Rémunération du personnel AESH CDD/CDI

Observation UNEAVS en date du 28 juillet 2019

La rémunération des AESH en CDI restera erratique, au bon vouloir de l’administration académique.

«  (…) Il vous appartient de définir, en concertation avec les organisations syndicales siégeant en comité technique académique, les modalités de détermination de la rémunération des AESH à l’occasion de leur engagement ou, en cours de contrat, lors du réexamen de leur rémunération (…)

Ceci revient à signifier hypocritement qu’en l’absence de concertation avec les organisations syndicales siégeant en CTA pour définir  les nouvelles modalités de détermination de la rémunération des AESH à compter du 06/06/2019, les rectorats restent libres d’appliquer indéfiniment la rémunération aux AESH en CDD/CDI à minima sur la base de l’indice plancher (son équivalent SMIC).

  • D’autre part, des rectorats  n’avaient déjà aucune considération de la circulaire n°2014-083 du  08/07/2014 relative aux conditions d’emploi des AESH imposant que « (…) Le passage en CDI doit se traduire par le classement à l’indice supérieur à celui qui était détenu au titre du CDD précédent.(…).

Il est désormais donné quitus du non respect  par des rectorats. de cette obligation. Cette dernière est purement et simplement supprimée dans la nouvelle  circulaire n° 2019-090 du 5-6-2019 relative au cadre de gestion des personnels exerçant des missions d’accompagnement d’élèves en situation de handicap (AESH) 

Ceci constitue  une régression des droits des AESH à disposer obligatoirement d’une rémunération en considération de leurs expériences professionnelles acquises sur 6 ans.

1-REFERENCES JURIDIQUES

La circulaire n°2014-083 du  08/07/2014 relative aux conditions d’emploi des AESH indique :

« L’arrêté relatif à la rémunération des AESH détermine l’espace indiciaire à l’intérieur duquel est fixée la rémunération de l’AESH. 

Lors de son premier recrutement en CDD, l’AESH est rémunéré à l’indice plancher, soit l’indice brut 299, majoré 311, correspondant à l’indice actuel de rémunération des AED-AVS.

Le passage en CDI doit se traduire par le classement à l’indice supérieur à celui qui était détenu au titre du CDD précédent.(…) (circulaire abrogée)

Arrêté du 27 juin 2014 relatif à la rémunération des accompagnants des élèves en situation de handicap (…)

« Article 1 Les accompagnants des élèves en situation de handicap bénéficient d’une rémunération qui ne peut être inférieure au traitement indiciaire correspondant au salaire minimum interprofessionnel de croissance, ni supérieure au traitement afférent à l’indice brut 400. (…)

décret n° 86-83 du 17 janvier 1986 relatif aux dispositions générales applicables aux agents contractuels de l’État (Version consolidée au 16 avril 2017)

Grille de référence indiciaire annexée  à la circulaire  n°2019-090 du 5-6-2019 et parue  Bulletin officiel n° 23 du 6-6-2019

circulaire n° 2019-090 du 5-6-2019 relatif au Cadre de gestion des personnels exerçant des missions d’accompagnement d’élèves en situation de handicap (AESH)

2-DETERMINATION DE VOTRE REMUNERATION

En principe

« …La fixation de la rémunération se doit  prendre en considération la responsabilité et/ou la technicité particulière de l’emploi occupé par l’AESH. La prise en compte des fonctions englobe les sujétions attachées à un poste.

…L’autorité administrative se doit prendre comme référence la grille indiciaire de référence AESH auquel correspondent les fonctions exercées, puis opérer des ajustements individuels en fonction du profil des agents, en prenant en compte, notamment des critères que le diplôme ou l’expérience professionnelle.

…La rémunération ne peut en tout état de cause être inférieure au SMIC, Le cas échéant, une indemnité différentielle doit être versée à l’agent afin d’assurer le respect de ce principe…. »

 (Source DGFAP – Guide méthodologique relatif aux dispositions générales applicables aux agents contractuels de l’État – édition 2016)

En pratique

Aucune prise en considération de la responsabilité et/ou de la technicité particulière de l’emploi occupé par l’AESH et….aucun  ajustement individuel en fonction du profil de l’AESH, en prenant en compte, notamment des critères comme le diplôme possédé ou l’expérience professionnelle acquise ne sont respectés par les autorités administratives à ce jour.

 

3-LA GRILLE INDICIAIRE DE REFERENCE AESH

Rappel

« (…) Les agents contractuels ne sont généralement pas « classés » dans des échelles indiciaires. Celles-ci concernent en effet des corps, auxquels n’appartiennent pas les agents contractuels, qui ne sont pas titulaires d’un grade. C’est donc à l’autorité administrative qu’il appartient de fixer le montant de leur rémunération, le cas échéant par référence à un indice, mais sans que l’on puisse considérer qu’ils sont classés dans une grille indiciaire. » (Source DGFAP – Guide méthodologique relatif aux dispositions générales applicables aux agents contractuels de l’État – édition 2016)

Grille de référence des agents contractuels AESH établie le 05/06/ 2019

À chaque échelon est associé un indice brut (IB) qui détermine la position de l’agent AESH  sur l’échelle indiciaire. À chaque indice brut correspond un indice majoré (IM) permettant le calcul de la rémunération, 1er élément essentiel pour le calcul de la rémunération. Cet indice brut (IB) et sa correspondance indice majoré (IM)  sont obligatoirement indiqués sur le contrat de travail.

Observation:Entre le 08/07/2014 et le 05/06/2019, la grille indiciaire de référence a subi des modifications compte tenu que tout agent AESH perçoit une rémunération ne pouvant être inférieure au traitement indiciaire (indice plancher) correspondant au salaire minimum interprofessionnel de croissance (Smic). De 12 échelons existant en 2014, la grille de référence indiciaire AESH a été restreinte à 8 échelons en 2019 !!!!

 

4-CALCUL DE LA REMUNERATION  

Rappel :

À la différence du temps partiel, ce n’est pas l’agent AESH qui a choisi le temps non complet. Le temps complet ou incomplet est imposé indifféremment à l’agent AESH. Il est une caractéristique d’un poste créé spécifiquement pour un (ou plusieurs) élève notifié MDPH d’un établissement scolaire. De même, la durée de ce poste AESH  créé par l’administration ne vaut tant que le besoin d’accompagnement existe pour un (ou plusieurs) élève notifié MDPH d’un établissement scolaire.  Un poste AESH ne constitue pas une dotation à l’école ou à l’établissement scolaire mais un moyen d’accompagnement attaché à un ou plusieurs élèves nommément identifiés dans l’établissement scolaire en application d’un droit à appliquer.

Le temps de travail effectif rémunéré

extrait de modèle de CDD

« Article 4 – La durée annuelle du service de M. Mme…. est fixée à…..heure(s) répartie(s) sur [entre 41 et 45] semaines, incluant la durée du service en présence de l’élève fixée à … heures ainsi que les activités connexes et complémentaires à la réalisation de ces fonctions. »

La durée annuelle du service correspond à la quotité annuelle temps de travail effectif qui sera rémunérée (exemple : 1607h pour un temps complet, 803h pour un temps incomplet).

La quotité temps de travail est transformée en un pourcentage par rapport à un temps complet constituant le 2ème élément pour le calcul de la rémunération.

Formule du pourcentage quotité temps de travail attribué par rapport à un temps complet

Pourcentage quotité temps de travail attribué

= (quotité temps de travail attribué en heure x 100)  / 1607

Pour s’y retrouver ,  tableau de correspondance pourcentage/quotité temps de travail rémunéré

1-le traitement de base

pour connaitre son traitement de base brut

Formule à appliquer

Indice majoré retenu (IM) x 4,686 x pourcentage quotité temps de travail annuel rémunéré

 

Exemple à titre indicatif :

Un AESH dispose d’un indice majoré (IM) de 325. Sa quotité temps de travail attribué est de 803h (soit 50% d’un temps complet)Son traitement de base brut mensuel se calcule ainsi : 325 x 4,686 x 50% = 761, 48 €

pour connaitre son traitement de base net

Formule à appliquer

 Traitement de base brut mensuel x 79,30%

 Les cotisations retirées du traitement indiciaire brut sont décomposées ainsi

  • Retraite : 10,29 % du traitement brut
  • Retraite additionnelle : 5% de l’indemnité de résidence et supplément familial
  • CRDS : 0,5% (sur 98,25% de tous les revenus)
  • CSG : 7,5% (sur 98,25% de tous les revenus)
  • Contribution solidarité : 1% de (traitement brut + indemnité de résidence + supplément familial – pension – RAFP).

Grille indicative des montants possibles de traitement de base

2- le  traitement  annexe (indemnité……) qui se rajoute éventuellement

référence:  Décret n°85-1148 du 24 octobre 1985 modifié relatif à la rémunération des personnels civils et militaires de l’Etat.

Indemnité de résidence

Les modalités d’attribution de l’indemnité de résidence sont fixées par l’article 9 du décret du 24 octobre 1985.
Le montant de l’indemnité auquel a droit un agent public est calculé en appliquant au traitement brut un taux variable selon la zone territoriale dans laquelle est classée la commune où il exerce ses fonctions.
Il existe 3 zones d’indemnité :
•  zone 1, taux à 3 %
•  zone 2, taux à 1 %
•  zone 3, taux à 0 %
Le dernier classement des communes dans les 3 zones a été fixé par circulaire FP/7 n°1996 2B n°00-1235 du 12 mars 2001.
 

Supplément familial de traitement (SFT)

 

Le supplément familial de traitement est un élément de traitement à caractère familial, ouvert en fonction du nombre d’enfants à charge. Il augmente légèrement au 1er février 2017 du fait de l’augmentation de la valeur du point d’indice (+0,6%)

Il comprend un élément fixe et un élément proportionnel :

  • 1 enfant : 2, 29 € brut (soit 1,98 € net)
  • 2 enfants : 10,67 € brut + 3% de la rémunération de base brut
  • 3 enfants : 15,24 € brut + 8% de la rémunération de base brut
  • Par enfant supplémentaire : rajouter 4,57 € + 6% de la rémunération de base brute.

Le supplément familial de traitement ne pouvant cependant être inférieur au supplément familial de traitement afférent à l’indice majoré 449 ou supérieur au supplément familial de traitement afférent à l’indice majoré 717, le tableau indicatif suivant récapitule le SFT auquel un agent AESH peut prétendre.

Attention : Ce tableau est établit pour un CDD ou CDI AESH à temps complet. Pour un CDD ou CDI AESH à temps incomplet, hormis pour un enfant, un calcul sur l’élément proportionnel est établi au prorata de la quotité temps de travail attribué par contrat de travail.

Le remboursement frais de transport Domicile-lieu de travail

référence: Décret n° 2010-676 du 21 juin 2010 instituant une prise en charge partielle du prix des titres d’abonnement correspondant aux déplacements effectués par les agents publics

Article 2 : Font l’objet de la prise en charge partielle (…)
1° Les abonnements multimodaux à nombre de voyages illimité ainsi que les cartes et abonnements annuels, mensuels ou hebdomadaires ou à renouvellement tacite à nombre de voyages illimités ou limités délivrés par la Régie autonome des transports parisiens (RATP), la Société nationale des chemins de fer (SNCF), les entreprises de l’Organisation professionnelle des transports d’Ile-de-France ainsi que par les entreprises de transport public, les régies et les autres personnes mentionnées au II de l’article 7 de la loi du 30 décembre 1982 susvisée ;
2° Les abonnements à un service public de location de vélos.
La prise en charge partielle des abonnements mentionnée au 1° n’est pas cumulable avec celle mentionnée au 2° lorsqu’elle a pour objet de couvrir les mêmes trajets.

Article 3 : L’employeur public prend en charge la moitié du tarif des abonnements mentionnés à l’article 2.La participation de l’employeur public ne peut toutefois excéder un plafond fixé à partir du tarif de l’abonnement annuel permettant d’effectuer le trajet maximum à l’intérieur de la zone de compétence de l’autorité organisatrice des transports de la région Ile-de-France après application d’un coefficient multiplicateur égal à 1,25.

La participation de l’employeur public se fait sur la base du tarif le plus économique pratiqué par les transporteurs.

Pour les abonnements relevant de la compétence de l’autorité organisatrice des transports de la région Ile-de-France, le montant de cette participation est fixée sur la base du tarif annuel.

Cette participation couvre le coût du ou des titres de transport permettant aux agents d’effectuer le trajet dans le temps le plus court entre leur résidence habituelle la plus proche de leur lieu de travail, et leur lieu de travail.

Toutefois, les prises en charge supérieures au plafond mentionné au deuxième alinéa, que les collectivités territoriales et leurs établissements publics administratifs ont mises en place antérieurement à l’entrée en vigueur du présent décret, peuvent être maintenues au profit de l’ensemble de leurs agents.

Article 4 Le montant de la prise en charge partielle du prix des titres d’abonnement est versé mensuellement. Les titres dont la période de validité est annuelle font l’objet d’une prise en charge répartie mensuellement pendant la période d’utilisation.

Article 5 La prise en charge partielle du prix des titres d’abonnement est versée à l’agent sur présentation du ou des justificatifs de transport prévus à l’article 2.
Les agents doivent signaler tout changement de leur situation individuelle de nature à modifier les conditions de la prise en charge.
Pour être admis à la prise en charge partielle, les titres doivent être nominatifs et conformes aux règles de validité définies par les établissements, entreprises et régies mentionnés à l’article 2.

Article 6 La prise en charge partielle des titres de transport est suspendue pendant les périodes de congé de maladie, de congé de longue maladie, de congé de grave maladie, de congé de longue durée, de congé pour maternité ou pour adoption, de congé de paternité, de congé de présence parentale, de congé de formation professionnelle, de congé de formation syndicale, de congé d’accompagnement d’une personne en fin de vie, de congé pris au titre du compte épargne-temps ou de congés bonifiés.
Toutefois, la prise en charge est maintenue jusqu’à la fin du mois au cours duquel débute le congé. Lorsque la reprise du service, à la suite de ces congés, a lieu au cours d’un mois ultérieur, la prise en charge est effectuée pour ce mois entier.

Article 7 Lorsque l’agent exerce ses missions à temps partiel, à temps incomplet ou à temps non complet pour un nombre d’heures égal ou supérieur à la moitié de la durée légale ou réglementaire, il bénéficie de la prise en charge partielle dans les mêmes conditions que s’il travaillait à temps plein.
Lorsque le nombre d’heures travaillées est inférieur à la moitié de la durée légale ou réglementaire, la prise en charge partielle est réduite de moitié par rapport à la situation de l’agent travaillant à temps plein.

Le Remboursement frais de transport entre lieu de travail d’affectation

Référence : circulaire n° 2015-228 du 13-1-2016 relatif à l’ Indemnisation des frais occasionnés par les déplacements temporaires des personnels civils relevant des ministères chargés de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche

Les principes et modalités d’indemnisation suivants :

1) Ordre de mission Tout déplacement effectué pour les besoins du service, quel que soit son objet, doit donner lieu à un ordre de mission validé dans l’application dématérialisée dont relève le déplacement. Une invitation ou une convocation, quelle que soit sa forme (lettre, courriel, téléphone), ne dispense pas de cette validation, accomplie selon cette procédure dématérialisée. (…)

2) Définition de la notion de commune :Aux termes de l’article 2-8° du décret du 3 juillet 2006, constitue une commune, pour l’application de ce décret et de l’arrêté du 20 décembre 2013, toute commune et les communes qui lui sont limitrophes, l’ensemble de ces communes, au sens administratif du terme, devant être desservi par des moyens de transports publics de voyageurs.

Une commune, au sens administratif du terme, non reliée à ses communes limitrophes par des moyens de transport publics de voyageurs (en milieu rural par exemple), constitue en conséquence une commune, pour l’application du décret du 3 juillet 2006 et de l’arrêté du 20 décembre 2013.

Il convient de se référer à ces deux définitions chaque fois qu’il est fait mention de la commune dans la présente circulaire.

3) Définition des notions de résidence 

La résidence administrative correspond au territoire de la commune sur lequel se situe le service où l’agent est affecté.

La résidence familiale ou personnelle de l’agent correspond au territoire de la commune sur lequel se situe le domicile de l’agent

4) Ouverture des droits à indemnisation des frais occasionnés par les déplacements temporaires (missions, stages de formation)

Tout déplacement  accompli par un agent pour assurer son service, hors des communes de sa résidence administrative et de sa résidence familiale, donne lieu à la prise en charge des frais de transport induits par ce déplacement et à l’attribution, le cas échant, d’indemnités destinées à compenser les frais de repas et d’hébergement de l’intéressé  (…) Ces déplacements peuvent également correspondre à des stages ou actions de formation, initiale ou continue, organisés par l’administration ou à son initiative.(…)

Dans la mesure où le fait générateur de l’indemnisation est constitué par le déplacement, pour les besoins du service, hors des communes de résidence administrative et de résidence familiale de l’agent, le trajet pris en compte peut avoir pour origine et/ou pour destination, soit la résidence administrative, soit la commune de résidence familiale. Pour des raisons d’ordre pratique, il est donc possible d’indemniser le parcours effectué par l’agent entre la commune de sa résidence familiale et le lieu du déplacement (11), dès lors qu’il n’exerce aucune fonction, le jour du déplacement, dans la commune de sa résidence administrative. Le choix des résidences à prendre en compte pour l’indemnisation doit s’effectuer avant le départ de l’agent et l’indemnisation doit correspondre au trajet qu’il a effectivement accompli

6) Agents affectés en service partagé entre deux ou plusieurs établissements  situés dans des communes différentes et personnels titulaires assurant des fonctions de remplacement dans un ou plusieurs établissements situés dans une ou plusieurs communes distinctes de celle de leur établissement de rattachement

 Agents affectés en service partagé

Les personnels, titulaires ou non titulaires, employés à temps plein ou à temps partiel, qui complètent leur service dans un ou plusieurs établissements ou écoles situés dans une commune autre que celle de leur résidence administrative, sont indemnisés de leurs frais de transport et de repas pour toute journée durant laquelle ils interviennent ainsi, en totalité ou en partie, hors des communes de leur résidence administrative et de leur résidence familiale, dans les conditions prévues à l’article 14 de l’arrêté du 20 décembre 2013. La résidence administrative de ces personnels affectés en service partagé correspond à la commune d’implantation de l’établissement dans lequel ils assurent la plus grande part de leurs obligations de service, ou, lorsqu’ils exercent leurs fonctions à part égale dans deux établissements, à la commune d’implantation de leur établissement de rattachement administratif. Les agents ainsi affectés en service partagé (et notamment les agents non titulaires) doivent être indemnisés de leurs frais de déplacement, même si la durée de leur affectation en service partagé est inférieure à l’année scolaire. (…)

7) Indemnisation des frais de transport

Deux déplacements successifs vers deux lieux différents peuvent faire l’objet d’un seul ordre de mission ou de deux ordres de mission différents, mais l’indemnisation des frais de transport engagés par l’agent doit correspondre à l’ensemble du trajet qu’il a effectivement accompli et non à un trajet partiel ou plus court qui s’avérerait fictif.

1-Utilisation du véhicule personnel

L’autorisation d’utiliser un véhicule personnel pour les besoins du service est obligatoire dès lors qu’aucun moyen de transport public de voyageurs n’est adapté au déplacement considéré . Dans ce cas, l’indemnisation s’effectue sur la base des indemnités kilométriques (16) ainsi que précisé à l’article 5 de l’arrêté du 20 décembre 2013.

Conformément aux dispositions du même article 5, l’agent qui souhaite utiliser un véhicule personnel pour les besoins du service, pour convenances personnelles, doit néanmoins solliciter l’autorisation préalable de l’autorité qui ordonne le déplacement. Il est indemnisé sur la base du tarif de transport public de voyageurs le moins onéreux.

Dans tous les cas, l’agent qui sollicite l’autorisation d’utiliser un véhicule personnel pour les besoins du service doit avoir souscrit au préalable une police d’assurance garantissant d’une manière illimitée sa responsabilité au titre de tous les dommages qui seraient causés par l’utilisation de son véhicule à des fins professionnelles.

La délivrance de l’autorisation d’utiliser un véhicule personnel pour les besoins du service doit permettre de vérifier que l’ensemble des conditions prévues à l’article 10 du décret du 3 juillet 2006 sont remplies et d’assurer à l’agent, en cas d’accident, les garanties prévues en cas d’accident de trajet.

2-Frais de transport pris en charge dans le cadre des stages de formation

Aux termes de l’article 3 du décret du 3 juillet 2006, l’agent en stage de formation  peut prétendre, dès lors que ce stage amène l’intéressé à se déplacer hors des communes de ses résidences administrative et familiale, à la prise en charge de ses frais de transport. 

Les articles 29 et 30 de l’arrêté du 23 décembre 2013 précisent les conditions de prise en charge de ces frais de transport pour les personnels des ministères chargés de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche.

L’article 29 de cet arrêté dispose en effet que « l’agent appelé à se déplacer pour une action de formation initiale, en dehors des communes de sa résidence administrative et de sa résidence familiale, peut prétendre, au début et à la fin de la ou des période(s) de formation, à la prise en charge d’un aller et retour entre la commune de sa résidence administrative ou de sa résidence familiale et le lieu de la formation ».

L’article 30 de cet arrêté dispose, quant à lui, que « l’agent appelé à se déplacer en dehors des communes de sa résidence administrative et de sa résidence familiale pour une action de formation continue peut prétendre, au début et à la fin de la ou des période(s) de formation, à la prise en charge d’un aller et retour entre la commune de sa résidence administrative ou de sa résidence familiale et le lieu de la formation ».

8) Indemnisation des frais de repas à l’occasion de missions, de remplacement et de stage de formation continue

Tranches horaires ouvrant droit à indemnisation

Ainsi que précisé aux articles 9 et 21 de l’arrêté du 20 décembre 2013, l’indemnité forfaitaire de repas (ou, pour les départements et collectivités d’outre-mer, la fraction d’indemnité forfaitaire destinée à indemniser un repas lorsque l’agent n’engage aucun frais d’hébergement) est versée si l’agent se trouve en mission ou en situation d’intérim ou en stage de formation continue  pendant la totalité de la période comprise entre 11 et 14 heures pour le repas de midi et entre 18 et 21 heures pour le repas du soir. L’intéressé, pour bénéficier d’une telle indemnité, doit donc se trouver hors des communes de ses résidences administrative et familiale pendant la totalité de l’une de ces deux durées.

9) Justificatifs

Les justificatifs sont exigibles pour l’indemnisation des frais de transport autres que ceux correspondant à l’utilisation d’un véhicule personnel (transports publics de voyageurs, taxi, véhicule de location) et pour les frais d’hébergement, dès lors que l’administration n’a pas assuré une prise en charge directe de ces frais.

Le justificatif doit être une facture acquittée et enregistrée dans la comptabilité du prestataire de service.

5-CONDITION D’EVOLUTION DE LA REMUNERATION DE L’AESH

circulaire n° 2019-090 du 5-6-2019 relatif au Cadre de gestion des personnels exerçant des missions d’accompagnement d’élèves en situation de handicap (AESH)

Réexamen de la rémunération

« Le réexamen de l’indice de rémunération de l’AESH doit intervenir au moins tous les trois ans, en lien avec la conduite préalable d’un entretien professionnel. Conformément à l’article 12 du décret du 27 juin 2014 précité, cette évolution doit respecter la grille annexée et ne peut excéder 6 points d’indices majorés sur une période de trois ans.

Il est préconisé de prévoir ce réexamen de la rémunération dès le terme de la première année du contrat.

Lors du renouvellement du contrat, l’AESH doit, a minima, bénéficier du même niveau d’indice que celui qu’il détenait au terme de son précédent contrat. Un réexamen de sa rémunération peut également être envisagé à ce moment-là. »

6-LIRE SON BULLETIN DE SALAIRE

 


833 commentaires pour Rémunération du personnel AESH CDD/CDI

  1. natale16 dit :

    Bonjour,

    Payée par l ogec en contrat cui pec qui prend fin le 31 janvier, rémunérée 848 euros net pour 24h.
    J ai appris qu un lycée établissait les contrats aesh et non la dipate? Ceci étant il me propose un contrat de 22h00 rémunérée 650 euros net, hors je perds 23 % de mon salaire. Puis je refuser et toucher mon chômage?

    Merci beaucoup

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » Puis je refuser et toucher mon chômage? »
      Vous êtes en contrat de travail type Pec-Cui-Cae dont le terme est 31 janvier 2020. Si vous souhaitez sans problème conserver vos droits à indemnisation assedics (ARE) à la fin de ce contrat Pec-Cui-Cae, face à la proposition de CDD AESH formulée que nous cpnvenons injurieuse, la plus pertinente posture est de rester muette, aveugle, sourde et manchot sur vos intentions d’accepter ou non ce CDD AESH jusqu’au 31 janvier 2020.
      Au pire, vous déclarez oralement (surtout pas par écrit) que vous étuderiez sérieusement une proposition d’un CDD AESH si celui ci est à hauteur minimale de 61% d’un temps complet (984 h rémunérés soit 24H/hebdomadaire). Ne rajoutez rien de plus sans écouter les sornettes qu’on ne manquera de vous sortir.
      D’ici le 31 janvier 2020, à défaut de proposition CDD AESH décent,soyez ferme sur cette posture de « muette, aveugle, sourde et manchot ». Ne connaissant pas vos intentions, au 31 janvier 2020, votre employeur actuel n’aura pas d’autre choix que d’acter votre fin de contrat à durée déterminée Pec-Cui-Cae sans prétndre que vous avez refusé un emploi. Aux yeux de pôle emploi, vous conservez vos droits à indemnisation ARE à effet immédiat.

  2. Saby dit :

    Bonjour
    Et merci pour la réponse que m’avez apporté précedemment. J’envisage de faire grève jeudi et voulais savoir combien je perdrais sur mon salaire.
    Merci beaucoup.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « savoir combien je perdrais sur mon salaire. »
      La Circulaire du 30 juillet 2003 encadre la mise en œuvre des retenues sur la rémunération des agents publics de l’Etat en cas de grève. Une journée de grève donne lieu à un retrait d’un trentième sur la rémunération des agents.

  3. Stosik dit :

    Bonjour je ai signer un contrat aesh de 22 heures par mois 906 heures sur 41 semaines a l année mais dans l année scolaire ses 36 semaines est ce que je dois travailler plus d heures pour faire mon faire mes 906 heures merci

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En rpéonse à votre interrogation, « est ce que je dois travailler plus d heures pour faire mon faire mes 906 heures « 
      Vous dispsoez d’un CDD AESH dont la quotité temps de travail réméunéré est de 90-h. Ceci implique que vous devez disposez d’un planning temps de travail décomposé ainsi:
      -un temps de service « fixe » hebdomadaire consacré obligatoirement à l’accompagnement de l’élève (en présence de l’élève) sur 36 semaines : (906/41=)22H/hebdomadaire
      -un temps de service « variable » consacré à des activités annexes, des réunions et particpation à des formations : quota d’heures disponibles 110h
      Pour en savoir plus, sur condition d’emploi ( Temps de travail et planning horaire de travail) , cliquer ICI.

  4. Amelie dit :

    Bonjour, je suis aesh depuis le 19 novembre. Je souhaite connaître svp le montant de mon acompte de novembre. Merci

  5. Khlifi dit :

    Bonjour
    Je voulais avoir un renseignement sur la paie
    Je travaille en tant que AESH mut en CDD 3 ans à 62% et je suis maman de 4 enfants qui ont moins de 6 ans. Quel est le montant de ma paie avec sft? Net elle est de 753,06.
    Merci

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » Quel est le montant de ma paie avec sft? « 
      Pour un CDD AESH à 62% d’un temps complet, votre rémunération brut de base devrait être autour de 945 euros (net : autour de 749 euros net)
      A cela se devrait rajouter la SFT pour 4 enfants (194,10 brut, 151,06 net).
      Il semble bien que la SFT ne vous soit pas versé.
      A savoir
      Le SFT n’est versé que si vous en faites la demande explicite. Cette demande se fait auprès de votre service gestionnaire (DSDEN, DPE, DRH…) qui adressera les formulaires adaptés et la liste des pièces justificatives. Elle doit être faite à la naissance des enfants, en cas de changement de situation familiale ou de changement de service gestionnaire (changement de départements (1er degré), d’académie… ).
      Le SFT peut être versé du mois suivant la naissance jusqu’au mois précédant les 20 ans de l’enfant.

      Une demande peut être faite à l’importe quel moment de l’année. Les délais imposés éventuellement par les administrations peuvent retarder les versement, mais pas remettre en cause vos droits.
      Conformément au principe de déchéance quadriennale, il est possible de faire une demande sur les 4 années pleines qui précèdent où vous étiez en CDD AESH. Par exemple, pour une demande formulée en 2019, vous pouvez demander un rappel sur les années 2013 à 2018 (comprise) mais pas avant.

  6. Clair dit :

    Bonsoir,

    J’ai besoin qu’on m’aide. qu’on m’éclaire.
    Je suis en CDI 70% pour 1125h/an sur 39 semaines. J’ai toujours fait 24h d’accompagnement élèves et restait a dispo 4h pour ESS, concertations et réunions. Depuis le passage du PIAL on me demande de faire 26h d’accompagnement. Est ce normal ? J’ai recherché les informations mais rien ne me donne la quotité correspondante aux heures d’accompagnement et heures invisibles. Je sais qu’un 75% correspond à 1205h/an soit 31h hebdomadaire soit 27h d’accompagnement et 4 heures à la disposition de la DASEN.

    Clairement je voudrais savoir combien d’heures exactes je dois faire en accompagnant élèves.

    Merci par avance pour vos réponses.

    Clair.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » Est ce normal ? « 
      Vous disposez d’un CDD à 70 % d’un temps complet, soit, 1125h temps de travail rémunéré. Votre temps de service se doit être décomposé ainsi
      -un temps de service « fixe » hebdomadaire consacré obligatoirement à l’accompagnement de l’élève (en présence de l’élève) sur 36 semaines : (1125/41=)27h30/hebdomadaire
      -un temps de service « variable » consacré à des activités annexes, des réunions et participation à des formations ; quota gloabl d’heures: 140h

      Pour en savoir plus sur « condition d’emploi ( Temps de travail et planning horaire de travail) », cliquer ICI

  7. Saby dit :

    Bonsoir
    Je viens de recevoir un avenant à mon contrat aesh. C’est un contrat de 1092 h pour une quotité de 68% sur 41 semaines. Pourriez-vous m’indiquer à combien d’heures cela correspond et quel sera mon salaire?
    Cordialement.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Pourriez-vous m’indiquer à combien d’heures cela correspond ? »
      Nous pensons plutôt que vous voulez savoir à quoi vous devez vous attendre pour votre planning horaire hebdomadaire
      Vous disposez d’un CDD dont la quotité temps de travail rémunéré est fixé à 1092h et votre temps de service se doit être décomposé ainsi
      -un temps de service « fixe » consacré obligatoirement à l’accompagnement de l’élève (en pérsence de l’élève) sur 36 semaines, soit 1092/41 = 26h37/hebdomadaire
      -un temps de service « variable » consacré à des activités annexes, des réunions ou particpation à des formations : quota d’heures de 189h.
      Pour en savoir plus, cliquer ICI.

      En réponse à votre interrogation, « quel sera mon salaire? »
      Votre rémunération brute de base sera autour de 1036 euros (autour de 820 euros net).

  8. Mancois dit :

    Bonjour
    En poste en tant qu’AED dans un lycée depuis 3 ans, je voulais savoir si ces année d’AED peuvent être prises en compte pour le calcul de mon indice et du coup pour mon salaire.
    Merci de votre réponse

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « savoir si ces année d’AED peuvent être prises en compte pour le calcul de mon indice et du coup pour mon salaire. »
      Les années passées au titre de fonctions AED ne sont pas comptablisées au titre d’ancienneté aux fonctions AESH.

  9. Bryja dit :

    Bonjour
    Je me permets de vous contacter car j’ai un problème. Je suis sur le contrat AESH des 3 ans (signé 03/09/2019) pour 62%
    Actuellement je suis en arrêt car j’avais un accident travail trajet ( pas responsable)
    Ma question est suivante :
    Qui gère mon dossier médical ? L’employeur ou CPAM. A qui doit-je adresser mes arrêtes maladie ?
    Merci d’avance pour votre réponse
    Bien cordialement

  10. Elies dit :

    Bonjour,
    Je suis AESH en CDI, pour une durée annuelle de 1285 heures sur 39 semaines avec une rémunération afférente à l’indice brut 339 (majoré 320).
    Je travaille 32 heures par semaine. Combien devrais-je être payé?
    Une deuxième question: cela fait plusieurs année que j’exerce, est ce que mon salaire augementera avec l’experience?

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Combien devrais-je être payé? »
      un CDI AESH fixée sur la base d’une durée annuelle rémunérée de 1285h, correspond à 80% d’un temps complet. Votre rémunération brute de base se devrait être de 1248 euros brut (net : 1000 euros en viron) pour un indice majoré 330 (et non 320 qui est inexistant à ce jour). Si vous constatez une anomalie sur vos bulletins de salaire, nous vous invitons à prendre contact avec une orgabisation syndicale pour ontenir des éclaircissemnts.

      En réponse à votre interrogation, « cela fait plusieurs année que j’exerce, est ce que mon salaire augementera avec l’experience? »
      Si vous avez bien parcouru attentivement la page « Rémunération du personnel AESH CDD/CDI« , vous aurez pu constater que les textes prévoient bien un réexamen de la rémunération en fonction de l’expérience acquise mais que vous n’en constatez pas l’effectivité à votre niveau sur le terrain comme d’autes collègues AESH.

      • eliest13 dit :

        Merci de votre reponse. Que peut on faire pour un reexamen du salaire ? J ai vu qu une circulaire donnait la possibilité d’augmenter le salaire selon le niveau d etudes, d experience et de notre evaluation professionnelle. Peut on s appuyer dessus pour demander une augmentation ? Peut on aussi demander a avoir un entretien professionnel avec l’inspection académique pour au moins en discuter ? A quel interlocuteur s adresser ? Merci encore

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à vos interrogations, « que peut on faire pour un reexamen du salaire ? » et suivante  » J ai vu qu une circulaire donnait la possibilité d’augmenter le salaire selon le niveau d etudes, d experience et de notre evaluation professionnelle. Peut on s appuyer dessus pour demander une augmentation ? » et suivante «  Peut on aussi demander a avoir un entretien professionnel avec l’inspection académique pour au moins en discuter ? » et suivante « A quel interlocuteur s adresser ? »
          les seuls moments où vous pouvez évoquer avec votre employeur du réexamenr de votre réméurénation reste durant l’entretien professionnel triennal.
          Pour en savoir plus, cliquer ICI.

  11. Marie dit :

    Bonjour,
    Je viens signer un contrat où il est mentionné « la durée annuelle de service est fixée à 964h répartie sur 41 semaines incluant la durée du service en présence de l’élève fixée à 964h ainsi que les activités connexes et complémentaires à la réalisation de ces fonctions ».
    Sur place, je suis avec 3 élèves en aide mutualisée, j’ai reçu une affectation à 3x8h.
    Concrètement combien d’heures par semaine dois-je réaliser 23h30 ou 24h ?
    Merci de votre réponse
    dept37

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Concrètement combien d’heures par semaine dois-je réaliser 23h30 ou 24h ? »
      Vous disposez d’un CDD AESH dont la quotité temps de travail rémunéré a été fixé à 964h. En application de la circulaire n° 2019-090 du 5-6-2019 relatif au Cadre de gestion des personnels exerçant des missions d’accompagnement d’élèves en situation de handicap (AESH), votre temps de travail se doit être décomposé ainsi
      -un temps de service hebdomadaire « fixe » obligatoire coonsacré à l’accompagnement de l’élève sur 36 semaines : (964/41=) 23h30 (et non 24h)
      -un temps de service « variable » consacré à des activités annexes, réunions et participation à des formations : quota d’heures gloablaes 23h30 x 5= 117h30

      Pour mémoire: effectuer un temps de service « fixe » obliagfatoire consacré à l’accommpagnement d’élève de 24h est équivalent à un CDD AESH rémunéré à hauteur de 984h. Vous pouvez sainement estimer qu’avec 964h rémunérées des clopinettes, vous n’êtes pas tenu de faire de surcroit du bénévolat pour 20h exigées supplémentaires.

  12. chanola72 dit :

    bonjour,
    je suis aesh en cdi dans le 72. En septembre, on m’annonce que ma quotité passe de 98 à 100% et j’en suis ravie, sauf que depuis mon salaire reste inchangé.
    L’avenant a pourtant été signé puis retourné et j’ai obtenu le double. J’ai contacté le rectorat deux fois, la première excuse fut de me dire qu’ils avaient eu l’avenant trop tard pour la mise en place de la paie: ok.
    et ce mois-ci, on me parle d’un beug informatique… que dois-je faire? j’ai bien envie de ne faire que les heures correspondant à ma paye! je paye des frais de garde en attendant… c’est illégal et cette situation ne fait que nous précariser d’avantage!
    merci de votre réponse…

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « que dois-je faire? »
      Vous disposez d’un CDI à 100% d’un temps complet. A partir de la date de réalisation de ce CDI modifié par avenant, votre employeur est tenu de vous appliquer la rémunértaion y afférente. Si vous constatez un retard dans le versement de salaire (indu dû par l’employeur),Il vous faut savoir qu’il est possible d’obtenir le paiement d’intérêts sur les sommes dues mais que cette possibilité dépend de la rapidité de votre réaction.
      Pour en savoir plus, cliquer ICI.

  13. bestiolevanessa dit :

    Bonjour

    Je me permets de vous demander un conseil.
    On m’a appelé mi octobre pour un contrat de 24h. J’ai rencontré le directeur de l’école où j’ai été affectée dans la foulée. On a établi mon emploi du temps en fonction des 24h.
    J’ai signé mon contrat AESH fin octobre. En regardant de près, j’ai vu que je devais effectuer 964h sur 41 semaines. Dont 964h avec l’enfant pour lequel j’ai été embauchée.

    En faisant le calcul d’heures par semaine je tombe sur 23h30 environ.

    J’en ai parlé avec le directeur de mon école d’affectation qui n’a rien compris. Il a appelé la DSDEN de mon département. Ils lui ont dit que la demi-heure était pour des réunions éventuelles.
    Je suis allée dans les locaux où j’ai signé mon contrat, service AESH, et la personne n’a pas su me répondre. Elle est partie se renseigner et m’a dit aussi que c’était pour des réunions ou sorties scolaires.

    Il me semblait que ces heures étaient dans les 100h et quelques où on doit être dispo en cas de besoin ?

    Ai-je raison de vouloir effectuer 23h30 vu mon contrat? Sur quoi m’appuyer pour leur faire entendre raison si je ne me trompe pas?

    Merci d’avance

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Ai-je raison de vouloir effectuer 23h30 vu mon contrat? » et suivante « Sur quoi m’appuyer pour leur faire entendre raison si je ne me trompe pas? »
      Si vous disposez d’un contrat de travail dont la quotité temps de travail rémunéré a été fixée à 964h, alors votre planning horaire temps de travail se doit bien être décomposé ainsi :
      -temps de service hebdomadaire « fixe » oblgatoire consacré l’accompagnement de l’élève sur 36 semaines : (964/41=)23H30
      -temps de service « variable » consacré à des activités connexes, réunions et particpation à des formations : quota gloabal d’heures de 117h30
      Pour vous permettre de prendre appui sur des etxtes réglementaires existants, nous vous invitons à consulter la page consacrée à « condition d’emploi ( Temps de travail et planning horaire de travail) » en cliquant ICI.

