Rumeur et pataquès autour du sort de 15 000 EVS-AVS de l’éducation nationale menacés de rejoindre le Pôle emploi d’ici fin juin.

Rumeur

Nous n’avons pas entendu  la confirmation officielle du ministère de l’Education nationale mais, à constater l’attitude de certaines  organisations syndicales en arrivant à se disputer la paternité de ce qui devient un secret de polichinelle, nous livrons ici ce qui dit la rumeur insistante.

La rumeur toujours infaillible prête ces propos au ministre de l’Education nationale, Vincent Peillon

“Pour les Assistant éducation (AED), il est prévu

  • un recrutement de 2000 assistant éducation pour “conforter la vie des établissements du 2ème degré.
  • un recrutement de 1500 AVS-i pour répondre aux prescriptions MDPH non suivies ‘les besoins sont estimés à 2000)
  • Le recrutement de 500 nouveaux personnels “assistants prévention sécurité”; ce ne sera pas un nouveau corps donc à creuser.

pour les emplois EVS en CUI-CAE

  • renouvèlement voire recrutement de 14 000 contrats CUI-CAE à compter de fin juin 2012 pour éviter le chômage.
  • Le rétablissement de l’aide administrative à la direction d’école reste une piste à creuser pour l’an prochain.

Comme tout ceci dépend de décision budgétaire dépassant le simple cadre de l’Education Nationale (politique de l’emploi), l’arbitrage sera rendu par l’Elysée***

***Nous avons comme un léger doute au sujet de cet arbitrage prêté à l’Elysée, nous pensons que cela relèverait plutôt de Matignon c’est à dire du 1er ministre, Jean Marc Ayrault.

Particulièrement échaudé par 6 années de lutte à la même époque de l’année sur le même sujet de reconduction ou de recrutement d’EVS/AVS à chaque rentrée scolaire, nous attendrons les déclarations officielles ad hoc, le détail des instructions données aux services déconcentrés de l’Etat (Préfet, rectorat, Dirrecte, Pôle emploi, direction académique départementale, établissement scolaire) pour déterminer si leur application est conforme aux valeurs de respect, de solidarité et de justice à l’égard du personnel précaires EVS/AVS sur le terrain et sans discrimination mal venue basée sur leur statut (publique ou privé). Nous demandons bien entendu à toutes les organisations syndicales, aux associations citoyennes de parents d’élèves, aux acteurs du monde éducatif, d’oeuvrer, d’agir et d’exercer leur vigilance dans les jours à venir afin que le « sauvetage » des 15 000 salariés précaires EVS/AVS soit conforme aux valeurs pré-cités.

Publicités
Cet article, publié dans Actualités et politique, UNEAVS, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

39 commentaires pour Rumeur et pataquès autour du sort de 15 000 EVS-AVS de l’éducation nationale menacés de rejoindre le Pôle emploi d’ici fin juin.

  1. vievie dit :

    Doit on passer des entretiens comme une débutante quand on a trois ans expérience comme avs auprès inspection académique merci

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Doit on passer des entretiens comme une débutante quand on a trois ans expérience comme avs auprès inspection académique ? »
      les rectorats mettent généralement en oeuvre une campagne consistant à solliciter les chefs d’établissement (via IA) pour organiser un entretien d’évaluation obligatoire. Cet entretien porte principalement sur les résultats obtenus par l’agent, ses besoins en formation, ses perspectives d’évolution professionnelle. L’évolution de la rémunération doit également être évoquée.
      L’entretien d’évaluation professionnelle donne lieu à un compte rendu écrit qui est versé au dossier de l’agent. Il doit être obligatoirement établi sur un document support ad hoc.Vous avez la possibilité de contester le compte rendu écrit.Ainsi, en cas de désaccord, vous pourrez mentionner que vous souhaitez faire un recours. Votre recours pourra être soumis à l’examen de la Commission Consultative Paritaire, si vous en faites la demande.

