Votre contribution

page en construction

40 commentaires pour Votre contribution

  1. AVININ SANDRINE dit :

    bonjour,
    toujours dans le souci de mon futur avenir, et étant donné qu’ à la fin de cette année scolaire, l’élève dont je m’occupe passera son bac (et l’aura certainement , donc avec la fin de mon accompagnement)et actuellement en contrat AESH-M (sous EPLE)(je totaliserai 5 années en tant AVS), je me permets de vous demander conseil quant aux actions que je pourrais mener pour ne pas me retrouver chez Pôle Emploi en Septembre (fin de mon contrat actuel au 31 août 2016) et si vous pouvez m’indiquer un syndicat qui pourrait m’épauler dans ce futur combat !!!
    Par avance un très grand merci pour vos futurs conseils.
    Bien Cordialement
    Sandrine A.

  2. AVININ SANDRINE dit :

    merci pour votre réponse précise et efficace !
    je vous mets la copie de mon mail au responsable de la DASEPE et sa réponse !!! comment bien retourner sa veste et se défiler !!!

    Non renseigné

    Suite à nos différents échanges téléphoniques, vous m’ avez assurée que n’ayant pas de contrat de travail établi et ne pouvant être établi en temps et en heure pour la rentrée je n’aurais pas à rattrapper mes heures non effectuées.; étant donnée que je n’étais pas responsable de ce fait et que je ne pouvais pas aller travailler sans contrat de travail.
    Vous dites maintenant via M ….ue cela concerne le bon vouloir du chef d’établissement.
    Donc, je vous remercie de bien vouloir intervenir auprès de xxxxxxx proviseure du dit lycée pour lui confirmer m’avoir dit que je ne devais pas rattrapper mes heures.
    Par ailleurs, vous maintenez votre position par rapport au chef d’établissement comme quoi elle est décisionnaire surle type de statut que j’ai. Normalement les AVSM dépendent du Rectorat; alors pourquoi ne le suis je pas moi ?
    De toutes façons, pour des raisons personnels et d’organisation familiales, il m’est impossible de rattrapper cela
    Je vous remercie par avance de bien vouloir faire le nécessaire auprès de Mme Vanherpe confirmant vos dires
    .

    Réponse Responsable Dasepe
    (coordonnée non renseigné)

    Bonjour….
    Il me semble avoir précisé à plusieurs reprises que l’Inspection académique envoie des moyens budgétaires aux EPLE pour l’accompagnement d’enfants handicapés par des AESH mutualisés (ex AED – AVSm). Elle ne gère pas de contrats de travail AESH-m et moins encore les personnes qui sont recrutées et employées par ces EPLE. De fait c’est à l’établissement de me faire part des questions qu’il pourrait se poser quant à l’utilisation de ces moyens et non aux AVSm. Je vous ai effectivement dit que certains établissements ne faisaient pas rattraper les jours non effectués avant qu’ils ne recoivent la (les) notification(s) de moyens car je l’ai constaté. Toutefois si l’établissement qui vous recrute vous établit un contrat rétroactif au 1er septembre et qu’il vous demande par ailleurs d’effectuer les heures correspondantes, cela reste conforme à la réglementation et je n’ai pas à imposer à un employeur ce qu’il doit faire ou, je vous cite à « faire le nécessaire » auprès de l’EPLE quant à un de ses agents. Le collège ou le lycée employeur est juridiquement responsable de ses employés, du recrutement jusqu’au terme du contrat (et non l’Inspection académique, ni le Rectorat). Vous pouvez donc vous entendre directement avec votre établissement employeur pour régler les questions qui vous préoccupent, en lui faisant part des raisons qui vous empêchent d’effectuer ces heures.
    Bonne fin de journée

    Cordialement
    Coordonnées non renseigné

    Note administrateur du site
    Par respect des règles de confidentialité du site, tout identifiant personnel paru dans le commentaire est remplacé par la formule « coordonnées non renseigné »

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre perplexité « comment bien retourner sa veste et se défiler !!! »
      Nous sommes tenu de vous signaler que la réponse du responsable de la DASEPE à votre courrier est correcte.
      Votre employeur est l’EPLE (votre établissement Lycée) vous propose un contrat de travail avec effet rétroactif de prise de fonction le 1er septembre mais il ne peut exiger, contrairement toutefois à l’affirmation du responsable de la DASEPE, la récupération des heures correspondantes sans votre accord.Elles sont à considérer comme des moyens spécifiques accordées par l’IA pour l’affectation d’un AVS-M que l’EPLE n’a pu assurer la mise en application obligatoire dès le 1er septembre.
      En cas d’accord de votre part, vous négociez la répartition de ses heures correspondantes non réalisées sur votre planning horaire hebdomadaire à venir.
      En cas de désaccord de votre part, il abandonne son exigence de récupération d’heures en vous rémunérant obligatoirement à compter du 1er septembre ou il établit un nouveau contrat avec nouvelle date d’effet de prise de fonction.

      • AVININ SANDRINE dit :

        Bonjour,
        je viens de lire votre dernier article paru sur ce site et je constate avec stupeur que lorsque qu’on est aesh-m(mutualisé) donc sous embauche d’un EPLE, il n’est pas possible d’avoir un CDI !!! je suis consternée !! J’ai une mission d’AESH individualisé car j’accompagne et j’ai toujours accompagné depuis la quatrième année qu’un seul élève et que lors de l’établissement de mon premier contrat j’ai été mise en aed avsm car c’était une nouvelle enveloppe budgétaire et qu’on avait absolument besoin de moi.
        Je constate maintenant qu’effectivement que l’IA ne veut plus s’occuper de nous sous prétexte que nous dépendons du chef d’établissement qui nous a recruté alors qu’ à l’époque ça ne les gênait pas !!! donc quand ça les arrange, on nous met dans une case qui au fil du temps nous pénalise ! Comment faire ? on m’ a même dit de repostuler en AVSi car quand on n’ a plus d’élève à accompagner dans l’établissement initialement recruteur, on se retrouve à Pôle Emploi. C’est vraiment le monde à l’envers et c’est usant de s’affronter à ce genre de problème face à des gens qui s’en moquent complètement ! qu’ en pensez vous ? faut il candidater de nouveau enAESH I alors que j’exerce depuis 4ans cette mission avec un contrat qui est faux en fait !