      • bestiolevanessa dit :

        Bonjour

        Merci pour votre réponse.

        J’ai demandé à une tierce personne lors de la 1ere journée de formation reçue hier.
        Elle m’a dit que le découpage des 964h était compliqué vu que calculé sur 41h alors que je suis avec l’enfant sur 36 semaines. Mais que je devais effectuer les 24h pour « rattraper les 5 semaines où je ne l’ai pas ».
        Je sens que ça va passer à l’as. 3 interlocuteurs différents et tous disent pareil. J’ai beau savoir que je dois faire que 23h30, je n’ai aucun pouvoir de leur faire comprendre.

        Merci de m’avoir conforté sur mon idée.

        Bonne journée

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à un passage de votre commentaire « Elle m’a dit que le découpage des 964h était compliqué vu que calculé sur 41h alors que je suis avec l’enfant sur 36 semaines. Mais que je devais effectuer les 24h pour « rattraper les 5 semaines où je ne l’ai pas ». »
          Comme explication de votre interlocuteur ou les « , cela reste alambiqué un poil. Nous pensons plutôt qu’ils sont dans une posture de jeu pervers cosnistant à vous prendre pour une imbécile
          *
          Pour mémoire simple à rappeler à cet interlocuteur académiques ou les 3
          Effectuer un temps de service « fixe » obligatoire consacré à l’accommpagnement d’élève de 24h est équivalent à un CDD AESH rémunéré à hauteur de 984h. Vous pouvez sainement estimer qu’avec 964h rémunérées des clopinettes, vous ne vous estimez pas tenu de faire du bénévolat pour 20h exigées supplémentaires.
          Rajoutez donc à vos interlocuteurs que cela n’a pas l’air compliqué pour eux de raboter sans vergogne sur votre rémunération à raison de 1/2 heures hebdomadairee et que cela tout l’air de l’extorsion illégale sur votre dos.

  14. Madame, Monsieur
    Je voudrais savoir vu que j’ai une carte Navigo de transport .
    Je bénéficie du passe Navigo solidarité avec réduction .
    Mon travail est AESH dans une école.
    Mon employeur ne me rembourse pas ma carte de transport, est ce normal ?
    Je vous remercie de votre réponse.
    Cordialement

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Mon employeur ne me rembourse pas ma carte de transport, est ce normal ? »
      Non. Sur la page consacrée à  » Rémunération du personnel AESH CDD/CDI » consultéble en cliquant ICI, un chapitre relatif au  » remboursement frais de transport Domicile-lieu de travail » détaille les conditions de remboursement.
      A savoir, le remboursement n’est pas automatique, il est nécessaire d’en effectuer la demande avec le formulaire ad Hoc disponible auprès des services académiques.

  15. Hélène dit :

    Bonsoir,
    j’ai travaillé deux ans comme AESH sous CDD renouvelable. En août 2018 je ne l’ai pas renouvelé pour reprendre des études. J’ai signé un nouveau CDD cette semaine, or je suis enceinte et mon congé maternité est fixé au début de 2020. Les deux ans déjà effectués peuvent-ils compter au titre de l’ancienneté pour la prise en charge de mon congé (a priori il faut 6 mois minimum, or avec ce nouveau contrat je ne les aurai pas).
    Je vous remercie.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » Les deux ans déjà effectués peuvent-ils compter au titre de l’ancienneté pour la prise en charge de mon congé ? »
      L’article 15 du Décret n° 86-83 du 17 janvier 1986 relatif aux dispositions générales applicables aux agents contractuels de l’Etat précise :
      « L’agent non titulaire en activité a droit, après six mois de service, à un congé de maternité, de paternité ou d’adoption rémunéré, d’une durée égale à celle fixée par la législation sur la sécurité sociale. Pendant toute la durée de ce congé, l’intéressé perçoit son plein traitement. »
      Concrètement, pour disposer d’un plein traitement, il faut avoir effectuer un minimum de 6 mois de temps de service effectif en poste avant la date de prise de congé de maternité.
      Si votre temps de service sous CDD a démarré le 01/09/2019, le droit à plein traitement pour un congé maladie est effectif à compter du 01/03/2020

  16. Mona dit :

    AESH sur Paris
    Est qu’il faut toujours suivre les consignes de l’enseignant
    Je trouve parfois que le travail donné ne peut être accompli vu la fatigabilité et vu que les automatismes ne sont pa acquis
    Je propose à l’enseignant de réduire peut être le travail que je reformule et j’aère mais l’enseignant n’adhère pas
    J’ai fait des fiches explicatives pour l’enfant sur les leçons données mais s
    Mais ne sont pas les bienvenues mes fiches ces dites fiches c’est inspiré des ressources que le professeur ressources nous a conseillés pendant une formation
    J’aimerais avoir une réponse : où d’arrête mes prises d’initiative s par rapport au professeur des écoles ?
    Merci de me répondre .

    Comment faire pour se faire entendre

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « où s’arrête mes prises d’initiative s par rapport au professeur des écoles ? »
      Dans le cadre d’un accompagnement d’un élève, vous restez sous la responsabilité de l’enseignant dans le cadre des activités pédagogiques mises en place. Les limites de vos observations sur le comportement de l’élève face à ses apprentissages et/ou prises d’initiatives sont conditionnées par ce que l’enseignant, dans un esprit de coopération veut bien vous accorder.
      Et, il ne faut pas se faire d’illusion. La coopération AESH et enseignant peut être très délicate, difficile, voire impossible à mettre en place. Il faut du temps pour se faire confiance mutuellement entre un AESH et un enseignant. Tout est une question de savoir reconnaître sa place, mutuellement : lenseignant qui enseigne, l’AESH qui accompagne mais ne saurait être substitut de l’enseignant.
      Pour un agent AESH, le plus simple pour que la confiance dans la coopération s’installe progressivement, reste de laisser l’enseignent venir à vous quand une difficulté d’apprentissage de l’élève survient.
      Signaler à l’enseignant ainsi la difficulté de l’élève dans un apprentissage, une consigne donnée sans intervenir, c’est déjà faire reconnaître à l’élève la place de l’enseignant et redonner à l’enseignant sa place, celle d’enseignant apte à intervenir lui même auprès de l’élève ou de reformuler la consigne.
      En maintenant cette ligne de conduite, la coopération peut s’installer en intelligence sur des bonnes bases.

  17. greslin dit :

    bonjour, je suis actuellement en CUI 20h jusqu’en février prochain.? j’ai repris des études par correspondance qui me donnent énormément de travail personnel. C’est la raison pour laquelle je voudrais rester pour 2020 en CUI 20h. 20h car Il faut que je garde un maximum de temps pour travailler chez moi et CUI car je gagnerais moins si je passais AEHS 20h. Pensez vous que ce soit possible? peuvent-ils me forcer à passer en AESH ? Pole emploi me dit qu’ils ne savent pas !
    autre question : est ce que j’ai droit à des jours de préparation avant les examens et est ce que je vais être payée pour mes absences d’examens? merci
    département 95

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Pensez vous que ce soit possible? » et suivante « peuvent-ils me forcer à passer en AESH ? »
      Le terme final de votre contrat Pec-Cui-Cae étant fixé en février 2020, il vous faut envisager qu’il ne pourra pas faire l’objet d’un renouvellement par votre employeur actuel. Les emplois AVS sous contrat Pec-Cui-Cae sont voués à disparaître définitivement d’ici fin juin 2020.
      En revanche, avant le terme de votre contrat Pec-CUi-Cae, la DDDEN via service IA ASH peut souhaiter vous conserver en poste AESH. Dés lors, Un contrat AESH (type CDD droit public) pourra vous être proposé.
      Pour que cela rentre dans vos souhaits de conserver votre disponibilité pour vos études, le CDD AESH se devra reprendre les dispositions temps de travail hebdomadaire (20h/hebdomadaire). Ce qui doit correspondre à un CDD AESH dont la durée annuelle serait de 820h, soit un un CDD à 50% d’un temps complet.
      Une proposition de CCD AESH reste une proposition et ne peut vous être imposée. Vous avez donc le choix de refuser la proposition de CDD AESH si elle ne reprend pas les condition temps de travail hebdomadaire (20h/hebdomadaire) souhaitées.

      En réponse à votre interrogation, « est ce que j’ai droit à des jours de préparation avant les examens et est ce que je vais être payée pour mes absences d’examens?  »
      Le droit de formation (60h) est une obligation que votre employeur se doit respecter et s’effectue sur temps de travail? De fait, votre employeur se doit au maximum favoriser votre projet professionnel en vous accordant, sur votre demande, les autorisations d’absence (avec maintien de votre rémunération) nécessaire pour la préparation d’examen et leur passage. Ces autorisations d’absence sont donc à négocier avec votre employeur (celui qui est marqué dans votre contrat de travail).
      Bon courage.

  18. Janenem dit :

    Bonjour. AESH 29 depuis 1 an. J’ai reçu mon contrat CDD pour 3 ans fin aout 2019. Donc, je suis en contrat CDD jusqu’au 31 aout 2022. Voici ma question : dans 3 ans, j’aurais 4 ans d’ancienneté comme AESH car 1an + 3 ans. Est-ce que la 1ère année comptera dans les 6 ans pour le CDI ? Ou est-ce qu’il faut compter qu’à partir du 1/09/2019 ? Merci pour votre réponse.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Est-ce que la 1ère année comptera dans les 6 ans pour le CDI ? » et suivante «  Ou est-ce qu’il faut compter qu’à partir du 1/09/2019 ? »
      Pour le passage au CDI AESH, la prise de votre ancienneté débutera à partir de la date début de votre contrat initial (le premier).

  19. DE CONINCK dit :

    Bonjour, dep24, il est possible que prochainement notre collège obtienne des heures supplémentaires pour les AESH. Est-il possible de faire passer les contrats de 2 des aesh à 62%. Est-ce que le contrat à 62% existe? Ou faut-il être soit à 50%, soit à 75%
    Merci

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Est-il possible de faire passer les contrats de 2 des aesh à 62%. » et suivante  » Est-ce que le contrat à 62% existe? » et suivante  » Ou faut-il être soit à 50%, soit à 75% »
      Tout agent AESH en CDD ou en CDI peut se voir proposer une proposition de modification de la durée annuelle de temps de travail en baisse comme en hausse (avec rémunération en conséquence) par son employeur. Le principal critère d’appréciation de modification de cette durée annuelle reste dicté par les besoins en heure d’accompagnement (en hausse ou en baisse) des élèves bénéficiant d’un accompagnement AESH par notification MDPH.
      Les contrats des agents AESH varient d’un CDD/CDI à 35% d’un temps complet (minimum constaté) à un 100%d’un temps complet (0,5 % des 120 000 agents AESH actuellement en poste). La moyenne constatée reste des CDD à 60% d’un temps complet, avec une forte hausse en rentrée scolaire 2019 pour des CDD à 50% d’un temps complet.

  20. Anceau dit :

    Bonjour,
    Je suis aesh en lycee dans le 95 depuis 2009 et maintenant en cdi depuis 4 ans. Mon contrat était à 80% avec 33 heures sur 39 semaines. Au mois d’août j’ai reçu un avenant stipulant que j’étais à 80% avec 36 heures sur 41 semaines. Je ne comprends rien. Pour moi ça n’a pas de sens ce n’est plus 80%. Je n’arrive a joindre personne au tel. D’autre part ma feuille de payes du mois de septembre n’a pas changé aucune augmentation. Est ce normal?
    Merci!

  21. edith fardao dit :

    Bonjour,suite à deux années en tant qu’AVS, je suis devenue AESH( dans le 19) depuis le 30 aout 2019 donc toujours pas payée! Ma question est : Les temps de récréation sont-ils comptabilisés dans le temps de travail ? Je suis dans un collège/lycée , et effectue des plages horaires tel que : 8h00/12h30. A 10h00 il y a 20 min de récré . Mon chef d’établissement décompte ces fameuses 20min. Ce qui me fait 2h de plus par semaine au sein de l’établissement . Je tiens à préciser que les élèves que j’accompagne n’ont pas notification pour la récréation . Merci de m’informer car je ne trouve aucune réponse limpide .

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Les temps de récréation sont-ils comptabilisés dans le temps de travail ? « 
      Le temps de récréation est un temps d’activité scolaire (pause) accordé aux élèves pris sur les heures globales d’enseignement scolaire.
      Article D321-12 du code de l’éducation
      La surveillance des élèves durant les heures d’activité scolaire doit être continue et leur sécurité doit être constamment assurée en tenant compte de l’état de la distribution des locaux et du matériel scolaires et de la nature des activités proposées.

      Dans la mesure où vous êtes toujours tenu au devoir de vigilance pour assure la sécurité de l’élève dont vous assurez l’accompagnement pendant ce temps scolaire, et que vous restez à disposition du chef d’établissement scolaire ou des enseignants pour intervenir au besoin auprès de l’élève durant un temps de récréation, cela de facto du temps de travail effectif à comptabiliser dans votre planning horaire hebdomadaire temps de travail.
      Si votre chef d’établissement scolaire ne partage pas votre point de vue, vous avez le droit et le devoir de faire appel à votre employeur (DDEN) cet état de fait et en signalant au besoin, sans rire, que votre chef d(établissement scolaire, transformé en horloge universel humaine, envisage sérieusement de retenir sur votre planning horaire de travail les arrêts pour pause pipi, pause hygiènes corporelles, temps d’éternuement, de rêverie ou de lassitude, de montée et descente d’escalier, déplacement inter-cours, temps de parole….

  22. VEERAGADOO dit :

    Bonjour,
    Je suis AESH en CDI en collège.
    Est-ce que le chef d’établissement peut me demander de surveiller un examen (exemple brevet blanc) alors que les élèves que j’accompagne sont présent dans l’établissement ?
    Suis-je obligé de participé à l’aide aux devoirs si les élèves que j’accompagne ne font pas partie ? Est-ce que le chef d’établissement peut me demander d’aider d’autres élèves qui n’ont pas de notification MDPH ?
    Merci pour vos réponses.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Est-ce que le chef d’établissement peut me demander de surveiller un examen (exemple brevet blanc) alors que les élèves que j’accompagne sont présent dans l’établissement ? »
      Pour faire court
      Non si les élèves dont vous assurez l’accompagnement ne participent pas à cet examen. Oui, il peut vous être demandé lors d’un examen blanc d’assurer votre fonction AESH auprès d’un élève, notifié MDPH, bénéficiant d’un accompagnement AESH pour les examens. En principe, lors de cet examen, l’accompagnement reste encadré et fait l’objet d’un accord avec le rectorat.

      Maintenant, un examen blanc organisé sous seule responsabilité du chef d’établissement scolaire ne suspend pas les cours d’enseignement des élèves présents dans l’établissement. S’il vous est demandé d’assurer une surveillance (couloir ou conjointement en salle d’examen avec un enseignant), c’est par défaut de personnel enseignant ou vie scolaire (AED) pour assurer le bon déroulement de l’examen.
      Nous comprenons les collègues qui voudraient bien dire non mais qui se résolvent à dire oui en pestant pffffffffff.

      En réponse à votre interrogation,  » Suis-je obligé de participé à l’aide aux devoirs si les élèves que j’accompagne ne font pas partie ? » et suivante  » Est-ce que le chef d’établissement peut me demander d’aider d’autres élèves qui n’ont pas de notification MDPH ? »
      L’activité aide au devoir relève de l’activité sur temps péri-scolaire. Il ne peut vous être imposé la réalisation de temps de service (y compris par détournement du quota d’heures variables) sur temps péri-scolaire avec un accompagnement d’un élève notifié MDPH et encore moins pour des élèves ne disposant pas de notification MDPH pour un accompagnement.
      Rappel
      La loi du 11/02/20052 dispose que la seule autorité compétente à reconnaître une situation de handicap est la CDAPH (commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées) après évaluation par une instance interne : l’équipe pluridisciplinaire d’évaluation (EPE). Un projet personnalisé de scolarisation (PPS) est, si besoin, élaboré par cette même instance.
      Anticiper un accompagnement reviendrait à se substituer à l’instance légale (CDAPH) dans la reconnaissance de la situation de handicap de l’élève concerné et de son besoin d’accompagnement. De fait la mise en oeuvre par le chef d’établissement scolaire de l’accompagnement d’élève pour lequel une aide n’a pas été reconnue nécessaire par la CDPAPH est strictement illégale.

      • ra-vee dit :

        Merci beaucoup pour votre réponse bien détaillée, y a-t-il des textes de loi précisant votre réponse, pour le cas ou la principale du collège ne sois pas d’accord avec moi. Merci

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation,  » y a-t-il des textes de loi précisant votre réponse, pour le cas ou la principale du collège ne sois pas d’accord avec moi. « 
          Il vous suffit d’aller sur le site du MEN consacré  » temps d’étude accompagnée pour réaliser les devoirs »
          Il est précisé très clairement
          Qui assure l’encadrement des élèves ?

          Organiser le programme Devoirs faits suppose que les collèges puissent s’appuyer sur :
          -les instances et les acteurs de l’établissement
          -des acteurs extérieurs susceptibles d’intervenir dans l’établissement
          Chaque établissement met en place « Devoirs faits » avec les personnels ressources qu’il peut mobiliser. Le chef d’établissement organise les services des différents intervenants avec l’appui du conseil pédagogique, et assisté, le cas échéant, du coordonnateur du programme. Les différents professionnels de l’établissement peuvent contribuer, en fonction de leurs spécificités, à accompagner au mieux les élèves dans leur cheminement. Devoirs faits est pris en charge sur la base du volontariat par :
          -les professeurs et professeurs documentalistes
          -les conseillers principaux d’éducation (CPE)
          -les assistants d’éducation
          -des associations agréées qui interviennent dans le domaine de l’aide aux devoirs
          -les volontaires du service civique

          Il n’est pas noté que cela fait partie des tâches obligatoires à accomplir par un agent AESH.

  23. Lara dit :

    Bonjour
    Je suis nouvelle AESH dans un lycée agricole (dépendant du ministère de l’agriculture) je suis à 60% et effectue 24h43 par semaine dont 12h avec un élève et 12h avec un professeur en situation de handicap. Pouvez-vous me confirmer que la durée hebdommadaire est bien de 24h43 pour un poste a 60% ? Car en vue des 43mn qui reste à effectuer au sein de l’établissement, il m’a été dit par mon employeur que je devais effectuer ces 43mn par semaine en administratif (de ce fait, hors cadre de mes fonctions)
    Merci par avance

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Pouvez-vous me confirmer que la durée hebdommadaire est bien de 24h43 pour un poste a 60% ? « 
      Nous ne confirmons pas.
      Par note de service DGER/SDPFE/2019-616du ministère de l’agriculture en date du 28/08/2019 et applicable à compter du 01/09/2019, un nouveau mode de calcul de votre temps de travail à accomplir se doit vous être appliqué.
      Vous disposez d’un CDD AESH à 60% d’un temps complet. Ceci correspond à une durée annuelle de temps de travail rémunéré de 964h qui se devra être décomposé ainsi
      -un temps de service « fixe » sur 36 semaines consacré obligatoirement à l’accompagnement de l’élève (en présence de l’élève) : 964/41 = 23h30 hebdomadaire
      -un temps de service ‘variable » consacrée à des activités connexes, réunions et participation à des formations: quota d’heures de 117h30

      La note ministérielle reste très évasive sur le temps de service « variable » se contentant d’indiquer :
      « Les semaines en sus des 36 semaines de temps scolaire permettent de tenir compte des missions que l’AESH effectue en lien avec l’exercice de ses fonctions en dehors du temps scolaire.
      Les heures d’accompagnement hors temps de classe sont réparties sur l’année scolaire en accord avec l’AESH et en lien avec l’équipe éducative qui suit l’élève.
      Mais ce qui demeure très clair c’est que
      1-toutes les missions à effectuer au sein d’un établissement scolaire se doivent être en lien avec vos fonctions AESH. Ce qui d’emblée qu’il vous soit imposé des tâches administratives en rapport avec un service administratif ou vie scolaire.
      2- votre accord préalable doit être requis pour des missions d’accompagnement hors temps scolaire de l’élève.

  24. Nathalie Gonzalez dit :

    Bonjour,
    Je voudrais avoir une confirmation :
    Les sorties scolaires font bien partie du temps « variable ». Donc je suppose qu il faut tenir un tableau excel pour effectuer nous même les mises à jour?

    Merci beaucoup

    Nathalie

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Les sorties scolaires font bien partie du temps « variable ». Donc je suppose qu il faut tenir un tableau excel pour effectuer nous même les mises à jour? »
      Nous ne considérons pas que les temps de sorties scolaires soient à considérer comme des temps de service « variable ». Il s’agit toujours d’accompagner un élève (en sa présence ) hors lieu scolaire en lieu et place de son cours. Pour un chef d’établissement scolaire/ employeur rectorat, à considérer les heures de sorties scolaires comme du temps de service « variable » est un moyen très commode de ne pas les avoir à comptabiliser les heures supplémentaires réalisées hors temps de travail « fixe à accomplir sur cette sortie)comme heures supplémentaires à rémunérer ou à rattraper.

      Mieux vaut disposer d’un tableau excel personnel pour mettre à jour ses heures de travail variables accomplies au fur à mesure.

  25. Lydie dit :

    Bonjour, je suis aesh dans le 77 en cdi en 75 % depuis 2015. Je suis toujours indice 2. Je voudrais savoir quels sont les démarches pour avancer dans les indices.
    Est ce que cela se fait automatiquement. Merci pour l’explication.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « savoir quels sont les démarches pour avancer dans les indices. » et suivante « Est ce que cela se fait automatiquement ? »
      Pour être succinct : Le passage à un indice supérieur n’est pas automatique. Vous n’avez pas de démarche à effectuer pour obtenir le passage à un indice supérieur. C’est lors de l’entretien professionnel organisé au moins tous les trois ans que le réexamen de votre rémunération peut être abordé.(pour en savoir plus, cliquer ICI)

  26. Janenem dit :

    Bonjour, AESH CDD 62% dans le 29. Je réside à 15kms du lycée où j’exerce, ce qui fait exploser mon maigre budget en frais carburant notamment, d’autant plus qu’à cela s’ajoute un planning gruyère…. Comment et à qui s’adresser pour demander une affectation plus proche de mon domicile ? Merci

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Comment et à qui s’adresser pour demander une affectation plus proche de mon domicile ? « 
      La seule possibilité reste d’adresser un courrier auprès de la DDEN 29 (via service IA ASH) où vous exprimez le souhait de bénéficier une affectation en poste AESH dans un nouvel établissement scolaire plus compatible avec vos contraintes personnelles, familiales et financières. Vous justifiez votre demande en expliquant les contraintes actuelles de travail (frais de déplacement onéreux incompatible avec votre faible rémunération – donnez le montant net de votre rémunération et planning horaire hebdomadaire à trous vous imposant des mises à disposition non prises en compte comme temps de travail effectif).
      Il faut simplement savoir que légalement votre employeur n’est pas tenu de tenir compte de votre demande de changement d’affectation et en cas de refus, il n’est pas tenu de s’en justifier.

  27. CO dit :

    Bonjour, Elise (Dpt 58)

    Je ne sais pas quoi faire, quels sont mes droits sachant que j’ai signé un contrat qui ne correspond pas à la réalité sur le terrain ? Ma durée annuelle du service est fixée à 964 heures réparties sur 41 semaines (soit une quotité de 60%) incluant la durée en présence de l’élève fixée à 847 heures ainsi que les activités complémentaires à la réalisation de mes fonctions. Donc je devrais effectuer 23h30 hebdo. Seulement, depuis la rentrée j’effectue 24 heures hebdo, je ne sais pas la durée que je dois effectuer par semaine pour chacun des 2 enfants accompagnés malgré ma demande à la DSDEN, je n’ai pas de planning je n’ai aucun document à part mon contrat de travail et la durée hebdo de l’école.
    Merci pour votre réponse et le temps consacré.
    Cordialement

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation sur « planning horaire hebdomadaire roccoco ou riquiqui ? »
      Vous disposez d’un CDD AESH 0 60% d’un temps complet, soit une durée annuelle temps de travail rémunéré de 941h. Ce qui implique que vous devez disposé d’un planning horaire temps de travail décomposé ainsi
      -temps de service « fixe » consacré obligatoirement à l’accompagnement de l’élève ‘en présence de l’élève) sur 36 semaines : (964/41=) 23h30/hebdo. Soit un quota annuel de 847h (Le chef d’établissement scolaire ne peut pas vous imposer d’effectuer 24H/hebdo).
      -temps de service ‘variable » consacré à des activités connexes, réunions et participation à des formations : quota d’heures attribué : 23h30 X 5 = 117h

      Il appartient au chef d’établissement scolaire de « fixer » le nombre d’heures hebdomadaire d’accompagnement à assurer pour chaque élève sans que le total des ces heures d’accompagnement ne dépassent 23h30 pour vous. Si le chef d’établissement scolaire n’est pas satisfait de cette situation, il reste libre d’exprimer son insatisfaction auprès du rectorat (via DDEN).
      S’agissant l’établissement de votre planning horaire hebdomadaire, on se doute qu’il a ambiance mystère à ce sujet. Rectorat, DDEN et service IA ASH partent du principe que moins vos droits seront connus, plus il sera possible de vous imposer des obligations de service illégales.
      Donc, imposez sans vergogne vos droits:
      Nous vous fournissons un lien pour récupérer un modèle d’emploi de temps à remplir vous même , faire valider par votre chef d’établissemnt scolaire et accord ou non de ce dernier, à transmettre fissa à votre employeur. Suite de quoi, faites vos horaires de travail fixées par vos soins en attendant que votre employeur se manifeste à ce sujet.

      Lien à cliquer ICI: Guide • L’accompagnant des élèves en situation de handicap : AESH académie de dijon

  28. C Mélissa dit :

    Bonjour.

    Aesh dep.83
    Sur la paie du mois d’août, j’ai pu constater une diminution de l’ordre de 24e.
    J’ai essayé de savoir de quoi il s’agissait, etant donné que nous sommes annualisés donc salaire égal pendant 12 mois.
    A ce jour, pas de réponse concrète.

    Qui est dans ce cas et saurait m’expliquer ?

    Est-ce légal ?

    Cordialement

    • briand0493 dit :

      Appel aux collègues sur le département 83.
      Cette diminution sur votre rémunération est très intrigante en effet et nous ne voyons pas d’explication.

      • C Mélissa dit :

        Il ne s’agit donc que de ce département ?

        Cordialement

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « Il ne s’agit donc que de ce département ? »
          A cette date, il semble bien que oui.

        • Yanaee dit :

          Visiblement oui ! AESH dans le 83 paie d’août normale mais paie de septembre amputée de 10,40 euros (sur 560 euros ça fait mal) alors que j’ai le même nombre d’heure hebdo..j’ai alerté mon syndicat je vous tiens au courant.

  29. Sylvia dit :

    Bonjour – dpt 62 – Je suis à 984h donc 24h semaine + temps pour activités connexes sur 2 écoles différentes (12h dans chacune) . Ma question est la suivante : j’ai des élèves de lycée qui doivent faire 2 fois 1 mois de stage dans l’année. Qu’en est-il de ma présence ? Dois-je les accompagner sur leurs lieux de stage une partie de la journée ? (en sachant que leur difficulté en cours est plutôt un souci de rapidité – compréhension – méthodologie et qu’ils sont capables de se débrouiller en stage) – Si je ne dois pas les accompagner, comment faire pour effectuer les 864h de présence ?? Cela me semble impossible sur 26 semaines (36 semaines – 8 semaines de stage). Comment faire svp ? Merci pour vos réponses

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Qu’en est-il de ma présence ? » et suivante  » Dois-je les accompagner sur leurs lieux de stage une partie de la journée ? »
      Sur la page consacrée à « condition d’emploi ( Temps de travail et planning horaire de travail) consultable en cliquant ICI, <nous évoquons les conditions d'exercice d'un accompagnement des périodes de formation en milieu professionnel (PFMP). Cela fait bien partie des missions AESH.

      En réponse à votre interrogation, « Si je ne dois pas les accompagner, comment faire pour effectuer les 864h de présence ?? » et suivante  » Cela me semble impossible sur 26 semaines (36 semaines – 8 semaines de stage). Comment faire ? »
      S’il a été décidé qu’un accompagnement accompagnement des périodes de formation en milieu professionnel par AESH n’est pas nécessaire, vous aurez à vous mettre à disposition du chef d’établissement scolaire. Ce dernier a toute autorité fonctionnelle pour vous désigner des tâches ou activités en rapport avec votre mission AESH pendant les temps de stage de 8 semaines de l’élève.
      Nous vous accordons volontiers le droit de penser que notre réponse à tout l’air de l’art de botter en touche. eh oui….

  30. AKALINSKI Nathalie dit :

    Département 26
    Bonjour,
    AVS du 1er juillet au 30 juin 2019 dans la Drôme, j’ai signé mon contrat AESH le 1er juillet dernier.
    J’ai reçu jeudi 5 septembre mes deux fiches de paie (juillet et août), J’ai malheureusement, l’impression que nous nous faisons un peu avoir. Je m’explique !!!
    Dans l’article 4 de mon contrat, « La durée annuelle du service de Mme AKALINSKI NATHALIE est fixée 984 heures réparties sur 41 semaines, incluant la durée du service en présence de l’élève fixée à 864 heures ainsi que les activités annexes et complémentaires à la réalisation de ces fonctions »
    indice majoré 325.
    La DSDEN nous explique qu’il faut faire 24h en présence de l’élève, + 2h pour les activités annexes.
    Lorsque je fais moi même le calcul, 984 : 41 = 24h (en tout, élève et activités annexes)
    et 864 : 41 = 21h 07 ( qu’en présence de l’élève)

    Quel est le calcul de la DSDEN pour arriver à 26 h / semaine ??
    Qui a le bon calcul ??
    Pouvez-vous m’éclairer ??
    Par avance merci, et Merci pour ce site
    Nathalie

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Quel est le calcul de la DSDEN pour arriver à 26 h / semaine ?? » et suivante « Qui a le bon calcul ?? » et suivante  » Pouvez-vous m’éclairer ?? »
      Vous dites disposer d’un CDD AESH à 62% d’un temps complet. La durée annuelle de temps de travail rémunéré est de 1607 X 62% =996h. Si sur votre contrat de travail cette durée annuelle est de 984h, alors il s’agit d’un CDD à (984 X 100)/1607) 61,23 % d’un temps complet.
      Pour un CDD à 61,23 , la durée annuelle de temps de travail rémunéré de 984h se doit impliquer un planning hebdomadaire temps de travail décomposé ainsi
      -un temps de service « fixe » sur 36 semaines consacré obligatoire à l’accompagnement de l’élève (en présence de l’élève) : (984/41=) 24h (soit un total de 864h)
      -un temps de service « variable » consacré aux activité connexes, réunions et participation à des formations : quota d’heures attribué :120h

      Ce temps de service « variable » reste du à l’employeur (via chef d’établissement scolaire)
      Sur ce quota de 12Oh, la DSDEN propose que 72H soit réparties sur 36 semaines à raison de 2H/hebdomadaire,ce qui vous conduirait à constituer un planning horaire hebdomadaire temps de travail de 26h/hebdomadaire.
      Pourquoi pas ? Sachant que, parmi les activités connexes, le temps de préparation de une intervention avant accompagnement effectif de l’élève avec le professeur se révèle souvent nécessaire.

      • AKALINSKI Nathalie dit :

        Bonjour,
        Je pense que je viens de comprendre le calcul, mais du coup, nous ne sommes pas au smic ? Je rappelle qu’avant, en tant qu’AVS je touchais 869,27 pour 86,67h et un net de 698, 62 et que maintenant, je perçois 944,22 en faisant 94,03h et un net de 758,88,
        donc, pour 6h/semaine de plus (en moyen 24h de + par mois), on gagne 60,26 net ???
        Les 11 semaines restantes, qui nous les payent ?? puisque : 52 – 41 = 11
        De plus, sur ma fiche de paie, il y a bien écrit dans la case « temps partiel » 62, et non pas d’après votre calcul 61,23 %.
        Il est dommage qu’on ne puisse pas vous faire parvenir de documents !!!
        Merci pour votre temps, et merci pour vos réponses, mais quand je vois la quantité de message concernant la rémunération, c’est qu’il y a vraiment un problème…;-))

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « nous ne sommes pas au smic ? »
          Tout agent AESH perçoit une rémunération mensuelle qui ne peut être inférieure au SMIC. Le cas échéant, une indemnité différentielle doit être versée à l’agent AESH afin d’assurer le respect de ce principe….. Il arrive que cette indemnité différentielle destinée à corriger une rémunération inférieur au SMIC apparaisse sur votre bulletin de salaire avec un retard cumulé de 3 mois.
          Il est exact que comprendre le bulletin de salaire quand on dispose d’un CDD AESH relevant de l’éducation nationale reste un monumental casse-tête.
          Si votre bulletin de salaire comporte l’indication temps partiel : 62% alors vous êtes rémunéré sur cette base. ET il arrive que ce % fixé sur le bulletin de salaire ne correspond pas à celui fixé sur le contrat de travail. Quand nous formulons notre réponse à une demande d’éclaircissement sur ce type de question, faute de pouvoir disposer les documents de visu, nos calculs comportent toujours une marge d’erreur. Nous ne saurons pas reprocher à nos collègues de ne pas fournir des calculs 100% fiables. Nous le savons une marge d’erreur ne serait-ce de 1% quand on percoît la moitié d’un SMIC, cela reste insupportable.

  31. Paris dit :

    Bonjour
    Je travaille dans le 95 ( académie de Versailles) en Ulis élémentaire.
    Je viens de recevoir un avenant pour modifier mon contrat ( AESH en cdi depuis 2014 le nombre d’heures annuelles est de 1286h sur 39 semaines soit 33h travaillées / semaine (80%) indice 330 ) et sur ma feuille de paie actuelle est indiqué que le temps de travail mensuel est de 121,33h ).
    L’avenant que je viens de recevoir précise qu’a parti de 01/09/2019 je passe à 36h / semaine sur 41 semaines dont 33h / semaines au près des élèves et le reste est considéré comme un temps de préparation , réunions….
    Ma question: est-ce qu’il y aura une augmentation de salaire ou pas ?
    Merci pour tout ce que vous faites pour nous.
    Très cordialement

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « est-ce qu’il y aura une augmentation de salaire ou pas ? »
      A vrai dire, nous comprenons pas la proposition d’avenant qui vous a été formulée
      Soit, vous disposez d’UN CDD dont la durée annuelle temps de travail rémunérée est de (36 X 41=) 1478h, soit un CDD à 92% d’un temps complet et votre planning horaire hebdomadaire se doit décompose ainsi
      -temps de service « fixe » sur 36 semaines consacré obligatoirement à l’accompagnement d’élève, 36h (soit un total de 1236h en présence de l’élève
      -temps de service « variable  » consacrée pour des activités connexes, réunions et participation à des formations : quota d’heures (1478-1296=) 182h

      Soit, vous dipopsez en rélaité d’UN CDD dont la durée annuelle temps de travail rémunérée est de (33 X 41=) 1365h, soit un CDD à 85% d’un temps complet et votre planning horaire hebdomadaire se doit décompose ainsi
      -temps de service « fixe » sur 36 semaines consacré obligatoirement à l’accompagnement d’élève, 33h (soit un total de 1199h en présence de l’élève
      -temps de service « variable  » consacrée pour des activités connexes, réunions et participation à des formations : quota d’heures (1365-1199=) 166h

      C’est l’un ou l’autre et dans les 2 cas, votre rémunération se doit augmenter.

    • guennez amel dit :

      Bonsoir à tous,Je suis aesh je viens de renouveler mon contrat pour trois ans un service fixé à 1476 heures reparties sur 41 semaines soit une quotité de service 92%.Ma question est : Est-ce que j’ai le droit de travailler dans un autre domaine  pour 3 heures hebdomadaires?Cordialement

      Envoyé depuis Yahoo Mail pour Android

      • briand0493 dit :

        Bonjour,
        En réponse à votre interrogation,  » Est-ce que j’ai le droit de travailler dans un autre domaine pour 3 heures hebdomadaires? »
        Ce sera possible mais il vous faudra demander une autorisation préalable ‘exercice d’une activité complémentaire auprès de votre employeur. Pour en savoir plus, cliquer ICI.

    • lacane dit :

      Si j’ai bien compris vous avez un contrat de plus de 50% dans une classe Ulis en primaire ? Parce que dans mon département on me dit que ça n’existe pas….

  32. Jotun dit :

    Bonjour,

    Mon épouse passe cette année sur une base annuelle de 820 H annuelle pour un travail effectif de 20H par semaine auxquelles s’ajoutent 100H hors temps scolaire pour un salaire brut de 784.46€. Cela semble tout à fait coller au système de calcul que vous avez noté plus haut.

    Comment est-ce possible que le salaire soit inférieur au Smic horaire ?
    Puisque cela donne un taux horaire de 784.46 / 4.33 / 20 = 9.05 alors que le Smic horaire est de 10.03 ?

    Son salaire mensuel brut ne devrait-il pas être égal (environ) à 10.03*20*4.33=868.59 ?

    D’ailleurs je vois partout parler de 36 Semaines, mais il est noté sur son document que le volume horaire est proratisé en fonction de la quotité de service calculée sur 41 Semaines, est-ce normal ? Est-ce pénalisant ?

    Merci d’avances pour vos réponses,
    Votre travail est inestimable.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Comment est-ce possible que le salaire soit inférieur au Smic horaire ? »
      ce n’est pas inférieur au smic. Il faut simplement comprendre différemment les CDD AESH relevant de l’éducation nationale. Ainsi, votre épouse dispose d’un CDD AESH avec une quotité temps de travail de 820h rémunéré. C’est équivalent à un CDD à 51% d’un temps complet. Pour un temps complet (100%), la rémunération minimale au smic sera de 1522 euros (net: 1171 euros). Pour un temps à 51% d’un temps complet, la rémunération minimale au smic sera de (1522 X 51$)= 776 euros (net: 597 euros).

      En réponse à votre interrogation,  » le volume horaire est proratisé en fonction de la quotité de service calculée sur 41 Semaines, est-ce normal ? Est-ce pénalisant ?
      Oui. La quotité temps de travail (820h) est annualisée C.à.d. que cette quotité temps de travail ne s’effectuera pas sur 45 semaines (6 semaine de congés légaux sont accordées) mais concentrée sur 41 semaines et répartie dans un planning hebdomadaire de la manière suivante
      -temps de service fixe obligatoire consacrée à l’accompagnement de l’élève sur 36 semaines : (820/41=) 20H
      -temps de service variable consacré à des activités connexes, réunions et participation à des formations : quota d’heures (20 x 5=)100h.
      pour en savoir plus en détail sur « condition d’emploi ( Temps de travail et planning horaire de travail) », cliquer ICI.

  33. Lavorel Anne Marie dit :

    Je suis AVSco mon contrat indique 1230 h réparties sur 41 semaines incluant 1080 heures durée du service en présence de l’eleve cela veut dire 26h20 et 3h40 d heures volantes pour formation ou réunion diverse ? Avec un indice brut de 347 (indice majoré 325) quel sera ma rémunération nette merci pour votre réponse.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      Nous ne sommes désolés. Nous ne répondons plus à ce type d’interrogation. Les explications pour la réalisation de ce calcul fournies sur la page suffisent amplement.

    • corinne dit :

      Bonjour,
      J’ai le même contrat et vous demande combien d’heures est attendu par semaine?

      • briand0493 dit :

        Bonjour,
        En réponse à votre interrogation, « J’ai le même contrat et vous demande combien d’heures est attendu par semaine? »
        Pour effectuer ce calcul avec les données fournies par votre CDD, nous vous invitons à consulter la page consacrée condition d’emploi ( Temps de travail et planning horaire de travail) en cliquant ICI.

