Vincent Peillon, syndicats, EVS–AVS, UNEAVS et les autres..

peillonDepuis la nomination de Vincent Peillon comme ministre de l’Education nationale, il nous faut avouer, une nouvelle fois, une bien belle perplexité face à ses déclarations  sur le sujet des salariés EVS-AVS,

Ainsi, Monsieur le ministre de l’éducation nationale, Vincent Peillon déclare le 31 mai 2012 auprès du journal le parisien

« …on vient de découvrir que 14.000 contrats aidés qui contribuent à la vie des établissements allaient aussi disparaître. On va essayer d’atténuer cela en créant des auxiliaires de vie scolaire, des assistants d’éducation »,

Face un ministre de l’Education nationale se jouant la surprise de la découverte de l’existence d’un personnel en contrat aidé dans son ministère, les 14 000 salariés précaires EVS en question seraient en droit légitime de “penser” et “d’émettre” un doute sur sa connaissance d’une réalité de terrain connue…par l’ensemble d’une communauté éducative (enseignants, parents, responsables syndicaux, acteurs citoyens…) depuis juillet 2011. !!!!!!

Nous saurions,dès lors, que trop lui recommander  de consulter ce site et de rencontrer rapidement les responsables de l’UNEAVS pour une prise de connaissance plus approfondie de la problématique des attentes de ces 14 000 salariés EVS, affectés à des missions d’adjoint administratif  de direction d’école, de médiateur de la réussite scolaire, d’agent d’informatique ou de bibliothèque.

Cela aurait le mérite ainsi d’avancer des propositions appropriées “d’atténuation” des effets de ces disparitions de poste dans les concertations programmées auprès des syndicats enseignants dans les prochains jours.

Publicités
Cet article, publié dans Actualités et politique, UNEAVS, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.