Groupe de travail inter-ministériel professionnalisation des AVS- mercredi 21/11/12 : “Et si un service départemental accompagnant tout temps de vie était la solution ? “ par l’UNEAVS

urgenceetblabal

Les réunions du groupe de travail inter-ministériel “professionnaliser les accompagnants pour la réussite des enfants et adolescents en situation de handicap” se poursuivent sous la présidence de Madame Pénélope Komités. Le site consacre une page spécialement à cet effet. Documents de travail et rapports,  synthèse des réunions successives, présentation des travaux et des positionnements des représentants qualifiés d’association sont présentés dès qu’ils nous parviennent. Nous vous invitons à réagir et à exprimer vous même vos points de vue afin que  les représentants de l’UNEAVS puissent les soumettre auprès du groupe de travail.

Ainsi, mercredi 21 novembre 2012 avait lieu la 3 ème réunion du groupe de travail. Les deux premières avaient permis au représentant présent de l’UNEAVS de constater l’exigence de quelques représentants d’associations d’envisager “pour un accompagnement de qualité des enfants handicapés: la création d’un service départemental accompagnant tout temps de vie”. En l’absence d’argumentaires plaidant en faveur de ce service départemental de la part de ces représentant d’association, la représentante de l’UNEAVS  a remis à cette 3ème réunion le document N°3 ci-après, à la présidente madame Pénélope Komitès.

En effet, la piste d’une création de service départemental accompagnant tout temps de vie a été explorée par un groupe de travail et de réflexion de salariés AVS et EVS, adhérent de l’UNEAVS dès janvier 2010 et objet de présentation à son congrès en mai 2010 (Orvault –44). Comme nous le pressentions alors, il en avait résulté une série impressionnante de réflexions pertinentes,, de critiques, de polémiques, d’interrogations sans réponses, et…..demeurant toujours d’actualité comme nous le constatons une nouvelle fois.

image

téléchargez le document n° « 3 en cliquant ICI

Advertisements
Cet article, publié dans Actualités et politique, professionnalisation des AVS, UNEAVS, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Groupe de travail inter-ministériel professionnalisation des AVS- mercredi 21/11/12 : “Et si un service départemental accompagnant tout temps de vie était la solution ? “ par l’UNEAVS

  1. sandra dit :

    J’accompagnais 2 enfants dans 2 écoles différentes je faisais environ 30 bornes aller retour entre les écoles et mon logement pour 692 euros par mois…….

  2. magali dit :

    je cite Tulipe :
     » Mais où va-t-on?…Ou alors comme je l’ai souligné maintes fois, vous pouvez toujours postuler à un boulot de 20 h en tant qu’AVS (embauché E.Nationale) et accepter de toucher 579 € nets!!!! Pourriez-vous faire passer le message vous qui côtoyez différents ministères, d’arrêter le cirque infernal des CUI … »
    et de rajouter pour la énième fois 🙂 ceci :
    ARRÊTEZ DE VOUS FOUTRE DE NOTRE GUEULE notamment dans le PRIVÉ !! en créant un poste CUI : « cuit cuit … » pour accompagner TROIS ados en difficulté en collège dont un AUTISTE ! dont on sait très bien que l’accompagnant doit être hautement QUALIFIÉ ou vraiment EXPÉRIMENTÉ pour mener à bien le travail d’accompagnement et de RÉUSSITE avec l’élève !!
    et tout ceci en CUI – contrat = 20 heures – payé 20 HEURES hebdos MAIS ! attention, mais HEURES EFFECTIVES hebdos EXIGÉES != 25 H 15 ! … s’il vous plait mesdames et messieurs !!
    pourtant, Marie-Arlette 🙂 a elle aussi bien rappelé et insisté sur tout ceci hier sur France 2 …
    comme le dit la chanson :  » c’est ça la France … »
    M….