        Ne vous méprenez pas sur notre réponse. Elle ne revêt aucune volonté de vous être désagréable. Pour ne pas être « piégé » par un chef d’établissement scolaire ou un coordonnateur PIAL au sujet de votre temps de service à accomplir, nous estimons que ce n’est pas vous rendre service de ne pas mettre à disposition tous les éléments utiles pour maîtriser par vous même l’établissement de votre planning horaire, entre ce qui doit être et ce qui ne doit pas être.

        • ValB dit :

          Sauf que les responsables d’établissements ne sont au courant de rien ! Pial inconnu pour le moment, circonscription gérant toujours les aesh de notre secteur, 27,40 heures dont 24 heures auprès DES élèves (seule aesh pour plusieurs élèves répartis sur plusieurs classes). Explications vagues de la dsden : payée 24 heures ?!… et 3,40 heures hebdo pour : formations hors temps scolaire, sorties scolaires temps supplémentaires non payé et non récupérable, réunions, etc…
          C’est ma 11ème année avs et 5ème année aesh et toujours indice 325 maj 347.
          Que dire…

  34. Ceril dit :

    Bonjour,
    Je viens de signer un cdd aesh pial pour une durée de 3 ans renouvelable un fois
    Celui stipule duree annuelle de service 803h répartie sur 41 semaines( soit une quotité de 50%)incluant une durée de service auprès de l’élève de 756h.
    J aimerais savoir combien d’heures par semaine dois je réellement effectuer et quel sera mon salaire?
    Merci pour votre réponse

    Sachant que j étais en Pec et que pour 20h je touchais 698,52 euros net

  35. Amelie dit :

    Bonjour , je viens de recevoir mon contrat de renouvellement aesh en cdd pour 3 ans et je suis dans le flou totale
    Personne (dsden, bureau des AESH) n est joignable pour m apporter des réponses. En effet mon contrat me stipule que : la durée annuelle de service est fixé à 984 heure sur 41 semaine incluant la période de service en présence de l élève fixée à 864 heures. De plus je suis payé à l indice brut 347 indice majoré 325. Ma question est la suivante combien d heure doit je faire par semaine auprès de l élève et quelle sera ma renumeration ? Je trouve ça honteux que l on nous demande de signer un contrat envoye par mail à 2 jours de la rentree scolaire sans nous donner aucune explication. Merci de l aide que vous pourrez m apporter.

  36. ordonaud dit :

    Bonsoir, je viens de lire l’article, bcp de commentaires mais je ne trouve pas ma réponse (par contre j’ai vu qu’après 11 ans d’aesh je suis moins payée que ceux qui sont embauchés en 2019 !!! indice de 330 même après des entretiens professionnels de très grandes qualités et extrêmement positifs). J’ai un cdi 1124h/39 semaines et je vois que la circulaire n° 2019-090 du 5-6-2019 indique 41 semaines. Actuellement je dois faire 28;5h/semaine mais sur 41 semaines cela revient à 27,5h. Que dois je faire ? Autre chose j’ai proposé ma candidature pour être référente au sein du PIAL de mon établissement, mon chef d’établissement se voit refuser notre demande à tous les deux d’augmentation d’heures, qu’en est il ? Le directeur ash de l’inspection dit que les contrats ne peuvent excéder 30h. Autre question apparement il y a deux postes de référentes aesh départementales comment est fait le recrutement ? Mercii bcp votre blog est une mine d’infos et une vraie ressource.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « je dois faire 28;5h/semaine mais sur 41 semaines cela revient à 27,5h. Que dois je faire ? « 
      ce que vous devez savoir. En matière de calcul de votre temps de service hebdomadaire à accomplir, la nouvelle circulaire n° 2019-090 du 5-6-2019 relative au Cadre de gestion des personnels (AESH) annule les dispositions de la circulaire n°2014-083 du  08/07/2014 relative aux conditions d’emploi des AESH.
      Il s’ensuit que pour Un CDD AESH dont la quotité temps de travail est de 1124h (soit70% d’un temps complet), si votre rémunération mensuelle ne sera modifiée, votre temps de service hebdomadaire (accompagnement obligatoire élève) se devra être obligatoirement de 27h25 sur 36 semaines et vous disposerez d’un quota de 110h pour des activités connexes, réunions et participation à des formations.
      Vous n’avez pas d’autre choix que d’accepter cette modification de calcul de votre temps de service hebdomadaire (pour en savoir plus, cliquer ICI)

      En réponse à votre interrogation, « qu’en est il ? « 
      Il demeure que vous pouvez exprimer un souhait (être référente AESH au sein d’un PIAL) et d’une augmentation d’heures de travai auprsè de votre employeur, ce dernier n’est nullement légalement de répondre à votre souhait et en cas de refus, il n’est pas tenu non plus de s’en justifier.

      En réponse à votre interrogation, « apparement il y a deux postes de référentes aesh départementales comment est fait le recrutement ? « 
      Nous méconnaissons à ce jour les critères usitées pour le recrutement de référent AESH mais…nous finirons pas le savoir tôt ou tard.

  37. G. dit :

    Bonjour,

    Je suis AESH dans le 21, en Côte d’Or.

    Jusqu’à présent, j’avais une quotité de travail de 50%, je travaillais 20h30 par semaine, et je gagnais 618 euros par mois.

    Lorsque j’ai reçu mon affectation, il est écrit que j’aurais une quotité de travail de 50% et que la durée annuelle de service est fixée à 41 semaines.

    Avec la nouvelle circulaire, qu’est-ce que cela va changer pour moi? Combien d’heures devrais-je faire par semaine? Le salaire va t il changer?

    En vous remerciant par avance.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Avec la nouvelle circulaire, qu’est-ce que cela va changer pour moi? » et suivante  » Combien d’heures devrais-je faire par semaine? » et suivante «  Le salaire va t il changer? »
      Avec cette nouvelle circulaire, vous disposez toujours d’un CDD AESH à 50% d’un temps complet. Votre rémunération mensuelle n’est pas modifiée.
      Votre planning hebdomadaire de service fixe (accompagnement de l’élève) doit être limité à 18h 35 (803/41) et vous disposez d’un quota d’heures de 97h30 en cours de contrat pour les utiliser à des tâches connexes, réunions et formation. Le quota d’heures de 97h30 ne doit en aucun cas être utilisé par le chef d’établissement pour du temps de service consacré à l’accompagnement de l’élève. 4pour en savoir plus sur condition d’emploi ( Temps de travail et planning horaire de travail), cliquer ICI.

      • Alicia G. dit :

        Bonjour,

        Tout d’abord, merci pour votre réponse précédente.

        Jeudi 19 septembre 2019, l’académie me téléphone en me disant que j’étais convoqué en urgence à l’académie de Dijon, le lendemain matin, afin de signer mon contrat de travail.
        J’ai du m’absenter de l’école une matinée.

        Vendredi 20 septembre 2019, je vais donc à l’académie pour signer mon contrat.

        Nous étions plusieurs AESH présentes.
        On nous a annoncé que a partir de maintenant, nous devions travailler non pas 20h30 mais 21h30 par semaine, et ce, sans aucune augmentation de salaire.
        On nous explique aussi que les heures de sorties scolaires ou de réunions seraient à réaliser également en plus.

        On nous a dit que si on était pas d’accord avec ce changement, nous n’étions pas obligé de signer le contrat mais que les trois semaines de travail effectuées ne seraient donc pas payer.
        On a proposer également la solution, pour celles qui n’étaient pas d’accord avec le nouveau contrat, de signer le contrat qu’on nous a présenté afin d’avoir les trois semaines payées et ensuite de démissionner, mais que nous n’aurions pas droit au chômage car c’est une démission.

        Les AESH qui ont du aller signer leur contrat à l’académie de Dijon sont au courant de l’augmentation du temps de travail (de 20h30 à 21h30 pour ceux à 50% et de 23h30 a 24h30 pour ceux à 57%) sans salaire en plus. Par contre, les AESH qui ont reçu leur contrat directement dans leur école d’affectation eux font toujours soit 20h30 ou 23h30.

        Est ce légal de nous faire travailler une heure de plus par semaine sans avoir d’augmentation de salaire?

        Leur façon de faire est elle correcte?

        Est ce qu’il y a un recours?

        En vous remerciant par avance.

        Cordialement.

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « Est ce légal de nous faire travailler une heure de plus par semaine sans avoir d’augmentation de salaire? »
          la circulaire n° 2019-090 du 5-6-2019 relative au Cadre de gestion des personnels AESH dicte bien
          pour un CDD AESH à 50% d’un temps complet correspondant à une durée annuelle temps de travail rémunéré de 803h, le planning horaire temps de travail se doit être décomposé ainsi
          -temps de service « fixe » obligatoire consacré à l’accompagnement de l’élève (en prénsce de l’élève) sur 36 semaines : (803/41=) 20h
          -temps de service « variable » consacré à des activits connexes, réunions et participation à des formations : quota global d’heures : 100h

          pour un CDD AESH à 57% d’un temps complet correspondant à une durée annuelle temps de travail rémunéré de 915h, le planning horaire temps de travail se doit être décomposé ainsi
          -temps de service « fixe » obligatoire consacré à l’accompagnement de l’élève (en prénsce de l’élève) sur 36 semaines : (915/41=) 22h20
          -temps de service « variable » consacré à des activits connexes, réunions et participation à des formations : quota global d’heures : 112h

          Il s’avère que l’académie de Dijon a visiblement pris le partie de s’asseoir sur la circulaire n° 2019-090 du 5-6-2019 relative au Cadre de gestion des personnels AESH en imposant dans la plus stricte illégalité à des agents AESH des CDD non conformes au niveau de la fixation des horaires de travail.
          Par ailleurs, l’académie se rend coupable pénalement de coercition et de chantage à l’emploi pour imposer des conditions de travail illégales et non conforme aux textes réglementaires.
          Par ailleurs, vouloir imposer la signature de ce type de CDD illégaux à des agents AESH refusant les conditions illégales fixées par rétention de rémunération sur temps de travail déjà effectué est tout bonnement une extorsion inadmissible, punissable par la loi
          Article 312-1 du code pénal
          L’extorsion est le fait d’obtenir par violence, menace de violences ou contrainte soit une signature, un engagement ou une renonciation, soit la révélation d’un secret, soit la remise de fonds, de valeurs ou d’un bien quelconque.L’extorsion est punie de sept ans d’emprisonnement et de 100 000 euros d’amende.

          En réponse à votre interrogation, « Est ce qu’il y a un recours? »
          Nous vous invitons collectivement à prendre contact avec une organisation syndicale qui saura vous conseiller et vous soutenir dans une démarche de rétablissement de vos droits bafoués outrageusement par l’académie de Dijon.

  38. natale16 dit :

    Bonjour,
    Actuellement AVS CUI-PEC jusqu au 31 janvier 2020, 24h par semaine rémunérée par L’OGEC (ecole primaire privée sous contrat).
    Je gagne 849 euros net par mois.
    Au premier février 2020, je pense signer un contrat avec la DSDEN (dipate) pour basculer donc en AESH mais toujours dans la même école, 24h par semaine également. Pensez vous que je sois susceptible de gagner moins? si je lis le tableau indice de rémunération ainsi que la circulaire du 5 juin 2019?. si oui, le salaire est il negociable après 1 an en CUI-PEC?
    Merci de votre réponse
    bien sincèrement.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Pensez vous que je sois susceptible de gagner moins? »
      Selon vos informations fournies, vous disposerez d’un CDD AESH à 62% d’un temps complet. Ceci correspond à une rémunération brute de base de autour de 950 euros brut (75′ euros net). Il n’est pas tenu compte du traitement annexe (indemnité de résidence, supplément familiel de traitement……) qui se rajoute éventuellement.

      En réponse à votre interrogation, « le salaire est il negociable après 1 an en CUI-PEC? »
      La rémuénération d’un CDD AESH est fixée par l’employeur. Elle n’est pas négociable.

  39. Sylvie La.... dit :

    Bonjour
    Je suis AESH en CDI depuis mars 2019 sur la circonscription de Château-Thierry (02)
    Je suis invitée à assiste à une réunion de rentrée sur invitation de l’Inspectrice pour recevoir mon affectation de rentrée 2019 et ce à 43 kms de mon domicile administratif soit 86 kms aller/retour.
    J’ai demandé si mes frais de route me seront remboursés.
    Il m’a été répondu que ma présence était obligatoire et que je ne serai pas remboursée de mes fris de route.
    Est-ce légal ?

    Merci d’avance

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Est-ce légal ? »
      Absolument pas. Il n’existe aucun texte réglementaire imposant qu’un AESH se doit répondre à un ordre de mission émanant de la DSDEN avant le 2 septembre.
      Dans votre situation présente, cet ordre de mission est d’autant plus illégal et déplacé qu’il ne s’accompagne pas d’une prise en charge des fraix de déplacement. Donc, histoire d’être respectueux tout en étant ironique.
      envoyez un mail indiquant que vous vous déclinez l’aimable « invitation à une réunion de rentrée » ayant lieu à 43 km de votre domicile, du fait que vous êtes dans l’incapacité d’assumer des frais de déplacement professionnel ne faisant pas l’objet de prise en charge en conformité de la circulaire n° 2015-228 du 13-1-2016 relative à l’Indemnisation des frais occasionnés par les déplacements temporaires des personnels civils relevant des ministères chargés de l’éducation nationale

      salutations d’usage et fermez le ban.

      • Li dit :

        Moi aussi invité à une réunion de rentrée directeur directrice une partie nous concerne ils vont parlé du pial..c’est à une’ heure de chez moi j y vais..j’ai même pas pensé a demandé si frais de déplacement était remboursé

      • Séverine dit :

        Bonjour je ne sais pas ou poster. Aesh dans le 73 j’ai accepté un poste suite à une proposition de 24h dans une école maternelle j’ai accepter parce que c’était en maternelle .J’ai reçu et signé mon contrat qui mentionné Mme….exercera dans lePial… incluant école maternelle ….Hier je me présente à l’école pour la journée de prérentrée et le directeur me dit que je suis affectée d’après son tableau dans une autre école en primaire sur la même commune et avec un temps de cantine en plus qui ne m’a jamais été stipulé ni oralement ni par écrit, donc rien à voir avec ce que j’ai accepté et signé . Bien sur impossible de joindre par téléphone IEN de la journée, les mails reviennent au directeur en indésirables .Je ne sais pas quoi faire quels sont mes droits ,sachant que j’ai signé un contrat qui ne corresponds pas à la réalité sur le terrain ? Merci par avance pour votre réponse
        Cordialement

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « Je ne sais pas quoi faire quels sont mes droits ,sachant que j’ai signé un contrat qui ne corresponds pas à la réalité sur le terrain ? « 
          Vous vivez une situation « perverse » que nous redoutions au sujet des PIALS.
          Vous êtes en CDD AESH et de fait, par signature de ce contrat,; vous avez donné votre accord pour être affecté à un PIAL incluant une liste d’établissements scolaires Cela implique que, pendant la durée de votre CDD, votre employeur a désormais toute latitude pour vous affecter n’importe quel établissement scolaire appartenant à cette liste. Résultat : il a bien été fi de votre souhait initial d’être affecté dans l’école maternelle pour vous affecter dans un autre établissement scolaire (école primaire) de la liste du PIAL.
          le problème reste que, terme de contrat s’imposant, vous n’avez pas la possibilité de vous opposer à cette affectation. A la rentrée scolaire, il vous faut rejoindre le poste d’affectation désigné (école primaire) selon les indications fournies par le directeur d’école maternelle.

          Croyez bien que votre colère d’avoir été berné par un employeur peu respectueux à votre égard est partagée par l’équipe UNEAVS. Cette dernière ne va pas manquer dans les jours à venir de dénoncer l’immense mascarade que constitue les PIALS avec un systéme d’organisation visant à faire de l’AESH un agent outrageusement malléable et corvéable à merci.

  40. Sylvia dit :

    Bonjour, je commence un emploi d’AESH pour la première fois cette année dans le 62. Je suis (normalement) dans 2 établissements différents mais situés dans la même (grande) ville. J’ai 10 à 15 mn de trajet entre les 2 établissements. Aurais-je droit à une indemnité de transport en sachant que de ce fait je suis obligée d’utiliser mon véhicule personnel. (Pas de vélib.., gare trop loin…) Merci pour vos réponses ! Sylvia

  41. karine augade dit :

    Bonjour,
    J’ai une proposition pour un poste d’aseh pour 12h de travail en collège aesh mut ou 24h repartie dans 2 écoles à 6km l’une de l’autre.
    J’ai 48h pou donner une réponse… gros dilemme car je ne sais pas vraiment les avantages, inconvénients et surtout quotité en pourcentage. Pourriez vous m’éclairer car en parallèle j’ai un poste d’AED.
    Je viens du 06.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation sur « dilemme poste d’aseh pour 12h de travail en collège aesh mut ou 24h repartie dans 2 écoles à 6km l’une de l’autre »
      pour le poste AESH en collège (12h) : Vous pouvez espérer un CDD AESH à 30% d’un temps complet (rémunération brut de base : 450 net: 360 euros ) – possibilité de planning horaire hebdomadaire type gruyère. Vous pouvez cumuler avec le poste AED à hauteur maximale d’un 70%d’un temps complet
      pour le poste AESH AESH mut sur 2 écoles : :Vous pouvez espérer un CDD AESH à 60% d’un temps complet (rémunération brut de base : 900 net: 718 euros ) – possibilité de planning horaire hebdomadaire type école 1 le matin école 2 l’AM. Vous pouvez cumuler avec le poste AED à hauteur maximale d’un 40% d’un temps complet

  42. Lilas dit :

    Bonjour. Je suis aesh co a 36h (enfin 39h maintenant avec le nouveau contrat…) soit 1607 h sur 41 semaines dans l académie de Créteil j ai un indice brut de 347 et indice majoré de 325 Je vis seule avec mes 4 enfants scolarisés Pourriez vous m indiquer mon salaire net s il vous plait ? Est ce que je devrais faire 39h par semaine chaque semaine ou 36h et garder le reste pour les réunions et autres ? Et est ce que je peux effectuer du travail administratif pour l établissement où je vais être en fonctions ou seulement pour la classe dans laquelle je suis affectée ? Merci beaucoup

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Pourriez vous m indiquer mon salaire net s il vous plait ? « 
      Vous disposez d’un CDD à 100% d’un temps complet, votre rémunération mensuelle brut de base sera de 1552 euros brut (autour de 1220 euros net)

      En réponse à votre interrogation,  » Est ce que je devrais faire 39h par semaine chaque semaine ou 36h et garder le reste pour les réunions et autres ? » et suivante «  Et est ce que je peux effectuer du travail administratif pour l établissement où je vais être en fonctions ou seulement pour la classe dans laquelle je suis affectée ? »
      Votre planning horaire hebdomadaire devrait se décomposer anisi
      -un temps de service « fixe » consacrée à l’accompagement de l’élève : 39h10 mn
      -un temps de service « variable pris sur la base d’un quota de 198h annuel consacré à des activités connexes en lien avec vos fonction et suivi de formation.

      La nouvelle circulaire relative aux AESH précisent aimablement
      « … Les agents ne doivent pas se voir confier par les services académiques, par les écoles ou les établissements des tâches ne figurant pas dans les textes qui leur sont applicables… »
      Vous vous doutez bien que les dits services académiques, les directeurs écoles ou les chefs d’établissements scolaire ne vont pas vous faire « cadeau » des 198h de temps de service « variable » pour ne rien à faire. Donc attendez-vous à « batailler » ferme pour que les tâches connexes propres à vos fonctions AESH ne se transforment pas en tâches connexes supplétives du service administratif, vie scolaire de l’établissement scolaire.

      • natale16 dit :

        Bonjour,
        Pourquoi 39h10 et pas 39h ?
        Merci beaucoup.

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « Pourquoi 39h10 et pas 39h ? »
          Un CDD à temps complet équivaut à 1607h temps de travail, soit un planning temps hebdomadaire de (1607/41=)39h11. Oups! Nous nous sommes trompé de 1 minute.

  43. Cassin dit :

    19
    Il y a des rectorats qui refusent d’appliquer le calcul temps de travail sur une base de 41 semaines.!

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre commentaire,
      Nous n’en serions pas étonné. A introduire en sus d’un temps fixe de service pour accompagnement de l’élève, un temps « variable » fourre-tout, illisible, confusionnelle c’est vouloir créer les conditions d’un « foutoir ».

  44. Sabrina dit :

    Bonjour
    Je viens de signer mon contrat de renouvellement. Je veux juste savoir si cela correspond bien à un 24h:temps de travail 915h répartis sur 45 semaines, quotité 57%.
    Merci pour votre réponse.
    Cordialement

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » savoir si cela correspond bien à un 24h:temps de travail 915h répartis sur 45 semaines, quotité 57%. »
      pour être honnête, vos indications fournies ne nous permettent de vous apporter une réponse pertinente.

      Le plus simple serait de nous retranscrire la copie écrie exacte indiquée sur votre CDD. Cela doit être le passage modèle suivant
      Article 4 – La durée annuelle du service de M. Mme…. est fixée à…..heure(s) répartie(s) sur [entre 41 et 45] semaines, incluant la durée du service en présence de l’élève fixée à … heures ainsi que les activités connexes et complémentaires à la réalisation de ces fonctions.

      • di dit :

        BOnjour je n’ai pas recu encore mon contrat mais j’ai mon affectation j’ai en tout 20h daccompagnement et 4 h aed si on utilise le nouveau mode de calcul ou on est payer en fonction des heures d accompagnement d’élèves donc je serai payé 20h mais pour les 4h aed je ne vais pas etre payer??merci avec ce mode de calcul il peux avoir une grosse différence de remuneration genre 50 euros en moins..?

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, «  j’ai en tout 20h d’accompagnement et 4 h aed si on utilise le nouveau mode de calcul ou on est payer en fonction des heures d accompagnement d’élèves donc je serai payé 20h mais pour les 4h aed je ne vais pas etre payer??merci avec ce mode de calcul il peux avoir une grosse différence de remuneration genre 50 euros en moins..? »
          Aîe…aîe..Nous avouons que nous ne voyons pas clair dans vos informations fournies.
          Aussi, pouvez-vous nous préciser les termes exacts de ce qui vous a été fixé et surtout ce à quoi se rapporte 4h aed (ce dernier terme est ambigu pour l’équipe UNEAVS)
          Merci

  45. Natacloduli dit :

    Bonjour, je suis AESH en CDI depuis 3 ans maintenant dans le Morbihan (56). Mon contrat est de 70%. Mon indice était de 330 jusqu’en mai dernier et il vient de passer à 334. Jusqu’alors pour 70% je travaillais 28h48 par semaine. Je viens de recevoir ma nouvelle affectation et surprise, ma quotité ne change pas bien sûr, mais je ne travaillerai plus que 27h26! Avez-vous une explication? Merci d’avance pour votre réponse.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » Jusqu’alors pour 70% je travaillais 28h48 par semaine. Je viens de recevoir ma nouvelle affectation et surprise, ma quotité ne change pas bien sûr, mais je ne travaillerai plus que 27h26! Avez-vous une explication? « 
      Une nouvelle circulaire relative aux AESH en date du 05/06/2019 (pour en savoir plus, cliquer ICI) fixe de nouvelles règles d’établissement de planning horaire hebdomadaire.

      Il est désormais donné quitus aux chefs d’établissement scolaire, sous autorité de la DSDEN, d’établir pour les AESH un planning hebdomadaire de travail “modulable” sur les 36 semaines de la période scolaire se décomposant ainsi :

      – un temps de service “fixe “correspondant au temps d’accompagnement de l’élève ou des élèves conforme à la notification MDPH
      – un temps de service “variable” correspondant au temps d’activités/formations réalisé pendant ou hors la période scolaire et pendant et hors temps scolaire: Autrement dit, sur temps correspondant aux apprentissages scolaires (temps scolaire), immédiatement avant ou après l’école, (temps péri-scolaire); le mercredi lorsqu’il n’y a pas classe, en fin de semaine et pendant les vacances des élèves (temps extra-scolaire).

      Vous concernant, votre rémunération mensuelle (70 % d’un temps complet soit un total de 1124h temps de travail) restera inchangée. Vous disposerez désormais d’un planning horaire hebdomadaire « modulable »
      – fixe sur 36 semaines période scolaire : 27h 26 temps d’accompagnement élève.
      – variable : (22h26 x 5=137h) disponible et à répartir pour temps de travail hors/pendant période scolaire et non scolaire (pour activités connexes : réunion, ESS, sorties scolaires, péri-scolaire, formation…

      Attendez-vous à ce que votre temps de service « variable » fasse l’objet d’appréciations diverses et d’interprétations à convenance propre de votre chef d’établissement scolaire et non de la votre.

  46. Ri dit :

    Bonjour
    Que veux dire temps de travail lissé?
    Lissé ? Merci

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Que veux dire temps de travail lissé? »
      Il existe une confusion que nous allons tenter de lever en faisant court

      Situation ordinaire
      Quand vous avez obtenu un emploi (par exemple dans le commerce, une entreprise..), il est établi un contrat de travail (CDD ou CDI). Obligatoirement, il vous est indiqué que vous travaillerez X heures par semaine (exemple : 35h) et que vous serez rémunéré mensuellement pour ces heures effectuées par semaines. Pendant 11 mois, vous travaillez et vous êtes rémunérés chaque mois pour les heures réalisées dans le mois. Au bout de 11 mois travaillés, vous avez droit à 1 mois de congé légal rémunéré.

      Situation dans l’éducation nationale
      Quand vous avez obtenu un emploi AESH, il est établi un contrat de travail (CDD) sur 12 mois. Obligatoirement, il vous est indiqué que vous travaillerez X heures par semaine (exemple : 24h) mais uniquement sur les 36 semaines scolaires où les élèves sont présents dans l’établissement scolaire. Cela s’appelle du temps de travail « modulable ». Vos heures de travail à effectuer sur l’année au lieu d’être effectué sur 45 semaines (ou 11 mois), sont à faire sur 36 semaines (9 mois).
      En revanche, votre rémunération mensuelle est versée comme si vous effectuez votre temps de travail sur 11 mois. Cela s’appelle une rémunération lissée sur chaque mois de la durée de votre contrat mais avec un temps de travail sur 36 semaines (9 mois) et non 45 semaines ’11 mois). Vous conservez en plus vos droits à congé légal rémunérée (1 mois)

      ouf…..

  47. Sauvayre dit :

    Bonjour,
    Je viens de signer un contrat d’AESH dans le 43. Je viens de finir un contrat d’EVS de 20h par semaine rémunéré 903€ brut /mois et enchaîne sur un contrat d’AESH de 24h par semaine rémunéré 933€brut /mois.
    Je ne comprenais pas pourquoi en faisant 4h de plus par semaine je gagne presque la même chose.
    À force de réfléchir 🤯 j’ai trouvé l’arnaque.
    Avant j’étais payé pour 20h x 52 semaines soit 1040h
    Maintenant je serai payé 24h x 41 semaines soit 984h
    Pourquoi 41 semaines, 52 semaines – 8 semaines des vacances scolaires.
    Ma question : est-ce que mon raisonnement est juste ?
    Ma réflexion : j’ai commencé il y a une vingtaine d’années comme AVS en CDD à temps plein et maintenant je suis toujours en CDD mais de plus en plus précaire avec des salaires moindres.
    Je ne sais pas si j’aurai encore la force de continuer longtemps.
    Merci pour votre site et le temps que vous y passer.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Pourquoi 41 semaines, 52 semaines – 8 semaines des vacances scolaires.? » et suivante  »
      Suite à une circulaire relative à la gestion des AESH parue le 05 juin 2019, un nouveau mode de calcul de la quotité temps de travail à prendre en compte pour la rémunération est en vigueur. Pour en savoir plus, cliquer sur l’article consacré à ce sujet ICI.
      Les informations forunies sur la page consacrée à rémunération du personnel AESH CDD/CDI étant obsolète, une mise à jour est en préparation.

      En réponse à votre interrogation, « est-ce que mon raisonnement est juste ? »
      Votre raisonnement est juste et pertinent.

  48. Li dit :

    Bonjour j´aurai souhaiter un renseignement sur le temps de travail et rémunération des aesh J’ai eu un mail comme quoi ça aller changeai ça ne serai plus contrat sous 39 mais 41 semaines et pour l’an rémunération ça sera suivant le temps d’accompagnement hebdomadaire de l’enfant Qui servira de base pour calculé un salaire.. et on le verra au niveau du salaire pour les aesh dont le temps était lissé surtout ça veux dire quoi temps de travail lissé?
    Si j’ai Un contrat d’en 24h 60% en gros m’ont salaire va baisser avec cette cette nouvelle regle?

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « cela veux dire quoi temps de travail lissé? » et suivante « Si j’ai Un contrat d’en 24h 60% en gros m’ont salaire va baisser avec cette cette nouvelle regle? »
      Nous ne pouvons que vous éclairepartiellement.
      En fonction de votre situation, 3 modes de calcul peut intervenir en respect de cette nouvelle circulaire
      1-il est décidé de conserver un CDD à 60% d’un temps complet. Cela se traduira par un planning hebdomadaire de travail “modulable” sur 36 semaines de la période scolaire se décomposant ainsi :
      un temps de service “fixe “correspondant obligatoirement au temps d’accompagnement de l’élève ou des élèves conforme à la notification MDPH 22h45)
      un temps de service “variable” correspondant au temps d’activités à réaliser pendant ou hors la période scolaire (quota d’heures de 5 x 22h45( à répartir en totalité ou en partie sur 36 semaines de la période scolaire, équivalent à 3h/hebdo sur 36 semaines)
      Résultat: situation inchangée sur le plan de la rémunération

      2-il est décidé de conserver un CDD pour 24h/hebdo. Cela doit se traduira par un planning hebdomadaire de travail “modulable” sur les 36 semaines de la période scolaire se décomposant ainsi :
      un temps de service “fixe “correspondant obligatoirement au temps d’accompagnement de l’élève ou des élèves conforme à la notification MDPH (24h)
      un temps de service “variable” correspondant au temps d’activités à réaliser pendant ou hors la période scolaire (quota d’heures de 5 x 24h) à répartir en totalité ou en partie sur 36 semaines de la période scolaire, équivalent à 3h15/hebdo sur 36 semaines)
      Résultat: situation changée sur le plan de la rémunération car CDD passant à un 61,5 % d’un temps complet

      3–il est décidé d’effectuer un calcul strict sur la référence du seul temps d’accompagnement de ou des élèves notifié MDPH que vous accomplissez. Il suffit que ce temps d’accompagnement soit inférieur à 24 hebdo que vous faisiez usuellement pour que vous passiez sous la barre d’un CDD à moins de 60% d’un temps complet.
      Résultat: situation changée avec baisse de la rémunération mensuelle.

      • Li dit :

        D’accord mon salaire peux baisser par rapport à la 3ème éventualité..
        Ça ne m’en rassure pas
        J’ai demandé si je suis renouveler à 24h 60% je ńai pas eu de réponse
        Ça ne m’en rassure pas car l’an dernière on m´avait répondue direct est ce que la 3 eme éventualité est sûr..que l’an prochain cela va être comment comme ça..?
        Merci pour vos’ reponse

        • Li dit :

          J’ai eu mon contrant 984h sur 41semaines..24h hebdo(affectation 20h aesh et 4h aed) mon salaire sera t’il le même même les nouvelles règles et le pial.

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « mon contrant 984h sur 41semaines..24h hebdo(affectation 20h aesh et 4h aed) mon salaire sera t’il le même »
          Un CDD de 984h correspond à 61,23 % d’un temps complet. Il ne vous reste plus qu’à appliquer la formule indiqué sur le site pour connaitre votre rémunération mensuelle de base et la comparer à votre situation antérieure.
          Quel que soit votre affectation, le mode de calcul de la rémunération ne change pas.

  49. PATY dit :

    Bonjour
    Je viens de prendre connaissance de la nouvelle circulaire du 5-6-2019 concernant le cadre de gestion des personnels AESH
    Je suis AESH en CDI 50% dans le département du Gard
    je me pose la question sur le calcul de ma rémunération
    j’effectue 22h15 hebdomadaire, sur combien de semaines est elle répartie 41?
    le nombre d’heures est il de 1607:2?
    Pouvez vous m’éclairer sur ce sujet?

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Pouvez vous m’éclairer sur ce sujet? »
      Nous ne pouvons pas vous éclairer. En fonction de votre situation, 3 modes de calcul peut intervenir en respect de cette circulaire
      1-il est décidé de conserver un CDI à 50% d’un temps complet. Cela se traduira par un planning hebdomadaire de travail “modulable” sur les 36 semaines de la période scolaire se décomposant ainsi :
      un temps de service “fixe “correspondant obligatoirement au temps d’accompagnement de l’élève ou des élèves conforme à la notification MDPH 20h)
      un temps de service “variable” correspondant au temps d’activités à réaliser pendant ou hors la période scolaire (quota d’heures de 5 x le temps hebdomadaire d’accompagnement de ou des élèves à répartir en totalité ou en partie sur 36 semaines de la période scolaire, équivalent à 2H15/hebdo sur 36 semaines)
      Résultat: situation inchangée sur le plan de la rémunération

      2-il est décidé de conserver un CDI pour 22h15/hebdo. Cela doit se traduira par un planning hebdomadaire de travail “modulable” sur les 36 semaines de la période scolaire se décomposant ainsi :
      un temps de service “fixe “correspondant obligatoirement au temps d’accompagnement de l’élève ou des élèves conforme à la notification MDPH (22h15)
      un temps de service “variable” correspondant au temps d’activités à réaliser pendant ou hors la période scolaire (quota d’heures de 5 x 22h15) à répartir en totalité ou en partie sur 36 semaines de la période scolaire, équivalent à 3h/hebdo sur 36 semaines)
      Résultat: situation changée sur le plan de la rémunération car CDI passant à un 56,50 % d’un temps complet

      3–il est décidé d’effectuer un calcul strict sur la référence du seul temps d’accompagnement de ou des élèves notifié MDPH que vous accomplissez. Il suffit que ce temps d’accompagnement soit inférieur à 22h15 hebdo que vous faisiez usuellement pour que vous passiez sous la barre d’un CDI à moins de 50% d’un temps complet.
      Résultat: situation changée avec baisse de la rémunération mensuelle.

  50. Faubel dit :

    Bonjour, je suis du 74.
    Jai signé le 2 arvil 2019 un cdd AESH 60% 24h par semaine 396h sur 16 semaines, Jusqu au 28 août suite a un problème technique.
    Le 22 mai je reçois un nouveau contrat du 2 Avril au 31 août cette fois mais je viens de me rendre compte a l’instant qu’ils avaient modifié le nombre d’heures et de semaines:
    399h sur 13 semaines… tjrs 24h et 60%. Cela est il normal? est-ce correct ? Et surtout cela aurat-il une incidence sur mon salaire ?
    Enfin aurais je un recours le cas échéant ?
    Merci beaucoup pour votre retour.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      en réponse à votre interrogation, « Cela est il normal? est-ce correct ? » et suivante « cela aurat-il une incidence sur mon salaire ? »
      Oui, selon nos vérifications établies. Il n’y aura aucune incidences sur votre rémunération mensuelle jusqu’à fin aoôt.

  51. Bonjour,
    Je fais partie de l’académie de Rouen (76). Je cherchais à savoir si je pouvais bénéficier d’indemnités kilométriques sachant que dans mon milieu rural, les transports en commun n’existent pas et que j’utilise donc ma voiture personnelle. Mon cas est le suivant : Je suis AESHi en CDD pour une quotité de 58% répartie en 2 contrats de 12h. Je travaille tous les matins dans l’école de mon village et tous les après-midi dans une école d’une autre commune située à 13 km (soit 17 minutes de trajet). Je vous remercie par avance pour votre réponse. Cordialement

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » savoir si je pouvais bénéficier d’indemnités kilométriques domicile-travail » pour usage contraint de voiture personnel
      Vous ne pouvez en bénéficier. Seuls, les remboursements à 50% des frais engagés domicile-travail en transport commun (abonnement au moins hebdomadaire bus, autocar, train) sont accordés.

      • Bonsoir,
        Merci pour votre réponse! Voilà par contre, encore une chose totalement injuste pour celles et ceux qui, comme moi, vivent dans les milieux ruraux sans transports en commun !!!! On paie le carburant et l’usure que ces km engendrent ( 104km par semaine quand même ! ) et avec ma paie de 745 euros, l’impact n’est pas moindre !

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre commentaire
          Depuis 2008, l’Uneavs n’a cessé de dénoncer ce type de situation. Depuis 20008, il n’y pas eu de réponses des interlocuteurs ministériels (MEN) et académiques, sauf….de s’étonner des difficultés de recrutement d’AVS et AESH pour des écoles en milieu rural.

  52. Aaaa dit :

    Travaillant depuis le 21 janvier 2019…salaire eu en mars….a ce jour toujours pas de fiche paye et j’ai pas reçue mon salaire de mai…comment avoir ses fiches de payes…je n’arrête pas dharceler arras

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « comment avoir ses fiches de payes ? »
      Inutile d’harceler Arras moins de les harasser.
      Il faut simplement savoir que dans l’éducation nationale, Il n’est pas inhabituel que la réception du bulletin de salaire s’effectue après un délai entre 2 et 3 mois.
      Pour mai, la date de virement des salaires prévisible par la DGFIP est le 28 mai, avec réception sur votre banque J+2.

  53. gallen dit :

    Concernant la mise en place des pial, le temps de déplacement entre 2 établissements sera-t-il considéré comme du temps de travail?

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « le temps de déplacement entre 2 établissements sera-t-il considéré comme du temps de travail? »
      le temps de déplacement entre 2 établissements scolaires se déroulant en demi-journée est à considérer comme du temps de travail effectif. Il: ne peut être prétexter de la rupture scolaire (pause 15mn en demi-journée) pour que cela ne soit pas comptablisé comme temps de travail effectif.
      En revanche, le déplacement entre les 2 établissements scolaires s’effectue sur temps méridien, il n’est pas comptabilisé comme temps de travail effectif.

      • dom95 dit :

        bonjour, mais ce temps de travail correspondant au temps de trajet entre les 2 écoles est pris sur quelle école? la 1ère ou la 2ème?

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « ce temps de travail correspondant au temps de trajet entre les 2 écoles est pris sur quelle école? la 1ère ou la 2ème? »
          Vous devez prendre en considération le déplacement domicile-travail qui fixera le 1er établissement scolaire d’affectation (matin et AM). En demi-journée, étant demandeur de votre intervention, le 2ème établissement scolaire se doit comptabiliser comme temps de travail effectif votre temps de déplacement.
          A charge des chefs d’établissement scolaire, lors de l’établissement de votre planning horaire hebdomadaire de prendre en compte ces contraintes de temps de déplacement professionnels qui ne sont pas de votre fait.

  54. SABRINA aesh93 dit :

    Bonjour
    On me propose le renouvellement de mon contrat pour 24h/semaine avec une quotité à 68%.pourriez -vous avec ces informationsme me dire quel sera mon salaire?
    Je vous remercie d’avance.

