Hop ! la série continue. 5 salariés EVS-AVS au tribunal des prud’hommes d’Agen ont obtenu la condamnation de leur employeur éducation nationale, le 29 janvier 2013

Le SNUDI FO 47 défendait 5 dossier d’EVS au tribunal des prud’hommes d’Agen.

Comme chaque fois, ce mardi 29 janvier le tribunal a condamné l’Éducation Nationale à payer plus de 70.000 € d’indemnités aux 5 EVS que nous défendions.

Si le SNUDI FO 47 se félicite de ce jugement, nous demandons toujours que les emplois d’EVS soient transformés en emplois pérennes de la Fonction Publique, avec un statut de fonctionnaire, avec une formation initiale et continue.

Le bricolage doit cesser immédiatement ! (voir article dans son contexte ICI)

action prudhommale EVS-AVS

Publicités
Cet article, publié dans action prudhommale, Actualités et politique, la précarité au quotidien, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

13 commentaires pour Hop ! la série continue. 5 salariés EVS-AVS au tribunal des prud’hommes d’Agen ont obtenu la condamnation de leur employeur éducation nationale, le 29 janvier 2013

  1. tania dit :

    Je suis evs en banlieue parisienne et j ai intente un proces u tribunal administratif de paris contre l education nationale pour m avoir fait signer 2 contrat com avs et avoir annuler le deuxiemd sans raiwon pour me l echanger contre un cui bien sur moins interessant. Je vous tiens au courang du proces des q il aura lieu car ils ont demande un delais supplementaire

    • briand0493 dit :

      Entendu Tania. Nous attendrons patiemment comme toi le résultat de ta démarche judiciaire en courage et dignité.

      Amicalement,

  2. christine dit :

    Bonjour
    En réponse à votre entrée en matière concernant mon pessimisme, il n’y a pas à ma connaissance d’autres « collègues » AVS ou EVS que ce soit dans l’Essonne ou région parisienne! Les gens font leur boulot jusqu’à ce qu’on leur dise d’arrêter tout en courbant l’échine. Si vous avez des infos sur des « candidats » aux actions prudhommales en île de France, je suis preneuse! Quand je regarde la liste des collectifs, il n’en existe bel et bien pas sur Paris à part celui où ce ne sont que les profs qui se plaignent encore et toujours mais pas trace des AVS?! Bonne journée

    • briand0493 dit :

      Bonjour Florence,
      L’administrateur du site te présente les plus plates excuses.
      Après pas mal d’appel et de commentaires courroucés, des collègues EVS et AVS, porteuses de la mémoire de la résistance UNEAVS partagent votre avis. Grosso modo, c’est « elle a raison, Florence. Les collègues EVS et AVS franciliens, c’est vrai depuis tout le temps, cela n’a jamais remué leurs fesses pour tenter de s’en sortir et soutenir les actions des collègues! … et tu l’écris, patate! ».
      Bon, c’est dit et écrit. Misère,je suis mal, moi. Si avec cela, les collègues EVS et AVS franciliens ne se rebiffent pas contre la province.

      • christine dit :

        Bonjour

        Ce message est pour Briando. A qui s’adresse exactement le message du 25 mars à 2h48? Merci. CHRISTINE

        • briand0493 dit :

          Le message est à toi et non Florence. Pas à dire, la patate Briando qui t’a répondu devient en plus gâteux mais on se marre bien avec lui.

  3. christine dit :

    Bonjour

    Suite aux renseignements pris à la permanence d’une de vos associations (collectif 49 je crois) il y a environ deux mois, j’ai appelé Sud Paris pour connaitre la marche à suivre pour intenter un procès contre l’E.Nationale, ayant été AVS en CUI d’octobre 2010 à avril 2012 et « dégagée » de ces fonctions pour question budgétaire sans aucun doute!! Quelle n’a pas été ma surprise d’entendre de la bouche de ce syndicat (très au courant des faits sur la région parisienne!) que toute seule, je n’obtiendrais rien, que j’allais « y laisser des plumes », qu’un avocat coûtait environ 2000 € et qu’au bout du compte, ça allait être très lourd à supporter vu qu’il valait mieux y aller en « groupe »!! et que de toutes façons EN REGION PARISIENNE, IL NE FAUT PAS SE FAIRE D’ILLUSION, ON N’OBTIENT RIEN. Voilà, c’était juste pour vous dire que tous les procès que les gens « gagnent » ont lieu la plupart en province et que là-bas l’E.Nationale est peut être « plus cool »?? La dame que j’ai eu au téléphone et qui tient votre permanence m’avait dit que « même seule, il faut faire quelque chose, qu’il faut aller au feu en quelque sorte! » Peut-être n’étiez vous pas au courant de ce qui se passe chez nous ? J’espère que cette information sera utile aux franciliens!!!

