’est ce que nous vivons aujourd’hui. Il y a toujours, dans des épreuves, celles qui viennent de se produire, de la douleur. Il y a aussi un moment, une fierté qui peut paraître paradoxale dans ces instants. À la fois faire son deuil des victimes – 17 morts – et en même temps comprendre ce qui s’est produit – des assassins qui ont perpétré une attaque à l’égard de la France, de ses institutions, de ses valeurs, de la liberté. Aussi, la volonté de faire face et d’être capables de nous rassembler et c’est ce qui s’est produit.

Tous les Français néanmoins ont vu ces événements, les plus jeunes aussi. C’est la loi de l’information et même aujourd’hui des réseaux sociaux. Il vous a été demandé une fois encore, vous, personnels de l’éducation, vous, enseignants, d’être en première ligne, d’expliquer ce que nous-mêmes, adultes responsables, pouvions avoir du mal à comprendre. Vous avez dû faire face à toutes les réactions qui ont été inspirées par ces horreurs : l’émoi, la peur, le silence, parfois le déni. Il a pu y avoir aussi de la provocation.

Vous n’étiez pas nécessairement préparés. Comment auriez-vous pu l’être ? Comment pouvions-nous anticiper cette horreur ? Mais vous avez néanmoins appréhendé cette situation avec esprit de responsabilité. Dans toutes les écoles, dans tous les collèges, dans tous les lycées de France, dans tous les établissements d’enseignement supérieur et de recherche, on a respecté un moment de recueillement. Il a été aussi demandé de parler, d’échanger avec les élèves et de réfléchir au sens des mots : liberté, liberté de conscience, laïcité, blasphème, caricature, racisme, antisémitisme.

Oui, ces mots-là devaient retrouver leur sens. Il y a eu des incidents et nous ne devons ni les amplifier ni les sous-estimer, mais les regarder lucidement. Dans les réactions adolescentes, il faut faire avec discernement la part de l’inconscience propre à l’enfance qui doit être éclairée et la violence de l’adulte qui doit être sanctionnée.

Lucidité et fermeté. Votre mobilisation a été exemplaire et je tenais aujourd’hui à vous en exprimer ma gratitude. Face à l’onde de choc qu’ont déclenché ces événements, qui n’a d’ailleurs pas fini de se propager, vous n’êtes pas seuls à affronter. Nous serons à vos côtés, nous vous épaulerons et c’est le rôle de vos ministres et des plus hautes autorités de l’État…..

image

Dans sa présentation de la grande mobilisation pour l’École pour les valeurs de la République  par Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’éducation nationale, le 22 janvier 2015, nous avons bien  retenu ce  passage suivant:

“…..la situation actuelle appelle une mobilisation encore plus large. C’est pourquoi je veux mobiliser l’ensemble des citoyens désireux d’apporter leur concours aux missions de l’école, bénévoles associatifs, grands témoins, simples citoyens. Ils ont été innombrables a nous dire leur disponibilité a accompagner les élèves vers la réussite et les écoles dans l’accomplissement de leur mission. A cet effet, une réserve citoyenne d’appui aux écoles et aux établissements sera constituée dès ce printemps, dans chaque académie, sous l’autorité des recteurs. Aucune bonne volonté ne doit rester à la porte de l’école….”

Le 13 janvier, M.Arnaud FLANQUART conseiller en charge de la santé, du sport et du handicap auprès de la ministre de l’Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, avait annoncé, par le biais de son secrétariat, l’annulation pure et simple d’une audience le 15 janvier avec des représentants de l’UNEAVS, sans explication formulée et ni proposition de report de date. Le courroux des adhérents AESH et EVS de l’UNEAVS, personnels d’éducation confrontés quotidiennement à la déliquescence des valeurs de la république au sein des établissements scolaires, en avait été  fort grand. L’UNEAVS l’avait fait savoir sèchement au conseiller, sur ce site, et auprès de nos partenaires associatifs, politiques et citoyens..

