Foire aux questions AESH PL

5 234 commentaires pour Foire aux questions AESH PL

  1. janique gransard dit :

    Bonjour AESH dans le 62…
    Nous venons de nous faire part de la liste des élèves notifiés pour la rentrée prochaine..
    17 élèves notifiés et nous sommes que 3 AESH j’ai contacté mon pial et toujours sans réponse
    Nous faisons chacune 24h…
    17 élèves et seulement 3 AESH est ce faisable ?! Merci
    Merci

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « 17 élèves et seulement 3 AESH est ce faisable ?! « 
      Pour un accompagnement en qualité, NON, cela n’a aucun sens 3 AESH effectuant 24h/hebdomadaire pour 17 élèves. (moyenne : 4h/hebdomadaire par élève !!!!!!!!)

      • janique gransard dit :

        Merci de votre réponse c’est ce que je pensais
        Quel recours avons nous ? Comment nous faire entendre ?? Ayant un pial inexistant…je ne sais pas vers qui plaider notre situation car pour moi cette situation est très néfaste pour ces gamins ainsi que pour nous
        Merci de votre aide

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « Quel recours avons nous ? » et suivante  » Comment nous faire entendre ?? « 
          le seul recours possible pour vous restera d’établir un planning horaire hebdomdaire en conformité de votre contrat de travail et pour le reste …laissez le soin au chef d’établissement scolaire de résoudre l’impossible quadrature d’une absurde inclusion scolaire d’élèves en situation de handicap.
          Il faut savoir un moment dire NON pour s’amuser à dénouer les noeuds d’une pelote faits par pure bétise ou sadisme.

  2. Lola dit :

    Bonjour,
    On me propose un CDI. Je voudrais savoir si cela impose de rester dans l’Ulis où je travaille depuis plusieurs années ou alors pourrais-je changer de lieu de travail?
    Merci!

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « savoir si cela impose de rester dans l’Ulis où je travaille depuis plusieurs années ou alors pourrais-je changer de lieu de travail? »
      Le CDI AESH stipule l’établissement scolaire (ou les établissements scolaires) où vous serez amené à exercer comme AESH.

  3. Elisabeth Mauris dit :

    Bonjour,
    j’ intègre un PIAL à la rentrée et il est écrit sur les courriels que je reçois  » sous service »,
    auriez vous l’ amabilité de bien vouloir m ‘expliquer ce terme!!!!
    Merci et belle journée
    E.Mauris

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à l’interrogation, « » sous service », auriez vous l’ amabilité de bien vouloir m ‘expliquer ce terme!!!! »
      L’explication nous échappe… peut-être que cela doit parler du service à thé.

    • Anna dit :

      Bonsoir.
      Sous-service (ou reliquat) c’est quand un AESH j’effectue pas toutes les heures de son contrat auprès d’un élève.
      Pour nous en tous cas ça veut dire ça.
      Exemple un AESH a un contrat de 24h mais ne fait que 9h auprès d’un élève, 12h auprès d’un autre, il lui reste 3h de sous-service à disposition de l’école de rattachement, en attendant que se sous-service soit éventuellement comblé.

      Bonne soirée

      Anna 44

      • Elisabeth Mauris dit :

        Bonjour Anna et merci pour votre réponse, mais alors que fait l’AESH lors de ces heures sans
        élèves, sachant que nos contrats sont l’ accompagnement d’ élèves notifiés MDPH et aucune
        autre tache!!!

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation,  » mais alors que fait l’AESH lors de ces heures sans élèves, sachant que nos contrats sont l’ accompagnement d’ élèves notifiés MDPH et aucune autre tache!!! »
          Il faut vous résoudre à se mettre à disposition de votre chef d’établissement scolaire d’affectation. C’est à dernier qui revient la responsablité de vous désigner des tâches à effectuer en rapport avec votre fonction AESH. A défaut de tâches désignées, vous pouvez toujours vous gratter les jambes pour avoir des bas rouges en salle de prof. bon courage.

    • louiys dit :

      Bonjour,
      Merci pour toutes vos réponses qui sont toujours forts utiles vus le peu de considération pour les AESH…

      Je vous repose une question déjà abordée, mais que j’avais mal formulée :
      J’ai un contrat CDI fait en 2014, sur lequel il est écrit : article 1«… en qualité d’accompagnant des élèves en situation en handicap pour assurer les fonctions d’AIDE INDIVIDUELLE à l’inclusion scolaire dans le 1er et 2nd degré »
      Sur mon nouvel emploi du temps (même quota horaire, même établissement) j’ai un accompagnement en individuel pour 50 % de mon temps et le reste en accompagnement MUTUALISE.

      Je ne remets pas en cause les notifications MDPH, mais mon contrat « accompagnement individuel ».

      Est-ce un élément substantiel du contrat  ?

      Vous comprendrez sûrement que je cherche « la petite bête » mais comme je veux partir, et que nous sommes un certain nombre dans ce cas, on cherche les « failles ».

      Encore merci pour votre temps.
      Cordialement,
      Louiys

      • briand0493 dit :

        Bonjour,
        En réponse à votre interrogation, « Est-ce un élément substantiel du contrat ? »
        Non. une modification de la mission (individualisé en mutualisée et vice versa ou les deux à la fois) ne constitue pas une modification substantielle du contrat de travail mais un simple changement de conditions de travail pouvant être appliqué par le chef d’établissement sscolaire.
        Ce n’est pas sur ce changement de condition de travail que résulterait la faille recherchée..

  4. Sandrine Bouvier dit :

    Bonjour, j’ai fait une demande de mutation dans le département limitrophe où je réside depuis juin 2020, avec mon ex conjoint, quitté en 2017.N’ayant pas de poste à pourvoir dans le nouveau département, est ce que ce cas est considéré comme rapprochement de conjoint, auquel cas je pourrai prétendre au chômage en attendant le poste, si je donne ma démission. Merci de me repondre

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « est ce que ce cas est considéré comme rapprochement de conjoint, auquel cas je pourrai prétendre au chômage en attendant le poste, si je donne ma démission.? »
      Nous avons un net sentiment de bug en cours. En effet, nous n’arrivons pas à penser si légitimer une démission par un rapprochement avec ex-conjoint quitté il y a belle lurette passera auprès de pôle emploi pour pouvoir toucher les allocations chomage.

  5. TESTORI dit :

    Bonjour, comment sont decidées les affectations des AESH svp? J’essaye depuis 2 ans de revenir au collège Saint François de Dijon car je me sens bien plus proche du projet éducatif et étrangement les postes sont toujours couverts? Je commence à me poser beaucoup de questions sur l’honnêteté de ces affectations. Annabelle DIjon 21

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « comment sont decidées les affectations des AESH svp? « 
      Il nous est impossible de vous décrypter les critères de décision des affectations des AESH développés par les services IA ASH.

  6. TESTORI dit :

    Bonjour, ma collègue s’est vu imposer ce vendredi, par notre enseignante réf, l’accompagnement d’une jeune fille autiste profonde, non verbale et violente, 15h par semaine en ULIS alors qu’elle accompagnait jusque là deux élèves de 6e. Peut-elle refuser cet accompagnement en expliquant qu’elle n’a pas les compétences pour assurer ce poste qui relève bien plus d’un profil d’éducateur spécialisé? Merci pour votre réponse! Annabelle Dijon 21

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Peut-elle refuser cet accompagnement en expliquant qu’elle n’a pas les compétences pour assurer ce poste qui relève bien plus d’un profil d’éducateur spécialisé? »
      Non. Nous pouvons supposer que cette enseignante référente bien au fait de la problématique des élèves TSA a « opté » en toute connaissance de cause pour la moins mauvaise solution d’accompagnement en urgence (et à titre provisoire) par votre collègue AESH. Nous pouvons supposer aussi qu’en désignant votre collègue AESH, elle a estimé qu’elle disposait d’indéniables compétences professionnelles pour savoir « gérer » au mieux cet accompagnement particulier.

      • TESTORI dit :

        Elle n’a aucune formation sur l’autisme sévère, comme moi d’ailleurs.

  7. MERCE.P dit :

    AESH – Toulouse

    Bonjour,
    J’accompagne le même petit garçon depuis sa première section de maternelle. Un passage en CP étant envisagé, je souhaiterais être de nouveau missionnée pour le suivre dans cette étape importante de sa vie. Or, cela ne dépend pas plus de ses parents que de moi.
    Quelle démarche me suggèreriez-vous afin de m’assurer que je serai bien à ses côtés à la rentrée de septembre prochain?
    Avec mes remerciements anticipés.
    Cordialement.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Quelle démarche me suggèreriez-vous afin de m’assurer que je serai bien à ses côtés à la rentrée de septembre prochain? »
      La décision d’un suivi d’accompagnement par AESH lors de changment de cursus scolaire relève de la décision propre de votre employeur (DSDEN vias serviec IA ASH) en concertation avec l’équipe de de suivi de scolarisation de l’élève.
      Comme vous êtes soumis au devoir de réserve et discrétion professionnelle, il vous appartient de ne pas vous interférer dans cette décision. De fait, nous pensons qu’une démarche de votre part pour vous assurer que vous resterez en accompagnement de l’élève pour la rentrée prochaine serait inopportune d’un point de vue professionnel, car susceptible d’être mal perçue par votre employeur.

  8. DANI 80 dit :

    Bonjour
    Est-ce que le coordonnateur des AESH peut changer tous les ans !? Est-ce un poste définitif !?
    MERCI

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Est-ce que le coordonnateur des AESH peut changer tous les ans !? » et suivante « Est-ce un poste définitif !? »
      Un coordonnateur AESH occupe un poste où il a été affecté après avois été recruté spécifiquement à cet effet par le service IA AESH. Le poste proposé par la DSDEN n’a pas de limitation de durée mais Il peut arriver qu’un coordonnateur AESH « jette l’éponge » au bout d’un an.

    • fred dit :

      J ai lu quelque part, qu’un vulgaire pion occupait ce poste…..
      Me faire coordonner par un pion, ça me ferait mal!!

  9. Manon dit :

    Bonjour,
    Je voulais savoir si nous pouvions demander dans le temps à changer de PIAL en motivant notre choix. Par exemple : passer d’un PIAL où il y a des écoles publiques à un PIAL où il y a des écoles privées. Bientôt 7 ans que je travaille en Rep et je souhaiterais faire plus un accompagnement scolaire qu’un accompagnement à la discipline. C’est très formateur mais besoin de changement !
    Merci de votre réponse
    Cordialement

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » savoir si nous pouvions demander dans le temps à changer de PIAL en motivant notre choix. »
      Oui. Vous pouvez exprimer par écrit votre souhait agumenté d’un changement de rattachement à un PIAL auprès de votre employeur DSDEN. Vous avez simplement à savoir que ce dernier n’est pas tenu légalement de répondre à votre souhait et en cas de refus, il n’est pas tenu non plus de s’en justifier.

  10. Ana dit :

    Bonjour,
    Suite à un entretien de recrutement aesh, j’ai reçu un courrier m’informant que j’étais prise. Je suis étonnée de ne pas signer de contrat. Lorsque j’ai posé la question, on m’a répondu que je le signerai quand j’aurai une affectation ( peut-être en septembre, ou octobre…ils ne savent pas exactement…) Est-ce normal ? Merci

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Est-ce normal ? »
      Oui.

      • Marie dit :

        Bonjour
        Je suis AESH dans un collège depuis 5 ans j’habite a 3 km d’un autre département et je déménage dans le département voisin dois-je envoyer ma démission (contrat 3 ans) et puis je prétendre aux allocations chômage? je suis peut être obligée de rester dans cet établissement? merci pour vos réponses

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          EN réponse à votre interrogation, « dois-je envoyer ma démission (contrat 3 ans) et puis je prétendre aux allocations chômage? « 
          Il faut raisonner différemment. Pour disposer du droit à allocation chomage (ARE), il faut 1- être inscrit comme demandeur d’emploi à l’ANPE 2- avoir perdu involontairement son dernier emploi (par licenciemment économique, fin de CDD, démission légitime).
          La démission légitime est prévue dans les cas suivants :

          En cas de déménagement :si vous suivez la personne avec qui vous vivez en couple qui déménage pour un motif professionnel (activité salariée ou non).
          Après un mariage ou un Pacs Votre démission est légitime en raison d’un mariage ou de la signature d’un Pacs entraînant un déménagement. Votre nouvelle adresse ne vous permet pas de conserver votre activité professionnelle. Attention : moins de 2 mois doivent s’écouler entre la date du mariage ou du Pacs et la date de la démission (peu importe que le mariage ou le Pacs soit conclu avant ou après la démission).

          Enfant handicapé placé dans une structure éloignée Votre démission est légitime si votre déménagement est motivé par le placement de votre enfant handicapé dans une structure d’accueil éloignée. Votre nouvelle adresse ne vous permet pas de conserver votre activité professionnelle.

          Victime de violences conjugales

          Votre démission est légitime si votre déménagement est justifié par des violences conjugales. À savoir: vous devez justifier avoir déposé une plainte pour ce motif (récépissé de dépôt de plainte à joindre à la demande).

          Départ en formation Votre démission est légitime si elle est justifiée par une entrée en formation (qualifiante ou non) après avoir démissionné d’un CDI AESH. (Il est fortement conseillé de consulter un conseiller pôle emploi pour vérification que le type de formation qualifiante ou non envisagé répond bien au critère retenu pour une démission légitime)

          A partir de là, Votre déménagement dans un autre département implique votre démission de votre emploi AESH actuel. Après votre inscription comme demandeur d’emploi auprès de l’ANPE de votre nouveau lieu de résidence, vous percevrez l’ARE dans le 7 jours si votre démission est considérée comme légitime, à défaut, il vous faudra attenndre 121 jours avant de pourvoir prétendre à cette indemnisation ARE.
          Dan le nouveau département, vous aavez possibilité de déposer votre candidature à un emploi AESH auprsè de la DSDEN de votre nouveau lieu de rsidence. (lettre de motivation + CV + recommandations professionnelles bienvenues).

        • marie dit :

          Merci pour vos réponses ,du coup je n’ai pas compris si en changeant d’académie je suis obligée de démissionner? (je pars a 5 km)

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation,  » en changeant d’académie je suis obligée de démissionner? « 
          Oui. Chaque académie dispose de son propre quota de personnel AESH à « dispatcher » dans chaque DSDEN, selon les besoins de service d’accompagnement par AESH à assurer.

  11. Roux dit :

    Roux (33)

    bonjour,
    j’ai cherché un peu sur le site mais j’ai une mauvaise connexion internet… les pages défilent lenteur escargot. J’ai capitulé. Du coup, j’ignore si la question a déjà été posée, auquel cas, je vous prie de bien vouloir m’excuser pour une éventuelle répétition de votre part. Merci ^^
    Je vais avoir un entretien, lundi, et ma responsable ULIS m’a appris que nous passerions tous et toutes à 24 heures. Est-ce une obligation ? Personnellement, je préférerai rester sur un 20 heures, mais, toujours selon l’enseignante ULIS, ce n’est pas possible. En avez-vous entendu parler ?
    Merci.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » Est-ce une obligation ? » et suivante  » rester sur un 20 heures, mais, toujours selon l’enseignante ULIS, ce n’est pas possible. En avez-vous entendu parler ? »
      Seul votre employeur (DSDEN via Service IA ASH) peut décider d’une modification de votre contrat de travail sur la quotité temps de travail attribué (passage de 20h/hebdomadaire à 24h/hebdomadaire), impliquant une augmentation de votre rémunération mensuelle.
      Cela doit faire l’objet obligatoire d’une proposition par avenant au contrat de travail.
      article 45-4 du décret du 17 janvier 1986 relatif au contractuel de la fonction publique
      ….en cas de transformation du besoin ou de l’emploi qui a justifié le recrutement de l’agent contractuel recruté pour un besoin permanent, l’administration peut proposer la modification d’un élément substantiel du contrat de travail tel que la quotité de temps de travail de l’agent, ou un changement de son lieu de travail.
      Lorsqu’une telle modification est envisagée, la proposition est adressée à l’agent par lettre recommandée avec avis de réception ou par lettre remise en main propre contre décharge. Cette lettre informe l’agent qu’il dispose d’un mois à compter de sa réception pour faire connaître, le cas échéant, son acceptation.
      À défaut de réponse dans le délai d’un mois, l’agent est réputé avoir refusé la modification proposée conduisant à la rupture du contrat initial »

      La possibilité de refus de cet avenant impliquant un passage de 20h/hebdomadaire à 24h/hebdomadaire existe et cela ne peut vous être imposé sans votre accord.

  12. Fernandez dit :

    Bonjour je suis Aesh dans une école maternelle l annee prochaine l élève donc je m m’occupe ne seras plus la ,une directrice d une autre ecole me réclame dans son école pour l annee prochaine elle ma fait une lettre de recommendation comment puis faire pour être affecter dans cette école? Merci

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « comment puis faire pour être affecter dans cette école? »
      Vous pouvez exprimer par écrit votre souhait d’être affecté dans l’autre école ( joindre l’accord de votre chef d’établissement scolaire actuel pour cette nouvelle affectation + la recommandation de l’autre école) auprès de votre employeur (DSDEN via service IA ASH). Vous avez à savoir que ce dernier n’est pas tenu légalement à répondre à votre souhait et en cas de refus, il n’est pas tenu de s’en justifier.

  13. Lo dit :

    Bonjour, je fais partie d un pial j’ai envoyé mail à la coordinatrice de la dsden pour mes préférences d’affection mais peut être aurai je du l’envoyer au pial? Les personnes du pial ont pour mission de dire les affectations ou c’est la dsden ? Comment savoir si je suis d un pial 1er degrés inter degrés?merci

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « j’ai envoyé mail à la coordinatrice de la dsden pour mes préférences d’affection mais peut être aurai je du l’envoyer au pial? »
      Vous avez correctement envoyé vos préférences d’affectation auprès de votre employeur (via coordinatrice de la dsden). A cherge de cette dernière de tenir compte ou non de vos préférences et d’en faire part au besoin auprès du coorodonnateur du PIAL où vous êtes rattachée.

      En réponse à votre interrogation, « Comment savoir si je suis d un pial 1er degrés inter degrés? »
      C’est votre contrat de travail qui vous indique le type de pial auquel vous êtes rattachée.
      Pour en savoir plus sur les pials, cliquer ICI.

  14. Meyliapvc dit :

    Bonjour,
    J’ai signé un contrat de 3 ans entant que aesh et je voulais savoir si c’était sur d’avoir une affectation à la rentrée ? Et si je n’ai pas d’affectation serais-je quand même payée ?
    Merci beaucoup

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » savoir si c’était sur d’avoir une affectation à la rentrée ? » et suivante  » Et si je n’ai pas d’affectation serais-je quand même payée ?
      Oui. et à compter de date d’effet de votre contrat AESH, vous êtes rémunéré mensuellement conformment au dit contrat.
      S’agissant votre établissement d’affectation, prévoyez que votre ordre de mission vous parviendra bien pour la rentrée scolaire mais ne soyez pas surpris si cela ne tombe pas pile poil le jour de la rentrée.

    • louiys dit :

      Bonjour,
      Je vous suis depuis de nombreuses années et je tiens à vous remercier pour toutes les aides que vous nous apportez.

      J’ai un contrat CDI depuis septembre 2014, il est écrit :
      article 1«… en qualité d’accompagnant des élèves en situation en handicap pour assurer les fonctions d’aide individuelle à l’inclusion scolaire dans le 1er et 2nd degré »
      article 2 « la durée annuelle de service…. fixée à 1607 heures réparties sur 39 semaines »
      article 3 « … exercera ses fonctions dans les écoles ou établissements précisés dans l’emploi du temps. »
      article 4 « L’organisation du service… est révisable par avenants successifs notamment en fonction des décisions de la commissions des droits et de l’autonomie des personnes handicapées »

      1/ Est-ce normal de ne pas avoir reçu d’avenant depuis la circulaire de juin 2019 (article 2, 1607 heures réparties sur 39 semaines et non sur 41 semaines) ?

      2/ article 3, dans le contrat il n’y avait pas d’emploi du temps, il m’avait été envoyé (par mail sans signature, ni date et avec des erreurs) en juin 2014 ; depuis il change tous les ans toujours par mail sans signature, ni date et avec des erreurs, est ce légal ?

      3/ Je viens de découvrir (reçu hier par mail pour la rentrée, mon emploi du temps : je n’interviens que dans un seul établissement, alors qu’il est dans un PIAL. J’accompagne un élève en tant AESH individuelle -je l’accompagne déjà-, MAIS j’ai un nouvel accompagnement où la notification est AESH Mutualisée, et la moitié de mon emploi du temps est vide…, donc je crains de me retrouver Mutualisée).
      – article 4, je comprends qu’il me faut un avenant si il y a changement d’accompagnement d’un élève, est-ce ça ?
      – Si on me demande d’intervenir en tant qu’AESH mutualisée, puis-je refuser ? Besoin d’un avenant ? autrement dit est-ce un élément substantiel de mon contrat ?

      Une autre question : avez vous un retour du comité national de suivi des personnels AESH concernant le référent AESH qui devait avoir lieu les 3 et 9 juin ?

      Encore merci pour votre temps…

      • briand0493 dit :

        Bonjour,
        En réponse à votre interrogation, « 1/ Est-ce normal de ne pas avoir reçu d’avenant depuis la circulaire de juin 2019 (article 2, 1607 heures réparties sur 39 semaines et non sur 41 semaines) ? »
        Absolument pas. Vous êtes en CDI AESH et vous auriez du recevoir un avenant au contrat de travail impliquant une modification de calcul de votre temps de service hebdomadaire, en conformité de la circulaire de juin 2019. Ce n’est pas la même chose une quotité temps de service à répartir sur 41 semaines et non 39 semaines.

        En répnse à votre interrogation sur planning « il change tous les ans toujours par mail sans signature, ni date et avec des erreurs, est ce légal ? »
        NON. Si votre planning horaire hebdomadaire est à établir à chaque rentrée scolaire, cela reste un élément constitutif de votre CDI AESH et toute modification de ce planning horaire hebdomadaire doit faire l’objet d’une proposition d’ avenant au contrat de travai par votre employeur. Et comme tout avenant comportant une modification subtantielle de CDI, un délai de réflexion de 1 mois avant acceptation du nouveau planning horaire hebdomadaire de travail. Le changement de planning horaire hebdomadaire se doit donc avoir toujours votre approbation écrite par signature et ne peut pas être imposé.

        En réponse à votre interrogation,  » article 4, je comprends qu’il me faut un avenant si il y a changement d’accompagnement d’un élève, est-ce ça ? » et suivante « Si on me demande d’intervenir en tant qu’AESH mutualisée, puis-je refuser ? Besoin d’un avenant ? autrement dit est-ce un élément substantiel de mon contrat ? « 
        Il vous faut bien comprendre en quoi un avenant au CDI intervient
        l’article 45-4 du décret du 17 janvier 1986 relatif au contratctuel de la fonction publique dicte » ...en cas de transformation du besoin ou de l’emploi qui a justifié le recrutement de l’agent contractuel recruté pour un besoin permanent, l’administration peut proposer la modification d’un élément substantiel du contrat de travail tel que la quotité de temps de travail de l’agent, ou un changement de son lieu de travail.
        Lorsqu’une telle modification est envisagée, la proposition est adressée à l’agent par lettre recommandée avec avis de réception ou par lettre remise en main propre contre décharge. Cette lettre informe l’agent qu’il dispose d’un mois à compter de sa réception pour faire connaître, le cas échéant, son acceptation.
        À défaut de réponse dans le délai d’un mois, l’agent est réputé avoir refusé la modification proposée conduisant à la rupture du contrat initial

        Ce qui implique qu’un changement d’accompagnement d’élève dans un établissement scolaire d’affectation ne constitue pas une modification subtantielle du contrat de travail mais un simple changement de tâches. De même, un chef d’établissement scolaire a toujours possibilité de confier une mission individualisée ou mutualisée à un AESH en CDD/CDI. L’aide individualisée ou mutualisée ne constituant qu’une modalité de l’accompagnement d’un élève fixée par notification MDPH, il n’appartient pas à l’agent AESH désigné par le chef d’établissement pour acccompagner l’élève de ‘remettre en cause ou contester » la modalité d’accompagnement fixée par notification MDPH.

        En réponse à votre interrogation, « avez vous un retour du comité national de suivi des personnels AESH concernant le référent AESH qui devait avoir lieu les 3 et 9 juin ? »
        Mise au courant depuis début juin, l’UNEAVS a estimé que les réunions programmées en juin, juillet du comité national de suivi des personnels AESH relevait de réunion de commission type théodule sur initiattive du MEN, ayant pour objectif ‘circulez, il n’y a rien à voir ».

  15. Flo63 dit :

    Bonjour,
    Titulaire d’une maîtrise de Français langue étrangère, ayant enseigné plusieurs années à l’étranger, j’ai également une dizaine d’années d’expérience en tant qu’AESH-AVS. Puis-je postuler à un poste de remplaçant d’enseignant en Ulis ? Si oui, comment le faire, à qui m’adresser ? Enfin, j’aimerais savoir si avec ce profil ma candidature aurait une chance d’être retenue.
    Merci.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » Puis-je postuler à un poste de remplaçant d’enseignant en Ulis ? » et suivante  » Si oui, comment le faire, à qui m’adresser ? »
      Pour devenir enseignant remplacant en ulis, il faut d’abord être recruté comme enseignant contractuel ou suppléant puis ensuite postulé en intra-académique sur des postes enseignant à exigence particulière (pour Ulis par exemple).
      Tout savoir pour Devenir enseignant contractuel ou vacataire : mode d’emploi en cliquant ICI.

      Tout savoir pour devenir enseignant à exigence particulière en cliquant ICI.

      En réponse à votre interrogation,  » savoir si avec ce profil ma candidature aurait une chance d’être retenue.? »
      Pourquoi pas ? les DSDEN sont toujours à la recherche d’enseignants auprès d’enfants ou adolescents à profil particulier. A notre sens, votre profil est susceptible d’éveiller l’attention d’une DSDEN.

  16. tpetitesection dit :

    Bonjour,
    Je suis une personne proche d une personne vulnerable au covid , j ai cru comprendre que ces personnes ne pouvaient plus obtenir d asa. Or, je n.ai jamais eu de réponse à ma demande d asa de la part de l employeur. Je suppose donc que ma demande a été accepté sans en avoir la certitude . Depuis le 22 juin, je n ai aucune nouvelle de la part de l employeur ni de l’ecole ou j officie hormis quelques mails s’ adressants aux professeurs . Je n ai aucune directive concernant ma reprise. Je reste donc chez moi en attente de directives ? Est ce la bonne manière de procéder? Peut on me reprocher quelque chose en l absence de contact avec moi et de directives? Jusqu a quand ma demande d asa pour proche de personne vulnérable est elle valide ? Comment puis je le savoir étant donné que je n ai reçu aucune réponse. Merci par avance.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, «  Est ce la bonne manière de procéder? » et suivante « Peut on me reprocher quelque chose en l absence de contact avec moi et de directives? « 
      Hum..il faut rester prudent en la matière. Nous vous invitons à reprendre contact avec votre chef d’établissement scolaire en vous presentant bien en poste d’affectation.

      En réponse à votre interrogation, « Peut on me reprocher quelque chose en l absence de contact avec moi et de directives? »
      Le chef d’établisement scolaire d’affectation pouvant estimer avec justesse que c’était à votre employeur (DSDEN) de vous adresser les directives et ce dernier prétexter de votre non reprise de contact avec le chef d’établissement scolaire pour connaitre les directives. De fait, sepuis le 22 juin, nous constatons un tendance très nette des DSDEN à considérer que parce que l’AESH n’a pas repris contact avec le chef d’établissement scolaire ou ne s’être présenté en poste, il est forcment coupable de ne pas vouloir faire ses horaires de travail….les désagréments sont mutiples dont la plus sévèrereste la menace de retenue sur salaire en juin….

      En réponse à votre interrogation, « jusqu a quand ma demande d asa pour proche de personne vulnérable est elle valide ? » et suivante  » Comment puis je le savoir étant donné que je n ai reçu aucune réponse »
      Votre demande d’asa pour motif de vécu avec une personne vulnérable de santé au regard du covid19 n’est plus valide depuis le 22 juin.
      Vous êtes bien tenu de reprendre Votre activité en poste d’affectation. vous êtes invité à observer le respect des gestes barrière et mesures de distanciation préconisées par les autorités sanitaires, non seulement dans le cadre de votre activité professionnelle mais aussi dans celui de votre vie familiale.
      comme le précise la FICHE 3 relative à la situation des personnels (annexée à la Circulaire DGRH du 13 mai 2020 relative au renforcement de l’accompagnement des personnels pour la réouverture progressive des écoles et des établissements d’enseignement et à divers sujets RH, actualisée au 22 juin)

      • tpetitesection dit :

        Je souhaite préciser que j ai repris contact avec la référente handicap qui m’ avais pas de réponse à ma question et m a dit que je pouvais rester a domicile dans l attente de nouvelles directives qu elle me transmettrai suite a sa reunion a la dsden tres prochainement. Tout est tellement flou. Je ne sais pas quoi faire et je ne voudrais pas que l on me reproche quelque chose suite à cette situation delicate. Merci beaucoup.