    Cordialement.
    Sabrina.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « pourriez -vous avec ces informationsme me dire quel sera mon salaire? »
      rémunération brute de base : environ 914 euros brut (environ 740 euros net)

  55. jocelyne dit :

    Jocelyne85

    Bonjour,

    En cherchant l’existence d’une grille indiciaire du métier d’accompagnant éducatif et social, voici ce que j’ai trouvé via le lien suivant :
    file:///C:/Users/UTILISATEUR/Desktop/DOC%20JO/Grille%20indiciaire%20salaires%20du%20m%C3%A9tier%20de%20Accompagnant%20%C3%A9ducatif%20et%20social%20-%20Vocation%20Service%20Public.html
    J’espère que le lien va fonctionner.
    Le site https://vocationservicepublic.fr
    grille indiciaire : métier accompagnant éducatif et social
    Ce métier est reconnu par le diplôme d’état AES et dans lequel la spécialité  » accompagnement à l’éducation inclusive et à la vie ordinaire » permet de candidater au poste d’AESH. Nous pouvons donc en déduire qu’ un AESH est un accompagnant éducatif et social spécialisé en école inclusive;
    Alors pourquoi ne pas appliquer ces grilles indiciaires ?
    Les syndicats ne peuvent -i-ils pas s’appuyer sur ces documents pour obtenir une revalorisation salariale ?
    Je cherche des idées, des arguments qui pourraient peut être faire évoluer la situation.
    Cordialement
    Fée Clochette

    • briand0493 dit :

      Bonjour Fée Clochette,
      Merci pour les liens envoyés que nous avons consulté.
      Il faut retenir tout d’abord que le site Vocation service public n’st pas un site officiel émanant d’un du ministère de la fonction publique. Cela reste un site d’un entreprise privée de communication (site internet) et d’information (médias-presse) spécialisée sur l’activité de la fonction publique, territoriale et hospitalière.
      Ainsi pour l’information relative aux AESH (grille salariale), cela reste une mauvaise information existante depuis Juillet 2014? Autrement dit, elle n’est pas fiable.

      Pour répondre à l’interrogation, « pourquoi ne pas appliquer ces grilles indiciaires ? » et suivante « Les syndicats ne peuvent -i-ils pas s’appuyer sur ces documents pour obtenir une revalorisation salariale ? »
      Il est difficile d’appliquer la grille indiciaire AESH indiquée par le site vocation publique parce qu »elle ne s »appuie sur aucun texte réglementaire de référence officielle.
      Pour les organisations syndicales, le point d’appui de référence pour une revalorisation salariale des AESH reste
      le décret n° 86-83 du 17 janvier 1986 relatif aux dispositions générales applicables aux agents contractuels de l’État (Version consolidée au 16 avril 2017)
      La circulaire n°2014-083 du 08/07/2014 relative aux conditions d’emploi des AESH
      La Grille de référence indiciaire modifiée par circulaire DGHR MEN n°2017-0546 en date du 25 janvier 2018

  56. Ry dit :

    Bonjour,
    L’an passé j’avais reçu un papier fin mars de la somme a déclaré au impôt’ cet année a ce jour je n ai rien reçu pensez vous que je peux demander ce papier à la dsden à La personne qui s occupe de mon contrat.

    • briand0493 dit :

      bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « pensez vous que je peux demander ce papier à la dsden à La personne qui s occupe de mon contrat. »
      Sur votre bulletin de salaire décembre 2018, le montant fiscal des salaires perçues sur l’année 2018 à déclarer figure en bas à gauche.
      sinon, à défaut, contacter votre employeur la DSDEN.

      • guennez amel dit :

        Bonsoir,Je suis aesh et je veux savoir si j’ai le droit d’avoir une mutuelle comme les enseignants car j’ai une mutuelle et je veux changer?Merci d’avance

        Envoyé depuis Yahoo Mail pour Android Guennez Amel

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « savoir si j’ai le droit d’avoir une mutuelle comme les enseignants car j’ai une mutuelle et je veux changer? »
          C’est possible. Nous vous invitons à contacter la MGEN qui propose d’une part la possibilité l’affiiation en lieu et place de la CPAM et une possibilité de couverture par une complémentaire santé (dite mutuelle santé) (pour en savoir plus, cliquer ICI)

        • guennez amel dit :

          Bonjour,Est-ce que la signature d’un CDD aesh sera de 3 ans à partir de la prochaine rentrée scolaire?Bien cordialement Envoyé depuis Yahoo Mail pour Android Guennez Amel

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « est-ce que la signature d’un CDD aesh sera de 3 ans à partir de la prochaine rentrée scolaire? »
          Le CDD AESH sur une durée de 3 ans restant à l’état de projet de loi en cours de discussion au sénat, nous ne pouvons répondre à votre interrogation.

  57. Lola Binard dit :

    Bonjour, aesh dans un collège j’ai voulu demandé un acompte, car harcelée par la banque. Mon employeur a refusé en disant que nous n’avions pas le droit à des acomptes. Est-ce normal ?

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » Est-ce normal ? »
      oui. Dans la fonction publique (éducation national), un agent, sur sa demande, ne peut disposer d’acompte sur rémunération. Pour le trésor public qui s’occupe de régler votre rémunération, un acompte sur salaire à venir équivaut à un prêt individuel qu’il n’est pas autorisé à pratiquer.

  58. Melanie 60 dit :

    bonjour,
    je suis fixé a 268h sur 13 semaines puis je savoir ma quotité de service s’il vous plait?

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « puis je savoir ma quotité de service s’il vous plait? »
      Vos informations sont insuffisantes. Veuillez préciser ce qu’indique votre contrat de travail à ce sujet.

  59. Yannick Renard dit :

    Bonjour
    Je suis AVS depuis le 11/05/2016 dans l’académie de Nantes, département 72. J’ai une licence d’anglais. J’ai un temps de travail de 20 heures compté 86,67, un taux horaire de référence de 10,23, un salaire de base de 869 euros brut, 698,65 net. J’ai renouvelé mon contrat le 10/05/2018 et je dois le renouveler le 10/05/2019.
    -Ma rémunération respecte-t-elle la convention ?
    -La DSDEN me propose de devenir AESH. Est-ce souhaitable pour moi ? Quels sont les avantages ou inconvénients liés à ce changement.
    Merci de votre réponse

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « -Ma rémunération respecte-t-elle la convention ? »
      Oui.

      En réponse à votre interrogation sur passage à un CDD AESH, « La DSDEN me propose de devenir AESH. Est-ce souhaitable pour moi ? Quels sont les avantages ou inconvénients liés à ce changement.? »
      Il nous est pas possible d’évoquer avantage et inconvénients sans prise de connaissance de la proposition de CDD AESH et de son contenu qui peut vous êtes formulé.
      Pour votre éclairage, nous vous invitons à prendre connaissance ce qu’induit la transformation d’un contrat AVS type Pec-Cui-Cae en CDD AESH en cliquant ICI.

  60. Hocde dit :

    Bonjour (dep83)
    Après avoir suivi un enfant pendant 6 ans j’ai signé début septembre un CDI sur 30h ! la notification de la MDPH pour la rentrée prochaine prévoit une Avs Co . Est ce que je peux prétendre une ou des prochaines affectations qui pérennisent mes 30h pour la rentrée prochaine?

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Est ce que je peux prétendre une ou des prochaines affectations qui pérennisent mes 30h pour la rentrée prochaine? »
      pour que votre employeur puisse modifier votre CDI actuel incluant une modification substantielle de votre temps de travail ( augmentation ou diminution de 30h/hebdomadaire), il se devra vous proposer obligatoirement un avenant au CDI. Vous disposerez de 2 mois pour accepter ou refuser cet avenant. En cas de refus de votre part, votre employeur n’aura pas d’autre choix que de renoncer à sa proposition d’avenant ou entamer une procédure de licenciement sans pouvoir invoquer du fait de votre refus, une faute professionnelle. Alors d’ici, qu’il pense à vous licencier, il y a des grandes chances que beaucoup d’eau se sera écoulée sous le pont.

  61. jocelyne dit :

    Jocelyne 85

    Bonjour,

    Nous approchons tout doucement mais sûrement de la fin du mois de février et du printemps (au moins une chose positive).
    Excepté le retard persistant dans la réception de nos fiches de salaires sans aucune explication ou justification (reçue fin janvier celle de décembre et aucune nouvelle concernant celle de janvier, ) nous avons aucun renseignement concernant :

    – l’adaptation de la grille de rémunération des échelons 2 et 3 et échelons suivants par rapport à l’augmentation de l’indice plancher passé à 325. (Il semblerait que ce document soit classé SECRET DÉFENSE tellement il semble inaccessible et que malgré tout elle n’est aucune valeur légale à leurs yeux puisque pas appliquée au niveau des écarts entre les échelons).
    – l’application des règles relatives aux heures de fractionnement pour les AESH.

    Avez-vous des nouvelles, vous ou la CFDT ?

    Merci
    Cordialement
    Fée Clochette

    • briand0493 dit :

      Bonjour Fée Clochette,

      En réponse à votre interrogation, « Avez-vous des nouvelles, vous ou la CFDT ? »
      Les représentants UNEAVS (étant eux-mêmes de longue date AESH) ont eu la surprise de ‘voir » atterrir dans leur boite à lettre les bulletins de décembre courant janvier et de janvier courant février. Avec le temps, nous avons appris que ce genre d’envoi du rectorat est du style discret « nous comptons sur vous pour signaler à vos adhérents aesh que cela bouge dans votre sens »
      Donc, nous pouvons confirmer depuis fin janvier cette nouvelle : un rétablissement de droits spoliés
      1- le rétablissement avec effet rétroactif de l’indemnité de résidence pour les AESH bénéficiaires qui avaient constaté sa disparition illégale en octobre 2018
      2- le rétablissement avec effet rétroactif de l’indemnité compensatrice CSG pour les AESH bénéficiaires qui avaient constaté sa disparition illégale en septmbre 2018

      Donc, nous pouvons confirmer depuis fin janvier cette nouvelle : une adaptation de la grille indiciaire AESH toujours inexistante prenant en compte l’augmentation du Smic en janvier 2019 (1,53%)
      1- selon les rectorats (voire DSDEN) ou employeur EPLE, il est constaté que des AESH à indice plancher (320) sont passés à indice 325 mais les AESH à indice supérieur ne bouge pas
      2- selon les rectorats ou employeur EPLE, il est constaté que seuls des AESH à indice plancher (320)se voient attribués une indemnité différentielle pour compenser la hausse du Smic.
      3-selon les rectorats (voire DSDEN) ou employeur EPLE, rien n’a bougé…

      Par l’intermédiaire de l’organisation Sgen-CFDT, nous savons que des négociations sur ce sujet sont actuellement très actives…mais Il apparaît bien toujours que le MEN (par le biais de la DGRH) soit plus réactif pour continuer à spolier les AESH d’une rémunération conforme à leur droit.

      • jocelyne dit :

        Jocelyne 85

        Bonjour,

        Merci pour votre réponse.
        Pour info ,j’ai reçu hier mon bulletin de salaire de janvier sans aucune modification au point de vue salaire.

        Je redoute 2 choses et j’espère vraiment être dans une crainte excessive à savoir :

        a) l’abandon de l’utilisation d’une grille indiciaire puisque à aucun moment M. J.M. BLANQUER n’a évoqué le thème de la rémunération et de son évolution. cette crainte est engendrée par :
        – l’annonce de certains aesh via la réception d’un courrier, annonçant une rémunération au smic pour tout le monde
        – la revalorisation de l’indice plancher via une indemnité compensatrice évitant ainsi un changement d’indice (on n’a pas besoin de grille lorsqu’on agit ainsi)

        b) le retour progressif au smic et le maintien à ce niveau via l’absence de revalorisation des échelons supérieurs quelque soit l’ancienneté, l’augmentation se faisant avec le 2nd employeur.

        Pour se sentir rassurer :
        – Pour 2019 avez-vous connaissance d’AESH bénéficiaires d’un changement d’indice compte tenu de leur passage en CDI ? indice plancher à indice 2 selon la loi
        – Pour 2019 avez-vous connaissance d’AESH susceptibles d’accéder à l’échelon 3 compte tenu de leur durée de CDI supérieur à 3 ans ?
        Si oui quels sont les valeurs de l’indice 2 (passage en CDI) qui devrait être supérieur à 325 (compte tenu de la revalorisation du smic) et de l’indice 3 (qui devrait maintenir le même écart avec l’indice 2 de la grille indiciaire 2018) ?

        Il se peut que cela soit encore trop tôt dans l’année mais il y aura probablement, courant 2019, des AESH qui vont se retrouver dans une de ces situations.
        Il me semble qu’il sera alors intéressant de connaître leur nouvelle situation ce qui démontrera la volonté du ministère quant à notre évolution salariale. .

        J’espère avoir été assez claire.
        Merci
        Cordialement
        Fée Clochette

        • briand0493 dit :

          Bonjour fée Clochette,

          En réponse à l’interrogation, « Pour 2019 avez-vous connaissance d’AESH bénéficiaires d’un changement d’indice compte tenu de leur passage en CDI ? indice plancher à indice 2 selon la loi ? »
          Nous en avons connaissance mais nous n’avons pas de certitude que cela reste liée à une revalorisation due à l’augmentation du Smic.

          En réponse à l’interrogation, « Pour 2019 avez-vous connaissance d’AESH susceptibles d’accéder à l’échelon 3 compte tenu de leur durée de CDI supérieur à 3 ans ? »
          Nous en avons connaissance de situation de ce type sur l’académie de Nantes nullement sur les autres académies. Des collègues AESH, à l’issu de 3 années sous CDI AESH, sont passés de l’indice échelon 1 (IM 325) à échelon 2 (IM :330)

          Pour répondre à vos craintes, « l’abandon de l’utilisation d’une grille indiciaire AESH » et « retour progressif au smic et le maintien à ce niveau via l’absence de revalorisation des échelons supérieurs quelque soit l’ancienneté, l’augmentation se faisant avec le 2nd employeur. ».
          Nous partageons cette crainte. Nous avons déjà fait savoir fermement au MEN et au secrétariat d’état aux handicaps qu’après un dépôt de plainte de l’UNEAVS auprès de la commission sociale du conseil Européen depuis octobre 2018 pour non respect de loi européenne sur la lutte contre les travailleurs pauvres, une décision prise dans ce sens par le gouvernement serait largement suffisante pour obtenir sa condamnation Européenne en bonne et due forme d’ici la rentrée 2019.

        • brun dit :

          bonjour à tous et merci à toutes les personnes qui se battent pour les aesh ! pour porter mon témoignage, j’ai signé un cdi en sept 2016, et à ce moment là je n’ai pas eu de revalorisation d’indice. en janvier 2017, je luis passée sur l’indice 325 pour compenser la hausse du smic. Depuis janvier 2019, je n’ai pas eu d’augmentation (ni indice ni salaire) suite à la hausse du smic ; donc je me retrouve comme les derniers à avoir eu un cdi avec indice 325, alors que moi j’ai signer depuis 2 ans et1/2 , avec bien sûr 6 années de cdd et 2 années de cui. je suis donc avec un net à 800 € avec 10 ans d’expérience !! pouvez-vous me dire si je peux demander une augmentation suite à cette revalorisation du smic ? et auprès de qui le faire ? dois-je me faire aider par un syndicat ?

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « pouvez-vous me dire si je peux demander une augmentation suite à cette revalorisation du smic ? » et et suivante  » auprès de qui le faire ? dois-je me faire aider par un syndicat ? »
          L’UNEAVS a bien constaté qu’à la suite à l’augmentation du Smic au 1er janvier 2018, le MEN a fait procédé à une revalorisation des rémunérations des AESH de la manière suivante
          -pour les AESH uniquement à indice majoré plancher 320 dont l’employeur est le rectorat: versement d’une indemnité différentielle destiné à compenser l’augmentation du smic en 2019.
          -pour les AESH à indice majoré plancher 325, 330,…. dont l’employeur est le rectorat: pas de versement d’une indemnité différentielle destiné à compenser l’augmentation du smic en 2019.
          pour les AESH à indice majoré plancher 320 dont l’employeur est un EPLE : passage à l’indice 325 qui devient l’indice plancher destiné à compenser l’augmentation du smic en 2019.

          L’UNEAVS a signalé aux organisations syndicales cette nouvelle ignominie sociale du ministre de l’éducation nationale, JM Blanquer et du gouvernement E. Philippe (sous présidence Macron) consistant à réduire délibérément la rémunération des AESH sous couvert d’un discours politique mensonger en cours d’être attentif à leurs attentes sur une amélioration de leurs conditions de travail.

    • ChouFleur dit :

      Bonjour,

      Je profite de ce deuxième commentaire pour vous dire que, comme dans le premier, je ne peux pas indiquer mon numéro de département pour des raisons de confidentialité. Mille excuses…
      Pour le cas où ces informations pourraient vous aider :
      – mon département applique bien spontanément la grille indiciaire (indice majoré 325 pour les CDD, 330 pour les CDI et 335 pour les CDI de plus de 3 ans).
      – tous les ans, la paye de janvier n’est plus modifiable par les gestionnaires après le 20 décembre environ. Si le SMIC est augmenté pour l’année civile suivante, ça n’est pas encore annoncé à cette date. Il ne peut donc pas y avoir de changement d’indice général en janvier. L’indemnité différentielle smic est le « pansement » que l’on utilise en attendant la vraie régularisation.
      – en janvier, les gestionnaires travaillent donc sur la paye de février. Dès qu’ils ont une grille indiciaire officielle, Ils modifient manuellement l’indice de chaque agent en CDD. Cette modification apparaît dans la fiche de paye de février.
      – si la grille indiciaire arrive trop tard, même si le département veut augmenter les indices des CDI, la deadline peut se trouver dépassée pour la paye de février. Ce sont bien les CDD qui sont prioritaires. Dans ce cas, les indices majorés des CDI sont modifiés en paye de mars.
      Bref, pour les prochaines années, ce n’est pas parce que rien n’apparaît pour les CDI en février que ça n’est pas en cours.
      Bon courage,

      ChouFleur

  62. Jeanne dit :

    Bonjour,
    Je viens de signer un CDD AESH du 25/02/2019 au 31/08/2019 pour 26 heures par semaine. Il y est indiqué que mon « temps de travail est fixé à 476 heures réparties sur 19 semaines, soit une quotité de service de 63,10%. »
    Quels calculs faut-il faire pour arriver à 476 heures et à 63,10 % ?
    Merci de bien vouloir m’apporter vos lumières, sachant que je suis de Moselle (57).

    • briand0493 dit :

      bonjour,
      en réponse à votre interrogation,« Quels calculs faut-il faire pour arriver à 476 heures et à 63,10 % ? »
      Pour le calcul 63,10%
      Le pourcentage sert à déterminer votre rémunération mensuelle par rapport à un temps complet (100%).
      Pour le calcul de 476h
      Pour un CDD AESH à temps complet d’une durée de 1 an , cela correspond à 1607h de temps de travail à accomplir sur 39 semaines
      Pour un CDD AESH à temps incomplet (63,10%) d’une durée de 1 an, cela correspond à (1607 x 63,10%=)1014H de temps de travail à accomplir sur 39 semaines (soit 26h/hebdomadaire).
      Votre CDD AESH à temps incomplet (63,10%) débute le 25/022019 au 31/08/2019. Or du 01/09/2018 au 24/02/2019, 26 semaines se sont écoulées,donc Le nombre d’heures de travail restant à accomplir se doit être de (1014 X 26/52=) 507h (ramené à 476h pour tenir compte de 3 jours fériés).

  63. Vv dit :

    Bonjour,
    AESH du 44. Je n’ai, à ce jour, toujours pas reçu le bulletin de salaire récapitulatif des mois de novembre, décembre et janvier. J’ai demandé une attestation pour le mois de janvier pour pôle emploi mais ils attendent le bulletin. Est-ce ce que d’autres AESH du 44 l’ont reçu ?
    Merci de vos réponses.
    Cordialement.

  64. Fat dit :

    Bonjour
    Actuellment en contrat cui avs il se termine fin mars . Ils me propose de passé en contrat aesh pour un 20h. Qu’elle sera mon salaire ? Car on ma expliquer que jnaurais un salaire moins élevé .
    Je suis du 34
    Merci

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Qu’elle sera mon salaire ? »
      Il vous faut envisager 2 possibilités
      -Soit, il vous est proposé un CDD AESH (20h/hebdomadaire) avec une répartition retenue sur 39 semaines, alors cela correspondra à Un CDD AESH à 48,5 % d’un temps complet et votre rémunération mensuelle brute de base sera autour de 730 euros (580 euros net).

      -soit, il vous est proposé un CDD AESH (20h/hebdomadaire) avec une répartition illégale retenue sur 36 semaines, alors cela correspondra à Un CDD AESH à 44,4 % d’un temps complet et votre rémunération mensuelle brute de base sera autour de 670 euros (530 euros net).

  65. Po dit :

    Bonjour sur ma fiche de paie il y a inscrit ind differentiel smic 13€… sa veux dire quoi ce moi si salaire plus élevée des 10€ uniquement ce mois si ou sa serra tous les mois?
    Merci

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » sa veux dire quoi ce moi si salaire plus élevée des 10€ uniquement ce mois si ou sa serra tous les mois? »
      Le SMiC a été revalorisé au 1er janvier 2019 (1,53%). Comme tout agent AESH en CDD disposant de l’échelon plancher (indice majoré 320) reçoit un traitement équivalent au Smic et qu’il ne saurait être inférieur au SMIC, l’employeur procède à une revalorisation de votre traitement au choix
      -soit il vous fait passer à l’échelon supérieur (échelon 1 : indice majoré 325)
      -soit vous restez à l’échelon plancher (indice majoré 320) et vous verse une indemnité différentielle en sus destinée à compenser l’augmentation du Smic.

      Usuellement, l’indemnité différentielle est due tous les mois mais il arrive qu’elle soit versé tous les 3-4 mois avec rappel des indus.

      • Po dit :

        D’accord donc je verrai le mois prochain..s’il y a tj ce differenciel sinon faudra qu’en j attende plusieurs moi pour avoir l’an régularisation

        • vivie85 dit :

          Bonjour du 85.
          Sur bulletin de salaire de Janvier 2019, est en effet indiqué indemnité différentielle SMIC d’environ 13 euros. Perso, Rectorat m’a transmis un avenant à signer pour passer à l’indice majoré 325 pour cette augmentation du SMIC. Donc, en principe en février ou mars devrait apparaître sur le bulletin de salaire indice 325.
          Et pour répondre à Vv du 14 février, le bulletin de salaire de janvier m’est parvenu ce jeudi 21 janvier 2019. Novembre et Décembre 2018 sont en effet parvenu tardivement. N’hésitez pas à réclamer au SAE.
          Sincèrement.

  66. Jenlo dit :

    Bonjour, j’ai signé mon contrat aesh-m le 28/01/2019 jusqu’au 31/08/2019 donc contrat sur 19 semaines. Je me demandais si j’allais moins toucher que si mon contrat avait eu une durée d’un an. Je vous remercie.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » Je me demandais si j’allais moins toucher que si mon contrat avait eu une durée d’un an. »
      Votre rémunération mensuelle de base sera semblable à la rémunération mensuelle de base d’un CDD de 1 an.

  67. Laurence dit :

    Bonjour,
    Laurence du 11
    Je viens de signer un contrat CDD AESH du 1er février 2019 au 31 aout 2019. Quotité 50%, 20 heures par semaine sur 52 semaines.
    Après tout ce que j’ai lu, je voudrais savoir si mon contrat est correct ?
    Je vous remercie !

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « savoir si mon contrat est correct ? »
      Dans l’immédiat, tout ce que nous pouvons vous dire est qu’un CDD AESH à 50% d’un temps complet à date de signature du 1er février implique un planning horaire hebdomadaire de 20h sur 23 semaines (et non 52).

  68. Céline dit :

    Bonjour,
    Mon contrat cui prend fin le 13/02. On me propose un contrat aesh pour la durée du 13/02 au 31/08. 503 h réparties sur 19 semaines. J’ai lu avec attention votre page sur ce sujet mais je ne comprends pas pourquoi mon temps de travail est fixé à 26h30 hebdomadaires. Pourriez vous m’écl ? Par avance merci.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Pourriez vous m’écl ? « 
      pour pouvoir vous répondre, nous devons connaitre votre n° de département ou académie dont vous dépendez. les périodes scolaires/non scolaires fixées par académie ont une utilité pour établir nos vérifications et calculs.
      merci d’avance pour votre supplément d’information.

  69. Boulay dit :

    Bonjour,
    Stéphanie 88
    Pourquoi le nombre d’heures hebdomadaires à effectuer n’est-il pas inscrit clairement sur le contrat de travail ?
    Cordialement

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Pourquoi le nombre d’heures hebdomadaires à effectuer n’est-il pas inscrit clairement sur le contrat de travail ? »
      Dans un contrat de travail AESH, c’est toujours le nombre global d’heures (ou pourcentage par rapport à un temps complet rémunérées sur la durée du contrat et sa répartition sur le nombre de semaines retenue (entre 39 et 45 semaines) qui doivent être indiquées obligatoirement.
      Le nombre d’heures de travail à effectuer/semaines est établi en accord ou non avec le chef d’établissement scolaire d’affectation dans les 15 jours qui suivent votre prise de fonction. Validé par votre employeur et vous même, le planning hebdomadaire devient partie annexe intégrante de votre contrat de travail.

      • Boulay dit :

        Stéphanie 88
        Pourriez-vous m’indiquer le calcul à effectuer pour connaître le nombre d’heures hebdomadaires à effectuer sur les 36 semaines lorsqu’il est écrit dans le contrat :  » durée annuelle du service fixée à 858 heures réparties sur 39 semaines. Soit une quotité de 53,39 % (équivalent à 22h hebdomadaires réparties sur 39 semaines) ?
        Et le salaire qui correspondrait à ce calcul ?
        Les contrats ne sont pas toujours très simples à comprendre.
        Bien cordialement.

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « calcul à effectuer pour connaître le nombre d’heures hebdomadaires à effectuer »
          Formule pour un CDD 1 an

          pour calculer la quotité temps de travail globale attribuée en nombre d’heures :
          1607h x quotité temps de travail globale attribuée en pourcentage

          pour calculer le planning de travail hebdomadaire à effectuer
          quotité temps de travail globale attribuée en nombre d’heures / 36 (mesure de calcul illégale mais susceptible d’être pratiquée par les employeurs)
          quotité temps de travail globale attribuée en nombre d’heures / 39 (mesure de calcul légale et obligatoire à minima)
          pour en savoir plus, cliquer ICI

          En réponse à votre interrogation, « Et le salaire qui correspondrait à ce calcul ? »
          formule traitement de base en brut
          Indice majoré retenu (IM) x 4,686 x quotité temps de travail globale attribuée en pourcentage

          Formule traitement de base en net
          traitement de base en brut x 81,10 %

          Pour en savoir plus, cliquer ICI

  70. NICOLAS dit :

    Bonjour,

    Je suis AESH depuis janvier 2018 en contrat CDD de 24h par semaine dans le 75.
    Comment l’académie gère les arrêts de travail ? surtout quand l’arrêt dépasse le mois de plein traitement ? est-ce qu’ils le déduisent sur le salaire ? car j’ai reçu un courrier m’indiquant que je recevrais un avis de paiement de Paris pour rembourser le trop percu suite à mon arret (à noter que j’ai été en arret au mois de mai l’année dernière et que ce n’est toujours pas régularisé chez eux) De plus afin de complèter mon mois en arret à demi-traitement j’ai envoyé mon attestation de salaire à la sécu qui m’a versé des IJSS mais sans prendre en compte que le 1er mois m’a été payé complètement… J’essayes d’appeler la gestionnaire de paie au rectorat mais bien sur elle ne répond jamais… Est-ce que quelqu’un à deja eut ce type de situation ?
    Merci

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Comment l’académie gère les arrêts de travail ? » et suivante « surtout quand l’arrêt dépasse le mois de plein traitement ? » et suivante  » est-ce qu’ils le déduisent sur le salaire ? »
      aîe..aîe…
      ce qu’il faut savoir en cas d’arrêt maladie
      Article 12 « L’agent non titulaire en activité bénéficie, sur présentation d’un certificat médical, pendant une période de 12 mois consécutifs si son utilisation est continue, ou au cours d’une période comprenant 300 jours de services effectifs si son utilisation est discontinue, de congés de maladie dans les limites suivantes :après 4 mois de service : un mois à plein traitement ; un mois à demi-traitement ; après 2 ans de service : deux mois à plein traitement ; deux mois à demi-traitement ;après 3 ans de service : trois mois à plein traitement ; trois mois à demi-traitement. »
      Par traitement, il faut comprendre votre salaire mensuel

      Pendant votre arrêt maladie, vous percevez votre salaire (ou mi-salaire) mais en contre partie, vous avez obligation de déclarer et reverser à votre employeur les IJ percues de la CPAM. Si cela n’a pas été fait de votre propre initiative, vous êtes dès lors redevable d’un indu à votre employeur, d’où l’envoi d’un avis de paiement pour remboursement de trop percu. Toutefois, ce remboursement de trop percu effectué sur saisie de votre salaire obéit à des règles de procédure que nous vous invitons à consulter en cliquant ICI.

  71. jocelyne dit :

    Jocelyne 85

    Bonjour,

    « La réactualisation de la grille indiciaire est annuelle » Ce n’est pas moi qui le demande c’est le ministère de l’Éducation nationale qui l’affirme!

    Ci-joint l’adresse d’un site dans lequel figure la réponse et quelques autres…
    https://www.senat.fr/questions/base/2018/qSEQ180706383.html

    Question écrite n° 06383 de Mme Pascale BORIES publiée dans le JO Sénat du 26/7/18 page 3823 concernant la baisse des salaires des AVS.

    5 mois plus tard …

    Réponse du Ministère de l’EN et de la Jeunesse publiée dans le JO Sénat du 06/12/2018
    Une véritable œuvre d’art de langage technocratique et démagogique.

    1ère exemple : la modification du salaire lors du changement de statut PEC à AESH

    Ainsi « les accompagnants des élèves en situation de handicap bénéficient d’une rémunération qui ne peut être inférieure au traitement indiciaire correspondant au salaire minimum interprofessionnel de croissance (SMIC) », auquel sont rémunérés les agents engagés par contrat PEC. Cette disposition a pour conséquence que le salaire horaire net des AESH (7,95 €) est supérieur de 0,01 € à celui des PEC (7,94 €). À raison de vingt heures par semaine, le salaire mensuel net des AESH (689 €) est supérieur de 1 € à celui des PEC (688 €). »

    J’avoue humblement que j’ai du mal à comprendre l’explication. Je me crois dans un sketch à la Coluche.

    2ème exemple : l’actualisation annuelle de la grille indiciaire

     » Par ailleurs, la rémunération de l’AESH fait l’objet d’un réexamen triennal au regard des résultats des entretiens permettant d’apprécier sa valeur professionnelle et sa manière de servir. Les AESH bénéficient ainsi d’une véritable carrière, avec prise en compte de l’ancienneté, encadrée par une grille indiciaire actualisée chaque année pour prendre en compte l’évolution du SMIC ».

    Peut – être … En tout cas mon ancienneté diminue au fur et à mesure que les années passent ce qui sous-entend que je RAJEUNIS !!! (Ce n’est pas ce que me dit ma glace le matin)

    Avez-vous des nouvelles au sujet de cette grille ?

    Voilà c’était la minute technocratique du jour.

    Ah j’oubliais ! Nous connaissons depuis 2 mois dans l’académie de Nantes un retard d’un mois concernant l’envoi des bulletins de paye. (reçu fin décembre celui de novembre et toujours pas reçu celui de décembre à ce jour , 24/01/2019)
    Savez-vous si c’est nationale ou si ce phénomène ne concerne que cette académie ?

    Merci pour tout
    Cordialement

    Fée Clochette

    • briand0493 dit :

      Bonjour Fée clochette,
      Nous avions eu connaissance de ce passage de la question au sénat et de la réponse du MEN. Comme vous, nous avions pensé à un Sketch à la Coluche. Généralement, ce type de réponse est pondu par un charge de mission MEN gravitant autour du ministre. Dans le cas présent, il devait certainement graviter autour de la planète Mars après avoir fume la moquette du cabinet du ministre.
      En réponse à l’interrogation,  » Avez-vous des nouvelles au sujet de cette grille ? »
      Nous n’avons aucune communication officielle à ce jour. Notre confiance à l’égard de la DGRH du MEN ayant atteint un fond abyssal, nous subodorons qu’à part de modifier obligatoirement l’indice plancher de la grille indiciaire AESH, comme en janvier 2018, elle se contentera d’indiquer aux services académiques que l’augmentation de l’indice plancher concerne les AESH disposant de cet indice et non les AESH à l’indice supérieur.
      Pour une fois, les organisations syndicales de l’enseignement à ce sujet sont unanimes. (voir ici)

      En réponse à l’interrogation, « Savez-vous si c’est nationale ou si ce phénomène ne concerne que cette académie ? »
      Ce phénomène est national mais nous en disposons d’une explication d’un correspondant académique bien au fait.
      La voici toute simple:
      A chaque fin de mois, la DRFIP (trésor publique) adresse l’état de paiement des rémunérations des AESH (+ copie dématérialisée des bulletins de salaire) au service gestionnaire académique en charge des AESH. Ce dernier se doit éditer les bulletins de salaire + des enveloppes au nom de chaque AESH, suite de quoi, il s’agit de mettre les bulletins de salaire sous enveloppe personnalisée et expédier le tout.
      Il se trouve que, faute de personnel administratif en nombre suffisant, le service gestionnaire académique fait appel tous les 2 mois à des vacataires ou volontaires agent administratifs en heures supplémentaires l’espace de 2-3 jours pour cette opération de mise sous enveloppe des bulletins de salaire…et comme les vacataires/volontaires agent administratifs se doivent être rémunérés, cela traîne immanquablement du côté DRFIP pour accepter le paiement effectif de ces vacataires ou heures supplémentaires/ volontaires agent administratifs.
      Lors d’un passage à un rectorat, il a été donné le privilège officieux à un membre de l’UNEAVS de voir dans un couloir d’un service administratif les cartons de bulletins de salaire + enveloppe en attente de mise en forme et d’expédition. Quand les cartons arrivent à bloquer le passage dans le couloir, le chef de service pense alors qu’il faudrait faire quelque chose…….

  72. Véronique CARABEUF dit :

    Bonjour
    J’ai signé un CDD le 1er décembre 2018 valable jusqu’au 31 août 2019 au sein d’un collège. J’interviens dans 3 écoles élémentaires sur 3 communes distinctes depuis le 1er janvier 2019 car j’ai accepté de suivre un enfant qui a déménagé. Donc 6h hebdomadaires sur ma commune de résidence et 9h sur chacune des 2 autres communes contre auparavant 15h sur ma commune de résidence et 9 h sur une seconde commune. Je suis présente chaque jour dans deux écoles sur une demi journée complète. Puis-je obtenir des indemnités de déplacement ?
    Merci d’avance pour votre aide.
    Cordialement
    Véronique de haute Savoie

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Puis-je obtenir des indemnités de déplacement ? »
      après recherche d’information auprès de correspondants syndicaux (sgen-CFDT) de l’académie de Grenoble, il nous a été confirmé que les AESH auraient droit aux frais de déplacements entre deux établissements. Un outil de déclaration des déplacements devrait être mis en place.
      Pour en savoir plus, nous vous invitons à contacter l’organisation syndicale sgen-CFDT en cliquant sur le lien suivant « sgen-CFDT académie de Grenoble »

  73. Freuchet dit :

    Bonjour,

    Je viens d etre embauchée comme aesh dans le 93. Sur mon contrat est indiqué un indice brut de 320 indice majoré de 317. Cette indice dépend t-il du diplôme que l’on possède sachant que j ai une licence?
    Cordialement

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » Cette indice dépend t-il du diplôme que l’on possède sachant que j ai une licence? »
      Cette indice (brut 317 majoré 320) est l’indice plancher auquel l’employeur est tenu d’accorder à minima à tout agent AESH en poste et nouvellement recruté. L’employeur rectorat (via DSDEN) dispose bien du pouvoir exclusif d’accorder à l’ agent AESH d’être rattaché à un indice supérieur en tenant compte de son expériences professionnelles, de ses diplômes détenus, de ses compétences professionnelles spécifique mais la pratique sur le terrain montre qu’il ne le fait pas.

  74. Guennez dit :

    Bonjour, je ne sais plus quoi faire le rectorat de paris ne m’envoie pas les bulletins de salaire et comme j’ai un complément de chômage je ne peux pas l’avoir sans justificatifs( bulletins de salaire) je tourne dans un cercle vicieux !
    Je n’arrête pas mes réclamations et en plus je travaille 36h par semaine je suis payée 845€ avec le transport, je n’ai pas le droit à la prime d’activité, rien quoi!!!! et personne n’ai capable de m’expliquer.
    Cordialement

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre commentaire « …je travaille 36h par semaine je suis payée 845€ avec le transport…. »
      Tout d’abord, s’agissant la copie des bulletins des salaire, ce n’est pas nouveau cette situation que vous partagez avec de nombreux collègues AESH.
      Nous sommes très intrigués. …36h par semaine je suis payée 845€ avec le transport..!!!!!! pour nous, il existe une très forte anomalie.
      Pouvez-vous nous transmettre l’intitulé exact de l’article de votre CDD AESH, c’est à dire la quotité temps de travail attribué (en heures ou en %), sa répartition retenue en semaines, la date début et fin de votre CDD AESH ?
      merci pour ces informations

      • Guennez dit :

        Alors cdd, la durée annuelle est fixée à 1441 heures réparties sur 39 semaines, soit une quotité de service de 88%.
        Voilà ce qui est marqué sur mon contrat que j’ai signé le 02/07/2018 les deux précédentes années je travaillais 24 heures par semaine et j’étais payé 722€ transport inclus.
        Cordialement

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation sur « CDD AESH fixée à 1441 heures réparties sur 39 semaines, soit une quotité de service de 88% »
          Vous disposez d’un CDD à 88% d’un temps complet. Ceci implique que votre rémunération mensuelle de base brute se doit être obligatoirement de 1319 euros brut (1077,01 euros net). D’évidence, votre rémunération mensuelle actuelle est inférieure à ce qu’elle se doit être obligatoirement.
          Vous êtes fondés de droit à réclamer les sommes non versées à partir de la date début effectif de votre CDD AESH actuel. Nous vous invitons à
          1- vérifiez sur bulletin de salaire que l’indication 88 (case temps partiel) y figure
          2- si c’est le cas, sur la base des montants bruts de base indiqués ci-avant, faites une déduction du montant de rémunération non perçu.
          3- si ce n’est pas le cas, alors l’erreur est toute trouvée,

          Démarche à effectuer : faire une lettre en A/R de réclamation de salaire non percu.
          Consulter la page consacrée à retard de salaire en cliquant ICI. le modèle de lettre de réclamation de salaire non perçu est à adapter en soulignant le total des sommes brutes non perçues et que vous disposez d’un CDD à 88% d’un temps complet (joindre une copie de votre CDD en cours)

        • Guennez dit :

          Bonjour et merci pour votre réponse, le jour où le rectorat de Paris décide de m’envoyer les bulletins de salaire je vous enverrai une copie pour voir pour l’instant j’attends et je pense arrêter ce travail c’est dommage car mon but était d’accompagner mon élève jusqu’au BAC il est en 1ère !
          J’ai perdu mon courage!
          Cordialement

    • NICOLAS dit :

      Bonjour,
      je suis dans le même cas que toi, il faut faire un mail à ta gestionnaire de paie au BACA en lui demandant une copie de ton bulletin de salaire du mois en cours (bien lui expliquer que c’est pour régulariser ta situation au pole emploi) et elle te l’envoie par scan. Car effectivement les bulletins papier on les reçoit avec 2 mois de retard voir plus.

