La rentrée sociale très réussie du gouvernement, il supprime des milliers de postes d’Employés de vie scolaire dans l’Education Nationale, l’Uncevs très attentive à l’attitude des organisations syndicales sur le sujet.

 
 
Les vacances ,c’est bien connu ,ne sont pas toujours favorables aux animaux de compagnie .

Un nouvel exemple de ce délestage intempestif , avec le cas de milliers de contrats EVS brutalement laissés sur le bord de la déroute .
le témoignage de cette collègue témoigne de la soudaineté de l’ abandon :
“Bonjour,
Dans le 74, 160 EVS administratives sont ou seront licenciées. Pour la plus part, nous avons signé une convention fin juin avec un collège gestionnaire pour une embauche ou un renouvellement au 01/09/10. Certains ou certaines ont été informé(e)s par sms, mail ou verbal pour d autres depuis vendredi, que le contrat prévu par la convention ne serait pas établis ou renouvelés et que leur présence était indésirable dans l établissement.
(…)
Nous avons le problème pour nous regrouper de ne pas connaître les coordonnées personnelles, j’ai juste la liste des employés avec leur lieu de travail. Si chaque intéressé contacte un syndicat différent, nous aurons moins de poids et les frais seront multipliés. Serait il possible qu’il y ait une unité de syndicats pour ce dossier ? puisque l union fait la force. 1EVS74’”
http://www.ac.eu.org/spip.php?article2055#forum33334
Les coupes drastiques dans le budget semblent en effet avoir fait d’autres victimes, des milliers d’après ce communiqué Snuipp-FSU (national)
En Haute-Savoie, 160 postes seraient supprimés. Dans le Haut-Rhin et dans le Var, aucun recrutement, ni renouvellement de contrat ne sont possibles. Dans les Bouches-du-Rhône l’Inspecteur d’académie envisage 357 suppressions d’EVS administratifs. Dans l’académie de Besançon 120 emplois d’EVS seraient appelés à disparaître… Ailleurs, la situation semble confuse, augurant des évolutions similaires.
(…)
Les motifs seraient d’une part la réduction des emplois aidés dans le cadre de la réforme de l’Etat, d’autre part le transfert de certaines charges du ministère de l’emploi vers celui de l’Education nationale.
http://88.snuipp.fr/EVS/2010_09_01_communique_evs_snuipp.htm
Cette réaction du national fait suite à cet appel (entre autre ?) de la section départementale de Haute Savoie :
160 EVS de Haute-Savoie viennent d’apprendre, quelques jours après la rentrée, que leurs contrats ne seraient pas reconduits, et qu’ils seraient au chômage, pour la plupart, le 31 Août au soir.
Un vrai scandale, en pleine période de crise sociale qui plus est !
Le Ministère a demandé à l’Inspection Académique de Haute-Savoie de baisser de 18% le nombre de contrats uniques d’insertion tout de suite, et de 30% à l’horizon décembre 2010.
L’Inspection Académique a reçu une confirmation officielle de cet ordre scandaleux une semaine avant la rentrée.
Cela représenterait 130 postes d’EVS administratifs à supprimer. L’Inspection Académique de Haute-Savoie en supprime 30 de plus pour pouvoir répondre en cours d’année aux sollicitations de la MDPH. Donc 160 en tout.
Ils ont choisi :
* de ne garder qu’un poste EVS administratif second degré par établissement.
* de supprimer les postes des écoles de moins de 7 classes, et de quelques écoles de 7 classes.
les EVS concernés seraient dans 4 situations différentes :
* dans 90 % des cas, les EVS avaient simplement signé en juin une convention de renouvellement de contrat (ce qui ne revient pas à signer un contrat effectivement). L’Inspection Académique a décidé de ne plus honorer cette convention.
* Leur contrat était déjà signé début juillet : dans ce cas, l’Inspection Académique attendrait la fin du contrat, en octobre ou novembre.
* Le contrat était signé par anticipation au 1er septembre 2010. Une mesure illégale que certains établissements auraient quand même pratiquée. Dans ce cas, les EVS seront licenciés à la fin de la période d’essai.
* Il n’y a pas de signature de convention ou de contrat. Les EVS ne sont tout simplement pas reconduits.
 
Article par sel58 – Référent national Uncevs- Administrateur site Uncevs
 
Notes supplémentaires :
Les coupes dans d’autres départements s’établiraient à ce jour: 80 dans la Dröme, 357 dans les Bouches-du-Rhône, 120 dans l’académie de Besançon. D’autres départements font l’objet de signalement de coupe mais non confirmé par source officielle Inspection Académique.
L’Uncevs suit bien évidemment avec attention pour cette rentrée  2010-2011 le positionnement  actuel du Snuipp-FSU et suivra également celui des organisations nationales syndicales  Sgen-CFDT, Unsa, CGT’éducation, Sud’éducation, FO.
En effet, durant l’année scolaire passée, on ne peut dire  qu’ elles  (excepté le Sgen-CFDT) ont  été un modèle exemplaire de représentant syndical de défense des salariés en conditionnant des valeurs de solidarité et justice sociale  sur l’appartenance de salariés à un statut public (assistant éducation)  au détriment de salariés de statut privé (Employé de vie Scolaire) exerçant des missions strictement similaires, et ce, à la demande explicite des associations nationales (Fnaseph, France Autisme, Ligue de l’Enseignement, GPEP) et une association de salariés Assistant Education (Unaisse) sur le dossier accompagnement scoalire des enfants porteurs d’un handicap.
Advertisements
Cet article a été publié dans UNCEVS (union nationale des collectifs EVS. Ajoutez ce permalien à vos favoris.