2009 : Pérennisation des emplois evs : non, massacre social programmé : oui

 

Le collectif précaires CAV-CAE Finistère ne souhaite pas dans l’immédiat exprimer de commentaires au sujet du compte rendu ci-après.


COMPTE RENDU DE L’AUDIENCE DU MERCREDI 7 JANVIER 2008 à 14H – Bercy- 

AU CABINET DE MONSIEUR LE SECRETAIRE D’ETAT, Laurent WAUQUIEZ 
 
Chargé de l’Emploi, auprès de la ministre de l’Économie, de l’Industrie et de l’Emploi

Interlocuteur officiel: Monsieur Christophe Valentie, Conseiller du secrétaire d’Etat 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Était présents :

 Muriel Michelin, Présidente de l’UNCEVS 

Yves Briand, Trésorier de l’UNCEVS

Régis Metzger, Snuipp/Fsu

 

Monsieur Valentie dispose de peu de temps (1h05) pour s’entretenir avec nous.

L’Union expose les défaillances du dispositif « contrat aidé ». Mr Valentie reconnaît tous les travers, les manquements d’accompagnement, de tutorat, et de formation qu’il qualifie, je cite, « de très insuffisant ». Ce diagnostic est partagé par le Secrétaire d’État, Monsieur Laurent Wauquiez.

Mr Valentie nous rappelle que notre employeur naturel est le Ministère de l’Éducation Nationale et de fait, son Ministre en place, Monsieur Xavier Darcos. Il délimite aussi ses champs fonctionnels et opérationnels et c’est en tant que chargé des contrats aidés à Bercy, et non à l’éducation nationale qu’il nous reçoit et se positionne.

La première partie de l’entretien s’oriente vers le domaine quantitatif et surtout qualitatif des contrats aidés. Il nous explique que dans la nouvelle orientation politique 2009, les défaillances constatées par eux-mêmes mais aussi par l’Union, seront pris en compte pour les nouveaux arrivants en contrats aidés, je cite : « c’est une nécessité de faire mieux … ». Mr Valentie exprime connaître les manquements aux obligations de l’État, et de fait, son rôle aujourd’hui et depuis son arrivée toute récente (2 mois) est d’y remédier. Pour cette raison, ce dernier est « preneur » de toute proposition, toute suggestion pour travailler citant notamment un projet d’expérimentation de professionnalisation en relation avec la Secrétaire d’État aux personnes handicapées, Madame Marie-Anne Montchamp et avec nous-mêmes.

Concernant la « sortie » des contrats aidés de Juin 200 de l’Éducation Nationale, Mr Valentie nous dit que l’idéal serait la titularisation de ces personnels désormais qualifiés, à l’exemple de ce qui se passe à la Police Nationale (préparation au concours de recrutement). Malheureusement les métiers n’existent pas pour l’instant et les barrages d’ordre réglementaire et législatif sont toujours d’actualité. Le cadre réglementaire (c’est la Loi Borloo) conjugué de la faible volonté politique du Ministère de l’Éducation Nationale s’opposent à cette perspective d’avenir dans la fonction publique.

Pour les 42.500 EVS, la situation est claire et limpide, dans la limite des droits du salariés, les contrats aidés 2006/2009 prendraient fin en juin 2009 via l’ANPE (le pôle emploi, comme l’on dit maintenant) et le turn over de personnel perdurera dès la nouvelle rentrée 2009/2010.

À la question posée :

Vous allez donc renvoyer des employés qualifiés, avec des connaissances et des compétences acquises et reconnues notamment sur la prise en charge des enfants handicapés ?

La réponse est oui

L’idée d’extraire (celles et ceux qui voudraient voir perdurer leur emploi, au même poste) du dispositif contrat aidé en leur proposant un CDI de droit commun, vous a effleuré ?

La réponse est oui, mais qui va payer ?

Nous avons bien compris, l’honnêteté de la réponse, l’impuissance de ce conseiller technique à faire évoluer la position actuelle du Ministre, Mr Darcos. Nous avons bien compris que le pouvoir de Monsieur Valentie était de remettre (entre autre) en « état » de bonne marche, le dispositif de contrats aidés afin que nos futurs collègues ne subissent pas les mêmes travers, le même marasme que les précédents, en l’occurrence nous, les 2006/2009.

Nous ressentons également a travers cet entretien, que Monsieur Darcos n’ayant pas le courage d’annoncer lui-même cette nouvelle catastrophique, nous assumerons, nous l’Union, la responsabilité d’annoncer au EVS de France que le 2 Juillet 2009 tous les contrats arrivés au terme des 3 ans, s’arrêteront et qu’ils seront remplacés par des collègues novices.

En sortie d’audience, la délégation à exprimé beaucoup d’amertume devant ce futur gâchis humain. Nous étions notamment Mr Yves Briand et moi-même sous le choc de cette annonce.

Néanmoins, nous avons apprécié la franchise de notre interlocuteur qui a eu la lourde tâche de nous annoncer ces décisions édifiantes, insupportables et injustes, relevant du devoir de notre employeur naturel, Monsieur Xavier Darcos, nous semble-t-il.

 

Fait à Carquefou, le 7 Janvier 2009

Pour l’UNCEVS, la Présidente

Muriel Michelin


Publicités
Cet article a été publié dans Actualités et politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour 2009 : Pérennisation des emplois evs : non, massacre social programmé : oui

  1. muriel dit :

    Bonjour ami (es) Bretons ,Tout d’abord recevez mes meilleurs voeux pour cette année qui commence …………………mais comment commence t-elle !!!????????? Yves vous a transmis le compte rendu de Bercy , et vous montre ainsi l’ampleur des dégâts fin juin 2009. Après dirons nous cet " électrochoc" gratiné aux petits oignons (!) l’UNION que nous sommes rebondit très vite à cette objection . Nous espérons avoir toute la Bretagne derrière nous , se mobiliser , signer , écrire , transmettre etc……. par les moyens que vous choisirez pour vous faire entendre . Amis bretons , je vous sonne le tocsin , l’alarme , l’alerte , le pôle emploi n’est peut être pas loin …. utilisons ensemble les quelques leviers de parage et mener jusqu’au bout nos actions .Je compte aussi sur vous A bientot Muriel Michelin

Les commentaires sont fermés.