25 MAI 2008 : 1er journée de la honte républicaine

 
Au royaume de Sarkosie 1er
 

  Précaires

communautés éducatives
 
 
 
citoyens

 représentants parents d’élèves, syndicats

 

Tous

 Messieurs les membres du gouvernement Fillon,

 Monsieur le Président de la République,

font le même constat :

Votre mépris affiché des symboles de la république

"liberté, égalité, fraternité"

inscrits sur le fronton des écoles publiques

 est une honte

 
 

Publicités
Cet article a été publié dans Actualités et politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.