Des milliers d’EVS au chômage en juin 2010-Communiqué de presse du 20 avril 2010 du Sgen-CFDT

A la veille de cette journée de congrès Uncevs, notre pensée va à l’ensemble de nos collègues EVS et AVS qui pour des raisons économiques compréhensibles ne peuvent se rendre à Nantes et qui, pourtant, auraient souhaité pouvoir exprimer avec force toutes leurs inquiétudes face à un avenir incertain.

Profondément attachée à des valeurs humanistes de justice sociale et de fait,se refusant de promouvoir  une discrimination à l’encontre des salariés précaires éxercant des missions strictement similaires, l’Uncevs se doit avec l’ensemble des acteurs présents à ce congrès relever un lourd défi:: donner de l’espérane à des salariés précaires EVS et AVS sans distinction de leur statut au sein de l’Education nationale.

Aussi, la volonté marquée des membres de l’Uncevs de faire de cette journée du
24 avril un moment fort de dialogue social avec tous les acteurs
politiques, institutionnels, associatifs et de la société civile invités
n’aurait pas de sens si elle ne se devait pas, à l’image du communiqué
de presse Sgen-Cfdt ci-après, se faire écho du drame  humain programmé fin juin et de l’urgence sociale à trouver des solutions pertinentes, viables d’emploi pour des salariés précaires EVS et AVS de l’ Education nationale
.

21/04/2010

Des milliers d’EVS au chômage en juin

Communiqué de presse n°59 du 20 avril 2010 du Sgen-CFDT

Pour la 4ème année consécutive,
dans moins de trois mois, plusieurs milliers d’EVS (emploi de vie
scolaire) vont se retrouver au chômage et, parmi eux, un nombre
considérable d’EVS exerçant des missions AVS (auxiliaire de vie scolaire
auprès d’enfant en situation de handicap).

Face à cette dramatique
situation sociale programmée, les sentiments de colère de la communauté
éducative se révèlent encore une fois très forte.

Pourtant, début juillet 2009,
le gouvernement avait laissé croire que le problème était réglé à
travers un amendement parlementaire. Or il n’a jamais concerné les EVS,
seuls les AVS l’étaient par une prolongation de contrat et une promesse
de professionnalisation du métier d’accompagnant de la personne en
situation de handicap en général et de l’élève en particulier.

Un groupe de travail
interministériel s’est réuni dès septembre 2009 avec les associations
concernées et certains syndicats enseignants autres que le Sgen-CFDT.

De manière incompréhensible, il
n’a jamais concerné les EVS accomplissant pourtant sur le terrain le
même travail auprès des élèves en situation de handicap que les AVS.
Pire, cette promesse gouvernementale de professionnalisation s’est
révélée être un mirage car le gouvernement n’a rien proposé de tangible,
ni de sérieux pour les AVS et encore moins pour les EVS, tous voués à
une scandaleuse précarité professionnelle.

Le Sgen-CFDT exige qu’une
solution pérenne soit trouvée très rapidement pour l’ensemble des
travailleurs précaires en responsabilité d’élèves en situation de
handicap, à travers une professionnalisation dans la fonction publique.
C’est une question essentielle pour les personnels, les élèves et leurs
parents ainsi que pour les enseignants qui les accueillent en classe.

Le Sgen-CFDT réaffirme qu’il
est de la responsabilité citoyenne de la France de trouver une réponse
digne à ce scandale faisant de la précarité de l’emploi une règle de
société et non une exception.

Le Sgen-CFDT soutient qu’il
est de la responsabilité de tout citoyen, avide de justice sociale,
d’exprimer haut et fort sa solidarité aux milliers de précaires EVS
menacés de chômage d’ici fin juin 2010.

 

Paris, le 20 avril
2010

Advertisements
Cet article a été publié dans Informations syndicales. Ajoutez ce permalien à vos favoris.