  2. sali dit :

    bonsoir,
    je suis AVS affectée dans un collège privée depuis janvier 2011 et dépend de l’IA du 95. Suite à une réunion d’une autre collègue AVS concernant l’enfant dont elle s’occupe, il a été annoncé par notre responsable que les AVS ne seraient plus affectés dans le privé à la rentrée 2013/2014. Auriez-vous des informations à ce sujet ? Merci

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      Sur le département 95, pas de réponses vraiment spécifiques à cette annonce de l’IA.
      En revanche, sur d’autres département, nous avons effectivement des IA dans un but de gestion de leur volume de contrat AVS qui privilégient les affectations des AVS sous contrat assistant éducation vers des établissements publics et les AVS sous statut CUI-CAE vers les établissements privés. La raison vient de…l’attitude du privé. C’est plus avantageux juridiquement pour un employeur du privé de gérer le temps de travail d’un salarié AVS sous contrat CUI-CA. Par son contrat de nature droit privé,il est possible d’exiger de ce dernier des tâches complémentaires (surveillance de cour de récréation, par exemple…) ce qui n’est pas possible d’exiger pour un salarié AVS sous contrat assistant éducation.

      • sali dit :

        bonjour et merci pour vos réponses. cela sous entendrait que des contrats comme le mien ne pourrait donc pas être pris en charge par l’établissement privé où je travaille actuellement d’une part je ne rentre pas dans les critéres de recrutement CUI-CA et d’autre part, le Directeur évoquait le fait de n’avoir pas de budget pour recruter les 4 AVS du collège….. c’est donc un retour à la case : le pointage à pôle emploi.

        • briand0493 dit :

          Je crains fort en effet qu’il appartient à votre seul directeur d’établissement privé d’établir les démarches nécessaires auprès de pôle emploi pour vous conserver en poste ainsi que vos collègues.Les critères actuels de reconduction CUI-CAE prennent en compte désormais l’élément humain à respecter par l’employeur. Reste à savoir désormais si votre employeur est déterminée à respecter ces critères actuels de reconduction CUI-CAE. L’argumentation de n’avoir pas de budget pour ce faire apparait très limite.
          Bon courage

  3. Aurélia dit :

    Bonjour à tous ! Voilà je me pose quelques question, j’ai été AVS sous contrat aidé pendant presque 2 ans et je viens enfin de signer mon premier contrat AED / AVS mais il prend effet à compter du 1er octobre et se termine le 30 juin… (donc 9mois) Si au terme de ce contrat je suis renouvelée, pourra t-il prendre effet à partir du 1er juillet? Est ce possible ? Pourquoi ne pas m’avoir fait un vrai contrat d’un an ?
    Merci d’avance

    • briand0493 dit :

      rassurez-vous: vous avez un vrai contrat mais de…. 9 mois. Il n’est pas inhabituel qu’un premier contrat AED (vous êtes sans doute AVS-M) signé en cours d’année scolaire prenne fin fin d’année scolaire (fin juin). Mai-juin demeure la période de référence des IA ash pour le recrutement et renouvellement des contrats avec nouvelle affectation ou non du personnel AVS sous contrat AED. Pensez simplement à vous signaler auprès de l’IA ash si en mai-juin, vous avez un doute sur votre renouvellement de contrat pour l’année scolaire 2013-2014.

      • Aurélia dit :

        Merci pour votre réponse ! Oui en effet je suis AVS-M pour 2 élèves. Ce qui m’inquiétait c’est que je lis partout que les contrats prennent fin et sont renouvelés fin aout et début septembre donc j’espère que si je suis renouvelée, le nouveau contrat prendra bien effet à compter du 1er juillet !
        Encore merci pour vos éclaircissements !

  4. David dit :

    Ce site est assez plutôt intéressant dans son ensemble, j’ai appris certaines choses. Je n’ai qu’une critique à faire… je suis effaré par le nombre de fautes d’orthographe, de ponctuation, de grammaire qui hantent ce site… J’ai travaillé six ans comme assistant d’éducation et je suis conscient que le « beau langage » se perd… mais là c’est assez parlant! Si cela est représentatif du niveau actuel des personnels d’enseignement, je crains le pire pour plus tard!