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation « que faire ? »
          Comme vous l’a invité la référente hndicap, restez à disposition à domicile et attendez avec patience que des directives vous soient transmises. Il ne peut vous être reproché de suivre les conseils d’une référente ASH.

  17. Thibout aurelie dit :

    Bonjour ,je suis aesh et en arret risque covid jusqu a fin juillet..je n ai jamais ete payer car mon employeur ne fourli pas l attestation…lycee janson rectorat j ai envoye mail..essayer d appeler personne repond .comment remedier a cette situation ? merci …nous faisons depuis juste avec un seul salaire avec 6 enfants a charges..merci

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,« comment remedier a cette situation ? « 
      Nous vous demandons de préciser le N° de département (académie ?)
      Préciser en quoi votre employeur doit vous fournir une attestation ?

  18. Marie dit :

    Bonjour, aesh en cdi je vais déménager dans une autre région et suis pour cela obligée de démissionner (apparemment un simple mail suffit). J’ai déjà postulé auprès de la dsden de ma nouvelle région mais je ne m’attends pas à avoir une place à la rentrée. Puis-je perdre mon cdi après 4 mois d’arrêt et être obligée de repartir à zéro ? Merci !

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre inetrrogation, « Puis-je perdre mon cdi après 4 mois d’arrêt et être obligée de repartir à zéro ? »
      Non. Si un emploi AESH vous est proposé, le contrat se devra être un CDI.

      • Dominique Labbé dit :

        Il me semble que si vous êtes en contrat CDI vous pouvez bénéficier de la portabilité du contrat pour changer d’académie.

        • briand0493 dit :

          Bonjour,

          C’est exact. en cas de changement de département ou d’acadmie, il est bien reconnu la portablité du contrat CDI AESH, à surtout ne pas confondre avec mutation en poste.

  19. Fernandez dit :

    La directrice d école maternelle me demande de changer la couche d un enfant en situation d’handicap ,qui n a pas d avs celui ci n étant pas mon élève . malgré les gestes barrières et la distanciation de la crise sanitaire a partir du 22 juin puis je refusé ?

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « puis je refusé ? »
      Absolument. Vous avez le droit (et le devoir vis à vis votre employeur DSDEN) de refuser d’accoamplir une tâche qui ne rentre absolument pas dans vos missions en tant qu’AESH. En outre, cette tâche impliquant un risque pour votre santé, Il est inadmissible qu’elle vous soit demandée.

  20. Diftania dit :

    Bonjour,
    Je suis aesh en 1er degré et je souhaite le rester.
    Dans la circulaire de juin 2019, relative au Pial, il est stipulé qu’on tiendra compte, lors de l’attribution des postes, de la préférence de l’aesh à exercer au 1er ou au second degré.
    Si je vous demande ça, c’est parce qu’ en début d’année, on m’a proposé d’aller au collège et quand j’ai refusé, on m’a répondu que j’étais dans un Pial inter-degrés et que par conséquent, je pouvais être amenée à exercer au collège ou lycée.
    Qu’en est-il vraiment?

    Merci infiniment pour votre réponse

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Qu’en est-il vraiment? »
      Il en est que la circulaire de juin 2019, relative au Pial, stipule qu’il sera ten compte, lors de l’attribution des postes, de la préférence de l’aesh à exercer au 1er ou au second degré. et que vos interlocuteurs DSDEN s’assoient sur la dite circulaire en tenant pas compte des préférences de l’AESH.
      Nous partageons votre avis : c’est vraiment un monde de crétins.

      • Diftania dit :

        Bonjour

        Je ne comprends pas votre réponse……..dois-je en déduire que la circulaire n’a pas de valeur juridique ? Et si je leur mets le texte sous les yeux?

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « dois-je en déduire que la circulaire n’a pas de valeur juridique ? » et suivante  » Et si je leur mets le texte sous les yeux? »
          Une circulaire se borne à donner des instructions internes aux services pour l’application des lois et des décrets, ou à préciser l’interprétation de certaines dispositions de décret ou loi. Les us et coutumes de l’administration voudrait qu’une circulaire a valeur d’application réglementaire mais ce qui n’interdit nullement à la dite administration d’interpréter à sa façon la dite circulaire.
          Vous pouvez bien mettre la circulaire sous les yeux et il arrive qu’une lecture faite par l’adminsitration d’une circulaire fasse apparaître de sérieux troubles dysorthographique ou des troubles des fonctions exécutives.

  21. DANI 80 dit :

    DANI 80
    Bonjour

    Est-ce que la DASEN est obligée de nous nformer que notre contrat ne sera pas renouvelé ou on ne sera pas CDI-se ?
    Si Oui, ça serait combien de temps avant la fin du contrat et en recommandé avec accusé de réception ou pas ; s’il vous plaît !?

    MERCI

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Est-ce que la DASEN est obligée de nous nformer que notre contrat ne sera pas renouvelé ou on ne sera pas CDI-se ? »
      Article 46 du décret du 17 janvier 1986 relatif au contratctuel de la fonction publique

      (…) l’administration est tenue d’informer l’agent de son intention de renouveler ou non le contrat selon des délais de prévenance ainsi fixés :
      — 8 jours précédant le terme de l’engagement pour l’agent recruté pour une durée inférieure à six mois ;
      — un mois précédant le terme de l’engagement pour l’agent recruté pour une durée supérieure ou égale à six mois et inférieure à deux ans ;
      — deux mois précédant le terme de l’engagement pour l’agent recruté pour une durée supérieure ou égale à deux ans ;
      — trois mois précédant le terme de l’engagement pour le contrat susceptible d’être reconduit pour une durée indéterminée.

      Le délai de huit jours dont dispose l’agent AESH pour faire connaître son acceptation de prolonger ses fonctions part du jour de la réception de la proposition renouvellement Co,trat par de l’administration (signature de l’accusé de réception). La lettre de l’administration (qui peut être un formulaire type) doit au minimum indiquer le délai dans lequel l’intéressé est tenu d’y répondre.
      Pour en savoir sur le renouvellement de CDD AESH, cliquer ICI.

  22. bnita dit :

    Bonjour, je souhaiterai savoir si notre employeur Éducation Nationale est tenu de nous délivrer l’attestation employeur à la fin de chaque CDD d’une année( pour les 6ans) pour pôle emploi, ma gestionnaire me répond qu’ils ne délivrent pas d’attestation, pôle emploi me les réclame.
    Merci beaucoup pour votre travail

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « savoir si notre employeur Éducation Nationale est tenu de nous délivrer l’attestation employeur à la fin de chaque CDD d’une année( pour les 6ans) « 
      NOn, puisque ce contrat fait l’objet d’un renouvellement en bonne et due forme. L’attestation pour l’emploi (assedic) est fournie par l’employeur uniquement en fin de CDD/CDI, suite à un non-renouvellement, démission, licenciement.

      En revanche, sur votre demande, votre employeur peut vous délivrer une attestation que vous êtes bien en poste AESH dpuis tel date….

  23. Robin dit :

    Bonjour,
    Je suis AESH en collège depuis le 09/03. Nous Passons en PIAL à la rentrée, on nous à demandé des voeux, j’ai demandé à être en 1er degré. Nous avons reçu la cartographie, mais comment savoir de quel PIAL je vais dépendre ? Celui ou se trouve le collège ou celui ou se situe ma commune de résidence ? Merci de vos lumières, tout ça est très flou

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » savoir de quel PIAL je vais dépendre ? » et suivante  » Celui ou se trouve le collège ou celui ou se situe ma commune de résidence ? »
      Pour en savoir plus sur le pial, résidence administrative. etc….
      Nous vous invitons à consulter la page consacrée à « condition d’emploi (Fonctions et lieux d’exercice) » en cliquant ICI.

  24. Dupont dit :

    Bonjour
    Je suis Aesh en collège
    J’ai un certificat d’isolement car personne vulnerable
    Je suis convoquée lundi 22 pour mon entretien annuel
    dois je m’y rendre ?
    Merci pour vos reponses

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « dois je m’y rendre ? »
      Non. Signalez par mail/phone au chef d’établissement scolaire que votre médecin traitant continue à vous déconseiller dans l’immédiat tout déplacement hors domicile, hormis pour des actes essentiels de vie.

      • Julie dit :

        Bonjour,
        Est-ce que l’employeur peut demander à une AESH d’accompagner un élève avec notification dans le cadre des « vacances apprenantes » de l’été 2020 (avec un temps de travail calculé sur 41 semaines: 23h30 par semaine effectuées sur 36 semaines)?
        Merci beaucoup.
        Cordialement,
        Julie

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « Est-ce que l’employeur peut demander à une AESH d’accompagner un élève avec notification dans le cadre des « vacances apprenantes » de l’été 2020 ? »
          NON. C’est strictement interdit. IL ne peut vous être exigé votre participation à l’accompagnement d’un élève en situation de hnadicap dans le cadre des « vacances apprenantes durant l’été 2020.

  25. Fernandez dit :

    Je suis AESH a t on le droit de changer les couches à partir du 22 juin malgré les gestes barrières et les mesure de distanciation merci de bien vouloir m en informer

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » a t on le droit de changer les couches à partir du 22 juin malgré les gestes barrières et les mesure de distanciation ? »
      NON, dans le contexte sanitaire actuel et nous vous invitons à refuser catégoriquement l’accomplissement de ce type d’aide à la toilette qui relève de la mission d’une ATSEM et non d’un agent AESH.

  26. Wendling dit :

    Bonjour
    Y aura t il des sanctions si je ne remet pas ma fille a l école (en cm2)?
    Merci de votre réponse

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Y aura t il des sanctions si je ne remet pas ma fille a l école (en cm2)? »
      Non. En tant que parent, vous restez toujours libre de décider seule ce qui est le plus approprié au niveau de sa santé pour votre fille.

  27. Sophie dit :

    Bonjour,

    J ai envoyé une demande ASA (pour garde d’enfant de moins de 16ans et vulnérable avec certificat médical) par mail pour la période du 15 mai au 4 juillet au service AESH. Demande validée par ma directrice d’établissement mais je n ai jamais reçu de réponse du service à ce jour.

    Pas de réponse veut dire acceptation de la demande ASA jusqu’au 4 juillet ou non?

    Merci par avance pour votre réponse.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Pas de réponse veut dire acceptation de la demande ASA jusqu’au 4 juillet ou non? »
      Oui, tacitement, l’ASA va jusqu’au 4 juillet car le certificat médical atteste que votre enfant est vulnérable de santé au regard du covid19 et nécessite pas de retour à l’école jusqu’au 4 juillet.

  28. lathrea dit :

    Bonjour, AESH dans le 09, en CDI. Je fais partie d’un PIAL. Pour l’an prochain, on me propose un nouvel accompagnement avec une augmentation de mon temps de travail, de 24h actuellement à 32h.
    J’imagine que je vais signer un avenant à mon contrat à la rentrée.
    Est-ce que cela veut dire que pour les années d’après, je serais forcément à 32h ?
    Merci d’être à nos côtés

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Est-ce que cela veut dire que pour les années d’après, je serais forcément à 32h ? »
      Vous disposez actuellement d’un CDI pour un temps de travail rémunéré ixé à 24h/hebdomadaire. Le passage à un temps de travail rémunéré fixé à 32h/hebdomadaire nécessitera obligatoirement un avenant au CDI qui prendra effet dès votre acceptation par signature.
      A compter de la rentrée 2020-2021, vous serez donc en CDI AESH pour un temps de travail hebdomadaire rémunéré à hauteur de 32h/hebdomadaire.
      Il restera ainsi tant qu’un nouvel avenant (avec augmentation ou baisse de ce temps travail hebdomadaire) ne vous aura pas été soumis.

  29. DANI 80 dit :

    Dani 80
    Bonjour

    Je ferai mes 6 années en CDD public le 15 mai 2021. On m’a dit que je ne signais qu’un an en septembre à cause d’une panne informatique. Est ce une raison pourque je ne reçoive pas encore le contrat de 3 qu’ils ont promis d’envoyer pour corriger cela jusqu’à maintenant !? Ça sent une embrouille ; non !?

    Un surveillant est choisi comme coordinateur du Pial. C’est lui qui décidera de notre nombre d’heures dans nos contrats, nos affectations aussi ; est-ce normal !?

    MERCI

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Est ce une raison pourque je ne reçoive pas encore le contrat de 3 qu’ils ont promis d’envoyer pour corriger cela jusqu’à maintenant !? Ça sent une embrouille ; non !? « 
      Nous vous confirmons bien que dans certaines académies, des DSDEN rencontrent des difficultés « informatiques » inattendues dans l’établissement des CDD/CDI AESH. Il peut être admis que le service gestionnaire des agents AESH dans votre département soit un peu « perdu » ou « s’embrouille les pinceaux » sur l’établissement des CDD/CDI

      En réponse à votre interrogation, « Un surveillant est choisi comme coordinateur du Pial. C’est lui qui décidera de notre nombre d’heures dans nos contrats, nos affectations aussi ; est-ce normal !? »
      Pour le rectorat (via DSDEN), cela semble « normal ». Comme AESH, on n’est pas obligé de partager cette conception absurde du choix d’un AED (surveillant) !!!! comme coordonnateur PIAL.

  30. Gwendomaxi 29 dit :

    Bonjour , merci tout d’abord pour toutes les infos que vous nous fournissez , vous devez avoir tous des journées bien remplies !!
    Ensuite, juste 2 questions :
    AESH dans un collège , mon chef d’établissement fait pression sur moi pour que je revienne en présentiel dès le 22 juin ou sinon il faut que je me mette en arrêt de travail car elle ne veut plus de distanciel, je sais que ce n’est que pour quelques jours mais je suis en distanciel depuis le 17 mars avec un certificat médical mais qui ne précise pas de dates, dois-je céder ?
    De plus en dehors de mes heures en Ulis,et comme mon élève suivi hors Ulis sera absent jusqu’à la fin de l’année , si je dois retourner au collège , dois-je accepter tout poste même en vie scolaire ?

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « dois-je céder ? »
      Oui. Le chef d’établissement scolaire peut légalement exiger votre présence en poste AESH dans son établissement scolaire pour accomplir votre temps de service hebdomadaire, à compter du 22 juin.

      En réponse à votre interrogation,  » dois-je accepter tout poste même en vie scolaire ? »
      Absolument pas. Il ne peut vous être imposer l’accomplissement de tâches ou missions autres que celles liées à votre fonction AESH. Vous ne pouvez pas être un substitut en remplacement provsioire d’un chef d’établissement scolaire ou de secrétariat de direction , de personnel de service administratif, de personnel enseignant ou de CDI, de personnel vie scolaire (CPE,AED), de personnel service social et santé (médecin, infirmière, psychologue…), de personnel de collectivités territoriales.

  31. Nicole dit :

    Bonjour, je suis en isolement puisque mon conjoint est personne vulnérable. Lundi 22, dois je reprendre en présentiel comme demandé dans l’ASA ? Merci de m’éclairer.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à l’interrogation, « Lundi 22, dois je reprendre en présentiel comme demandé dans l’ASA ? « 
      Réponse officielle.

      Situation d’agent AESH vivant avec une personne vulnérable à partir du 22 juin
      L’agent AESH est tenu de reprendre son activité en poste d’affectation. Il est invité à observer le respect des gestes barrière et mesures de distanciation préconisées par les autorités sanitaires, non seulement dans le cadre de leur activité professionnelle mais aussi dans celui de leur vie familiale.

  32. Sophie Couhé dit :

    Bonjour.
    Je suis AESH et je m’occupe de 2 enfants dans 2 écoles différentes. Depuis le 11 mai, je n’interviens qu’auprès d’un seul car le protocole interdit les déplacements dans des établissements différents. Qu’en est-il à partir du 22 juin? Devrais je retourner dans les 2 écoles ou rester dans une seule?

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » Qu’en est-il à partir du 22 juin? «  et suivante « Devrais je retourner dans les 2 écoles ou rester dans une seule? »
      Nous tenons à vous signaler que le protocole sanitaire applicable aux établissement scolaire n’a jamais interdit les déplacements de personnel de l’éducation nationale entre établissements scolaires d’affectation.
      Par prudence, à compter du 22 juin, nous vous invitons à reprendre votre poste AESH dan s les 2établissements scolaires selon les modalités du planning horaire hebdomadaire fixée avant la période de confinement.

  33. Daphné dit :

    Bonjour,
    Je suis AESH en CDI, j’ai fourni il y a plusieurs semaines un certificat d isolement car je suis une personne vulnérable, je ne me rends donc pas dans mon école. Je ne retournerai pas travailler jusqu’aux vacances. Je n ai reçu aucune information au sujet d une ASA…
    Avais-je toucher l entièreté de mon salaire pour le mois de juin ?
    Merci bien

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Avais-je toucher l entièreté de mon salaire pour le mois de juin ? »
      Oui. Il n’y a pas de raison à ce que vous ne perceviez pas votre rémunération dans les mois à venir du fait que vous avez signalé votre impossibilité d’être en poste d’affectation du fait de votre vulnérabilité au regard du covid19 et sollicitez légalement une ASA en conséquence. L’absence de réponse de votre employeur à votre demande d’ASA vaut acceptation tacite.

  34. sylvie dit :

    Situation d’agent AESH vivant avec une personne vulnérable

    L’agent AESH est tenu de reprendre son activité en poste d’affectation. Il est invité à observer le respect des gestes barrière et mesures de distanciation préconisées par les autorités sanitaires, non seulement dans le cadre de leur activité professionnelle mais aussi dans celui de leur vie familiale.
    Voici la fiche 3 relative à la situation des personnels actualisée au 22 juin trouvée sur votre site et non sur le site education.gouv.fr
    Mon mari est une personne vulnérable au regard du Covid 19 et jusqu’à présent je ne suis donc pas retournée au travail, et désormais je devrais y retourner tout en vivant désormais chez moi à 1 mètre de mon mari , avec un masque en continu et sans doute faire chambre séparée..? Non mais je suis outrée, dois je déménager aussi? Comment supporter cette intrusion dans ma vie privée? Tout ça pour se prémunir d’éventuelles poursuites en cas de contamination d’une personne vulnérable par son proche? Cela est inadmissible, je n’ai pas trouvé cette fiche 3 actualisée sur le site du gouvernement mais comment oser nous dire comment nous devons vivre chez nous au quotidien. Je ne comprends pas que cela ne vous fasse pas bondir. Cela peut il vraiement aller aussi loin?
    J’attends que mon employeur à qui j’ai fourni un certificat d’isolement de mon mari me demande de retourner au travail lundi ?
    En tout cas je compte bien me défendre, je n’ai pas l’intention de vivre cette vie stressante chez moi, qui voudrait vivre quasi non stop avec un masque et distance dans son propre foyer??? Surement pas celui qui a écrit cela et pourtant ….

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre commentaire, « Mon mari est une personne vulnérable au regard du Covid 19 ……qui voudrait vivre quasi non stop avec un masque et distance dans son propre foyer??? Surement pas celui qui a écrit cela et pourtant … »
      Tout d’abord, en fin d’article, nous fournissons la référence (avec le lien) de FICHE 3 relative à la situation des personnels (annexée à la Circulaire DGRH du 13 mai 2020 relative au renforcement de l’accompagnement des personnels pour la réouverture progressive des écoles et des établissements d’enseignement et à divers sujets RH, actualisée au 22 juin)
      Nous vous confirmons que c’est bien dans cette Fiche 13, que la DGRH du ministère de l’éducation nationale invite texto comme dans nous l’avons noté dans l’article
      «  Pour ce qui concerne les personnes vivant au foyer de personnes vulnérables, elles reprennent une activité sur site. Elles sont bien entendu invitées à observer le respect des gestes barrière et mesures de distanciation préconisées par les autorités sanitaires, non seulement dans le cadre de leur activité professionnelle mais aussi dans celui de leur vie familiale. »

      Habituellement, il est dans les coutumes de l’équipe UNEAVS de relever dans les instructions officielles les anomalies, les injonctions paradoxales, les contradictions…..et d’en faire une analyse, un commentaire, une observation, un constat….
      Il se trouve que dans cette situation précise, l’équipe UNEAVS en a bien eu le souffle coupé….une instruction ministèrielle fixant des régles de conduite à des agents dans leur vie privée et familiale !!!??? le concepteur ou les concepteurs (énarque de leur état) de ce texte, la DGRH du MEN, le ministre de l’éducation nationale ayant approuvé ce texte, ont soit perdu la raison, soit la bétise a atteint leur cerveau.

      • Sylvie dit :

        Merci pour votre réaction. C’est sidérant effectivement. Pour autant il me faut bien réagir, aussi j’hésite à invoquer un droit de retrait, demander un AT ou quoi…?
        Est ce tout simplement légal ? A ce jour, ke site service public.fr rubrique : travail et covid 19 quelles sont les règles indiqué pour les agents publics contractuels :
        Vous habitez avec une personne vulnérable :
        Si vous habitez…et si le télétravail est impossible, vous êtes placée en ASA.
        Je cherche encore mes mots pour répondre au mail de mon employeur qui dans sa note en pj indique une reprise d’activité le 22 avec invitation à observer le respect des 5 principes cités plus haut :
        Maintien de la distanciation physique.
        Application des gestes barrières.
        Limitation du brassage des élèves.
        Nettoyage et désinfection des locaux et du matériel.
        L’information, la communication et la formation.
        Que penser de cette version édulcorée ?
        Mais encore, ce qui sera peut-être mon cas lundi car les élèves que j’accompagne ne seront peut-être plus présents lundi au lycée:
        Si l’élève que vous suivez est absent : vous participez, comme l’ensemble de l’équipe éducative à la mise en œuvre du protocole sanitaire dans le cadre de notre mission première d’accompagnement. Vous pourrez éventuellement être amené à accompagner provisoirement un autre élève dans la même école ou établissement ou à proximité.
        Et pourquoi pas sur pluton ou mars… non mais ils font quoi là ?
        Et pour finir, ( pardon pour le pavé):
        Enfin,si vous considérez que les gestes barrières ne peuvent être respectés de par la nature de l’accompagnement, vous pouvez le signaler à l’école/établissement et les situations seront traitées au cas par cas.
        Mon cas : m’asseoir à 1 m de mes élèves et suivre le peu de cours qu’il leur reste car lycée pro et surtout des TP auxquels je n’assiste pas pour ensuite rentrer chez moi et expliquer à mon mari, de loin et avec un masque combien j’ai été utile aujourd’hui…
        Voila le mail que jai envie d’envoyer en réponse.
        Pouvez vous m’aider sur la réponse à apporter?
        Merci

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « j’hésite à invoquer un droit de retrait, demander un AT ou quoi…? » et suivanet « Est ce tout simplement légal ? »
          il est normal d’éhésiter à invoquer un droit de retrait possible , même en toute légalité car nous vous confirmons bien que vous aurez du mal à vous y référer. En effet, la note transmise par votre employeur fait état du protocole sanitaire obligatoirement mis en place par votre chef d’établissement scolaire d’affectation. C’est l’absence de transmission et de mise en place de ce protocole sanitaire qui justifierait légalement un droit de retrait.
          De surcroit, votre employeur vous invite à signaler au chef d’établissement scolaire d’affectation toute situation, notamment gestes barrières, ne pouvant pas être respecté et qui se doit être traité au cas pas cas. Autrement dit, il vous est accordé implicitement le droit de refus d’accompagner un élève dans un établissement scolaire qui ne s’inscrirait pas dans le respect du protocole sanitaire.

          En réponse à votre interrogation, « Pouvez vous m’aider sur la réponse à apporter? »
          La note transmise par votre employeur reste en conformité des instructions ministèrielles qui s’imposent à l’employeur et par extension au chef d’établissement scolaire et…à vous même au titre d’agent AESH, à l’instar de vos collègues dans la même situation.

          Il s’avère bien qu’à compter du 22 juin, bien que vivant avec une personne vulnérable, vous êtes tenu de reprendre votre activité en poste d’affectation. Vous ne pouvez vous opposer à cette instruction officielles du Minsitère de l’éducation nationale et que votre employeur (DSDEN) est tenu d’appliquer.

  35. Fleurs dit :

    Fleurs 29 j aimerais avoir des informations. Mes élèves que je suis finissent le 1 juillet au matin. Je viens de recevoir un mail de mon directeur du collège m expliquant qu il y aurait des travaux à faire je pense que ça va être de l administratif couvrir des livres et les compter et les ranger par classe. Est ce que je peux refuser et si oui y a t il un texte de loi a lui montrer. L après midi normalement je suis en e lycée pro peut il me demander de venir au collège, je précise que les, 2 font partis du même groupe scolaire.Déjà qu on est même pas considéré et mal payés en plus on nous demande de faire des taches qui n ont rien à voir avec nos foncntions. Merci pour vos reponses

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » Est ce que je peux refuser et si oui y a t il un texte de loi a lui montrer ? »
      Oui. Vous êtes AESH et non un substitut de personnel de service administratif, vie scolaire, CDI. Les tâches que peut exiger un chef d’établissement scolaire se doivent être liées à vos missions AESH (pour en savoir plus sur vos missions, cliquer iCI)

      En réponse à votre interrogation,  » L après midi normalement je suis en e lycée pro peut il me demander de venir au collège, »
      Un principal de collège ne peut exiger d’un agent AESH de quitter son poste d’affectation en lycée pro pour exercer dans son collège !!!
      Il s’agit là d’un abus de pouvoir inadmissible de la part de ce principal de collège. Seul, votre employeur (DSDEN) a toute autorité hiérachique pour faire procéder à ce type d’affectation, qui doit faire l’objet au préalable d’une proposition par avenant au contrat de travail avec exercice de vos droits au délai de réflexion de 1 mois et de refus.

  36. Lina dit :

    Bonjour,
    J’aimerais savoir si un certificat d’isolement est toujours valable à partir du 22 juin.

    Merci beaucoup de votre réponse et de tout ce que vous faites👍

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « savoir si un certificat d’isolement est toujours valable à partir du 22 juin ? »
      Il faut distinguer certificat d’isolement et Autorisation d’absence (ASA) pour personne vulnérable au regard du covid19 avec un date début et de fin.
      L’ASA demeure valide tant que sa date fin n’est pas dépassée.
      A date fin de l’ASA, vous avez reprendre votre poste d’affectation en établissement scolaire sauf si vous êtes une personne vulnérable de santé au regard du covid19, dûment attesté par un certificat médical et indiquant la durée de l’isolement. ( pour en savoir plus, cliquer ICI)

      • BERNIER HELENE dit :

        Bonjour,
        J’ai besoin de vos lumières. J’ai signé un cdd de trois en au mois de septembre 2019 et je suis en projet de reprendre une entreprise ( début d’activité debut septembre 2020) . J’aimerai connaitre la date a laquelle je dois envoyé ma lettre de démission pour pouvoir prétendre à mon salaire jusqu’a fin Août et pensez vous que c’est un motif légitime pour prétendre aux allocations chomâge pour me donner un petit coup de pouce pour le développement de ma future activité, si oui Dois je l’énoncer dans ma lettre de démission pour que se soit considérer comme légitime?
        merci pour votre aide .

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « connaitre la date a laquelle je dois envoyé ma lettre de démission pour pouvoir prétendre à mon salaire jusqu’a fin Août ? »
          Pour une démission, votre délai de prévenance serait de 1 mois. Vous avez donc à transmettre votre lettre de démission avec A/R, en précisant la date effective de votre démission au O1/09/2020, avant le 31 juillet 2020.

          En réponse à votre interrogation, « pensez vous que c’est un motif légitime pour prétendre aux allocations chomâge pour me donner un petit coup de pouce pour le développement de ma future activité » et suivante  » si oui Dois je l’énoncer dans ma lettre de démission pour que se soit considérer comme légitime? »
          Rien ne vous interdit de préciser le pourquoi de votre démission à votre employeur dans votre courrier de démission.
          Quant à la légitimité de votre démission, elle sera appréciée par l’ANPE, lorque qu’après inscription comme demandeur d’emploi, vous aurez à déposer une demande d’ allocation chomage auprès des asssedic (ARE).
          De fait, Votre démission est considérée comme légitime si avez bien quitté votre emploi AESH pour créer ou reprendre une entreprise dont l’activité a donné lieu aux formalités légales de publicité,.

  37. Aurore dit :

    Bonjour en rapport avec la reprise obligatoire du 22 juin, si les enfants dont je m’occupe ne retourne pas à l’école, dois je malgré tout m’y rendre ou non?
    Merci d’avance pour votre réponse.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « dois je malgré tout m’y rendre ou non? »
      Oui. Vous devez vous mettre à disposition du chjef d’établissement scolaire d’affectation qui vous désignera les tâches à accomplir en rapport avec vos fonctions AESH.

