Journée de mobilisation EVS, AVS et AED du 28 et 29 mai : Ne pas se tromper de cible.

rater-la-cible

Communiqué UNEAVS du 18 mai 2013

Journées de mobilisation EVS-AVS-AED -28 et 29 mai 2013

L’association UNEAVS constate qu’une action de mobilisation est en cours de développement auprès de collectifs-associations de salariés précaires EVS, AVS, AED. Saisie par des adhérents et sympathisants EVS et AVS, désireux de s’impliquer soit à titre individuel soit à titre collectif, l’association UNEAVS approuve par solidarité leur participation aux journées de mobilisation AVS, EVS, AED en date du 28 et 29 mai effectuée par un groupe inter-collectifs de salariés AVS et EVS sur le territoire national (copie du tract d’appel à mobilisation ICI et modèle en fin d’article). Il est demandé à l’ensemble de ses adhérents et partenaires de diffuser sans modération ce communiqué UNEAVS.

Origine des faits:

  1. Le rapport des travaux interministériels sur la professionnalisation des accompagnants jeunes handicapés (octobre 2012-février 2013) se devait être officiellement publié aux alentours du 15 avril 2013. A cette date, ce rapport n’a fait l’objet d’aucune communication officielle du gouvernement soit à l’ensemble des membres qualifiés du groupe de travail, soit publique.
  2. Le groupe lobbying Fnaseph, membre parmi d’autres du groupe de travail interministériels sur la professionnalisation des accompagnants jeunes handicapés, fait état depuis fin janvier 2013 d’une journée d’étude en date du 29 mai 2013, au contenu confusionnel, car évoquant une restitution quasi officielle des travaux interministériels + une étude de l’accompagnement des jeunes 14/20 ans + une assemblée générale associative.
  3. L’UNEAVS a acté que cette journée évènementielle Fnaseph est organisée en propre, à titre associatif. La Fnaseph demeure libre d’inviter ou non les membres du groupe de travail interministériel sur la professionnalisation. Dans le cas présent, l’UNEAVS n’a reçu aucune invitation de participation.

Les conséquences des faits

Dans la campagne de communication Fnaseph, les 3 contenus retenus pour cette journée évènementielle du 29 mai sont annoncés d’abord comme journée d’étude sous l’égide de 2 ministres fin janvier, puis, courant mars, comme journée de restitution des travaux interministériels sur la professionnalisation sous égide de Madame Pénélope Komites, présidente du groupe des travaux, puis aujourd’hui, comme un appel à journée de mobilisation et de travail de parents, des experts, des salariés AVS.

L’UNEAVS estime cette communication mouvante de la Fnaseph comme aberrante. Que vise la Fnaseph  à établir délibérément des confusions sur la nature et les objectifs  de sa journée évènementielle du 29 mai !!!! Elle  rajoute en réalité à l’émergence d’incompréhension, d’inquiétudes, de colères, de désordres auprès des 52 500 salariés AVS et EVS en attente des résultats officiels des travaux interministériels depuis fin février 2013.

En effet,

  • Sur les 52 500 salariés AVS et EVS, environ 15 000 sont confrontés depuis début avril à des situations morales, financières difficiles résultant de décisions académiques de mettre fin à leur contrat en cours d’ici la rentrée scolaire 2013-2014. Les raisons de ces décisions académiques sont multiples : fin de contrat légal, suppression de missions, suppression de postes. Elles affectent majoritairement des salariés AVS et EVS bénéficiant de contrat dit « aidé ». Elles se traduisent pour la majorité de ces 15 000 salariés par un retour vers Pôle emploi. Elles sont constitutives d’une légitime colère vis-à-vis du ministère de l’éducation nationale, ministère du travail et du gouvernement Ayrault et du président de la république, François Hollande.
  • La liste des plaintes répertoriées par l’UNEAVS autour de cette journée évènementielle Fnaseph du 29 mai devient interminable, créant une atmosphère « malsaine », à voire « outrancière ».

Une majorité de salariés AVS et EVS ne comprend pas que les travaux interministériels sur la professionnalisation clos le 27 février 2013 ne soient pas suivis d’effets ministériels tenant compte de l’urgence sociale qui se pose à leur égard depuis avril 2013.

