Le CPSEP : Collectif de Parents Sauvegarde des Ecoles Publiques nous écrit…

 

 

Le collectif des parents d’élèves pour la sauvegarde de l’école publique (CPSEP) représente :

Cast, Châteaulin (3 écoles), Crozon (groupe scolaire Jean Jaurès), Dinéault, Edern, Landudal, Landéda, Lila, Pleyben, Plomodiern, Pont-de-Buis, Port-Launay, Quimerc’h, Roscanvel, Rosnoën, Saint-Ségal, Tal-ar-Groas.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Ce collectif est né des « inquiétudes des parents de la circonscription de Châteaulin pour l’avenir de leurs enfants et de celui de l’école laïque ».

Ainsi, pour l’école de TOUL AR HOAT à Châteaulin, établissement public accueillant des enfants épileptiques, ils ont dressé un constat alarmant :

« Une des enseignantes après un congé maternité (partiellement non remplacée) a choisi de ne travailler qu’à 80% de la semaine. Depuis son retour, les enfants n’ont classe que 80% de la semaine.

Les parents étant domiciliés dans toute la France, une mobilisation de leur part (pour que les enfants reçoivent une éducation pleine et entière) n’est pas aisée. Le collectif a décidé de les aider.

(…)

Dans les prochains jours, nous allons adresser un courrier à Nicolas Sarkozy concernant les inquiétudes et craintes des parents concernant l’évolution du système scolaire ! Nous y dénonçons –entre autres- les suppressions de postes et les non reconductions de vos contrats (CAV et CAE ASEH !!).

Nous ne manquerons pas de vous tenir informés !

L’adresse de votre blog est transmise à l’ensemble du collectif ! »

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Contact avec le collectif parent : « cpsep29@gmail.com » ou cliquer sur le lien correspondant blog ami: cpsep29 

 

 

 

Le collectif précaires CAV/CAE ne peut qu’apprécier à sa juste valeur le soutien affirmé de parents d’école publique à la reconduction de nos contrats pour l’année scolaire 2008-2009.
  • En tant qu’agents salariés de l’Education Nationale, nous sommes soumis à un devoir de réserve. Nous ne pouvons donc pas dénoncer au sein de l’école qui nous emploie des situations administratives ou éducatives bien trop souvent critiquables au détriment des enseignants.  Nous pouvons simplement faire le constat que notre présence dans les écoles est devenue indispensable. Nous pouvons toutefois exprimer à titre professionnel notre interrogation suivante :
Monsieur Xavier Darcos, dans les nouveaux programmes du primaire applicables à la rentrée 2008-2009, vous insistez sur « l’instruction civique et l’enseignement de la morale permettant à chaque élève de mieux s’intégrer à la collectivité de la classe et de l’école ».
Nous vous posons la question: «  De quelle code de conduite, de quelle morale vous vous revendiquez pour vous permettre d’envisager d’ exclure de la collectivité de la classe et de l’école des adultes intégrés fin juin 2008?».

 

  • En tant que parents, grand parents, et citoyens, nous pouvons affirmer avec force que les carences en temps, en moyens, en postes se développent insidieusement et dramatiquement dans les écoles de la république au détriment des enfants et plus particulièrement des enfants en situation fragiles ou d’handicaps.

    .

Publicités
Cet article a été publié dans Actualités et politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.