    • David dit :

      oups… une faute pour moi aussi… « assez plutôt », c’est lourd, lol.

    • briand0493 dit :

      les innovations orthographiques que vous êtes parfaitement en droit de ne pas apprécier sont de la responsabilité de l’administrateur du site les assumant pleinement. Elles proviennent pour partie de création non intentionnelle, pour autre partie,d’un éditeur grammatical et orthographique automatique, d’origine anglo-américain, particulièrement récalcitrant à s’en tenir à des canons classiques de beauté de langage française. En écrivant leur message, il arrive ainsi que le visiteur soit pris au piège par cet éditeur, à notre plus grand regret.
      Par ailleurs, c’est un fait. Les innovations orthographiques désagréables à la vue et repérées ultérieurement sont laissées en l’état. Simplement, dans l’urgence des réponses à apporter aux visiteurs, entre « beau langage » et « vérité des mots ou des maux », il est choisi la seconde faute de temps pour concilier les deux.
      Ensuite, nous comptons beaucoup sur le visiteur pour signaler ces innovations orthographiques et grammaticales au titre de sa contribution amicale et solidaire à l’amélioration du site.
      Amicalement,

      • David dit :

        Merci de votre réponse… assez amusant que vous appeliez toutes ces fautes de français des « innovations »… Mais encore je peux comprendre que certains commentaires soient truffés de fautes… on ne choisit pas ses lecteurs… mais que les articles du site le soient me paraît étrange… et je ne comprends pas bien ce que cet éditeur anglo-américain vient faire là-dedans… il n’y a pas de fautes dans mes écrits, donc pourquoi il y en a dans les articles ici présents? Enfin, peu importe après tout… Vous avouez vous-même préférer la « vérité des mots » à la « beauté du langage », faute de temps… Sans parler de « beauté du langage », écrivez déjà sans faute, le discours passera mieux… et de mon côté, je vous assure que cela ne met pas plus de temps d’écrire sans faute… Sur ce, je vous souhaite une bonne continuation.

  5. Sophia dit :

    J’ajoute une pierre à votre édifice. Je travaillais dans une école maternelle. Mon contrat CUI s’est terminé jeudi. Je suis, depuis 22 mois exactement, en contrat aidé et je viens de signer un nouveau contrat CUI commençant ce vendredi, pour une durée d’un an dans la même école ( Pôle emploi ayant donné son aval pour une reconduction d’un an). Néanmoins, je suis un peu stressée car je me demande s’il n’y a pas eu une erreur dans la mesure où les contrats aidés ne peuvent aller au delà de 24 mois (dans mon cas car je suis âgée de moins de 50 ans et ne suis pas travailleur handicapé). Y a-t-il tout de même des personnes sur ce site étant dans la même situation que moi ?
    Cordialement
    Sophia

    • briand0493 dit :

      Bonjour,

      Pour répondre à votre interrogation.
      Ce n’est pas forcément une erreur. IL est toujours nécessaire de se référer à la date de signature de votre contrat initial (le premier) pour calculer ses droits envisageables de reconduction. En effet, si votre contrat initial aura été de la forme contrat avenir (contrat en vigueur avant le 1er janvier 2010), vos droits à reconduction s’étend jusqu’à 36 mois.
      Après, des situations « dérogatoires » dans les reconductions de contrat existent toujours. Pour comprendre ce type de situation dérogatoire, d’autres éléments entrant en jeu relèvent plutôt de la politique territoriale de l’emploi sous responsabilité de dirrecte, pôle emploi, préfet, conseil général…

      • Sophia dit :

        Je vous remercie de votre réponse. Mon contrat a débuté le 9 septembre 2010 dans le cadre d’un contrat d’accompagnement à l’emploi (CAE/CUI) donc pour une durée maximale de 24 mois (si j’ai bien tout compris). Je croise donc les doigts pour que ce soit bien une situation « dérogatoire » et non une erreur de la part de pôle emploi ! En effet, s’il s’agit bel et bien d’une erreur, ils auront les moyens, je pense, de « résilier » mon contrat !
        Cordialement

