Contrat aidé CAV/CAE, contrat tout court : l’interminable attente

 

Situation du Finistère : rien n’a changé

 

Vendredi 4 juillet, à 12 h.les grandes vacances d’été commenceront.

 

Le 19 juin, dans une note adressée à l’ANPE et la préfecture, le secrétaire général, Gregory Chevillon, affirmait :

« …après concertation ce jour avec le lycée Thépot de Quimper (principal employeur départemental), nous sommes convenus de:

> * proposer dès à présent un nouveau contrat à tous les CAV relevant de la dérogation d’âge ou de TH (dans la même école pour les assistants administratifs)
> * idem pour les CAV et CAE qui ont moins de 18 mois de contrats cumulés et qui ont encore des "droits"
> * à noter: hormis pour les assistants administratifs, le nouveau contrat ne sera pas forcément proposé dans le même lieu

> mes services prennent contact avec les agences locales pour l’emploi dans les tous prochains jours

> je prépare une note à Monsieur le préfet pour la fin du mois (…….) «  

Si, après vérification par le collectif précaires CAV/CAE Finistère, les services de l’ANPE ont bien été saisis pour trier et sélectionner les dossiers CAV/CAE susceptibles d’être reconduits selon les critères retenus par le secrétaire général, Gregory Chevillon, aucune reconduction de contrat pour la rentrée 2008-2009 n’a été réalisée à ce jour.

En se refusant obstinément de répondre aux sollicitations répétées d’EVS (de directeurs d’école même) désireux de connaitre au plus tard le 4 juillet 2008 à 12 h. leur devenir, l’Inspection Académique du Finistère veut-elle s’épargner ceci ? : 


Date: Jeudi 3 Juillet 2008, 17h35

bonjour

je vous signale que G…X…. résidant à cahors dans le lot, employée en contrat d’avenir dans un école de cahors à entamer une grève de la faim illimité depuis hier soit le 2 juin 2008

elle à était averti  par un émail!!!! sur un  ordinateur de l’École que son contrat n’était pas reconduis…

pour plus de renseignements, vous pouvez me contacter

cordialement

merci

(copie épurée d’un mail reçu par le collectif précaires CAV/CAE –UNCEVS)

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Messieurs les décideurs-faiseurs d’avenir de désespoir,

Après votre mépris, vos silences outrageant à nos interrogations et vos bien belles paroles destinées à duper les citoyens, que reste-t-il de votre dignité de haut fonctionnaire d’un Etat qui n’a plus que de nom d’être républicain ?.

 

Compte rendu audience du 16 juin 2008 au cabinet Hirsh

 

 

 

UNION NATIONALE DES COLLECTIFS D’EVS

COMPTE RENDU DE L’AUDIENCE DU LUNDI 16 JUIN 2008

Au Cabinet du Haut Commissaire aux Solidarités Actives contre la Pauvreté

Interlocutrice : Madame WARGON Emmanuelle , Directrice de Cabinet

de Mr Martin Hirsch

Et Madame Julie Michaud, Conseillère Technique au Cabinet

 

Etaient présentes :     Madame Muriel Michelin , représentante de l’UNION NATIONALE

     Madame Judith Fouillard , secrétaire nationale FSU

  

Une présentation de l’Union Nationale à été faite . Deux objectifs ont été présentés ,

  • le premier , regroupement des EVS, par section départementale, avec désignation de référent de collectif,
  • le deuxième , construction d’un réseau de soutien politique .

avec un objectif final, obtenir la titularisation des emplois précaires et plus précisément celle des EVS .

Un bref rappel sur la genèse des contrats aidés , ou Madame WARGON , précise que désormais , ces types de contrats sont gérés par le Ministère de Madame Christine Lagarde.

L’Union fait une description de la situation actuelle concernant les renouvellements des postes et des personnes, en expliquant la cacophonie et le désordre, le désarroi des personnes , qu’il règne sur le plan national ; Madame WARGON, nous répond , qu’elle « partage notre diagnostic » et qu’un contrat devrait mener directement à une formation.

  Monsieur Martin Hirsch, rencontre à ce propos Monsieur Xavier Bertrand, dans la semaine du 23 au 27 Juin 2008 pour l’interroger sur le reclassement.

Il s’agit de discuter de la mise en place de cellules d’accompagnement et de reclassement entre les rectorats et les ANPE.

Madame WARGON exprime que la règle du Grenelle , est qu’il n’y ait plus de place pour les contrats précaires . Mr Hirsch va donc poser la question clairement lors du prochain rendez vous du 16/06/08, sur les intentions à long terme des contrats aidés .

Il semblerait qu’une demande « d’assouplissement » aux règles actuelles avec l’Education Nationale soit abordée. L’idée serait une dérogation aux règles actuelles de la durée des contrats en fonction de la réalité de la mission.

Dans le cadre de la mise en place du contrat unique d’insertion, des contraintes seraient appliquées (non cumulatives) :

  • pas de contrat, s’il n’y a pas organisation d’une formation,
  • pas de contrat, si pas de pérennisation.

La durée des contrats pourrait être différente en fonction du projet des personnes.

Madame Wargon à largement insister sur la plate forme « formation » qui devrait effectivement être plus présente pour les « futurs contrats ».

Le sujet du RSA à été abordé. Après quelques explications sur son fonctionnement , Madame Wargon nous précise que ce dernier sera évaluer qualitativement et quantitativement par des commissions créés à cet effet, y compris pour les contrats aidés. Des discussions sont en cours .

L’Union exprime que le RSA n’est pas un salaire, que nous avions bien compris qu’il s’agissait encore d’une allocation, et qu’il était temps aujourd’hui de nous faire une vrai proposition d’intégration dans la fonction publique. Il nous est répondu que l’Education Nationale avait une «  ligne de conduite », et qu’une complexité pesait sur l’intendance, la gestion, et les décisions sur ce type de contrats.

Pourtant , Madame WARGON nous pose la question suivante : «  Mais vous voulez toutes et tous être pérennisés ? ». Nous expliquons qu’en dehors des EVS qui ont un projet personnel et/ ou professionnel autre que dans l’Education Nationale, la réponse fût claire et précise : « oui , nous voulons toutes et tous intégrer la fonction publique »

Une autre question à été posée par Madame Wargon, : Avez-vous reçus des formations ou des propositions de formation ? » La réponse de l’Union fût très rapide : « Non, rien dans ce sens la ».

L’Union à voulu mettre l’accent sur le dossier EVS « Pour la Reconnaissance des EVS » que nous remettons en mains propres à Madame WARGON .

Nous lui faisons part de notre souhait d’une lecture approfondie , pour bien comprendre ainsi nos objectifs futurs pour l’année 2008/2009 , et nous rappelons à Mme Wargon, qu’il nous reste une année pour faire aboutir nos revendications. Nous faisons donc un bref rappel de son contenu, et insistons assurément , que si l’Etat ne fait pas preuve de plus de compréhension et de dialogue concernant le sujet des EVS, que nous nous préparions à une riposte d’envergure nationale. Nous avons terminé cet entretien en confirmant que si rien n’était fait pour le long terme, ( la pérennisation des postes et des personnes) , nous considérions cette objection comme un véritable gâchis humain.

Le Cabinet de Monsieur Hirsch a bien entendu nos doléances, et nous avons pris congés en remerciant nos interlocutrices.

Fait à Nantes, le 1 Juillet 2008

Pour l’UNCEVS

Muriel Michelin

 

 

 

Publicités
Cet article a été publié dans Actualités et politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.