    • briand0493 dit :

      Et bien, nous allons essayer de faire passer une nouvelle fois les messages de colère que nous partageons au su de votre cadre d’emploi actuel. Tout de même, accompagner 3 ados dont un autiste avec un salaire de 579 euros/mois !!!!!!Sur ce, nous sommes pas seuls à nous exprimer sur ce cadre d’emploi indigne pas seulement pour les accompagnants mais aussi pour des élèves handicapés. Nous constatons que des représentants nationaux d’organisations syndicales présentes comme la CFDT, la CGT, FO ont appuyé nos dires, nos témoignages, réclamés une prise compte des attentes des salariés AVS dans les 2 premières réunions, ce dont nous apprécions beaucoup.

  3. tulipe dit :

    Bonjour

    Oui ce serait bien un service départemental accompagnant tout temps de vie mais encore faudrait-il arrêter d’en faire des cui, cae et que sais je encore! On n’a pas le droit de travailler encore une fois! si on n’est pas dans les bonnes cases!?? Mais où va-t-on?. Ou alors comme je l’ai souligné maintes fois, vous pouvez toujours postuler à un boulot de 20 h en tant qu’AVS (embauché E.Nationale) et accepter de toucher 579 € nets!!!! Pourriez-vous faire passer le message vous qui côtoyez différents ministères, d’arrêter le cirque infernal des CUI et aussi de dire à l’E.Nationale qu’ils arrêtent leur petit jeu qui consiste à ne permettre aux gens de «  »travailler » » » en tant qu’encadrant que durant 6 ans dans leur vie!! C’est insupportable! Moi il me reste encore trois ans et c’est tout! C’est dingue! C’est pour cela qu’il faudrait effectivement que ce NE SOIT PLUS L’E.Nationale qui gère ça mais une autre entité qui remette tout à plat et à zéro et qui stoppe immédiatement toutes ces conditions stupides pour travailler auprès des élèves car l’E.Nationale ne doit pas être le seul DECIDEUR, faisant la pluie et le beau temps et prenant les gens qui les aident pour des C…!
    Bonne journée

    • briand0493 dit :

      Bonjour,

      Bien sûr que nous ferons passer votre message. Demain, 29 novembre aura lieu la 4 ème réunion du groupe de travail et un représentant de l’UNEAVS sera présent (l’administrateur du site en l’occurence). Sur ce, tout d’abord, les représentants de l’UNEAVS ne peuvent pas affirmer qu’ils fréquentent les ministères. Ils y vont strictement sur invitation et après avoir été superbement ignorés sous le gouvernement précédent, c’est à l’honneur des ministères de l’éducation nationale ou de la santé-famille de penser qu’un dialogue au sujet des salariés AVS demande la participation de ces derniers pour entendre aussi bien leur colère que leurs espoirs. Nous aimerions toutefois que ces ministères pensent à nous rembourser le plus rapidement possible les frais de déplacement que nous supportons à l’avance sur nos maigres salaires. Les invitations ministérielles adressées à des représentants UNEAVS, salariés précaires AVS de leur état, même affublés du titre ronflant de personnes qualifiées, y gagneraient considérablement en hauteur morale.
      S’agissant vos propos au sujet de création départementale accompagnant tout temps de vie, sans entrer dans les détails, ce que nous tentons de faire comprendre et de dire à travers le document n° 3 est ceci: Accompagnant tout temps de vie, c’est une idée généreuse et constitue une très bonne chose dans l’absolu. Par contre, l’idée de création d’un service départemental d’accompagnant tout temps de vie, que ce soit par biais privé ou associatif, pose d’énormes interrogations (dont notamment le coût financier) dans sa mise en place, son fonctionnement…ces interrogations nous les avons posées dès 2010, nous en sommes toujours à chercher les réponses. Nous sommes certains d’une chose en tout cas, cela ne peut que concerner une petite partie de nos 63 100 collègues actuels et des 230 000 élèves handicapés et sans garantie que cela fonctionnera mieux qu’actuellement…..nous en sommes là dans la réflexion.
      Bonne soirée,

Les commentaires sont fermés.