Question posée par Anne (Yonne)

 

Bonjour,

"COMMENT EXPLIQUER LE TEXTE CI-DESSOUS, QUI PREVOIT UNE DUREE DE RENOUVELLEMENT ALLANT JUSQU’A 36 MOIS (APPLICATION MAI 2008).<br />
<br />
DANS L’YONNE NOUS AVONS RECU UN COURRIER DU DIRECTEUR DU TRAVAIL ET DE L’EMPLOI NOUS INDIQUANT QUE LES CONTRATS DE PLUS DE 18 MOIS NE SERAIENT PAS RENOUVELES. MANQUE DE CHANCE J’AI FAIT 20 MOIS. MAIS SUR QUOI S’APPUIE CETTE DECISION DU DDTE ? PLUS DE BUDGET ?! ALORS QUE J’ASSISTE AU RECRUTEMENT DE MA REMPLACANTE SUR UN CONTRAT SIMILAIRE ? S’IL N’Y A PLUS DE BUDGET, ALORS QUE LES RECRUTEMENTS CESSENT. JE TROUVE CELA INDECENT. DE PLUS ON PARLE DE CONTINUITE DE TRAVAIL AUPRES DES ENFANTS. JE SUIS DANS UNE ZEP, JE TRAVAILLE AUPRES DES ENFANTS DE PRIMAIRE DANS LE CADRE DU B2I, LES ENSEIGNANTS DECLOISONNENT LES CLASSES SUR MES TRANCHES D’INTERVENTION. J’ACCUEILLE ENVIRON 12 ELEVES AVEC OU SANS ENSEIGNANT. JE SAIS QU’ON NE PREND PAS EN COMPTE NOTRE QUALITE DE TRAVAIL, ON NE PEUT OU NE VEUT PAS. <br />
<br />
VOILA LE LIEN<br />
http://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do?idArticle=LEGIARTI000006903572&idSectionTA=LEGISCTA000006195859&cidTexte=LEGITEXT000006072050&dateTexte=20080505"
Ce commentaire a été posté par Anne sur le blog ami « vacataires en colère »

REPONSE

Rappel technique : 2 types de financement des contrats aidés CAV/CAE : l’un, par les conseils généraux pour les bénéficiaires des minima sociaux (RMI), l’autre, par l’Etat (Ministère du travail) pour les bénéficiaires ASS, API, AAH.

A l’origine de cette situation inédite décrite par Anne, le syndicat Snudi-Fo de l’Yonne. Suite à une action exercée auprès du Conseil Général de l’Yonne le 14 mai 2008, le Snudi-Fo semble avoir obtenu du Président du Conseil Général Jean Marie Rolland, l’accord que les contrats aidés CAV/CAE relevant de sa compétence (RMI) seraient accordés ou renouvelés pour l’année 2008-2009. En se retournant ce même jour vers la Direction Départementale du Travail (DDTE) et la préfecture de l’Yonne, ces dernières se sont refusées en toute logique d’une directive fixée par le ministre de l’Education Nationale, Xavier Darcos, approuvée implicitement par le ministre du Travail, Xavier Bertrand : pas de reconduction ou de renouvellement de contrats aidés CAV/CAE pour la rentrée 2008-2009. Pour les bénéficiaires (ASS, API, AAH).

Il n’est pas inutile de rappeler que le Conseil Général de l’Yonne est majoritairement UMP et ce n’est pas (et ce ne serait pas une surprise) si le ministre du Travail Xavier Bertrand et le ministre de l’Education Nationale se défaussent et se défausseraient avec plaisir et leur bénédiction des contrats aidés CAV/CAE sur les Conseils Généraux sur le plan National. A titre anecdotique, pour le Finistère, l’Etat a une dette de 10 millions euros au titre de non paiement de sa participation financière au traitement du RMI géré par le Conseil Général majoritairement de gauche.

Comme pour Anne, nous estimons cette situation de reconduction, de renouvellement, de remplacement de contrats aidés CAV/CAE invraisemblable, manifestement destiné à jeter le trouble dans les esprits. Nous n’hésitons pas à affirmer que nous sommes arrivés au stade de la «  maltraitance sociale» organisée à grande échelle auprès d’un public des plus fragiles de la société Française.

 

Publicités
Cet article a été publié dans Réponse aux questions. Ajoutez ce permalien à vos favoris.