L’éducation nationale renvoie 14 000 salariés EVS-AVS au Pôle emploi à compter du 6 juillet 2012.

détressesociale

Au dimanche 1er juillet , le point sur la situation des collègues EVS-AVS en contrats aidés

Pas encore d’informations sur le nombre de contrats aidés.

Nous sommes le 1er juillet. Contrairement à de récentes annonces de certaines organisations syndicales, les instructions données par les ministères de l’Education nationale et le ministère du travail pour lancer l’installation des contrats aidés, à savoir le volume de contrats attribués à la région et à l’Académie, ne sont pas parvenues ni aux services de pôle emploi ni au rectorat le 29 au soir.

Les collègues EVS-AVS dont le contrat se termine fin juin sont donc obligés de retourner à Pôle emploi pour percevoir leurs droits.

Les annonces inconsidérées de certaines organisations syndicales, en date du 27 juin ont créé beaucoup de confusion dans des académies. ¨Par des espoirs déçus au soir du vendredi 28 juin, elles ont suscité beaucoup de souffrances morales auprès de salariés EVS-AVS en attente ce jour là, d’une reconduction à leur poste jamais parvenue de leur employeur Education nationale.

Ces annonces se basaient sur une lettre écrite du Ministère de l’emploi aux préfets, en date du 13 juin, s’agissant du déploiement d’une enveloppe supplémentaire de 80 000 contrats aidés manquants pour le 2ème semestre et, plus grave, sur des pseudos instructions envoyés par Matignon le 26 juin aux préfet et aux rectorats.

A l’évidence aussi, le Ministère de l’Education Nationale n’a ni maîtrisé, ni percuté sur cette urgence de reconduction de salariés EVS-AVS dont la 1ère date butoir de réalisation impérative était le 30 juin 2012. Une autre date butoir est en cours pour d’autres salariés EVS-AVS, celle du 6 juillet 2012. Il apparait que le ministre de l’Education nationale n’a pas tenu compte d’une 1èrerègle impérative simple pour la réalisation d’une reconduction de contrat EVS-AVS : il ne doit pas y avoir de rupture avec le contrat précédent. En cas de rupture, le salarié doit se ré-inscrire au pôle emploi, perdant ainsi tout bénéfice de renouvellement éventuel. Désormais, seule, une mesure dérogatoire accordée par le préfet peut lui permettre de garder ses possibilités de reconduction.

D’expérience, nous le savons aussi : les délais « normaux » de réalisation comme de reconduction de ces contrats sont terriblement longs (en moyenne, en 1 mois et demi).

Une fois l’enveloppe régionale (puis départementale) des contrats aidés connus, sous la responsabilité du préfet, la Direccte se doit statuer sur les conditions d’éligibilité. Ensuite, cela doit parvenir à la direction de Pôle emploi puis aux différentes agences………

Entre la signature du contrat, associé à une convention préalable, et l’entrée en fonction, il y a de nombreuses navettes également, entre école, agence de pôle emploi, lycée mutualisateur, Inspections académiques et rectorat, service de la DEVEP …

Par ailleurs, tant que le ministère de l’Education nationale n’a pas indiqué le nombre de contrats attribués, le rectorat, puis les IA ne peuvent pas garantir réellement le réemploi ou le maintien d’un poste EVS-AVS sur l’école  à ce jour.

Le ministre de l’Education nationale, Vincent Peillon,  ayant annoncé dans une conférence de presse le mardi 26 juin “ D’autres mesures destinées à entrer en application dès la rentrée prochaine seront annoncées le 4 juillet prochain par le gouvernement…….Une solution sera apportée au problème du renouvellement des contrats uniques d’insertion – contrats d’accompagnement dans l’emploi dits « contrats aidés ». Les vacances scolaires d’été démarrant le 6 juillet,  “la solution apportée”, pour les 14 000 collègues EVS-AVS attendant impérativement leur reconduction  avant cette date butoir, claironnée par Vincent Peillon, ministre de l’Education nationale, sera vraisemblablement au final le pôle emploi.

Nous parlions souvent d’infamie sociale pour ces prédécesseurs Darcos, Chatel qui nous avaient habitué à ce type d’attitude à l’égard des salariés EVS-AVS à la même période de l’année. Nous le regrettons très certainement. L’ infamie sociale par les faits et les actes,  en contradiction même des orientations politiques impératives de solidarité et de justice sociale fixées par le président de la république, François Hollande, sera sans aucun doute à assumer par le ministre de l’Education nationale, Vincent Peillon, pour cette rentrée scolaire 2012-2013.