Le 22 janvier 2014, il ne saurait reprocher à M. Arnaud FLANQUART d’être attentif à la parole du président de la république, et aux souhaits de sa ministre, de se raviser en conviant aimablement et expressément les représentants de l’UNEAVS en audience  au MEN à Paris, lundi 9 février à 14h30. A sa décharge, une proposition préalable de rencontre pour le lundi 2 février que les représentants UNEAVS ont du décliner en raison d’obligations professionnelles d’AESH.  “Tout est pardonné “ en quelque sorte…

Publicités
Cet article, publié dans AESH, UNEAVS, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

25 commentaires pour Les Charlies précaires AESH et EVS sont réinvités par M.Arnaud FLANQUART conseiller en charge de la santé, du sport et du handicap auprès de la ministre de l’Education nationale.

  1. audrey dit :

    audrey
    bONJOUR,merci de prendre nos considérations.Je suis actuellement evs aide au directeur dans le 59.J’ai eu formation de 10h sur septentria et proposition de 50h par le réseau gréta.J’ai choisi une formation préparation au concours administratif catégore C;
    est ce qu’en passant des concours administratifs éducation nationale et en le réussissant , on pourrait avoir des chances de garder mon poste.Et si je suis en formation, vais je être prolongé

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « est ce qu’en passant des concours administratifs éducation nationale et en le réussissant , on pourrait avoir des chances de garder mon poste ? » Non. Les missions « assistant administratif à la direction d’école » sous contrat CUI-CAE ne sont pas considérés comme des « emplois permanents » et les EVS sont des non-titulaires. Après votre réussite au concours, au titre d’agent administratif catégorie, vous pourrez prétendre à occuper les postes « réservés » aux fonctionnaires titulaires.

      En réponse à votre interrogation, « si je suis en formation, vais je être prolongé ? »
      Les préparations au concours administratifs n’appartiennent pas à la catégorie de Formations dite qualifiante ouvrant droit à une possibilité de prolongation de votre contrat CUI-CAE au delà de sa limite légale et à concurrence du terme final de cette préparation au concours.(Article L5134-25-1 du code du travail)

    • christine dit :

      Christine 60, je suis dans la même situation que vous, j’ai demandé cette formation et je me suis inscrite au concours, par conter aucun retour de IEN pour la formation. Et vous?

  2. MONLOUP dit :

    Bonjour, qu’en est il de votre réunion d’hier ?

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « qu’en est il de votre réunion d’hier ? »
      Mal. très mal, pour synthétiser l’état d’esprit des représentants UNEAVS en sortie d’audience qui ont résumé ainsi son contenu « précaire non fonctionnaire et ignare, tu es, précaire non fonctionnaire et ignare, tu le resteras en la fermant. »
      L’audience s’est bien déroulée en présence de Monsieur Arnaud Flanquart, conseiller en charge de la santé, du sport et du handicap et d’une responsable Degesco bien connue des 2 représentants Uneavs. Ces derniers ont été « sidérés » par des réponses apportées par la responsable Degesco avec aval tacite d’un conseiller de la ministre, muet et glacial, tout le long de l’audience. Les représentants avaient pour mission de soumettre tout particulièrement des propositions dans l’esprit du 11 janvier.Ils se sont abstenus. Il n’a existé aucune volonté de concertation et de coopération en face.
      Un compte rendu de cette audience paraîtra incessamment. Suite à une concertation interne de l’association, des décisions d’action immédiate ont été enclenchées par l’équipe l’UNEAVS.

      • christine dit :

        Christine 60 😦 en tout cas j’attends votre compte rendu et les décisions. Ceci mis à part, je trouve que les enseignants ne semble pas trop touchés par notre sort, on est là c’est bien, on est pas là tant pis (en cui EVS aide a la direction depuis le 1 octobre 2013, renouvelée le 26 août 2014 en date du 5 juillet, dans une école élémentaire qui sera rep+ à la prochaine rentrée)

        • yvette dit :