  75. jocelyne dit :

    Jocelyne 85

    Bonjour

    Cdisée depuis 2014 je suis passée à l’échelon 330 en septembre 2017 car cdi > 3 ans mettant ainsi ma rémunération à + 13 points par rapport à l’indice plancher de l’époque qui se situait à 317.
    Janvier 2018 l’indice plancher est passé à 320. je ne sais pas si l’indice 2 a augmenté (mais je le suppose puisque les années précédentes sa revalorisation a eut lieu) mais l’indice 3 n’a pas bougé réduisant ainsi l’écart par rapport à l’indice plancher à + 10 points.
    Janvier 2019, compte tenu de l’inflation le smic a augmenté de 1.54 % provoquant normalement une hausse de l’indice plancher qui devrait se situer vers 325. Si l’ indice 3 ne bouge pas l’écart va encore se réduire passant + 5 points.
    Je pense que de nombreux AVS ont des CDI supérieurs à 3 ans ou le seront prochainement. Nous sommes la 1 ère génération et nous essuyons les plâtres.

    – D’autres AVS on t-ils constaté l’absence de revalorisation de l’indice 3 par rapport à l’indice plancher ?
    – Avez-vous des informations sur l’évolution des indices supérieurs à l’indice 2 ( il me semble que les écarts devaient être de 6 points entre les échelons) ?
    En effet si les indices supérieurs à 2 ne bougent jamais, au bout de 3 ans on perd en quelque sorte tout le bénéfice du passage à l’échelon supérieur.
    Notre ancienneté et notre expérience ne sont pris en compte que provisoirement c’est à dire le temps précédant la nouvelle revalorisation de l’indice plancher et nous sommes condamnés à gagner peu ou prou le smic ad vitam eternam !!!
    – Cette question va t-elle être abordée lors des rencontres avec le ministère ?

    J’espère que mes explications ont été claires et qu’elles contribueront à pérenniser la reconnaissance des AVS ayant aujourd’hui plus de 11 ans d’expérience.
    Vous remerciant par avance
    Cordialement
    Fée Clochette

    • briand0493 dit :

      Bonjour Fée clochette,

      En parcourant votre commentaire, un membre de l’équipe de l’UNEAVS s’est posée la question  » elle fait comment pour lire nos pensées à distance ? ». ceci pour souligner que votre préoccupation et observations relatives à l’impact de l’augmentation du Smic (1,54%) sur lé rémunération des AVS et AESH faisaient justement partie d’un débat en cours au sein de l’UNEAVS.

      Il se trouve que prochainement sur le site il va paraître un article qui aura pour objet de décrypter l’impact de l’augmentation du Smic au 1er janvier 2019
      1- sur l’évolution de rémunération d’un AVS en Pec-Cui-Cae.
      2-sur l’évolution de rémunération d’un AESH en CDD/CDI
      (nous reprenons en compte les constats que vous avez établi pertinemment. En primeur, nous pouvons ajouter que notre étude fait apparaître que L’augmentation du Smic (+1,5 %) impliquerait un indice plancher (320) et indice niveau 2 (325) obsolètes. L’indice plancher se doit être à minima à 326….d’où une grille indicaire AESH à remanier totalement…). l’incidence sur la rémunération est calculée.
      3- sur la prime d’activité que perçoit des collègues AESH (on est loin du compte 100 euros)
      4-sur l’allocation logement (APL): il est envisag par le gouvernement un sérieux coup de rabot ou suppression pure et simple ce qui va impacté fortement en baisse les ressources des collègues AESH à compter de mars 2019.

      En réponse à l’interrogation, « Cette question va t-elle être abordée lors des rencontres avec le ministère ? »
      Nous avons connaissance qu’une organisation syndicale a abordé ces observations relatives à l’impact de l’augmentation du Smic (1,54%) sur lé rémunération des AVS et AESH, prime d’activité et APL dans une réunion avec la DGRH MEN.
      Nous avons connaissance aussi que, contre vents et marées, MEN et secrétariat aux handicaps, maintiennent la rhétorique « pour sortir de la précarité les AESH, il suffit de leur faire traverser la rue pour travailler dans un centre de loisirs.

      A bientôt donc,

    • DUCRUET dit :

      Bonjour,
      J’ai signé le CDI 20 H par semaine en 2014 à l’indice plancher 320 après avoir connu les CDD précaires depuis 2005, CAE,AED au total 7 ans d’ancienneté non reconnues.
      Je viens de recevoir un courrier de la DASDEN confirmant que depuis le 1er janvier 2018 je suis à l’indice 325. Or, à ce jour je n’ai pas reçu de rétroactif de l’année 2018
      De même, je me rends compte que les nouveaux contrats AESH sont à 24h à l’indice 325
      Donc un AESH de 3 mois d’ancienneté a un salaire plus élevé qu’un AESH avec une ancienneté de 14 ans .
      Pouvez vous m’expliquer cette injustice?
      Cordialement
      Paty 30 GARD

      • briand0493 dit :

        Bonjour,
        En réponse à votre interrogation, « Pouvez vous m’expliquer cette injustice? »
        Nous ne l’expliquons pas. Nous constatons simplement que le MEn a décidé, via rectorat, qu’à compter du 1er janvier 2019, tous les AESH disposant de l’indice plancher passerait obligatoirement de l’indice majoré 320 à 325, en conséquence de l’augmentation du Smic. Quant aux AESH disposant d’un indice supérieur à l’indice plancher 320 en 2018 (325 ou 330 pour la plupart), ils restent au même indice sans considération de l’augmentation du Smic.
        Ce qui veut bien dire que nous arrivons bien à la situation où un AESH de plusieurs années d’expériences voit sa rémunération chaque année ne jamais bouger en fonction de l’augmentation du Smic et au final, se retrouve au même niveau de rémunération en 2019 qu’un AESH ayant entre 3 mois et 1 an d’ancienneté.

        Pour comprendre à quel point, le DGRH du MEN a une haute considération de l’application de la justice sociale à l’égard des 80 000 AESH de l’éducation nationale, il nous a été rapporté l’anecdote suivante:
        Interpellée récemment par une organisation syndicale exigeant que la grille de rémunération des AESH existante depuis juillet 2014 soit revu afin que tous les AESH puisse bénéficier de l’augmentation du Smic, le haut technocrate DGRH a nié d’abord l’existence de cette grille, pour ensuite, avouer que, pour quelques euros en plus, tout cela n’avait guère d’importance que les AESH soient à indice majoré supérieur que l’indice majoré plancher obligatoire.

  76. Sonia dit :

    Bonjour

    Je viens de signer un contrat AESH en CDD qui commence ce lundi 14 janvier 2019 c est un contrat du 14 janvier 2019 au 31 août 2019 est-ce légal ? Le contrat est de 22h par semaines sur 24 semaines , soit 547h et une quotité de travail de 54%..merci d avance pour votre reponse..
    Ps: dans le cas ou ce ne serait pas légal que dois-je faire et qui dois-je contacter?

  77. Cassin dit :

    (19)
    Bonjour et meilleurs voeux à toute l’équipe.
    Beaucoup D’AESH ont vu leur temps de travail baissé ainsi que leur salaire en passant des contrats CUI/CAE de droit privé aux contrats CDD de droit public.
    Cela semble anormal.
    Connaissez-vous un article de loi qui stipule le fait que l’employeur n’a pas le droit de baisser le temps de travail ainsi que le salaire?
    Cordialement.
    T. Cassin

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Connaissez-vous un article de loi qui stipule le fait que l’employeur n’a pas le droit de baisser le temps de travail ainsi que le salaire? »
      Il n’en existe pas. Tout employeur (que ce soit dans le privé ou dans le publique) conserve le droit exclusif de formuler des propositions de CDD à des conditions qu’il détermine. A charge du salarié, d’accepter ou non la proposition de CDD.
      S’agissant la transformation des emplois AVS en Pec-Cui-Cae en CDD AESH, nous avions signalé les pièges des propositions à venir (pour savoir plus, cliquer ICI)

  78. Frdd dit :

    Bonjour, J’aurais besoin de vos lumières. Depuis novembre 2012 et jusqu’à juin 2018, j’ai occupé les fonctions d’AESH, d’abord sous CUI, puis sous CDD de droit public avec une quotité de 51%.
    Je viens de recevoir un titre de perception me demandant de rembourser une partie du traitement de juin 2018.
    Tout d’abord, sur la forme, le titre de perception du trésor indique à tort le mois d’août 2018. Par ailleurs, la période à rembourser n est pas indiquée. Il a fallu que je la calcule. Ce titre est il légal?
    Ensuite, sur le fond, j’ai calculé que je devais rembourser la période du 11 au 30 juin 2018. Or, placé en autorisation d’absence par mon nouvel employeur, du 11 au 17 juin 2018, j’ai commis l’erreur d’aller travailler au collège durant cette période. Puis je demander une remise au titre de cette semaine du 11 au 17 juin 2018, histoire de ne pas avoir travaillé pour rien pour l’éducation nationale?
    Toujours dans cette idée, mon temps de travail hebdomadaire a été augmenté, durant l’année scolaire 2017.2018, sans avour été payé plus pour tenir compte des vacances d’été 2017 que je n ai finalement pas prise comme AESH. Est ce légal?
    Merci.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » Ce titre est il légal? »
      Oui. Une fois un titre de recette émis constatant l’existence d’un indu, un simple avis des sommes à payer est adressé par courrier à l’agent pour l’inviter à payer. (pour en savoir plus, cliquer ICI)

      En réponse à votre interrogation,  » Puis je demander une remise au titre de cette semaine du 11 au 17 juin 2018 ? »
      Vous avez tout intérêt à formuler une demande de de remise gracieuse en invoquant le motif plaidant en votre faveur (service accompli durant cette période malgré une autorisation d’absence accordée). Joignez à l’appui de votre demande un justificatif du chef d’établissement scolaire attestant que vous aviez bien accompli votre service durant la période concernée.

      En réponse à votre interrogation, « Est ce légal? »
      LE CDD AESH arrivant à terme le 31 août 2017, il ne peut être exigé lors de son renouvellement, la récupération d’heures de travail non effectuées durant l’année scolaire 2016-2017 sur l’année scolaire 2017-2018.
      Il serait pertinent de nous transmettre la quotité temps de travail attribué et le nombre d’heures planning horaire hebdomadaire du CCD AESH année scolaire 2016-2017 et année scolaire 2017-2018 pour établir un comparatif pour vérification.

  79. Flore dit :

    Bonjour,
    Je viens de signer mon premier contrat AESH (68) pour l’accompagnement d’un élève en temps notifié et 1 voire 2 élèves en temps mutualisé. Ce contrat démarre au 10 janvier 2019, indice 339 majoré 320, quotité 50%, temps de service effectif 22h05 sur 22 semaines. Temps de compensation pour dépassement horaire 1h15. Temps de service annuel rémunéré 803h50. Cela vous parait il cohérent ? Merci d’avance pour votre réponse.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Ce contrat démarre au 10 janvier 2019, indice 339 majoré 320, quotité 50%, temps de service effectif 22h05 sur 22 semaines. Temps de compensation pour dépassement horaire 1h15. Temps de service annuel rémunéré 803h50. Cela vous parait il cohérent ? »
      Nous ne comprenons pas à quoi correspond le Temps de compensation pour dépassement horaire 1h15. Pour un CDD AESH à 50% d’un temps complet, le temps de service à effectuer est obligatoirement limité à 20h 30 sur 39 semaines.

      • blaise dit :

        bjr,
        j’ai signé mon contrat AESH date début 13/12/2018 date fin 31/08/2019
        et voici article 3 :
        « le temps de travail est fixé à 690 h sur 26 semaines soit une quotité de service de 60 % »

        combien d’heures dois -je faire par semaine svp car je suis sur 2 écoles et mon employeur est un collège et mes 2 écoles sont une primaire et une maternelle ?

        quelle sera mon salares svp ?

        merci

        • briand0493 dit :

          bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « combien d’heures dois -je faire par semaine svp »
          Vous devez disposer entre les 2 écoles d’un planning horaire hebdomadaire se doit être réparti sur 27 semaines et non 26 (soit 690/27=)25h30 hebdomadaire

          En réponse à votre interrogation, « quelle sera mon salares svp ? »
          Votre rémunération brute de base sera de 900 euros (718 euros net).

  80. Leila dit :

    Bonjour je souhaite savoir si les AESH peuvent prétendre au 1% patronal ?

    Si oui quelles sont les conditions svp

    Merci beaucoup

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « savoir si les AESH peuvent prétendre au 1% patronal ? »
      Votre employeur (rectorat ou EPLE) ne cotise pas au 1% patronal qui relève du secteur privé.

  81. taticricroux dit :

    Bonjour, Je suis AESH en CDD (76 académie de Rouen) pour 24h/semaine. Depuis la rentrée je suis affectée sur 2 écoles : le matin proche de chez moi (j’y vais à pied) et l’après midi dans une commune à 15km de chez moi (j’y vais avec mon véhicule personnel, pas de bus existant). J’ai essayé de lire tout ce que je pouvais à ce sujet mais je ne trouve pas de réponse. Ai-je le droit à une indemnisation kilométrique svp ? Si oui, à qui dois-je m’adresser ou y a t-il un formulaire à télécharger ? Merci par avance pour votre réponse. Bien cordialement.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, «  Ai-je le droit à une indemnisation kilométrique svp ? » et suivante  » Si oui, à qui dois-je m’adresser ou y a t-il un formulaire à télécharger »
      Aïe..aïe..Du fait de la rupture méridienne, il est considéré que le déplacement sur l’école d’affectation dans un commune à 15 km de votre domicile relève d’un déplacement domicile-lieu de travail ne faisant pas objet légalement de remboursement des frais occasionnés. (au mieux, remboursement pour moitié des frais justifiés de transport en commun ou en …vélo !!!
      Il serait pertinent que vous adressiez tout de même une demande de remboursement de frais de déplacement professionnel mais entre l’école d’affectation du matin et celle de l’Après-midi. Pour entreprendre cette démarche, contactez le service iA ASH -ou bien sur site académique à la rubrique Ad hoc, un formulaire à ce sujet peut être récupéré.

      • taticricroux dit :

        Je vous remercie beaucoup pour la clarté de votre réponse. Je vais effectivement faire une demande pour les frais de déplacement professionnel entre l’école d’affectation du matin et celle de l’après-midi, on ne sait jamais. Savez vous à qui dois-je l’adresser, la DAPAEC ( à mon référent ) ?

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « Savez vous à qui dois-je l’adresser, la DAPAEC ( à mon référent ) ? »
          Vous devez adresser votre demande auprès de votre employeur (celui qui est inscrit sur votre contrat de travail.

  82. Tatiana dit :

    Bonjour

    Sur un précédent poste dont je ne trouve plus ou il se trouve, je vous avez demandé si une anomalie se trouve dans mon contrat
    7 janvier au 31 aout 2019
    22 semaine 544 h a 60% quotité 320
    Êtes-vous sur que le nombre de semaines est exacte ?
    Car d’autres aesh eux ont 25 semaines sur votre site pour la même periode! Je ne comprends pas! Est ce que 22 semaines ne va pas correspondre a 36 semaines à l’année au lieu de 39 ?
    Merci davance
    Bonne année

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Êtes-vous sur que le nombre de semaines est exacte ? »
      Il vous a été fourni effectivement une information erronée. Il s’agit bien de 25 semaines et non 22 semaines.
      Du 7 janvier au 31 août 2019, il reste bien 22 semaines/36 semaines scolaires à accomplir par les élèves d’un établissement.
      Pour vous AESH, vous avez à accomplir un temps de travail hebdomadaire sur ces 22 semaines + 3 semaines périodes non scolaire (à fixer par votre chef d’établissement scolaire ou votre employeur).

      • tatiana dit :

        Donc mon contrat n’est pas bon? je dois demander la modification de mon contrat sur 25 semaines? et donc cela change mon nombre d’heure et ma quotité? il doit être indiqué combien exactement?
        quand vous dites » périodes non scolaire à fixer par votre chef d’établissement scolaire ou votre employeur » malgré que aucun enfant ne sera présent on peut me demander de travailler durant les vacances scolaire? mais dans quel but?

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « mon contrat n’est pas bon? » et suivante  » on peut me demander de travailler durant les vacances scolaire? mais dans quel but? »
          Bon, nous allons reprendre nos explications.
          1– ne pas confondre vos congés légaux avec les vacances d’un élève
          Vous êtes un agent AESH de l’éducation nationale, disposant d’un Contrat de travail, rémunéré en tant que tel et affecté dans un établissement scolaire. Vous avez le statut de salarié et non d’élève. En tant que salarié, vous disposez d’un droit légal au congé rémunéré (2,5 jours par mois travaillé) tandis qu’un élève dispose le devoir de suivre 36 semaines de cours (divisé en période scolaire) et le droit à 16 semaines de vacances (divisées en période non scolaires: Toussaint, noël, février, pâques, juillet-août).
          Ensuite, il est usuel qu’il vous soit accordé vos congés légaux pendant les périodes non scolaires.

          2- votre contrat de travail
          Votre CDD débute le 7 janvier jusqu’au au 31 aout 2019. Pour un élève sur l’année scolaire 2018-2019, entre le 1er septembre 2018 et le 6 janvier 2019 il s’est écoulé 14 semaines scolaires à suivre les cours + 4 semaines de congés non scolaires (Toussaint 2 semaines, Noêl : 2 semaines). Il lui reste donc 22 semaines scolaires pour suivre les cours + 12 semaines de congés scolaire (février, Pâques, juillet-août)
          .
          En principe, un CDD AESH du 1er septembre au 31 août implique que l’agent travaille sur 36 semaines scolaires + 3 semaines non scolaires.
          Il se trouve que votre CDD débute le 7 janvier jusqu’au au 31 aout 2019. Il a été considéré que vous avez à suivre uniquement un élèves sur les 22 semaines scolaires restantes. Il ne vous est pas demandé d’effectuer un temps de service sur 3 semaines non scolaires.
          Après revérification et recontrôle, et re-revérification et re-recontrôle, nous en arrivons au constat que votre CDD AESH impliquant un temps de service uniquement sur 22 semaines est correctement établi. Inutile donc de demander une modification de votre CDD.

  83. zimmer dit :

    Bonjour

    J’ai plusieurs questions techniques à vous poser car je n’ai pas eu l’occasion d’aborder les subtilité de mon contrat avec mon employeur et je ne sais trop vers qui me tourner.

    – Je viens de signer mon tout premier contrat en tant qu’AESH mutualisée en collège.Ce contrat démarrera le 7 janvier 2019 et se terminera le 31 août 2019.
    Mon temps de travail est fixé à 600 heures réparties sur 25 semaines , soit une quotité de service de 58.25%. mon indice brut est de 339 e 320 mon indice majoré. Cela vous parait juste ?

    – De combien d’heure de formation rémunérée ai je droit au vu de mon contrat ?

    – De combien de jours de congés payés ai je droit au vu de mon contrat ?

    – Concernant mon arrivée et mon départ de l’établissement, les heures de mon emploi du temps sont de 24 heures strictes , c’est à dire que les heures sont comptées dès que débute le cours et se terminent à la sonnerie du cours. Donc si je comprends bien, les AESH ne disposent pas dans leurs de temps de travail effectif d’un temps de déplacement arrivé/départ sur le lieu de travail ?

    -On m’a également dit qu’en cas d’absence prévue à l’avance et prolongée dans le temps d’un élève , et que si aucun autres élèves n’a besoin de ma présence, il me sera demandé de ne pas effectuer les heures et que celles-ci me seront comptabilisées en heures à rattraper pour des besoins occasionnels de l’élève ou de la vie scolaire. Est ce légal ?

    Merci en tout cas de votre investissement pour la cause.

    Je vous souhaite de très bonne fêtes de fin d’années

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation sur rédaction CDD « Cela vous parait juste ? »
      Nous ne constatons pas d’anomalie.

      En réponse à votre interrogation, « De combien d’heure de formation rémunérée ai je droit au vu de mon contrat ? »
      Il est envisagé que vous puissiez suivre des actions de formation organisées par le service IA ASH à hauteur de 60h. Tout suivi d’ actions de formation accomplis sur temps de travail à la demande de l’employeur reste rémunéré. Pour tout suivi d’action de formation à la demande de votre employeur hors temps de travail ne faisant pas l’objet de rémunération ou de récupération d’heures, votre accord préalable écrit est obligatoire et un refus de votre part ne constitue pas une faute professionnelle.

      En réponse à votre interrogation, « De combien de jours de congés payés ai je droit au vu de mon contrat ? »
      Pour vos congés légaux (à ne pas confondre avec les petites et grandes vacances des élèves), vous disposez de 2,5 jours/mois travaillés sur la durée de votre CDD.

      En réponse à votre interrogation,  » si je comprends bien, les AESH ne disposent pas dans leurs de temps de travail effectif d’un temps de déplacement arrivé/départ sur le lieu de travail ? »
      et il y a de quoi s’interroger effectivement.
      La conception du chef d’établissement scolaire (principal) sur l’application de votre planning hebdomadaire temps de travail relève d’une parfaite indécence, d’un abus de pouvoir par illégalité d’application de droit.
      Rappel de la définition du Temps de travail effectif :
      1-Identique à celle du code de travail, elle est indiquée dans le décret du 25 août 2000 : “ temps pendant lequel les agents sont à la disposition de leur employeur et doivent se conformer à ses directives sans pouvoir vaquer librement à des occupations personnelles ”.

      2-La circulaire n°2014-083 du 08/07/2014 relative aux conditions de recrutement et d’emploi des AESH précise bien : « Le temps de service de l’AESH ne se limite pas à l’accompagnement de l’élève car il contribue au suivi et à la mise en oeuvre du projet personnalisé de l’élève. Il participe aux réunions, ainsi qu’aux dispositifs Ecole ouverte et stage de remise à niveau … toutes activités pouvant être décomptées de son temps de travail. »

      En conséquence de droit, ce principal du collège n’est nullement autorisé par ses supérieurs hiérarchiques (DSDEN) à vous établir un planning horaire hebdomadaire basé uniquement sur le temps de présence d’un élève à un cours. Les temps inter-cours et les temps de récréation constituant des temps de rupture n’étant pas de votre fait,et compte tenu que vous restez à la disposition du chef d’établissement, ils sont à comptabiliser obligatoirement comme du temps de travail effectif. (quand il est prévu pour le suivi d’un élève, 4 heures de cours, c’est bien 4 heures de temps de travail effectif à comptabiliser et non 4 x 50 mn d’accompagnement.
      C’est tout de même ahurissant d’arriver à ce système de comptage de temps de travail en 2018 !!!! 50 mn strict !!!!
      cela frise la folie mentale.

      En réponse à votre interrogation, « en cas d’absence prévue à l’avance et prolongée dans le temps d’un élève , et que si aucun autres élèves n’a besoin de ma présence, il me sera demandé de ne pas effectuer les heures et que celles-ci me seront comptabilisées en heures à rattraper pour des besoins occasionnels de l’élève ou de la vie scolaire. Est ce légal ? »
      Absolument pas.
      1- en cas d’absence prolongé ou non de l’élève à accompagner, il ne peut vous être imposer d’accompagner un autre élève ou d’autres élèves ne bénéficiant pas d’accompagnement par AESH, notifié par décision MDPH.
      2- en cas d’absence prévu (ou non prévu) et prolongé (ou non prolongé) de l’èlève dont vous assurez l’accompagnement, votre chef d’établissement peut vous autoriser à ne pas accomplir les temps de service prévu sur votre planning horaire hebdomadaire (mise à disposition à domicile) mais en aucun cas, il ne peut vous imposer un rattrapage ultérieur de ces temps de service pour des besoins occasionnels de l’élève (et encore moins) de la vie scolaire.
      Accorder une libéralité de son propre fait pour ensuite la supprimer ultérieurement pour ses propres intérêts participe d’une posture hiérarchique hautement pervertie.

      Notre conseil
      Face à une telle posture odieuse du chef d’établissement scolaire, nous saurons que trop vous conseiller d’adopter une refus très « ferme » et sans ambiguïté à cette forme d’organisation illégale de votre temps de travail. Sans hésiter, vous avez à lui informer que vous prenez avis par courrier avec A/R auprès de la DSDEN et rectorat (inspection académique et recteur académique) sur ces exigences formulées en matière de planning horaire temps de travail, avec copie aux organisations syndicales. Sans attendre sa réponse, faites le courrier pour la DSDEN et rectorat en signalant les faits et préciser bien dans ce courrier avec A/R les destinataires syndicaux en copie.

      • zimmer dit :

        Je vous remercie vivement pour vos réponses. Il me paraît plus qu’évident qu’il est nécessaire de me syndiquer avant ma prise de poste au mois de janvier.

        J »aurai juste une dernière question.

        Mon contrat est de 25 semaines ( 600 heures). Sur ces 600 heures, il y aura 22 semaines d’écoles (donc 528 heures de présence). Les 3 autres semaines doivent être, comme pour les AED, des services vacances. Ces 3 semaines représentent 72 heures.

        Ma question est : Ces 72 heures servent elles à ma formation (60 heures) ainsi qu’aux suivis d’élèves et présence aux ESS (12)?

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation,  » Ces 72 heures servent elles à ma formation (60 heures) ainsi qu’aux suivis d’élèves et présence aux ESS (12)? »
          Ces 72h se doivent prioritairement consacrées au suivi d’action de formation. Maintenant, il est possible, sous réserve de votre accord préalable, que des heures de travail supplémentaires (participation à des réunions, sorties scolaires,…) réalisées en sus de vos heures de travail hebdomadaires soient récupérées sur le temps de travail hebdomadaire des semaines dites administratives (3 x 24h). C’est un arrangement que vous avez à négocier avec le chef d’établissement scolaire.

        • dom95 dit :

          bonjour, j’ai fait une sortie scolaire avec mon élève qui a duré la journée : de 7h à 18h30 ce qui a fait 6h en plus de ce que je faisais habituellement (j’ai 2h30 le midi). je voudrais récupérer ces 6h en m’absentant une journée complète.on me demande de remplir un papier pour l’inspection. le problème est l’inspection m’a dit que étant en CUI je ne devais pas travailler en dehors de mes heures. donc pas faire de sortie scolaire à la journée.. comment faire pour récupérer ces heures car je ne peux envoyer de papier à l’inspection vu que je suis « hors la loi »?

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « comment faire pour récupérer ces heures ? »
          Vous n’aurez possibilité de récupérer ces heures de travail.
          Dans le cas présent, l’inspection académique ne peut pas intervenir sur votre demande. Ce que l’inspection a sous entendu dans sa réponse: pour toute sortie scolaire en journée, le chef d’établissement scolaire d’affectation se devait au préalable prendre contact avec votre chef d’établissement employeur, avec un délai de prévenance de 15 jours ouvrés pour une autorisation écrite de votre participation à une sortie scolaire avec dépassement d’horaires de travail fixées par votre planning horaire hebdomadaire.Il est très probable que votre chef d’établissement employeur n’aurait pas accepter votre participation à cette sortie scolaire.
          Dans le cas présent, vous retrouvez dans la situation plus que désagraable
          1-Auprès de votre chef d’établissement scolaire employeur, vous ne pouvez pas exiger la récupération des heures de travail supplémentaires accomplies du fait de l’absence d’autorisation préalable écrit pour participation à une sortie scolaire avec dépassement horaire temps de travail.

          2-Auprès du chef d’établissement scolaire d’affectation, vous ne pouvez pas exiger la récupération des heures de travail supplémentaires accomplies compte tenu que vous avez accepté la participation à cette sortie scolaire avec dépassement d’horaires de travail sans accord écrit préalable de récupération d’heures supplémentaires accomplies.

          Nous vous confirmons votre impression:  » nom de zeux ! je me suis fait avoir par ces enfoirés….« 

        • dom95 dit :

          merci pour ces précisions. Est-ce vrai que lorsqu’on est AESH on « doit » des heures en plus de notre temps de travail pour des réunions ou justement pour les sorties scolaires contrairement aux CUI qui eux n’en ont pas?

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « Est-ce vrai que lorsqu’on est AESH on « doit » des heures en plus de notre temps de travail pour des réunions ou justement pour les sorties scolaires contrairement aux CUI qui eux n’en ont pas? »
          Dans l’éducation nationale, ils existent les périodes scolaires (36 semaines où les élèves sont présents obligatoirement dans l’établissement scolaire) et les périodes non scolaires (16 semaines où les élèves sont absents de l’établissement scolaire, communément appelés vacances scolaires)
          les Collègues en Pec-Cui-cAE disposent de planning horaire hebdomadaire établi pour 36 semaines (36 semaines périodes scolaires).Les collègues en CDD/CDI AESH disposent de planning horaire hebdomadaire établi pour 39 semaines (36 semaines périodes scolaires et 3 semaines périodes non scolaires).
          Les collègues AESH peuvent être amené à récupérer des heures supplémentaires réalisées lors de réunion, de sortie scolaire,…. en piochant sur les heures des 3 semaines de périodes non scolaires.

  84. Lo dit :

    Bonjour, aesh en cdd tout public 24h a 60% on touche combien du smic on est à combien ?genre 0,5-0,8 du smic? Merci

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « aesh en cdd tout public 24h a 60% on touche combien du smic on est à combien ?genre 0,5-0,8 du smic? »
      En 2018, le montant du Smic horaire brut 2018 reste de 9,88 euros.
      Comme tout agent AESH en CDD/CDI ne peut percevoir inférieure une rémunération au Smic, par modification de leur indice majoré (318 à 320), il s’en était ensuivi une rémunération minimale horaire de 9,89 euros.
      Actuellement, un AESH en CDD/CDI à 60% d’un temps complet avec l’indice plancher (320) perçoit une rémunération brut de base de 900 euros (autour de 718 euros net).

      • Lo dit :

        D’accord j ai vu le smic aller légèrement augmentée ca va se voir sur notre fiche de paie? Depuis quelque mois je n ai plus l’indemnisation de la csg.. je me doute ça sera juste de quelque euros ..Comment on fait pour calculer du brut au net?merci

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation sur augmentation du smic au 1er janvier 2019, « ca va se voir sur notre fiche de paie? » et suivante « .Comment on fait pour calculer du brut au net? »
          Un article sur l’impact de l’augmentation du Smic au 1er janvier 2019 va prochainement sorti. Pour le calcul du brut au net, il faut considérer 2 situations distinctes les collègues AESH en contrat Pec-CUi-cae et les collègues AESH en CDD/CDI. Comme entre le 1er janvier 2018 et le 1er octobre 2018, les cotisations maladie et chômage ont été en baisse de 2,2 % mais contrebalancé par une hausse de la CSG de 1,7 % pour les collègues AESH en Pec-cui-cae et pour les collègues AESH en CDD/CDI, ces mêmes cotisations ont été prises en compte différemment )par le biais d’une indemnité compensatrice CSG accordée puis retirée, nous devons affiner nos calculs pour être plus pertinent sur la réalité de l’impact de l’augmentation du smic au 1er janvier 2019. Nous pouvons simplement confirmer que cela tournera autour de + 13 euros net pour la majorité des collègues AESH.

  85. Dalila dit :

    Bonsoir,
    AESH depuis 3 ans, je suis à temps complet dans un collège,
    Récemment notre edt a été modifié, pour que l on fasse bien les 41 heures, en nous faisant travailler le mercredi après-midi alors qu il n y a pas d enfants, faire de l’aide aux devoirs, s occuper d enfants sans notification MDPH
    Peut on refuser, et faire les permanences pendant les vacances, car à ce rythme on sera sur les rotules
    Merci

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Peut on refuser, et faire les permanences pendant les vacances ? »
      Vous êtes AESH à temps complet. Ceci implique que votre emploi du temps hebdomadaire (41h) a été réparti sur 39 semaines, soit 36 semaines en période scolaire (correspondant au temps de présence obligatoire des élèves de l’établissement) et 3 semaines en période non scolaire (correspondant au absences de l’élève de l’établissement, équivalence vacances).
      Vous ne pouvez vous opposer au choix du chef d’établissement de fixer les 3 semaines en période non scolaire où votre présence est requise pour accomplir votre service dû.
      S’agissant l’emploi du temps hebdomadaire, les heures de travail à effectuer peuvent être réparties légalement par le chef d’établissement (avec accord de votre employeur) sur les jours ouvrés qui représentent les jours où l’établissement scolaire est en activité ( du lundi au vendredi).
      Toutefois, le chef d’établissement scolaire ne peut vous contraindre à accomplir des tâches qui ne relèvent pas de votre fonction AESH. Ainsi, il ne peut ainsi vous imposer des tâches d’aide au devoir hors temps scolaire de la journée, de surveillance ou d’aide d’élèves ne relevant pas d’une obligation d’accompagnement fixée par notification MDPH, d’effectuer des « permanences » relevant de la mission de vie scolaire ou administrative pendant les périodes scolaires et non scolaires. Pour synthétiser; vous restez AESH ayant une mission AESH mais nullement des missions de substitution de missions relevant d’un enseignant, d’un agent administratif, d’une CPE, d’un assistant éducation….Vous avez un droit légitime et d’obligation de refus de tâches en substitution et vous avez obligation de rester à disposition de votre chef d’établissement scolaire pour accomplir les tâches en conformité de votre fonction AESH selon le planning de temps hebdomadaire fixé.

    • dom95 dit :

      bonjour dalila, je suis horrifiée!!! mais que faites-vous comme travail le mercredi après midi?

  86. Fatoux dit :

    Bonjour,je suis actuellement en contrat aidé 24h semaine jusqu’au 31 mars. On vient de me proposer un contrat aesh mut de 20h30. Mais je vais sans doute devoir démissionner. Je me demande si c’est une bonne occasion ou non? J’ai 2 enfants est ce qu’il y a des suppléments? Merci.

    • briand0493 dit :

      Votre interrogation ayant fait l’objet d’une réponse précédente à une interrogation similaire, ci-après copie de la réponse

      « Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « On me dit que mon contrat ne sera pas renouvelé et que je dois accepter ?que dois je faire? «
      Nous allons franc du collier. La proposition de CDD AESH que vous propose votre interlocuteur académique constitue une lamentable arnaque
      explication
      1ère arnaque
      Votre contrat Pec-Cui-Cae correspond à un CDD équivalent à 57,5% d’un temps complet, rémunéré au Smic, soit autour de 690 euros net.
      Le CDD AESH proposé correspond à un CDD équivalent à 48% d’un temps complet, rémunéré au Smic. Dans ce dernier cas, votre rémunération mensuelle passera à environ 587 euros net. Dans l’histoire, pour un temps de travail hebdomadaire qui n’aura pas bougé, vous perdrez 100 euros net de rémunération.
      2ème arnaque
      Vous acceptez ce CDD AESH mut
      – au cas où vous n’êtes pas renouvelé fin Août 2019 du fait de l’employeur, vos droits aux allocations assedics ARE (assedics)seront calculés sur la base de votre rémunération perçue sous CDD AESH et non sur PEc-Cui-Cae. conséquence: Droit à ARE diminué.
      -au cas où vous ne souhaitez pas être renouvelé fin août 2019, votre employeur vous considèrera comme démissionnaire. Conséquence: vous ne pourrez pas prétendre à une indemnisation en ARE par les Assedics, à minimum durant 3 mois.
      3ème arnaque
      Votre contrat Pec-Cui-Cae s’arrête fin mars 2019. Vous n’êtes absolument pas tenu de casser votre contrat en cours donc de « démissionner » pour un CDD AESH qui se révèle moins avantageux au niveau financier actuellement. Contrairement à ces affirmations, Votre interlocuteur académique ne peut vous imposer l’acceptation de ce CDD AESH.

      Notre conseil en final
      vous aurez tout intérêt à répondre à répondre à votre interlocuteur académique qu’en restant en Pec-Cui-CAE jusqu’à son terme, même si non renouvelé, vous percevrez plus en restant en chômage avec une indemnisation ARE assedic équivalente à la rémunération proposé avec un CDD AESH à 48% d’un temps complet. Faites lui bien comprendre qu’au chomage en avril, vous aurez largement le temps de rejoindre un groupe de gilets jaune AESH stationné devant l’IA ayant assez d’être méprisé et d’être considéré comme des abrutis ou des gueux, corvéables et malléables à merci. »

  87. Séverine Faubel dit :

    Bonjour, je vais probablement signer un CDD du 7 janvier au 31 août 2019, embauchée par la DSDEN. Contrat 60% 24h/semaine.
    c’est mon 1er contrat (2 autres me sont passés sous le nez car je n’avais pas encore validé mon CAP petite enfance, et pas de budget pour le CUI, voici chose faite j’ai mon CAP)
    Pourriez vous me dire les points a vérifier sur mon contrat de travail SVP, j’ai lu toutes vos discussions mais j’avoue que je suis un peu perdue.
    quel serait à priori mon salaire net?
    sachant que j’ai 4 enfants, est ce que je bénéficierai de l’allocation supplémentaire?
    en vous remerciant, bien cordialement,

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Pourriez vous me dire les points a vérifier sur mon contrat de travail SVP »
      Nous vous invitons surtout à être attentif sur votre CDD à la rédaction relative à l »article consacrée à temps de travail, quotité hoarire attribuée, répartition hebdomadaire (nombre de semaines retenu), pourcentage attribué par rapport à un temps complet….En cas de doute ou d’incompréhension sur sa rédaction, n’hésitez pas à nous en faire part.

      En réponse à votre interrogation, « quel serait à priori mon salaire net? »
      Pour un CDD AESH à 60% d’un temps complet, votre rémunération mensuelle de base sera autour de 900 euros brut (720 euros net)
      A cette rémunération de base se rajoutera le supplément familiale de traitement (SFT) pour 4 enfants : 162,76 euros net.

      Attention: l’attribution de la SFT n’est pas automatique, vous avez à déposer une demande écrite avec le formulaire ad hoc à récupérer auprès de votre employeur pour percevoir le SFT en y joignant les justificatifs demandés.

      • Faubel dit :

        Merci beaucoup je reviens vers vous dès que j’ai des nouvelles de mon futur contrat. Apparemment il me sera remis le 1er jour de travail mais pour le moment je n ai pas mon affectation.
        Concernant la SFT c’est ma referente au bureau AESH qui ma dit de lui envoyer le livret de famille je vais verifier si ce formulaire était fourni avec ma 1ere proposition ( tombée a l’eau )
        Merci beaucoup pour votre retour. Je vous tiens au courant.
        Bonne journée et joyeux noël

  88. Guennez dit :

    Bonjour,
    Je suis AESH je travaille 36 heures par semaine je suis payée 847 € par mois incluant mon titre de transport !!!
    Est-ce que c’est normal et juste?

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Est-ce que c’est normal et juste? »
      Non. Il existe franchement une anomalie monumentale
      Explication
      Un planning hebdomadaire de 36 heures (base minimale répartition: 39 semaines ) implique que vous devriez disposez d’un CDD AESH à 87,40 % d’un temps complet. La rémunération mensuelle (sans titre de transport) serait autour de 1060 euros net.
      Or, pour une rémunération de 847 euros/mois cela implique un CDD AESH à 69 % d’un temps complet, soit un planning horaire hebdomadaire réparti sur 39 semaines fixé à 28h.

      • Guennez dit :

        Merci votre réponse a confirmé ce que je pensais sauf que je ne sais pas a qui je dois m’adresser en sachant que j’ai déjà signalé cette situation au rectorat de Paris où on est toujours très mal accueilli 😵 mais rien n’a changé, franchement c’est très compliqué.

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation sur anomalie sur mon contrat de travail
          A notre sens, il serait souhaitable plutôt que vous preniez contact avec un représentant d’une organisation syndycal qui, après examen de votre situation, sera en mesure de vous apporter un soutien opportun pour un rétablissement conforme de vos droits en intervenant directement auprès du rectorat.