  38. DA dit :

    Bonjour,
    Je tiens d’abord à vous remercier pour votre soutien.
    Je travaille dans un PIAL depuis ce début d’année, et j’ai passé une année difficile. Cela est plus qu’ important d’être soutenu par des gens comme vous !!!
    Je voulais savoir si vous aviez des précisions sur un protocole de reprise au 22 juin concernant les AESH, notamment au sujet des masques et de la distance à respecter ? En effet mes 2 élèves – dont je me suis occupée en distanciel jusque là – ne vont certainement pas reprendre ce 22 juin. Je n’ai pas une santé robuste – bien que je me demande si je ne fais pas partie des personnes à risques – et si il n’y a pas de besoins auprès d’autres élèves (notifiés par la MDPH) est-il nécessaire que je prenne le risque de retourner dans mon collège d’affectation ? je sais qu’il y a des cas avérés de Covid dans la commune rurale dans laquelle se situe cet établissement… une campagne de dépistage a été effectuée et s’est terminée la semaine dernière …

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « savoir si vous aviez des précisions sur un protocole de reprise au 22 juin concernant les AESH, notamment au sujet des masques et de la distance à respecter ? « 
      Il n’existe pas de protocole de reprise spécifique au 22 juin pour les AESH. Il faut retenir du protocole sanitaire dit allégé pour le 22 juin que  Le port du masque n’est pas obligatoire pour l’agent AESH lorsqu’il accompagne un élève (ou se trouve face à un élève) à une distance d’au moins un mètre. Le port de masque devient obligatoire quand la distanciation est moins de 1m. Et c’est tout.

      En réponse à l’interrogation « reprendre mon psote d’affectation ou non. est-il nécessaire que je prenne le risque de retourner dans mon collège d’affectation ? »
      C’est la nouveauté non dite et hypocrite du ministère de l’éducation nationale consécutive de la reprise obligatoire des élèves au 22 juin en école, collège. Le ministère s’en contrebalance de vos états d’âme au sujet de votre atteinte éventuelle au Covid 19 dans la commune rurale dans laquelle se situe votre établissement dscolaire d’affectation. …Sauf à justifier par certificat médical que vous êtes une personne vulnérable de santé au regard du covid19, vous êtes priés d’être bien présent le 22 juin en poste dans votre établissement scolaire d’affectation. Et Dès le 22 juin, il appartiendra au chef d’établissement scolaire de vous fixer les tâches à accomplir en rapport avec vos missions AESH, en présence ou absence des élèves à accompagner.
      Vous aurez toutefois le droit d’exercice de retrait si ce retour en poste d’affectation ne se déroule en respect du protocole sanitaire (pour en savoir plus sur droit de retrait, cliquer ICI).

  39. 09061974m dit :

    Bonsoir, je suis un peu perdue, pourriez-vous m’aider en ce qui concerne les questions posées au sujet des personnes vulnérables ou ayant un enfant vulnérable et ma demande d’ASA au regard de la reprise du 22 juin. Est ce toujours valable avec le certificat médical ou pas. Merci pour votre réponse.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation sur les Autorisation d’absence pour AESH applicable au 22 juin 2020
      Nous vous invitons à prendre connaissance de l’article sur le sujet en cliquant ICI.

  40. CAUCHY Nicolas dit :

    Bonjour ma fille est assigné a résidence certificat médical a l appui jusqu’au 3 juillet pour un asme sévère .sera t elle obligé de retourner a l école , je suis au chômage partiel pour la garde d enfant ,si elle n est pas obligé de retourner à l école es que la garde d enfant (chômage partiel) continue jusqu’au 3 juillet.
    Merci

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « ma fille est assigné a résidence certificat médical a l appui jusqu’au 3 juillet pour un asme sévère .sera t elle obligé de retourner a l école « 
      Non. Le médecin traitant de votre fille a attesté de sa vulnérabilité de santé au regard du covid19 et de la nécessité de rester à domicile jusqu’au 3 juillet.

      En réponse à votre interrogation,  » es que la garde d enfant (chômage partiel) continue jusqu’au 3 juillet. »
      Oui.
      A compter du 22 juin, les autorisations d’absence pour garde d’enfant seront délivrées par votre employeur parce que votre enfant du fait de sa vulnérablité de santé ne peut être accueilli à l’école et au collège (certificat dmédical à fournir).

  41. david 11 dit :

    David 11,
    Bonjour ,
    Je suis AESH en cdi et je voudrais savoir si le fait de refuser une affectation dans une nouvelle école à la rentrée prochaine m’ expose à un licenciement ou à une autre sanction.
    Merci de votre réponse

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « savoir si le fait de refuser une affectation dans une nouvelle école à la rentrée prochaine m’ expose à un licenciement ou à une autre sanction.? »
      Toute nouvelle affectation dans un autre établissement scolaire constituant une modification subtantielle de votre CDI, elle se doit se faire l’objet d’un avenant au contrat de travail qui se doit vous être proposé avec un délai de réflexion de 1 mois. En principe, vous disposez bien d’un droit de refus et ce refus ne peut être considéré comme une faute professionnelle.
      Toutefois, votre refus peut entrainer votre licenciement simple si votre employeur réussit à démontrer que la nouvelle affectation en établissement scolaire autre résulte de nécessités de services (suppression du poste AESH que vous occupez actuellement).

  42. GG(58) dit :

    Bonjour, il paraît qu’au comité consultatif AESH, on ne consulte pas beaucoup sur les questions de rémunérations et de temps de travail…alors tabou, mépris, ou déni?
    merci

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « tabou, mépris, ou déni? »
      L’UNEAVS se doutait bien que le pseudo comité consutatif AESH au sujet de la question de rémunération, temps de travail releverait du comité théodule comme le confirme la déclaration intersyndicale ci-après
      « Rémunération et temps de travail des AESH : les organisations syndicales FSU / SE-UNSA / SGEN-CFDT / CGT Éduc’Action / SNALC / SUD éducation dénoncent un statu quo inacceptable.
      Alors que l’amélioration de la situation des AESH est présentée comme un objectif du Comité Consultatif AESH installé le 27 février dernier, et que le constat est sans appel, aucune proposition satisfaisante au regard de l’urgence sociale n’est formulée par le ministère.
      Les constats sont flagrants :
      • Le temps incomplet est la règle : malgré leur demande de travailler à temps plein, les AESH sont massivement maintenu·es à temps incomplet (en moyenne 62 %).
      • Les augmentations de rémunération liées à l’ancienneté ne sont quasiment pas appliquées : 72 %
      des AESH sont rémunéré·es à l’indice plancher (indice 329), parmi les salaires les plus bas de la Fonction publique
      • Le salaire moyen est de 760 € net par mois.
      La seule piste évoquée pour augmenter les rémunérations est d’augmenter le temps travaillé en proposant des missions hors fonction d’accompagnement d’élèves en situation de handicap et en multipliant les contrats de travail à temps incomplet avec différents employeurs, ce qui maintient les AESH dans la précarité. Ces pistes vont à l’encontre de l’objectif de professionnalisation et de reconnaissance des missions des accompagnant-es d’élèves en situation de handicap. La flexibilité imposée par la mise en place des PIAL n’a pas permis d’aboutir à des contrats à temps plein, comme promis par le ministre.
      Les organisations syndicales FSU / SE-UNSA / SGEN-CFDT / CGT Éduc’Action / SNALC / SUD
      éducation exigent des mesures immédiates et significatives en termes de sortie de la précarité pour
      les AESH. Cela implique dès à présent un budget pour les financer :
      • En finir avec le recours aux contrats à temps incomplets subis et respecter l’intégralité des notifications d’accompagnement ;
      • Reconnaître l’exigence des missions des AESH par une revalorisation immédiate et conséquente de leurs rémunérations ;
      • Refondre l’espace indiciaire de rémunération en relevant dès à présent l’indice plancher et l’indice de haut de grille pour une évolution de carrière décente. Cela implique un élargissement de la grille.
      La reconnaissance professionnelle des AESH doit passer par la création d’un corps de fonctionnaires correspondant aux besoins permanents indispensables au bon fonctionnement du service public d’éducation.
      Le Premier Ministre et le Président de la République doivent sans attendre prendre les arbitrages qui s’imposent pour que la situation des AESH soit réellement améliorée dès la rentrée de septembre 2020. Il en va de la crédibilité et de la réussite de l’École Inclusive. C’est une urgence pour les élèves en situation de handicap et les personnels qui les accompagnent.
      Paris, le 15 juin 2020

      Pour la RGH du MEN, ce n’est ni du tabou,ni du mépris, ni du déni, juste un jeu pervers de décideurs malades du cerveau désireux de continuer à bien faire sentir aux agents AESH qu’ils sont des gueux pitoyables et sans importances.

  43. agaspard83 dit :

    Bonjour.
    Je suis Aesh dans le 66.
    Des bruits cours que les affections de cette année seraient reconduite l’an prochain dans le même établissement.
    A-t-on des recours si on considère être trop loin de son domicile et si cela c’est mal passé avec la hiérarchie

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « A-t-on des recours si on considère être trop loin de son domicile et si cela c’est mal passé avec la hiérarchie ? »
      Vous pouvez toujours exprimé par écrit auprès de votre elmployeur (DSDEN) le souhait d’une nouvelle affectation en poste AESH à la rentrée scolaire 2020-2021 au plus près de votre domicile ou dans un autre établissement scolaire (justifier votre demande : exemple : j’ai tant de km à faire, cela me coûte tant alors que je suis payé tant…..je ressens le besoins de m’enrichir par d’autres découvertes professionnelles dans d’autres établissemnts scolaires).
      Vous avez à savoir que votre employeur n’est pas tenu lagalement de suivre votre souhait et en cas de refus formulé, il n’est pas tenu de s’en justifier.

  44. Sofia dit :

    Bonjour, Je suis AESH depuis 8ans
    Je travaille dans une école maternelle.
    J’ai fait mon dernier entretien professionnel avec chef d’établissement et enseignants. Sur le compte rendu ,enseignants est évaluateurs.
    Est ce normal?En cas de désaccord, est-ce un AESH obligé de signer le comte rendu ?
    Merci d’avance pour vôtre réponse
    Cordialement
    Sofia AESH département Bas-Rhin

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation sur compte rendu avec enseignant. « Est ce normal? «  et suivante « En cas de désaccord, est-ce un AESH obligé de signer le comte rendu ? »
      L’entretien professionnel peut être bien mené par l’enseignant désigné par le chef d’établissement scolaire. Toutefois, c’est à ce dernier d’établir et de signer le compte rendu écrit de l’entretien qui comporte notamment une appréciation générale exprimant votre valeur professionnelle.
      Le compte rendu doit vous être communiqué que vous complétez de vos propres observations. Vous disposez d’un droit de refus de signer un compte rendu qui vous parait inexact ou préjudiciable au niveau professionnel.
      Vous disposez de 15 jours pour contester auprès de votre employeur le compte rendu d’entretien professionnel et demander sa révision.

  45. Sandy dit :

    Bonjour à tous tous et merci pour votre aide si précieuse dans notre quotidien si précaire….
    Je viens aujourd’hui poser une question pour une amie AESH. Un cancer vient de lui être diagnostiqué. Elle s’inquiète pour le maintien de son salaire car elle va être en arrêt maladie environ 1 année….
    L’IA lui dit qu’elle a droit à 3mois de maintien de salaire et 3 mois à demi-traitement.
    Ce n’est pourtant pas ce que nous lisons sur votre site…. Qu’en est-il réellement?
    Merci pour votre aide
    Sandy AESH dans le 13 (Marseille)

  46. Fafa dit :

    Bonjour, ma fille de 3 ans est atteinte d’une maladie orpheline est-ce que son frère qui est en primaire et sa soeur en maternelle sont obligés de retourner à l’école ou peuvent-ils continuer de faire l’école à la maison

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « est-ce que son frère qui est en primaire et sa soeur en maternelle sont obligés de retourner à l’école ou peuvent-ils continuer de faire l’école à la maison ? »
      (sous reserve): Nous pensons que, vivant avec une petite soeur vulnérable de santé au regard du coronavirus19, il sera souhaitable de maintenir grabd frére et petite soeur à domicile pour continuer de faire l’école. le chef d’établissement scolaire saura avec tact comprendre votre inquiètude à ce sujet.

  47. marie dit :

    Bonjour
    j’aimerais savoir si on peut refuser un avenant à notre contrat de travail concernant l’accompagnement d’un enfant en périscolaire.J’ai un autre emploi après ma journée d’école
    Est ce un motif de licenciement?
    Je suis en cdi depuis 3 ans
    marie 29 Finistere

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « savoir si on peut refuser un avenant à notre contrat de travail concernant l’accompagnement d’un enfant en périscolaire » et suivante « Est ce un motif de licenciement? »
      Oui. Vous pouvez exercez un droit de refus légal. Ce refus ne pouvant être considéré comme une faute professionnelle et la nature de la modification subtantielle du contrat introduite (accompagnement sur temps péri-scolaire) restant hautement litigieuse à notre sens, votre employeur ne se risquera pas dans une procédure de licenciement.

  48. Rose dit :

    Bonjour
    Je suis AESH mon contrat jusqu’au septembre 2022, j’ai déménagé . Est ce que c’est possible de faire une mutation dans un autre département?
    Merci.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Comment dois je faire pour avoir une mutation ? »
      la mutation ne s’applique pour un agent AESH. Si vous changez de département, vous aurez à présenter votre démission de votre poste AESH en cours.
      Par la suite, sur nouveau lieu de résidence, vous pourrez porter votre candidature à un emploi AESH (lettre de motivation + CV + lettre de recomnandation professionnelle) auprès de la DSDEN du nouveau département.
      Bon courage.

  49. VALERIE MARC dit :

    Bonjour, je suis AESH employée par un collège du secteur et je souhaite déménager et changer de département. Comment dois je faire pour avoir une mutation ?

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Comment dois je faire pour avoir une mutation ? »
      la mutation ne s’applique pour un agent AESH. Si vous changez de département, vous aurez à présenter votre démission de votre poste AESH en cours.
      Par la suite, sur nouveau lieu de résidence, vous pourrez porter votre candidature à un emploi AESH (lettre de motivation + CV + lettre de recomnandation professionnelle) auprs de la DSDEN du nouveau département.
      Bon courage.

  50. dit :

    Bonsoir,
    Merci pour votre aide si précieuse.

    J’aurai aimé savoir , je suis considérée comme vulnérable par rapport au covid19 donc je bénéficie d’une ASA. Avec l’annonce du président Macron du 14 juin, est-ce-que cela veut dire que le personnel considérée comme vulnérable retourne au travail le 22 juin en même temps que les enfants? ou tant que l’état d’ urgence sanitaire n’a pas été levée (il me semble que ce sera le 10 juillet), on reste à domicile?
    Si l’on reste à domicile doit-on refaire des démarches ou celles faites précédemment sont toujours valables?
    Je vous remercie

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « est-ce-que cela veut dire que le personnel considérée comme vulnérable retourne au travail le 22 juin en même temps que les enfants? ou tant que l’état d’ urgence sanitaire n’a pas été levée (il me semble que ce sera le 10 juillet), on reste à domicile? »
      L’obligation de reprendre l’école, le collège s’applique bien aux élèves à compter du 22 juin mais le protocole sanitaire dans les établissements scolaires restant toujours en vigueur, il faut attendre sa nouvelle version pour savoir ce qui en résulte pour les personnes vulnérables de santé au regard du virus-coronad19.

      Nous reconnaissons volontiers qu’avec une énième version des mesures relatives à la réouverture des établissements scolaires depuis le 11 mai, le ministre JM. Blanquer (et le gouvernement) cultive l’art de « créer’ une tension sociale perpétuelle parmi le personnel de l’éducation nationale et les acteurs de terrain.

    • queval dit :

      Bonjour,
      Je suis AESH (HT2) dans l’académie de Rouen. Je travaille 24 heures par semaine dans un collège.
      Je suis en télétravail car j’ai un certificat d’isolement.
      Suite au nouveau protocole paru aujourd’hui, dois-je retourner en présentiel au collège le 22 juin ?
      Par avance, merci pour votre réponse.
      Cordialement.

  51. Bonjour j’ai besoin d’aide svp. Je suis complètement perdue malgré toutes mes recherches….je suis aed dans un collège. J’ai un contrat de 2 ans qui se termine normalement en août 2021. Je souhaiterai rompre ce contrat en août de cette année pour création d’entreprise, mais frileuse de l’avenir je souhaiterai être licenciée afin d’ouvrir mes droits au chômage. Mon chef d’établissement est au courant et pour lui seul la faute grave peut être envisagée … Il suggère donc que j en commette une, prétextant que dans son passé il a déjà vu des cas similaires…. Évidemment je refuse catégoriquement ! Ma question est si je fais un abandon de poste début juillet est ce que je serai payé juillet et août ( contrat annualisé)?
    ( Jessaie de ne pas faire un abandon de poste fin août pour ne pas mettre en difficulté mes collègues de travail pour la rentree)
    Autre question : je m’étais dis que peut ztre un avenant est possible pour réduire la durée d’un contrat ?
    Encore une .. désolée …
    J’ai cru comprendre que si mon chef m envoie un courrier me demandant de changer ma quotité, si je refuse celle ci ,il peut me licencier c’est ça ? Si oui sur quel motif svp ? Et si je ne répond pas a ce courrier , est ce pris comme un refus et peut il me licencier ?
    Ya t il d’autres moyens ?
    Excusez moi j’espère que ce message n’a pas été trop confus…
    J’espère que vous allez pouvoir m’aider .
    Bonne soirée .

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » si je fais un abandon de poste début juillet est ce que je serai payé juillet et août ( contrat annualisé)? »
      Un abandon de poste se caractérise bien par une absence injustifiée et prolongée de l’agent et l’absence de réponse de sa part à une mise en demeure de l’administration de reprendre ses fonctions. mais vous avez à savoir qu’une fois, constaté par votre chef d’établissement scolaire, l’abandon en poste Les congés annuels non pris sont considérés comme perdus et ne donnent droit à aucune indemnité compensatrice.
      Par ailleurs, l’abandon de poste est considéré comme une rupture volontaire du lien de travail, et n’ouvre pas droit à indemnité de licenciement et à allocations chômage. (pour en savoir plus, cliquer ICI

      En réponse à votre interrogation, « un avenant est possible pour réduire la durée d’un contrat ? »
      Oui. Un employeur a toujours possibilité de proposer un avenant au contrat de travail impliquant une modification subtantielle tel que la quotité temps de travail rémunéré, la durée du contrat de travail…
      Conformément à l’article 45-4 du décret du 17 janvier 1986 au contractuel de la fonction publique , en cas de transformation du besoin ou de l’emploi qui a justifié le recrutement de l’agent contractuel recruté pour un besoin permanent, l’administration peut proposer la modification d’un élément substantiel du contrat de travail tel que la quotité de temps de travail de l’agent, ou un changement de son lieu de travail.

      Lorsqu’une telle modification est envisagée, la proposition est adressée à l’agent par lettre recommandée avec avis de réception ou par lettre remise en main propre contre décharge. Cette lettre informe l’agent qu’il dispose d’un mois à compter de sa réception pour faire connaître, le cas échéant, son acceptation.
      À défaut de réponse dans le délai d’un mois, l’agent est réputé avoir refusé la modification proposée conduisant à la rupture du contrat initial

      Ce qui reste problématique dans votre démarche, c’est que pour pouvoir accomplir un projet de vie (création d’entreprise), vous semblez vouloir exiger que les difficultés resultantes de votre choix (perte de revenu) soit résolues par le chef d’établissement scolaire. Nous pensons bien que que vous avez à vous interroger sur la réalisation d’un projet de vie impliquant à accepter que sa réussite comme son échec viendra d’abord de soi et non des autres.

  52. natale16 dit :

    Bonjour,,
    Merci encore pour tout.
    Je voudrais savoir, mon fils a 15 ans son lycée dans le 77 est fermé. Mon ASA est acceptée depuis le 2 juin jusqu au 4 juillet. Pensez vous que le lycée mutualisateur pourrait changer cette acceptation sachant que nous sommes passés en zone verte.
    Merci encore mille fois. :-)))))

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Pensez vous que le lycée mutualisateur pourrait changer cette acceptation sachant que nous sommes passés en zone verte.? »
      Nous ne le pensons pas.

  53. Badou dit :

    Bonjour,
    Suite à l’annonce du président de la République indiquant que les collégiens, les primaires et maternelles retournent à l’école parce que obligatoire, qu’en est il des personnes vulnérables et de la demande d’ASA faite pour garder son enfant s’il n’y a pas d’autres modes de garde. Puis je continuer à en bénéficier ou je suis-je obligé de retourner travailler tout comme mon enfant au collège. J’ai un ado de 15 ans au Lycée, personne n’en parle… Les profs font cours par télétravail, ce n’est pas obligatoire, puis je prétendre à l’Asa ? Merci pour vos réponses, cordialement. B

    • briand0493 dit :

      <Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, ", qu’en est il des personnes vulnérables et de la demande d’ASA faite pour garder son enfant s’il n’y a pas d’autres modes de garde? » et suivante  » Puis je continuer à en bénéficier ou je suis-je obligé de retourner travailler tout comme mon enfant au collège.
      L’obligation de reprendre l’école, le collège s’applique bien aux élèves à compter du 22 juin mais le protocole sanitaire dans les établissements scolaires restant toujours en vigueur, il faut attendre sa nouvelle version pour savoir ce qui en résulte pour les personnes vulnérables de santé au regard du virus-coronad19.

      Nous reconnaissons volontiers qu’avec une énième version des mesures relatives à la réouverture des établissements scolaires depuis le 11 mai, le ministre JM. Blanquer (et le gouvernement) cultive l’art de « créer’ une tension sociale perpétuelle parmi le personnel de l’éducation nationale et les acteurs de terrain.
      Nous pouvions nous attendre à une sortie de période de confinement en douceur et « maitrisée », cela se transforme en un déconfinement stressant à souhait et virevoltant selon la direction de la girouette MEN ou Elysée ou Matignon.

  54. DI SCALA dit :

    Bonjour
    Je suis affectée dans un établissement avec deux élèves pour 24h par semaine. Les élèves ne sont jamais venus en cours puisqu’ils sont lourdement handicapés et s’ils viennent ce n’est que pour une heure par jour.
    On me demande d’aller dans d’autres classes m’occuper de d’autres enfants qui ne me sont pas affectés et qui n’ont même pas d’affectation mdph. Est ce légal ? Quels sont les conséquences en cas de soucis ou de refus de leurs parents ? Puis je demander à bénéficier de mes formations en lignes pendant les heurs où je n’ai personne ?

    • briand0493 dit :

      Bonour,
      En réponse à votre interrogation,« aller dans d’autres classes m’occuper de d’autres enfants qui ne me sont pas affectés et qui n’ont même pas d’affectation mdph. Est ce légal ? » et suivante «  Quels sont les conséquences en cas de soucis ou de refus de leurs parents ? »
      Vous ëtes agent AESH. Un chef d’établissement scolaire ne peut exiger que l’accomplissement des missions d’accompagnement d’élèves en situation de handicap, notifié MDPH.
      Sur ce, il peut toujours vous être demandé, à titre temporaire, le suivi ou l’accompagnement d’élèves en difficulté particulière, susceptibles de bénéficier à terme d’une notification MDPH…Le parent de l’élève peut toujours s’oppooser à ce type d’accompagnement et dans ce cas, vous avez devoir et droit d’exiger du chef d’établissement scolaire que la demande du parent de non suivi de leur enfant par AESH soit prise en consiédarion.

      En réponse à votre interrogation, « Puis je demander à bénéficier de mes formations en lignes pendant les heurs où je n’ai personne ? »
      Bine sûr.

  55. Bb dit :

    Bonjour du 57,

    Le certificat d’isolement pour vulnérabilité reste-t-il toujours valable après l’annonce de la reprise obligatoire des écoles le 22 juin. Je pratiquais le télétravail. Dans le cas contraire, est-ce mon lycée employeur qui doit me donner les nouvelles directives de reprise en présentiel?
    Merci de me répondre

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Le certificat d’isolement pour vulnérabilité reste-t-il toujours valable après l’annonce de la reprise obligatoire des écoles le 22 juin. ? «  et suivante « est-ce mon lycée employeur qui doit me donner les nouvelles directives de reprise en présentiel? »
      L’obligation de reprendre l’école, le collège s’applique bien aux élèves à compter du 22 juin mais le protocole sanitaire dans les établissements scolaires restant toujours en vigueur, il faut attendre sa nouvelle version pour savoir ce qui en résulte pour les personnes vulnérables de santé au regard du virus-coronad19.

  56. manon62 dit :

    Bonsoir,

    Suite à l’allocution du président, les personnes vulnérables doivent reprendre le travail quand ?
    – lundi 15 juin
    -lundi 22 juin
    – pas pour le moment.
    Le discours n’était pas très clair.
    Merci pour votre réponse car je ne sais pas quoi faire pour demain…..

    Cordialement.
    Manon 62

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Suite à l’allocution du président, les personnes vulnérables doivent reprendre le travail quand ?
      L’obligation de reprendre l’école, le collège s’applique bien aux élèves à compter du 22 juin mais le protocole sanitaire dans les établissements scolaires restant toujours en vigueur, il faut attendre sa nouvelle version pour savoir ce qui en résulte pour les personnes vulnérables de santé au regard du virus-coronad19.
      Nous reconnaissons volontiers qu’avec une énième version des mesures relatives à la réouverture des établissements scolaires depuis le 11 mai, le ministre JM. Blanquer (et le gouvernement) cultive l’art de « créer’ une tension sociale perpétuelle parmi le personnel de l’éducation nationale et les acteurs de terrain.
      Nous pouvions bien nous attendre à une sortie de période de confinement en douceur et « maitrisée », cela se transforme en un déconfinement stressant à souhait et virevoltant selon la direction de la girouette MEN ou Elysée ou Matignon.

  57. DANI 80 dit :

    DANI 80
    Bonjour

    Le fait de garder les enfants de professionnels et faire la surveillance pendant la pandemie ; aurons nous un nouveau contrat notifiant cela ou pas s’il vous plaît !?
    Pensez-vous que la pandémie causant les cours en distanciel entraînerait une baisse ou une s suppression de certains contrats ?

    MERCI

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « aurons nous un nouveau contrat notifiant cela ou pas ? »
      Non. Garder les enfants de professionnels et faire la surveillance d’élève constituent des tâches illégales exigées par un chef d’établissement scolaire à un agent AESH.

      En réponse à votre interrogation, « Pensez-vous que la pandémie causant les cours en distanciel entraînerait une baisse ou une s suppression de certains contrats ? »
      Il faudra attendre la rentrée scolaire 2020-2021 pour connaitre les conséquences de la pandémie covid19 sur l’emploi AESH dans l’éducation nationale. Nous constatons actuellement depuis 1 mois et demi une forte hausse des intentions de collègues AESH à démissionner de leur emploi, car estimé désormais comme offrant des perspectives inacceptables sur le plan de leur santé à venir en sus de perspectives déjà peu réjouissantes sur le plan financier.

      • queval dit :

        Bonjour,
        Je suis AESH (HT2) dans l’académie de Rouen. Je travaille 24 heures par semaine dans un collège.
        Pour l’instant, les élèves dont je m’occupe sont chez elles. Je suis moi-même en télétravail car j’ai un certificat d’isolement.
        Suite à l’allocution télévisée de notre Président hier, les élèves doivent reprendre obligatoirement en présentiel le 22 juin. Je ne pense pas que les élèves que j’aide, seront au collège le 22 juin (il y en a une qui a déménagée à 40 kms) malgré le caractère obligatoire.
        Dois-je reprendre le 22 juin en présentiel obligatoirement malgré mon certificat d’isolement ? Celui-ci devient-il caduc au 22 juin ?
        Par avance, merci pour vos réponses.
        Cordialement.

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « Dois-je reprendre le 22 juin en présentiel obligatoirement malgré mon certificat d’isolement ? » et suivante  » Celui-ci devient-il caduc au 22 juin ? »
          L’obligation de reprendre l’école, le collège s’applique bien aux élèves à compter du 22 juin mais le protocole sanitaire dans les établissements scolaires restant toujours en vigueur, il faut attendre sa nouvelle version pour savoir ce qui en résulte pour les personnes vulnérables de santé au regard du virus-coronad19.

  58. cyril dit :

    Bonjour
    qu’est ce qu’une aesh mutualisée exactement?
    merci pour votre réponse
    cyprien Rennes 35

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « qu’est ce qu’une aesh mutualisée exactement? »
      Toutes les informations relatives au Conditions d’emploi (missions et activités) d’un agent AESH consultables en cliquant ICI.

  59. Coco332001 dit :

    Bonjour,

    J’envisage une formation l’année prochaine, pensez vous qu’il est possible de casser le contrat à l’amiable pour pouvoir percevoir les indemnités chômages ?
    Merci d’avance de vos réponses

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « pensez vous qu’il est possible de casser le contrat à l’amiable pour pouvoir percevoir les indemnités chômages ? »
      Jusqu’à présent, nous connaissons plutôt des collègues en CDD AESH qui se sont casses les dents pour un départ à l’amiable préservant leurs interêts futurs au niveau indemnisation chomage.
      Si vous êtes en CDI AESH, demeure la possible Rupture conventionnelle pour les AESH (pour en savoir plus, cliquer ICI)

  60. Angeo dit :

    Bonjour,
    Avant tout, merci infiniment pour toutes les réponses que vous nous apportées à nous toutes.
    Je sais pas s’il y a eu une question de ce genre et j’m’en excuse si ça a été le cas mais bon, ma situation est complexe aujourd’hui et j’aimerais savoir qui, en tant qu’AESH, on peut contacter autre quand ça ne va pas avec la directrice de notre lieu de poste (sachant qu’elle connais bien le coordinateur de la cellule), svp? Merci d’avance…

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « savoir qui, en tant qu’AESH, on peut contacter autre quand ça ne va pas avec la directrice de notre lieu de poste « 
      Il est possible de faire part de ces interrogations professionnelles auprès de l’enseignante-référent de l’élève.
      Contacter un responsable d’organisation syndicale pour demander aide, conseil face à ces multiples interrogations professionnelles peut s’avérer également très pertinent.