          Yvette 01. Ce n’est même pas vraiment étonnant…. Le gouvernement a voulu nous fermer la bouche avec ces contrats AESH et maintenant il ignore les AVS restés comme moi en CUI ( jusqu’en août 2015). Quand je réclame un prochain poste avec la fonction AESH en CDD, le coordinateur des AVS répond (par l’intermédiaire de l’enseignant référent) que ce sera éventuellement possible si un contrat AED démissionne… Alors là ce n’est pas gagné. Je précise que je suis âgée de 56 ans, AVS en contrat CUI depuis 2010 car reconnu travailleur handicapé. Mon contrat de 60 mois se termine donc.. Et Pôle Emploi ne m’a proposé qu’une formation de serrurier-métallier… Si Si je ne plaisante pas…Comme quoi eux aussi ils étudient bien notre dossier… et n’ont rien à faire de nous… C’est désolant… Il serait peut être bon de tous nous rassembler et de manifester car nous travaillons pour un salaire de misère et aucune reconnaissance bien que nous adorions notre travail… DOMMAGE, VRAIMENT DOMMAGE…

  3. deborah dit :

    Bonjour,

    J’ai signé un cdi 85% en septembre 2014. Mon enseignante me dit que mon taux horaire peut être réduit à la rentré prochaine . Es ce possible?

    Merci pour vos réponses et votre soutient à tout le personnel AESH .

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Es ce possible? »
      Oui. Le passage en CDI ne conduit pas à figer la quotité de service, il reste toujours possible pour votre employeur de proposer à tout moment un avenant au contrat s’il y a évolution des missions fixées. Toutefois, elle nécessite votre accord et en cas de refus de votre part, soit, l’employeur renonce à cette proposition d’avenant soit peut décider d’engager une procédure de licenciement.

      • anonyme dit :

        Nos misions sont en constante évolution d’année en année puisque nous travaillons auprès d’enfants individuels et non auprès d’un collège ou d’une école fixe ,
        Comment peut on obliger un AVS qui gagne déjà moins de 1000 euros par mois à signer un avenant à un CDI qui lui fera baisser son salaire ?
        J’espère, je suppose, que cela sera abordé demain lors de votre audience.
        Encore une fois un grand merci à vous !!

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « Comment peut on obliger un AVS qui gagne déjà moins de 1000 euros par mois à signer un avenant à un CDI qui lui fera baisser son salaire ? »
          En fait, l’employeur ne vous oblige pas à signer un avenant à un CDI entraînant une modification substantielle des conditions de votre travail (exemple: modification de la quotité de travail attribuée ayant pour conséquence aussi bien une baisse qu’une hausse de votre rémunération).Il propose. A charge pour vous d’accepter ou de refuser.
          Ce que vous supposez bien: lors d’audience de demain, nous aurons à soumettre que dans ce cas précis, un refus justifié du salarié ne se traduise pas par un licenciement par l’administration.

    • vievie dit :

      J’en ai un peu marre de voir des gens qui ont été embauché en contrat aesh se plaindre moi j’aimerai bien avoir un contrat.J’étais asv depuis 3 ans auprès d’enfants handicapés on m’ a fait vivre un enfer.Avs en collège au bout de 15 jours on met fin à mon contrat car on voulait me faire des heures en dehors du contrat sans avenant à la demande sans discution j’avais une expérience trois ans primaire et clis super appréciation des instits et maintenant je me retouve au chomage je postule au contrat aesh mais je n’ai pas la chance d’être prise je voulais faire une vae amp je ne peux pas alors les gens qui se plaignent veulent peut être ma place.Il ont déjà un emploi.61

  4. BEAL dit :

    Jocelyne 85

    Bonjour,

    Bravo pour l’obtention du nouveau rendez-vous.

    Mes questions portent sur la formation.

    J’ai trouvé une association, ASF 85 (Autisme Sans Frontière 85), qui propose une formation d’environ 30heures sur le thème de l’autisme. Elle a lieu le samedi à environ une quinzaine de kilomètres de mon domicile. Cette association perçoit une subvention de partenaires financiers qui permettent de subventionner les formations à destination des AVS et aidants familiaux. Elle débute samedi prochain.
    – Comment valoriser cette formation au regard de l’Éducation Nationale ?
    – Peut-on demander une participation financière pour les frais de déplacement ?
    – D’une manière plus large les AESH cdéisés peuvent-ils bénéficier d’un compte formation continue ou professionnelle ?