  89. dom95 dit :

    je suis horrifiée de voir qu’avec toutes les actions et revendications de gilets jaunes, personne ne parle des emplois précaires dont nous faisons partis!! et que dire de la « fausse » hausse du smig qui en fait est une hausse de la prime d’activité quand on y a droit!!! ça non plus personne n’en parle!!!

  90. dom95 dit :

    j’ai lu qu’un temps complet pour une AVS est de 41h ; mais comment peut-on faire 41h quand les élèves n’en font que 26??? merci de vos réponses

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, «  comment peut-on faire 41h quand les élèves n’en font que 26??? »
      Pour comprendre
      1-Vous avez le temps scolaire suivi par un élève dans un établissement scolaire qui reste
      -24 h maximales dans une école primaire et maternelle
      -28h maximales dans un collège
      -32h dans un lycée
      2- vous avez le temps d’accompagnement par aide AESH ou AVS fixée par une notification MDPH.
      Dans cette dernière, il peut être décidé que le temps d’accompagnement par aide AESH ou AVS couvre le temps scolaire (24h, 28H, 32h au plus) et/ou le temps péri-scolaire (accompagnement spécifique sur temps méridien pour aide au repas, aide au déplacement entrée et sortie école, internat collège, lycée)
      Sur une semaine, un temps d’accompagnement péri-scolaire par AESH ou AVS en plus d’accompagnement sur temps scolaire d’un élève selon son parcours scolaire existant peut aller au delà de 24h, 28h, 32h jusqu’à 41 heures maximales en lycée.

      • dom95 dit :

        Bonjour, petite question technique pour le site, comment fait on pour lancer un nouveau sujet? 🙂

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « comment fait on pour lancer un nouveau sujet? »
          Aie…aie…A la différence d’un site Web, un blog reste techniquement très limité pour l’ouverture d’un forum unique traitant de plusieurs sujets particuliers à la fois.
          Ce qui reste possible
          -Nous proposer un nouveau sujet qui n’existe pas sur le blog.
          -nous créerons alors une nouvelle page en sous rubrique qui apparaîtra dans le menu principal du blog.

        • dom95 dit :

          alors je suis obligée de répondre à n’importe quelle question pour vous demandez d’ouvrir un nouveau sujet.. pas pratique. alors mon sujet : pourquoi n’y a-t-il pas de revendications parmi les gilets jaunes pour une améliorations des contrats CUI? personne n’en parle, on est les oubliés…

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation,  » pourquoi n’y a-t-il pas de revendications parmi les gilets jaunes pour une améliorations des contrats CUI? « 
          Le mouvement des gilets jaune est parti sur la base d’un cri d’exaspération et de colère à l’égard de la gouvernance politique actuelle à résumer ainsi : « arrêtez de nous mépriser, nous le pauvres qui n’en peuvent plus d’être encore plus pauvres chaque jour par vos actes et décisions injustes à notre égard »
          Les pauvres, cela concernent des millions de citoyens et parmi eux des salariés en Cui-Cae. Et si vous avez le sentiment que vos attentes ne sont pas visibles, la gouvernance politique actuelle, elle, découvre avec stupéfaction et peur que ces « pauvres » ont décidé de se faire visible et non plus « caché dans la honte » en sachant se faire entendre comme il se doit dans la rue, en bas de leur porte.

  91. dom95 dit :

    bonjour, est ce que les AVS des écoles privées sont mieux payées que dans le public? j’ai vu des annonces de recrutement pour des écoles privées, je suis étonnée. leur mode de recrutement n’est apparemment pas le même que pour le public?! merci

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » est ce que les AVS des écoles privées sont mieux payées que dans le public? « 
      Absolument pas. Il faut savoir qu’avant de recruter un AVS, un établissement scolaire privé se doit obtenir l’accord préalable de l’inspection académique du département. Ce qui est la moindre des choses, compte tenu que, sur demande de l’établissement scolaire privé, c’est l’éducation nationale qui contribue en totalité à la rémunération des AVS dudit établissement scolaire privé.

  92. Caleti dit :

    Bonjour je suis aesh en CDI dans le 30 depuis fin 2014. J ai eu droit de passer à l indice supérieur en cdi mais avec les augmentations du smic mon indice devient le même qu’ une aesh en CDD et du coup plus bas qu’ une aesh qui va obtenir un cdi. Et impossible de monter d indice car personne n a de document pour faire passer ce fameux entretien pour monter d indice … comment faire pour obtenir une réponse sans que chacun se jette la baballe sur ce fameux entretien fantôme?
    Merci si vous avez des infos.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » comment faire pour obtenir une réponse sans que chacun se jette la baballe sur ce fameux entretien fantôme? »
      Tout d’abord, règle de base
      Tout agent AESH ne peut disposer d’une rémunération inférieur au SMIC soit son équivalent su la grille indiciaire de référence l’indice échelon plancher : 320 (actuellement). Entre 2014 et janvier 2018, cette indice plancher a évolué (il est passé de 314 à 320) tandis que les indices suivants ne bougeaient pas. Résultat effectif: les agents en CDI à l’indice niveau 2 (320 en 2014, puis 322 en 2016) se voyait bien rattraper par l’indice plancher en janvier 2018.
      A cette dernière date, l’indice niveau 2 (322) a été supprimé, l’indice niveau 3 (325) devenait indice niveau 2 et ainsi de suite.
      Donc, il ne peut pas être évoquer que les agents en CDI AESH placé au niveau 2 sont en dessous de l’indice niveau plancher mais bien quand ce dernier augmente le suivant n’augmente pas. En clair, quand le ministère décide d’une augmentation du niveau plancher parce qu’elle s’impose par l’augmentation du SMIC, cette dernière n’est nullement répercutée aux agents en CDI AESH bénéficiant d’un indice au delà de l’indice plancher.
      Il s’avère que la décision de faire monter d’un indice un agent AESH relève de l’autorité exclusive du recteur d’académie. Si réponse à obtenir pour qu’un agent AESH puisse espérer (entretien professionnel effectuée ou non, demande réalisée ou non par le biais de cet entretien), cela doit venir du recteur.
      Notre constat à ce jour : Il s’avère dans toutes les académies que cela fatigue nettement les recteurs de prêter attention à ce type de demande.

  93. jess dit :

    Bonjour depuis septembre j’ai un contrat AESH droit public de 30h semaines, sur 39 semaines, or depuis le 5 décembre j’ai reçu un avenant me faisant passer à 40h semaine, sur 26 semaines,
    Ma question est quel sera mon salaire, et cela sera-t-il prit en compte sur le salaire de décembre?
    Merci beaucoup.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « quel sera mon salaire » et suivante « cela sera-t-il prit en compte sur le salaire de décembre? »
      (Sous réserve) vitre avenant au contrat de travail a pour effet de vous faire passer d’un 72,80 % d’un temps complet à un 97% (soit une rémunération mensuelle prévisible de 1476 euros brut, autour de 1210 euros net.
      La prise en compte de cette nouvelle rémunération devrait intervenir sur le salaire de janvier (avec rappel des sommes non perçues en décembre).

  94. Fieutelot dit :

    Bonjour

    Je découvre que mon salaire aesh co vient d’être revu à la baisse ce mois-ci. …déjà en décembre 2017….Pourquoi ? Mon établissement payeur ne sait pas me l’expliquer et l’année dernière elle m’avait parlé d’une régulation en janvier…Donc je récapitule on est augmenté de janvier à novembre de 2/3 euros et on nous les retire tous les décembre soit 20/30 euros de moins ce mois-ci ? ???????

  95. Gwenp49 dit :

    Bonjour, actuellement aesh dans le maine et loire depuis le 12 novembre 2018, je n’ai à ce jour toujours pas reçu mon salaire de novembre. Est ce normal?
    Cordialement

  96. Rouen dit :

    Bonjour jai un contrat aesh 24h en cdd du 11 ocrobre 2018 au 31 aout 2019 avec 986h réparti sur 34 semaines. J’aimerais connaître mon salaire net et savoir si mon contrat est bien etabli.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « connaître mon salaire net et savoir si mon contrat est bien établi. »
      Les données fournies sont insuffisantes pour vous donner un avis.
      Pour cela, il faudrait disposer très précisément les termes exacts de votre CDD en matière de quotité temps de travail attribué, sa répartition hebdomadaire retenue, date début et fin du CDD.

  97. Moulin marion dit :

    Bonjour, j’ai commencé mon contrat le 27 septembre (quotité de 49%), j’ai donc reçu mon salaire fin octobre où j’ai eu un acompte de 80%, j’ai donc eu 655€ (75€ pour septembre, 580€ pour octobre), ce mois-ci j’ai eu 604€, est ce normal? Si mon premier salaire était un acompte me manque-t-il pas d’argent?

    (Je suis dans l’aisne).

    Cordialement.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « est ce normal? » et suivante « Si mon premier salaire était un acompte me manque-t-il pas d’argent? »
      Pour un CDD AESH à 49% d’un temps complet, votre rémunération mensuelle de base se doit être autour de 585 euros net. Nous ne détectons pas d’anomalie dans les sommes reçues.

  98. VeroF.... dit :

    Bonjour (du 44)
    J’ai besoin d’un conseil. Quand on m’a recrutée j’ai passé une visite médicale auprès d’ un médecin conseil qui a coché toutes les bonnes cases pour l’aptitude à être aesh mais qui a demandé un examen complementaire…..(….). J’ai maintenant depuis le 13 novembre un poste aesh de 21h que j’ai accepté.
    (….)Ma question est : est-ce légal de me demander ces résultats alors qu’un nouveau certificat vierge de cette mention a débloqué la situation de mon dossier ?
    Merci de votre réponse.
    Cordialement

    Note modérateur
    Par souci de confidentialité, nous avons masqué des informations personnelles fournies.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « est-ce légal de me demander ces résultats alors qu’un nouveau certificat vierge de cette mention a débloqué la situation de mon dossier ? »
      Absolument pas. il ne peut être exiger de la part de services académiques la transmission de résultats d’examen médicaux, y compri ceux d’examens complémentaires. Il s’agit de données confidentielles que même un médecin conseil n’est pas autorisé à transmettre à un tiers et encore moins à un employeur.
      Donc, ignorez très fermement cette demande de transmission en vous abstenant de préférence de faire part de vos ennuis de santé dans votre entourage professionnel. Ce dernier n’est pas forcément bienveillant. En effet, à trop étaler ses péripéties de vie personnelle il pourrait douter de votre capacité physique et mental e vous maintenir en poste AESH.

  99. HAUTCOLAS dit :

    Bonjour je suis du 54, j’ai signé un contrat AESH pour 58.25%, soit 696h répartie sur 29 semaines, mais on est déjà fin novembre, je commence le 26 novembre. En comptant les semaines restantes de classes je n’arrive pas a 29 semaines. Je veux savoir si le nombre de semaines est juste ?
    Merci

  100. MARTIN dit :

    Bonjour, je suis AESH depuis le 10 septembre, je voulais savoir si mon contrat était correct! La durée annuelle de service est fixée à 819h réparties sur 39 semaines (horaires hebdomadaires : 21h). Mon indice majoré est 320 (51% d’un temps complet).
    Mon premier salaire était de 438,04€ et mon second de 633,17.
    Y voyez-vous une anomalie?

    Ps: merci pour cette aide que vous nous apportez, je vois que je ne suis pas la seule à espérer comprendre sa fiche de paie!!!! Mille mercis

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Y voyez-vous une anomalie? »
      Vous disposez d’un CDD AESH à 50,96 % d’un temps complet. Votre rémunération mensuelle de base se devra être autour de 764 euros brut (609 net).
      la rémunération de septembre ( 438,04€) et celle d’octobre (633,17 euros)nous apparait correctement établie.

  101. Cha dit :

    Bonjour c’est ma première année entant que AESHje suis dans le 54, j’ai signée mon contrat Le 1 octobre 2018 jusqu’au 31 aout2019. Ma paye est de 709 euros net et mon temps de travail est de 840 heures réparties sur 35 semaine soit une quotité de service de 58,25 % est ce normal ?

  102. Pouic dit :

    Bonjour, département 22, je suis AESH en CDI + 3 ans depuis septembre. Je m’attendais donc à un changement d’indice pour le salaire de ce mois-ci. Mais rien n’a bougé. Lors de mon entretien/évaluation en fin d’année scolaire, l’aval de mon principal était pourtant demandé à ce sujet (ce que j’avais trouvé un peu bizarre) et il l’avait donné. Alors ma question : puis-je légitimement demander ce changement d’indice ?
    Merci pour votre réponse.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « puis-je légitimement demander ce changement d’indice ? »
      Lors de votre entretien professionnel, votre souhait légitime de changement d’indice nécessitait préalablement l’aval de votre principal de collège. Suite de quoi, il demeure de la responsabilité stricte de votre employeur rectorat (via DSDEN) de tenir compte de votre souhait et de l’aval accordé par le principal.
      Depuis lors, vous l’avez constaté vous même. Votre employeur rectorat (via DSDEN) n’a pas tenu compte de votre souhait et de l’aval accordé par le principal et il n’est pas tenu de s’en justifier même si vous le sollicitez à nouveau pour cela.

      • Pouic dit :

        Merci pour votre réponse. À quoi servent alors les grilles d’indices venues sans doute des services de l’IA ? À nous faire miroiter une maigre évolution de salaires, après neuf ans de service, qui ne serait pas appliquée dans la réalité ? Je trouve d’autant plus tordu de demander l’aval du principal lors de l’entretien de fin d’année…

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « À quoi servent alors les grilles d’indices venues sans doute des services de l’IA ? « 
          On se demande effectivement à quoi elle sert.
          il est dit dans le Guide méthodologique relatif aux dispositions générales applicables aux agents contractuels de l’État – édition 2016) que ……L’autorité administrative se doit prendre comme référence la grille indiciaire de référence AESH auquel correspondent les fonctions exercées, puis opérer des ajustements individuels en fonction du profil des agents, en prenant en compte, notamment des critères que le diplôme ou l’expérience professionnelle…
          Apparemment, la dite autorité administrative semble avoir compris que les ajustements individuels en fonction du profil des agents AESH, en prenant en compte, notamment des critères que le diplôme ou l’expérience professionnelle doivent s’opérer par le bas systématiquement.

  103. fifi13 dit :

    Bonjour AESH sur Marseille depuis 3 ans à 21h par semaine, j’ai eu la désagréable surprise de voir des retenues sur mes salaires de juillet et d’Aout concernant un trop percu de « Ind Differentielle Smic » qui est de 6,50 et qui n’apparait plus sur mes salaires suivants (depuis septembre) mais qui ne m’a jamais été versé sur les précédents salaire puisque les salaires ont toujours été les même. Ceci étant quand je regarde mes salaires brut depuis le début de l’année jusqu’à juin qui était de 742,73 qui est passé a 749,76 et que je n’ai eu que 0,60 centimes de plus pourriez vous m’eclairer un peu sur ça. Et pourriez vous m’apporter des informations sur ce qu’est l’ Indice Differentielle Smic si j’y ai droit et le montant de celui ci.
    J’ai maints fois demandé à mon service de gestion directement à leur bureau et m’ont répondu que c’est la trésorerie générale qui gérait cela et qu’il allait se renseigner, j’ai envoyé plusieurs mails pour avoir des explications sur mes retenues mais personne n’a daigné me répondre depuis début septembre. Ils commencent vraiment à me faire ch… bref d’autres collégues AVS sont comme moi et attendent des explications sur leur salaires…
    Merci par avance de votre réponse.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, «  pourriez vous m’eclairer un peu sur ça.? »
      ceci correspond à la suppression de l’indemnité compensatrice CSG qui vous était versée depuis le 1er janvier 2018. (voir ici article du site ICI)
      Une indemnité différentielle est versée à tous les fonctionnaires et agents publics qui perçoivent un traitement indiciaire inférieur au SMIC.L’indemnité différentielle est égale à la différence entre le montant brut mensuel du SMIC et le montant brut mensuel du traitement indiciaire perçu par l’agent.
      Dès que le Smic fait l’objet d’une revalorisation, un calcul de l’indemnité différentiel intervient et acte vos droits ou non. Il se trouve que disposant d’un CDD renouvelé à la rentére, le calcul de vos droits à indemnité différentiel intervient à nouveau. Pour un gestionnaire du trésor pas pressé en charge de ce calcul sur votre rémunération cela prend du temps.

      • florasoleil dit :

        bonsoir, ,, ça veut dire que les contrat en cdi avant juillet 2018 devrait toujours avoir l indemnité non?

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation,  » les contrat en cdi avant juillet 2018 devrait toujours avoir l indemnité non? »
          OUi. et c’est bien là toute la perversité d’une mesure de suppression d’indemnité CSG n’ayant aucune base légale en définitive.

        • florasoleil dit :

          merci. Donc je dois faire la demande du rétablissement de l indemnité en faisant référence à votre article?

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « je dois faire la demande du rétablissement de l indemnité en faisant référence à votre article? »
          oui.

  104. aud ( 51) dit :

    Bonjour
    Ppouvez vous me confirmer que mon contrat d’AESH sur la Marne respecte bien les dispositions légales ?
    Voici son contenu : la durée annuelle du service est fixée à 803 heures réparties sur 36 semaines, soit une quotité de service de 50%.
    Date de début de contrat 5/11 2018 date de fin 31/08/2019.
    Merci à vous

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Pouvez vous me confirmer que mon contrat d’AESH sur la Marne respecte bien les dispositions légales ? »
      Le CDD AESH proposé ne respecte absolument pas les dispositions légales

      le décret n° 2014-724 du 27 juin 2014 relatif aux conditions de recrutement et d’emploi des accompagnants d’élèves en situation de handicap IMPOSE dans son article 7: «
      « Le travail des accompagnants des élèves en situation de handicap se répartit, dans le respect de la durée annuelle de référence prévue à l’article premier du décret du 25 août 2000 susvisé, sur une période d’une durée de 39 à 45 semaines. »

      et La circulaire n°2014-083 du 08/07/2014 relative aux conditions d’emploi des AESH précise.
      « (…) La durée annuelle de travail des AESH est fixée en référence à la durée légale, soit 1 607 heures pour un temps complet. Comme les AED-AVS, les AESH accomplissent leur service sur la base d’un nombre de semaines compris entre 39 et 45 par an….

      Il s’agit d’une proposition de CDD AESH attrape nigaud ayant pour objet de vous faire travailler (803/36=) 22h30 par semaine alors qu’il se devrait être à maxima (803/39=)21h.

      Par ailleurs, les 36 semaines correspondent au période scolaire où les élèves sont présents dans l’établissement scolaire. Compte tenu de prise effective de poste le 5/11, 7 semaines de période solaire se sont écoulées. Cela impliquerait que travaillant 22h30/hebdomadaire sur 29 semaines restante de période scolaire, votre rémunération de base fixée à 50% d’un temps complet serait de 750 euros brut (598 euros net) alors qu’elle devrait être fixée à 54% d’un temps complet, soit 810 euros brut (648 euros net).

      • Fognini dit :

        Bonjour
        Jai obtenu la réponse suivante de la part de la Dsden concernée: il s’agit bien d’un 50% car les heures sont annualisees et les vacances scolaires libérées.
        Que faut il comprendre?
        Merci à vous.

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « Que faut il comprendre? »
          Nous ne comprenons pas le sens de votre question.

        • aud ( 51) dit :

          Bonjour,
          Désolé du manque de précision de ma question.
          Je voulais comprendre le lien entre la quotité de 50 % et le fait que les heures soient annualisées et les vacances libérées…mais il n’y en a peut être pas…merci à vous.

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « comprendre le lien entre la quotité de 50 % et le fait que les heures soient annualisées et les vacances libérées… »
          Pour faire simple
          Déterminer la quotité temps de travail effectif à réaliser
          Un CDD à temps complet sur 1 an correspond à 1607 heures de temps de travail. C’est le maximum qu’un agent AESH peut disposer. Il est dit à 100%.
          Comme il existe des CDD à temps incomplet (50%), le temps de travail effectif à réaliser sur la durée du CDD par l’agent sera de (1607 x 50%=)803h. Inversement si on connait le nombre d’heures de travail effectif à réaliser sur la durée du CDD (exemple 75%) , on en déduit que le temps de travail effectif à réaliser sur la durée du CDD sera de (1607 x 75% =) 1205 h

          Déterminer le planning horaire de travail hebdomadaire
          Votre quotité temps de travail effectif à réaliser sur la durée du contrat étant connu, pour sa répartition dans l’année scolaire, l’employeur se doit tenir compte de vos congés légaux (2,5 jours par mois travaillés), il soustrait d’abord le nombre de jours de congés légaux + jours fériés que vous avez droit du nombre de jours de la durée du contrat. Il reste grosso modo (52 semaines – 7 semaines =) 45 semaines de disponible
          Il peut répartir votre temps de travail effectif à réaliser sur 45 semaines maximum. Mais comme il se trouve que les élèves sont présents dans un établissement scolaire (36 semaines dites scolaires), votre employeur a possibilité de répartir votre temps de travail effectif à minima sur 39 semaines couvrant les 36 semaines dites scolaires. C’est l’annualisation du temps de travail.

          Déterminer la rémunération
          La rémunération d’un agent AESH en CDD/CDI demeure fixe mensuellement sur toute la durée de son contrat. Pour son calcul, la référence principale de rémunération est celle d’un CDD/CDI AESH à temps complet (100%) selon l’indice majoré qu’il dispose.
          Nous fournissons sur le site cette référence et réactualisée si nécessaire.
          Connaissant la référence principal de calcul de rémunération du CDD/CDI à temps complet, il est possible de déduire le calcul de la rémunération d’un agent AESH en CDD/CDI à temps incomplet.

  105. Oxitane dit :

    Bonjour,

    AESH en occitanie, je voudrais savoir si la direction du collège où je travaille à le droit de m’utiliser pour faire de la surveillance durant la pause méridienne. Je suis dans l’établissement 26h/semaine et ce qui me gêne c’est qu’on m’a supprimé une heure de cours avec l’élève pour me retrouver à faire acte de présence dans la cour (donc sous entendu, si j’y suis c’est pour surveiller ce qu’il se passe)… Puis-je en référer à l’inspection académique car je ne trouve pas ça normal de m’enlever une heure de présence en classe au profit de la surveillance d’autres collégiens ?
    Merci pour votre réponse.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « savoir si la direction du collège où je travaille à le droit de m’utiliser pour faire de la surveillance durant la pause méridienne »
      Absolument pas. Vos fonction AESH ne vous autorisent pas à effectuer une surveillance d’élèves durant la pause méridienne au collège. Cette tâche de surveilllance est du domaine de responsabilité d’un AED du service vie scolaire de l’établissement scolaire.

      En réponse à votre interrogation, « Puis-je en référer à l’inspection académique car je ne trouve pas ça normal de m’enlever une heure de présence en classe au profit de la surveillance d’autres collégiens ? »
      La démarche pertinente serait effectivement d’une part de solliciter le chef d’établissement scolaire pour savoir s’il dispose de l’autorisation écrite de l’IA (via service IA ASH) pour vous imposer une tâche d’une heure surveillance d’élève sur temps méridien au détriment de votre élève en situation de handicap et d’autre part, dans la foulée, sans attendre sa réponse forcément alambiquée, vous lui signalez que vous vous en êtes référée vous même auprès de Inspection académique à ce sujet.

      Cette démarche que l’on vous propose s’intitule « tiens voilà une corde, patate, et pends toi ».

  106. SABRINA aesh93 dit :

    Bonsoir
    Aesh dans le 93.
    J’ai signé mon contrat le 2 octobre 2018 et on nous a annoncé que nous n’aurions pas de salaires fin octobre.nous n’avons même pas eu d’acompte.Est ce légal ?
    Bon nombre d’aesh se retrouvent dans une mouise pas possible à cause de cela.pouvons nous demander un acompte ?
    Merci de me renseigner.
    Bonne soirée.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      en réponse à votre interrogation, « Est ce légal ? » et suivante « pouvons nous demander un acompte ? »
      Non. ce n’est ni légal, ni normal le retard de paiement de salaire
      Alors Ssi retard constaté de versement de salaire, nous vous invitons en toute urgence et sans état d’âme à transmettre votre réclamation de paiement de salaire avec les intérêts de retard d’usage par courrier avec A/R selon le modèle proposé sur la page consacrée à cet effet ICI .
      Cette démarche a pour effet généralement de faire « bouger les fesses  » du comptable du trésor en charge du paiement de votre salaire.

  107. Marie A. dit :

    Bonjour,
    Je dois signer mon contrat d’AESH rapidement, j’avais lu sur votre page qu’il était à présent illégal de répartir le temps de travail sur 36 semaines ce qui est le cas de mon contrat. Auriez-vous un texte de référence ou une loi que je pourrai leur citer afin de rectifier mon contrat avant que je le signe ?
    article 3 de mon contrat : Le temps de travail de mme Tartempion est fixé à 716 h réparties sur 36 semaines, soit une quotité de service de 50 %.
    Ce calcul est-il juste ?
    En vous remerciant d’avance

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Auriez-vous un texte de référence ou une loi que je pourrai leur citer afin de rectifier mon contrat avant que je le signe ? »
      Oui.
      Le décret n° 2014-724 du 27 juin 2014 relatif aux conditions de recrutement et d’emploi des accompagnants d’élèves en situation de handicap pose un principe très général d’organisation du temps de travail dans son article 7: «
      « Le travail des accompagnants des élèves en situation de handicap se répartit, dans le respect de la durée annuelle de référence prévue à l’article premier du décret du 25 août 2000 susvisé, sur une période d’une durée de 39 à 45 semaines. »

      La circulaire n°2014-083 du 08/07/2014 relative aux conditions d’emploi des AESH (chapitre 3-condition de travail ..b:temps de travail et quotité de service) précise.
      « (…) La durée annuelle de travail des AESH est fixée en référence à la durée légale, soit 1 607 heures pour un temps complet. Comme les AED-AVS, les AESH accomplissent leur service sur la base d’un nombre de semaines compris entre 39 et 45 par an. Les AESH peuvent être engagés à temps complet ou à temps incomplet.
      Attention: Le CDD se doit être établi sur une année scolaire complète (du 1er septembre 2018 au 31 août 2019)

      En réponse à votre interrogation, « article 3 de mon contrat : Le temps de travail de mme Tartempion est fixé à 716 h réparties sur 36 semaines, soit une quotité de service de 50 %. Ce calcul est-il juste ? »
      Impossible de le déterminer. Il importe de connaitre la date effective de début et fin de votre contrat pour le savoir.

      • Marie A. dit :

        Je vous remercie pour ces réponses, et pour compléter mon contrat commence mi-octobre et se termine le 31 août.

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation sur contrat légal pour planning horaire hebdomadaire sur 36 semaines
          Nous vous confirmons la légalité du contrat et de l’application d’un planning horaire hebdomadaire établie sur 36 semaines. Cela est du au fait que votre CDD ayant pour date d’effet mi-octobre, 5 semaines périodes scolaires se sont écoulées depuis le 1er septembre, ce qui ramène à 34 semaines au lieu de 39 la référence calcul de votre planning horaire hebdomadaire en fonction de votre quotité temps de travail attribué sur l’ensemble de la durée du contrat d’ici fin août 2018.

    • Prisse dit :

      Bonjour .je suis du 86.
      Je voulais savoir où fallait il postuler pour les postes d AESH
      J ai envoyé ma candidature à l académie mais aucune réponse

      • briand0493 dit :

        Bonjour,
        En réponse à votre interrogation, « savoir où fallait il postuler pour les postes d AESH »
        Votre démarche d’envoyer votre candidature à l’académioe (DSDEN ou rectorat) est pertinente. Il faut patienter pour avoir une réponse à votre candidature.Au delà de 2 mois sans réponse, contacter le service IA ASH pour connaitre l’avancée de votre dossier se révèle pertinent.

  108. Terrier dit :

    Bonjour,
    Après avoir été six ans AED on me propose un contrat AESH de 12 h par semaine. Est ce légal?Merci de votre réponse.Cordialement

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Est ce légal? »
      C’est une proposition d’emploi légale mais tellement inconvenante que nous vous invitons à ne pas l’accepter. Votre rémunération mensuelle pour ce type de CDD à 25% d’un temps complet serait de 375 euros brut (300 euros net).

  109. Moulin marion dit :

    Bonjour, je viens du 02. J’ai commencé à travailler le 27 septembre. Ayant enfin reçue mon contrat aujourd’hui. Je vois que je dois faire 726h en 36 semaines (ayant commencé après la rentrée c’est normal?). Mon salaire tournerait donc a peu près au environ de 674€ brut c’est exact?
    Si nous nous occupons de deux enfants dans deux classes différentes avons nous «une augmentation»??
    Cordialement.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « je dois faire 726h en 36 semaines (ayant commencé après la rentrée c’est normal? ».
      Et bien, nous n’arrivons pas à déterminer si c’est normal ou non. Pouvez-nous indiquer très exactement ce qui est inscrit sur votre contrat de travail à ce sujet. Existe-t-il un pourcentage indiqué. Si oui, fournissez le.

      En réponse à votre interrogation,  » Mon salaire tournerait donc a peu près au environ de 674€ brut c’est exact? »
      Votre question est liée aux réponses à nos questions posées précédemment.

      En réponse à votre interrogation, « Si nous nous occupons de deux enfants dans deux classes différentes avons nous «une augmentation»?? »
      Non. votre rémunération fixée par CDD ne se modifie quelque soit le nombre d’élèves dont il vous sera demandé d’accompagner.

  110. Touchant dit :

    Bonjour.

    AESH Ulis public depuis séphémère 2017 avec un temps de travail fixé à 803 heures réparties sur 39 semaines, soit une quotité de service à 50 %.

    Il est écrit dans mon contrat que mon indice brut est de 335 majoré à 37.

    Combien dois-je toucher par mois en net?

    Car en discutant avec des collègues, mon salaire s’avère moindre.

    Merci.

  111. Barray dit :

    Bonjour,
    J’aimerais connaitre mon salaire mensuel environ pour 20 h en aesh droit public dans le departement 72 .
    Merci je commence le 6 novembre.
    Merci.Julie

  112. SABRINA dit :

    .bonsoir
    Mon contrat est de 836h reparties sur 45 semaines pour une quotité de 57%.
    Pourriez vous m’indiquer si c’est bien 20h par semaine et quel est le salaire.
    Je m’y perds complètement.
    Merci de votre aide.
    Cordialement

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Pourriez vous m’indiquer si c’est bien 20h par semaine et quel est le salaire. »
      Erreur récurrente que nous retrouvons dans les stipulations de CDD AESH que nous rectifions
      Votre contrat de travail correspond à une quotité temps de travail attribué de 57%, soit 908H de temps de travail à accomplir durant la durée dudit contrat. Cette quotité temps de travail de 908h est à répartir obligatoirement sur 39 semaines (et non 45), soit à accomplir (908/39=) 23H15 par semaine.
      Votre rémunération mensuelle brute de base sera autour de 855 euros (685 euros net)

  113. Sandra VAGNEUR dit :

    Bonjour
    Je ne sais pas de combien sera mon salaire.
    Département 57
    26h semaines.
    1014heures correspond à 63.10%
    Sur 39 semaine s
    Indice brut 339, majoré 320

    Je m’y perds complètement.
    Merci
    Cordialement
    Sandra V

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « combien sera mon salaire ? »
      salaire brut mensuel de base : 947 euros (autour de 750 euros net)

      • minasyan dit :

        Bonjour, je suis affectée par contrat à la date du 01/09/2018 en qualité AESH dans le college.

        Mon temps de travail est fixé à 964 heures réparties sur 45 semaines, soit une quotité de service de 60%(indice majore 320). Si je divise 964 par 45 je vais avoir 21,42 heures par semaine. Mais on m’a expliqué que pour avoir les heures par semaine ils fallait diviser 964 par 36, ce qui fait 26. Je voulais savoir combien d’heures par semaine je dois travailler et je viens de recevoir mon salaire :700€ net.

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation sur « planning horaire hebdomadaire et rémunération? »
          Votre CDD AESH a pour date d’effet le 1er septembre 2018, votre quotité temps de travail attribué (964h) est obligatoirement à répartir sur 39 semaines (et non 36, c’est illégal) soit 24h 45/hebdomadaire. (pour en savoir plus, cliquer ICI)

          Votre rémunération mensuelle de base sera de 900 euros brut (autour de 718 euros net)

  114. millot dit :

    nath ( 55 )
    bonjour à tous;
    je viens de recevoir mon nouveau contrat de travail qui m’indique ceci: 840 h réparties sur 35 semaines ( oui!!! 35 semaines en effet…)soit une quotité de travail de service de 58.25%;indice brut 347 indice majoré 325.
    pourquoi 35 semaine et non 39????ça veut dire que la dernière semaine d’école je ne la fais pas puisque c’est 36 semaines de cours??donc je dois faire combien d’heurs par semaine??( j en fais 24 actuellement)…je viens de recevoir mon salaire :717€ net.
    voila, est ce que tout ça vous parait correct et juste???merci d avance

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « je dois faire combien d’heurs par semaine??( j en fais 24 actuellement)… et suivante ….
      Pour pouvoir vous répondre en pertinence, pouvez- vous finir la date début et fin de votre contrat de travail ?
      merci d’avance.

  115. baptiste dit :

    bonjour
    jai signée mon premier contrat aesh suite à mon cui jai entendu dire que je serai payée 90 % de mon salaire pour ce mois ci mais je n’ai toujours rien reçu serai-je bien payée en septembre ou ils attendent octobre ?
    et me feront-ils mon complément sur la paye d’octobre ?
    merci pour vos réponses

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « serai-je bien payée en septembre ou ils attendent octobre ?  » et suivante « me feront-ils mon complément sur la paye d’octobre ? »
      En principe, le versement de votre acompte sur rémunération (90 %) intervient le mercredi 26 septembre.Le versement effectif peut varier d’une à 2 journées selon les établissements bancaires.
      La régularisation (complément de septembre dû) de votre rémunération intervient dans les 2 mois.
      En cas de retard constaté dans le versement de votre rémunération, nous vous invitons à prendre connaissance de la page consacrée à « retard de salaire ? que faire ? » en cliquant ICI

  116. Fi dit :

    BOnjour pour le mois de septembre j ai ete payer 723€ hors jusqu’à présent j étais payer 730€ pourquoi cette baisse??avez vous une explication merci

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, «  j ai ete payer 723€ hors jusqu’à présent j étais payer 730€ pourquoi cette baisse?? »
      Nous ne le savons pas mais nous mettons en vigilance haute pour savoir si cette baisse de rémunération est généralisée et en comprendre le pourquoi éventuellement.

      • Fi dit :

        D’accord certaine personne son dans mon cas ?

        • LOUE dit :

          Hélène 29 – Exactement la même chose pour moi : je passe de 730.38 € à 723.09 €… sans aucune explication

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation sur « baisse constatée de ma rémunération mensuelle ? ».
          Nous vous invitons à consulter l’article récemment paru, consacré à ce sujet en cliquant ICI.

        • SANDRINE dit :

          Bonjour. Oui je suis dans le même cas que vous. Salaire de 767,65 euros et surprise pour ce mois 759,91 euros. Pourquoi cette baisse ? sans prévenir !

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation sur « baisse constatée de ma rémunération mensuelle ? ».
          Nous vous invitons à consulter l’article récemment paru, consacré à ce sujet en cliquant ICI.

      • Solune07 dit :

        Bonjour,
        Je suis AESH dans le 07, et j’ai également constaté une baisse de salaire d’un peu plus de 8 euros sur le mois de septembre comparativement au mois dernier. Je viens d’appeler le rectorat, et il s’agit en ce qui me concerne de la suppression de l’indemnité compensatoire de la CSG (mise en place pour pallier à la hausse de la CSG justement). Réponse de la personne que j’ai eu au téléphone (très compréhensive au passage, ça fait toujours plaisir, même si ca ne fait pas avancer le schmilblic) : normalement cela devait continuer jusqu’en 2019. Mais sur de nouveaux contrats, ils considèrent que la chose a été réglée sur l’an dernier. Cette baisse concerne tous les « non-titulaires ». En gros ce que je comprends c’est que si nous avions des contrats plus longs ou bien des CDI, plutôt que d’enchaîner des CDD de 12 mois (renouvelables pratiquement automatiquement, mais quand même, c’est plus sympa de mettre les gens dans l’insécurité permanente et de pouvoir les virer proprement si jamais on en a envie), bref, nous n’aurions pas forcément pâti de cette baisse de salaire, certes, minime pour certains, mais qui compte sur des petits salaires comme les nôtres… Je me demande souvent à quoi sert le fait de ne plus être en contrat aidé mais embauchée par l’éducation nationale… Tout est dans la tête. Je sais bien que je ne suis pas la seule dans ce cas, mais j’aime réellement ce métier, et ce manque de statut et ces conditions de précarité sont désastreuses pour l’avenir. Et vu la rentrée dernière, ce n’est malheureusement pas prêt de s’arranger. Rentrée chaotique pour ma part, la première depuis 4 ans, et la seule où j’ai réellement eu l’impression de n’être qu’un pion à disposition que l’on paie une misère.
        Et pourtant je suis une optimiste, je continue de croire que c’est un métier qui pourrait avoir de l’avenir… !
        Bonne journée à tous!

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          Tout d’abord merci de votre commentaire, elle nous a permis de comprendre le pourquoi de la baisse de la rémunération de collègues en CDD AESH lors de la rentrée scolaire et d’y consacrer un article d’urgence.
          Pour découvrir cet article, nous vous invitons à cliquer ICI.

        • Fi dit :

          Merci pour ces informations…
          Donc si j’ai bien compris désormais nous n’avons plus droit à cette indemnisation …
          Et désormais le salaire sera plus bas..donc

      • Fi dit :

        Je viens d’en recevoir mon bulletin et j observé que je n plus la ligne .compasatrice csg ? Pourquoi ?une erreur? Ou définitif ?

    • Sandrine LE POITTEVIN dit :

      Bonjour,

      Moi pour un salaire de 608 euros ils m ont retiré 6 euros. L explication est « suppression de l indemnité compensatrice CSG »… Alors pourquoi on nous retire autant alors que c est pour compenser la hausse de la CSG ??🤔🤔 si qqun peut nous éclairer, merci !!

  117. Pierre L dit :

    Bonjour,je viens de signer un contrat AESH Co dans l’essonne (91) du 10 sept au 31 aout . Le temps de travail est de 783 h sur 39 semaines, soit une quotité de service de 50 % avec remunération indice majorée 317.
    Il m’a été dit que je devais travailler 20H/ semaine.
    Questions : – Le contrat ne précise pas mon salaire mensuelle. Est – ce normale?
    – Etant à 20 h / semaine, est ce que je devrais travailler en juillet ou août?
    – Ma réference nous demande de venir 2 jours par semaine sur les heures de repas pour faire des réunion de concertation/ mise au point de 45 minutes environ. Je ne suis qu’en période d’essai alors je n’ose trop rien dire, mais elle a refusé de prendre ce temps sur notre temps de travail….autant dire que je n’adhère pas … bref, qu’en pensez-vous? merci!

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » Le contrat ne précise pas mon salaire mensuelle. Est – ce normale? »
      Oui. Il indique uniquement la base de votre quotité temps de travail par rapport à un temps complet qui sera pris en compte pour le calcul de votre rémunération.

      En réponse à votre interrogation,  » Etant à 20 h / semaine, est ce que je devrais travailler en juillet ou août? »
      Votre quotité temps de travail établi par contrat, votre temps de travail à accomplir sera à effectuer à minima sur 39 semaines. En revanche, votre rémunération mensuelle reste fixe durant toute la durée de votre contrat. Concrétement, votre contrat a une durée de 12 mois, vous serez rémunéré durant ces 12 mois (congés légaux inclus).

