L’UNEAVS a suivi difficilement pour vous les annonces autour de la conférence nationale sur le Handicap

image

12 décembre 2014 à l’Élysée

La Conférence Nationale sur le Handicap #CNH2014

extrait du Discours de conclusion de la Conférence nationale sur le Handicap par le président de la République, François Hollande

“…. Nous avons dégagé des crédits permettant de pérenniser les 28 000 postes d’accompagnants d’élèves en situation de handicap. Nous leur avons proposé des CDI, car c’étaient des personnels précaires qui s’occupaient des plus fragiles, étant eux-mêmes en fragilité. 8 000 assistants supplémentaires ont été recrutés en contrats aidés en 2013. Cet effort sera répété. Parce qu’il était paradoxal que pour les personnes en situation de handicap, les assistants, les accompagnants ne soient pas formés, comme s’il était évident de s’occuper d’une personne en situation de handicap. La professionnalisation s’accompagne aussi de la délivrance de diplômes qui pourront être obtenus par la validation de l’expérience professionnelle.

Valorisation du métier pour valoriser le travail, pour valoriser la personne handicapée….”

téléchargez le discours en son intégralité en cliquant ICI.

Les principales mesures

image

11 décembre 2014 au Ministère de l’éducation nationale

L’École inclusive : une dynamique qui s’amplifie en faveur des élèves et des étudiants en situation de handicap

Extrait d’informations parues sur site MEN

……Une professionnalisation accrue des acteurs À l’Éducation nationale

Un véritable métier d’accompagnant des élèves en situation de handicap est créé avec la cédéisation des accompagnants d’élèves en situation de handicap (AESH). Des dispositifs de formation à destination des professionnels accompagnant les élèves en situation de handicap et à destination des enseignants sont systématisés.

La « Cédéisation »

L’article 124 de la loi de finances initiale pour 2014 a modifié le code de l’éducation en y insérant un article L. 917-1 qui crée le nouveau statut d’accompagnant des élèves en situation de handicap (AESH). Les 28 000 assistants d’éducation exerçant des fonctions d’auxiliaire de vie scolaire pourront désormais bénéficier de ce nouveau statut d’AESH lors du renouvellement de leur contrat. Après 6 ans de contrat, ils pourront prétendre à un CDI. Cela représentera près de 5 000 personnes à la fin de cette année scolaire.

La formation d’adaptation à l’emploi et la formation insertion professionnelle des accompagnants

Pour mettre en oeuvre la politique d’accueil de tous les élèves initiée par la loi d’orientation et de programmation, d’importants moyens humains sont déployés. Ainsi au 1er octobre 2014 environ 41 000 personnes en contrats aidés exerçant des fonctions d’accompagnement des élèves en situation de handicap ont été recrutées.

Une formation d’adaptation à l’emploi leur est proposée. D’une durée de 60 heures, elle est mise en oeuvre principalement par les équipes de circonscription, inspecteurs des premier et second degrés. Afin d’accompagner les équipes, des ressources, conçues et réalisées par l’INSHEA sous la forme de 20 modules de 3 heures correspondant aux compétences attendues chez ces personnels, ont été mises à disposition des académies en janvier 2014. En outre, une formation d’insertion professionnelle d’une durée de 60 h sur deux ans, soit 30 h par an est réalisée par le réseau des Greta…….

Téléchargez le dossier des mesures “l’école inclusive” en cliquant ICI.

Constat de l’UNEAVS

Pour un sujet qui concerne 60 000 accompagnants précaires AESH, nous nous sommes franchement égarées entre annonces officielles de l’Elysée, annonces officielles conseil des ministres et annonces officielles du ministère de l’éducation nationale, parues successivement pêle-mêle, le 05/12, puis le 10/12, puis le 11/12, puis le 12/12.

Cela nous paraît un peu de séances de rattrapage de communication « express » depuis le départ début avril 2014 du 1er ministre Jean-Marc Ayrault, du ministre Vincent Peillon, de la ministre Marie-Arlette Carlotti, de la ministre Georges Pau-langevin  portant tout de même le mérite d’avoir lancé le chantier de la professionnalisation des AVS dès juillet 2012, sur volonté « politique » du président de la république, François Hollande. 

Advertisements
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour L’UNEAVS a suivi difficilement pour vous les annonces autour de la conférence nationale sur le Handicap

  1. caleti dit :

    Magnifique !!! Et les CUI de deux ans non revenouvelés pour cadeaux de Noel !!! Pour reprendre des CUI a reformé derrière….. Les contrats de moins de 24h alors que dans le privé c’est minimum 24h dans la loi !!!! Des contrats de 20h payés 17h30 pour pas payer les vacances scolaires alors que pendant 8 ans les cdd étaient des cdd de 18h payés 17h30 !!!!! bravo les cdi encore plus précaire …. 155h de plus à l’année et payés la même chose que les anciens contrats AED !!!!! Pour une augmentation de 1.50 euros par mois !!!!! Tous ça on en parle pas !!! Et valider quoi AUCUNE validation des acquis n’existe car ce métier n’existe pas aux yeux de la loi française ….. Faut arrêter de prendre les gens pour des C….. !!!!!!!!!!!! Bien joli de vouloir faire bien avec des paroles qui ne correspondent pas à la réalité du terrain !!!! Emplois à mi-temps obligés de faire sur 4 jours impossible de compléter avec un autre mi-temps ….. Des AVS qui doivent faire 2 voir 3 écoles pour faire toutes leurs heures sur des enfants porteurs d’un handicap !!! Et les frais d’essence, de repas, de formation non remboursés !!!!! Et toutes demande de CIF refusées !!!!! Voilà la réalité et j’en oublie ….. Et le pire c’est que si on ne veut plus du CDI on est considérer comme démissionnaire et comment on fait pour vivre ???? Remarque le RSA est presque au même salaire ….. Bon courage à ceux qui veulent rester moi personnellement je finirais pas ma vie professionnelle dans ces conditions car 10 ans pour obtenir ça !!!!! franchement pfffffffffffffffff foutage de gueule !!!!!!!

  2. sylvie dit :

    Oui salaires misérables mais avant la CDIsation pour ce qui me concerne c’est 11 ans de CDD : 5 ans en CUI terminés en juin 2014 puis 4 mois et demi de chômage, rappelée pour CDD cette fois en collège (16h30/semaine donc perte de 9,5 h/semaine) possible 6 ans avec CDI à terme. Le jeudi je travaille en continu 9h-15h30, sans pause et si je veux déjeuner je dois payer mon repas avec mon super salaire. Je pense renoncer, pas de possibilité de faire davantage d’heures ce revenu est l’unique revenu de mon foyer.
    .

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      Nous vous remercions de votre témoignage. Il sera inclus dans le document « bilan de situation des salariés AESH et EVS rentrée scolaire 2014 » que des représentants de l’Uneavs remettront prochainement lors d’une audience au MEN.

  3. C’est bien joli cette « cédéisation » et les salaires misérables liés à ces contrats, on n’en parle pas !

    • briand0493 dit :

      Vous avez raison et il n’est pas parlé non plus des collègues opposés à cette cédéisation qui se sont précipités dessus (se précipitent) dès qu’ils en ont reçue (reçoivent) la proposition.

Les commentaires sont fermés.