Evaluation de la situation du personnel EVS dans les académies au 21 août 2012

En raison de nombreuses sollicitations durant l’été et de la “terrible” colère des salariés précaires EVS non reconduits sur leur poste depuis le 30 juin 2012, nous publions ci-après une évaluation de la situation du personnel EVS (toutes missions confondues) dans les académies au 21 août 2012. Nous publions également l’évaluation du chômage de juin 2012 (source Dares).

Nous pensons en effet qu’à mettre en parallèle ces 2 évaluations, le ministère de l’Education nationale mesurera le « terrible » chemin à accomplir pour obtenir désormais l’estime et la confiance du personnel précaires EVS dès la rentrée scolaire 2012.

Nous ne donnerons certainement pas tort à ce personnel EVS, en poste ou non, de saisir sans état d’âme les tribunaux prudhommaux avec le soutien des organisations syndicales, pour les défaillances scandaleuses de l’Education nationale à ses obligations contractuelles d’accompagnement et de formation en vue d’une réinsertion durable.

image

chomage072012

Advertisements
Cet article, publié dans Actualités et politique, UNEAVS, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Evaluation de la situation du personnel EVS dans les académies au 21 août 2012

  1. Anne-Marie dit :

    Merci pour toutes ces clarifications. Tout cela n’est pas bien joyeux mais on peut toujours espérer…

  2. Anne-Marie dit :

    Bonjour,
    J’aurais aimé avoir une clarification du tableau : la colonne 2 correspond-elle aux postes déjà pourvus pour le 1er septembre (dont les reconductions déjà effectuées) ? Et la colonne 4 à des postes prévisionnels supplémentaires ? Ce qui reviendrait à augmenter (total 2+4) les postes EVS de septembre par rapport au réel de juin. Ce qui serait plutôt une bonne nouvelle. J’espère ne pas me tromper dans mon interprétation du tableau.
    Mais pouvons nous être sûrs que parmi les 28 031 nouveaux postes, il y aura bien ré-embauche prioritaire des 13 445 qui ont été laissés sur le carreau pendant l’été. Sans compter qu’une partie de ces « non-reconduits » va peut-être être obligée de refaire valoir ses droits à l’éligibilité aux contrats CUI/CAE et qu’ils ne seront peut-être pas prioritaires puisqu’ils ont travaillé 6 mois sur 2012 (il faut espérer que le Pôle Emploi saura être souple sur les critères d’éligibilité).
    Merci pour toutes ces informations.
    Cordialement.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,

      Réponse à votre question pertinente: Pas nécessairement. Il s’agit d’un contingent global maximum de postes EVS accordé par le préfet de région au rectorat d’académie. A charge de ce dernier de répartir ce contingent selon les besoins exprimés par les services Inspections académiques du département.Il peut arriver (et c’est arrivé) qu’une académie se retrouve à court de contingent de postes EVS et une autre avec une partie du contingent en trop. Des transferts intra-académiques de contingent postes EVS peuvent avoir lieu après accord du ministère de l’éducation nationale et du travail.
      Par ailleurs, il faut avoir à l’esprit que les contrats EVS relevant de la politique de l’emploi du contrat aidé, la dirrecte (direction du travail) conditionnne l’attribution des contrats aidés par le biais des pôles emploi selon des bassins d’emploi territoriaux plus ou moins en difficulté. Ainsi,la probabilité qu’un pôle emploi de Neuilly propose une offre d’emploi EVS sous forme de contrat aidé est plus faible qu’un pôle emploi à Lilles.
      Par ailleurs, les services académiques IA de certains départements sont confrontés à une difficulté depuis le 30 juin. La reconduction des contrats des postes EVS a été conditionnée par la condition express fixée par des pôles emplois que l’obligation d’accompagnement par un tuteur désigné par l’employeur et de formation vers un emploi durable soient réellement effectives. Difficile de donner tort aux pôles emplois de préserver l’intérêt des personnes concernées.
      Cordialement

      Rajout de réponse
      OUps ! une partie de votre commentaire m’avait échappé.

      la colonne 4. les chiffres indiquées par rectorat académique correspondent à la part prévisionnelle des postes EVS effectuant des missions AVS sur le contingent postes EVS de la colonne 2. pour exemple: au 1er septembre 2012, l’académie d’Aix-Marseille disposerait d’un contingent de 1976 postes EVS (colonne 2). Sur ces 1976 postes EVS, 1309 seraient consacrés vraisemblablement à des missions AVS (colonne 4).
      De fait, La colonne 4 ne correspond malheureusement pas à un contingent de postes EVS compensant la pertes des 369 postes EVS entre le 30 juin et le 1er septembre 2012 (colonne 3). Je suis désolé de vous avoir fourni un faux espoir.

Les commentaires sont fermés.