      En réponse à votre interrogation sur concertation hors temps de travail «  qu’en pensez-vous? »
      Nous pensons que la référente enseignante vous ayant proposé des réunions de concertation 2 jours/semaine sur temps méridien (45mn) , soit hors de votre temps de travail, soit ne manque pas d’air, soit singulièrement givrée.
      Vous avez à refuser ce type de proposition illégale, inconvenante et de mépris à votre égard. La meilleure façon de lui faire comprendre votre refus, c’est de ne pas y aller et de signaler que vous êtes occupés ailleurs en dehors de vos heures de travail.
      Vous êtes en période d’essai et alors ? elle n’est pas votre employeur. Et si elle se plaint à ce dernier, il aura vite fait de lui remonter fissa les bretelles sur ce sujet.

  118. nabiha dit :

    Bonjour,
    Je suis aesh sous contrat public 24h (60%) à Toulouse et j’ai 3 enfants dont un en situation de handicap (mère isolée), quels sont mes droits (nombre de jours) pour présence de parent enfant malade sur une l’année, si par exemple l’un d’eux est malade et que je ne peux pas me rendre au travail.
    Merci pour votre aide.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « quels sont mes droits (nombre de jours) pour présence de parent enfant malade sur une l’année, si par exemple l’un d’eux est malade et que je ne peux pas me rendre au travail. »
      le congé pour événement familial ne constitue pas un droit pour le fonctionnaire titulaire ou non titulaire mais sont de simple mesuresa de bienveillance de la part de l’administration lorsque les nécessités de service le permettent. Les demandes d’autorisations d’absence doivent être exceptionnelles. Lorsqu’elles sont accordées, les autorisations peuvent l’être avec ou sans traitement.
      La décision d’accorder avec ou sans traitement une autorisation d’absence relève de la compétence de votre employeur (celui indiqué dans votre contrat de travail).
      Pour les Absences pour enfant malade
      Des autorisations d’absence peuvent être accordées pour soigner un enfant malade de moins de 16 ans (pas de limite d’âge si l’enfant est handicapé) ou pour en assurer momentanément la garde, sur présentation d’un certificat médical.

  119. Line dit :

    Bonjour je suis aesh cdd tout public combien de temp avons nous pour établir Et envoyer l’emploi du temps?
    Passer un délai il se passe quoi?
    Car je n’me sais pas comment ce passe j’en suis sur deux école une après midi je m’en partage sur les deux école le temps d aller à une école à l’autre si ce temps est compris dans notre temps de travail ou pas et comment le mettre sur l emploi du temps donc on attend que l’academie Nous rappel mais toujours rien( on a exposé la question à la secrétaire secrétaire qui nous as dit on vous rappelera

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « combien de temp avons nous pour établir Et envoyer l’emploi du temps? »
      il est de pratique courante que le planning horaire hebdomadaire soit fixé définitivement dans les 15 jours qui suivent la rentrée et transmis, daté et signé par l’agent AESH et chef d’établissement scolaire, à votre employeur. L’employeur a un droit de contrôle de la conformité de votre planning horaire hebdomadaire,avec demande de revision si non conforme.
      En cas de désaccord entre chef d’établissement scolaire et agent AESH (ou non entente entre chefs d’établissement scolaire si double affectation, l’agent AESH est en droit légal de transmettre sa propre proposition de planning horaire hebdomadaire en se passant de l’avis du chef ou des chefs d’établissement scolaire et en signalant les désaccords en cours. L’employeur tranchera.

      En réponse à votre interrogation, « Passer un délai il se passe quoi? »
      Le refus de transmettre un document demandé par votre employeur dans les délais raisonnable impartis et sans justificatif est assimilable à une faute professionnelle.

  120. fil dit :

    Bonjour je suis aesh droit public 24 h (60%) à Toulouse, avons – nous droit au 13 eme mois ?
    merci

  121. Yamini Rawat dit :

    Bonjour,
    Je suis AESH Co en ULIS à 75% en CDI dans une école élémentaire en Haute-Savoie depuis une dizaine d’années, et j’aimerais savoir si l’on peut m’obliger à faire des heures sur le temps de cantine (après cantine) chaque jour (1h) pour compléter mes 30 heures alors qu’aucun enfant de l’ULIS n’a de notification MDPH pour le temps de cantine. En effet, je travaille environ 26h40 par semaine, et il me manque 3h20 pour arriver à 30 heures.
    Si je dois travailler sur le temps de cantine, par qui je suis assurée s’il m’arrive un accident ?
    Et par ailleurs à qui dois-je m’adresser pour savoir quels sont mes droits en la matière ?

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « savoir si l’on peut m’obliger à faire des heures sur le temps de cantine (après cantine) chaque jour » et suivante « Si je dois travailler sur le temps de cantine, par qui je suis assurée s’il m’arrive un accident ? »
      En l’absence de notification MDPH précisant la nécessité pour 1 ou des élèves de l’ULIS de l’école élémentaire d’etre accompagné par AESH sur temps de méridien et convention établie entre DSDEN et la commune pour une mise à disposition, vous devez impérativement refusé de type d’accompagnement imposé par le cehf d’établissement scolaire.
      Juridiquement, vous n’êtes pas couvert pour ce type d’accompagnement sur temps méridien. En cas d’incident survenant lors d’un accompagnement de l’ULIS sur temps méridien non autorisé par la DSDEN, d’une part, vous commettriez une faute professionnelle grave (licenciement d’office pour faute grave) et d’autre part, votre responsabilité individuelle et pénale peut être retenue contre vous par la commune.

      En réponse à votre interrogation,  » à qui dois-je m’adresser pour savoir quels sont mes droits en la matière ? »
      1-Transmettez simplement par écrit à la DSDEN via IA ASH (votre employeur) leur avis (et leur autorisation) pour un accompagnement sur temps méridien de la classe ULIS dans les tranches horaires imposées par le chef d’établissement scolaire.
      2-prévenez ce dernier que vous attendez l’autorisation écrite de votre employeur (DSDEN) pour effectuer ce temps de travail d’une heure sur temps méridien. (au passage, avec sourire Greta Garbo, demandez lui si la convention de mise à disposition DSDEN-commune à été établie)
      Effet en retour garanti.

      • yaminyam dit :

        Merci beaucoup pour votre réponse !
        Je me demandais encore comment est-il possible de combler les 30 heures lorsqu’on est AESH-co dans une ULIS, et qu’aucun enfant n’est notifié MDPH pour les heures de cantine ; peut-on être amenés à rester au-delà des horaires de l’école (après 16h30), ou venir le mercredi alors qu’il n’est plus travaillé ? Parce qu’il reste encore 4 heures à faire…

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « peut-on être amenés à rester au-delà des horaires de l’école (après 16h30), ou venir le mercredi alors qu’il n’est plus travaillé ? « 
          Non. il ne peut vous être exiger de rester au-delà des horaires de l’école (après 16h30), ou venir le mercredi dans une école fermée.
          S’agissant vos 4 heures restantes à effectuer, nous vous invitons à consulter la page consacrée à « condition d’emploi ( Temps de travail et planning horaire de travail) d’un AESH » en cliquant ICI. Vous constaterez que pour un travail de qualité, réduire le temps de travail d’un AESH à du temps de présence auprès de l’élève relève d’une méconnaissance de son professionnalisme.
          A cette date d’aujourd’hui, nous n’avons jamais vu un AESH accompagner un élève d’un établissement scolaire les mains dans les poches tout le long de son parcours ou avec un tricot à la main hors de sa présence.

  122. nabiha dit :

    Bonjour cela fait 6 mois que j’ai signé mon contrat AESH contrat privé 24 h (rectorat de Toulouse) je suis actuellement en maladie (15 jours) et je souhaite savoir s’il y a un maintien de salaire ou si c’est la CPAM qui me réglera les indemnités journalières.
    Merci

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre information,  » savoir s’il y a un maintien de salaire ou si c’est la CPAM qui me réglera les indemnités journalières. »
      A noter que si votre employeur est le rectorat, vous disposez d’un CDD AESH de droit publique et non privé.
      En cas d’arrêt maladie, L’agent non titulaire en activité bénéficie, sur présentation d’un certificat médical, pendant une période de 12 mois consécutifs si son utilisation est continue, ou au cours d’une période comprenant 300 jours de services effectifs si son utilisation est discontinue, de congés de maladie dans les limites suivantes :
      – après 4 mois de service : un mois à plein traitement ; un mois à demi-traitement ;

      Votre employeur vous maintiendra votre plein traitement durant la période de maladie de 15 jours.

      A noter
      Du fait que vous soyez affilié à la CPAM, vous avez à déclarer impérativement à votre employeur les indemnités journalières perçues par la CPAM et à les rétrocéder sur sa demande.

  123. SH du 59 dit :

    Bonjour je suis aesh co ulis depuis septembre 2016. Je suis à 20h30 par semaine 803 heures sur 39 semaines soit une quotité de service de 50%.
    Je perçois une rémunération afférente à l’indice brut 334 majoré 317.
    M’a question est est ce que je peux demander un changement dans mon contrat car je souhaiterai faire 24h par semaines mais je suis pas sur que cela soit possible, je suis payé 18h et heureusement que j’ai le sfr qui fait monter mon salaire à 746 euros. Merci encore pour votre réponse.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « est ce que je peux demander un changement dans mon contrat car je souhaiterai faire 24h par semaines « 
      Vous pouvez exprimer le souhait de bénéficier d’un CDD AESH avec une quotité globale temps de service correspondant à 58% d’un temps complet (24h/hebdomadaire réparties sur 39 semaines) à votre employeur. Ce dernier n’est pas tenu légalement de vous répondre et en cas de refus, de s’en justifier.

    • rob inson dit :

      bonjour,

      dpt 34 herault,
      j’ai reçu un contrat aesh « 60% », 964 heures.
      pourtant sur le document envoyé 1 mois plus tard qui mentionne mon lieu d’affectation et le nom de l’eleve, il est mentionné 20h… les eleves ont droit à 20h ,d’aesh.
      pourquoi ai je un contrat de 60%, ce qui ferait normalement un peu plus de 24h ?
      combien de temps dois je rester dans l’ecole ? personne ne sait…
      j’attends reponse du bureau avs.

      merci !!

      • briand0493 dit :

        Bonjour,
        En réponse à votre interrogation, « pourquoi ai je un contrat de 60%, ce qui ferait normalement un peu plus de 24h ? » et suivante « combien de temps dois je rester dans l’ecole ? »
        Il ne faut pas confondre temps de présence auprès d’un élève (20h) et temps de travail à effectuer fixé par contrat de travail (24H/hebdomadaire) et faisant l’objet de votre rémunération. A charge pour vous de « négocier » avec le chef d’établissement scolaire, un planning horaire hebdomadaire à hauteur de 24h réparti sur 39 semaines à minima. 5 pour en savoir plus sur condition d’emploi ( Temps de travail et planning horaire de travail d’un AESH, cliquer ICI)

  124. Nadege dit :

    Bonjour. J été en contrat aesh cdd jusqu au 31 août dans un collège du Loiret. Le 1er septembre je devais me rendre dans l établissement où j ai été affecter mais du coup j ai changé d établissement employeur. A cette heure ci je n ai toujours pas signer mon contrat mais à la dsden on m à dit d aller travailler.(preuve par mail) Je voulais savoir si il fallait un document de fin de contrat avec le collège précédent ou si la passation se faisait automatiquement ? Quelles sont les risques que mon contrat ne soit toujours pas signé ? Merci de votre réponse.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « savoir si il fallait un document de fin de contrat avec le collège précédent ou si la passation se faisait automatiquement ? » et suivante » Quelles sont les risques que mon contrat ne soit toujours pas signé ? »
      Vous étiez en CDD AESH et il a été procédé au renouvellement de CDD AESH automatiquement (seul le non de votre employeur changera). LA DSDEN vous ayant adressé un ordre d’affectation par mail écrit, cela a valeur légal d’engagement définitif. La régularisation par CDD daté et signé peut intervenir plus tard.

  125. bens dit :

    Bonjour j’ai signé mon contrat aesh droit public le 1er septembre département Haute Garonne à Toulouse (31) et je souhaite savoir si on cotise pour le 1% logement merci

  126. SOLEILLANT dit :

    Bonjour,
    Je suis AESH en CDD dans l’Oise (60) depuis 2 ans.
    J’étais avant en contrat aidé et je suis maintenant employé par la DSDEN.
    Je suis AESH collectif, affecté en ULIS TFC en école élémentaire, pour 24 heures hebdomadaires.

    J’aimerais savoir si il serai possible de gagner plus en tant qu’AESH, je suis ouvert à toute proposition.
    Pour information, mon point d’indice est de 320, pour un salaire de 706,04 euros.
    Merci d’avance pour votre réponse.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, »savoir si il serai possible de gagner plus en tant qu’AESH, je suis ouvert à toute proposition. »

      Vous pouvez exprimer par courrier le souhait de disposer d’une quotité temps de travail plus importante (motif: plus de disponiibilité) auprès de votre employeur. Ce dernier n’est tenu pas légalement de répondre à votre souhait.

  127. LARANT dit :

    Bonjour.
    Je suis AESH dans un collège et parfois en primaire.
    Je souhaite effectuer mon contrat en primaire ou maternelle. Je l’ai signalé et ai précisé que je souhaitais ne plus suivre l’élève du collège que j’ai depuis 3ans.
    On vient de me réaffecter au même collège pour 2 élèves.
    Est ce que je peux avoir le soutien de quelqu’un pour obtenir ce que je souhaite ?
    Merci.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Est ce que je peux avoir le soutien de quelqu’un pour obtenir ce que je souhaite ? »
      Vous pouvez solliciter l’aide d’une organisation syndicale. Mais autant vous signaler que même avec le soutien d’une organisation syndicale, une nouvelle démarche en vue d’obtenir une nouvelle affectation conforme à vos souhaits ne sera pas particulièrement appréciée par votre employeur IA ASH.

  128. Cooin dit :

    Bonjour. Département 27
    Aesh en lycée j’accompagne une élève de première qui ne vient plus en cours on m’a demandé de faire du secrétariat (classement) jusqu’au 13juillet
    J’ai un 80%
    Suis je en droit de refuser

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Suis je en droit de refuser ? »
      Oui dans la mesure où cette tâche à caractère administratif ne relève pas de vos missions AESH. A l’argument avancé que vous devez rester à disposition du chef d’établissement jusqu’au 13 juillet, répliquez que c’est le cas également de vos collègues enseignants et si obligation de service pour des tâches de secrétariat dans l’établissement, cela devrait s’appliquer aussi aux enseignants et non aux seuls AESH sous prétexte qu’ils ne sont pas enseignants.

  129. Caroline dit :

    Département 31
    Bonjour,
    Je souhaiterais savoir si l’on peut obtenir un CDI d’aesh avec une quotité inférieure à 20h, par exemple 10h pour un 25%? J’ai cherché sur énormément de sites mais je ne trouve rien, alors si vous aviez la réponse à ma question, je vous en serez très reconnaissante!
    Merci par avance !

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « savoir si l’on peut obtenir un CDI d’aesh avec une quotité inférieure à 20h, par exemple 10h pour un 25% »
      Nous pensons qu’un recteur d’académie qui s’amuserait à faire établir des CDI AESH avec une quotité une quotité inférieure à 20h, par exemple 10h pour un 25% » relèverait d’un traitement psychiatrique d’urgence.

      • nade34 dit :

        Je suis entièrement d’accord avec vous. Et merci pour vos réponses très rapides. Cordialement.

      • Caroline dit :

        Merci pour votre réponse rapide, mais j’aimerais tout de meme préciser une chose: ma question n’était pas de savoir ce que vous « pensez » mais bien ce qui est faisable ou non dans les faits! Dans mon cas par exemple, pouvoir signer un CDI d’une quotité inférieure à 20h me permettrait de pouvoir conserver mon second emploi de 19h, lui aussi dans un établissement scolaire! Un contrat de 15h d’aesh serait pour moi un idéal, cela me ferait 34h/semaine avec les études du soir. Si je devais cumuler un 20h d’aesh + mon second emploi de 19h, cela serait impossible puisqu’il n’y a 39h d’amplitude horaire dans aucun établissement scolaire, bien heureusement ! Car si certains parviennent à vivre avec 700€ par mois, il faudra qu’ils m’expliquent comment ils s’y prennent, pour ma part c’est impossible!
        Bien cordialement.

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « pouvoir signer un CDI d’une quotité inférieure à 20h me permettrait de pouvoir conserver mon second emploi de 19h, lui aussi dans un établissement scolaire ? »
          Oui, c’est possible tant que le temps de travail hebdomadaire ainsi cumulé ne dépasse pas 44h.
          Par ailleurs, il ne faut pas confondre l’Amplitudes maximale de la journée de travail qui reste de 12 heures avec les horaires de travail journalier limités à 10h s’inscrivant dans cette amplitude maximale de travail.
          exemple: de 8h du matin à 8h du soir (amplitude 12h), vous êtes autorisé à travailler au maximum 10h (durée maximale de travail quotidien).

        • Caroline dit :

          Voilà qui est tout à fait clair.
          Merci beaucoup pour votre réponse rapide et précise.
          Bien cordialement

  130. Nicolas dit :

    Bonjour,
    Merci pour cet article très clair !
    Je vais passer AESH en CDD pour le 1er septembre 2018 sur l’académie de Lille. Je démissionnerai donc de mon CUI la dernière semaine d’août.
    Jusqu’ici tout vas bien, sauf que l’année dernière j’ai mis ma vie entre parenthèse pour passer le fameux nouveau diplôme du DEAES (spécialité inclusion scolaire) qui s’associe à notre métier et que j’ai obtenu en mars 2018.
    On m’avait dit que grâce à cet obtention, je ne devrais renouveler le CDD AESH seulement 2 ans avant d’être CDIsé.
    Mais après appel avec le service des AVS, on me reparle des 6 ans de renouvellement avant tout CDI.
    Qu’en savez-vous ?
    Merci d’avance

  131. LEBRUN sandra dit :

    Nord 59

    Bonjour,

    J’ai été 6 ans Assistant d’éducation (en vie scolaire), contrat AED. Fin de contrat août 2017.

    Est ce que j’en peux postuler pour un contrat de droit public aesh ?

    Par avac’c Merci de votre réponse

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Est ce que j’en peux postuler pour un contrat de droit public aesh ? »
      Rien ne vous interdit de postuler sur un emploi AESH de droit public.
      Pour savoir plus sur les modalités de recrutement en CDD AESH, cliquer ICI.
      A noter que ministère de l’éducation et secrétariat aux handicaps envisageant la modification d’accès aux emplois AESH dont un recrutement recruter toute personne titulaire d’un baccalauréat sans condition de durée de services dans d’autres fonctions relevant de l’inclusion,, cela vous ouvre des perspectives réelles pour être recruter et éventuellement exiger un recrutement d’office sous CDI.

      • LEBRUN sandra dit :

        Merci pour votre réponse et toutes mes excuses pour les fautes dans le message précédent.
        Donc le fait d’avoir eu un contrat aussi de droit public en tant qu’assistante d’éducation n’empêche pas le contrat aesh ? Pourtant les mêmes contrats qui ne sont pas renouvelables plus de 6 ans non ? (Sauf cdi pour aesh).
        En tout cas si mes contrats AED ne sont pas un frein à un contrat Aesh j’en suis plus que ravie !

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation « Donc le fait d’avoir eu un contrat aussi de droit public en tant qu’assistante d’éducation n’empêche pas le contrat aesh ? »
          Attention ! relisez bien notre réponse précédente en cliquant au besoin sur les liens indiqués. La gouvernance actuelle envisage bien une modification des conditions d’accès au CDD AESH, sauf qu’elle n’a visiblement pas pris la mesure de que cela induirait sur le plan juridique et la kyrielle des conséquences sur l’emploi des AESH à venir. Cela peut vous sembler profitable au premier abord mais déjà dans le projet de modification de décret que nous décrivons ICI se profile une énorme bourde juridique. L’UNEAVS a décidé de ne pas empêcher la gouvernancce politique d’aller droit dans le mur puisque cela leur fait plaisir d’y aller.

  132. amelie basson dit :

    Bonjour, je suis passé aesh au mois d’avril depuis je n’ai toujours pas reçu ma fiche de paie pourquoi ?

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « je suis passé aesh au mois d’avril depuis je n’ai toujours pas reçu ma fiche de paie pourquoi ? »
      Hélas, de manière récurrente, les bulletins de salaire des AESH ( et de collègues contratctuels) sont transmis en un délai variant entre 2 mois et 3 mois. Il vous arrivera de recevoir en une fois, 2 bulletins de salaire de 2 mois passés précédent.

  133. Garnier dit :

    Bonjour
    Je suis dans le 74, dépendant de L’academie de grenoble.
    Un CDI depuis août 2015.
    Depuis le 1er janvier 2018 je suis passée de m’indice 317 à 320
    Celui ci restant l’indice plancher……
    Je vais passer un entretien triennal prochainement.

    Que puis je espérer de l’académie de Grenoble ?? Certains ont ils eu que augmentation / plancher 2 voire 3??

    Que pouvons nous faire ? Écrire au rectorat ?
    Merci cordialement
    Christine

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Que puis je espérer de l’académie de Grenoble ?? » et suivante  » Certains ont ils eu que augmentation / plancher 2 voire 3?? » et suivante « Que pouvons nous faire ? Écrire au rectorat ? »
      Comme nous le précisons dans cette page du site consacrée à la rémunération du personnel AESH en CDI, (…) elle est en principe fixé à l’indice niveau 2 (soit IM 325 au 01/01/2018). 5…) elle est restée erratique, au bon vouloir de l’administration académique sans considération de La circulaire n°2014-083 du 08/07/2014 relative aux conditions d’emploi des AESH qui indique pourtant « Le passage en CDI doit se traduire par le classement à l’indice supérieur à celui qui était détenu au titre du CDD précédent.(…)
      Que faire .
      1-Lors de l’entretien triennal, vous avez le droit à exprimer le souhait de bénéficier obligatoirement un passage à un classement supérieur d’indice niveau de la grille de référence AESH, soit indice niveau 2 (IM 325) soit, indice niveau 3 (IM 330), conformément à la circulaire n°2014-083 du 08/07/2014 relative aux conditions d’emploi des AESH.

      2- vous pouvez transmettre un courrier avec A/R à votre employeur exprimer le souhait de bénéficier obligatoirement un passage à un classement supérieur d’indice niveau de la grille de référence AESH, soit indice niveau 2 (IM 325) soit, indice niveau 3 (IM 330), conformément à la circulaire n°2014-083 du 08/07/2014 relative aux conditions d’emploi des AESH, avec effet rétroactif depuis août 2015.

      3- nous vous invitons à prendre contact avec une organisation syndicale susceptible de vous aider et vous soutenir dans votre démarche en rétablissement de vos droits à disposer d’une rémunération conforme aux textes réglementaires.

  134. Rachel dit :

    Bonjour, dep 31,
    j’aurai deux questions, la première :
    je finis la deuxième année mon contrat CUI, et j’ai fais la demande d’une reconduction du CUI car je peux y prétendre, étant moi-même déclarée travailleur en situation de handicap. Mais le rectorat vient de m’annoncer qu’il ne me proposerait pas de nouveau CUI, malgré ma situation, mais bel et bien le fameux CDD AESH ( qui évidement, ne m’arrange pas du tout comme vous le savez tous avec la perte de salaire qui va avec :-/ ). Question : On t’il le droit de ne pas me reconduire de contrat de droit privé, comme est stipulé sr mon contrat CUI actuel en tant que travailleur en situation de handicap ? (en sachant que celui-ci pourrait être reconduit pendant 5 ans).
    Deuxième question :
    J’ai à mon actif 5 années d’expériences en tant qu’assistante d’éducation, si je signe le nouveau contrat AESH que l’on me propose, puis-je faire valoir ces 5 années d’expériences ?
    Bonne réception, merci d’avance pr votre réponse !

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « On t’il le droit de ne pas me reconduire de contrat de droit privé, comme est stipulé sr mon contrat CUI actuel en tant que travailleur en situation de handicap ? « 
      Il faut savoir que le renouvellement d’un contrat type PEc-CUi-CAE, à titre dérogatoire, du fait de votre reconnaissance TH ne constitue pas un droit pour le salarié mais une possibilité offerte à un employeur, sous condition d’accord de Pôle emploi.
      Par ailleurs, nous vous invitons à consulter ICI la page consacrée à  » Renouvellement contrat CUI-CAE par EPLE », compte tenu que quelques changements relatifs au Cui-Cae et de leur usage en 2018 dans l’éducation nationale semble vous avoir échappé.
      Nous noterons que si le rectorat vous propose la transformation de votre emploi AESH contrat Cui-Cae en CDD AESH, c’est que probablement, il n’a guère le choix. (pour en savoir plus, cliquer ICI et ICI)

      En réponse à votre interrogation,« J’ai à mon actif 5 années d’expériences en tant qu’assistante d’éducation, si je signe le nouveau contrat AESH que l’on me propose, puis-je faire valoir ces 5 années d’expériences ? »
      Seule une proposition en CDD AESH ne pourra vous être soumise. Vos années d’experience professionnelle acquise au titre AESH sous Cui-Cae et au titre assistant éducation ne peuvent être prises en compte dans les 6 années à comptabiliser pour prétendre à un CDI AESH.
      Comme la secrétaire d’état aux handicaps dissertant haut et fort en experte patentée sur le sujet depuis Juin 2017, considérez qu’avec un CDD AESH et une perspective de CDI dans 6 ans à la clé, vous aurez une emploi AESH pérenne et nullement précaire.

  135. djani dit :

    Bonjour je suis AESH droit public pandant 4 ans je travailles 20 h je voudrais savoir est on a le droit de prime panier oui chéque cadeau et tiket resturant ou bien mutuelle.merci

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « savoir est on a le droit de prime panier oui chéque cadeau et tiket resturant ou bien mutuelle ? »
      La prime panier, le chèque cadeau et le ticket restaurant n’existent pas pour le personnel de l’éducation nationale. De même, il n’existe pas de participation financière de l’employeur éducation nationale pour l’adhésion à une complémentaire santé type mutuelle.

  136. Leila dit :

    Bonjour ,

    Je souhaite connaître les dates de versement de salaire pour une AESH du 93 svp

    Merci

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « connaître les dates de versement de salaire pour une AESH »
      Voici le calendrier de versement des salaires aux fonctionnaires pour l’année 2018. Il s’agit de la date du virement bancaire, il peut y avoir des variations suivant les établissements bancaires, de quelques jours.
      AVRIL 2018 Jeudi 26
      MAI 2018 Mardi 29
      JUIN 2018 Mercredi 27
      JUILLET 2018 Vendredi 27
      AOUT 2018 Mercredi 29
      SEPTEMBRE 2018 Mercredi 26
      OCTOBRE 2018 Lundi 29
      NOVEMBRE 2018 Mercredi 28
      DÉCEMBRE 2018 Jeudi 20

  137. LO dit :

    Bonjour j ai reçu un courrier de l academie arrêter comme quoi suite à mes conges maladies il y a aura un jour de ç carance mais le problème c est que e n ai jamais été en arrêt maladie!?que faire
    La académie fermée

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « que faire ? »
      Rien. L’académie vous informe simplement qu’une journée de carence en cas arrêt maladie s’applique désormais.

      • LO dit :

        Mais le problème c est qu il y a marqué que suite à mon arrêt maladie de tel date a t’elle date.. (régularisation) y a marqué entre parenthèse ..il m informé que..
        Mais j ai jamais été en arrêt maladie au date qu’il preci..

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          Nous vous invitons à prendre contact avec un conseiller d’une organisation syndicale qui, après consultation de vos documents de visu, saura au mieux vous aider et vous conseiller sur la démarche à suivre.

      • LO dit :

        D’accord merci mais en me faisant ce document ils ont du avertir les autre organisme comme la caf cpam pôle emploi ça va me mettre la pagaille??non vous pensez me supprimer un jour de salaire pour erreur de leur part

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « en me faisant ce document ils ont du avertir les autre organisme comme la caf cpam pôle emploi ça va me mettre la pagaille?? »
          Avant d’imaginer sur ce qui se passerait ailleurs, vérifiez à réception de votre salaire et confirmation sur votre bulletin de salaire si une erreur s’est produite à votre encontre. Si c’est le cas, envoyez un courrier de contestation avec A/R auprès du gestionnaire de votre contrat. Il est très rare qu’un gestionnaire d’un établissement publique ne revienne par sur une erreur manifeste de calcul de rémunération.

  138. djani dit :

    Bonjour je suis dans le 95 j’aimerai savoir la difference entre aesh droit privé et aesh droit publique.Merci

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « savoir la difference entre aesh droit privé et aesh droit publique.? »
      Les AESH se distinguent par la nature juridique de leur contrat de travail.
      – Pour un AESH droit privé: contrat de travail type PEC-CUi-CAE et applications réglementaires de textes législatifs issus du code du travail
      – Pour un AESH droit publique : contrat type CDD/CDI (contractuel de la fonction publique) et applications réglementaires de textes législatifs issus du code de l’éducation.

  139. Lo dit :

    BOnjour j ai fait une demande d autorisation d absence j ai reçu un courrier comme j était autorisé à m’ absenté avec plein traitement pour deux jour donc cela signifie plein traitements que j’en vais être payer normalement?

  140. Leila dit :

    Bonjours,

    Je souhaite connaître le salaire d’une AESH avec 24h de travail par semaines? Merci

  141. Elodie dit :

    Bonjour,

    (département 03)
    Je me pose des questions sur l’indice de rémunération.
    En effet, je suis actuellement dans ma 6ème année d’AESH, j’ai fait la demande de CDI et j’ai eu un retour m’indiquant que je remplissais bien les conditions pour être éligible à l’obtention de celui-ci.
    Mon parcours se détaille comme suivant : 2 années d’AED CO en classe ULIS et 4 années d’AESH CO en classe ULIS dans un collège, à 50%.
    A ce jour mon indice de rémunération est l’indice brut 334 (indice majoré 317).
    N’aurais-je pas dû changer d’indice et avoir du coup une augmentation (si minime soit-elle !), et si tel est le cas auprès de qui puis-je en faire la demande ?
    Je vous demande car ma femme également AESH a reçu en janvier un courrier l’avertissant d’un changement à son contrat et d’un passage à l’indice majoré de 320. Elle est à ce jour dans sa 3ème année d’AESH. Je m’étonne donc de ne pas avoir eu le même changement d’indice.
    Je vous remercie pour l’aide et les précisions que vous voudrez bien m’apporter.
    Je précise que le service du collège qui gère mon dossier n’est jamais au grand jamais au point sur mes questions et me laisse seule pour trouver les informations !

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « mon indice de rémunération est l’indice brut 334 (indice majoré 317).
      N’aurais-je pas dû changer d’indice et avoir du coup une augmentation (si minime soit-elle !), et si tel est le cas auprès de qui puis-je en faire la demande ? »

      La grille indiciaire des AESH vient de subir une réévaluation par circulaire en date du 25 janvier 2018 (Pour en savoir plus cliquer ICI)
      Etant sous CDD AESH, Votre indice majoré actuel (317) passera obligatoirement à 320.
      Par ailleurs, explication possible:
      Vous disposez d’un CDD AESH dont l’employeur est l’EPLE collège et tandis que votre conjointe demeure les services du rectorat (via IA ASH). Dans l’application de l’avenant relatif à la modification de l’indice, les services gestionnaires du rectorat sont nettement plus réactifs que les services gestionnaires d’un collège. Si vous constatez que pour le mois de février, il n’a pas été procédé au changment de votre indice majoré (320 au lieu de 317) avec effet rétrocatif à compter du 1er janvier 2018, il ne faut pas hésiter à le signaler au service gestionnaire du collège. Au besoin, fournissez lui la copie de la Grille de référence indiciaire modifiée par circulaire DGHR MEN n°2017-0546 en date du 25 janvier 2018

  142. champeaux dit :

    Bonjour ,je suis AVSH en côte d’or.
    Je travail 20h50 et suis payée 17h50 ? ceci est compté comme du mi-temps alors que 20h50 correspond à du temps partiel.
    Ces 20h50 n’apparaissent nul par sur mon contrat,juste ceci « la durée annuelle de mon service est fixée à 612h réparties sur 26 semaines,soit une cotité de service 50% »…ces heures et semaines ne correspondent même pas à mon temps de contrat !?Votre quotité de travail hebdomadaire (20.50) est annualisée, afin de prendre en compte les samedis et dimanches ainsi que les petites vacances. ?!
    Voici les réponses de leur part à mes questions=
    Votre quotité de traitement (17.50 h) inclut ses données. En effet, vous êtes rémunérée pendant les week-ends et petites vacances alors que vous ne travaillez pas. Le CDD que vous avez signé mentionne bien que vous êtes à 50 %, soit 35 heures hebdomadaires x 50% = 17.50 heures.

    De même votre horaire mensuel est calculé comme suit (données Pôle Emploi) ; 35 heures x 52 semaines/12 mois = 151.67 heures/mois pour un temps plein, à diviser par 2 puisque vous êtes à 50% soit : 75.83 heures mensuelles.

    Alors là !!! on me parle de 50% de 35 heures ok ce qui fait bien 17h50 ,or je travaille 20h50 du temps partiel non? il me semble.
    Merci d’avance pour votre aide.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      Pour pouvoir vous répondre correctement, nous vous invitons à nous transmettre les informations suivantes
      -date début et fin de votre CDD AESH
      Nous vous en remercions

      • champeaux dit :

        Bonjour Briand,
        Mon contrat a commencé le 27 novembre et se termine le 30 aout.
        Merci pour votre aide

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation sur planning horaire hebdomadaire et rémunération
          Il faut distinguer le nombre d’heures de travail rémunéré mensuellement de celle d’un planning horaire hebdomadaire sur la durée de votre contrat de travail.
          Rémunération mensuelle
          La durée de votre contrat est du 27 novembre au 31 août, soit (52-13=39 semaines rémunérées). Vous êtes à 50% d’un temps complet (Référence annuelle 1607h). Votre nombre d’heures de travail total rémunéré sur toute la durée de votre contrat sera de ((1607×50%)x39)/52)=602h
          Votre rémunération mensuelle de base sera de 750 euros brut (Autour de 600 euros net) et intègre les heures rémunérées au titre de travail effectué + congés légaux.
          Planning horaire hebdomadaire
          Du fait de l’annualisation des heures de travail applicable aux AESH , il se doit être retenu que vous les effectuez sur 29, 5 semaines soit (602/29,5=) 20h50/semaines.
          Les indications de votre contrat de travail sont correctes.

          Pour en savoir plus, cliquer ICI.

  143. Jocelyne dit :

    Jocelyne 85
    Bonjour,

    L’année commence fort mal avec notre baisse de salaire.
    J’ai demandé des explications au service concerné et voici la réponse :
    « Les calculs de salaires ont été effectués par la Direction des Finances. Il s’avère que pour tous les agents du service publique (contractuels, titulaires…), le résultat est le même avec des écarts encore plus grands pour certains. (Alors pourquoi je demande, j’exagère !!! Bien sûr que la baisse est différente puisqu’elle est proportionnelle au salaire!!!! Mais je ne suis pas très fûtée puisque je suis AESH !!!)
    J’ai lu sur le journal Ouest France du 05/02/2018 en page 3 article « Pourquoi la paie des fonctionnaires baisse ?  » 2 informations qui m’ont quelque peu interpellée :
    – On mentionne une indemnité entérinée par un décret du 30 septembre 2017 chargée de compenser à l’euro près l’augmentation.
    – D’autre part que la baisse de salaire s’explique par une hausse de cotisation retraite décidée en 2010 sous M. Sarkozy

    2 questions :

    – Êtes-vous au courant de ce décret ? Si oui quand et sous quelque forme sera t-il appliqué ?

    – Concernant la cotisation retraite il me semble que les AESH en CDI cotise à l’IRCANTEC (en tout cas c’est ce qui est mentionné sur ma fiche de paye) et qu’en aucun cas les AESH ne cotise au régime de retraite des fonctionnaires. Donc en toute logique les AESH ne doivent pas subir cette hausse car pas concernés. N’ayant pas encore reçu ma fiche de paye de janvier (nous sommes le 11/02/2018) je ne peux donc pas comparer les cotisations IRCANTEC de décembre et janvier.
    Ne maîtrisant pas toutes ces questions que pensez-vous de cette analyse ?

    Enfin, si vous le permettez, une petite question subsidiaire
    Chaque année, les établissements dans lesquels je travaille me sollicite de plus en plus pour accompagner des élèves (qui ne sont pas ceux que j’accompagne durant l’année) lors d’épreuves d’examen (Brevet des collèges, Bac pro…) comme secrétaire. Ces demandes sont officialisées par des ordres de mission.
    J’ai vu sur un site syndical que cette tâche pouvait prétendre à des indemnités.
    Etes-vous au courant ? Si oui quelle est la procédure à suivre afin d’y prétendre (compte tenu de nos fabuleux salaires et malgré la « faible baisse » j’avoue que je ne rechignerai pas à gagner un peu plus)

    Cordialement
    Jocelyne Beal

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation sur baisse de salaire, « – Êtes-vous au courant de ce décret ? Si oui quand et sous quelque forme sera t-il appliqué ? » et suivante « que pensez-vous de cette analyse ? »
      Vos 2 questions étant étroitement liées, nous allons synthétiser notre réponse
      Vous avez raison sur un point fondamental: dans la situation présente de baisse de salaires, il s’agit de ne pas confondre la situation des agents publics titulaires avec celle des agents publics non titulaires (comme les contractuels AESH)

      Pour les agents publics titulaires, la baisse de leur rémunération en janvier 2018 s’analyse de la façon suivante
      Il y a effectivement eu une hausse de 1,7 point de la CSG, compensée par deux mesures simultanées avec :
      -la suppression d’une part de la contribution exceptionnelle de solidarité (CES) ;
      – la création d’autre part d’une indemnité compensatrice versée aux agents publics des trois fonctions publiques.
      En revanche, le taux des cotisations retraite avec un taux qui est passé de 10,29 % en 2017 à 10,56 % en 2018, cette augmentation faisant suite au décret 2010-1749 du 30 décembre 2010 portant sur le relèvement annuel du taux de cotisation retraite jusqu’en 2020.

      A noter que
      -Les agents titulaires de la fonction publique relève bien d’un régime de retraite spécifique de la fonction publique de l’État pour les fonctionnaires de l’État, les magistrats et les militaires dont les pensions sont servies par le Service des retraites de l’État (SRE)
      -Les agents publics non titulaires relèvent pour leur retraite de base du régime général des travailleurs salariés (CNAV-TS) et pour leur retraite complémentaire, les agents non titulaires de droit public relèvent de l’IRCANTEC.

      Pour les agents publics non titulaires (cas des AESH en CDD/CDI), la baisse de leur rémunération en janvier 2018 s’analyse de la façon suivante:
      Il y a eu une hausse de 1,7 point de la CSG, compensée par 3 mesures simultanées avec :
      – une augmentation de l’indice majoré des 4 premiers échelon de la grille indiciaire.
      -la suppression de la contribution exceptionnelle de solidarité (CES);
      – la création d’une indemnité compensatrice versée aux agents publics des trois fonctions publiques.

      Il se trouve simplement que la compensation (1,2%) ne couvre que partiellement la hausse de 1,7 % de la CSG. Pour en savoir plus, cliquer Ici.