        • briand0493 dit :

          Oui, si le contrat de travail entre votre employeur et vous a été signé en bonne et due forme, il est impossible de le « résilier pour votre employeur. Par conte, ce dernier aura du souci à se faire, si pôle emploi « découvre » que la convention préalable (la feuille jaune ou verte) établie et signée entre votre employeur, l’agence et vous même ne pouvait s’établir.
          je suis d’accord: croisez vous les doigts. faites la petite petite souris en évitant de signaler votre situation à pôle emploi.Et si votre employeur vous annonce qu’il résilie votre contrat de travail, signalez le nous immédiatement. Nous vous indiquerons la démarche à suivre et l’art citoyenne en prime de « sonner les cloches »

          • Sophia dit :

            Quand vous parlez d’employeur entendez-vous le collège recruteur ou bien le directeur de l’école maternelle ? C’est le gestionnaire du collège recruteur ainsi que son proviseur qui m’ont indiqué que j’étais renouvelable après avoir contacté le pôle emploi. Les documents ont alors été envoyés au directeur de l’école qui les a dument complétés. Pôle emploi a donc ensuite envoyé le dossier au collège recruteur et j’ai ainsi pu signer les contrats et documents. J’ose espérer que Pole emploi fait correctement son travail et a donc vérifié que j’étais renouvelable (bien que nous sachions que je ne le suis pas : il me reste 2 mois pour atteindre 24 mois) mais en même temps, cet organisme n’est certainement pas le seul à donner son aval.
            Merci encore de vos réponses si rapides en ce jour dominical.
            Cordialement

          • briand0493 dit :

            votre employeur est le collège gestionnaire. Sur ce, en lisant votre message, je serais très bref: votre contrat de travail est signé en bonne et du forme, Partez en vacances zen sans vous poser des questions supplémentaires. Pour ces dernières, laissez les à Pôle emploi, à l’employeur, et le reste.
            A votre sympa message « Merci encore de vos réponses si rapides en ce jour dominical » , je dirais simplement que vous avez de la chance « je suis en train d’écrire un dernier article avant de prendre quelque jours de repos »

          • Sophia dit :

            Merci encore et bon repos.

  6. Béry dit :

    Il faudrai que tous les avs evs connaissent ce site

  7. Virginie59 dit :

    Bonjour à tous
    Je suis EVS dans une école, et mon contrat se termine hélas demain comme beaucoup de cui, j’ai appelé l’organisme financeur pour avoir des nouvelles et la reponse a été sèche et pas très claire.
    En gros, ils ne savent si il y aura d’autre contrat pour ma part ils m’envoient les documents de fin de contrat, attestation assedic….bref en ce qui concerne un eventuel renouvellement, ils ne contactent ni l’EVS en question ni le chef d’établissement alors comment savoir ??
    Réponse que je trouve barbare donc : Madame, les mails recus par les syndicats ne sont pas fiables et le budget ne sera peut etre pas au rendez vous dans le cas contraire le chef d’établissement recevra un mail du rectorat à partir de ce moment là le directeur devra déposer une annonce chez pole emploi et effectuer un recrutement !!!! Et moi dans tout ca ???? si il vous souhaite vous reprendre il ne notifiera à pole emploi sinon il prendra quelqu’un d’autre….. ok ok ok restons calme, je sais que si il y a un renouvellement mon directeur me reprendra mais j’ai peur que pole emploi ne le mette sur une autre piste que moi et en favorise une autre je n’ai effectué que 6 mois j’ai encore 18mois (dans le meilleur des cas) à pouvoir faire, j’adore ce job, l’équipe, le milieu… je sais que ce n’est que temporaire mais on s’attache vite surtout quand tout se passe bien
    En attendant pouvez vous me dire ce que je dois faire pour ne pas louper ma « place » à la rentrée prochaine (si renouvellement il y a). Et si j’ai bien tout compris au 1er juillet plus de boulot, salaire…. c’est abusé quand meme j’ai une famille à nourrir maintenant on va juste jouer avec nos ners avec peut etre/peut etre pas….
    Si quelqu’un a quelques éléments de réponse ca m’aiderait car là je deprime et découragée…..