    • agaspard83 dit :

      Bonjour,étant une personne a risque avec certificat médical,devrai je reprendre l’école le 22 juin?

      • briand0493 dit :

        Bonjour,
        En réponse à votre interrogation, « ,Etant une personne a risque avec certificat médical,devrai je reprendre l’école le 22 juin? »
        En principe, non. L’obligation de reprendre l’école, le collège s’applique bien aux élèves à compter du 22 juin mais le protocole sanitaire restant toujours en vigueur, il faut attendre sa nouvelle version pour savoir ce qui en résulte pour les personnes vulnérables de santé aub regard du virus-coronad19.

  61. Lilou dit :

    Bonjour,
    Je vis avec une personne vulnérable face au covid 19(certificat d’isolement), je n’ai donc pas pu reprendre mon travail d aesh , je culpabilise car j’ai bien perçu de la part d’un directeur un agacement et un manque de compréhension…du coup je m’inquiète de la date de reprise.Pourrais -je reprendre en Septembre ou dois je attendre un décret du gouvernement?
    Merci ,de votre aide

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Pourrais -je reprendre en Septembre ou dois je attendre un décret du gouvernement? »
      Vous demeurez toujours en poste AESH à l’établissement scolaire actuel et si vous ne pouvez vous présentez en poste actuellement, c’est bien parce que vous l’avez été autorisé par votre employeur du fait que vous vivez avec une personne vulnérable au Covid19. Au regard de votre employeur DSDEN (et du chef d’établissement scolaire d’affectation), vous êtes en règle et nul ne saurait vous reprocher de respecter des régles fixées par le ministère en matière de protection de santé du personnel de l’éducation nationale.
      Vous demeurez toujours en poste AESH dans l’établissement scolaire fixée par votre contrat de travail et pour la rentrée scolaire 2020-2021, vous aurez bien à reprendre votre poste d’affectation, selon les nouvelles instructions fixées par votre employeur (DSDEN),resoecteux des directives officielles du ministère.

  62. Guinaudeau dit :

    Bonjour
    Je souhaite démissionner ,je ne veux plus exercer ce travail où le manque de reconnaissance et le non respect envers les aesh s’est révélé de façon encore plus marqué durant cett crise et étant donné la misère du salaire ce n’est plus la peine de continuer .Je suis en contrat pour une durée de trois ans puis je interrompre ce contrat sans crainte de devoir des indemnités ?
    Merci pour ce que vous faites ,votre aide est précieuse

  63. Marie dit :

    Peut-on travailler dans une école où l’on réside?

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Peut-on travailler dans une école où l’on réside? »
      Oui.

      • tomorrow72 dit :

        Bonjour, suite à une demande de ASA car l’école de mon enfant ne peut pas l’accueillir (j’ai eu du directeur de l’école une attestation écrite confirmant ceci) et je me suis appuyé sur le décret qui dit que les enfants du personnel aesh ne sont pas prioritaire. Cette asa semble ne pas être acceptée car l’inspection réfute l’attestation pour école pleine. A ce jour, l’inspection fait pression sur l’école de mon enfant pour qu’il le prenne et en parallèle mon enseignant référent me fait une affectation dans mon école d’origine sur un élève que je suis et l’autre que je ne connais pas. Quels sont mes droits et que dois-je faire ? En vous remerciant pour votre aide précise, bien à vous

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « Quels sont mes droits et que dois-je faire ? »
          Dans l’immédiat, votre employeur est bien obligé de tenir compte de votre impossibilité de reprendre votre poste d’affectation pour motif justifié de garde contrainte de votre enfant. Que votre enfant ne puisse pas être accueilli dans son école ne concerne que le chef d’établissment scolaire et la DSDEN. Cette dernière pour autant ne peut vous refuser l’ASA…avec une date début d’effet et de fin (qui dépendra de l’accueil effectif de votre enfant dans son établissement scolaire)
          Vous avez donc à rester à domicile pour garder votre enfant jusqu’à ce que..le chef d’établissement scolaire d votre enfant vous informe de la possibilité de son accueil en fin d’année scolaire.

        • tomorrow72 dit :

          merci de votre réponse, c’est vraiment super de prendre du temps et d’avoir un retour.
          Du fait que l’inspection a fait pression sur l’établissement de mon enfant pour obliger à lui trouver de la place en leur signalant que j’étais prioritaire (à priori faux selon le décret covid19 du 22 mai, pourriez-vous confirmer ceci ?), l’école m’a appelé (la maîtresse et non le chef d’établissement). Cette maîtresse m’a fait un email en disant que l’inspectrice l’a contacté pour lui demander d’intégrer mon enfant deux jours par semaine (les jours où je suis sensé travailler en aesh). Qu’est ce que ça vaut alors que l’attestation écrite du chef d’établissement reçu de ses mains stipulait que l’école ne pouvait pas accueillir mon enfant et ce sans date de fin ?
          Enfin, j’ai reçu de ma référente mes dates d’affectation comment je positionne légalement ? dois-je faire acte de présence?
          En vous remerciant une nouvelle fois pour vos précieux conseils.

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation sur accueil prioritaire enfent de parent AESH « faux selon le décret covid19 du 22 mai, pourriez-vous confirmer ceci ? »
          Nous vous confirmons que les enfants de parents AESH ne constituent nullement un public prioritaire et nous vous fournissons texto le passage correspondant à la circulaire MEN Covdi19, mis à jour le 8 juin 2020
          « Quels sont les élèves prioritairement accueillis ?

          Tous les élèves dont les parents le souhaitent peuvent être accueillis selon les modalités définies par l’école ou l’établissement. Tant que toutes les classes ne sont pas rouvertes et à titre transitoire, si le respect des consignes sanitaire le permet, des groupes multi-niveaux peuvent être constitués, dans la mesure du possible, pour scolariser des élèves prioritaires dont les cours n’ont pas encore repris et correspondant aux catégories suivantes :
          les élèves en situation de handicap ; les élèves décrocheurs ou en risque de décrochage ; les enfants des personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire et à la continuité de la vie de la Nation (dont les enfants des enseignants). Dans la mesure du possible, il est également tenu compte des élèves relevant d’une même fratrie.

          A noter: il ne faut pas se faire d’illusion dans le non dit. Considérant que les agents AESH depuis mi-mars profitaient en réalité de l’épidémie de covid19 pour se tourner les pouces, maintes DSDEN, maints services académiques IA AESH estiment intolérable qu’un agent AESH puissent continuer à être rémunéré en disposant d’une ASA pour motif cause de santé, ou garde d’enfant.

          En réponse à votre interrogation,  » Qu’est ce que ça vaut alors que l’attestation écrite du chef d’établissement reçu de ses mains stipulait que l’école ne pouvait pas accueillir mon enfant et ce sans date de fin ?  » et suivante « Enfin, j’ai reçu de ma référente mes dates d’affectation comment je positionne légalement ? dois-je faire acte de présence? »
          Aïe…aïe..aîe…c’est qui s’appelle un festival croisé de pression
          1- En vous signalant qu’elle peut accueillir votre enfant, l’enseignante de votre enfant a très certainement subi une « sévère pression » de sa hiérarchie (inspectrice de circo). C’est au passage un démenti de l’attestation écrite du chef d’établissement stipulant que l’école ne pouvait pas accueillir mon enfant. Face à ce procédé croisé de pression hiérarchique, il n’ y pas de quoi trouver admirable la posture d’une inspectrice reniant le travail de remise en route de l’école mise en place par l’enseignante et chef d’établissement scolaire
          2-Votre reférente vous ayant informé de vos dates d’affectation, vous n’avez plus guère le choix d’envisager qu’une reprise en poste d’affectation (le motif garde contrainte d’enfant vous ayant été admirablement substilisée).

  64. SAlima95 dit :

    Bonjour
    Mon école d’affectation est fermée mon directeur m’appelle aujourdˆhui pour me dire de me rendre sur une autre école pour accompagner un élève en situation de handicapé. EST ce legal? Sinon puis je demander une ASA car le collège de mon fils ne l’ accueille que 2h par jour.

    Merci à vous.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » EST ce legal? « 
      Non.Un directeur d’école ne peut vous imposer une nouvelle affectation dans un établiisseùment scolaire. Au passage, c’est curieux cette propension de faire appel à des AESH sans se poser la question si cetta façon de faire serait apprécier pour soi même.

      2 Possiblités pour vous
      vous faites partie d’un PIAL
      votre contrat de travail indique obligatoirement la liste des établissements scolaires où vous pouvez être ameén à réaliser vos missions AESH. Par un ordre de mission écrit, seul votre employeur peut vous désigner le nouvel établissement scolaire d’affectation du PIAL pour accomplir votre mission AESH. le délai de prévenance pour cette nouvelle affectation est de 7 jours ouvrés.

      Vous ne faites pas partie d’un PIAL
      Une nouvvelle affectation dans un établissement scolaire autre constitue une modification substantielle de votre contrat de travail.
      Conformément à l’article 45-4 du décret du 17 janvier 1986 relatif au contratuel de la fonction publique, en cas de transformation du besoin ou de l’emploi qui a justifié le recrutement de l’agent contractuel recruté pour un besoin permanent, l’administration peut proposer la modification d’un élément substantiel du contrat de travail tel (…) un changement de son lieu de travail.
      Lorsqu’une telle modification est envisagée, la proposition est adressée à l’agent par lettre recommandée avec avis de réception ou par lettre remise en main propre contre décharge. Cette lettre informe l’agent qu’il dispose d’un mois à compter de sa réception pour faire connaître, le cas échéant, son acceptation.
      À défaut de réponse dans le délai d’un mois, l’agent est réputé avoir refusé la modification proposée conduisant à la rupture du contrat initial

      En réponse à votre interrogation, « puis je demander une ASA car le collège de mon fils ne l’ accueille que 2h par jour. »
      Oui. Manifestement, au vu des conditions d’accueil de votre enfant au collège, vous êtes contraint à assurer la garde de votre enfant à domicile. A votre employeur, vous avez donc à signaler votre impossibilité de vous présenter en poste d’affectation (motif 1 : école d’affectation fermée) et vous sollicitez une ASA pour motif 2 (garde contrainte votre enfant) justification: attestation collège fixant les conditions d’accueil de votre enfant au collège. (2h/jour)

  65. vie331908 dit :

    Bonsoir,

    Je fais partie d’un PIAL. Les changements d’affectations ne peuvent s’effectuer que sur les établissements scolaires indiquées par contrat de travail par ordre de mission écrit obligtoire délivré par l’employeur (et non par le coordonnateur du Pial) avec un délai de prévenance de 8 jours ouvrés.

    1- De quelle circulaire (ou texte) cette information est-elle tirée s’il vous plaît ?

    2- L’employeur peut-il légalement envoyer un courriel contenant l’ordre de mission plutôt qu’un écrit par voie postale ?

    3- Quelle réponse apporter à mon employeur et au coordinateur du PIAL, si je reçois un courriel de ce dernier, contenant un ordre de mission pour une affectation qui ne tient pas compte du délais de prévenance et que je n’ai pas le temps de prendre contact avec la future équipe pédagogique ni de m’organiser ?

    Vos réponses sont très utiles et je vous en remercie.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « 1- De quelle circulaire (ou texte) cette information est-elle tirée s’il vous plaît ? « 
      Selon l’article L411-2 du Code de la sécurité sociale, un déplacement réalisé sans un ordre de mission préalable sera forcément un déplacement d’ordre privé, dès lors qu’il ne s’agit pas du trajet réalisé entre le domicile du salarié (victime de l’accident) et son lieu de travail
      Et pour en savoit plus sur les références juridiques des ordres de mission, cliquer ICI.

      En réponse à votre interrogation, » 2- L’employeur peut-il légalement envoyer un courriel contenant l’ordre de mission plutôt qu’un écrit par voie postale ? »
      Oui. Un courriel avec ordre de mission joint est licite.

      En réponse à votre interrogation, « Quelle réponse apporter à mon employeur et au coordinateur du PIAL, si je reçois un courriel de ce dernier, contenant un ordre de mission pour une affectation qui ne tient pas compte du délais de prévenance et que je n’ai pas le temps de prendre contact avec la future équipe pédagogique ni de m’organiser ? « 
      Nous indiquons bien que le délai de prévenance se doit être de 8 jours ouvrés. Dans la pratique, nous estimons :
      -pour une nouvelle affectation en établissement scolaire ayant pour conséquence un changement de planning horaire hebdomadaire, il faut exiger à minima 5 jours ouvrés (jour sans dimanche compatblisé) de délai de prevenance.
      -pour une nouvelle affectation en établissement scolaire n’ayant pas pour conséquence un changement de planning horaire hebdomadaire, il faut exiger à minima 3 jours ouvrés (jour sans dimanche comptablisé ) de délai de prevenance.
      A noter
      Usuellement, un ordre de mission indique uniquement sa date début d’effet et fin d’effet. Cette date début d’effet ne constitue pas nécessairement la date effective de réalisation de la nouvelle affectation par l’agent. C’est le chef d’établissement scolaire d’affectation en accord avec l’agent qui actera la date effective de prise de poste. Exemple : un ordre de mission de nouvelle affectation peut indiquer date début d’effet le mercredi 10/06/2020 et l’agent AESH peut avec le chef d’établissement scolaire décider de la date effective de prise de poste (exemple : lundi 15 /06/2020).
      Le non respect de délai de prévenance venant généralement de l’empressement du chef d’établissement scolaire d’affectation à ce que l’agent AESH reponde fissa aux nécessités de service, il faut savoir exprimer son désaccord pour cet emppressement quand il engendre des désagréments sur le plan privé et familial.

  66. Pivoine dit :

    Bonjour,
    J’ai demandé une asa pour mes 2 enfants en garde partagée.
    Avec leur papa d’un commun accord je les garde la semaine qu’il travaille ( trop de perte de salaire et pers. Pour les lui garder).
    Mon grand 14ans collège uniquement les lundis.
    Mon 2ème 11 ans ecole uniquement les mardis et vendredis.
    J’ai envoyé au directeur les attestations du college et ecole avec bien précisé les jours uniques d’accueil.

    Il me demande de laisser mon collégien seul a la maison pour venir travailler et me dit que je peux travailler une semaine sur deux car garde partagée.
    De plus il menace de contacter le college et l’école pour vérifier si mes enfants y sont bien présents.
    Es ce que je suis dans l’illégalité ?

    Merci infiniment de votre repose car je suis paumée.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Est ce que je suis dans l’illégalité ? »
      Absolument pas. Le mode de garde de votre enfant relève de la stricte responsabilité des parents avec des décisons prises relevant de la sphère privée et familiale
      De fait, il n’appartient pas à un malotru tel que le directeur d’établissement scolaire de s’immiscer dans cette sphère privée et familiale, ni de faire état publique des éléments de cette sphère privée dont il a connaissance.
      Et pour ne Ne restez pas muette devant un petit terroriste verbeux, vous serez bien fondé à à le lui rappeler sèchement
      1-l’article 9 du Code civil : « Chacun a droit au respect de sa vie privée »
      et
      2-«  Toute personne qui rend public des éléments appartenant à la vie privée d’une autre personne et sans son consentement encourt des sanctions pour atteinte à la vie privée (Article 226-1 du code pénal)

      Le terroriste se calmera vite fait.

  67. Bek lamia dit :

    Bonjour ,
    AESH à paris en cdd , je suis un élève en 5ème qui va reprendre le 8 .
    Le problème est que personne ne m’a contactée pour me dire si je dois reprendre avec l’élève ou pas . Seul l’élève m’a dit qu’il reprenait, ils ont organisé aussi une réunion sur le protocole sanitaire sans que je sois au courant ni invitée à participer.
    Je ne compte pas reprendre dans ces conditions , est ce que je risque quelque chose ?
    Merci d’avance pour votre réponse

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « est ce que je risque quelque chose ? »
      Non pour quelque jour
      En effet, c’est un peu fort du café que ce soit l’élève qui vous informe de sa reprise, du protocole sanitaire vous concernant
      Considérez que vous n’avez rien entendu car il appartient bien au chef d’établissement scolaire de vous transemttre tous les éléments utiles à la reprise de poste le 8 juin. En l’absence de ces éléments d’information, vous êtes fondé à ne pas vous présenter en poste d’affectation.

      Maintenant,histoire de faire rappeler que vous n’êtes pas un ectoplasme et la jouer subtile
      Le 8 juin : Envoyez un mail au chef d’établissement scolaire (et copie à votre employeur) précisant qu’en l’absence d’information relativé au protocole sanitaire du collège mis en application depuis sa réouverture au cinquième, vous restez à disposition à domicile.

  68. Sandrine dit :

    Bonjour,
    Comme pour le mois de mai, je ne souhaite pas remettre mon fils à l’école en juin. J’ai bien compris que dans ce cas, je ne serai pas payée fin juin. En revanche, pouvez vous svp me dire si je serai payée normalement et intégralement en juillet et en août? Merci pour votre réponse.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » pouvez vous svp me dire si je serai payée normalement et intégralement en juillet et en août? « 
      Il n’y a pas lieu de « penser » que vous ne serez pas rémunéré en juillet et août normalement. De la mêmme façon, il n’ y a pas lieu de « penser » que les autorités académiques (rectorat, DSDEN) déciderait de supprimer la rémunération des agents AESH au mois de mai et juin sur motif d’exercice parental de leur droit de garde de leur enfant en considération de des risques encourues pour la santé.
      Cette suppression de rémunération constituerait un acte politique et social odieux à l’égard des agents les plus précaires de l’éducation et un déni absolu de leur droit à disposer d’une vie privée et familiale préservée de tous risques inconsidérés.

      • Sandrine dit :

        Merci pour votre réponse, ça fait un bien fou d’avoir un interlocuteur. Je pensais qu’au mois de juin, nous pouvions bénéficier d’une ASA seulement si nous avions une attestation de l’école comme quoi elle ne pouvait accueillir notre enfant. Mais si la paye est maintenue quand on ne veut pas remettre son enfant au même titre que quand on ne peut pas, c’est un véritable soulagement!

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          Attention : il faut rester prudent. Nous disons pas que la paye est maintenue quand on ne veut pas remettre son enfant au même titre que quand on ne peut pas. Nous constatons qu’aucun texte n’autorise à ce qu’il y est une retenue sur le salaire d’un agent aesh pour une absence en poste résultant d’une garde d’enfant par choix parental.

          signalez bien votre situation aux organisations syndicales.

      • loulou dit :

        Bonjour ,
        Désolée, je remets ma question et votre réponse. Au passage, j’ai posé une autre question l’autre fois et votre réponse m’a bien fait rire alors merci pour votre humour..

        Suite à la questio nque je recopie ci-dessous. J’ai un peu la comprenette diffcilette mais je voudrais savoir si dans le cadre d’un PIAL, on peut nous faire, dans l’actuelle crise du COvid (mais pas que), changer d’établissement du jour au lendemain ou bien même si dans le cadre d’un PIAL un avenant est quand même nécessaire ???
        J’ai aussi lu, je ne sais plus où, que le pial est contraire au droit contractuel…
        Je recopie ma question et votre réponse pour plus de clarté.
        Belle journée à vous

        Bonjour,
        J’ai une question à propos d’une collègue. Elle vient d’être appelé à un remplacement de plusieurs d’aesh en arrêt dans un autre établissement que le sien. Elle doit effectuer 24 h comme l’indique son contrat. 24 h donc en présentiel alors que les enseignants sont en distanciel et en présentiel, ou ne viennent travailler d’un jour sur deux ou une semaine sur deux, etc pour respecter le protocole sanitaire. Donc le risque courru par l’aesh en présentiel 24 h est sans commune mesure avec les enseignants qui ne seront présents que quelques heures au final . Est-ce normal ? C’est tout de même scandaleux cette inégalité face à un risque aussi important que le covid. Est-ce qu’il n’y aurait pas rupture d’égalité ou une forme de discrimination ? La direction se fout totalement de nos questionnement quant à notre sécurité
        Merci encore à vous !!!!!!

        Réponse
        briand0493 dit :
        8 juin 2020 à 3:15
        Bonjour,
        En réponse à votre interrogation, « Elle (AESH) vient d’être appelé à un remplacement de plusieurs d’aesh en arrêt dans un autre établissement que le sien. Elle doit effectuer 24 h comme l’indique son contrat….. Est-ce normal ? »
        Absolument pas et même en parfaite illégalité de droit. Il ne pouvait pas être imposé à votre collègue une nouvelle affectation (remplacement de collgues AESH) dans un autre établissement scolaire. Il aurait du être proposé un un avenant au contrat de travail avec délai de réflexion de 1 mpois accordée pour acceptation ou refus. Le refus ne pouvant être considéré comme faute professionnelle.

        En réponse à votre interrogation, « C’est tout de même scandaleux cette inégalité face à un risque aussi important que le covid. Est-ce qu’il n’y aurait pas rupture d’égalité ou une forme de discrimination ? »
        Il ne faut pas se voiler la face. Le non dit du ministre de l’éducation nationale, du secrétaire d’état aux handicaps en passant par les autorités académique jusque chez les enseignants est bien celui là : « les AESH sont priés de faire les missions fixées en fermant le clapet »

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « savoir si dans le cadre d’un PIAL, on peut nous faire, dans l’actuelle crise du COvid (mais pas que), changer d’établissement du jour au lendemain ou bien même si dans le cadre d’un PIAL un avenant est quand même nécessaire ??? »
          Dans la première réponse initiale, nous n’avions pas retenu que la situation évoquée (une nouvelle affectation (remplacement de collgues AESH) dans un autre établissement scolaire) s’appliquait dans le cadre d’un PIAL. Dans ce dernier cadre, la réponse est plus complexe.
          Pour un AESH dont le contrat de travail implique d’être intégré dans un pial, le dit contrat doit lister l’ensemble des établissements scolaires du pial où l’agent AESH est susceptible d’etre affecté.
          Pour les changements d’affectation, ils ne peuvent s’effectuer que sur les établissements scolaires indiquées par contrat de travail par ordre de mission écrit obligtoire délivré par l’employeur (et non par le coordonnatuer de Pial) avec un délai de prévenance de 8 jours ouvrés.
          Il faut savoir rappeler sèchement à un interlocuteur (coordonnateur PIAL ou employeur DSDEN) l’ayant oublié qu’un agent AESH, même en sortie de confinement, ne sait pas se déplacer à un claquement de doigt.

          En revanche, une nouvelle affectation sur un établissement scolaire ou des établissements scolaires hors liste des établissements scolaire du pial définie par contrat de travail constitue une modification subtantielle de contrat et rentre dans le cadre de la proposition d’avenant (situation initiale évoquée).

  69. VITEL MAURIS dit :

    J’ ai omis de vous dire qu’ avant de vous ecrire je suis allée sur le site de la DSEN 44 incroyable
    les numeros de tel ne sont plus accessibles dans l’ annuaire AESH!!! quel manque de respect!!

  70. VITEL MAURIS dit :

    Bonjour,
    Une question concernant l’evaluation annuelle et ou l’ entretien professionnel.
    Y a t’il une evaluation tout les ans et un entretien pro la 1er année et la 5e année pour les AESH.
    Suivant la circulaire du 5 juin 2019, les deux se font en même temps.
    Le lycée Douanier Rousseau me repond que l’ evaluation à lieu tout les ans.
    Je ne trouve aucun texte indiquant cela.
    Merci pour votre reponse, votre engagement et surtout le temps passé à nous répondre.
    Cordialement
    E. Vitel Mauris

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Y a t’il une evaluation tout les ans et un entretien pro la 1er année et la 5e année pour les AESH.? »
      Ce que dit la circulaire n° 2019-090 du 5-6-2019 relative au Cadre de gestion des personnels exerçant des missions d’accompagnement d’élèves en situation de handicap (AESH)
      Périodicité de l’entretien professionnel
      En application du décret du 27 juin 2014 et de l’arrêté du 27 juin 2014 , les agents (qu’ils soient recrutés par contrat à durée déterminée ou par contrat à durée indéterminée) bénéficient au moins tous les trois ans d’un entretien professionnel.
      Il est préconisé de tenir un entretien à l’issue de la 1re année de contrat. Cet entretien peut en effet permettre de vérifier la qualité du service rendu et d’en tirer les conséquences sur le plan du développement professionnel de l’agent. Il peut en outre donner lieu à un réexamen de la rémunération de l’agent.

      Pour en savoir plus, cliquer ICI.

      Il s’avère que cet entretien professionnel au moins tous les 3 ans s’est bien souvent transformé en une évaluation annuelle dans un mélange mixte entre rapport de missions écoulées et entretien professionnel, du fait que beaucoup de chef d’établissement scolaire en ont fait à peu près le seul moment privilégié de rencontre/entretien avec un AESH.

  71. Fleurs dit :

    Fleurs 29 Bonjour suite à l annonce de blanquer comme quoi il y aurait des vacances apprenantes cet été. J aimerais savoir si les aesh pouvaient être sollicites.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « savoir si les aesh pouvaient être sollicites ? »
      Absolument pas.

  72. fafa dit :

    bonjour, actuellement en arrêt pendant encore une semaine, (petit clash avec la direction, intervention des syndicats…..) j’ai reçu un edt pour mon retour mentionnant « accompagnement perso »,je ne suis pas contre, ce sera mieux que de surveiller des couloirs, mais qu’ai-je le droit d’accepter de faire au niveau responsabilité? Apparemment mes collègues prennent un élève seule dans une classe avec lui; élève non notifié mdph , mais bon quand les élèves notifiés ne sont pas là, que fait-on aussi? Merci

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « qu’ai-je le droit d’accepter de faire au niveau responsabilité? »
      Allez au plus simple et au minimalisme: Faites le peu de vos mission AESH en respectant strictement les gestes barrières avec l’élève.
      Au su de notre connaissance actuelle du terrain, L’UNEAVS n’hésite pas à affirmer que le retour des élèves dans les établissements scolaires avec le type d’apprentissage scolaire mise place relève d’une vaste plaisanterie. Donc, au niveau de votre responsabilité, elle ne sera rien comparativement à un systéme acolaire qui met en place un semblant de scolarisation jusqu’à la fin de l’année à coup de multiplication d’aménagement en s’interdisant de se poser au final la question de l’évaluation du niveau, des compétences réelles, et celle de l’orientation ultérieure de l’élève.

      • loulou dit :

        Bonjour,
        J’ai une question à propos d’une collègue. Elle vient d’être appelé à un remplacement de plusieurs d’aesh en arrêt dans un autre établissement que le sien. Elle doit effectuer 24 h comme l’indique son contrat. 24 h donc en présentiel alors que les enseignants sont en distanciel et en présentiel, ou ne viennent travailler d’un jour sur deux ou une semaine sur deux, etc pour respecter le protocole sanitaire. Donc le risque courru par l’aesh en présentiel 24 h est sans commune mesure avec les enseignants qui ne seront présents que quelques heures au final . Est-ce normal ? C’est tout de même scandaleux cette inégalité face à un risque aussi important que le covid. Est-ce qu’il n’y aurait pas rupture d’égalité ou une forme de discrimination ? La direction se fout totalement de nos questionnement quant à notre sécurité
        Merci encore à vous !!!!!!

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « Elle (AESH) vient d’être appelé à un remplacement de plusieurs d’aesh en arrêt dans un autre établissement que le sien. Elle doit effectuer 24 h comme l’indique son contrat….. Est-ce normal ? »
          Absolument pas et même en parfaite illégalité de droit. Il ne pouvait pas être imposé à votre collègue une nouvelle affectation (remplacement de collgues AESH) dans un autre établissement scolaire. Il aurait du être proposé un un avenant au contrat de travail avec délai de réflexion de 1 mpois accordée pour acceptation ou refus. Le refus ne pouvant être considéré comme faute professionnelle.

          En réponse à votre interrogation, « C’est tout de même scandaleux cette inégalité face à un risque aussi important que le covid. Est-ce qu’il n’y aurait pas rupture d’égalité ou une forme de discrimination ? »
          Il ne faut pas se voiler la face. Le non dit du ministre de l’éducation nationale, du secrétaire d’état aux handicaps en passant par les autorités académique jusque chez les enseignants est bien celui là : « les AESH sont priés de faire les missions fixées en fermant le clapet »

      • fafa dit :

        Re bonjour, en fait ai-je le droit d’être seule avec un élève, (non notifié mdph) que je ne connais pas, dans une classe pour faire de l’accompagnement scolaire? Je le faisais de temps en temps avec mon élève l’an dernier en 3ème mais je la connaissais depuis le CM2, ça ne me dérangeait pas du tout…je suppose qu’il va falloir que je sois très vigilante et avertir peut-être le coordo aesh, car en plus, l’ambiance n’est pas au beau fixe entre moi et la direction : proviseur, proviseur adjoint et CPE. Mais bon comme je le disais c’est plus intéressant que de surveiller des couloirs vides. Merci

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « ai-je le droit d’être seule avec un élève, (non notifié mdph) que je ne connais pas, dans une classe pour faire de l’accompagnement scolaire? »
          Noramlement non …donc, hum…histoire d’illuminer l’ambiance du collège auprès proviseur, proviseur adjoint et CPE..et que pour que ce soit limite acceptable, il faudrait que cet accompagnement s’effectue sous contrôle d’un enseignant désigné pour ce faire, dans une salle, porte d’accès ouverte. (prévenez votre coordo AESH pour couvrir vos arrières).