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « Comment faire ? »
          Pour l’instant, nous constatons la dérive institutionnelle en contradiction de l’application de la circulaire du 8 juillet 2014 relative aux AESH. Il est bien évident que l’UNEAVS ne saurait accepter ue ces dérives passent comme des règles d’usage bien établies. Les organisations syndicales ont été saisi par l’UNEAVS par ces dérives constatées dans différentes académies. Il faut patienter pour prendre connaissance des réponses officielles apportées par les autorités académiques. Selon, les réponses, l’UNAVS agira en conséquence de ses propres méthodes ayant démontrer leur efficacité par le passé.

          • AVININ SANDRINE dit :

            Bonjour,
            A l’approche de la fin de l’année et surtout vu le temps de réaction de l’IA, je me permets de nouveau de solliciter vos conseils concernant le problème déjà exposé lors de mon dernier message en octobre dernier. Que me conseillez vous de faire pour essayer de changer mon statut/ contrat d’ AESH-m géré par EPLE, alors que j’ai une mission depuis 4 ans d’ AESH-i puisque j’accompagne toujours qu’un seul élève ?. Pensez vous que si je demande à l’IA, de changer de contrat ça puisse se faire ? Dois-je repostuler pour être AESH-I ?Toutes ces questions pour éviter dans deux ans de ne pas être titulariser car pas dans la bonne  » case » vu tout ce que j’ai entendu dire. Et depuis 4ans, c’est vraiment la « galère » pour que ma chef d’établissement se bouge pour que j’ai mon contrat de travail en temps et en heure et que je ne rate pas la rentrée voire la pré-rentrée.
            D’autres questions :
            – :Est-il normal aussi qu’en dehors de la formation de 60h reçue la première année, il n’y ait pas d’autres de proposer ? n’est ce pas obligatoire ?
            -J’ai entendu dire aussi, que nous devions avoir un entretien professionnel et une notation ? qu’en est-il ? qui doit le faire dans mon cas, le chef d’établissement ou l’ IA.
            – A partir de quand puis je prétendre à un changement de grade ou indice et avoir une augmentation de salaire (depuis septembre dernier indice 315, et 4ans que je suis à ce poste);
            – avez vous dans la région de Rouen, un représentant car je me suis adressée à deux syndicats sans grande efficacité , voire même aucune ???
            je tiens à vous remercier par avance pour vos conseils avisés.
            Bien cordialement.
            Sandrine AVININ

          • briand0493 dit :

            Bonjour,
            En réponse à votre interrogation, « Que me conseillez vous de faire pour essayer de changer mon statut/ contrat d’ AESH-m géré par EPLE, alors que j’ai une mission depuis 4 ans d’ AESH-i puisque j’accompagne toujours qu’un seul élève ? » et suivante  » Pensez vous que si je demande à l’IA, de changer de contrat ça puisse se faire ? » et suivante « Dois-je repostuler pour être AESH-I ? »
            Nous pensons que cela n’apparait pas indispensable de se focaliser sur une problématique de la forme d’un contrat AESH-M qui ne serait pas AESH-I. Pourquoi ? parce que dans la pratique professionnelle au sein des établissements scolaire d nous constatons bien que cette distinction entre des fonctions AESH-I et AESH-M est illusoire depuis son application effective en septembre 2012. par ailleurs, un autre constat: bien des équipes pédagogiques (y compris des chefs d’établissement) sont bien en peine de comprendre, d’expliquer voir d’appliquer cette distinction AESH-M et AESH-I. Nous avons ainsi relevé des situations de collègues AESH disposant de contrat AESH-I ou AESH-M et à qui il est demandé d’effectuer des fonctions AESH-I et AESH-M.
            le fait de disposer d’un CDD AESH-M ou I, n’a pas d’importance pour un passage à un CDI AESH de même nature ou non.

            En réponse à votre interrogation, « :Est-il normal aussi qu’en dehors de la formation de 60h reçue la première année, il n’y ait pas d’autres de proposer ? » et suivante  » n’est ce pas obligatoire ? »
            Les formations d’adaptation à l’emploi de 60h mis en place par les services IA ASH relevant du dispositif antérieur mis en place pour des AED-AVS ont été maintenu mais ne revêtent nullement de caractère obligatoire de suivi pour les salariés AESH sauf quand cela rentre dans l’ordre de la convocation institutionnelle dans le cadre de leur temps de travail effectif.

            En réponse à votre interrogation, « avoir un entretien professionnel et une notation ? » et suivante  » qu’en est-il ? » et suivante « qui doit le faire dans mon cas, le chef d’établissement ou l’ IA ».
            Nous vous invitons à consulter la page consacrée à « condition d’emploi (Appréciation de la valeur professionnelle) » en cliquant ICI.

            En réponse à votre interrogation, « A partir de quand puis je prétendre à un changement de grade ou indice et avoir une augmentation de salaire »
            Durant tout la période où vous êtes sous contrat CDD AESH, vous restez à l’indice plafond en cours (depuis janvier 2016, indice majoré 316)
            C’est lors du passage à un CDI AESH que vous pourrez envisager de passer à l’indice 2, ensuite l’évolution s’effectue tout les 3 ans, après entretien professionnel. Voir aussi page consacrée à « Grille de rémunération » en cliquant ICI.

            En réponse à votre interrogation, « avez vous dans la région de Rouen, un représentant car je me suis adressée à deux syndicats sans grande efficacité , voire même aucune ??? »
            Nous ne disposons pas de représentant UNEAVS sur la région de Rouen. Nous transmettons simplement votre demande auprès d’un correspondant syndical partenaire de l’UNEAVS plutôt efficace dans ses interventions sur notre sollicitation mais nous ne saurons préjuger pour autant de l’efficacité de l’organisation syndicale qu’il représente.