Advertisements
Cet article, publié dans Actualités et politique, UNEAVS, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour L’éducation nationale renvoie 14 000 salariés EVS-AVS au Pôle emploi à compter du 6 juillet 2012.

  1. EVELYNE dit :

    Encore mieux ! je terminais mon contrat d’aide administrative aux directeurs le 14 septembre 2012 on m’a demandé d’aller signer un cerfa pour un renouvellement de 6 mois à l’IEN, mais ceci ne veut pas dire qu’on est renouvellé! personne ne me l’ayant dit explicitement j’ai continué à travailler une semaine de plus et j’ai reçu entre temps mon solde de tout compte….! sans assurance ni garantie d’être payée la semaine du 17 au 21 !!! c’est vraiment klennex! je suis ok….

    • briand0493 dit :

      Bonjour Evelyne,
      Ton contrat se terminait le 14 septembre. Le fait que tu as travaillé la semaine du 17 au 21 sans que ton employeur est exprimé d’opposition et sans proposition de nouveau contrat, tu es de facto en CDI. je t’invite à contacter immédiatement une organisation syndicale de ton choix pour expliquer ta situation. si tu ne trouves d’organisation syndicale en mesure de te répondre à tes attentes, contactes nous de nouveau. nous t’indiquerons la démarche à suivre.

  2. sonia dit :

    Bonsoir, je viens de voir sur le portail orange les infos suivantes: en résumé Vincent Peillon à parlé des postes suivants: 100 conseillers principaux d’éducation, 2.000 assistants d’éducation, 1.500 auxiliaires de vie pour élèves handicapés et financement de 12.000 contrats aidés « palliant les suppréssions prévues de la précédente loie des finances » et ceci dès la rentrée 2012. Je suppose que tous ces contrats aidés se feront avec de nouvelles personnes qu’il faudra à nouveau former, alors que des milliers d’autres pleurent leur emploi perdu…Bon courage à tous et à toutes…

  3. Alex dit :

    Bonjour,

    J’aimerai savoir où sa en est pour les renouvellements de contrats CUI-CAE ?

  4. nadege dit :

    2 ans en tant qu’AVS-I, recrutée par l’inspection académique. A la fin de mon contrat, je ne pouvait prétendre à rien d’autres qu’une allocation chômage. Impossible d’être à nouveau en poste puisque les contrats précaires sont limités. Alors que j’ai, à nouveau, le droit à ce fichu contrat, j’apprends que le recrutement ne se fait plus par l’IA mais seulement par Pôle-Emploi. N’ayant pas le bac, je ne peux prétendre à un poste d’assistant d’éducation via l’IA. Donc, mon expérience, ma formation et mes connaissances du handicap ne servent à aucun autre élève. Non seulement les promesses fumeuses n’ont jamais été tenues, mais en plus ça se dégrade encore.

  5. Dominique dit :

    A lire, cela concerne les reconductions des contrats

    http://www.se-unsa.org/spip.php?article4721

    • briand0493 dit :

      Aucuns instructions écrits émanant de Matignon n’a été émise le 26, le 27, le 28 juin, le 29, le 30 juin en direction des préfets et des recteurs d’académie s’agissant le renouvellement de contrats EVS-AVS. Ce n’est pas à Matignon c.a.d. le 1er ministre Ayrault d’effectuer ces instructions écrites, c’est au ministre du travail, Michel Sapin de le faire pour les préfets et le ministre de l’éducation, Vincent Peillon, pour les recteurs et de préférence, en s’accordant au préalable leurs violons.

      • Lyne dit :

        Bonjour,

        Je souhaiterai savoir si vous avez du nouveau concernant la reconduction EVS AVS terminant le 0507/12 pour les Travailleurs Handicapé et les + 50 ans ?