        • fafa dit :

          Bonjour, je viens d’avoir la réponse de la proviseur pour mon retour le 15 juin, il n’est plus question de « surveillance de couloirs » mais voilà la réponse à ma demande , quelles vont être mes missions : vous serez amenée à vous occuper des enfants des publics prioritaires et à des missions de surveillance. Donc à mon avis, j’aurai beaucoup plus que un élève par classe…..que faire? J’ai l’impression d’être tombée dans un piège…….

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « .que faire? J’ai l’impression d’être tombée dans un piège……. »
          Oui, vous pouvez bien avoir le sentiment de « tomber dans un piége.
          Dans l’article consacré à (cliquer ICI) « Le festival des bassesses à l’égard du personnel AESH lors de la réouverture des écoles, collèges et lycées », vous trouverez le lien relatif au  » protocole sanitaire national spécifique aux AESH ». Ce protocole définit bien les missions qui peuvent vous être attribuées. Et vous constaterez par vous même, les missions évoqués par le proviseur du chef d’établissement scolaire d’affectation « vous serez amenée à vous occuper des enfants des publics prioritaires et à des missions de surveillance » relevent de l’invention pure et simple.

        • Dani 80 dit :

          DANI 80
          Bonjour

          On devait nous le notifier par courrier ; non !?

          MERCID

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          Aïe…aïe…nous avons perdu le fil de la discussion. Nous ne savons pas à quoi se réfère votre question.

  73. céline dit :

    Bonjour
    Est ce que vous savez si le rectorat accepte facilement les ruptures conventionnelles? j’ai vraiment envie de démissionner quitte à laisser tomber les indemnités.Si je démissionne je n’aurai pas le droit au chômage
    Quelle est la procédure à suivre en cas de rupture conventionnelle?
    merci
    cordialement
    Céline (Rennes 35)

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Est ce que vous savez si le rectorat accepte facilement les ruptures conventionnelles? »
      La rupture conventionnelle pour les AESH en CDI n’est applicable que depuis le 1 er janvier 2020. Nous ne disposons pas de retour d’expérience la part de collègues AESH ayant « tenté « cette forme de rupture.

      En réponse à votre interrogation, « Quelle est la procédure à suivre en cas de rupture conventionnelle? »
      Nous vous invitons à consulter la page consacrée à « Rupture conventionnelle pour les AESH en CDI (exclusivement) » en cliquant ICI.

  74. MAITE51 dit :

    Bjr J’ai signé un contrat AESH CDD de 19 h 30 (sur 2 écoles) début 6 janvier 2020. 3 mois d’essai renouvelables ! Je n’ai eu aucune information comme quoi ma période d’essai était renouvelée ou non et donc si je suis toujours à l’essai ou non ???? J’ai posé la question à mes directrices d’établissement Réponse la décision ne nous incombe pas … Autre chose, quand, comment et par qui serai-je prévenue de mon affectation pour la rentrée prochaine Apparemment d’après l’instit’, la petite que je suis aura encore besoin de moi, elle passera en CE1. Dans l’autre école, c’est un CM2 qui part en 6ème mais n’aura plus besoin de moi. Mais un dossier pour un petit de CE1 est en cours dans la même école. Logiquement, étant en poste dans cette école, je me dis que ce serait pour moi non ????
    Par contre, je trouve qu’on ne m’implique pas assez dans les relations parents/enfant dont je m’occupe ! On m’a juste présentée aux parents le jour de ma prise de fonctions. Et pour le plus grand le papa m’a « convoquée » pour me donner ses « instructions » que j’en faisais trop pour le gamin !!!!! Est-ce normal ??? Merci

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Je n’ai eu aucune information comme quoi ma période d’essai était renouvelée ou non et donc si je suis toujours à l’essai ou non ???? « 
      Si votre rémuénration a été maintenue en avril et mai, vous pouvez considérer que votre contrat est toujours en cours et donc que la période d’essai est révolue.

      En réponse à votre interrogation, « quand, comment et par qui serai-je prévenue de mon affectation pour la rentrée prochaine ? »
      C’est votre employeur (celui indiqué dans votre contrat de travail) qui décide de votre affectation en établissement scolaire. Pour la reéntrée scolaire 2020-2021, tant que vous n’avez pas recu un ordre écrit de mission de votre employeur pour vou présenter en poste d’affection dans un autre établissement scolaire, vous demeurez en poste dans l’établissement scolaire actuel ou! les établissments scolaires actuels

      En réponse à votre interrogation, « On m’a juste présentée aux parents le jour de ma prise de fonctions. Et pour le plus grand le papa m’a « convoquée » pour me donner ses « instructions » que j’en faisais trop pour le gamin !!!!! Est-ce normal ??? »
      La présentation au parent de l’AESU en charge de l’accompagnement de leur enfant est un protocole conseillée et si elle a lieu le jour de votre prise de fonction, pourquoi pas ?
      En revanche , vous avez à savoir impératitvment qu’en tant AESH, sous l’autorité de l’enseignant et avec son accord, vous peuvez échanger avec la famille de l’élève, dans la limite de vos prérogatives et dans le respect de l’obligation de discrétion professionnelle.
      En fait, nous vous invitons toujours à limiter au plus strict minimum les échanges avec la famille et quant ils ont lieu de toujours les effectuer en présence d’un enseignant ou sous contrôle du chef d’établissement scolaire.
      Ainsi, un parent qui vous convoque pour vous donner des instructions est dans une posture totalement inadaptée à votre égard. Dans cette situation, vous avez le droit et le devoir (de loyauté vis à vis de vore collègue enseignant et employeur) de refuser ce type de convocation, d’inviter le parent à adresser ces demandes, ses observations sur le type d’accompagnement à assurer à l’enseignant en priorité ou au chef d’établissement scolaire.
      C’est bien pour éviter ce type inadapté de relation d’un parent avec un AESH que vous avez à toujours conditionner les échanges avae un parent sous contrôle et au meiux présence de l’enseignant.

  75. Lucinda dit :

    Lucinda (62)

    Bonjour, je me sens désemparée. Je n’ai pas repris le chemin de l’école le 11 mai, j’ai demandé une asa pour garde d’enfant début mai, sans préciser mon retour, juste que je ne reviendrai pas le 11 mai, faute de solution de garde. J’ai ainsi écrit un courrier que j’ai envoyé par mail au pial, à l’ien et à mes deux écoles. Je n’ai jamais eu aucune réponse, jusqu’à aujourd’hui ou le PIAL me demande de compléter un formulaire pour la période du 11 mai au 2 juin et c’est maintenant qu’ils me le demande, une vraie blague.

    Mais bon, à défaut de n’avoir aucune information de ma hiérarchie depuis des mois, je cherche les informations par moi même et j’apprends depuis hier que l’asa est subordonnée à un justificatif de l’établissement (crèche, école). Je n’étais pas chaude pour remettre mon enfant à la crèche, mais je leur ai quand même téléphoné aujourd’hui pour savoir ce qu’ils pouvaient éventuellement me proposer en juin. La réponse me laissa pantois, rien de précis à part le mercredi (jour ou je ne travaille pas deuxième blague du jour…), de là, je leur demande qu’il me faut un document attestant du non accueil de mon enfant et là il me rétorque que c’est impossible, car ils ont reçu des directives qui ne leur donne pas le droit de fournir ce document, (me disant ouvertement que c’était pour empêcher les parents de se mettre au chômage partiel). La secrétaire ajoute alors qu’ils pouvaient éventuellement transférer mon enfant dans une autre crèche, sans plus de précision. Là, les bras m’en sont tombés. La crèche fait parti d’une association centralisant un certain nombre de crèche dans ma ville mais que je sache ce genre de pratique n’est pas légal et ces directives que dire ? que penser ?
    Je ne veux pas propulser mon enfant dans un endroit ou il ne connait personne du jour au lendemain, surtout après des mois à la maison avec nous, je pense à son équilibre avant tout. Quant à moi, j’ai bien peur que le PIAL finisse par me contacter, j’ai contacté les collègues de mes écoles et aucun de mes élèves n’est revenu, ce qui veut dire que même si je revenais, je ne pourrais pas m’occuper d’élèves notifiés, puisqu’ils ne sont pas là et que le pial pourrait donc très bien décider arbitrairement de me placer ailleurs sans que je puisse dire quoi que ce soit et aussi me demander des comptes sur mon non retour ce 2 juin, je ne sais plus quoi faire, ça fait beaucoup trop d’un coup.. Quel comportement adopté face à tout ça ?

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Quel comportement adopté face à tout ça ? »
      Il ss’agit simplement d’assurer la garde de votre enfant à une période où les dispositifs de garde (nourrice, crèche) n’offrent pas de garantie fiable pour la santé de votre enfant.
      Il n’est pas en âge d’être accueilli en milieu scolaire.
      Il est accueilli en crèche en un lieu déterminé correspondant à votre besoin et nous vous rappelons que mettre un enfant en crèche ne constitue nullement une obligation quand on est agent AESH. Par ailleurs, Il n’appartient certainement pas à une association gestionnaire de créche de « dispatcher » des enfants dans des créches en ville au gré de ces propres besoins sans votre accord préalable. Il s’agirait là d’une pratique illégale, hautement irresponsable. Nous pensons que leur refus de vous délivrer le documment attestant du non accueil de votre enfant est dictée par des vils motifs mercantiles associatifs. Une association grestionnaire de crèche est subventionnée à hauteur des enfants accueillis et à toute baisse de fréquentation d’enfants en crèche correspond baisse de subvention de la ville et de la CAF. Cette association gestionnaire de crèche semble plus dicter par le souci de « remplir » ces crèches pour continuer à toucher ses subventions, quite à inventer des directives bidons à l’adresse de parents naifs.
      Pour votre emplpoyeur, l’obligation de fournir un tel document de la crèche n’est nullement une obligation. Cela a pour but simplement de simplifier votre demande d’ASA garde contraint d’enfant.

      De fait, vous n’avez pas d’autre choix jusqu’à présent que de garder votre enfant à domicile en l’absence de solution de garde autre fiable. Le PIAL vous demande de compléter un formulaire pour la période du 11 mai au 2 juin, vous allez le compléter en rajoutant période du 2 juin au 4 juillet.
      Vous signalez bien que vous ne pouvez reprendre votre poste d’affectation du fait de l’obligation de garde de votre enfant à domicile (nom prénom, âge) et sollicitez à ce titre. justification, (déclaration sur l’honneur de garde à domicile de votre enfant par défaut de solution alternative fiable).
      S’il vous est interrogé au sujet de la solution de la crèche, vous pouvez toujours répôndre que cette solution n’a pas été envisagée car trop onéreuse au regard de votre traitement mensuel net (donnez le montant).

  76. vie331908 dit :

    Bonjour,
    Je suis AESH en contrat CDD jusqu’au 31 août 2022 et je suis en arrêt maladie depuis le 2 juin jusqu’au 12 juin. Je souhaiterais savoir si mon salaire sera maintenu durant cet arrêt et aussi dans le cas où il serait prolongé.
    Merci de bien vouloir me donner le maximum d’informations sur les conditions de salaire durant un arrêt maladie.
    Bien cordialement

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » savoir si mon salaire sera maintenu durant cet arrêt et aussi dans le cas où il serait prolongé. »
      Pour connaitre les conditions de rémunération liées à un arrêt maladie, nous vous vous invitons à cliquer ici.

  77. flopla dit :

    Bonjour
    AESH dans le 69.
    J’ai fait une demande de réduction de temps de travail à la DSDen du fait d’une sérieuse discopathie lombaire avec port de corset pour l´année 2020 /2021 . J’y ai joins une attestation du rhumatologue.
    Il m’a été répondu : je fais suivre votre attestation pour avis…
    Qui donne son avis ?
    Cet avis peut-il être contesté ? Comment ?
    Merci pour votre travail précieux

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Qui donne son avis ? » et suivante « Cet avis peut-il être contesté ? » et suivante  » Comment ? »
      Il est probable que le médecin conseil académique a été saisi pour avis sur votre demande. Par rapport au poste AESH que vous occupez ou susceptible d’occuper, un médecin conseil académique, en connaissance de votre état de santé, est plus à même d’informer votre employeur des adaptations de travail (horaires, conditions poste…) nécessaires à la protection de votre santé.

  78. Mel28 dit :

    Bonjour,

    Je me tourne vers vous pour savoir quoi sachant que je travaille dans un lycée où les élèves que j’accompagne ne reprennent pas et que j’ai fait une demande d’autorisation de travail à distance pour garde d’enfants de moins de 16ans car ma fille de 9 ans sera accueillie à l’école que 2 jours par semaine. Et donc je voulais savoir si je suis dans l’obligation de me rendre au lycée les jours où ma fille est accueillie l’école sachant que la secrétaire du lycée où je travaille me dis qu’on aura pas besoin de moi, est ce je dois prévenir mon employeur pour qu’il m’affecte dans une autre école ou dois je rester à domicile. Merci

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « savoir si je suis dans l’obligation de me rendre au lycée les jours où ma fille est accueillie l’école sachant que la secrétaire du lycée où je travaille me dis qu’on aura pas besoin de moi, «  et suivante « est ce je dois prévenir mon employeur pour qu’il m’affecte dans une autre école ou dois je rester à domicile »
      Il faut aller au plus simple, histoire de ne pas s’embrouiller les méninges.
      Vous êtes AESH en poste d’affectation dans un lycée. Lors de la réouverture de ce lycée à compter du 2 juin, vous avez été prévenu (par le chef d’établissement scolaire, via secrétariat) explicitement que votre présence en poste n’était pas nécessaire et implicitement, de rester à disposition à domicile.
      Donc, Vous restez à disposition à domicile.

  79. Céline dit :

    71 Céline,
    Bonjour,
    Je ne vois pas mon message publié, alors je reviens vers vous pour vous dire que la directrice de l’école a téléphoné à la DSDEN qui a confirmée que ma fille est considérée prioritaire pour l’accueil dans son école, elle peut venir sur les deux autres jours ou les autres niveaux sont présents……donc la directrice ne peut et ne veut pas me faire une attestation de scolarisation par roulement donc je ne peux faire une demande ASA. A ce jour je reviens à la case départ et je dois reprendre mon travail demain (en mai la question ne se posait pas car les collèges étaient fermés et l’ASA était attribuée….donc j’étais confiante pour juin?! Je ne sais que faire, et je n’arrive plus à gérer mon angoisse, je ne veux pas céder devant cette machine qui nous aplatit, aplani et la santé de ma famille reste pour moi une priorité. Je crois que nous pouvons prendre des congés (payés ou non ) je ne sais pas? Ils seront peut-être refusés ? de toute façon là encore ILS décideront à ma place….QUE FAIRE? Pouvez-vous m’apporter une réponse? Merci
    Bon courage à toutes et tous.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « nous pouvons prendre des congés (payés ou non ) je ne sais pas? Ils seront peut-être refusés ? de toute façon là encore ILS décideront à ma place….QUE FAIRE? Pouvez-vous m’apporter une réponse? « 
      Nous sommes désolé. Nous ne trouvons pas de solution fiable face à une posture d’une DSDEN estimant que les agents AESH se doivent être en poste d’affectation à compter du 2 juin 2020 en laissant croire qu’étant AESH, leurs enfants font partis désormais du public prioritaire à accueillir au sein de leur établissement scolaire.
      Il serait pertinent d’alerter les organisations syndicalees locales à ce sujet. D’évidence, la DSDEN semble avoir des difficultés sérieuses à concevoir la nécessité à venir d’une communication managériale replacant en priorité l’humain au coeur des préoccupations et non plus les données gestionnaires donnant sastifaction à la gouvernance politique actuelle.

    • Coco dit :

      Bonsoir academie de Dijon 71,
      J ai fait une demande ASA pour les jours où l école ne pouvait pas accueillir mon enfant. J ai donc tout envoyé attestation de l eco’e, attestation sur l honneur…. Ma demande à été refusée. Nous sommes prioritaires comme les enseignants….

      • briand0493 dit :

        Après période de confinement :Et c’est là qu’on découvre que le pouvoir hiérarchique du MEN au rectorat, en passant par la DSDEN, trouve insupportable que les gueux AESH, les plus mal payés de l’éducation nationale, auraient une vie familiale et privée.
        A vomir….

  80. Vero dit :

    Bonjour,
    Je suis aesh et j’ai fourni un certificat comme quoi ma fille était à risques en Mai . Je n’avait pas reprie. Depuis le 2 juin on me dit que je dois reprendre .
    Nous sommes sur la Marne en zone verte.
    Suis je obligé? Ou faut il sûr je te fournisse un certificat ? Une directrice me dit que je dois et la deuxième me dit que non je continue à faire partie du personnel à risques ! La Dsden ne me répond pas ou à côté puisqu’elle me dit que même si les enfants dont je m’occupe n’ont pas repris je dois être présente. Il me semblait que je restais personne à risque.
    Merci par avance pour votre réponse

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Suis je obligé? Ou faut il sûr je te fournisse un certificat ? »
      Vous êtes parent d’un enfant considéré à risque dont la vulnérablité de santé au regard du virus-coranad19 peut attesté par certificat médical. Du fait que votre fille est à risque, le médecin probablement déconseille le retour à l’école jusqu’à nouvel ordre, ce qui implique qu’elle reste à domicile et que vous en assurez la garde.
      En conséquence du bon sens, vous avez à signaler à votre employeur votre impossiblité de reprendre votre poste d’affectation à compter du 2 juin 2020, du fait que vous continuez à vivre avec votre enfant vulnérable de santé au regard du virus-coronad19, à le garder à domicile car il est dans l’impossibilité de reprendre l’école jusqu’à nouvel ordre de son médecin et sollicitez dans la foulée, une autorisation spéciale d’absence garde d’enfant à risque en joignant le justificatif (certificat médical du médecin attestant de la vulnérable de santé de votre enfant au regard du virus-coronad19 et son obligation de rester à domcile).

  81. Lilou dit :

    Bonjour, je suis aesh dans un collège et école primaire (8h au collège et 16h en primaire).
    Je vais travailler seulement 3 jours dans le mois de juin, pour garder mes enfants qui ont des jours d’accueil différents.
    Puis je privilégier de travailler en primaire, sachant que mon élève du collège ne reviendra pas en cours, contrairement à celui qui est en primaire qui lui y sera tt la semaine ?
    Merci d’avance et bonne soirée

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Puis je privilégier de travailler en primaire, sachant que mon élève du collège ne reviendra pas en cours, contrairement à celui qui est en primaire qui lui y sera tt la semaine ? »
      Cela nous semble possible. Pour ce faire, vous devez obligatoirement obtenir l’accord du principal du collège qui prendra la responsabilité de vous accorder cette disponiblité auprès d’élève de primaire.

  82. Carcelle dit :

    Bonjour et tout d’abord, merci beaucoup de votre présence, de votre implication et de votre « guidance ». Vos réponses sont toujours personnalisées à chaque demandes et complètes. C’est très agréable et rassurant de se sentir soutenue par une personne compétente et sûre d’elle ! Merci !
    J’ai parcouru votre page et si je vous sollicite c’est uniquement pour me rassurer quant au fait que j’ai utilisé la bonne information que vous donniez à l’une de mes collègues.
    4 ans que je fais ce métier, et cette année aura été très chaotique (du fait d’une incompatibilité de caractère avec la directrice/instit des enfants que j’accompagnais sauf qu’on s’en sortait quand même). Bref
    Après avoir participé à la « pré rentrée du 11mai » durant laquelle il m’a été confirmé que j’étais attendue en presentiel ; mais finalement, par mail, la veille de la rentrée des enfants, l’IEN m’a finalement invitée à rester en distanciel (impossible compte tenu du handicap de ces enfants) car il ne pouvait manifestement pas me fournir de visière (le motif officiel en tout cas). Il m’indiquait qu’il reviendrait vers moi pour me donner les nouvelles directives au 2 juin.
    Hier soir, toujours par mail, il m’invite à prendre attache dès le lendemain matin (donc ce matin) avec 2 nouvelles écoles pour assurer l’accompagnement en presentiel de 4 autres enfants en lieu et place du distanciel qu’il m’a imposé entre le 14 mai et le 2 juin.
    Je précise que cette année est la première des 3 couvertes par le CDD que j’ai signé en cette rentrée 2019. Sur mon contrat, aucune mention d’une quelconque possibilité de mobilité et seul le nom de l’école a laquelle j’étais affectée y est mentionné.
    Suivant les conseils que vous donniez à ma collègue, j’ai donc repondu un mail indiquant que je poursuivais les missions comme stipulées dans mon contrat de travail et que je restais dans l’attente de la reception de la proposition d’un avenant à mon contrat de travail. 2h plus tard, la secrétaire de « l’école inclusive », envoyait par mail, le dit avenant mentionnant les »2 nouvelles écoles complémentaires », à la Directrice de l’une des 2 écoles, lui demandant de me le faire signer et renvoyer par retour immédiat (pour ma part, je n’étais qu’en copie de ce mail).
    J’ai donc re écrit un mail à ce secrétariat pour indiquer que cette école n’était pas mon nouvel employeur, que je travaillais en distanciel et donc,leur demander de m’envoyer l’avenant par courrier RAR pour officialiser la date du delais de reflexion qui m’est légalement imparti.
    J’avoue que « je joue les courageuses » mais que je me demande bien à quelle sauce je vais quand même être manger sachant que depuis le début cette dispense de travail en presentiel auprès de mes petits puis cette re affectation, s’apparente davantage à une forme de « sanction disciplinaire » à peine dissimulé :-(. Bref.
    Pour conclure, j’ai juste besoin que vous me confirmiez (ou pas) que j’ai fait ce qu’il fallait et qu’effectivement je suis dans mon bon droit. Auriez-vous davantage de conseils sur ce genre de situation ? Sachant que même si j’ai pris soin de clairement re affirmer ma disponibilité tant en presentiel qu’en distanciel,pour les 2 petits de mon école actuelle, je m’attends également (pourquoi pas après tout) à une retenue sur salaire arbitraire à la fin du mois. Comment puis-je anticiper tout cela pour l’éviter ?
    Merci beaucoup de l’attention que vous saurez porté à « mon cas » :-S Bien cordialement. Diane

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Auriez-vous davantage de conseils sur ce genre de situation ? » et suivante « ...je m’attends également (pourquoi pas après tout) à une retenue sur salaire arbitraire à la fin du mois. Comment puis-je anticiper tout cela pour l’éviter ?

      Vous avez parfaitement réagi en pleine pertinence professionnelle en rappelant à votre interlocutrice DSDEN (secrétaire de « l’école inclusive » ») que l’épidémie du virus coronad19 n’avait pas eu pour effet depuis le 16 mars 2020 dans l’éducation national de supprimer l’article 45-4 du décret du 17 janvier 1986 relatif au contarctuel de la fonction publique stipulant  »
      en cas de transformation du besoin ou de l’emploi qui a justifié le recrutement de l’agent contractuel recruté pour un besoin permanent, l’administration peut proposer la modification d’un élément substantiel du contrat de travail tel que la quotité de temps de travail de l’agent, ou un changement de son lieu de travail.
      Lorsqu’une telle modification est envisagée, la proposition est adressée à l’agent par lettre recommandée avec avis de réception ou par lettre remise en main propre contre décharge. Cette lettre informe l’agent qu’il dispose d’un mois à compter de sa réception pour faire connaître, le cas échéant, son acceptation.
      À défaut de réponse dans le délai d’un mois, l’agent est réputé avoir refusé la modification proposée conduisant à la rupture du contrat initial « 

      Nous comprenons aisément que « se la jouer les courageuses » est inconfortable, mais nous estimons utile la nécessité de rappeler à vos interlocuteurs DSDEN, école d’affectation de reprendre leur esprit en n’allant pas rajouter dans une situation de déconfinement compliquée pour tous les acteurs du terrain des remises en cause de textes juridiques (décret, arrêté, circulaire..), voire des interprétations toutes personnelles créant désordres, incompréhensions, colères et ressntiments à venir.
      Votre posture professionnelle actuelle nous apparait si pertinente, si adaptée à la situation présente que nous misons sur des interlocuteurs intelligents en prenant conscience et sachant gré de ce rappel avec tact d’en faire de même.

  83. Cousin dit :

    bonjour j’ai effectué 2 ans en 2008 dans les Ardennes en assistante d’éducation et je suis depuis mnt 3 ans dans l aisne me reste t il un an ou alors cela change d un département à l autre pour les 6 ans a faire ?

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » me reste t il un an ou alors cela change d un département à l autre pour les 6 ans a faire ? »
      En principe, il vous reste 1 an à effectuer mais nous connaissons des situations similaires où de collègue AED ayant changé d’académie ont largement dépassé la limite de 6 années fixées en contrat AED.
      Soyez assuré que nous « fermerons les yeux  » si vous trouvez dans cette situation.

  84. Céline B dit :

    Bonjour,
    Je suis allée au travail ce matin, suite à quoi j’ai envoyé ce mail ( voir plus bas ) à ma direction. Pensez vous que j’aurais du stipuler que je suis en télétravail, xxxxxxxxxxxx
    « Rebonjour XXX,

    Ce message est à transmettre à la direction du collège :

    J’ai informé Mme XXX (chef de bureau DPNE) que mes élèves de 5è ( XXX et XXX) ne reviendraient pas au collège.
    Voici sa réponse :
     » Bonjour,
    Vous pouvez accepter d’autres missions si vous le souhaitez.
    Je vous invite à contacter la direction de votre établissement qui vous affectera sur des missions transversales, concernant la scolarisation des élèves en situations de handicap. »
    Je me tiens donc à disposition du collège pour accompagner des élèves en situation de handicap, notifiés ou en attente de notification.
    Je reviendrai vers vous en fin de semaine pour savoir si XXX, en classe de 3è, reviendra au collège; Mme la CPE n’avait pas de réponse à ce jour.
    Ayant constaté de visu ce matin que les effectifs d’encadrement sont suffisants pour cette semaine, au vu du faible nombre d’élèves, je ne souhaite pas accomplir d’autres missions que celles concernant les élèves en situation de handicap.
    Néanmoins, si la situation venait à changer, et que ma présence vous semblait nécessaire du fait d’un nombre d’élèves plus important à accueillir/encadrer, je serais bien entendu présente pour vous aider. »

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Pensez vous que j’aurais du stipuler que je suis en télétravail… »
      Votre réponse est professionnellement judicieuse et suffisante avec un constat (pas d’élèves en situation de handicap à accompagner) un rappel de votre statut professionnel (AESH) et une action pertinente (mise à disposition en attente instruction à venir)
      Que voulez qu’on puisse dire à un AESH ayant une posture professionnelle claire et sans ambiguité !

      • Loulou dit :

        Bonjour, (urgent)
        Je suis aesh, contrat de droit public. Je suis en arrêt maladie. J’ai averti mon établissement qui est privé. J’ai envoyé l’arrêt au service concerné à la DSDEN… La secrétaire de l’établissement me reclame un scann de mon arrêt. On est bien d’accord qu’elle n’a pas le droit et que cela relève du secret médical et que c’est bien à mon employeur qui est la DSDEN que j’ai eu à envoyer ce certificat.
        Encore merci pour tout ce que vous faires pour nous

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « La secrétaire de l’établissement me reclame un scann de mon arrêt. On est bien d’accord qu’elle n’a pas le droit et que cela relève du secret médical et que c’est bien à mon employeur qui est la DSDEN que j’ai eu à envoyer ce certificat. »
          Oui. Vous devez bien adresser l’arrêt de travail délivré par votre médecin à votre employeur et à la Sécurité sociale dans les 2 jours.
          Nous ne voyons pas très bien en quoi l’établissement scolaire privé d’affectation exigerait une copie de votre arrêt de travail du médecin. Vous avez simplement à lui signaler la durée de l’arrêt maladie en cours et date probable de retour en poste. Si elle veut absolument un scan de cet arrêt, répondez avec un sourire satanique que vous n’êtes pas opposée à ce qu’elle en fasse sa demande bizarroïde à votre employeur DSDEN.

  85. Karima dit :

    Bonjour ,j’habite à Sevran en Seine Saint Denis, aesh en primaire et collège, les élèves que je suis ne reprennent qu’en Septembre.Ma fille qui est en seconde a une santé fragile et son lycée n’ouvrira pas. J’ai fait une demande d’ASA sera-t-elle acceptée ?

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « J’ai fait une demande d’ASA sera-t-elle acceptée ? »
      Oui, sous réserve d’avoir justifié votre demande d’ASA par un certificat médical attestant que votre fille se doit rester à domicile du fait de sa vulnérabilité de santé au regard du virus-coronad19.
      Attention : l’absence des élèves à accompagner dans l’établissement scolaire d’affectation ne constitue pas un motif de ne pas présenter en poste d’affectation.

  86. Bonjour
    Je suis AESH en élémentaire.
    Mon école n’a pas réouvert mais un accueil reste permanent.
    Je suis une personne à risques.
    Quels documents dois-je fournir pour ne pas avoir de perte de salaire?
    Au mois de mai, j’avais fourni attestation sur l’honneur et certificat médical.
    En vous remerciant par avance.
    Cordialement.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Quels documents dois-je fournir pour ne pas avoir de perte de salaire? »
      Vous avez à signaler de nouveau à votre employeur votre impossibilité de vous présenter en poste d’affectation dans l’école (identifinan) du fait de vulnérablité de santé au regard du virus coronad19 et de solliciter une autorisation spéciale d’absence (ASA) avec justificatif joint (le certificat médical de votre medecin traitant attestant de votre vulnérablité).
      Quand une ASA est délivrée par l’employeur, la rémunération reste maintenue de facto.

