LA RENTREE SCOLAIRE 2010 /2011 POUR LES ENFANTS PORTEURS D’UN HANDICAP, C’EST COMME LES SOLDES: C’EST DE LA FOLIE -20 , -30, – 40 , -50 % SUR DES NOTIFICATIONS MDPH !

 

clip_image002[5] 

LE SCANDALE NANTAIS

 

Lors de la journée d’information et de formation organisée par l’Inspection Académique de Nantes, lundi 30 Août 2010, les AVS-i, AVS-co et EVS présents ont assisté à une déferlante d’informations toutes misérables les unes comme les autres.
Plus de 450 personnels accompagnants enfants porteurs d’un handicap, qualifiés par l’Inspection Académique de personnel unique et sans distinction de leur statut (assistant éducation-employés de vie scolaire), ont eu mal aux oreilles lors de leur 1ère journée de reprise.
En effet, lors de la présentation concernant l’information institutionnelle, l’Inspection Académique, au grand complet, annonçait à ses futurs salariés la prise de décision académique, unilatérale, sans concertation préalable, de diminuer de 3 heures de leur quotité globale horaire normalement attribuée à chaque notification MDPH par la commission CDA.
Mais d’expliquer, dans la foulée de cette annonce, que l’objectif de l’IA 44 demeurait de s’organiser au plus vite pour la récupération de ces heures supprimées
Personne dans l’auditoire n’a été dupe.
Soyons clair pour que tout le monde comprenne vraiment la situation.
L’Inspection Académique 44, dans sa nouvelle intendance et gestion des enfants porteurs de handicap, a « sapé » 3 heures sur chaque notification MDPH afin que d’autres enfants puissent bénéficier d’un accompagnement.
Et, dans le même temps, malgré les avis de notification MDPH transmis à l’IA sur décision départementale, il restera, Jeudi 2 septembre 2010, jour de la rentrée scolaire, plus de 300 enfants Nantais porteur d’un handicap, non accompagnés.
Pire encore, des enfants en cours d’inclusion en CLIS ou en ULIS ne disposeront pas de l’accompagnement AVS-i dont ils pouvaient bénéficier.
Pour cette rentrée scolaire 2010, c’est donc bien la foire aux soldes en tapant sur les décisions prises collectivement par des équipes pluridisciplinaires, constituées de professionnels de la santé, social , éducation, définissant le nombre d’heures dont l’ENFANT A BESOIN.
Plus rien n’est donc respecté. Plus rien n’a de sens et rien de ressemble plus à rien .
En cette rentrée scolaire, seul le mensonge est devenu roi .
C’est pourquoi :
l’UNCEVS appelle très fortement, et au plus vite, tous les collègues EVSH , EVS, AVS-i et AVS-co à se mobiliser au sein de notre association nationale.
L’UNCEVS appelle tous les parents à se manifester, ceux-là mêmes qui découvriront avec stupeur à la rentrée que le temps de présence d’accompagnement de leur enfant a diminué de 3 heures. Ils seront conviés à une réunion fixée très prochainement à Nantes.

 

Note: Nous ne pouvons espérer que cette situation aberrante  ne soit pas celle des Inspections académiques Bretonnes.
Note du 2 septembre
Saisi par le Sgen-CFDT Bretagne, l’Inspection Académique du Finistère (29) assure que la situation de rentrée des salariés EVS et assistant Education sous mission AVS n’a pas fait l’objet de mesures similaires à l’IA 44. Il a été réaffirmé que les moyens  mises en oeuvre pour l’accompagnement scolaires des enfants handicapés par l’IA 29 sont à la hauteur des décisions des notifications MDPH déjà recues ou en cours de traitement.
 
Publicités
Cet article a été publié dans UNCEVS (union nationale des collectifs EVS. Ajoutez ce permalien à vos favoris.