  3. laure dit :

    bonjour
    j’ai été avs pendant neuf années , une année avec pour employeur ma commune et six
    années avec un contrat éducation nationale et pour finir en cae pendant deux années.
    Je vais régulièrement sur votre site et au vu des nouveaux décrets le métier d’avs est enfin reconnu ! bravo ! J’aimerais savoir si je peux à nouveau postuler en tant qu’AESH, c’est un métier
    que j’aime énormément et pour lequel je pense avoir le plus de réelles motivations.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « savoir si je peux à nouveau postuler en tant qu’AESH » Votre interrogation suggérait que vous n’êtes plus en poste AVS-CAE. selon la circulaire d’application relative au décret AESH Pour être recruté, outre qu’il faut en formuler une demande (lettre de candidature + CV), les candidats aux fonctions d’AESH doivent être titulaires d’un diplôme professionnel dans le domaine de l’aide à la personne. Actuellement, il s’agit principalement des diplômes suivants : diplôme d’Etat d’auxiliaire de vie sociale, diplôme d’Etat d’aide médico-psychologique ou mention complémentaire aide à domicile. Ces trois diplômes vont être prochainement remplacés par un diplôme professionnel unique.
      Peuvent être dispensées de la condition de diplôme les personnes ayant exercé pendant au moins deux ans des fonctions d’aide à l’inclusion scolaire des élèves en situation de handicap.
      A partir de là, nous ne pouvons ni affirmer ni infirmer que l’accès à un CDD ou d’un CDI « AESH » sur la base de votre expérience passée comme AED-AVS vous est possible. Notre suggestion en vertu du principe UNEAVS (qui ne tente rien n’a rien): posez votre candidature auprès du service IA ASH de votre département.

      • laure dit :

        Merci pour votre réponse, je suis dans le 27, j’ai téléphoné au service de l’inspection qui
        gère les avs, on ne m’a pas dit catégoriquement qu’il m’était impossible de postuler, mais
        que pour l’instant, la priorité était aux aed au terme de leurs six années ,c’est à dire leur permettre d’obtenir un cdi. On m’a demandé de rappeler en septembre mais je reste sceptique, car je crains la restriction budgétaire et que tous les postes à cette période auront
        déjà été attribués ! J’essaierai quand même car c’est vrai ,qui ne tente rien n’a rien, mais
        je reste profondément déçue car je fais partie de la première génération d’avs 2003 à 2009( recrutée à l’époque lors d’un entretien ,devant une commission de 6 personnes spécialisées dans des métiers du handicap ) avec des formations de deux années qui m’ont réellement aidée dans mon métier d’auxiliaire de vie scolaire , rencontres avec des professionnels de la santé, conseils pédagogigues et stages en milieu professionnel. Actuellement je suis au pole emploi et effectue des remplacements dans le domaine de la petite enfance, ponctuellement , je reste convaincue que le métier d’avs est celui pour lequel je suis faite, quel dommage !

  4. AVININ SANDRINE dit :

    je reviens vers vous concernant la parution de la circulaire et du décret car je viens d’ avoir lIA de rouen, service DASEPE, service s’occupant des AVS, et notamment le responsable au téléphone à l’instant. Ce dernier affirme ne détenir aucun décret ni circulaire, mais un simple projet non confirmé !!!
    pas de renouvellement de contrat pour l’instant de confirmé, car les moyens budgétaires ne sont toujours pas parvenus du Ministère !
    et visiblement il n’est pas possible de me renouveler mon contrat de 28h car l’élève est notifié à 24H et dans ces 24H sera déterminée une plage horaire d’autonomie pendant laquelle je pourrai effectué du travail pour lui. donc pas question pour lui de me renouveler à 28h si l’élève est notifié 24H ! pourtant l’an dernier j’ai eu 28h (qui correspondait au temps hebdomadaire de l’élève dont je m’occupais auparavant comme quoi tout est possible).
    donc je reste dans le flou et mon chef d’établissement a vraiment du mal à se bouger pour moi après deux relances orales.(je pense que je vais passer d’ici peu à l’écrit !!!!)
    que me conseillez vous de faire ??? car une perte de 4h par semaine équivaut au moins à une centaine d’euros voire plus qui ne peuvent pas être compensée par Pole emploi.
    Merci encore pour votre aide précieuse !!

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « que me conseillez vous de faire ??? »
      La position du responsable du service DASEPE (IA Rouen) est légalement défendable d’un point de vue de technocrate administratif. Le décret et la circulaire relatif aux AESH reçues par les DASEN est bien à l’état de projet mais s’il l’a reçu de la part de la DGRH du MEN,via rectorat c’est bien pour qu’il en tienne compte à titre prévisionnel. Par ailleurs, affirmer que les les moyens budgétaires ne sont toujours pas parvenus du Ministère est une incongruité, elles ont été fixées par La loi de finances 2014 (2013-1278 du 29/12/2013) parue au JORF du 30/12/2013, qui elle même acte par des dispositions financières qui concerne les assistants éducation recrutés pour assurer des fonctions d’aide à l’inclusion scolaire des élèves handicapés un article L917-1 gravé dans les textes du code de l’Education le statut AESH.
      Nous suggérons de prendre contact avec une organisation syndicale de votre choix pour une soutien et une aide car, il est bien évident, que ce responsable DASEPE veuille ne pas se conformer à la règle commune imposée par le MEN inscrite dans la circulaire d’application AESH qui est
      « Le temps de service de l’AESH ne se limite pas à l’accompagnement de l’élève car il contribue au suivi et à la mise en oeuvre du projet personnalisé de l’élève. Il participe aux réunions, ainsi qu’aux dispositifs Ecole ouverte et stages de remise à niveau, …, toutes activités pouvant être décomptées dans son temps de travail. » Chapitre I. Conditions de recrutement et d’emploi des accompagnants des élèves en situation de handicap sous chapitre 3. Conditions d’emploi paragraphe 2.
      Ce qui veut dire que conditionner exclusivement le temps de travail effectif d’un salarié AESH sur le temps attribué à un élève par notification MDPH sera en contradiction de l’esprit et de la lettre de cette circulaire.

      Vous serez bien inspiré de nous transmettre les noms et coordonnées de ce responsable DASEPE de l’IA Rouen. Avec le soutien de partenaires, l’équipe UNEAVS se fera un plaisir de rappeler que si des règles fixées par circulaire et décret non confirmées peuvent être ignorées, les règles qu’il fixe soi-même actuellement dans son service seront soumises au ministère, avec demande d’intervention en conséquence.