        Merci d’avance

  6. Chloé dit :

    Navrée pour vous tous. Moi, mon contrat se termine fin août, je m’inscrirai à Pôle emploi à la rentrée. J’aimerai espérer un renouvellement, mais je ne veux pas me faire des illusions. C’est vrai que nous nous investissons beaucoup pour ce travail AVS ou EVS, mais si vraiment les syndicats, enseignants ne voulaient plus de précaires, ils manifesteraient. J’ai toujours eu (malheureusement pour moi) des contrats d’état et c’est grâce à ces contrats que je peux vivre et j’espère (malheureusement) qu’il y aura encore des contrats d’états. Normalement, je peux être reconduite (+50 ans) mais l’année scolaire se termine le Jeudi 5 Juin, donc je n’ai plus d’espoir. Les syndicats m’ont déçu et je n’ose pas me rapprocher d’eux, pour espérer des illusions.

  7. decalf dit :

    Employee jusqu’au 30 juin en tant qu’assistante administrative, j’ai voulu croire jusqu’au dernier jour au renouvellement de mon contrat. Quelle deception! !!!!!! Je suis plus qu’ecoeuree de ce systeme où l’on prend les gens et on les jette comme de la merde! kleenex? non je m’estime traitee pire que ça. Personne de se preoccupe de notre avenir. Que l’on ait ete efficace ou pas le resultat est le même! !!!

  8. HANG dit :

    J’ai terminé mon CAE d’une durée de 6 mois, ce vendredi 29 juin 2012, que vais je devenir à partir du 1er juillet 2012, j’ai plus de 50 ans. Que dois je faire pour bénéficier d’un renouvellement d’ici à septembre ? CDT

  9. HANG dit :

    Non seulement les EVS vont repartir dans la grande maison de pôle emploi, là ou tout le monde pense qu’il fait bon vivre, mais elles s’entendent dire par leur directeur, « vous savez s’il y a reconduction , malgrè votre excellent travail, je ne vais pas vous garder parce que j’ai une amie à qui j’aimerai donner la place » Que dire que faire!!! Parce qu’ils osent vous le dire en face. Il n’y a pas de justice en ce bas monde, il n’y a que de l’écoeurement. Prendre et se reprendre des claques dans la tronche et ne rien dire, si « encore »

  10. LAURA dit :

    MON CONTRAT A MOI SE TERMINE LE 6 JUILLET MAIS JE SUIS EN FIN DE DROITS DONC JE NE PEUX PRETENDE A RIEN JE SUPPOSE …??? PLUS AUCUNS ESPOIRS POUR MA PART ON AURA BEAU DEMANDER A CE QUE LES EVS AVS EN FIN DE DROITS SOIT RECRUTES SUR D AUTRES CONTRATS ECT .. JE NY CROIT PAS CAR MOI JE PEUX VOUS DIRE EN TOUT CAS QUAND CE MOMENT IL RECRUTE DAUTRE PERSONNES A NOTRE PLACE LA PREUVE A MA PLACE ILS ONT DEJA NOMMé QUELQU UN ….. POUR LA RENTREE PROCHAINE BON OK JE SUIS EN FIN DE DROITS … ALORS JE NAI PLUS QU’A ALLEZ CHEZ POLO ( POLE EMPLOI) !!! BON COURAGE A TOUTES CELLES ET CEUX QUI ESPERENT ENCORE POUVOIR RESTER DANS LEURS « SUPER BOULOT » SI MR HOLLANDE MR PEILLON ECT… POUVAIENT SE RENDRE COMPTE A QUEL POINT NOUS AIMIONS NOTRE BOULOT ET LA BOULE AU VENTRE QU’ON A DE QUITTER COLLEGUES ECOLE CONTRE NOTRE VOLONTE ET SE RETROUVER AU CHOMAGE SANS POUVOIR AVOIR NOTRE MOT A DIRE !!!! C’EST HORRIBLE DE PERDRE UN TRAVAIL QU’ON AIME OU ON SE SENT BIEN ALORS POLO VA NOUS « FORCER » A RETOURNER TRAVAILLER AU PLUS VITE MAIS AU LIEU DE NOUS VIRER LAISSER NOUS NOTRE TRAVAIL DANS LEQUEL NOUS ETIONS SI BIEN …. QUAND ON VEUT CHANGER LES CHOSES ON LE PEUT SEULEMENT IL FAUT LE VOULOIR MAIS NOTRE BEAU GOUVERNEMENT TOUT NEUF ET BIEN COMME LES PRECEDENTS JE NE CROIT PAS QU’IL NOUS ENTENDENT !!!! BONNE JOURNEE

Les commentaires sont fermés.