  87. Badra dit :

    Bonjour, je suis aesh dans une maternelle, l’élève dont je m’occupais ne reviendra pas à l’école, j’ai envoyé à l’établissement dont je dépend une demande d’ASA pour garde d’enfant vulnérable vu les risques covid par rapport à son état de santé et ce avec certificat médical, puis je bénéficier de cette ASA, mon employeur ne m’a pas répondu, j’ai signalé que mon autre fils lycéen de 15 ans ne peut reprendre les cours que la semaine prochaine et ce par groupe alterne la cantine n’étant plus assuré, puis je avoir une ASA, j’ai une petite fille qui va en maternelle, je ne sais pas si elle va reprendre toute la semaine ou pas, le directeur m’indiquant qu’aucun élève de l’école ne va à la cantine, et il n’y a pas de repas tiré du sac, il me propose de mettre ma fille avec les élèves de l’école élémentaire pour prendre le bus et se rendre à la cantine, mais je refuse cette solution. Que dois faire, quelles solutions ai je ?

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « puis je bénéficier de cette ASA pour garde d’enfant vulnérable? »
      Oui. Nous supposons que la non réponse de votre employeur vaut accord de principe.

      En réponse à votre interrogation,  » j’ai signalé que mon autre fils lycéen de 15 ans ne peut reprendre les cours que la semaine prochaine et ce par groupe alterne la cantine n’étant plus assuré, puis je avoir une ASA ? »
      Nous semblons comprendre que vous avez 3 enfants : un enfant à la santé vulnérable au regard du corandvirus-19, un fils lycéen de 15 ans, une petite fille fréquentant une maternelle.
      Vous avez à savoir que la demande d’ASA garde d’enfant pour cause de sa vulnérablité de santé à l’égard du coronavirus19 suffit. Il est inutile d’en déposer une deuxième demande au sujet de votre fils lycéen de 15 ans.
      Nous pensons par ailleurs, qu’il ne serait pas en effet judicieux d’accepter la proposition du dirceteur d’école de mettre ma fille étant en maternelle avec des élèves de l’école élémentaire pour prendre le bus et se rendre à la cantine. !!!!!

  88. vie331908 dit :

    Bonjour,

    En arrivant au collège ce matin, les élèves dont j’ai la charge ne sont pas là. On me demande de faire des fonctions autres que les miennes. On me demande de m’occuper d’un enfant qui n’a pas de notification MDPH pour du soutien scolaire. Je précise que j’exerce dans un PIAL.
    Que faire ?

    Merci d’avance.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Que faire ? « 
      Il faut reconnaitre que la réouverture de collège depuis mi-mai entraine un accueil des élèves avec des préoccupations « éducatives » et « pédagogique » ne pouvant être celles d’une année scolaire normale. Pour la majorité des élèves, il faut avoir en tête que la période de confinement vécue en mars-avril aura été une épreuve marquante et pour certains en particulier, la souffrance issue d’un univers scolaire fortement perturbé aura été réelle et handicapant.
      Sans doute, faudrait-il considérer comme AESH en cette fin d’année scolaire si particulière que, si nos missions se doivent bien prioritairement s’adresser à des élèves en situation de handicap, notifiés MDPH dans l’établissement scolaire, en l’absence de ces derniers, nous avons à apporter un soutien provisoire pour ces élèves fortement perturbés ayant besoin de reprendre confiance dans leurs capacités et possibilités. Eviter que cet accompagnement provisoire souhaité par l’équipe pédagogique ne puisse se transforme en accompagnement irrémédiable en cours d’année scolaire suivante, il s’agirait là d’u défi professionnel que pourrait relever un AESH.

  89. JEAN BAPTISTE dit :

    Bonjour,

    Je suis aesh en remplacement je devais commencer a travailler le 27 mai je me suis présentée au collège comme prévu. La chef d’établissement me demande de rentrer chez moi car elle na pas reçu le contrat et des sa réception elle me recontactera.
    Moi j’ai bien reçu la fiche de recrutement me demandant de prendre mon poste au 27 mai.
    Que dois- je faire ? Du coup le collège peut dire que j’étais absente ?

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Que dois- je faire ? » et suivante « Du coup le collège peut dire que j’étais absente ? »
      Vous avez loyalement accompli l’ordre de mission de vous présenter en poste d’affectation au collège. Vous êtes en régle vis à vis de votre employeur. Quant au collège, Il ne pourra simplement signaler à votre employeur que vous vous êtes présenté en poste et qu’il a pris la responsabilité de vous tenir à disposition à domicile. Vous attendez dans ce cas là à attendre les nouvelles insructions de votre employeur à domicile.

  90. Fatima dit :

    Bonjour
    J’habite à Paris, AESH en élémentaire. Le lycée de ma fille est fermé. Pourrais je beneficier de la ASA? Sachant que les enfants que j’accompagne ne reviennent pas à l’école.
    Merci pour votre réponse.

  91. Lise dit :

    Bonjour,
    Je suis AESH dans un Lycée qui va ré-ouvrir à partir du 8 juin. J’ai deux enfants en primaire, qui vont reprendre l’école également le 8, le lundi et mardi (leur enseignante m’a dit que je pouvais être prioritaire et donc qu’elle pourrait les accueillir toute la semaine, mais je lis que les AESH ne sont pas considérées comme prioritaires…) Mon fils va également reprendre le chemin du collège( en 5éme), mais seulement pour 4 journées ( une semaine sur deux, le lundi et mardi). Je ne peux pas me permettre de le laisser seul à la maison pour tous les autres jours que cela représente jusqu’en juillet. Je souhaiterai savoir si, au niveau du collège, je peux avoir un justificatif valable pou expliquer qu’il ne sera scolarisé que 4 jours, ? Je pourrai effectuer mon service au Lycée les lundis et mardis, mais pas les jeudis et vendredis…

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « savoir si, au niveau du collège, je peux avoir un justificatif valable pou expliquer qu’il ne sera scolarisé que 4 jours, ? »
      Votre fils est accueilli en collège par systéme de roulement (une semaine sur deux) + vos enfants accueillis en primaire par système de roulement, cela constitue tout simplement un motif suffisant pour signaler votre impossibilité de reprendre sereinement votre poste d’affectation à compter du 8 juin et justifier une demande d’ASA pour motif de contrainte de garde d’enfants acceuillis par roulement dans leur établissement scolaire.
      Vous avez à récupérer auprès des établissements scolaires les attestations d’accueil par roulement de vos enfants.

  92. yous dit :

    Bonjour,
    merci pour votre réponse. si j’ai bien compris je dois renouveler mon autorisation d’absence. Et j’ai entendu parler du certificat d’isolement: dois-je me le procurer?

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « si j’ai bien compris je dois renouveler mon autorisation d’absence » et suivante  » Et j’ai entendu parler du certificat d’isolement: dois-je me le procurer? »
      oui et oui.

  93. vie331908 dit :

    Bonjour,

    Jusqu’au 2 juin, je bénéficie d’une attestation pour garde d’enfant.

    À partir de cette semaine, l’école de ma fille de 5 ans en grande section me propose 2 jours d’accueil par semaine. Toutefois, ma fille n’aura pas son enseignant habituel et elle se retrouverait dans le groupe d’un enfant avec lequel elle a de grosses difficultés relationnelles (d’ailleurs il n’y a pas qu’elle). Ma fille angoisse quand à une reprise dans ces conditions. Elle pleure à l’évocation de la reprise. J’ai parlé avec les enseignants de la situation. L’école me propose alors un accueil… avec des élèves en petite section !
    Je ne souhaite pas remettre ma fille à l’école, car cela ne correspond pas à son niveau et j’ai bien du mal à la remettre à l’école dans un groupe où elle ne sera pas sereine.

    Si je refuse l’accueil, malgré ces propositions, je doute qu’une attestation pourrait m’être fournie par le chef d’établissement de l’école de ma fille pour justifier auprès de mon employeur ma demande d’asa.

    Que me conseillez-vous s’il vous plaît ?

    Bien cordialement,

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Que me conseillez-vous s’il vous plaît ? »
      Nous relevons que l’école de votre fille propose un retour en école par roulement (2 jours d’acccueil/hebdomadaire) et le reste du temps, vos serez tenu de garder votre fille à domicile.
      1- sans rentrer dans les considérations de condition d’accueil de votre fille, le chef d’établissement reste tout de même tenu de vous délivrer une attestation stipulant les nécessités d’accueil de votre fille en éole par un roulement établi. S’il se refuse à la délivrance de cette éttestation, rien ne vous interdit de dire haut et fort devant votre façon de penser.
      2- en conséquence de quoi, vous êtes fondé à signaler par écrit auprès de votre DSDEN votre impossibilité de vous présenter en poste d’affectation à compter du 2 juin 2020 du fait de votre obligation de garde de votre enfant et vous sollicitez une ASA garde d’enfant en joignant le justificatif (attestation de l’établissement scolaire de votre enfant appliquant un accueil par roulement de votre fille).
      A défaut déléibéré d’attestation de l’établissement scolaire, faites une déclaration sur l’honneur que vous gardez bien votre enfant à domcile en signalant au passage le refus de l’établissement scolaire de votre fille de délivrer par malvaillance l’attestation de l’accueil de votre fille en école par roulement.

  94. Vichard dit :

    Bonjour,
    Je suis aesh, je n’ai pas repris mon travail car mes enfants n’avaient pas école. Par contre à partir du jeudi 4 juin , mon enfant qui est en ce2 reprend. Mais mon enfant en petite section ne reprend pas. L’école maternelle est fermée pour l’instant. J’ai prévenu la directrice de l’école où je travail. Mais se qui m’inquiète c’est que je n’ai pas d’autres mode de garde sachant que pour le personnel prioritaire la mairie a mis à disposition un accueil mais il a juste les horaires de l’école et pas de garderie.
    Sommes nous prioritaire ? Est ce que je dois retourner à mon travail ?
    Merci de votre réponse.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Sommes nous prioritaire ? » et suivante «  Est ce que je dois retourner à mon travail ? »
      Pour vous, vous n’avez pas d’alternative, vous êtes contraint de rester à domicile garder votre enfant faute d’ouverture de son école maternelle.
      En conséquence, vous avez à signaler à votre employeur (et au passage le chef d’établissement scolaire d’affectation) votre impossibilité de reprendre votre poste d’affectation à compter du 4 juin 2020 pour cause de garde d’enfant et que vous sollicitez une autorisation spéciale d’absence (ASA) en joignant l’attestation de la responsable de l’école maternelle indiquant la fermeture de l’établissement et le non accueil de votre enfant.
      Si difficulté de récupération de l’attestation, établissez une déclaration sur l’honneur en précisant bien que vous n’avez pas d’autre alternative que de garder votre enfant à domicile en attendant la réouverture effective de l’école (identifiant école) se devant accueillir votre enfant.
      Sachez que les enfants d’agent AESH ne sont pas considérés comme des enfants prioritaires à accueillir en école, crèche ou garderie.

  95. Florasoleil dit :

    Bonsoir, en mai l’école de mon enfant m’a demandé de faire un choix : soit de remettre mon enfant à l’école soit de continuer l’école à la maison. Mais ce choix était définitif. J’ai choisi de ne pas scolarisé mon anfant et prit l’asa . Asa accordée jusque fin mai et mail reçu pour que je reprenne mon poste sans quoi je ne serai pas rémunéré. L’établissement de mon enfant ne veut pas scolariser mon enfant car j’ai fait le choix de ne pas le scolariser en mai et ne veut pas me faire d’attestation de non scolarisation puisque si il n’est pas scolarisé c’est car j’ai refusé de le faire en mai. Je me retrouve donc dans l’impossibilité de scolariser mon enfant et sans possibilité d’ asa et une menace de suppression de salaire si je ne me présente pas à mon poste mardi. Comment puis je faire face à cette situation qui m’angoisse réellement, je ne vais pas prendre le risque de laisser ma fille seule chez moi pour pallier à cette aberration mais je ne paux pas non plus me permettre de perdre mon salaire
    Merci de votre aide. .

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « comment puis je faire face à cette situation qui m’angoisse réellement ? »
      Et il y a de quoi d’être angoissé face à des personnes manifestement malaveillantes à votre égard. Il s’agit donc de renvoyer ces malviellanaces aux auteurs en les renvoyant dos à dos sans état d’âme.
      La démarche à suivre est la suivante
      1- vous signalez à votre employeur par écrit et A/R (et au passage à l’établissement d’affectation ), votre imposibilté de vous présenter en poste d’affectation pour motif de garde contraint d’enfant et que vous sollicitez une autorisation spéciale d’absence garde d’enfant en application des instructions MEN « Coronavirus COVID-19 – FOIRE AUX QUESTIONS (FAQ) Mise à jour le 22/05/2020 à 18h00 -page 17
      « Les personnels qui, du fait de la fermeture des crèches et établissements scolaires, n’ont pas de solution de garde pour leurs enfants se voient proposer d’exercer leur fonction à distance.
      Si le travail à distance n’est pas possible compte tenu des fonctions exercées ou de circonstances particulières, ils peuvent solliciter une autorisation spéciale d’absence (ASA). Cette autorisation est accordée à raison d’un responsable légal par fratrie sous réserve de justifier de l’absence de solution de garde. »

      2-à l’appui de votre demande d’ASA, vous joignez comme justificatif une attestation sur l’honneur que vous rédigez ainsi:
      * Madame l’inspectice d’académie,
      A défaut de non remise délibérée d’attestation par le chef d’établissement scolaire (nom prénon titre école concernée adresse) de refus d’accueil de ma fille à compter du 2 juin 2020 que j’assimile à une malveillance déplacée, je, soussigné, madame NOM prénom, déclare sur l’honneur mon obligation personnelle et familial de garder ma fille à domicile à compter du 2 juin 2020.
      Je m’étonne que cette obligation personnelle et familiale conduirait madame l’inspectrice de l’académie (nom DSDEN) a envisagé des mesures de rétorsion sur ma rémunération au titre AESH alors que je n’ai envisagé nul abandon de poste.

      Formules de politesse en fin d’attestation
      daté signé

      Vous verrez tout va redevenir plus Zen.
      Copie attestation sur l’honneur transmise aux organisations syndicales.

      • Florasoleil dit :

        bonjour,
        j’ai fait comme vous m’avez dit ( sauf courrier syndicat toujours pas fait). J’ai reçu une réponse 3 jours après du service aesh disant que ma demande était envoyé au rectorat seul à pouvoir accepter ou refuser ma demande. A ce jour, je n’ai toujours pas de nouvelle à savoir si ma demande d’ ASA est acceptée. Peuvent ils me retirer mon salaire alors que je n’ai pas de réponse positive ou négative? Dois je retourner à mon poste en absence de réponse ou dois je considérer qu’en absence de réponse l’ ASA est acceptée sans retenue sur salaire? Merci à vous.

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « Peuvent ils me retirer mon salaire alors que je n’ai pas de réponse positive ou négative? » et suivante  » Dois je retourner à mon poste en absence de réponse ou dois je considérer qu’en absence de réponse l’ ASA est acceptée sans retenue sur salaire? »
          Vous avez sollicité une ASA et en attendant la réponse du rectorat ou du service IA ASH, vous avez à rester à domicile pour assurer la garde de votre enfant. Votre employeur ne peut vous effectuer de retenue de salaire puisque vous avez souligné avec pertinence qu’ il n’y existe pas de justification à cette retenue.
          Nous ne sommes pas étonné que votre courrier soit transmis au rectorat. Vous avez refilé un casse tête juridique chinois ( modèle UNEAVS) dans lequel le service AESH s’est empêtré sans pour pouvoir le résoudre durant 3 jours.
          Attendez que le rectorat tente une réponse. Nous vous conseillons vivement de transmettre copie de votre courrier aux organisations syndicales.

  96. Departement77 dit :

    Bonjour,

    Je voudrais revoir avec vous si j’ai bien saisi le fonctionnement d’un Pial.

    je suis AESH dans un pial 77 pour une école privée.

    L’enseignant référent est bien mon autorité fonctionnelle et mon lycée mutualisateur mon autorité hierarchique, n’est ce pas?

    J’ai organisé mon planning avec le directeur de l’école primaire et je l’ai annexé à mon contrat, cette école est mon affectation mais bien sûr je dépends du pial.

    le référent n’a pas le droit de changé mon planning horaire sinon que mon emploi du temps, et me mettre sur 2 ou 3 établissement, sachant qu’il faut un ordre de mission temporaire ou durable, n’est ce pas? 

    Si le référent souhaite changer mon établissement d’affectation, il doit en référé à l’employeur mutualisateur et un avenant doit mettre envoyé en AR delais 1 mois, et j’ai droit de le refusé, n’est ce pas? et si je refuse je reste sur mon établissement d’origine?

    Quelles sont les limites d’un enseignant référent?

    Un directeur ou un principal de collège ou proviseur de lycée ont bien une autorité fonctionelle?

    Merci pour tous ces éclaircissement et votre réactivité qui reste toujours précieuse.

    Etre premier de corvée ou mais pas corvéable.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « le référent n’a pas le droit de changé mon planning horaire (…)sachant qu’il faut un ordre de mission temporaire ou durable, n’est ce pas? » et suivante  » Si le référent souhaite changer mon établissement d’affectation, il doit en référé à l’employeur mutualisateur et un avenant doit mettre envoyé en AR delais 1 mois, et j’ai droit de le refusé, n’est ce pas? et si je refuse je reste sur mon établissement d’origine? » et suivante « Quelles sont les limites d’un enseignant référent? » et suivante « Un directeur ou un principal de collège ou proviseur de lycée ont bien une autorité fonctionelle? »
      Ce n’est pas inutile d’avoir une idée claire de ce qu’est un PIAL.
      « c’est qui le patron ? », nous éclaircissons le sujet.
      L’autorité hiérarchique académique d’un AESH est toujours détenue par celui ou celle qui a le pouvoir de recrutement, d’évaluation, d’ avancements d’échelons et de grades pour la rémunération , des dispositions disciplinaires, des décisions de changements d’affectation impliquant une modification de contrat…. L’autorité hiérarchique s’imposant de droit à vous reste votre employeur (le lycée mutualisateur).
      L’autorité fonctionnelle reste un pouvoir dont sont investies des personnes (Inspecteur de circonscription, chef d’établissement scolaire publique ou privé, coordonateurs PIAL, enseignant référent ASH, enseignants,….) à raison de leur seule fonction qu’elles remplissent ou qu’elles exercent dans un cadre institutionnel déterminé qui permet le « bon fonctionnement » de la classe pour un enseignant, de l’établissement scolaire pour un proviseur ou un principal, du service contrôle activités des AESH pour un coordonnateur PIAL par exemple. Cela concerne la gestion des plannings, la conduite des entretiens professionnels, le respect des règlements intérieurs, les changements d’activités en interne….
      De fait, une autorité fonctionnelle ne peut s’ imposer de droit à un agent AESH En cas de litiges, de différents avec une décision prise ou imposée par une autorité fonctionnelle, un agent AESH a le droit et le devoir de s’en remettre à son autorité hiérarchique pour trancher le litige, le différent.

      Maintenant, Votre contrat de travail implque que vous êtes affecté à un PIAL composé d’un liste d’établissements scoalires qui doit apparaitre explicitement sur votre contrat de travail. Un enseignant coordonnateur PIAL est désigné comme responsable du PIAL. Il ne doit pas être confondu avec l’enseignant référent ASH d’un élève et cela n’en fait pas le patron des AESH.
      Le coordonnateur du PIAL peut modifier les emplois du temps des AESH au cours de l’année scolaire, en concertation avec l’équipe pédagogique, lorsque les besoins de l’élève évoluent pendant l’année scolaire (sorties scolaires sans nuitée, absence d’un élève, d’un enseignant ou d’un AESH du PIAL, périodes de formation en milieu professionnel, période d’examen…). Il peut être amené à modifier les emplois du temps des AESH de manière ponctuelle ou durable, en fonction des besoins. Il prend également en compte les évolutions recommandées dans l’accompagnement humain par l’équipe de suivi de scolarisation lorsque les besoins de l’élève le nécessitent.
      Les limites de ce coorodnnateur PIAL sont celles d’une autorité fonctionnelle qui ne s’impose pas de droit à un AESH. Ce dernier peut toujours opposer un refus à des décisions d’un coordonnateur PIAL manifestement abusive. Dans ce cas, l’AESH comme le coordonnateur PIAL peut faire appel à décision de l’employeur mutualisateur.
      Ainsi, un changement d’affectation effectué dans le cadre du PIAL ne nécessitera pas un avenant au contrat de travail mais l’agent AESH peut refuser ce changement d’affectation tant qu’elle n’a pas été notifiée par ordre de mission par son employeur.
      Il faut bien être intraitable sur l’ordre de mission et nous vous invitons à consulter la page relative à ce sujet en cliquant ICI.

      • natale16 dit :

        Merci toujours, pour cette précieuse réponse.. sur mon contrat figure uniquement le nom de l’école privée (la liste du pial je ne la connait pas). Si le Erseh me change d etablissement, faut il un avenant? Ou un simple ordre de mission? Un planning est dejà annexé au contrat, est il possible de changer l emploi du temps sans le planning, c est à dire mes tranches horaires? ( car je planifie ma vie personnelle et souhaite garder mes tranches horaires… )
        Merci encore beaucoup 🙂

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « Si le Erseh me change d etablissement, faut il un avenant? Ou un simple ordre de mission? » et suivante  » Un planning est dejà annexé au contrat, est il possible de changer l emploi du temps sans le planning, c est à dire mes tranches horaires? »
          Si votre contrat de travail indique explicitement un seul établissement scolaire où vous êtes affecté (appartenant à un PIAL ou non), alors tout changement d’établissement scolaire d’affectation se doit faire l’objet d’une prosposition d avenant au contrat de travail. Vous devez disposer d’un délai de réflexion de 1 mois pour accpeter ou refuser cette proposition d’avenant au contrat de travail.
          Il ne peut pas vous être imposer par un ordre de mission un changement d’établissement scolaire d’affectation, même à titre provisoire.

          S »agissant l’établissment de votre planning horaire hebdomadaire,le chef d’établissement scolaire ou coordonnateur PIAL peut vous imposer un chengement des horaires sans modification de la durée hebdomadaire en respectant un délai minimum dit délai de prévenance de 7 jours ouvrés minimum.
          Toutefois, un agent AESH peut refuser s’il justifie auprès de son employeur que ce changement proposé par le chef d’établissement scolaire ou le coordonnateur PIAL est incompatible avec :
          soit des obligations familiales impérieuses (par exemple : garde d’enfant pour un parent isolé, nécessité d’assister un membre de la famille gravement malade ou dépendant),soit la poursuite de ses études (enseignement scolaire ou supérieur),soit l’accomplissement d’une activité fixée par un autre employeur.

  97. Martin dit :

    Est il normal qu’une aesh travaille dans l’école où il réside

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Est il normal qu’une aesh travaille dans l’école où il réside ? »
      Aucun texte réglementaire relatif aux AESH ne s’oppose qu’un agent AESH puisse effectuer ses mission dans un établissement scolaire de son lieu de résidence.

  98. yous dit :

    Bonjour,
    est-ce que je peux me mettre en arrêt de travail étant donné que mon autorisation d’absence prendra fin le 2 juin?
    pour information, je vis avec une personne vulnérable.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « est-ce que je peux me mettre en arrêt de travail étant donné que mon autorisation d’absence prendra fin le 2 juin? »
      Vous avez une nouvelle fois à signaler votre imossibilité de reprendre votre poste d’affectation à compter du 2 juin et solliciter une Autorisation spéciale d’absence (ASA) en application des instructions MEN du 22 mai 2020 « Coronavirus COVID-19 FAQ MEN coronad-ayant valeur: Circulaire du 22.05.2020 du Ministre de l’Education nationale) page 17  » « Les personnels domiciliés avec une personne présentant une vulnérabilité de santé au regard du virus Covid-19 et identifiée comme telle par le médecin de prévention ou leur médecin traitant ne devront pas se rendre sur leur lieu de travail. »
      Vous avez à l’appui de votre demande d’ASA à fournir copie du certificat médical de la personne vivant avec vous et présentant une vulnérabilité de santé au regard du virus Covid-19.

  99. Leveque dit :

    Bonjour,
    Je suis actuellement APSH et non AESH dans un collège et je voulais savoir si on pouvait m’imposer les permanences administratives du 6 au 10 juillet ? Sachant que la personne que j’accompagne effectue ces permanences administratives. (sans prendre en compte la crise sanitaire actuelle mais de façon plus générale).
    Cordialement

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » savoir si on pouvait m’imposer les permanences administratives du 6 au 10 juillet ? »
      En principe, votre CDD APSH est établi sur le modèle AESH. Ceci implique que, sur votre quota d’heures de travail rémunéré, un temps de service « fixe » obligatoire hebdomadaire est fixée sur 36 semaines en accompagnement de la personne (en présentiel). Ceci implique que votre temps des service « fixe » en accompagnement de la personne arrive à son terme le 4 juillet 2020.
      Il ne peut être prétexé de l’existence d’un quota d’heures variables (5x le temps de service « fixe ») consacré à des activités annexes, réunions annexes, ou particpation à des formations pour vous imposer un temps de service « fixe » entre le 6 et 10 juillet.

  100. gini dit :

    depart 71
    Bonjour,
    Je viens de recevoir un avenant à mon contrat de travail pour la rentrée de septembre 2020. Je suis affectée à un Pial inter-degré de la maternelle au lycée (31 communes 25 km la commune la plus loin). Ma résidence administrative est à 19 km. quelles seront les changements pour le remboursement des kilomètres ? Aurais-je des ordres de missions pour changer du jour au lendemain ? en bref quelles sont les conséquences de ce changement ?.
    merci de vos réponses

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » quelles seront les changements pour le remboursement des kilomètres ? » et suivante  » Aurais-je des ordres de missions pour changer du jour au lendemain ? » et suivante  » en bref quelles sont les conséquences de ce changement ?. »
      Cet avenant implqiue que vous serez rattaché à un PIAL inclus dans un périmètre de 31 communes. Le PIAL comprendra l’ensemble des écoles, collèges et lycées des 31 communes. Il s’ensuivra que vous pouvez être affecté dans 1 ou plusieurs établissements scolaires du PIAL.
      Seuls, les frais de déplacement professionnels intervenant entre 2 établissements scolaires d’affectation le Matin ou l’AM pourront vous être remboursé (si accord de l’employeur), le temps de déplacement se devant être comptabilisée comme temps de travail.
      S’agissant les changements d’établissement scolaires d’affectation ou de planning horaire de travail, le coordonnateur PIAL (ou chef d’jétablissement scolaire) en principe ne peuvent vous les imposer, uniquement vous en faire la proposition. Mais vous avez à savoir qu’en dernier recours votre employeur, saisi par vos soins ou par le le coordonnateur PIAL (ou chef d’jétablissement scolaire) prendra la décsion finale qui s’imposera à vous.
      S’agissant les ordres de mission, nous vous invitons à consulter la page consacrée à « Déplacement par nécessité de service : L’ordre de mission obligatoire » en cliquant ICI
      Notre avis et conseil
      1- Honnêtement, nous pensons qu’ un Pial inter-degré de la maternelle au lycée (31 communes 25 km la commune la plus loin) avec une résidence administrative à 19 km de son domicile représente « un piège certain » pour un agent AESH pour l’exercice de ses missions avec des risques démultipliées pours sa santé au regard de l’épidémie coronadvirus19..
      2-l’envoi de cet avenant dans les circonstances d’urgence sanitaire présentes nous parait hautement suspect (cela pouvait attendre la rentrée avec une situation normalisée sur le plan sanitaire sur le 71).

      3-Nous disons que la proposition d’avenant est effrayante par ce qu’elle nous parait impliquer pour l’agent AESH pour la rentrée scolaire 2020-2021. Comme vous disposez obligatoirement d’un délai de réflexion de 1 mois, exploitez ce délai mais au final, un refus s’impose.

      • gini dit :

        départ 71
        suite à mon précédent message, il y a une note d’information ou il est indiqué que les PIAL inter degré seront particulièrement développé dans notre académie de bourgogne. Concernant mon avenant, le PIAL est composé de 31 communes, je ne dois pas être la seule à avoir ce type d’avenant au contrat ? si d’autre personne sont dans ce cas merci de laisser un message sur ce blog.
        Est ce que je peux barrer des communes ? Si je refuse il indique la rupture anticipée du contrat initial, donc licenciement ? merci de vos réponses

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre commentaire,  » je ne dois pas être la seule à avoir ce type d’avenant au contrat ? si d’autre personne sont dans ce cas merci de laisser un message sur ce blog. »
          Message transmis à l’Intention de vos collègues. Quelque soit la taille d’un PIAL ( 31 communes !!! c’est excessif), votre contrat de travail ou l’avenant au contrat de travail proposé doit obligatoirement précisée les établissements scolaires ou écoles dans lesquels exerce ou exercera l’AESH ainsi que sa résidence administrative. Ces établissements ou écoles peuvent bien relever d’un Pôle inclusif d’accompagnement localisé (PIAL).
          En aucun cas, l’avenant proposé ne peut se contenter de citer les communes où vous êtes susceptibles d’être affecté. Il doit désigher les établissements scolaires de la commune ou des communes concernées.

