Sonnet pour un salarié précaire EVS-AVS

Précaires

Pour un emploi précaire, on paiera toujours moins.
Notre gouvernement diminue les salaires,
Au point de refuser les emplois titulaires
Dont notre Education Nationale a besoin.

Les budgets amincis vont à Monsieur Baroin,
Partisan d’un régime amaigrissant sévère,
Peu lui chaut, après tout, qu’on aille de travers,
S’il s’agit d’expurger avec le plus grand soin.

Que de forces gâchées par un choix lamentable,
Arborant un statut de personnel jetable
Sans espoir d’obtenir un jour un vrai métier.

Tous ont beau reconnaître en eux des gens honnêtes,
Après deux fois six mois, ils feront place nette,
Mais combien partiront, le cœur dans les souliers.

Didier
Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.