    De plus, à l’issue de ces procès, les AVS gagnent « de l’argent » certes mais je pensais qu’on les recasait en tant qu’AVS en CDI mais je ne savais pas qu’il fallait lire entre les lignes et que leur contrat en CDD comme la plupart d’entre nous, transformé en CDI « par décision du tribunal pour « reconnaissance de leurs droits » n’était qu’un leurre destiné à calmer les esprits et que ces pauvres AVS retourneraient chez elles bien gentiment avec leur pseudo CDI qui ne leur servirait jamais à rien!! Voilà je voulais vous informer qu’en région parisienne, gare à celles ou à ceux qui voudraient en découdre avec l’E.Nationale sous peine de devoir dépenser disons 4 fois leur salaire net pour un avocat qui ne servira à rien! Bonne journée

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      bien, nous passons votre message. Nous vous trouvons un peu pessimiste sur les capacités des collègues Franciliens à se rebiffer et « oser lever la tête » comme il se doit.
      Nous pensons que la finalité des actions prudhommales engagées par nos collègues EVS et AVS demeure de se faire reconnaitre d’abord dans sa dignité de citoyen en respect de ses droits par la juge, avant d’obtenir les indemnités compensatrices financières pour droits lésés.
      Au sein de l’UNEAVS, il demeure que l’objectif est de ne pas inciter à faire des procédures prudhommales pour le plaisir d’en faire. Cet objectif reste que le ministère Education nationale doit prendre une fois pour toutes ses responsabilités: accorder la reconnaissance du personnel EVS et AVS sans distinction de leur statut, leur accorder le droit à des conditions de travail dignes et en respect de l’être humain, appliquer l’exigence de faire sortir le personnel dans son ensemble de la précarité professionnelle de manière durable.
      Il n’y aucune raison aujourd’hui qu’à négliger les attentes du personnel EVS et AVS depuis 2006, voire depuis 2003 les actions prudhommales ne puissent donc pas continuer en conséquence.

      cordialement,

  4. chappe christine dit :

    Je me sens bien seule depuis la fin de mon contrat CAE-CUI en tant qu EVS au poste dASEH. depuis fin décembre dernier. Je souhaite maintenant engager un recours auprès des prudhommes pour non respect de mon contrat concernant la formation que je n’ai pas eue. Je me suis adressée 3 fois au syndicat SNUIpp-FSU qui ne répondait pas et finalement, en les rappelant une personne vient de m’envoyer par mail un courrier modèle pour recours gracieux aux prudhommes mais il s’agit d’un modèle de procédure préparée par avocat avec demande d’indemnités; je ne sais pas faire, et je ne sais pas à qui m’adresser. Je suis perdue, désolée de ne pas me sentir soutenue par un syndicat; je vais en chercher un autre.
    De plus, je lui demandais s’il y avait d’autres personnes de mon coin dans le même situation; non, il n’en connaît pas. Je m’adresse au syndicat de Lille. Je n’avance pas dans mes démarches, je cherche dans les sites et je tombe sur le vôtre et vos réponses.
    Je serais contente d’avoir vos conseils, merci d’avance.

  5. magali dit :

    bonjour,
    je cite : « … personnel AVS actuellement en poste de disposer d’emploi pérenne et viable à l’issu de leur contrat actuel n’empruntent pas le « CHEMIN DU RÉALISME » au su des travaux dégagés à ce jour. »
    Le pôle emploi continue à proposer des postes d’AVS en contrat de 20 H hebdos payées 20 H hebdos MAIS 25 H hebdos effectives ??? … et toujours en CUI, et toujours pour l’accompagnement de 2 à 3 enfants !! (Pôle emploi se moque des ABUS du contrat, CAR il faut « PLACER » les chômeurs… )
    perso, c’est TERMINÉ ! je tente de passer à autre chose. J’aurais fait encore et encore un effort mais pour un poste de « contractuel » avec l’IA ( contrat 3 ans renouvelé 1 fois) en collège/lycée … mais aucune proposition de leur part, même si je suis enregistrée sur le SIATEN depuis juillet 2012.
    Merci Yves pour toute ta MOBILISATION ! à poursuivre donc 🙂
    Magali

    • briand0493 dit :

      Bonjour Magali,

      Ah, toujours cette impertinence et pertinence qui me plait si bien !

      Nom de Zeus, ce n’est pas simple quand même cette mobilisation. Accrochez-vous et tenez bon !

      yves

  6. Cassin dit :

    Et au sujet de la création d’emplois pérennes, nous en sommes où?

    • briand0493 dit :

      Les représentants de l’UNEAVS, participant au groupe de travail interministériel sur la professionnalisation d’accompagnant tout temps de vie, sont soumis au devoir de réserve sur les débats en cours. Au mieux, peuvent-ils souligner, répéter que les attentes du personnel AVS actuellement en poste de disposer d’emploi pérenne et viable à l’issu de leur contrat actuel n’empruntent pas le chemin du réalisme au su des travaux dégagés à ce jour.Comme le résume un de ces représentants UNEAVS au sujet de l’intitulé véritable des travaux: c’est plutôt étude de l « accompagnant jeune handicapé » tête pleine, ventre et portefeuille vides.

Les commentaires sont fermés.