EVS-AVS : Une précarisation à deux visages dans l’Education nationale…

Différence de statut des accompagnants scolaires et inégalités de traitement


Auteur fiche : Selman –Uncevs-
Advertisements
Cet article a été publié dans la précarité au quotidien. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour EVS-AVS : Une précarisation à deux visages dans l’Education nationale…

  1. DUFEUTRELLE Chantal dit :

    Bonjour,
    Je travaille dans un CCAS depuis 2 ans bientôt en CAE, j’ai 57 en février, normalement je pouvais rester 3 années de plus ayant plus de 50 ans et reconnue TH mais avec la nouvelle loi c’est fini je me retrouve sans travail en décembre. Je passe sur FR3 Nord Picardie lundi 22 aux infos de 12 h et le soir 19 h.
    Je vous souhaite une bonne réception de mon message.

    Chantal

  2. TROUVER SA VOIX dit :

    Rupture de contrats CAE CUI

    L’association Trouver sa voix et moi même en CAE CUI depuis 1 an en 2 contrats donc.

    Nous avons cru comprendre que pole emploi ne peut plus faire signer de contrats par défaut budgétaire (robinets coupés) sur ordre du cabinet du préfet (ça rigole pas) et aussi qu’il s’agit de rupture de contrat sur des personnes déjà en état de précarité et que notre cause peut être défendue. Comme le disent tous les messages, c’est très injuste. Même si nous vivons dans un pays où les plus fragiles, et ils sont plus nombreux qu’on ne le croit, sont aujourd’hui contraints à se défendre à leur manière (grèves, séquestration, boycott etc…) pour essayer d’être entendue et rester en vie.
    Pas la peur au ventre, je parle d’une vraie vie !

    Puisque aucun média ne soulève la question j’ai contacté France bleu haute-normandie qui m’a accordé une interview pour m’exprimer sur le sujet Si nous sommes assez nombreux je saisirai le tribunal administratif de Rouen (vu mon salaire je devrais bénéficier de l’aide juridictionnel et choisirai un avocat spécialisé tout en infomrant la cour européenne).

    Je vous invite à nous regrouper, cette adresse mail pouvant être notre boite à lettre

    assotrouversavoix@yahoo.fr

    Je ne vous promets rien mais l’union faisant la force si une procédure de justice était entamée, le nombre pèserait en notre faveur dans la balance et, si ce cas fait jurisprudence cela permettra aux « suivants » de se défendre.

    N’hésitez pas à diffuser cette info et courage !

    Marypier

Les commentaires sont fermés.