      • AVININ SANDRINE dit :

        Bonjour,
        contente de retrouver votre site tout neuf tout beau !!!
        Nous sommes le 28 août, et je suis toujours sans nouvelle de mon chez d’établissement malgré deux relances téléphoniques ( hier et aujourd’hui) auprès de sa secrétaire(qui est une amie collègue, mais qui ne peut pas faire plus que de transmettre mes appel) concernant le renouvellement de mon contrat qui se termine le 31 août prochain. Je suis sensée suivre le même élève que l’an dernier qui est notifié jusqu’en 2016; donc là ce n’est pas un problème de notification MDPH !!! J’ai donc pour la énième fois appelé le responsable de la DASEPE de l’IA de ….( M XXXXXX) qui me dit que,depuis le mois de juin, qu’il n’ a pas la délégation budgétaire mais qu’elle sera certainement signée pour moi et envoyée lundi prochain au plus tard à l’établissement qui m’emploie ( la pré rentrée étant lundi et la rentrée de mon élève mercredi matin). Donc voilà plus de deux mois que j’attends de savoir ce que je deviens à la rentrée sans que personne ne s’inquiète de la légalité de ces procédures !!!!!
        Par ailleurs, vu le fiasco qu’ avait été la rentrée dernière, j’avais tout fait pour que mon chef d’établissement( proviseure, puisque je suis AVSM ds un lycée). anticipe la rentrée mais visiblement elle s’en moque. Bref ! Donc l’an dernier , on m’ avait établi un contrat de 28h hebdo sur la même base que l’année précédente alors que l’élève accompagné avait dans un premier temps 12 h, puis 24h. Et cette année la notification reconduite jusqu’en 2016 notifie 24h d’AVS donc on va me faire un contrat de 24h et peu importe l’évocation des textes. avec le nouveau nom de AESH.
        Quel recours ou quelle faire démarche puis je faire pour maintenir ou obtenir les 28H.
        Est ce légale cette réduction hebdomadaire de mon contrat.
        Je vais entamer ma quatrième année en tant qu’AVS, l’ IA me répond qu’il n’y a pas d’ancienneté et donc pas la possibilité d’augmenter de salaire, et qu’en tant AESH on passe de l’indice 309 à 313.(qui ne doit pas faire une grosse augmentation de salaire).
        Tout cela est -il vrai et légal.
        désolée d’avoir été si longue et merci par avance pour les éclaircissements que vous m’ apporterez , j’en suis certaine.
        Cordialement

        note administrateur du site :
        Modification en gras introduite dans le commentaire. motif: identification personnelle d’un agent public non acceptée.

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « Quel recours ou quelle faire démarche puis je faire pour maintenir ou obtenir les 28H.?  » et suivante « Est ce légale cette réduction hebdomadaire de mon contrat ? »
          Tout d’abord, votre employeur n’aura guère le choix de s’en tenir à la législation en vigueur depuis le 29 juin 2014. le contrat AED-AVS n’a plus cours, seul le contrat « AESH » demeure.
          Il n’existe pas de recours légal (au sens juridique) envers un employeur proposant à un agent antériurement AED-AVS un contrat CDD « AESH » dont la quotité de temps de travail diminuerait de façon substantielle.
          Il demeure la possibilité d’effectuer une démarche auprès d’une organisation syndicale de votre choix pour une aide et un soutien à un rétablissement de vos droits conformes aux textes relatifs aux « AESH » et l’esprit de ces textes qui demeure sous jaçent sur volonté ministérielle. A savoir que la mise de nouveau contrat « AESH » auprès du personnel AED-AVS doit s’effecteur sur la base de leur contrat en cours.

          En réponse à votre interrogation, « Tout cela est -il vrai et légal ? »
          oui. nous vous invitons à consulter la page consacrée à ce sujet « Rémunération » en cliquant ICI.

          • AVININ SANDRINE dit :

            Bonsoir,
            je vous remercie beaucoup pour votre réponse. j’ai envoyé un mail à une personne du Snes avec qui j’ai déjà été en contact en juin suite à des problèmes avec mon établissement ! je ne manquerai pas de vous tenir au courant ! et encore merci pour tout ce que vous faites pour nous !

          • Leroux dit :

            Bonjour,
            J’ai travaillé 6 ans en CLIS. L’IA de Rouen me dit qu’ils ne peuvent pas me faire un CDI sur le même poste. Est-ce que c’est vrai?
            Je vous remercie pour votre réponse.

          • briand0493 dit :

            Bonjour,
            En réponse à votre interrogation, « Est-ce que c’est vrai? »
            Tout employeur à droit légal de vous affecter en poste là où les nécessités de service imposent votre présence professionnelle. Sur le plan strict du droit, le fait d’avoir exercer des fonctions AVS-CO dans une CLIS au sein du même établissement scolaire ne constitue nullement un avantage acquis à maintien sur des fonctions similaires en CLIS dans le même établissement scolaire lors du passage en CDI « AESH ».
            Nous pensons au contraire qu’à varier son expérience professionnelle AESH dans différents types d’établissements scolaire peut constituer un facteur déterminant pour développer des compétences et savoirs faire professionnels (méthodologie- coopération autre notamment) auprès d’un public élève présentant des profils de situation de handicap que vous ne rencontriez pas en CLIS.

      • AVININ SANDRINE dit :

        bonsoir,
        j’ai enfin eu mon contrat de travail, aesh ! très succinct d’ailleurs ! je suis toujours mutualisée bien que je ne m’occupe que d’un seul élève !!!
        Ma proviseure m’ a remis mon contrat ce jour ;il démarre comme prévu le 1er septembre !A cet effet, la proviseure du lycée m ‘ a dit en me remettant mon contrat que je devais rattraper les heures non effectuées depuis la rentrée !!! A l’IA, on m’ avait dit (responsable de la DASEPE) que je ne devais pas rattraper étant donné que je pouvais pas aller travailler sans contrat et que cette situation n’était pas de mon fait !!! c’est donc ce que j’ai dit à la proviseure qui m’ a rétorquée qu’elle n’était pas non plus responsable d’avoir reçu la circulaire pour établir mon contrat que le 8 septembre et qu’il fallait en gros que je fasse des efforts !!! Sachant que je n’ai pu obtenir le renouvellement sur la base de 28h hebdo mais de 24H; donc une perte conséquente de salaire (celui ci étant déjà pas lourd !) ! donc pour l’instant , je ne rends pas mon contrat signé demain comme demandé !!d ‘après vous que puis je invoquer d’autre pour me défendre ??? le snes m ‘ a dit  » raison personnelle et organisation familiale,(suis séparée et deux filles)  » ? Surtout que depuis 3 ans je suis toujours allée aider les différents services ( secrétaires …) quand j’avais rien à faire sur mes heures ( donc hors de ma mission d avs !!)( sans aucune reconnaissance de cette proviseure) …
        Bref, merci pour vos précieux conseils, je suis déjà usée de me battre en ce début d’année !!!!

