Les salariés précaires EVS-AVS réclament leur droit à la reconnaissance professionnelle et la dignité personnelle en justice

Période d’élection présidentielle ou pas, les salariés précaires EVS-AVS sont plus que jamais déterminés à obtenir devant la justice la reconnaissance, la dignité personnelle et professionnelle,  las de 5 années de mépris, de maltraitance, de déconsidération personnelle et professionnelle, voire de discrimination par le statut par des associations de parents d’enfants handicapés, encouragées et soutenues par une gouvernance de droite comme nous l’avons pu constater avec effarement. Ce combat en dignité et reconnaissance nous apparaît d’autant plus nécessaire que 20 000 salariés précaires EVS-AVS en fin de contrat sont menacés de perdre leur emploi fin juin 2012 sans que leurs droits à un accompagnement et à une formation adaptée à leur projet professionnel en vue d’un emploi durable par leur employeur éducation nationale ne soient respectés.

Publicités
Cet article, publié dans Actualités et politique, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.