    • briand0493 dit :

      La situation que vous décrivez, vivez est hélas récurrente à chaque période de fin d’année scolaire. cette année, ce qui est grave, c’est que des infos d’origine syndicale ont divulguées des informations pseudo-officielles erronées sans se donner la peine de « vérifier » auprès du ministère de l’Education nationale et du ministère du travail. En outre, ces 2 derniers ministères n’ont visiblement pas pris la mesure de la situation relative aux salariés précaires EVS-AVS en matière de reconduction impérative des contrats sans rupture entre 2 dates. Sans parler d’angélisme ou d’incompétence, on évoquera simplement une incapacité de pensée politique flagrante à ne pas prendre en compte la parole, les avertissements, les alertes de salariés précaires EVS-AVS.
      Dans votre situation présente, je comprends parfaitement votre découragement. je vous suggère de rester en contact avec votre directeur d’école jusqu’à la fin normale de l’année scolaire.Dès lundi, il vous faudra une nouvelle fois recontacter votre employeur.
      Bon courage,

      • Virginie59 dit :

        Merci pour votre reponse on se sent seule dans ces moments là, et de plus je connais plusieurs personnes qui sont reconduits biensur pas des EVS, mais on se dit tjs pourquoi pas moi ??
        Je ne vais pas laisser tomber… et rester comme vous le dites en contact avec mon directeur
        merci encore

  8. Dominique dit :

    Bonjour,

    Mon contrat n’est pas renouveler, j’ai signé mon attestation d’entretien de fin contrat. Normalement je pouvais être renouveler deux ans supplémentaires, le poste d’EVS est supprimé.

    • briand0493 dit :

      Je suis désolé par cette nouvelle. Dans le même temps, j’éprouve de la colère. Il ne serait pas admissible que vos droits à reconduction de contrat ne vous soient pas reconnus. Ne restez pas isolé. Contactez immédiatement un responsable organisation syndicale de votre choix qui puisse avec vous examiner votre situation et agir en conséquence. de notre côté, constatons des situations semblables, nous allons fermement rappeler Au Ministre de l’Education nationale le devoir d’exigence d’application de valeurs justice et de solidarité sociale à l’égard des salariés EVS/AVS en conformité de déclarations auto-proclamées lors de sa nomination.

      • Dominique dit :

        Merci, je ne sais pas quoi en pensé, malgré que je fais partie des personnes de + de 50 ans et/ou Travailleur handicapé mon contrat pouvait être renouveler, mais comme il y a suppression de poste dans tout mon département, je termine mon contrat fin août. Je me renseignerai auprès d’un syndicat. J’aimais mon métier, que j’effectuais et continue d’effectuer avec passion. Je sais que le principe d’un CUI (contrat unique d’insertion), c’est de s’insérer dans le milieu professionnel et d’acquérir un peu d’expérience. Je ne demande pas de la compassion, je vais m’en sortir, mais c’est le manque de reconnaissance car nous ne sommes que des emplois précaires …

  9. Sonia dit :

    Bonjour. Que puis-je faire lorsque j’entends dire que les contrats vont être renouvelés alors que j’ai déja reçu ma lettre de l’IA me disant qu’il ne l’est pas ? Seuls les contrats n’ayant pas les 24 mois requis pourront y prétendre? De plus, après 3 ans de service, je trouve injuste de ne pas profiter d’une événtuelle pérénisation de mon poste…Une autre en bénéficiera à ma place. Ne puis-je rien tenter ? Amicalement.