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « que puis je invoquer d’autre pour me défendre ??? »
          De l’obligation d’un salarié de disposer d’un contrat de travail en bonne et due forme d’un employeur de la fonction publique pour occuper un poste ( Décret n°86-83 du 17 janvier 1986 relatif aux agents contractuels de la fonction publique d’État (FPE) : Articles 1-2 à 10, 45).
          Autrement dit, la responsable de la DASEPE a raison d’affirmer que je ne devais pas rattraper étant donné que je pouvais pas aller travailler sans contrat et que cette situation n’était pas de mon fait !!!
          Nous vous suggérons de signer votre contrat de travail car vous disposez d’un délai de 8 jours pour confirmer.
          Nous vous suggérons aussi d’être « ferme » une fois ce contrat de travail signé : pas de rattrapage d’heures relatif à une période d’absence en poste contraint et forcé.
          Vous n’avez pas à vous justifier d’être respectueuse du texte de loi précité et un employeur n’a pas à exiger d’un salarié à faire un effort pour ne pas respecter l’application du texte de loi pré-cité. Votre employeur insiste dans cette voie de non respect de d’un texte de loi ? Et bien, avec le soutien d’un organisation syndicale de votre choix, exigez de sa part la copie de l’ordre écrit de son supérieur hiérarchique (le recteur d’académie) l’autorisant à cette pratique.

  5. Bonjour,

    Je vous ai adressé un commentaire en date du 16 mai dernier, et j’aurai souhaité savoir ce que vous pensiez de la situation, et aussi si je peux m’adresser au rectorat de mon académie en vue d’un recrutement en tant qu’AESH (si je rentre dans les critéres) pour la rentrée prochaine si toutefois le décret est validé à temps…
    Merci de votre compréhension.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « savoir ce que vous pensiez de la situation » L’équipe Uneavs détermine ses prises de positions à partir des commentaires, des réflexions pertinentes émises par l’ensemble de nos collègues EVS et AVS. Chacun d’entre nous possède une histoire, un vécu individuel particulier avec son milieu de travail traversés par des peines, des joies, des angoisses, des colères, des souffrances comme des moments de bonheur. En laissant la parole aux collègues EVS/AVS, nous avons ce souci de respect de l’humain avec ses qualités et ses défauts et si ils nous arrivent de ne pas répondre, c’est par pudeur de nos propres souffrances : celles d’être parfois impuissant à soulager la douleur, la peine, l’angoisse de nos collègues, de ne pas savoir donner une étincelle d’espoir, même vacillante en un avenir plus serein.
      En réponse à votre interrogation,« si je peux m’adresser au rectorat de mon académie en vue d’un recrutement en tant qu’AESH »
      Ce que nous pouvons affirmer: Suite au décret et circulaire d’application relatif à la cédéisation des AVS, si vous avez acquis une expérience professionnelle dans le domaine de l’inclusion scolaire des élèves en situation de handicap de 2 années, vous pouvez bénéficier d’un recrutement en qualité d’AESH. Vous serez alors engagées en CDD d’AESH en bénéficiant, le cas échéant, de la dispense de diplôme, et vous pourrez accéder au CDI au terme de six années en CDD. démarche: adresser rapidement une lettre de candidature au service IA ASH de votre département ou prendre contact directement pour en connaitre les possibilités d’accès à ce CDD AESH.

      • BARGOIN dit :

        Merci pour votre compréhension, tout est dit dans votre réponse, le respect de l’être humain avec sa propre histoire, ses moments de doute… Par contre je ne trouve pas que vous soyez impuissants à soulager les douleurs , les peines, et les angoisses que l’on peut tous et toutes ressentir, bien au contraire, grâce à vous le seul fait de pouvoir s’exprimer et d’être entendue, donne cette petite étincelle d’espoir même si celle ci est infime, c’est déjà çà, et qu’enfin nous ne sommes pas seul(e)s dans ce combat. Rien que çà c’est déjà beaucoup. Encore merci, pour toutes les informations et conseils que vous nous fournissez.