          La menace de la rupture anticipée du contrat initial, donc licenciement par refus de cet avenant sera nulle et non avenue considérant que la propositon a été établie de mauvaise foi par l’employeur et en toute illégalité car n’indidiquant les établissements scolaires concernées.
          Nous pensons même que cet avenant adressé aux AESH de l’académie de Bourggogne dissimule un objectif abject inavoué du rectorat : celui de priver de tout droit à un agent AESH de refuser légalement une affectation dans un établissement scolaire.

          Il importe pour tout collègue AESH de l’académie de Bourgogne recevant ce type d’évaenant d’exercer impérativement leur droit à refus face à une maneuvre abjecte visant à leur imposer des conditions de travail mettant en péril hautement leur santé à la rentrée scolaire 2020-2021.

        • Céline dit :

          Nous sommes 3 depuis vendredi à avoir reçu le même avenant…..2 contrats CDI et 1 contrat CDD de 3 ans, ils font du Zèle dans le 71, nous sommes toutes les trois découragées exaspérées, pourtant j’espérais que tous les grands discours sur l’école inclusives allaient permettre de faire évoluer ces décisionnaires, qui encore une fois ne se préoccupent pas de l’accompagnent et encore plus injuste de l’enfant car il s’agit avant tout d’un enfant avant d’être un élève….Mais que pouvons-nous faire devant cette menace de rupture de contrat si nous ne signons pas cet avenant ??????!!!!!!!!! une pétition??? Je lance une idée??? à vous…..

        • Coco dit :

          Depart 71,
          J ai des collègues qui ont reçu le même avenant. En général, cela correspond à la circonscription de l education nationale. J ai reçu un mail d un syndicat qui dit que la Dsden va faire en sorte de pas trop modifier les affectations pour la rentrée de septembre et faire attention aux kilomètres …..!!!!!!
          Refuser l avenant est considéré comme un refus donc licenciement !!!!
          Je ne sais pas si une pétition pourrait être efficace.
          . Faire une modification de contrat pendant une crise sanitaire, augmenter les risques de contagions d une école à l autre, mais aussi pour les Aesh et surtout aux enfants car la majorité des enfants ont une santé plus fragiles, ne leur pose pas de problème donc une pétition……..

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « Pial, avenant et …Refuser l avenant est considéré comme un refus donc licenciement !!!! »
          Dans le cas présent, le risque de licenciement est nul compte tenu que l’avenant proposé ne s’inscrit pas dans le cadre de l’article 45-4 du décret du 17 janvier 1986 relatif au contractuel de la fonction publique au sens où «  l’administration peut proposer la modification d’un élément substantiel du contrat de travail tel que la quotité de temps de travail de l’agent, ou un changement de son lieu de travail…le refus d’avenant débouchant sur un licenciement possible ».
          La proposition d’avenant vise simplement à l’acceptation ou le refus d’autoriser un PIAl à vous affecter en établissements scolaires déterminés sans que vous puissiez faire usage de votre droit à délai de réflexion de 1 mois ou droit au refus de chengement de de quotité temps de travail ou de lieu de travail tel que définit par cet article 45-4 du décret du 17 janvier 1986 relatif au contractuel de la fonction publique.

        • Muriel Réné dit :

          Departement 58, avenant a mon CDD également… pour un pial, avec établissement de reference a 36 km de mon domicile et 19 etablissements sur la liste de la maternelle au lycee entre 15 et 30 km de chez moi également… j me vois pas accepter cette daube, on a déjà un statut hyper précaire et là ils vont nous mettre au gré de leirs envies a droite a gauche sans prise en charge des frais d essence, pour moi, c est la blague du siècle…

        • Pierre dit :

          Depart 71,
          Les syndicats ont été informés de cet avenant et ont écrit à la Dsden pour avoir des garanties concernant les lieux d affectation, frais kilomètres… Je ne sais pas si cela sera suffisant….
          Il faut avertir les syndicats du département 58… Tu ne dois pas être la seule dans ce cas.
          Bon courrage, il ne faut pas céder…

  101. Céline dit :

    ( 71) Merci pour votre réponse, mais j’aurais besoin de plus de précision :

    Lundi : accueil d’un autre niveau (ma fille est à la maison)
    Mardi : elle peut aller à l’école (mais nous ne voulons pas)
    Mercredi : école fermée
    Jeudi : accueil d’un autre niveau (ma fille est à la maison)
    Vendredi : elle peut aller à l’école (mais nous ne voulons pas)
    Mon enfant ne peut pas être accueilli dans son établissement scolaire : le lundi et le jeudi je bénéficie de l’ASA garde d’enfant ?
    Et pour le mardi et jeudi je prends des congés ?

    J’ai trouvé sur la toile :
    • du 11 mai au 1er juin 2020 : l’ASA continue à s’exercer selon les modalités antérieures
    • à compter du 2 juin 2020 : l’ASA s’exerce uniquement si aucune possibilité d’accueil de l’enfant n’est possible et l’agent devra compléter une attestation accompagnée de justificatifs ; si le fonctionnaire choisit de ne pas rescolariser son enfant il prendra des congés qui lui seront accordés de droit.

    Dans ce cas, l’agent devra être en mesure de justifier de la fermeture de l’établissement scolaire ou de l’absence de prise en charge de son enfant (par exemple l’établissement scolaire est ouvert mais l’accueil de son enfant s’effectue par roulement). Un document officiel sera délivré par le responsable de l’établissement scolaire.
    OU
    La seule volonté de ne pas mettre son enfant dans son établissement d’accueil « alors qu’une solution respectueuse des préconisations sanitaires est proposée », selon les termes d’Oliver Dussopt, ne suffira pas. L’agent qui décide de ne pas confier son enfant à l’établissement scolaire devra assumer son choix.
    l’ASA s’exerce uniquement si aucune possibilité d’accueil de l’enfant n’est possible et l’agent devra compléter une attestation accompagnée de justificatifs ; si je choisis de ne pas scolariser m à compter du 2 juin 2020 : l’ASA s’exerce uniquement si aucune possibilité d’accueil de l’enfant n’est possible et l’agent devra compléter une attestation accompagnée de justificatifs ; si le fonctionnaire choisit de ne pas rescolariser son enfant il prendra des congés qui lui seront accordés de on enfant il prendra des congés qui lui seront accordés de droit.

    Congés au mois de juin (congés payés, congés sans soldes ?)
    S i le gouvernement a décidé que les enfants des AESH sont maintenant prioritaires pour être accueillis à l’école (accueils par roulement ne peut pas être pris en compte ?)

    S.O.S je dois avertir l’IEN, et le collège que je ne saurais pas sur mon lieu de travail jeudi 4 juin et je ne sais pas comment présenter ma décision et avec quels arguments ?
    J’espère que vous avez des informations plus officielles et plus claires pour nous aider ?
    Merci pour le travail que vous allez accomplir.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Si le gouvernement a décidé que les enfants des AESH sont maintenant prioritaires pour être accueillis à l’école (accueils par roulement ne peut pas être pris en compte ?) » et suivante « je dois avertir l’IEN, et le collège que je ne saurais pas sur mon lieu de travail jeudi 4 juin et je ne sais pas comment présenter ma décision et avec quels arguments ? » et suivante « J’espère que vous avez des informations plus officielles et plus claires pour nous aider ? »
      Pas de panique…et Voici ce qu’il faut avoir en tête
      1-Avec bassesses abjectes,quelques interlocuteurs de retorat, de DSDEN, chefs d’établissement scolaires « tentent » de faire croire qu’étant AESH, leurs enfants font partis du public prioritaire à accueillir au sein de leur établissement scolaire depuis le 11 mai. Circulaire du 5 mai, du 13 mai et « Coronavirus COVID-19 FOIRE AUX QUESTIONS (FAQ) Mise à jour le 22/05/2020 à 18h00 » n’évoquent nullement les enfants du personnel AESH comme se devant être accueilli prioritairement.
      Nous pensons que ces interlocuteurs de retorat, de DSDEN, chefs d’établissement scolaires faisant donc une lecture mensongère illégale des textes semblent continuer à éprouver un plaisir pervers à considérer les agents AESH comme des gueux dénués de droit. Pourles devoirs, ils savent en inventer pour les premiers de corvée tout en restant assis dans un fauteuil derrière un bureau.

      2-à compter du 2 juin 2020, les élèves sont bien censés revenir dans leur établissement scolaire (Coronavirus COVID-19 FAQ MEN coronad-ayant valeur: Circulaire du 22.05.2020 du Ministre de l’Education nationale).
      Toutefois, comme parent, vous êtes placé dans cette position que votre enfant peut être bien accueilli dans son établissement scolaire mais l’accueil s’effectuera par roulement (le mardi et vendredi). C’est cette situation comme AESH que vous avez à mettre prioritairement en avant. Vous avez à réclamer au chef de l’établissement scolaire de votre enfant un document écrit attestant que votre enfant est (ou serait) bien acccueilli par roulement.

      3- Suite de quoi, Vous signalez par écrit avec A/R auprès de votre DSDEN (et au passage le collège) votre impossibilité de vous présenter en poste d’affectation à compter du 4 juin 2020 du fait de votre obligation de garde de votre fille et vous sollicitez une ASA en conséquence en joignant le justificatif (attestation de l’établissement scolaire de votre fille).

      • Céline dit :

        Bonjour,
        La directrice de l’école primaire m’a téléphoné, elle s’est renseignée auprès de la DSDEN et ne peut pas me délivrer l’attestation car ma fille est prioritaire et peut être accueillie tous les jours à l’école….

  102. Memeille dit :

    Bonjour,Je suis AESH et je ne voulais pas remettre mes enfants à l ecole.Je ne peux plus avoir d’ASA pour garde d enfant après le 2 Juin et la DSDEN m a dit que mes enfants étaient prioritaires donc du coup,ils sont accueillis toute la semaine par l école alors qu un système de rotation à été mis en place ( soit lundi et mardi ou jeudi et vendredi) .Est ce que je n aurais pas le droit de bénéficier d une ASA les jours où ils n auraient pas été accueillis si je n avais pas été prioritaire?merci

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Est ce que je n aurais pas le droit de bénéficier d une ASA les jours où ils n auraient pas été accueillis si je n avais pas été prioritaire? »
      Avec une bassesse abjecte, la DSDEN « tente » de vous faire croire qu’étant AESH, vos enfants font partis du public prioritaire à accueilli au sein de leur établissement scolaire depuis le 11 mai. Circulaire du 5 mai, du 13 mai et décret n’évoquent nullement les enfants du personnel AESH comme se devant être accueilli prioritairement, votre interlocuteur DSDEN en fait donc une lecture mensongère illégale.

      Il s’ensuit qu’à compter du 2 juin 2020, les élèves sont bien censés revenir dans leur établissement scolaire (Coronavirus COVID-19 FAQ MEN coronad-ayant valeur: Circulaire du 22.05.2020 du Ministre de l’Education nationale).
      Toutefois, vous pouvez comme agent AESH être placé dans la position que votre enfant ( ou vos enfants ) peut être bien accueilli dans l’établissement scolaire mais l’accueil s’effectuera par roulement. Vous avez donc à réclamer au chef de l’établissement scolaire de votre enfant un document écrit attestant que votre enfant (ou vos enfants) sont acccueillis par roulement.
      Suite de quoi, Vous signalez par écrit avec A/R auprès de votre DSDEN votre impossibilité de vous présenter en poste d’affectation à compter du 2 juin 2020 du fait de votre obligation de garde de vos enfants et vous sollicitez une ASA en conséquence en joignant le justificatif (attestation de l’établissement scolaire de vos enfants).

  103. LAY dit :

    AESH dans le 69
    Bonjour,
    Merci d’avance de votre aide…
    Pourriez-vous me dire si dans le cas où, on ne retourne pas au travail ce mois de juin jusqu’à le 4 juillet s’il y a maintien de salaire, car ma situation est la suivante je travaille à 40 minutes de chez moi en bus, mes enfants peuvent être gardés à l’école tous les jours, mais le souci c’est qu’ à cause de la situation actuelle, ils font plus de garderie du matin de 7H30 dans les écoles de mes enfants, je peux emmener mes enfants qu’à 8H20 dans leurs écoles, ce qui fait, que si je reprends le travail j’arriverai tous les jours en retard puisque j’arriverai qu’à 9H, et je suis la seule parent qui peut les emmener à l’école, j’ai expliqué ma situation à la directrice de l’école, je lui ai dit que je peux reprendre le travail mais je vais arriver à 9H, mais elle m’a dit que comme les élèves que j’accompagne ne reviennent pas jusqu’à la rentrée en septembre, ce n’est pas nécessaire que je retourne travailler, oui mais comment, j’ai essayé de l’appeler pour savoir si j’ai une démarche à faire auprès de mon employeur qui est un lycée, mais ça ne répond pas que dois je faire, y a t il une démarche à faire ou la directrice de l’école la fera. Ce mois de mai j’avais envoyé une ASA à mon employeur mais ils ont rien répondu, c’est la directrice de mon école qui m’a dit de rester à la maison si je n’avais pas un autre moyen de garde, mais là ce mois de juin comment ça va se passer si je reste à la maison sans prévenir mon employeur ? J’aurai voulu reprendre mais c’est la directrice qui m’a dit que c’est pas nécessaire, qu’elle me contactera s’il y a un changement, surtout c’est le fait que j’aurai des retards le matin si je reprends le boulot qu’elle m’a dit de ne pas reprendre…
    Je suis confuse je me demande et mes salaires pour juin -juillet- août seront ils versés si je ne travaille pas cette fin de l’année scolaire?
    Merci de votre réponse

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      EN réponse à votre interrogation, «  que dois je faire, y a t il une démarche à faire ou la directrice de l’école la fera.(..) Ce mois de mai j’avais envoyé une ASA à mon employeur mais ils ont rien répondu, c’est la directrice de mon école qui m’a dit de rester à la maison si je n’avais pas un autre moyen de garde, mais là ce mois de juin comment ça va se passer si je reste à la maison sans prévenir mon employeur ? et suivante « et mes salaires pour juin -juillet- août seront ils versés si je ne travaille pas cette fin de l’année scolaire? »
      Oula..oula…pas de panique.
      Votre situation se présente bien mieux que vous l’imaginez. Vous avez loyalement prévenu la directrice de l’école d’affectation les difficultés de vous présenter en poste de travail et d’assurer votre temps de service du fait de retard indépendant de votre volonté. Avec une bienveillance certaine, Il s’avère que le directrice d’école a pris la décision de vous maintenir plutôt à disposition à domicile entre le 11 mai et le 2 juin considérant que les élèves dont vous assurez l’accompagnement ne sont pas présents, et renouvelé cette décision pour le mois de juin jusqu’au 4 juillet
      Par rapport à votr employeur, vous n’avez aucne démarche à effectuer, puique il est considéré que vous continuez à exercer votre temps de service mais en restant à disposition à domicile sur décision de la directrice d’école. Votre lycée employeur ne pouvant vous tenir responsable de l’absence d’élève à accompagner, ni vous reprocher de manquer de loyauté,de respect à l’égard des directives fixées par la directrice d’école, votre traitement reste maintenu en mai, juin et les mois suivants.
      Continuez à amener vos enfants à l’école le matin avec sérénité sans les bousculer.

  104. Marie dit :

    Bonsoir ,je vais reprendre mes fonctions Aesh dans mon collège avec un contrat de 24 heures.J’avais le mercredi matin de repos,le collège va fermer le mercredi matin pour désinfecter le collège. Puis je avoir une matinée ou ap midi de repos en plus pour compenser ce mercredi matin?
    Merci pour cette réponse

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      Nous vous invitons à relire votre message. En effet, nous pensons que lors de sa rédaction, vous deviez avoir un petit coup de mou.

  105. Dif dit :

    Bonjour,

    Savez-vous s’il est prévu des formations pour les Aesh pendant les vacances de juillet?
    Les heures connexes, dont une partie est réservée à la formation n’ont, jusqu’à présent pas été utilisées.
    Merci pour votre réponse

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Savez-vous s’il est prévu des formations pour les Aesh pendant les vacances de juillet? »
      A notre sens, prévoir des formations pour les AESH pendant les vacances de juillet ne sera pas la priorité des services IA ASH. Mais qui sait ?

  106. douceargile dit :

    Marie du 59. Le certificat médical m’interdisant de me rendre sur mon lieu de travail pour raison de santé reste t’il valable pour la seconde période du déconfinement ?

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » Le certificat médical m’interdisant de me rendre sur mon lieu de travail pour raison de santé reste t’il valable pour la seconde période du déconfinement ? »
      Oui.

      • douceargile dit :

        Bonsoir, alors, retour à l’école le 22 juin ou pas. Le risque de contagion a-t-il disparu pour les personnes fragiles ?

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation,  » retour à l’école le 22 juin ou pas, Le risque de contagion a-t-il disparu pour les personnes fragiles ? « 
          En principe, non. L’obligation de reprendre l’école, le collège s’applique bien aux élèves à compter du 22 juin mais le protocole sanitaire dans les éyablissements scolaires restant toujours en vigueur, il faut attendre sa nouvelle version pour savoir ce qui en résulte pour les personnes vulnérables de santé au regard du virus-coronad19.
          Nous reconnaissons volontiers qu’avec une énième version des mesures relatives à la réouverture des établissements scolaires depuis le 11 mai, le ministre JM. Blanquer (et le gouvernment) cultive l’art de « créer’ une tension sociale perpétuelle parmi le personnel de l’éducation nationale et les acteurs de terrain.
          Nous poouvions nous attendre à une sortie de période de confinement en douceur et « maitrisée », cela se transforme en un déconfinement stressant à souhait et selon la direction de la girouette MEN.
          Pénible…

  107. Giron dit :

    Bonjour (AESH dep 35)
    J’ai bénéficié d’une ASA jusqu’au 2 juin pour garder mon enfant puisqu’il n’a pas été à l’école. Son école propose à partir du 8 juin de faire classe 2 jours par semaine (lundi et mardi). Je souhaite qu’il retourne à l’école à partir du 8 juin.
    Puis je bénéficier d’une ASA pour juin pour les jours où il n’a pas classe ? Je n’ai pas de solution de garde ? Y a t’il toujours un maintien de salaire ?
    Merci beaucoup

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à vos mutiples interrogations sur « ASA garde d’enfants special covid19 »

      Nous avons queqlques précisions pour juin founies par un CR DUSSOPT du 6 mai avec l’intersyndicale fonction publique page 16
      « A compter du 2 juin, nous allons faire un système où il faudra avoir une attestation de l’impossibilité d’accueil à l’école soit parce que l’établissement sera fermé, soit parce que le niveau fréquenté par l’enfant ne sera pas ouvert, soit parce que les capacités d’accueil et l’ordre de priorité élaboré par les écoles ne permettra pas d’accueillir l’enfant. Ces attestations seront données aux parents soit via les enseignants, soit par les communes. Le ministère de l’EN prépare un modèle type. Dans ce cas, il y aura accès à l’ASA. Dans le cas du maintien à domicile de l’enfant fondé par la seule volonté des parents de ne pas re scolariser leur enfant, il n’y aura pas d’ASA et nous irons vers un système de congés ou de RTT. »

      Qui dit ASA, dit maintien de salaire.

  108. Delphine dit :

    Bonjour à tous, petite question concernant nos impôts: peut-on, comme les profs déduire de nos frais réels les frais de bureautique (ordi, cartouche d’encre, taxe d’habitation en fonction de la taille du bureau…). Cela fait plusieurs années que j’adapte les supports de mes élèves depuis mon domicile (pas moyen d’avoir accès à l’ordinateur en salle des profs), j’ai fait comme beaucoup du distanciel avec mon ordi pendant le confinement, je fais des recherches et je me forme…
    Merci!

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « peut-on, comme les profs déduire de nos frais réels les frais de bureautique (ordi, cartouche d’encre, taxe d’habitation en fonction de la taille du bureau…)…. »
      Oui, sauf … la taxe d’habitation en fonction de la taille du bureau…cela passe pas pour ce dernier.

      • Delphine dit :

        Merci pour votre rapidité! Donc on peut déduire, cartouches, achat d’imprimante, d’ordi? Est ce que vous pensez que les impôts vont faire la distinction entre profs et AESH? (sinon, je déduis un pourcentage de ma taxe d’habitation et même de mon chauffage!!;)

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre nterrogation, « Est ce que vous pensez que les impôts vont faire la distinction entre profs et AESH? « 
          Les impôts s’intéressent à vos revenus percus et si vous déclarez des frais professionnels au réel, vous devez être en mesure de les justifier sur demande et en respect des régles applicable, selon que vous êtes salariés du publique ou du privé, independant ou non. Pour mémoire, un fonctionnaire (titulaire ou non ) n’est pas censé avoir son bureau professionnel à domicile.

  109. Lilou dit :

    Bonjour,

    J’ai un enfant qui a ecole que deux jours par semaine et un autre une journée par semaine. Comment se déroule les absences à partir du 2 juin. Car je suis dans l’impossibilité de faire garder mes enfants donc je ne peux pas être présente au travail.quels documents fournir et à qui. Merci d’avance pour votre réponse.
    Cordialement

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à vos mutiples interrogations sur « ASA garde d’enfants special covid19 »

      Nous avons queqlques précisions pour juin founies par un CR DUSSOPT du 6 mai avec l’intersyndicale fonction publique page 16
      « A compter du 2 juin, nous allons faire un système où il faudra avoir une attestation de l’impossibilité d’accueil à l’école soit parce que l’établissement sera fermé, soit parce que le niveau fréquenté par l’enfant ne sera pas ouvert, soit parce que les capacités d’accueil et l’ordre de priorité élaboré par les écoles ne permettra pas d’accueillir l’enfant. Ces attestations seront données aux parents soit via les enseignants, soit par les communes. Le ministère de l’EN prépare un modèle type. Dans ce cas, il y aura accès à l’ASA. Dans le cas du maintien à domicile de l’enfant fondé par la seule volonté des parents de ne pas re scolariser leur enfant, il n’y aura pas d’ASA et nous irons vers un système de congés ou de RTT. »

  110. Rodrigues dit :

    Bonjour,

    Jean-Michel Blanquet a précisé la situation concernant la phase 2 de réouverture des établissements scolaires.
    Je n’ai rien constaté concernant les demandes d’ASA. J’ai une autorisation d’absence pour garde d’enfants jusqu’au 2 juin, car je ne souhaite pas remettre ma fille à l’école et j’assure sa scolarité à la maison en distanciel.

    Les demande d’asa pour garde d’enfants peuvent-elles être prolongées ?

    Jusqu’à quelle date, puis-je demander le renouvèlement de ma demande d’asa ?

    Puis-je demander de travailler 2 jours par semaine, mais être 2 jours en asa pour garde d’enfant si je trouve un moyen de garde sur 2 jours par semaine ?

    Par avance, merci.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à vos mutiples interrogations sur « ASA garde d’enfants special covid19 »

      Nous avons queqlques précisions pour juin founies par un CR DUSSOPT du 6 mai avec l’intersyndicale fonction publique page 16
      « A compter du 2 juin, nous allons faire un système où il faudra avoir une attestation de l’impossibilité d’accueil à l’école soit parce que l’établissement sera fermé, soit parce que le niveau fréquenté par l’enfant ne sera pas ouvert, soit parce que les capacités d’accueil et l’ordre de priorité élaboré par les écoles ne permettra pas d’accueillir l’enfant. Ces attestations seront données aux parents soit via les enseignants, soit par les communes. Le ministère de l’EN prépare un modèle type. Dans ce cas, il y aura accès à l’ASA. Dans le cas du maintien à domicile de l’enfant fondé par la seule volonté des parents de ne pas re scolariser leur enfant, il n’y aura pas d’ASA et nous irons vers un système de congés ou de RTT. »

  111. Céline dit :

    (académie 71) Bonjour,
    Encore un grand merci pour votre travail qui en cette période est très appréciable….Je reviens d’une réunion au collège et après explications et échanges du protocole pour la réouverture des classes, j’ai informé que je retournerai pas au collège au mois de juin car je ne voulais pas remettre ma fille en primaire : la réponse je vous cite les arguments pèle-mêle : ASA plus autorisée, ma fille est prioritaire à l’école (oui mais je ne veux pas), et bien c’est un congé sans solde…..elle va se renseigner sur la loi….j’ai proposé de rester en télétravail….oui mais je dois le faire au collège même si l’élève que j’accompagne ne revient pas…donc un congé sans solde…
    Pouvez-vous me dire si enfin nous avons des informations pour le mois de juin…
    Je regrette d’avoir été honnête…un arrêt de travail pour dépression? ou un malaise sur mon lieu de travail? n’aurait peut-être pas compromis la signature de mon nouveau contrat ?
    AESH même droit que les enseignants ? super….pour le covid 19 nos enfants sont prioritaires….et les autres droits???? peut-être pour le covid 20…Merci pour votre réponse
    Prenez-soin de vous et de vos proches

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Pouvez-vous me dire si enfin nous avons des informations pour le mois de juin… »
      Encore une fois, les enfants des agents AESH ne constituent nullement un public prioritaire à accueillir dans les établissement scolaires.

      Nous avons queqlques précisions pour juin founies par un CR DUSSOPT du 6 mai avec l’intersyndicale fonction publique page 16
      « A compter du 2 juin, nous allons faire un système où il faudra avoir une attestation de l’impossibilité d’accueil à l’école soit parce que l’établissement sera fermé, soit parce que le niveau fréquenté par l’enfant ne sera pas ouvert, soit parce que les capacités d’accueil et l’ordre de priorité élaboré par les écoles ne permettra pas d’accueillir l’enfant. Ces attestations seront données aux parents soit via les enseignants, soit par les communes. Le ministère de l’EN prépare un modèle type. Dans ce cas, il y aura accès à l’ASA. Dans le cas du maintien à domicile de l’enfant fondé par la seule volonté des parents de ne pas re scolariser leur enfant, il n’y aura pas d’ASA et nous irons vers un système de congés ou de RTT. »

      En fait, concrétement, même si votre fille reprend l’école, elle ne pourra être accueilli qu’en fonction des capacités de l’école soummis à un protocole sanitaire strict. Ce qui veut dire que la principale de collège n’ayant aucune autorité pour imposer à la directin de l’école de votre fille pour qu’elle soit accueilli au titre d’enfant prioritaire, vous serez contraint de la garder à domicile en juin pendant les périodes où votre fille ne peut être à l’école et un ASA pour garde d’enfant s’imposera d’office.
      Nous vous rappelons qu’une principale de collège n’a d’autorité qu’au sein de son établissement scolaire et en tant qu’AESH, vous n’avez des compvtes à rendre qu’auprès de votre employeur (DSDEN, via chef de service IA ASH), votre unique autorité hiérachique.
      Donc, parfois (et surtout dans les circonstances présentes), il faut savoir envoyer paître sans un mot et avec dédain un chef d’établissement scolaire serinant des sornettes.

      « 

  112. jean dupont dit :

    Bonjour, du 57

    Pour des raisons de santé, mon médecin a établi le 11 mai dernier, un certificat d’isolement que j’ai remis à mon lycée employeur. Comme il se doit, il n’y a aucune date de reprise. Ma région passe au vert; l’école est ouverte depuis le 11 mai; ma question est : dois-je reprendre le travail en présentiel le 2 juin ou puis-je le faire considérant que cet isolement m’est plus nuisible que bénéfique ? Est-ce un décret qui invalidera ce certificat ? A ce jour, je n’ai reçu aucune directive de la part de mon employeur.
    Merci de me répondre.
    Et surtout merci à vous pour toutes vos réponses très claires.
    Cordialement.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « dois-je reprendre le travail en présentiel le 2 juin ou puis-je le faire considérant que cet isolement m’est plus nuisible que bénéfique ? « 
      Vous avez signalé à votre lycée employeur votre impossibilité de reprendre votre poste d’affectation le 11 mai du fait de votre vulnérabilité de santé au regard du virus-ccornad19. Il en est acté votre indisponibilité sur la base du certificat médical attestant cette vulnérablité perdurant en mai et en juin tant que la situation sanitaire l’exige.
      Tant que votre lycée employeur ne vous a pas contacté pour exiger courant juin une reprise de vos fonction en poste d’affectation, il n’ ya pas lieu de s’en formaliser.

  113. Bb dit :

    Bonjour, du 57

    Merci pour vos réponses très claires. Je reviens vers vous pour un question de certificat d’isolement. Comme les régions passent au vert, et que les écoles ouvrent de plus en plus de classes aménagées j’aimerais savoir si ce certificat est encore valable et jusqu’à quand? Est-ce un décret qui permettra aux personnes isolées de retravailler? Merci pour vos réponses.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse d’interrogation, « savoir si ce certificat est encore valable et jusqu’à quand? « 
      le certificat d’isolement correspond au certificat médical attestant de la vulnérabilité d’un personne ou d’un tiers vivant avec lui à l’égard du virus-corand19 et nécessitant son maintien à domicile aussi longtemps que la situation sanitaire l’exige.
      En principe, le certificat d’isolement est valable pour la période mai et en juin, si nécessité.

