Mr Laurent Wauquiez entend-t-il la parole du chef de l’Etat ?

 

 

Le chef de l’Etat a demandé au gouvernement "d’augmenter à 330.000 le nombre d’embauches dans ces contrats aidés dans le projet de loi de finances pour 2009, soit 100.000 de plus que ce qui était prévu".

"Mais je ne veux pas que, comme on le fait depuis des années, on renvoie à la fin du contrat les personnes à la case départ, le RMI ou le chômage", a-t-il poursuivi. "Je demande donc à Laurent Wauquiez de préparer un plan d’action et de veiller à ce qu’une véritable offre de services soit destinée aux bénéficiaires de contrats aidés, en cours même de contrat, pour leur donner le maximum de chances d’obtenir à la sortie un emploi dans une entreprise", a-t-il indiqué.
"Actuellement, lorsqu’à l’issue de leur contrat ou de leur mission, ils se réinscrivent comme demandeur d’emploi, ils ne sont reçus qu’après 4 mois", a-t-il précisé, demandant un "suivi précoce" qui permettra de leur proposer "immédiatement une formation ou une offre d’emploi". M. Sarkozy a également dit qu’il veillerait "personnellement à ce que les 60.000 contrats supplémentaires qui ont été récemment décidés pour 2008 soient bien au rendez-vous d’ici fin décembre".


Malgré ces belles paroles du Président de la République, Nicolas Sarkosy, l’UNCEVS demeure très fortement sceptique quant à la volonté de Monsieur Laurent Wauquiez de faire respecter ce plan d’action dont il est désormais maître d’oeuvre désigné. Si nous devons juger à partir de documents récents en notre possession, vous avez des doutes à lever rapidement, Monsieur Laurent Wauquiez !!! 


Publicités
Cet article a été publié dans Actualités et politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.