    Merci pour toutes les actions que vous menez et les informations que vous dispensez.

    Cordialement

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Comment valoriser cette formation au regard de l’Éducation Nationale ? »
      le seul moyen de « valoriser » des nouvelles compétences acquises est de les appliquer dans le cadre de vos activités professionnelles en coopération de l’équipe enseignante. Les AESH recrutés par CDI bénéficient au moins tous les trois ans d’un entretien professionnel. Le chef d’établissement, ou l’inspecteur de l’éducation nationale compétent lorsque l’agent exerce ses fonctions dans une école, établit et signe un compte rendu écrit de l’entretien qui comporte notamment une appréciation générale exprimant la valeur professionnelle de l’agent. Cette appréciation est déterminante pour le maintien de l’agent AESH en poste et l’attribution de passage à un échelon de rémunération suupplémentaire.

      En réponse à votre interrogation, « Peut-on demander une participation financière pour les frais de déplacement ? »
      Votre participation à cette formation relève d’une initiative personnelle (au passage, bien à votre honneur de conscience professionnelle). En principe, la contribution financière de l’administration (frais de formation, de déplacement…)à une action de formation sur initiative personnelle d’un agent public reste conditionnée par son accord préalable pour sa participation et l’établissement d’une convention entre l’organisme de formation et l’administration éducation nationale. A défaut, vous ne pouvez exiger aucun remboursement de la part de votre employeur.
      En réponse à votre interrogation,  » les AESH cdéisés peuvent-ils bénéficier d’un compte formation continue ou professionnelle ? »
      nous vous invitons à consulter la page consacrée à « Dispositif de formation académique pour agent non titulaire » en cliquant ICI.

      En réponse à une interrogation précédente, « – où en est le futur diplôme ? (contenu, lieu, organisme formateur…) ? »
      C’est une des questions que les représentants UNEAVS poseront à M.Arnaud Flanquard,conseiller en charge de la santé, du sport et du handicap auprès de la ministre de l’Education nationale, lors de l’audience programmée le 9 février à 14h30 au MEN.

  5. Nicolas dit :

    Bonjour. J aimerai savoir si je peux prétendre aux chèques vacances en tant qu aesh en cdd? Si oui à qui le demander? Merci

  6. bambina dit :

    84 assez de vivre dans la précarité sans savoir si il y aura un CDI au bout et un salaire de misère,comment pouvoir continuer dans de telles conditions à part la passion du métier mais la passion ne nourrit pas une famille

  7. Nicolas dit :

    Bonjour, j ai une question. Actuellement en contrat aesh, j aimerais savoir si je peux prétendre à une prime de fin de contrat à chaque renouvellement de cdd? Si oui quel en est le montant. Merci pour votre réponse.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « savoir si je peux prétendre à une prime de fin de contrat à chaque renouvellement de cdd? »
      Non. La prime de précarité relative à un CDD AESH n’existe pas.

  8. christine dit :

    Christine oise, et moi d’apprendre par téléphone que mon poste d’aide à la direction allait être déplacé sur une « petite » école, alors que le directeur de l’école n’était même pas au courant, il semble que c’est la dsden qui ai fait la demande. Après, je n’ai pas de nouvelles, status quo je dirai… Pourtant sur mon contrat renouvelé en date du 27 août 2014, mais à partir du 5 juillet 2014 (lol cherchez l’erreur), il est bien précisé que je suis dans telle école jusqu’au 4 juillet 2015 avec éventuellement à complément horaire sur une autre école en cas de manque d’heures, ce qui n’est pas le cas. Et moi alors je fais quoi, je suis Charlie mais aussi je suis Charlot en fait non?

  9. aumont dit :

    Va t il y avoir des emplois avs en plus

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Va t il y avoir des emplois avs en plus ? »
      Nous poserons la question et nous en ferons part lors du CR d’audience à paraître sur ce site.

      • vievie dit :

        Merci de votre réponse car avs pendant 3ans puis plus rien j espère que cela va venir

Les commentaires sont fermés.