      En réponse à votre interrogation sur indemnités pour mission sur d’épreuves d’examen (Brevet des collèges, Bac pro…)
      Nous sommes au courant et vous ne serez pas surpris si nous vous apprenons que ces indemnités (dite ISOE) sont exclusivement réservées pour le personnel enseignant. Un AESH ne peut y prétendre. Et malgré des demandes d’organisations syndicales de les accorder aux AESH effectuant ce type de mission de surveillance ou de secrétariat aux épreuves d’examen, le MEN s’y oppose.

  144. Carlier Aurélie dit :

    Bonjour, département 12
    Diplômée depuis 6 ans du DEAMP devenu DEAES et 10 années d’expériences dans le secteur médico-social auprès de Personne en situation d’handicap dont 1 an en CUI .
    Depuis la rentrée septembre 2017, je suis en contrat AESH j’ai un contrat de 20h/semaine et suis rémunérée 603 euros/mois comme une personne non-titulaire du diplôme.
    Pourquoi mon diplôme et mon expérience professionnelle n’est elle pas prise en compte dans ma rémunération? mon statut n’est pas reconnu ce n’est pas normal.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Pourquoi mon diplôme et mon expérience professionnelle n’est elle pas prise en compte dans ma rémunération? »
      Depuis 2008, L’UNEAVS comme vous n’ a pas cessée de dénoncer cette anormalité auprès des décideurs institutionnels (rectorat, ministère, gouvernance politique. Ces derniers n’y trouve pas d’anormalité à ce que vous restiez dans un état de précarité matérielle et financière permanent, Et si on en juge les récentes déclarations de la gouvernance politique actuelle, il est estimé anormal que vous vous en plaignez. Vous êtes la nation française tout de même.

  145. ISI63 dit :

    Bonjour (Dép 63)
    AVS depuis 2008, je suis passé en contrat CDI AESH en septembre 2014. En juin 2017, j’ai effectué mon premier entretien individuel dans lequel mes compétences ont été reconnues et remarquées.
    Le décret N°2014-724 du 27 juin 2014 (article 12) ainsi que la circulaire N°2014-083 du 08 juillet 2014 relative aux conditions d’emploi des AESH stipulent que « La rémunération des AESH fait l’objet d’un réexamen au moins tous les trois ans au vu des résultats de l’entretien professionnel… ». Or, à ce jour, il n’y a eu aucun changement concernant mon indice de rémunération (toujours 320). Où est la prise en compte du travail bien fait! Cela est-il normal, quelle(s) démarche(s) puis je effectuer, et vers qui, pour obtenir des informations?
    D’autre part, l’annexe « Corpus de textes relatifs aux AESH » donnée dans la circulaire N°2017-084 du 03 mai 2017 précise au paragraphe « Gestion financière » que, outre les notes DAF C3 (que je n’ai pas réussi à visionner sur Internet), « Le bureau Daf C3 diffuse tous les ans en janvier une note relative au relèvement de l’indice minimum de l’espace indiciaire des AESH induit par l’augmentation traditionnelle du Smic (cf. note Daf C3 n° 2015-001 du 12 janvier 2015 portant sur la revalorisation du Smic au 1er janvier 2015). Ces notes sont elles effectives et avez vous connaissance de ce qu’elles stipulent?
    Merci de vos réponses et de votre implication au quotidien dans l’aide apportée aux AESH.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Où est la prise en compte du travail bien fait! Cela est-il normal, quelle(s) démarche(s) puis je effectuer, et vers qui, pour obtenir des informations? »
      Entre novembre 2017 et mai 2017, par décision gouvernementale, il avait été mis en place dans chaque rectorat d’académie un groupe de travail services DRH avec les organisations syndicales représentatives qui se devait élaborer un protocole relatif à la rémunération des AESH (son évolution, la prise en compte de l’ancienneté en poste, la prise en compte des compétences et savoirs-faire suite à entretien professionnel, diplômes,….etc…)
      Changement de gouvernance politique en mai 2017, ces groupes de travail ont été stoppé net et…la gouvernance actuelle (1er ministre, MEN, Bercy, secrétariat aux handicaps) n’a pas manifesté la moindre volonté de les relancer à ce jour, économie budgétaire oblige.

      En réponse à votre interrogation, « Ces notes sont elles effectives et avez vous connaissance de ce qu’elles stipulent? »
      Cette note Daf C3 n° 2015-001 du 12 janvier 2015 portant sur la revalorisation du Smic au 1er janvier 2015 a bien été effective …pour l’année 2015 (nous avons la version papier qui se borgne à indiquer la montant de la revalorisation du smic à appliquer) mais pour l’année 2016, 2017 et 2018, elles sont inexistantes pour motifs de flemme mentale institutionnelle à se préoccuper de la rémunération des AESH et de leur fin de mois minable.
      Restez heureuse et ne vous plaignez pas: vous êtes la nation française quand même et on a besoin de vous comme AESH pauvre, corvéable et taillable à merci, dans les années à venir.

      • ISI63 dit :

        Bonjour (Dep 63),
        faisant suite à mon mail du 18 janvier 2018, je reviens aujourd’hui vers vous pour avoir quelque conseil sur la situation qui n’a toujours pas bougée…
        Après avoir pris contact avec mon gestionnaire administratif et financier sur l’évolution de mon indice, il m’a répondu qu’il n’avait aucun élément justifiant le passage à l’indice supérieur. J’ai signé le retour de ma fiche d’entretien professionnel le 7 juin 2017 et j’ai eu 3 ans d’ancienneté de CDI le 8 septembre 2017. Le changement d’indice est-il « automatique » ou est-il soumis au bon vouloir du rectorat, qui peut donc ne pas le faire évoluer autant de temps qu’il le désire? Malgré d’excellentes appréciations, rien n’a encore été fait au rectorat pour un changement d’indice. Cela est-il « normal » et dans le cas contraire, quelles démarches dois-je entreprendre et auprès de qui m’adresser? A quoi sert donc la grille d’indices si le rectorat est libre de faire ce qu’il veut?
        Dernière question, les 6 années passées en CDD avant d’obtenir le CDI sont-elles comptabilisées dans l’ancienneté de service, auquel cas l’indice devrait également en tenir compte?
        Merci d’avance de vos réponses et je vous félicite pour votre implication au quotidien car je remarque à la réception des nombreux commentaires, que vous êtes de plus en plus sollicité…

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « Le changement d’indice est-il « automatique » ou est-il soumis au bon vouloir du rectorat, qui peut donc ne pas le faire évoluer autant de temps qu’il le désire? « 
          il appartient bien effectivement au recteur d’académie de fixer une augmentation ou non de l’indice d’un agent AESH en s’appuyant sur les attendus de l’entretien professionnel fixant sa manière de servir.
          Maintenant, il (comme le gestionnaire administratif et financier) ne peut faire l’impasse sur La circulaire n°2014-083 du 08/07/2014 relative aux conditions d’emploi des AESH qui indique :
          « L’arrêté relatif à la rémunération des AESH détermine l’espace indiciaire à l’intérieur duquel est fixée la rémunération de l’AESH.
          (…) Le passage en CDI doit se traduire par le classement à l’indice supérieur à celui qui était détenu au titre du CDD précédent.(…)

          En réponse à votre interrogation, «  Cela est-il « normal » et dans le cas contraire, quelles démarches dois-je entreprendre et auprès de qui m’adresser? A quoi sert donc la grille d’indices si le rectorat est libre de faire ce qu’il veut? »
          le fait qu’il ne vous a pas été appliqué le changement d’indice lors de votre passage en CDI AESH n’est pas normal. Il faut admettre que le rectorat s’assoie tout simplement sur la circulaire °2014-083 du 08/07/2014 relative aux conditions d’emploi des AESH.
          Il serait pertinent de prendre contact avec une organisation syndicale, leur exposer votre situation et les anomalies constatées. Il faut espérer qu’ainsi dûment informée, l’organisation syndicale puisse vous aider, vous soutenir, intervenir pour un rétablissement de vos droits à une rémunération conforme aux textes en vigueur.

          En réponse à votre interrogation,  » A quoi sert donc la grille d’indices si le rectorat est libre de faire ce qu’il veut? »
          On se demande pourquoi en effet car vu ce que vous a répondu le gestionnaire administratif et financier sur l’évolution de votre indice, des des coups de pied dans le fondement se perdent visiblement.

          En réponse à votre interrogation, « les 6 années passées en CDD avant d’obtenir le CDI sont-elles comptabilisées dans l’ancienneté de service, auquel cas l’indice devrait également en tenir compte? »
          Le passage au CDI AESH est fixé obligatoirement dès qu’une ancienneté de 6 années sous CDD AESH est acquises. Sauf au passage en CDI où l’indice servant à la rémunération doit obligatoirement monter d’un cran, l’évolution de l’indice peut être envisagée à la suite d’un entretien triennal. Mais, dans la pratique, il apparaît bien que cette évolution d’indice n’est pas envisage, à part quelques rares académies qui ont été formalisée une procédure claire à ce sujet (académie de Nantes, de Rennes, à notre connaissance à ce jour).

  146. RIVIERE dit :

    bonjour
    Avs-I pendant 3 ans puis AESH-I puis AESH-co depuis 3 ans , je suis censée otenir un CDI à la rentrée prochaine. Comment cela se passe ? Y a t il une augmentation de salaire en passant en CDI ? Par avance merci

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, «  obtenir un CDI à la rentrée prochaine. Comment cela se passe ? » et suivante  » Y a t il une augmentation de salaire en passant en CDI ? »
      Les étapes sont les suivantes
      1-Passage d’un entretien professionnel au cours de la 5ème année (le plus souvent réalisée en cours de la 6ème année ) . Pour en savoir plus, cliquer ICI.
      2- calcul de vos droits à un CDI AESH et proposition ou non de CDI AESH (pour en savoir plus, cliquer ICI)

      S’agissant le calcul de votre rémunération en CDI AESH, « Le passage devant se traduire par le classement à l’indice supérieur à celui qui était détenu au titre du CDD AESH précédent, il est usuel de constater dans les académies un passage d’indice brut majorité 317 à indice brut majoré 320. L’augmentation est de l’ordre de 15 euros brut (10,50 euros net). Il vous sera bien sûr demandé d’être enthousiaste par cette perspective de disposer d’un emploi CDI AESH pérenne au bout de 6 ans passés en CDD AESH avec une augmentation mirobolante de votre rémunération.

  147. justine dit :

    Re bonsoir,
    Avez-vous une fourchette pour le sft ?
    Je suis maman de 4 enfants je fais 21h par semaine ou 803h/an
    Vous remerciant pour vos réponses !

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Avez-vous une fourchette pour le sft ? »
      Votre contrat de travail correspond à un 50% d’un temps complet. le SFT auquel vous pouvez prétendre et établi au prorata de la quotité temps de travail attribué par contrat de travail (50%) sera autour de 157 euros brut (136 euros net).

  148. justine dit :

    bonsoir,
    Savez-vous comment cela se passe quand les formations se déroulent hors temps de travail ?
    Par exemple ma 1ere session se déroule jeudi vendredi lundi et mardi, je ne travaille ni le mardi ni le jeudi après-midi, cela augmente donc mon temps de travail ?
    Merci pour votre aide 🙂

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Savez-vous comment cela se passe quand les formations se déroulent hors temps de travail ? »
      Avec votre employeur, en échange d’un temps de travail effectif à réaliser (acté par un planning horaire de travail), vous percevez une rémunération. Le temps de formation sur initiative de votre employeur est assimilé à du temps de travail effectif et à accomplir dans le cadre de votre planning horaire hebdomadaire. Vous êtes donc libre de refuser légalement d’accomplir des temps de travail comme des des temps de formations sur initiative de votre employeur hors cadre de votre planning horaire de travail. Vous avez une vie privée et familiale que l’employeur se doit respecter obligatoirement.
      A noter que même si vous en effectuez la demande auprès de votre employeur, ce dernier n’accorde ni la récupération des heures de formation se déroulant hors temps de travail, ni la rémunération au titre d’heures supplémentaires accomplies.

  149. Cooin dit :

    En CDD AESH sur 32 semaines puisque j’ai commencé le 6 novembre, ai-je droit aux vacances scolaires ?

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « ai-je droit aux vacances scolaires ? »
      Vous ne travaillez pas durant les périodes non scolaires correspondantes aux vacances des élèves.

  150. Cassin dit :

    Bonjour,
    Des AED/AESH reçoivent actuellement des avenants à leur contrat.
    Le calcul pour un mi-temps était : 802h/36 semaines pas vraiment dans les clous!
    Le nouveau calcul proposé avec l’avenant est le suivant:
    720h/35 semaines.
    Que faut-il en déduire?
    Est-il possible de refuser la signature d’un avenant?
    Cordialement (19)

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Que faut-il en déduire? » et suivante « Est-il possible de refuser la signature d’un avenant? »
      Cela implique qu’un contrat AED/AESH établi au 1er septembre 2017 sur la base d’une quotité de travail réparti sur 36 semaines était illégal et que un avenant à date d’effet le 04 décembre remettra les choses dans l’ordre (12 semaines périodes scolaires et 2 non scolaires se sont écoulées entre le 1er septembre et le 4 décembre. Le nouveau planning horaire hebdomadaire doit être de (720/35=) 21h maximum.
      Il est difficile de refuser la signature d’un avenant rectifiant un contrat illégal.

  151. celine dit :

    Bonjour je suis aesh dans le 14 depuis avril 2017. Je suis appelé à effectuer la formation débuter dans la fonction d aesh.. Cette formation m intéresse mais elle se déroule à 50 km aller de mon domicile. On me propose les remboursements de frais de déplacement mais seulement en 2 fois dans l année. Hors je ne peux me permettre d avancer ces frais… ( Maman de trois enfants , les mois sont difficiles). La seule réponse que j ai eu c est que cette formation est obligatoire.. existe t il des recours? Cordialement

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » existe t il des recours? « 
      Oui. Si votre employeur peut exiger le suivi d’action de formation dans le cadre uniquement de votre temps de travail fixé par planning horaire de travail il ne peut pas vous contraindre à rejoindre un lieu de formation
      -si cela induit des problèmes familiales et/ou de déplacement tels que frais supplémentaire de garde d’enfant, utilisation du véhicule personnel avec frais d’essence supplémentaire, non couverture assurance pour éventuels dommages consécutifs à un accident survenant sur ces trajets inhabituels, frais de repas sur place, bouleversement d’èvènement familiale tel « qui va garder grand Pa? alors le plombier, il arrive ? », d’ordre privé tel que RV médecin….
      -si cela induit une impossibilité de faire l’avance des frais de déplacement, remboursés de surcroit partiellement.

      Donc, poliment au besoin à votre interlocuteur, signalez lui que si vous ne vous rendez pas sur ce lieu de formation, c’est que tout simplement, faute d’un salaire décent et convenable, vous n’avez pas les tunes suffisants dans le portefeuille et ni crédits avec intérêts obtenus auprès de votre banque pour avancer des frais de déplacement sur un lieu de formation situé dans les Carpates académiques. Il s’inclinera (misérablement à notre sens).

      • Céline dit :

        Bonjour , j ai tente de suivre vos conseils, mais pr toute réponse après avoir insister sur l obligation de cette formation. On vient de me proposer le covoiturage.. mais les frais même si ils sont moindres, restent des frais supplémentaires, ainsi que la garderie et le supplément nounou non prévus… Et bien évidemment, on insiste sur la connaissance d une éventuelle formation au moment de l embauche.. je ne sais plus comment faire. Je ne veux pas perdre ce travail mais je n’ ai pas les finances pr ce genre de frais.. merci de m avoir répondu.

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation sur aller en formation sur lieu à perpète, « je ne sais plus comment faire. Je ne veux pas perdre ce travail mais je n’ ai pas les finances pour ce genre de frais.. »
          Comme vous n’êtes pas tenu d’aller sur un lieu de formation vous occasionnant des frais de déplacement et autres que vous ne pouvez absolument pas prendre en charge, et bien vous n’y allez pas. Vous vous maintenez pendant ce temps là en poste habituel aux heures de travail habituel. Votre employeur sait parfaitement qu’il ne peut vous en tenir grief.

  152. Helene dit :

    Payée 675e pour 24h annualisé( on me prend 70e pour me les donner aux vacances) c est légal?n ai ke pas le droit à une prime si je travaille en zone d éducation prioritaire? Merci

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Payée 675e pour 24h annualisé( on me prend 70e pour me les donner aux vacances) c est légal? »
      Nous ne saisissons vraiment pas bien votre question. Si vous disposez bien une rémunération mensuelle fixe pendant toute la durée de votre contrat, nous voyons mal comment 7O euros enlevés 1 mois servirait à rémunérer le mois suivant et ainsi de suite….

      En réponse à votre interrogation, « n ai ke pas le droit à une prime si je travaille en zone d éducation prioritaire? »
      Non.Seul le personnel enseignant titulaire et non titulaire exerçant en ZEP dispose de ce droit.

  153. Rietz dit :

    Bonjour,
    Je suis AESH dans un collège depuis le 25 septembre 2017. Je suis en contrat cui.
    Je suis éducatrice spécialisée diplômée avec expérience et je possède aussi un diplôme de professeur de langue française, un diplôme étranger et j’ai exercé pendant quelques années mon métier de professeur.
    Comme vous le voyez, ce métier d’AESH me va super bien et me permet d’allier deux métiers que j’adore.
    Je souhaiterais donc savoir si j’ai une chance de passer à un CDI le plus vite possible en faisant une demande tout en proposant un service de qualité ? Où dois-je réellement patienter 6 années, si bien sûr mon contrat serait reconduit ?

    Merci

  154. Lilounette04 dit :

    Aesh paca – bonjour. Aesh en cdd depuis septembre. Jaimerai davoir si vous avez recu vos fiches de payes ? Je suis payé a la fin du mois mais je ne recois pas la fiche de paye ! Mes collegues cui cae les ont eu par contre. Merci

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » Aesh en cdd depuis septembre. J’aimerai savoir si vous avez recu vos fiches de payes ? »
      Appel aux collègues AESH en CDD/CDI de l’académie PACA pour renseignement à lilounette04
      Bon, nous pouvons vous signaler que, dans d’autres académies, pour les collègues en CDD/CDI AESH, c’est une situation courante (mais profondément agaçante) de recevoir les bulletins de salaire avec un décalage de 2 mois après le versement de la rémunération dans les temps.

      • Lilounette04 dit :

        Aesh paca . Ok donc en.novembre je PEUX esperer recevoir ma fixhe de paie de septembre 👏… Merci pr votre rzponse jattends de voir si dautres aesh paca me repondent

        • Laturaze dit :

          Bonjour!,AESH depuis 5 ans et dépendante depuis le 1er septembre 2017 de la DSDEN de Dijon (avant l’organisme payeur était le Lycée Nicéphore Nièpce de Chalon sur Saône),je n’ai toujours pas reçu de fiche de salaire!!!
          Quant à la situation précédente, jamais, je n’ai eu de retard, ni dans le paiement, ni dans l’envoi de documents .
          De plus,il est très difficile de trouver des interlocuteurs à l’inspection d’académie qui puissent nous renseigner.
          Devons nous rester ainsi,dociles, corvéables à souhaits pour un salaire de plus en plus bas et peu représentatif de notre implication?
          Une AESH en colère du 71

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « Devons nous rester ainsi,dociles, corvéables à souhaits pour un salaire de plus en plus bas et peu représentatif de notre implication? »
          Nous avons connaissance de situations similaires lamentable de retard dans le paiement des salaires.
          Une manière de bien faire comprendre à vos interlocuteurs DSDEN votre courroux serait d’exiger les intérêts consécutifs retard de paiement de salaire. Pour en savoir plus, cliquer ICI.

        • Laturaze dit :

          Il ne s’agissait pas de retard de paiement (quoique, une avance fin octobre pour le salaire de septembre,et le solde avec le salaire de novembre!!!) mais, je voulais parler des bulletins de salaire, pièces officielles et obligatoires !!! qui nous permettent de nous justifier auprès de différents organismes.
          Comment pouvons nous effectivement avoir « une force vive » pour arriver à convaincre chacune de nos académies de pouvoir nous traiter correctement? ET DANS TOUS LES SENS DU TERME!
          J’ai 56 ans, et c’est bien la première fois que je vois un tel système!

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          Le modérateur du site ayant probablement répondu (mal) entre 2 agapes en chapon, marrons et chocolat à la liqueur, nous apportons la rectification utile au commentaire précédent
          C’est désagréable à lire mais il faut savoir que l’envoi des bulletins de salaire dans l’éducation nationale de tout le personnel (titulaires et non titulaires) s’effectue de manière récurrente depuis belle lurette avec un retard constaté de 2 mois après le versement constaté de la rémunération.
          Pour vous justifier provisoirement auprès des différents organismes, le service gestionnaire académique peut sur votre demande établir une attestation de versement de rémunération du mois concerné.

  155. Li dit :

    Bonjour, il s peux que je change d affectations et que j’en passe à deux élève qui on en tout 20h et moi j ai un contrat de 24h en aesh cdd du coup l académie ash peuvent baisser mes heures donc modifier Mon contrat et le faire passe a 20h??
    Si l an prochain je suis tj sur ces élèves ..s’io Le renouvelle ils peuvent me faire un cl’tra tee 20h??
    ou non il renouvelle avec ce meme nombrre d heure que ce contrat de cet Année actuel c’est c t’ai dire 24h?merci beaucoup

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « changement d’affectation avec moins d’heures = modification de contrat avec moins d’heures ? »
      1-Nous vous invitons à consulter la page consacrée à « condition d’emploi ( Temps de travail et planning horaire de travail) » en cliquant ICI pour découvrir le chapitre « Que faire face à une modification de la durée hebdomadaire de travail en cours de contrat CDD/CDI par l’employeur ? »
      2- que ce soit en cours de contrat ou à l’occasion de la période de renouvellement de contrat, l’équipe UNEAVS ne dispose pas encore de membre doué de prescience des intentions des services IA ASH dans les académies, même si,avec sympathie respectueuse non dite, certains pensent le contraire.

  156. Sandrine de Longcamp dit :

    Bonjour,
    Je suis AESH en Haute-Savoie depuis 5 ans.
    Le paiement de mon salaire de septembre n’a toujours pas été effectué.
    Raison avancée : dysfonctionnement au sein du service concerné …
    Quel est le délai maximum légal pour percevoir son salaire ? (On m’annonce un versement fin octobre).
    Vous remerciant.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Quel est le délai maximum légal pour percevoir son salaire ? « 
      La notion de délai maximum pour percevoir sa rémunération n’a pas de sens juridique. A compter du jour où vous avez à recevoir votre rémunération du mois travaillé, il est considéré comme retard de versement au bout de 48h, ce qui vous donne droit au paiement des intérêts légaux à compter du jour où vous avez récalmé votre rémunération (CE Gérard 30 7 1924), c’est-à-dire à compter de la date de réclamation à l’autorité compétente (CE Beaudelot, 15 11 1912). Vous avez aussi le droit de demander les intérêts des intérêts (CE D’Erneville 10 7 1914) si le retard s’éternise.
      Comme vous Vous avez à agir très vite, nous vous invitons à consulter la page consacrée à  » retard de paiement de salaire » en cliquant ICI.

  157. Laeticia dit :

    Bonjour,
    Je voudrais savoir si nous avons des jours de carence en cas de maladie.
    Je AESH en contrat CDD depuis 1 an 1/2 dans le 54.
    Je vous remercie d’avance

  158. Lilounette04 dit :

    Aesh aed 84 – bonjour. Je souhaites modifier, en accord avec le professeur, mes jours de presence car il savere quen atelier leleve na pas spécialement besoin de moi du coup jirai sur un autre cours un autre jour. Quelle procedure faire ? Refaire un emploi du tps complet ou seulement preciser les jours et heures modifier er la raison ?
    Merci

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » Quelle procedure faire ? » et suivante « Refaire un emploi du tps complet ou seulement preciser les jours et heures modifier et la raison ? »
      Le plus simple serait simplement préciser les jours et heures où l’élève travaillera en autonomie, hors votre présence, sachant qu’à tout moment, vous restez disponible pour intervenir si nécessité, sur demande.

  159. Forasoleil dit :

    bonjour, je recherche désespérément la grille des indices comment peut on se la procurer? Il y a bien moyen de vérifier que les indices ont bien été respectés non? Indice plancher 317 pour certains en cdd et passage en cdd indice 325 pour le premier. L’indice 320 semble avoir disparu aurions nous loupé une augmentation que les dasens et lycée employeurs n’auraient pas respectés?

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « comment peut on se la procurer? » et suivante « vérifier que les indices ont bien été respectés non?  »
      Certaines académies ont commencé à publier courant juin-Juillet une grille de référence applicable aux agents AESH ave modalité de lmise en application. Nous en effectuons actuellement l’inventaire avant publication sur ce site.

    • florasoleil dit :

      Merci🙂. Je.constate aussi que l indice devait augmenter tous les 3 ans. Si cette augmentation n a pas eut lieu peut on la  » revendiquer » auprès de notre employeur?

      • briand0493 dit :

        Bonjour,
        En réponse à votre interrogation,  » Si cette augmentation n a pas eut lieu peut on la » revendiquer » auprès de notre employeur? »
        Vous pouvez exprimer le souhait d’une augmentation de votre indice de rémunération en cours de contrat auprès de votre employeur mais ce dernier n’est pas tenu légalement de répondre à votre souhait.

  160. Lilounette04 dit :

    Bonjour
    Aesh Paca – jai un doute sur la répartition de mes heures ! Sur mes affectations il est précisé 15h pr l’un et 12h pour l’autre j’ai donc fait un emploi du tps de 27h mais sur mon contrat il est ecrit 1125 sur 39 semaines ce qui donne 28.85 soit 29h ! Mes collègues me disent que mon planning doit être de 27h mais du coup j’ai un doute et le service aesh n’a pas répondu à mon email. Merci de m’éclairer !

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « horaire de travail, j’en fait moins ou j’en fait plus ? »
      Vous avez à faire la distinction entre des heures d’accompagnement d’un élève dans un établissement scolaire et des heures de travail à effectuer dues à votre employeur et vous rémunérant en conséquence.
      Dans le cas présent,
      -votre employeur par contrat de travail, vous avez fixé un temps de service à réaliser de 1125h sur 39 semaines (soit 28h50 hebdomadaire).
      -avec votre chef d’établissement scolaire, vous avez à établir un planning horaire hebdomadaire à hauteur de 28h50, couvrant les 27h hebdomadaires d’accompagnement consacrées aux 2 élèves (15h pr l’un et 12h pour l’autre). Les 1h50 temps de travail à réaliser restant seront à consacrer à des activités ou tâches en lien avec votre mission AESH.

  161. Lilounette04 dit :

    Région paca – lilounette84- Je suis nouvelle aesh et depuis la rentrée les élèves que je suis ont été absente. Ce sont des lycéens/collégiens … a chaque fois on ma dit : tu n’as qu’à rentrer chez toi ? J’avoue que l’idée ne m’est pas désagréable mais je sors de formation ou l’on nous dit : ne partez ABSOLUMENT pas si l’élève est absent !!!!
    J’ai du mal a saisir ! D’un côté on me dit on n’a pas le droit de vs faire faire autre chose que avs er en formation on me dit vs êtes a la disposition du chef detablissment en cas d’absence de l’élève !!! Qui a raison ? Moi je préfère m’occuper que de rester à rien faire si dois rester dans l’établissement ou alors a rien faire autant rentrer chez moi ! À l’aide svp

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Qui a raison ? »
      Il existe la règle de droit. En l’absence de l’élève dans l’établissement scolaire dont vous assurez l’accompagnement, vous avez à vous mettre à disposition du chef d’établissement scolaire. Ce dernier a toute autorité fonctionnelle pour vous fixer des tâches ou activités en rapport avec vos missions en tant qu’AESH.
      Il existe l’us et coutume
      En l’absence de l’élève, votre chef d’établissement, et lui seul, a toute autorité de vous libérer d’effectuer des heures de travail au sein de l’établissement et de vous autoriser de rester à disposition à votre domicile. A charge pour vous de respecter cette mise en astreinte à domicile sans vous lancer dans le ravalement de la façade de la maison au risque de frôler l’accident et de vous assurer que vous êtes joignable dans les plus brefs délais sans devoir redescendre en rappel de la façade.

  162. Sophie Exxxxx dit :

    Bonjour aesh etablissement depuis 6 ans dans le même collège toujours en CDD.
    A 65%
    Au même salaire.
    J adore mon travail mais je voudrais améliorer mes conditions de vie avec un temps plein et une augmentation.
    Est ce possible?

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Est ce possible? »
      Vous pouvez exprimer le souhait par écrit de disposer d’un emploi AESH à temps plein en arguant de votre disponibilité auprès de votre employeur mais ce dernier n’est pas tenu légalement de répondre à votre souhait.

  163. Famotte dit :

    Bonjour,
    Je suis une future AESH dans le 69. Je viens d’avoir au téléphone la personne qui s’occupe des contrats dans mon académie.
    Elle m’a annoncé que mon contrat irait de mi-septembre à fin août 2018. Je vais faire 20h30 par semaine. Elle m’a dit que je toucherais 695€ net hors d’après les calculs que j’ai fait sur votre site je devrais toucher seulement 604€ net. Je ne sais pas comment s’explique cette différence ? J’ai l’impression que c’est comme si j’effectuais 20h payé 24. Enfin je ne sais pas … Est ce que vous connaissez une explication ?
    Merci beaucoup !

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » Est ce que vous connaissez une explication ? »
      Explication possible
      Votre rémunération mensuelle est toujours calculée en fonction d’une quotité temps de travail attribué sur l’ensemble de la durée de votre contrat de travail.Plus cette quotité temps de temps de travail attribuée est élevée (dans la limite de 1607h), plus votre rémunération est élevée.
      Maintenant, pour constituer votre planning horaire hebdomadaire,une quotité temps de travail attribuée se doit être répartie sur un nombre X de semaines (à minima :39 semaines; maxima: 45 semaines)
      Si votre interlocuteur affirme que vous ferez 20h30 hebdomadaire, il faut toujours s’assurer du nombre de semaines retenues dans votre contrat
      En effet, ce n’est pas la même chose d’être rémunéré sur la base de (20h30 X 36=)738h et (20h30 X 39)= 800h. Plus le nombre de semaines retenu pour effectuer 23h30 hebdomadaire est faible, plus votre rémunération mensuelle baissera.

      Autre explication possible
      Un erreur de calcul est toujours envisageable.

  164. Gianola dit :

    Bonjour je suis des bouches du Rhône
    Je suis Aesh depuis cette rentrée je suis maman de 4 enfants et un contrat de 21H, je commence a partir de lundi un nouveau contrat de 10h par semaine sur le temps cantine mais contrat mairie ?
    Je dois faire la demande de SFT mais je ne sais pas comment comment cela se passe dans ce cas ?
    Merci pour votre aide
    Justine

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Je dois faire la demande de SFT mais je ne sais pas comment comment cela se passe dans ce cas ? »
      Le SFT n’est versé que si vous en faites la demande explicite. Cette demande se fait auprès de votre service gestionnaire de votre contrat(DSDEN, DPE, DRH…) qui adressera les formulaires adaptés et la liste des pièces justificatives.

  165. Jkha dit :

    Bonjour
    AESH depuis septembre 2014 sur Marseille je souhaiterais savoir quand pourrais-je espérer signer mon CDI ? En quelle année ? Merci par avance de votre attention

  166. Fontaine dit :

    Bonjour, avs depuis maintenant plus de cinq ans en CDD dans le 59,j’étais passée l’année dernière de 28h/semaine à 24h/semaine soit un temps de travail annuel de 964 heures sur 39 semaines soit une quotité de service de 60%. Aujourd’hui, je reçois mon contrat pour cette année scolaire et il s’y trouve une petite différence soit 964 heures mais là réparties sur 45 semaines et toujours une quotité de service de 60%… si mes calculs sont bons cela ne fait plus 24,…/par semaine mais 21,…/par semaine, non ? Mes collègues AVS me disent que je suis obligée de travailler 24 heures malgré les résultats de ce calcul. Qu’en est-il exactement ?Voilà, j’espère avoir été assez claire et je vous remercie pour le travail formidable que vous effectuez pour essayer de nous aider, Sandrine.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Qu’en est-il exactement ? »
      C’est une situation récurrente que nous relevons ici et là dont nous pensons qu’elle est liée au contexte quasi burn-out en cours des services gestionnaires de votre contrat. Nous pensons que ce dernier n’a tout simplement pas relevé dans votre contrat de travail le bug sur cette base de nombre de semaines (45). Soyez aimable et bienveillante (au cas où il se met à pleurer) en lui signalant le bug énorme et confirmez lui que, bien sûr, vous répartirez sur 39 semaines votre quotité temps de travail attribué par contrat.

      • Fontaine dit :

        Apparemment ce n’est pas un bug…nous sommes 4 Aesh dans cet établissement, 2 sont restées sur 39 semaines, une autre et moi-même sommes sur 45 semaines. Nous sommes toutes gérées par le même service. La directrice a téléphoné et on lui aurait répondu que c’était comme ça et voilà. J’attends avec impatience de recevoir ma paye car je pense avoir des surprises à ce niveau ! J’ai pris le parti de faire 21 heures jusqu’à preuve du contraire car je ne compte pas faire 3 heures par semaine à mes frais !!! Surtout que je n’ai pas de complément de salaire comme la prime d’activité vu que mon mari travaille ( j’ai au moins cette chance car beaucoup d’avs sont seules avec leurs enfants). Je vous tiens au courant dès que ma paye de septembre sera arrivée. Merci encore…

  167. satyne16 dit :

    radia du 57 mon employeur m’a dit que je ferai 24 h par semaines reparties sur 39 semaines!! donc 56 % d unsmic, pourtant 39x24h ca fait 936 h, hors sur mon contrat il est ecrit 900 heures sur 39 semaines je ne comprends rien du tout!!!!!!!et la si on fait 900/39 ca fait 23h07!!! pouvez vous me dire ce qui se passe avec mon contrat ? merci pour votre aide!!

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « pouvez vous me dire ce qui se passe avec mon contrat ? »
      le chef d’établissement ne doit pas avoir sous les yeux votre contrat de travail. Donc, sortez votre contrat de travail devant l’employeur et en lui montrant, pointez du doigt le passage indiquant que votre quotité temps de travail de 900h est répartie sur 39 semaines. Annoncez poliment que cela fait un planning horaire hebdomadaire de 900/39 = 23h 04mn et non de 24h.

  168. Aggoun dit :

    Bonjour je signe mon cdi le 1 octobre dans le Gard 30 je voudrai savoir mon salaire je serai à 75 pourcent indice brut 339 (indice majoré 320) merci

  169. BLONDY dit :

    Bonjour. Depuis janvier 2014 je suis AVS dans le 19. Aujourd’hui j’ai signé mon contrat du 1er septembre 2017 au 31 août 2018 en tant qu’AESH. Il est stipulé que ma durée de service est fixée à 803 heures réparties sur 36 semaines avec rémunération à l’indice majoré 317. Il me semble avoir lu que les heures doivent être réparties sur 39 semaines. Mes questions sont : quel temps de travail / semaine ? Quelle rémunération mensuelle ? Vacances payées ou pas ? Merci pour tout le travail que vous faites et toutes les réponses que vous nous apportez.

    • briand0493 dit :

      bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « quel temps de travail / semaine ? »
      Rappel: Un contrat de travail AESH précisant que la durée de service est fixée à 803 heures réparties sur 36 semaines est entachée de droit. Vous êtes en droit d’exiger de votre chef d’établissement scolaire que votre durée de service soit répartie sur 39 semaines et votre employeur n’a pas à contester de droit.
      S’agissant les condition d’emploi ( Temps de travail et planning horaire de travail), nous vous invitons à consulter la page s’y référant en cliquant ICI.

      En réponse à votre interrogation,  » Quelle rémunération mensuelle ? Vacances payées ou pas ? « 
      Nous vous invitons à reconsulter la page consacrée à « Rémunération du personnel AESH CDD/CDI » en cliquant ICI

  170. Brahmia dit :

    En janvier 2018 je devrais signer mon CDI. L année 2016-2017 j avais un cdd 71% cette annee on me propose un cdd de 56 % jusque janvier (veille de cdi) seulement j avais demandé a garder la meme quotité ou plus. Je me demande si mon CDI sera au taux de 56% si j accepte ce cdd? Il y a t il un recours si je refuse cette baisse de quotité? (Mère célibataire avec 3 enfants) merci de me répondre dans l urgence. Département 57

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » si mon CDI sera au taux de 56% si j accepte ce cdd? Il y a t il un recours si je refuse cette baisse de quotité? »
      Vous avez bien cerné le problème.
      La circulaire n°2014-083 du 08/07/2014 relative aux conditions d’emploi des AESH indique bien que::
      Lors du passage en CDI, il convient, sauf situation particulière, de proposer une quotité de travail au moins égale à celle fixée par le CDD précédent. » De fait, si votre dernier CDD AESH est à 56% d’un temps complet, votre employeur pourra vous proposer un passage à un CDI AESH à 56% d’un temps complet sans que vous puissiez contester cette proposition devant la CTP des non titulaires.
      S’agissant la proposition de CDD AESH à 56%, comme il s’agit d’un renouvellement de contrat sur un poste créé à cet effet, Vous n’avez pas d’autre recours désagréable soit d’accepter la proposition, soit d’y renoncer. Vous vous retrouvez dans le cas de figure de démission (pour en savoir plus, cliquer ICI)

      Nous partageons votre avis: c’est une situation vécue à vomir.

  171. MANON dit :

    Titi
    AESH dans le 31
    Bonjour,
    J’ai signé un contrat CDD du 29/05/2017 au 31/08/2017. Durée annuelle du service fixée à 148 heures/an réparties sur 6 semaines.
    Lors de ma signature du contrat, on m’a informée sur le salaire approximatif que je recevrais.
    En juin, j’ai touché un salaire de 772.82 net (salaire qui ne correspond pas du tout à ce que l’on m’avait annoncée lors de la signature du contrat, bref……)
    En juillet, j’ai touché un salaire de 724.52 euros net, alors là je n’y comprends rien ! n’ai-je pas touché plus que ce que je ne devrais ? N’y a t’il pas une erreur de leur part ?
    De plus, j’ai 2 enfants et je ne connais pas le montant pour le complément familial.
    Quand pensez-vous ?

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « n’ai-je pas touché plus que ce que je ne devrais ? N’y a t’il pas une erreur de leur part ? »
      Votre contrat démarrant le 29 mai 2017,il est probable que 3 jours du mois de mai ont été intégré à votre rémunération du mois de juin.

      En réponse à votre interrogation, « j’ai 2 enfants et je ne connais pas le montant pour le complément familial. Quand pensez-vous ? »
      votre bulletin de salaire doit faire apparaître le montant du Supplément familial de traitement (SFT). Si ce n’est pas le cas, nous vous invitons à contacter votre gestionnaire académique de contrat pour signaler l’omission.

  172. Sandre Estelle dit :

    Bonjour
    Je suis AESH dans le 57. Je travaille dans le même collège depuis 2002 (emploi jeune, AED, AVS CUI puis AESH cdd en ULIS depuis 2015)
    Je viens de recevoir mon contrat à signer et renvoyer avant le 16/08… seulement il y a des changements par rapport à celui de l’an dernier… ma durée de service était de 1287h sur 36 semaines…. sur le nouveau contrat il est écrit 1125h sur 39 semaines. Je n’ai pas demandé à baisser mon quota horaire car en tant que mère celibataire je ne peux vivre avec 845e par mois contrairement à mes derniers salaires qui étaient de 1032e (avec le complément familial)
    J’essaie de joindre la DSDEN depuis 2j sans succès….
    Qu’ai-je comme recours?