  6. BARGOIN dit :

    Bonjour,

    J »ai occupé un poste d’AVS sous CUI du 1er octobre 2011 au 30 septembre 2013, n’étant pas titulaire du baccalauréat je n’ai pas pu prétendre à me faire recruter par l’Inspection Académique en CDI; Souhaitant malgré tout avoir la possibilité de continuer d’exercer mes fonctions auprès des enfants en situation de handicap dont j’avais la charge et avec lesquels s’était installé une véritable relation de confiance, j’ai tenté le tout pour le tout, dès le mois de mars 2013 jus’au dernier jour de mon contrat le 30 septembre 2013, j’ai multiplié les démarches auprès de l’Inspection Académique, du Rectorat, que ce soit par différents courriers, par voie postale, par
    mail, entretiens téléphoniques, et j’ai même réussi à obtenir deux entrevues avec Madame le Recteur de l’Académie de ma région, j’ai même saisi le médiateur de Pôle Emploi, afin d’obtenir une dérogation pour une prolongation ou un renouvellement de contrat dans le cadre d’une nouvelle convention, faisant valoir que je m’étais engagée auprès de la mairie dont dépend l’école où j’occupais mon poste,en tant qu’AVS, pour intervenir sur les ateliers éducatifs suite au changement de rythme scolaire depuis la dernière rentrée ; donc depuis le 4 septembre dernier j’ai un contrat d’intervenante avec la maire pour 1 h par jour, 4 fois par semaine, pour un salaire d’environ 250 euros:mois…. Et malgré ma détermination et mon acharnement à faire valoir le droit d’exercer mers fonctions en tant qu’AVS, que j’aurai pu cumuler avec le contrat d’intervenante,rien n’a abouti, et je suis aujourd’hui dans une situation personnelle et financière très difficile, en instance de divorce, bénéficiaire de l’ARE versée par le pôle emploi que je cumule avec la rémunération d’intervenante, je ne sais plus comment me tourner, je viens de subir une opération chirurgicale, et le calcul de mes indemnités journalières par la CPAM est quelque chose que je ne souhaite à personne, je perds de l’argent parce que je n’ai pas cumulé suffisamment d’heures pour pouvoir prétendre à des indemnités décentes. Je demande juste le droit de travailler, et de pouvoir apporter mon aide aux petits bout de chou dont je m’occupais,et de pouvoir me sentir utile. j »éprouve une énorme frustration , d’autant que la personne qui m’a remplacé auprès des enfants dès le 1er octobre 2013, n’a pas souhaité continuer et a donné sa démission au mois de mars dernier, et les enfants (3 enfants) n’ont plus d’avs depuis et n’en auront pas jusqu’à la fin de l’année scolaire, c’est un vrai gâchis, je suis écoeurée, et il intolérable que l’on soit autant méprisées et si peu reconnues par l’inspection académique. Si vous saviez toutes les inepties et absurdités que j’ai pu entendre, et lire,, j’ai l’impression que tout va à l’encontre du bon sens, c’est hallucinant, cela en serait presque risible si ce n’était pas aussi navrant et désespérant. J’aimerais pouvoir m’entretenir de vive voix avec quelqu’un à ce sujet, j’ai gardé tous les échanges avec les différents protagonistes, car je souhaite de nouveau refaire ma demande, je vais avoir 50 ans le mois prochain, et ayant deux années d’expérience en tant qu’AVS et une année comme intervenante sur les ateliers éducatifs auprès des enfants, je vais essayer de faire du forcing, mais j’ai peur à la longue de me faire griller, si ce n’est déjà fait, J’avais même un temps donné envisager de saisir les prud’hommes, mais j’ai vite abandonné l’idée, parce qu’au final le contrat initial a été respecté bien que les formations dispensées sur ce type de contrat n’ont pas toujours été en adéquation avec mes fonctions et le poste occupé, mais j’en ai eu assez de me battre contre des moulins à vent,, presque que 8 mois de démarches, à frapper à toutes les portes, en m’excusant de déranger, mais je voulais juste un peu de gratitude et de reconnaissance, et que l’on me concède le droit de travailler.

  7. AVININ Sandrine dit :

    bonjour,

    je suis AVSM(sous contrat AED) depuis la 3ième année scolaire dans un lycée de Seine Maritime. J’ai auparavant été EVS – AVS(contrat droit privé) pendant 24mois en maternelle auprès d’un enfant autiste. Entre la fin de ce contrat, la commission de recrutement IA et que l’ IA me trouve un poste , il s’est écoulé environ 9 mois(chômage). Je voulais savoir si d’après vous, il serait possible que je demande à ce que ces deux soient inclus dans mon cursus et ainsi je pourrai avoir 5 ans en tant qu’AVS et demander une titularisation plus rapidement ??? je pense que je vais m’affronter à un grand vide juridique voire à des nons d’office !!! donc si vous avez une idée pour m’aider ! je vais me rapprocher aussi de la coordinatrice des AVS de ma région mais sans grande conviction, sait on jamais.
    Par ailleurs, savez vous s’il nous pouvons bénéficier d’une prime d’ancienneté ou une augmentation d’échelon ou de grade au bout de 3 ans ? ( actuellement échelon 1 grade 309 pour un 65 %)

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « savoir si d’après vous, il serait possible que je demande à ce que ces deux soient inclus dans mon cursus et ainsi je pourrai avoir 5 ans en tant qu’AVS et demander une titularisation plus rapidement ??? » Si vous avez suivi l’actualité (lien ICI), ce sera tout l’enjeu de la réunion du CTM du 13 mai que les organisations syndicales auront à résoudre :celui de la reconnaissance professionnelle des années accomplies en tant qu’AVS sous contrat CUI-CAE pour pouvoir « bénéficier » d’un accès direct à un contrat CDD ou CDI AESH.
      Or, si cela vous semble logique, normal, sain d’esprit de considérer que 5 années d’expérience comme AVS (2 ans sous contrat CAE-CUI et 3 ans sous contrat AED) doit déboucher sur une cédéisation plus rapide (il faudrait 6 ans révolus pour obtenir un CDI), vous avez encore des organisations syndicales comme le Snuip-FSU et l’Unsa au niveau national qui en sont toujours à considérer depuis 2008 qu’il ne faut pas prendre en compte l’expérience professionnelle acquise d’un salarié AVS sous contrat CUI-CAE mais surtout privilégier d’abord l’expérience professionnelle comme AED, quelque soit le nombre d’années accomplis comme AVS sous ce type de contrat droit public!!!! En matière d’appui à la valeur d’application « préférence nationale par le statut », on ne fait pas mieux dans l’hypocrisie.

      En réponse à votre interrogation,  » savez vous s’il nous pouvons bénéficier d’une prime d’ancienneté ou une augmentation d’échelon ou de grade au bout de 3 ans ? » Cela devrait justement être un des objets de débat lors de la réunion du CTM Education nationale du 13 mai consacrée à la présentation du projet du décret sur la professionnalisation des AVS.

      • AVININ SANDRINE dit :

        merci pour votre réponse ! je vais donc attendre cette fameuse réunion ! et merci de vous battre pour nous ! je suis convaincue que c ‘est une lutte qui en vaut la peine même si on se sent impuissant(e) et Petit(e) et de savoir que des gens comme vous puisse nous aider c’est motivant ! vous êtes situé où ?
        A bientôt pour de nouvelles que j’espère bonnes !

