Système AVS dans l’Education nationale et ses acteurs en 2011-2012 : Qui fait quoi ?

Information à nos lecteurs (en date du 16 mai 2012)

Suite à un constat de « troubles »occasionnées auprès d’acteurs Education nationale en lien avec des services IA ASH à la lecture du document-outil intitulé « système AVS dans l’Education nationale et ses acteurs », le téléchargement de ce document est suspendu. Des notes écrites non référencées dans ce document nécessitent en effet une réécriture plus appropriée et plus détaillée nécessaire à la compréhension du rôle de certains acteurs, notamment ceux relevant des services IA ASH de l’éducation nationale.

 ————————————————————————————————————–

Au titre d’information-lecture, vous trouverez en téléchargement un document outil intitulé « système AVS dans l’éducation nationale et ses acteurs »

Ce document outil a pour objet de décrypter les différentes responsabilités des acteurs décisionnels intervenant dans le champ de l’inclusion scolaire des enfants porteurs de handicap. Comprendre les responsabilités des uns et des autres permet d’affiner ses modes d’intervention politiques, syndicales, associatives, autres auprès de ces acteurs.
Par exemple, une pratique politique, syndicale ou associative du terrain démontre qu’il est inutile d’évoquer en présence d’un préfet de région ou de département la problématique des enjeux « pédagogique ou éducative » d’un accompagnement scolaire par un EVS-AVS au sein de l’éducation nationale. Pour être trivial, ce n’est pas « sa tasse de thé ». Sauf, à vous écouter poliment décliner vos préoccupations pédagogiques ou éducatives, il en résultera aucun résultat. Par contre, à évoquer directement ses responsabilités dans ces décisions d’application de durée des contrats, renouvèlement des conventions des salariés EVS-AVS et ses conséquences directes sur l’accompagnement scolaire des enfants handicapés, il sera particulièrement attentif et agira en conséquence.
Une des particularités de ce système AVS mis en place est que les acteurs décisionnels sont enfermés dans leur propre logique politico/administrative obéissant à des règles qui leur sont propres. Le succès d’une action politique, syndicale ou associative dans le champ de l’accompagnement scolaire des enfants porteurs de handicap passe par une connaissance claire des logiques et enjeux propres développés par les acteurs décisionnels à chaque stade d’intervention (inspection académique, rectorat, préfet, ministère, collectivité territoriale…..).
Bonne lecture,
Pour téléchargez le document, cliquer ici
Advertisements
Cet article, publié dans Divers, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Système AVS dans l’Education nationale et ses acteurs en 2011-2012 : Qui fait quoi ?

  1. briand0493 dit :

    La publication de de document suscite des commentaires non dénués de critiques pertinentes
    En voici une (l’anonymat de l’auteur est respecté et certaines parties du commentaire sont ignorées.
    commentaire

    Bonjour,
    Votre document-outil est impressionnant. Et comme vous en donnez des exemples dans votre courrier, il peut être utile, en cas de problème, pour guider les familles vers le bon interlocuteur.
    (…)
     je me permets deux observations.
    Premièrement, je suis surpris que vous ne rangiez pas les AVS (ou AED) et les ASco dans la même rubrique. Les ASco sont eux aussi des assistants d’éducation.
    Et secondement je  ne vois pas l’intérêt d’accorder tant de place aux EVS, alors qu’ils sont appelés à disparaître prochainement. Ou plus exactement, il me semble qu’il faudrait plutôt, à leur propos, mettre l’accent, comme le demande par exemple le SNUipp, sur leur reprise possible comme ASco :
    « 2000 ’’assistants de scolarisation’’ doivent être recrutés à la rentrée 2011 (en remplacement progressif des EVS) pour l’accompagnement des élèves en situation de handicap. Le SNUipp-FSU demande que les contrats soient proposés en priorité aux EVS actuellement en poste. »
    (…)
    XXXXX

    Voici la réponse apportée
    Bonjour,
    En réponse à vos remarques plutôt pertinentes.
    Tout d’abord, je préfère souligner que mon étude du système AVS dans l’éducation nationale doit être considérée comme une photographie de l’existant. Elle sera  amenée pour la rentrée 2012-2013 à être reconsidérée en fonction des évolutions constatées (ASco,tout particulièrement).
    Cette photographie de « l’existant » prend pour base d’élaboration  le budget affecté par la PLF2012. à chaque catégorie de personnel AED-AVSi, ASCO, EVS, AVS « associatif » en fonction de leur date de création et acté par une ligne budgétaire spécifique. 
    S’agissant les ASco, ils sont bien évidemment par leur statut des AED mis en place depuis la rentrée 2012.
    J’ai conservé délibérément cette ligne directrice budget PLF2012 tout le long de l’étude pour 2 raisons:
    1. Une volonté de démontrer que la réponse institutionnelle au niveau politique (MENJVA) à l’accompagnement scolaire des enfants handicapés est prioritairement  résolue par une problématique de budget depuis 2003. 
    2. Une volonté toute personnelle de faire « émerger » le personnel ASco recruté  en remplacement du personnel EVS.(je cite ce passage du PLF2012 dans la page note écrite consacrée au budget MEN  « La conversion de 2 000 ETP d’EVS à la rentrée 2011 (soit 3 500 contrats), puis de 2 300 ETP d’EVS à la rentrée 2012(soit 4 025 contrats) en assistants de scolarisation ramènent le contingent de contrats aidés à 30 200 en moyenne au cours de l’année 2012. »). 
    Si les ASCO sont appelés à remplacer les EVS, il n’en demeure pas moins que la création de 7 525 contrats ASCO restera insuffisante pour couvrir les besoins d’AVS à venir.Il est probable que les EVS sous mission AVS perdureront, pendant combien de temps …..(???)

    S’agissant la grande place consacrée  à l’analyse de la catégorie salariés EVS

     Depuis 2006, c’est une des  réponses institutionnelles budgétaire du MNJVA  à l’accompagnement scolaire des enfants handicapés avec, en toile de fond, toute la complexité liée à la problématique des contrats aidés gérés par le ministère du travail pour ce type de personnel. La multitude des responsabilités des acteurs institutionnels (ministère du travail et de la formation professionnelle) relevant de la politique de l’emploi et intervenant dans le champ de la catégorie personnel EVS caractérise bien une facette d’un système AVS ayant connu de graves dysfonctionnement durant l’année scolaire 2010-2011 au sein de l’éducation nationale.

    J’ai estimé utile de mettre en exergue plus que de coutume cette analyse des acteurs méconnus relevant du ministère du travail. Elle permet simplement de pointer  à mon sens toute l’absurdité  d’un système AVS tentant de  faire coîncider à tout prix une problématique de l’insertion liée à une réponse politique à la situation de l’emploi propre à un ministère du travail avec une problématique de l’accompagnement scolaire des enfants handicapés demandant une réponse politique éducative ou pédagogique propre au MENJVA.
     (…)

  2. les auxiliaires de vie scolaire sont le maillon indispensable pour certains élèves handicapés dans l’intégration scolaire. Malheureusement ces avs ne sont toujours pas reconnus, ni pérennisés. Leur travail n’est pas toujours évident et une formation et communication est indispensable entre tous les acteurs de cette intégration (avs, enfants, parents, professionnels), de même leurs conditions de travail ne sont pas toujours faciles. Il est grand temps qu’enfin ce métier soit reconnu pour permettre ainsi une meilleure intégration scolaire.

  3. mariekin dit :

    Merci Yves pour ton excellent travail ; j’ai commencé à l’étudier . Je te souhaite de bonnes fêtes de fin d’année.

Les commentaires sont fermés.