Précaires EVS-AVS, que du bonheur en 2013 !

Précaires EVS-AVSquedu bonheur,

Publicités
Image | Cet article, publié dans Actualités et politique, Divers, la précarité au quotidien, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Précaires EVS-AVS, que du bonheur en 2013 !

  1. marie dit :

    Bonjour Marguerite,
    pouvez vous nous donner des nouvelles du procés en appel qui a eu lieu le 13 mai?
    Merci

    • Marguerite dit :

      Bonjour Marie,
      L’avocat de l’employeur a demandé une collégialité qui lui a été accordée par le juge. L’audience est reportée au 11 décembre 2013.

  2. therese dit :

    C’est un cadeau royal !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Après avoir porté plainte contre le lycée de vauvenargues a aix-en-provence, nous (18 EVS sur le vaucluse) avons eu le délibéré du conseil des prud’hommes le 27 novembre dernier. Celui-ci est à notre avantage. J’attends par courrier les conclusions définitives et je tremble à l’idée que le lycée ait fait appel !!! Outre les indemnités qui nous sont dues, nous pouvons prétendre à une réintégration immédiate en CDI à 26H par semaine, sauf si le lycée a fait appel de ces décisions. Je craindrais donc qu’un autre jugement soit repoussé à quelques mois, ce qui ne me permettrait plus d’obtenir un CDI, car je suis toujours en poste. Je passe des heures à me demander quel sera mon avenir, moi qui a 48 ans prône la sérénité dans ma vie. J’ai quand meme pu m’inscrire aux restos du coeur, j’ai le droit à un colis à 6 euros au secours populaire une fois par semaine. Grâce à l’éducation nationale , j’ai pu rencontrer des gens humains et chaleureux au service des autres. Merci beaucoup !!!!

    • briand0493 dit :

      Courage, Thérèse. Le temps judiciaire n’est pas le nôtre, cela nous nous en doutions mais notre dignité et le respect qui nous sont dus, nous finirons bien par l’avoir, par l’arracher s’il le faut, la tête haute en prime.

    • Marguerite dit :

      Félicitations, Thérèse ! Nous aussi, sommes plus de 59 EVS/AVS à avoir déposé un recours contre le lycée Vauvenargues. Nous attendons les jugements cette année 2013 et nous passons en Appel le 13 mai prochain. Pourriez-vous entrer en contact avec nous afin d’échanger nos renseignements. Nous vous souhaitons une pleine réussite !!
      Nos coordonnée : collectif13.precaireseducation@laposte.net

      • briand0493 dit :

        Demande de mise en relation transmise, avec mon coup de chapeau au passage pour la pugnacité à exiger respect et dignité. Nom de Zeus, peuple de l’ombre, précaires EVS et AVS, montrez haut et fort que vous êtes des citoyens de la république et non des asservis! Osez tous lever la tête !

        • Marguerite dit :

          Merci pour votre réponse et vos encouragements ! Nos employeurs (chefs d’établissements des EPLE) n’ont pas respecté les contrats de travail de leurs salariés en contrat aidé, ce qui ouvre droit à des requalifications en CDI ! Ce qui prouve également, qu’ils ont encaissé les subventions octroyées pour ces contrats aidés sans en respecter les textes. Et que penser du Pôle Emploi, qui continue à prescrire des contras aidés à des employeurs condamnés ? Quelle est votre position sur cette dernière question ??? Solidairement…

          • briand0493 dit :

            S’agissant pôle emploi, le moins que nous pouvons dire que l’attitude de leur directeur est à appliquer de manière très administrative les directives fixées par la Dirrecte et préfet.Le traitement « humain » des situations (en particulier, dès qu’intervient les périodes de reconduction) n’est pas programmé dans leur logiciel mental. Si vous avez eu l’occasion de passer par une case pôle emploi, vous constatez que le référent pôle emploi chargé de votre accueil n’a plus un oeil sur votre personne mais sur son ordinateur. remplir les petites cases ad hoc font partie de leur job et de vous éditer une belle feuille A4 bilan de situation avec une joie non feinte.C’est qu’il s’agit d’atteindre Le quota réception demandeur d’emploi dans les delais impartis et hautement recommandés par la hiérarchie, pas de vous conseiller ou de vous proposer un job. C’est trop demander, vous pensez ! il y ad’autre derrière vous qui attendent leur feuille A4.
            De temps en temps, vous croiserez une perle qui se démène comme un diable pour trouver une solution rapide à votre problème patiemment exposé. Mais ceux sont des isolés dans leur service. Trop humain aux yeux de la hiérarchie.
            cordialement,

          • Marguerite dit :

            Vous ne répondez pas à notre question à savoir : que pensez-vous quand Pôle Emploi prescrit des contrats aidés à des employeurs condamnés pour non respect des contrats ? Les EVS ont signé une convention tripartite entre employeur, salarié -e- et Pôle Emploi, représentant de l’Etat qui valide la convention, qui ouvre droit pour l’employeur à des subventions. Pôle Emploi se doit d’effectuer un suivi afin de faire respecter cette validation. Pôle Emploi, n’a pas appliquer les directives du Préfet et de l’Etat. Ce qui est très grave. Le Collectif EVS/AVS 13 a déposé des recours aux Prud’hommes pour dénoncer les contrats de travail. En ce qui concerne les conventions tripartites, nous comptons assigner le Pôle Emploi au Tribunal Administratif pour non respect des conventions ! Quelle est votre position ?

          • briand0493 dit :

            Ma position vis à vis du développement des contrats aidés et de leurs dérives dûment constatées dans l’éducation nationale est très claire depuis 2007.
            je n’ai jamais approuvé l’attitude du gouvernement précédent, des préfets, de responsables dirrecte, de responsable pôle emploi d’accorder des volumes de contrat aidé à l’éducation nationale sans s’assurer de la conformité de ses engagements obligatoire en matière d’accompagnement et de formation des salariés EVS et AVS. Ce n’est pas aujourd’hui que je modifie cette position parce que c’est un gouvernement de gauche qui est aux manettes du pouvoir.
            Donc, j’approuve aussi entièrement les collègues EVS et AVS pour leur recours au tribunal des prudhommes, en digne citoyen qu’il reste et demeure. J’approuve également d’assigner pôle emploi, Dirrecte, recteur d’académie devant le tribunal administratif pour non respect des conventions tri-partites régionales et les conventions tri-partites pôle emploi-employeurs-salariés.

Les commentaires sont fermés.