Le Préfet de l’Yonne et l’evs

 

Nous aurions pu intituler cet article : la fable du mois.

Durant les vacances d’été, Monsieur le préfet Chabrol de l’YONNE s’était particulièrement distingué pour avoir réécrit les textes de la loi de la cohésion sociale 2005. Une rencontre organisée à l’Inspection Académique puis à la Préfecture le 29/08/09 à l’initiative du Snudi-fo, pour tenter de dénouer les dossiers d’evs non reconduits pour la rentrée scolaire 2008-2009 s’était soldée par un échec. Voici le témoignage d’une evs de cette rencontre.

Fable du mois ? Nous laissons au lecteur le soin d’en juger . 

Le collectif précaires CAV/CAE – UNCEVS

 

Voilà ce que j’ai personnellement retenu et ressenti de la visite à l’IA et la Préfecture à AUXERRE :

A l’IA rencontre (nous étions environ une douzaine – Jean-Jacques représentait SNUDI-FO) avec un homme (tu m’excuseras je n’ai pas retenu le nom) représentant l’Inspecteur d’Académie et une femme en charge de gérer les dossiers des EVS. Ces deux personnes, particulièrement incolores, n’appliquaient que les directives qu’ils avaient reçues de la Préfecture, d’ailleurs, le représentant de l’IA a bien précisé qu’il n’était pas de son ressort de dire quoi que ce soit au Préfet et qu’il ne faisait que son travail, et que le nombre de contrats était le même que l’année précédente soit 350 pour l’Yonne. A aucun moment il n’a exprimé la moindre compassion ou référence à l’aspect humain.
 
Bref ! ce personnage n’était pas le bon interlocuteur.
Nous avons perdu du temps à l’IA car cette conversation stérile était sans cesse relancée par des personnes évoquant leur cas individuel. 

Puis nous avons été fissa à la préfecture. Il était tard et le Préfet a accepté de nous recevoir.

Et c’est là que je te donne mon appréciation personnelle de cet homme.

Nous avons affaire avec une personne :

– Qui a été à la tête d’entreprises

– Qui a vraisemblablement bénéficié de "coaching" tu sais comment cultiver de la pensée positive, etc…. (tu arrives avec tes idées et tu repars avec les siennes) Il te fait acquiescer sur une chose non contestable et continue la conversation en englobant d’autres choses. Ces gens quand ils savent pratiquer, sont redoutables !

Là nous sommes entrés dans UNE AUTRE DIMENSION :

Il nous a dit toujours manière "coaching" :

– Que (dans l’Yonne) ces contrats n’avaient pas été gérés comme il aurait fallu, que des erreurs avaient été commises, que certes,  ces emplois n’étaient pas bien définis et que pour faire valoir son expérience c’était un peu flou et qu’il allait être remédié à ces lacunes (Bref, nous avons essuyé les plâtres).

– Que la circulaire interministérielle traitait de contrats et non d’individus

– Que nous n’étions pas sans savoir que ces contrats étaient prévus pour nous remettre le pied à l’étrier et qu’il nous appartenait maintenant d’être de grands garçons (ou de grandes filles) pour nous prendre en main et trouver du travail.

– Qu’en aucun cas il ne reviendrait sur sa décision mais qu’il était prêt à réétudier les dossiers si un fait nouveau était apparu (personnellement je ne me vois pas adopter 3 enfants ou me foutre sous une voiture pour être handicapée !)

– Qu’il avait demandé à l’ANPE de s’occuper de nos dossiers en priorité et de ne pas hésiter à le contacter si l’ANPE manquait de réactivité envers nous.

Il lui a été demandé d’écrire à toutes les IA d l’Yonne pour que nous recevions nos bilans des compétences détaillés et des certificats de travail corrects (pas ceux où il y a écrit "employé du …. au …. en contrat Avenir". Pour les VAE, évidemment il n’a pas de réponse à nous donner.

Certaines personnes ont évoqué leur cas personnel (qu’elles s’étaient dévouées, qu’elles avaient été appréciées, etc….). Il reconnait que les personnes qui ont effectué ces emplois l’ont fait avec dévouement et investissement mais pour lui c’est une démarche qui existe dans tous les emplois.

Nous avons en face de nous une personne intelligente, courtoise qui vous fait comprendre "Si tu veux, tu peux". Les faibles, isolés, blessés de la vie ne doivent compter que sur eux et l’ANPE.

 
Dossier Chabrol
 
Commentaire: En guise de projets partagés, les evs non reconduits de l’Yonne dans leur ensemble souhaiteraient que
 Monsieur Le préfet  pointe à l’ANPE en leur compagnie.
En plus,cela ferait une excellente  économie budgétaire pour l’Etat de supprimer un haut fonctionnaire qui, en prime, approuvera..
 
 
 
 
 
 
Publicités
Cet article a été publié dans UNCEVS (union nationale des collectifs EVS. Ajoutez ce permalien à vos favoris.