Réactions des lecteurs à l’audience Bercy du 7/01/09 sur le sort réservé à 42 500 précaires evs fin juin 2009.

 

cher Yves,

je profite de ce dimanche matin, avant d’aller courir sous le froid, mais indispensable pour la bonne marche de mes neurones pour répondre à ton email suite à ton passage à Paris.

Bien évidemment les méandres de l’éducation nationale, je ne les connais que très peu, pour y avoir été "confrontée" c est le terme, à une époque avec 2 enfants, dont une qui ne rentrait pas dans le "moule", on m’y proposait des "segpa" à l’époque, et j ai découvert qu’ il y avait plusieurs sortes de segpa….en relation avec le bon vouloir de l’inspecteur d académie qui daignait répondre en précisant que c était une faveur car à l époque le handicap naissait chez ma fille mais n était pas flagrant et comme il faut que le "pire" arrive et non la prévention, bref je te passe les détails de ma bagarre. 

Mon avis , et c est pour cela que je te faisais ce petit historique personnel, est tout simple, Maître DARCOS sur son "arbre perché" n en a rien à péter de ce qui se peu se passer, il a d ailleurs ouvert un grand magasin de parapluies, la preuve vous y avez été reçus, et apparemment ses parapluies sont adaptables à toutes situations puisque très imperméables, car impossible d aller plus haut, et très ergonomiques puisque ce brave "pépin", et "même le bre" au regard du temps imparti, a su faire croire qu’ il se mettait à votre écoute. 

Alors ce que j en dis pour conclure, c est que nous retournons depuis longtemps dans une société qui n est plus républicaine, mais monarchique, l’anarchie n y a plus sa place, les bœufs courbent l’échine quelques uns essayent de se battre mais pour qui ?

nos enfants handicapés sont condamnés à être bientôt mis à l’ombre de la vie active, si les associations de parents n ‘arrivent plus à récolter suffisamment de fonds, ce sera à long terme la même chose: que veux tu cher Yves, pourquoi donner du fric à une catégorie de personnel qui doit s occuper de "parasites" n ayons pas peur des mots, puisque ces "pauvres enfants" comme on le disait autrefois ne contribuerons en rien à la capitalisation au contraire on nous le montre clairement, ils sont une charge la preuve c est un problème pour statuer définitivement sur les personnes qui sont désignées pour s’en occuper.

Que faire ?  le faire savoir, le crier haut et fort, remuer tous ces gens dont je te parlais l autre jour qui sont bien chauffés dans leurs bureaux à gérer les dossiers de ces enfants sans défense et bien souvent avec des parents démunis, parce qu’à la longue les "planqués" de la MDPH perdront aussi leur boulot, bordel!!! çà me gonfle il y en a marre de ces ministres stéréotypés, comme des les gravures de mode, mais n oublie pas que le bénévolat paye, déjà les salaires des personnes dont vous parlez sont des oboles, bientôt on fera appel aux personnes retraitées pour aller dans les écoles, comme à l’accueil de la police, bref il n y a que la rage qui peut tenir,

IL NE FAUT PAS LES LAISSER FAIRE   IL FAUT LE FAIRE SAVOIR  UN MAXIMUM

M.D

 

42500 personnes, c’est énorme, il faut actionner les leviers, députés et sénateurs de tout bord, et ensuite ? Comme vous n’avez pas de tracteurs ni de lisier à déverser, vous devrez faire avec les moyens du bord ; opération escargot aux heures de pointe pont de l’Iroise ou autre secteur sensible ; c’est encore le truc qui marche le mieux ; montrez vos muscles, et soyez astucieux ; bon courage quand même !   (ML)

 

Bonjour Yves,
Ce sujet grave devrait peut être faire l’objet d’une question au
gouvernement par un(e) de nos député(e)s ?
Décidément ce gouvernement n’est pas à un/des gâchis prêt.  @+
JP

 

Bonjour Yves

Je te disais que les choses sont de plus en plus navrantes. Je ne comprends pas pourquoi les ministères d’un même gouvernement gèrent leur boutique individuellement. Un des rôles du Ministère du Travail est de réduire le chômage. Pourquoi le Ministère de l’Éducation Nationale ne travaille pas avec lui ? Il fait exactement ce qu’on a reproché au patronat à savoir prendre les aides et ne pas donner en retour.

Il faut savoir que les gens au RMI ou en ASS (catégorie 5 ASSEDIC) ne rentrent pas dans les chiffres du chômage. Par contre les EVS que l’on veut faire retourner au chômage, passeront en catégorie 1 qui elle rentre dans les chiffres du chômage. Donc on peut considérer que M. Darcos ne fait pas un cadeau à M. BERTRAND ! Etonnant non ?

Il y a également une question que je me pose : Que sont devenus les EVS difficilement reclassables (âge, handicap) qui ont été virés en Juin 2008 ? Les contrats Avenir selon la litanie de l’État étaient faits pour remettre le pied à l’étrier ! S’il existait un prix de l’incompétence et du ridicule, à qui le remettrait-on ? Et les accessits ?

Bref, tout ça me fout en pétard. Que représente le budget pour les EVS quand on accorde des aides aux banques et aux constructeurs auto ? 

Je te souhaite de garder le moral et beaucoup de courage.

C.P.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.