Dans le département des hautes de Seine (92), des évènements récents mettant en cause l’attitude d’acteurs principaux de la Fnaseph face à la suppression pure et simple de + 90 postes de salariés AVS au sein d’association AGDPEP 92 et ligue de l’enseignement 92) cristallisent une évidente hostilité de salariés EVS et AVS vis-à-vis de la tenue de la journée évènementielle Fnaseph en date du 29 mai.

De nombreux salariés EVS et AVS se révèlent « choqués » au regard de leur situation de précarité extrême qu’ils soient sollicités par des acteurs du groupe lobbying associatif Fnaseph à participer à cette journée évènementielle sous condition d’inscription avec participation financière.

Une partie des salariés AVS dénonce l’absence parmi les intervenants à cette journée évènementielle de l’expression reconnue de représentants-es qualifiés-es de salariés. Ils en éprouvent le sentiment d’être considéré eux-mêmes en définitive avec mépris et dédain, comme des sous-citoyens par le groupement associatif lobbying Fnaseph.

D’autres salariés AVS expriment leur crainte qu’à travers l’acceptation du ministère de l’éducation nationale d’une reprise de salariés AVS par le biais d’un GIP droit privé tel que défini par le groupement lobbying Fnaseph, une discrimination « larvée » entre salariés AVS relevant de contrat assistant éducation et salariés AVS relevant de contrat CUI-CAE soit établie. Le souhait de l’UNEAVS demeure que cette crainte doublée d’angoisses de rejoindre au pôle emploi les 3 millions 250 000 demandeurs d’emploi actuel ne puissent créer une situation de défiance généralisée à l’égard des institutions politiques, syndicales, éducatives, du monde associatif des parents d’enfants handicapés, tous confondus. L’UNEAVS fait appel aussi au bon sens  citoyen des salariés AVS et EVS pour que cette défiance émergeante ne devienne pas le terreau d’organisations politiques « extrémistes » désireuses d’accroitre leur influence actuelle.

  • Par ailleurs, la présence de la ministre de la réussite éducative, madame Marie Pau-Langevin à cette journée évènementielle du 29 mai est envisagée lors de la clôture de cette journée évènementielle Fnaseph. Nous rappelons que, lors des réunions de travaux interministériels sur la professionnalisation comptabilisant plus de 40 membres représentants d’organisation diverses, l’UNEAVS avait bien « entendu », « compris » qu’il s’agissait d’un travail collectif de réflexion et que nul ne pouvait prétendre à une appropriation personnelle du résultat de ses travaux. Dès lors, la présence de la ministre ne saurait en aucun cas être interprétée comme une accréditation de la primauté des propositions de la Fnaseph sur celles des autres participants du groupe de travail interministériel sur la professionnalisation.  Aussi, si l’UNEAVS  admet que des salariés EVS et AVS, inscrits à cette journée évènementielle du 29 mai, puissent envisager une interpellation de mise en cause directe des acteurs associatifs présents à cette journée évènementielle Fnaseph du 29 mai, son souhait demeure que cette mise en cause ne déborde pas d’un cadre strict de respect dû à une personnalité ministérielle de haut rang en exercice de ses fonctions.

Tract appel à la mobilisation des EVS, AVS et AED le 28 et 29 mai

tractmobilsationEVS_AVS_28et29mai

Site de référence sur cet appel à mobilisation

(par décision CA UNEAVS en date du 19/05/2013: il a été conclu en définitive que le site ci-après est plus à même de fournir les informations aux salariés EVS et AVS désireux de s’impliquer dans ces journées de mobilisation. )

Mouvement pour la professionnalisation des AVS

(par décision de l’administrateur du site, le site « Mouvement auxiliaire vie scolaire »  est inclus dans la catégorie « associations- collectifs en résistance ».)

Advertisements
Cet article, publié dans Actualités et politique, la précarité au quotidien, professionnalisation des AVS, UNEAVS, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Journée de mobilisation EVS, AVS et AED du 28 et 29 mai : Ne pas se tromper de cible.

  1. sylvie dit :

    Je ne me vois mettre un message sur moi à l’école je pense que cela serait mal pris , alors que je suis pour me battre pour le maintien de notre emploi.

  2. sylvie dit :

    Je souhaite savoir en quoi consiste la journée du 28 ce qu’il faut faire je suis avs depuis 2 ans et j’espère être renouvellée je suis rsa .Il faut agir je ne veux pas me retrouver au chomage.

Les commentaires sont fermés.