Aide à l’Accueil et à la Scolarisation des Enfants Handicapés ou EVS-ASEH ?

 

 

Dans le département du Finistère, à ce jour, l’Inspection Académique emploie 43 agents en Contrat aidé (CAE) comme Aide à l’accueil et à la Scolarisation des Elèves Handicapés. Ils sont, dans le jargon de l’Education Nationale, surnommés les EVS-ASEH.

Leur contrat se termine le 06 juillet 2008. Le renouvellement de leur contrat pour la rentrée 2008-2009 n’a pas été envisagé.

Et comble d’ironie, pour combler des besoins existants jusqu’à fin juin 2008, des recrutements continuent à être effectués sur des contrats CAE de 3 mois !!!

L’Inspection Académique 29 l’a reconnu auprès du délégué départemental SGEN-CFDT29, d’importants besoins pour accompagnement handicap sont recensés (à ce jour, 302 notifications d’élèves handicapées exécutées et 226 nouvelles demandes enregistrées : taux de satisfaction inconnu de l’IA.)

 

 

 

STATUT des agents en contrat aidé CAE dit EVS-ASEH 

 

Le contrat d’accompagnement à l’emploi ou CAE est un contrat à durée déterminée minimale de 6 mois, renouvelable deux fois, dans la limite de 24 mois.

 

En réalité, s’appuyant un alinéa du circulaire n°2005-129 du 19-08-2005 qui autorise le Préfet a accordé des dérogations dans des circonstances particulières, un circulaire inter ministériel (emploi-Education Nationale) fixe globalement « une durée dérogatoire de X mois pour couvrir le cycle scolaire 2006-2007 puis 2007-2008. Par ce circulaire, les contrats CAE/CA ne doivent pas dépasser la limite de l’année scolaire 2006-2007 puis 2007-2008 pour les titulaires qui exercent des fonctions nommément désignées : Assistance Administrative aux directeurs d’école ou aide à la scolarisation des élèves handicapés (ASEH)».

Ainsi, depuis Septembre 2006, l’Education Nationale a cette particularité singulière d’user à sa guise de circonstances particuliéres pour faire singulièrement d’une règle d’exception inscrite dans une loi pour en faire une règle de base!!! ce, avec l’accord tacite d’un préfet!!!.

Résultat : Dans le Finistère, nous nous retrouvons avec des situations d’agents EVS-ASEH ayant des contrats allant de 3 mois ..à ..22 mois.

La durée moyenne de travail des EVS-ASEH est calquée sur celle de l’établissement scolaire où ils sont affectés soit 26 heures/hebdomadaire.

Formation : Les textes officiels évoquaient une formation spécifique d’adaptation à leur emploi, inexistante à ce jour. (cf : se reporter à la note publiée sur la formation des CAV/CAE).

 

 

 

RÔLE des agents en contrat aidé CAE dit EVS-ASEH

 

La circulaire n°2005-129 du 19-8-2005 (loi de cohésion sociale) a rapporté d’utiles précisions sur leurs rôles.

A la différence des AVS (Agent de Vie Scolaire), les EVS-ASEH constituent une aide attribuée à l’équipe pédagogique et non pas une aide individuelle apportée à l’enfant. Ies agents sont attribués à une classe ou à une école et non pas auprès d’un enfant comme c’est le cas généralement pour un AVS.

 Dans le jargon de l’Education Nationale, on parle aussi des AVS-co(co=collectif) pour signifier par là qu’il s’agit des EVS-ASEH et des AVS-i (i=individuelle). Et pour rajouter un peu plus de confusion dans le système, vous avez des EVS-ASEH  accomplissant un travail d’AVS-i et des AVS-i se retrouvant dans une fonction d"EVS-ASEH.

Sur le département 29 toutefois, la plupart des EVS-ASEH sont placés auprès des maîtres accueillant des enfants handicapés en petite et moyenne section de Maternelle ou Clis.

Deux raisons, non confirmées par l’IA29,seraient invoquées à cela :

La circulaire préconise l’utilisation des EVS-ASEH en maternelle pour des enfants non connus des commissions, car l’EVS-ASEH étant une aide attribuée à l’équipe pédagogique, cela ne préjuge en rien d’une future décision de la CDES sur une évaluation plus exacte des besoins de l’élève repéré en difficulté par l’équipe pédagogique de l’école.

La circulaire rajoute « chez des enfants de 3 à 4 ans, il est trop tôt pour appréhender avec précision leurs besoins en matière d’aide aux apprentissages proprement scolaires et donc déterminer des modalités spécifiques d’intervention d’un AVS ».

 

 Si on s’en tient à cette dernière raison, cela signifie tout simplement qu’un EVS-ASEH, intégré et reconnu dans ses compétences par une équipe pédagogique d’une école, n’a aucune valeur dans l’esprit de l’Inspection Académique.

On notera pour la petite histoire en passant que le circulaire n°2005-129 du 19-08-2005 -4 recommande aux inspecteurs d’Académie de privilégier pour ces fonctions le recrutement de personnels titulaires de diplômes des filiaires sanitaires et sociales (CAP petite enfance, BEP carrières sanitaires et sociales).

 

 

 

DES BESOINS EXISTENT POUR LA RENTREE 2008-2009

DES EQUIPES PEDAGOGIQUES  INSISTENT SUR LE RÔLE PRIMORDIAL DE L’AGENT EVS-ASEH DANS LEUR ECOLE

UN PREFET S’EN MOQUE !

 

 

Publicités
Cet article a été publié dans Us et coutumes du CAV et CAE ( ou de la loi et de la réalité). Ajoutez ce permalien à vos favoris.