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          Merci pour votre agréable compliment et en réponse à votre interrogation « vous êtes situé où ? »

          UNEAVS: Madame la présidente Muriel Michelin 14, rue du Maréchal Leclerc 44700 Carquefou. L’équipe Uneavs du site en lui même regroupe des membres éparpillés sur la France et DOM-TOM. Le noyau ‘dur » d’origine se retrouve tout de même en Bretagne-Loire atlantique-Vendée.

      • AVININ SANDRINE dit :

        BONJOUR,
        je me permets de revenir vers vous concernant le problème suivant :
        je suis AVSM dans un lycée, donc pour mémoire. mon élève comme tous élèves de l’établissement n’ont plus cours à compter du 07 juin. donc je me retrouve jusqu’au 04 juillet à effectuer des taches diverses administrative. La proviseur adjointe m’ a demandée hier d’être secrétaire pour une élève à une épreuve du bac avec un tiers temps sur un mercredi après midi de 14h à 18h ; sachant que je ne travaille jamais le mercredi après midi. et que mon nouvel emploi du temps ne contient pas cette plage horaire. De plus, étant séparée et ayant des enfants en garde alternée, ce mercredi là ( soit le 18 juin) j’ai mes enfants avec des rendez vous et des activités ! je ne peux pas non plus déléguer à leur papa qui est absent également et par convenance aussi. par consequent je voulais savoir dans quelle mesure je pouvais refuser et si elle pouvait me l’imposer. sachant que je suis toujours dispo pour rendre service et aider tout au long de l’année quand j’ai du temps (quand mon élève est en autonomie par exemple) et cela depuis 3ans ! elle prétexte aussi qu »elle n’ a personne d’autre car tout le monde fait la grimace pour le mercredi après midi.
        je vous remercie d’essayer de me répondre le plus rapidement possible car je dois manifester mes arguments et mon refus au plus tard demain ;
        merci beaucoup pour votre aide précieuse ! d’ailleurs je reviendrai bientôt vers vous concernant le renouvellement de mon contrat pour la prochaine rentrée.
        bien cordialement

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « savoir dans quelle mesure je pouvais refuser et si elle pouvait me l’imposer »
          Le planning horaire hebdomadaire que vous disposez est un élément constitutif obligatoire de votre contrat de travail AED. Si votre planning horaire hebdomadaire implique que vous n’êtes pas en service le mercredi, vous êtes fondé à refuser de venir travailler un mercredi. La réponse à apporter au proviseur adjoint est toute simple: vous n’êtes pas disponible du fait de nécessités familiales impérieuses le mercredi comme il a été convenu par contrat de travail et accord réciproque sur le planning horaire hebdomadaire en date de…….

          • AVININ SANDRINE dit :

            Je vous remercie encore pour votre réponse efficace et rapide lors de ma dernière question !! ( à noter que mon emploi du temps n’ a jamais été annexe à mon contrat de travail)et en voilà une autre de question : celle de mon renouvellement de contrat ! il s’ avère qu’en tant qu’ avsm, c’est le chef d’établissement (selon les dires des la DASEPE, service IA)qui a le libre choix de la personne qu’elle recrute. or l’an passé vu le « cafouillage » qu’il y a eu pour mon embauche,(enfin le renouvellement de mon contrat car je n’avais plus d’élève car cette dernière avait eu son BTS, et on m’ avait promis le poste pour un nouvel élève arrivant au lycée notifié au début que pour 12 h et deux jours avant la pré rentée on m’ a dit à l’ IA que je n’avais plus de poste); bref après une bataille auprès du service de l ‘IA, on m’ a dit qu’on me renouvelait mon contrat sur la même base que l’année scolaire passée avec ou sans élève ; ensuite j’ai suivi ce fameux élève notifié à 12H mais en faisant 28H ! donc tous bénéfices pour lui ! la notification est ensuite passée à 24H, celle ci est d’ailleurs renouvelée jusqu’en 2016, c’est à dire l’année de terminale; donc j’ai effectué un service de 28h pour un élève notifié de 24h même si nous avons aménagé des plages d’autonomie pendant lesquelles j’ai effectué des travaux pour cet élèves et les professeurs mais aussi de l’administratif pour le lycée. Par conséquent après un appel ce jour à l’ IA de Rouen, le responsable me dit que mon contrat ne pourra certainement pas être renouvelé pour 28 h mais pour 24H, conformément à la notification, donc une perte de salaire pour moi qui ne pourra pas être compensée par pôle emploi. c’est un peu, mais c’est pour que vous puissiez bien comprendre ma situation !! donc ma question est : ai je le droit de revendiquer le renouvellement avec même temps hebdomadaire ? ou dois je subir la notification ?
            y a t il un article de loi pouvant jouer en ma faveur ?
            par avance merci !

          • briand0493 dit :

            Bonjour,
            En réponse à votre interrogation, « ai je le droit de revendiquer le renouvellement avec même temps hebdomadaire ? » et suivante « dois je subir la notification ? »
            la difficulté de vous répondre vient qu’à compter du 1er juillet 2014, les salariés en contrat AED-AVS basculeront sur un nouveau type de contrat dit AESH. les conditions de renouvellement de contrat ex-AED-AVS obéiront désormais à de nouvelles régles traduites dans une circulaire d’application dite AESH à paraître incessamment.
            Sur ce,
            Les services IA ASH, les employeurs d’AVS « oublient » assez aisément que le travail d’un AVS ne se réduit pas à faire les heures notifiés par la MDPH mais aussi, à effectuer des heures de réunion équipes éducatives et équipe de suivi de scolarisation, des temps de concertation pédagogique avec un/des enseignants, des temps de recherche d’outils adaptés…Il n’est pas inutile d’établir un état détaillée de ce travail annexe en temps chiffré, co-signé par vos collègues enseignants, de le transmettre à l’employeur ou service IA ASH en signalant aimablement mais fermement qu’en cas de contrat de travail basé uniquement sur le temps de notification MDPH, prendre acte que les heures annexes pré-citées ne seront évidemment plus assurées. Le climat parfois en devient nettement plus aimable, plus conciliant à votre égard.
            Reste qu’à à défaut de ce climat aimable, conciliant à votre égard.
            En théorie, le principe d’un renouvellement de contrat sous forme AESH devrait s’effectuer sur la base identique du contrat AED-AVSM.
            En pratique, nous ne sommes pas assez naïf pour « penser » que les services IA s’appuieront sur un principe énoncé par cette circulaire AESH pour se débarrasser de leur habitude de réviser à leur guise les contrats de travail des AVS en leur imposer autoritairement, par exemple, des temps partiels à la baisse, avec, bien évidemment, la baisse de salaire correspondante.IL ne vous sera donc laissé guère le choix: ce sera ou bien démission ou bien acceptation sans possibilité de recours.
            Notre suggestion du jour: quelque soit le type de contrat à venir proposé, pour pouvoir bénéficier éventuellement d’un complément de salaire de Pôle Emploi (si baisse de salaire égale ou supérieure à 30%), il faut que la demande de temps partiel émane de l’employeur et non du salarié. donc si vous acceptez cette modification de contrat (quelque soit sa nature à venir), il est conseillé de préciser par écrit avant signature de la proposition votre acceptation « à la demande de l’administration ».