    • briand0493 dit :

      un contrat CUI-CAE a une durée légale maximum de 24 mois, excepté pour les personnes de + de 50 ans et/ou Travailleur handicapé pouvant aller jusqu’à 60 mois. Pour votre défense de vos droits, il serait souhaitable de contacter immédiatement un responsable syndical de votre choix, a priori, il semblerait qu’il y a une anomalie s’agissant le refus de reconduction de votre contrat actuel. (peut être, une décision trop rapide de l’IA ayant préjuger du maintien de mesures anciennement fixées par le gouvernement Fillon ??).

      • sonia dit :

        Anomalie en effet, sachant que l’on me précise que j’ai bénéficié de 33 mois (dont 12 avec dérogation !?…) alors que je ne suis ni travailleuse handicapée ni agée de + de 50 ans !??…On me rappelle également que seuls ces derniers ont le droit à une dérogation !???…De plus, après vérification sur mes contrats aucune mention n’est précisée nulle part comme étant « à titre dérogatoire »…Du grand n’importe quoi en somme.En tout cas, merci pour votre réponse.

        • Sonia dit :

          Merci pour cette réponse, désolée d’abuser de votre patience… encore une petite précision : à noter que mon 1er contrat (1er oct/09- 30 juin/10) était un Contrat Avenir (Avenir !? laissez moi rire !) . Celui-ci a été renouvelé et requalifié en CUI dès juillet 2010…pour 1 an (01/07/10-30/06/11), puis de nouveau renouvelé (01/07/11-30/06/12 )…Si les mois du contrat avenir étaient considérés comme « dérogatoires » il n’y en aurait que 8 et pas 12 comme annoncés, n’est ce pas ?

          • briand0493 dit :

            Vous apportez des précisions très utiles. Par copier/coller sur votre navigateur du lien suivant http://wp.me/p15Dvl-nM, article consacré au calcul des droits à reconduction, il est aisé d’expliciter en partie les raisons qui ont conduit l’IA à ne pas pouvoir reconduire votre contrat. Je vous rejoins sur un point. Nous n’avons certaienemnt pas à partager leur point de vue que les contrats EVS/AVS sont des tremplins pleins d’espoir professionnel pour l’avenir.
            cordialement,

        • sonia dit :

          Encore merci pour toutes ces réponses.Les chose sont effectivement plus claires maintenant.

  10. Je suis inquiet car mon contrat se termine le 15 Novembre 2012 et j’ai peur d’être éjecté au bout de deux ans, j’aime mon travail avec les enfants et tout le monde souhaite ne pas me voir partir, je dois faire quoi???
    Merci.

    • briand0493 dit :

      votre inquiétude est saine et normale. Dans l’immédiat, je ne peux guère vous conseiller de la patience. Nous espérons qu’avec la collaboration des organisations syndicales, associations citoyennes, acteurs du monde éducatif, l’exigence de concertation sociale prônée par le gouvernement Ayrault permettra dès juillet de déboucher sur des solutions acceptables pour votre devenir et de vos collègues dans la même situation courant 1er trimestre 2012.Votre acte de témoignage sur ce site est déjà en soi très important. Dire les choses vécues comme elles sont sur le terrain en toute dignité par des salariés EVS-AVS et non pas des acteurs éducatifs administratifs méprisants coupés du réel nous permet simplement de les faire remonter au mieux vers le Ministre de l’Education nationale à travers une future audience au Ministère.

    • Elody03 dit :

      C est terrible ces contrats moi je suis au bout des 2 ans « légaux  » et impossible de faire + … J ai une entente parfaite avec ma collègue et les enfants je suis trop dégoûtée !!!! Aller au travail le matin avec le sourire et l envie pendant 2 ans ça n à pas de prix !!et maintenant retour à la case départ en sachant qu on ne pourra jamais exercer ce MÉTIER … :,( je crois que ni hollande ni personne ne changera rien quel gâchis …

  11. Jenny dit :

    Merci pour vos infos mais ce-là veut dire que si la rumeur dit vrai on aurait une petite chance que nos petits contrats précaires soient renouvelés d’ici fin juin. Encore merci pour tout ce que vous faites pour nous.

Les commentaires sont fermés.