  8. Cathy dit :

    Bonjour
    Je souhaiterais briguer un poste d’AVS dans ma région Nord Pas de Calais.
    Outre les offres Pôles Emploi, les démarches spontanées vis à vis des différents établissement scolaires, faut-il s’adresser directement au rectorat afin de déposer candidature?
    Y-a-t-il un site ou un portail dédié à ces offres? Malgré mes multiples recherches, je n’ai rien pu obtenir jusqu’ici.
    Merci de votre réponse.
    Bon courage à tous.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « faut-il s’adresser directement au rectorat afin de déposer candidature? » et suivante « Y-a-t-il un site ou un portail dédié à ces offres? »
      Pour parfaire votre candidature à un emploi AVS, vous pouvez effectivement adresser votre candidature par le biais du rectorat de Lilles en, vous inscrivant sur le site SIATEN (cliquer ICI pour y accéder et suivez la procédure).

      Si difficulté pour y accéder directement, cliquer sur lien ICI (site académie Lilles), puis répérer rubrique actualité, cliquer sur lien AED et contractuels enseignants

  9. MARTINEZ Sarah dit :

    Bonjour, je viens actuellement de commencer un deuxième CAE en tant qu’ASEH et cette fois ci (merci) j’ai signé un contrat pour 1 an. Et oui, jusqu’à présent, ce type de contrat était de 6 à 10 mois maximum et soudainement, Pole Emploi a décider que ce serait 1 an. ils se foutent vraiment de nous et ils font comme ils veulent! je suis très énervée qu’on nous promène comme cela!

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      Il y a effectivement beaucoup d’énervement dans l’air depuis la parution de notre dernier article.
      Le petit peuple de l’ombre n’a d’utilité dans le hautes sphères que quand il se tait, subit et obéit.
      amicalement votre et courage,

  10. MARTINEZ Sarah dit :

    Bonjour,
    Tout d’abord, merci à vous de nous avoir représenté aussi bien que vous l’avez fait durant cet « évenement » interministériel, c’est très important pour nous, AVS, de nous sentir épaulés…
    Suite à votre rapport mis en ligne ce 6 mars, que peut on faire pour montrer notre mécontentement suite au peu de réponses qu’il en résulte? pour moi comme pour d’autres, le travail a très peu avancé et s’il fallait établir un bilan de ces 5 mois de « sois disant travail » de la part de certains (pas vous bien sur!), nous pourrions dire que la seule et unique chose qui en découle est un « OUI » pour reconnaitre le métier.POINT. Comme vous l’avez bien dit, beaucoup de questions sont restées sans réponse. Sauf que pour nous, notre situation ne change pas et là, il n’y a plus de souhaits, plus d’espoir et encore moins de compréhension envers cet état de ……. qui ne pense pas à nous. C’est actuellement la colère et la haine qui nous envahissent. A quand la prochaine MANIFESTATION??? Nous attendons votre feu vert avec impatience. MERCI à vous.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,

      Nous vous remercions de votre message en sympathie.
      Les représentants de l’UNEAVS (eux-mêmes salariés AVS) estiment avoir fait leur job en conformité des attentes de leurs salariés adhérents AVS et partenaires. Par rapport au document de synthèse produit, l’association elle même poursuit sa réflexion.(Sous réserve de connaitre le rapport de madame Pénélope Komites et de ses préconisations définitives, Un point commun unanime des membres de l’association:. le maintien prévisible de la situation de précarité professionnelle des salariés AVS et EVS) d’ici la rentrée 2013-2014 nécessite d’alerter les organisations syndicales, élus, organisations politiques… . Du fait en particulier de leur légitime représentativité dans des instances d’état, l’UNEAVS demeure toujours soucieuse de leur coopération et de leur soutien avant d’inviter les salariés AVS (et EVS) à une action revendicative d’envergure. Certaines organisations syndicales prévenues par nos signaux d’alerte commencent à réagir fortement auprès des ministères concernés. Avertie par leur soin, nous en attendons le résultat de leur démarche à travers des instances spécifiques ministérielles où ils peuvent porter spécifiquement notre « parole, nos colères..Si ce n’est pas suffisant, alors,avec leur soutien, nous en appellerons à une manifestation d’envergure dont la forme reste à trouver…

      Un des représentant UNEAVS disait de son passage aux réunions du groupe de travail sur la professionnalisation  » Dans ce groupe, j’ai toujours eu l’impression de me trouver hors du temps et de ramer ferme pour revenir à 2013″. il en apprécie votre « grand MERCI à vous » et à rajouter « c’est bien avec ça de se retrouver vivant dans le monde réel en toute simplicité« .

  11. WAIGNIER Anne-Marie dit :

    Remerciée par l’inspection académique de Créteil, après 6 contrats d’un an en tant qu’AVS, je suis indemnisée par le Rectorat alors que l’on manque d’AVS. Quels gâchis, humain et financier !

    • briand0493 dit :

      Soyez assurée, nous nous habituons pas à ce gâchis humain et financier, à l’absurdité d’un système d’inclusion ordinaire d’ élèves si particulier dans l’éducation nationale qui fait d’un salarié AVS et EVS compétent une simple variable d’ajustement budgétaire à rejeter dès qu’il est devenu parfaitement opérationnel.

Pour tous commentaires, Le n° de département ou votre région académique doit être fourni pour sa prise en compte.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s