      En réponse à votre interrogation, « Est-ce un décret qui permettra aux personnes isolées de retravailler? »
      Nous ne saisissons pas bien votre interrogation.

      • Bb dit :

        Je pense qu’il faut comprendre la question de cette manière : en fonction de quels critères le certificat d’isolement prendra fin ?

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « en fonction de quels critères le certificat d’isolement prendra fin ? »
          Il faudrait pour cela que le haut conseil de la santé publique en arrive à établir la non dangerosité du virus Coronavirus Covid-19 et que toutes les décès en réa constatés dans les hopitaux depuis le mois de mars sont à pas de bol.

  114. Nadege dit :

    Bjr , je suis Aesh depuis 2017 avec un contrat de 24h .Est ce possible de demander un contrat de 35h au lycée. Merci

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Est ce possible de demander un contrat de 35h au lycée. »
      Vous pouvez toujours exprimer le souhait de disposer d’une augmentation de la quotité temps de service rémunérée (passage d »un 24h/hebdomadaire à 35h/hebdomadaire) auprs de votre employeur (DSDEN, via service IA ASH). Il vous faut simplement savoir que ce dernier n’ai pas tenu légalement de répobdre à votre souhiat et en cas de refus, il n’est pas tenu de s’en justifier.

  115. Loir dit :

    Bonjour,je vais reprendre mes fonctions Aesh mardi prochain ayant un contrat de 24 h/ semaine au collège. Suis je obligée de faire ces 24 h? Tout en sachant que plusieurs de mes collègues vont rester chez eux pour garder leur enfant.Puis je faire un demi temps?
    Merci d’avance pour la réponse

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » Suis je obligée de faire ces 24 h? » et suivante  » Tout en sachant que plusieurs de mes collègues vont rester chez eux pour garder leur enfant.Puis je faire un demi temps? »
      Dès réouverture du collège à compter du 4 juin, vous êtes tenu de vous présenter en poste d’affectation, sauf impossibilité sur justification de motif reconnu par votre employeur.
      Lors de votre reprise de fonction AESH au collège, vous aurez à accomplir vos heures de service hebdomadaire(24h/hebdomadaire) conformément à votre CDD AESH. La décision que vos heures de service hebdomadaire à effectuer en établissemnt scolaire soient réduites appartient au chef d’établisselent scolaire. Mais il vous faut savoir que, mêmme si une réduction d’heures de service hebdomadaire en établissement scolaire vous est accordée, cela implique toujours que, pour les heures de service non accomplies dans l’établissement scolaire, vous devez rester toujours à disposition de votre chef d’établissement scolaire qui doit pouvoir vous joindre dans les plus brefs délais si nécéessité de service s’impose.

  116. melaniereb dit :

    Bonjour,
    AESH en CDD pour 3 ans, j’ai une RQTH, cependant ni le Pial, ni la directrice de l’école sont au courant car cet handicap n’est pas un problème dans l’encadrement de l’enfant qui m’a été attribué.

    Au regard du covid, les parents ne remettront pas leur enfant à l’école. Je suis alors sur liste d’attente pour répondre aux besoins d’autres établissements depuis ce jour.

    Voici mes craintes :

    1) quelle démarche dois-je mettre en place si on m’attribue un enfant dont les besoins ne sont pas compatibles avec ma RQTH ?

    2) d’après le retour de mes collègues, cette période particulière fait qu’on leur impose d’autres tâches comme de la paperasse, du ménage ou du rangement sous couvert d’aider l’établissement.

    Or ces tâches sont incompatibles avec ma RQTH à ce sujet mon médecin généraliste m’a dit qu’il ne pourrais pas m’aider, et que j’aurai à prendre rendez-vous avec le médecin du travail une fois que je serai devant le fait accompli.

    Afin de pouvoir contrer rapidement toute éventuelle pression de la hiérarchie, pourriez-vous m’indiquer les démarches à faire si je me retrouve dans cette situation ?
    Merci par avance pour votre réponse et le temps que vous consacrer aux messages. Bonne journée.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « quelle démarche dois-je mettre en place si on m’attribue un enfant dont les besoins ne sont pas compatibles avec ma RQTH ? »
      Si vous constatez que vous êts affecté dans un établissement scolaire auprès d’un enfant dont l’accompagnement se révèle incompatible avec votre propre handicap, vous aurez à le signaler au chef d’établissement scolaire d’affectation et au coordonnateur PIAL. A charge de ces derniers, de prendre en compte l’incompatibilité constatée, sous réserve que vous soyez en mesure de la justifier (par attestation médicale par exemple).

      En réponse à votre interrogation, « pourriez-vous m’indiquer les démarches à faire si je me retrouve dans cette situation ? »
      Si le chef’établissement scolaire (ou coordonnatuer PIAL) exige l’accomplissement de tâches ne relevant pas de vos missions AESH telles que des tâches administratives, de rangement de locaux, de surveillance d’élèves dans récréation, couloir, de netoyage de locaux en lieu et place de pêrsonnel administratif, ATSEM, agents de services collectivité territoriale, vous avez un droit de refus. Vous signalez simplement à votre employeur (DSDEN via le service IA ASH) l’exercice de vos droit à refus d’accomplissement de tâches ne relevant pas de vos missions AESH et éventuellement vous signalez aussi les pressions innadmissibles du chef d’établissement scolaire et/ou coordonnateur PIAL à ce sujet.

  117. Claudia ORTOLANI dit :

    Bonjour
    Malgre 2 mails au lycée de Grenoble en charge de ma paye je n ai pas recu mes bulletins de salaire J ai commencé a travaille le 1er mars et j en ai vraiment besoin. De plus le supplément familial malgré les pièces justificatives demandées n a pas ete intégré puisque je perçois le salaire net de 750euros. Ou se procurer ces bulletins ? Par avance merci

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « se procurer ces bulletins ? » et suivante « le supplément familial malgré les pièces justificatives demandées n a pas ete intégré « 
      Votre prise de fonction date du 1er mars. Usuellement, en début de CDD AESH, il vous faut savoir qu’il faut patienter 2 mois au minimum pour qu’une régularisation administrative de votre dossier comme agent AESH intervienne. Donc, dans les 2 premiers mois de votre prise de fonction, il peut exister un décalage sur la réception de vos bulletins de salaire, la prise en compte de votre SFP dans votre traitement et…si vous rajoutez un service administratif du lycée employeur en pleine perturbation durant la période de fermeture de l’établissement scolaire et redémarrant à peine, ne soyez pas surpris si votre demande de réception de bulletin de salaire n’est pas éxécutée plus rapidement à votre goût.

  118. Franccine R. dit :

    Bonjour AESH dans le Rhône, je m’occupe de deux élèves 1 garçons et une fille) de CE2 la directrice m’a fait savoir hier que le garçon reprenait l’ec6le 04 juin mais pas la fille. Pendant le confinement je les suivaient tant bien que mal avec les moyens du bord (juste mon téléphone n’ayant pas de WiFi actuellement). La directrice me demande de continuer à m’occuper en présentiel du garçon (ce que je trouve normal) 2jours par semaine en plus de la fille (« en télétravail « ) sachant que ce sont ses parents qui ont pris la décision de ne pas la remettre à l’école. J’ai fait savoir à cette dernière mon opposition d’assurer une continuité en télétravail avec cette élève sachant que nous sommes 4 AESH en tout et que les 3 autres n’ont pas repris leur poste sous prétexte que les élèves qu’ils suivent n’ont pas repris l’école. Est-ce normal que je sois la seule mobolisée ? Et suis-je obligée de continuer à travailler avec la fille dans ces conditions ?

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Est-ce normal que je sois la seule mobilisée ? » et suivante  » Et suis-je obligée de continuer à travailler avec la fille dans ces conditions ? »
      Dés réouverture de l’école d’affectation, vous avez à vous présenter en poste et il appartient bien à la directrice d’école de vous fixer les tâches à accomplir en conformité de vos fonctions de AESH. Dans le cas présent, conformément à votre contrat de travail, il vous appartient bien d’effectuer un accompagnement en présentiel d’un élève dans l’établissement scolaire et continuité en télétravail d’un autre élève resté à domicile.
      Il ne vous appartenait d’exprimer votre opposition sur la continuité en télétravail de l’autre élève resté à domicile, sous seul motif que vos autres collègues AESH n’ont pas repris leur poste d’affectation. Ce sera à l’employeur ( service IA ASH) d’apprécier si vos collègues ont respecté les modalités réglementaires leur permettant de rester à domicile et non de reprendre leur poste d’affectation. Vous concernant, vous êtes en règle vis à vis votre employeur.
      Nous attirons votre attention qu’un AESH ne peut pas décider par lui même de rester à domicile en l’absence de l’élève à accompagner de l’établissement scolaire. Il lui faut nécessairement l’accord écrit de son employeur, suite à une demande justifiée d’autorisation spéciale d’absence.

  119. fafa dit :

    Bonjour, pour la reprise en collège, élèves absents, les Aesh sont intégrées dans l’équipe des AED et sont sous les ordres de la CPE qui nous donnent notre planning tous les jours; ce planning étant la surveillance des couloirs ; est-ce normal?
    D’autre part, le collège étant fermé le mercredi matin pour désinfection, on me demande de récupérer mes 4h de ce mercredi matin le mardi aprés-midi, alors que je terminais à midi normalement; est-ce normal? Est-ce que je ne devrais pas être en congé de fait?
    Merci

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « ce planning étant la surveillance des couloirs ; est-ce normal? »
      Absolument pas. Vous ne pouvez pas être integré à l’équipe AED du service vie scolaire du collège pour y exercer des missions de surveillance d’élèves en rcrétaion, toilettes et couloirs.
      Vos tâches doivent demeurées celles d’un AESH, à l’exclusion de tâches substitutives dans un service administratif, vie scolaire, retauration, nettoyage locaux, infirmerie,…. Vous avez un droit de refus légal de suivre les ordres de mission de la CPE.

      En réponse à votre interrogation, « est-ce normal? »
      Absolument pas. Il ne peut vous être exiger la récupération d’heures de service (mercerdi matin) que vous ne pouvez effectuer du seul fait du chef d’établissement scolaire et non du votre.
      Il semble bien que chef d’établissement scolaire et CPE n’aient pas bien compris que la réouverture du collège depuis le 18 mai n’a pas entrainé la suppression magique des textes (édécret, circulaires,..) applicables aux AESH.

      • fafa dit :

        Mais alors que faire si mon élève n’est pas là, droit de refus légal mais comment ça se passe et je fais quoi de mes journées? D’autant plus que je déprime le lundi 4h de couloirs plus de 2h de pause méridienne plus 2h de couloirs l’aprés midi sans voir personne, c’est le re confinement, les syndicats sont sur le coup, ya eu des avancées justement sur le mardi aprés midi mais le reste est juste déprimant

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation,  » que faire si mon élève n’est pas là, droit de refus légal mais comment ça se passe et je fais quoi de mes journées? »
          Vous aurez à vous tenir à disposition du chef d’établissement scolaire. Ce dernier aura à vous désigner des tâches en rapport avec vos fonctions AESH. A défaut, il peut vous autoriser à vous tenir à disposition à domicile plutôt que toute la journée dans les couloirs mais vous ne pouvez pas par vous même prendre cette intitiative.
          Il ne vous est pas interdit d’exprimer auprès de votre médecin votre sentiment sûr d’un coup de mou jsérieux jusqu’au 30 juin pour cause de fréquentation forcée d un couloir morose et blafard. La prévention existe chez les médecins.
          Bon courage

  120. Karine dit :

    Bonjour, Merci pour votre site internet très complet et vos réponses. heureusement que vous êtes là, parce-que l’on se sent vraiment isolé dans notre métier. Alors un GRAND MERCI ! Je voulais savoir si nous avons une feuille de vœux pour nos affectations et si nous avions un entretien professionnel obligatoire ? Merci beaucoup !

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « savoir si nous avons une feuille de vœux pour nos affectations et si nous avions un entretien professionnel obligatoire ? « 
      Très honnêtement, nous sommes dans le brouillard au même titre que le personnel administratif des services IA qui tente après 2 mois de confinement de « reprendre » un cours normal d’activité avec 2 mois de retard à la clé. Au gré des instructions ministérielles se dévoilant au compte goutte, les priorités se téléscopent et nous sentons bien dans les services IA ASH qu la désorganisation est patente, parfois aussi, beaucoup désarroi. C’est que « demander » à des agents AESH d’exercer un métier à risque en faisant abstraction de leur santé, ce n’est pas forcément ce qui va créer des conditions idéales d’estime, de confiance et de motivation pour les AESH dans les mois à venir.

      • Karine dit :

        Oui comme vous dites, on sent que les services sont en surcharges de travail. Et personnellement, j’ai été très stressée de reprendre le travail, ayant peur pour ma santé et ne sachant à quoi m’attendre. J’ai eu la réponse de mon académie : pas de fiche de vœux cette année, l’entretien professionnel est maintenu. Si d’autres AESH pouvaient me dire si ils ont la feuille de vœux ou pas.

        • Caroline dit :

          Bonjour Karine je ne sais pas si vous êtes en CDD ou CDI mais ici dans le 83 pour les CDD AESH (mon cas, je finis ma 4ème année de CDD) c’est toujours l’âge de pierre : ni fiche de voeux, ni entretien… visiblement dans notre académie cela n’existe pas !?..
          cela permet peut-être de ne pas prendre le risque d’avoir à nous augmenter de quelques euros chaque année? allez savoir.

        • Karine dit :

          Bonjour Caroline, je ne sais pas si vous verrez pas réponse. Alors moi je suis en CDD, 1 ère année du cdd de 3 ans. J’avais fait avant cela 2 CDD de 1 ans chacun. L’inspection a dit qu’ils allaient voir en fonction des besoins et des lieux de résidence, mais non… plus de fiches de voeux…

        • Karine dit :

          Bonjour Caroline, je suis en CDD. C’est ma première année des 3 ans ! Peu de considération pour notre statut précaire, merci pour votre retour et bon courage

  121. Lo dit :

    Bonjour j aurai une question la dsden va me remboursé des frais de déplacement professionnel, et sur la feuille es impôts j’ai un abattement de 10% j’ai droit à ces remboursements de la part de la dsden?? Ça pose pas problème vu que j’ai déjà un abattement 10%.
    Ce remboursement est considéré comme revenu ou autre à défiler à la caf quand on a prime activité ? Merci

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « remnboursement de frais professionnel et déclaration » et suivante « Ce remboursement est considéré comme revenu ou autre à défiler à la caf quand on a prime activité ? »
      Non. Le remboursement des frais professionnels par la DSDEN ne constitue pas un revenu supplémentaire à déclarer aux impôts, à la CAF. C’est la contrepartie financière de remboursement d’une partie des dépenses sur vos propres revenus mensuel que vous avez effectuées dans le cadre de l’exercice de votre travail AESH. En principe, lors de la déclaration des revenus pour les impôts, vous pouvez opter de déclarer vos dépenses de déplacement professionnel au réel, si vous pensez que le total annuel sera > à l’abattement de 10% , appliqué par défaut.

      • Lo dit :

        D’accord du coup là la dsden va me rembourser je fais comment avec les impôts car chaque anne il me séduise 10% je peux pas cumuler les deux ?

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « je fais comment avec les impôts car chaque anne il me séduise 10% je peux pas cumuler les deux ? »
          Que vous ayez ou non des frais de déplacement professionnel, les impôts déduisent toujours de vos revenus forfaitement 10% au titre des frais de déplacement professionnel. Vous n’avez pas à déclarer ce que la DSDEN vous rembourse.

  122. Ariaka dit :

    Bonjour,

    Je souhaite faire appel à vos connaissance, si cela ne vous dérange pas.

    Dans peu de temps, je vais avoir mon évaluation (première année), avec le principal du collège, et ma coordinatrice (qui est aussi la directrice de l’école ou je suis).

    J’aimerai donc savoir, si j’ai le droit d’être accompagné durant l’entretien ? (je suis du genre à avoir beaucoup de stress pour rien).

    Merci

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » savoir, si j’ai le droit d’être accompagné durant l’entretien ? « 
      Non. Ce n’est pas nécessaire. Zen…zen…Il s’agit d’un simple entretien professionnel, pas un passage devant un tribunal ou un consiel de discipline.
      Il s’agit de faire le point sur votre travail durant cette année scolaire 2019-2020, la qualité de vos services rendus, les points forts (et les petits points faibles) dans l’accompagnement de l’élève, dans votre relation professionnelle avec vos collègues enseignants, votre motivation pour continuer, sans doute, votre ressenti de la période de confinément et de la reprise….Généralement, c’est un entretien rapide.
      Pour en avoir une idée plus précise de son contenu (qui sera très très vite survolé), cliquez ICI.

    • Ariaka dit :

      Bonjour,
      Merci pour votre réponse, c’est juste que je suis d’un naturel stressé par les rendez-vous, etc.

      N’ayant fait que 3 (3 mois et demi grand max) de travail (Merci le confinement…, et le fait que je ne dois pas reprendre (santé), l’évaluation n’est pas vraiment pertinente (de mon point de vue).

    • Loulou dit :

      Bonjour,

      J’ai recu un appel lundi pour devenir AESH. J’ai du rendre un dossier en 48h par mail. La dame au téléphone m’a dit qu’il fallait que j’attend que mon PIAL m’appelle pour signer mon contrat. Du coup je voudrais savoir il y a combien de temps à attendre entre l’envoi du dossier par mail et le jour où mon PIAL va m’appeler? Comment ca se passe pour savoir l’affectation? En sachant que je démarre en septembre. Merci d’avance pour votre réponse

      • briand0493 dit :

        Bonjour,
        En réponse à votre interrogation, « avoir il y a combien de temps à attendre entre l’envoi du dossier par mail et le jour où mon PIAL va m’appeler? » et suivante « Comment ca se passe pour savoir l’affectation? »
        Et bien, nous ne saurons vous le dire pour l’appel à signature du contrat. En revanche, nous sommes très surpris de la célérité du service IA ASH de s’emppresser à vous recruter pour une prise de fonction en …septembre 2020.
        A lecture de votre contrat de travail, vous pourrez prendre connaissance du ou des différents lieux de travail (école, collège, lycées) où vous pouvez être amené à vous déplacer pour exercer vos missions en cours d’année, sur ordre de mission d’un coordonnateur PIAL.

    • nicolas cheilan dit :

      Bonjour,
      Je suis un peu perdu concernant mon nouveau contrat de travail.
      Je suis en CDI depuis septembre dernier.
      Mon contrat stipule « la durée annuelle du service est fixée à 1317 heures réparties sur 41 semaines (soit une quotité de service de 82%), incluant la durée du service en présence de l’élève fixée à 1157 heures ainsi que les activités connexes et complémentaires à la réalisation de ces fonctions).
      Je travaille 33 heures par semaines.
      J’ai l’impression que je n’effectue pas assez d’heures par semaine (par rapport à mes 1317 heures sur 41 semaines).
      Si c’est le cas dois-je effectuer la « semaine administrative » début juillet et celle fin aout ? (2 semaines au total).
      Je vous remercie beaucoup de votre aide

      • briand0493 dit :

        Bonjour,
        En réponse à votre interrogation, « dois-je effectuer la « semaine administrative » début juillet et celle fin aout ? « 
        Pour faire succinct
        Vous disposez d’un CDD AESH à 82% d’un temps complet, soit 1317h temps de travail rémunéré impliquant la réalisation d’un temps de service décomposé ainsi
        -temps de service fixe hebdomadaire obligatoire sur 36 semaines consacré à l’accompagnement de l’élève (en présentiel) : (1317/41=) 32h 9mn/hebdomadaire
        -temps de service variable consacré à des activités annexes, des réunions, participation à des actions de foramation: quota d’heures sur l’année scolaire = 160h
        1ère observation : Il vous a été demandé d’effectuer 33H/hebdomadaire or vous deviez en faire que 32h9 mn.
        2èeme observation : le quota de 160 h (sur lequel 36h ont été utilisées illégalement en temps de service) n’est pas à disposition du chef d’établissement scolaire. Donc il ne peut exiger que ce soit utilisé pour accomplir des « semaines administratives »
        Donc, en conséquence de droit, votre temps de service hebdomadaire « fixe » année scolaire 2019-2020 s’arrête au 4 juillet 2020. et votre jour de reprise annnée scolaire 2020-2021 est le mardi 1 septembre 2020. vous pouvez accorder au chef d’établissement scolaire d’être présent le jour de la pré-rentrée scolaire des enseignants, histoire de démontrer votre attachement à sa probable déclaration de bienvenu à l’AESH, membre à part entière de l’équipe éducative.

  123. GG(58) dit :

    Bonjour, le comité consultatif des AESH a repris par visio-conférence et ce, jusqu’à fin juin. Avez-vous des infos sur les avancées de cette énième instance…? prenez soin de vous et bon courage.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Avez-vous des infos sur les avancées de cette énième instance…? »
      Non, dans l’immédiat.

  124. Lolo dit :

    Bonjour , j’ai repris mon téléphone avec travail le 18Mai à mi-temps seulement car je garde mes enfants. Arrivée à l’école je demande un masque et là on me dit que les masques qui ont été fournis ne sont que pour les enseignants. A qui puis je m’adresser pour réclamer ces masques.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » A qui puis je m’adresser pour réclamer ces masques? »
      Dès votre prise de fonction dans l’école, c’est à la direction d’école de vous mettre obligatoirement à disposition : 2 masques dit « grand public » de catégorie 1 par jour de présence.
      L’absence de mise à disposition de ces masques constitue une motifs de Droit au retrait immédiat de votre poste
      Pour savoir comment « faire usage de son droit de retrait immédiat », cliquez ICI.

      Nous pensons que vous avez à être implacable dans l’usage de votre droit à retrait en l’appliquant dans toute sa rigueur sans vous soucier des réactions du chef d’établissement scolaire. En effet, affirmer que les masques qui ont été fournis ne sont que pour les enseignants relève de la plus abjecte posture à votre égard comme personne humaine d’abord et AESH, ensuite..

  125. Nadege Lombardo dit :

    Bonjour
    J’ai fais une demande d’asa jusqu’au 2 juin car je n’ai pas remis mon grand au collège et mon plus jeune en cm1 n’a école qu’en.demie journée sans cantine ni.garderie ?
    Mais.comment sa se passe le 2 juin ? C’est dans une semaine et nous n’avons aucune info de personne …comment.etre à 8h30 à l’école de mon.fils et à 8h30 à l’école ou.je travail alors quelles sont à 15 minutes de voiture l’une de l’autre ? Et pareil pour chaque horaires d’entrée et sortie d’école ? … que faut il faire? Si un seul élève reprend un jour sur 2 ou … je suis perdu et aucun mail ni.info de nous est transmis c’est honteux. On.est vraiment de la.crotte …

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « comment sa se passe le 2 juin ? » et suivante  » que faut il faire? »
      Hélas, nous ne disposons pas de réponses fiables à cette question. Nous attendons de connaitre les intsructions officielles sur le sujet.

  126. Memeille dit :

    Bonjour,
    Je suis AESH et ne souhaitant pas remettre mes enfants à l école, je bénéficie d une autorisation d absence pour garde d enfant jusqu’au 2 Juin,alors que celle-ci est réouverte depuis le 11 Mai.Savez vous si je peux encore avoir une ASA pour garde d enfant après le 2 Juin ou une autre solution car je ne souhaite toujours pas les remettre à l école.
    Merci de votre réponse

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Savez vous si je peux encore avoir une ASA pour garde d enfant après le 2 Juin ou une autre solution car je ne souhaite toujours pas les remettre à l école. ? »
      Nous ne diposons pas de réponses fiables à cette question. Nous attendons de connaitre les intsructions officielles sur le sujet.

  127. Fée Clochette dit :

    Fée Clochette

    Bonjour,

    Savez-vous si les réunions du Comité consultatif AESH installé fin février se sont poursuivies ?
    Elles devaient traiter de la mise en place d’un Guide AESH, du temps de travail et des rémunérations des AESH, du Référent AESH.

    Peut être ont ils eu l’idée d’y ajouter comment mieux considérer les AESH en cas de pandémie ?

    Si oui existe t-il des compte-rendu accessibles ?

    Compte-tenu du niveau de confiance il ne faudrait pas qu’ils aient profiter de ce dispositif pour inventer, tel el Pial, de nouvelles dispositions dégradant encore plus, s’il en était possible, nos conditions de travail et nos salaires (cf ce qui se passe avec les soignants)

    Merci pour tout et soyons fières de nous.

    Cordialement

    • briand0493 dit :

      Bonjour fée clochette,
      En réponse à l’interrogation, « Savez-vous si les réunions du Comité consultatif AESH installé fin février se sont poursuivies ? » et suivante « Peut être ont ils eu l’idée d’y ajouter comment mieux considérer les AESH en cas de pandémie ? »

      Notre principal interlocuteur syndical Sgen nous a signalé récemment que « dans le cadre fixé lors de la réunion d’installation du comité consultatif des AESH, le Ministère est désormais en mesure de poursuivre les échanges interrompus par la crise sanitaire, par visio-conférence.
      Voici le calendrier réactualisé:
      – Finalisation du guide Ressources Humaines (suite de la réunion du 11 mars) : 29 mai 9h30
      – Le référent AESH : 3 juin 14h30 et 19 juin 14h30
      – Temps de travail et rémunération : 9 juin 14h30 et 2 juillet 14h30

      Nous pensons effectivement comme vous qu’un temps de réflexion sur la perception à adopter par les décisionnaires académiques vis à vis d’agents AESH amenés à exercer des missions à risques dans le contexte sanitaire actuel et lors de le rentrée 2020-2021 serait pertinent. Cela éviterait de reproduire des mesures de protocole sanitaire en direction des agents AESH les prenant comme des pions sulbaternes à déplacer au gré des besoins de service et mépris en prime.

      En réponse à l’interrogation, « existe t-il des compte-rendu accessibles ? »
      le dernier CR disponible sur le comité consultatif des AESH est consultable en cliquant sur lien suivant « Comité national de suivi des personnels AESH : un début qui ne doit pas nous laisser sur notre faim ! » par le Sgen-CFDT.

      Il est vrai que depuis Juin 2017, le ministère de l’éducation nationale, JM. Blanquer, la secrétaire d’état aux handicaps, S.Cluzel présentent sans contexte de larges compétences pour avoir dégradé les conditions de travail des AESH par des mesures annoncées comme améliorant leur situation. Nous croisons les doigts pour que, dans le cadre de sortie de crise sanitaire, ces compétences ministèrielles ne puissent à nouveau s’exprimer en défaveur des collègues AESH.

  128. M. LARAGE dit :

    Bonsoir Messieurs dames,

    dans le cadre du P.I.A.L, peut-on demander de prendre en charge une élève qui n’est pas (ou plus) notifié M.D.P.H. sous prétexte que mon élève ne se rend pas dans son établissement ? Si non, puis-je refuser sans risquer ma place ?
    Auprès de qui m’adresser pour savoir ce qu’il en est de la notification ? Merci beaucoup pour vos réponses

    Cordialement,
    M. LARAGE (ou un A.V.S en pleine détresse)

    Pour la région Occitanie, accadémie de Montpellier (34)

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « peut-on demander de prendre en charge une élève qui n’est pas (ou plus) notifié M.D.P.H. sous prétexte que mon élève ne se rend pas dans son établissement ? » et suivante  » Si non, puis-je refuser sans risquer ma place ? »
      Un chef d’établissement scolaire et/ou un coordonnateur PIAL ne peut exiger et ni vous imposer le suivi d’élève ne disposant de notification PMDP pour un accompagnement par AESH.
      Vous avez un droit légal (et devoirde loyauté vis à vis de votre employeur) de refuser de type de mission d’accompagnement d’un élève hors notification MDPH. Il s’agirait d’un détournement illégal de vos fonctions acétes par contrat de travail.
      Quant à risquer sa place pour votre refus, Sachez simplement que le chef d’établissement scolaire et/ou coordonnateur PIAL ne se risquera pas d’expliquer à votre employeur que parce que vous avez refusé d’éxécuter un ordre de mission illégal, il faudrait vous licencier.

      En réponse à votre interrogation,  » savoir ce qu’il en est de la notification ? « 
      En principe, c’est au chef d’établissement scolaire et/ou coordonnateur PIAL de vous justifier de l’existence de cette notification MDPH. Alors si doute sur la légalité de la mission, exigez la producation écrite de la notification MDPH. Si non production de cette notification MDPH, dites NON à la mission demandée.

  129. natale16 dit :

    Bonjour,
    AESH (dans ecole maternelle primaire) dans 77. J ai une ASA, est il possible de la faire prolonger après le 2 juin si l etablissement de mon fils (15 ans) est toujours fermé.

    Merci beaucoup de votre réponse, bien sincèrement.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « est il possible de la faire prolonger après le 2 juin si l etablissement de mon fils (15 ans) est toujours fermé. »
      Nous ne sommes pas en mesure de répondre à cette interrogation.

  130. Natsu dit :

    Bonjour
    Aesh, j’ai repris mon travail jeudi 14 mai. Aucun des 2 enfants dont je m’occupe ne reviendra à l’école avant septembre. Ma Directrice me demande d’aider un enfant en attente d’une réponse de la mdph pour une future notification d’heures. De plus à partir du 2 juin je devrais m’occuper d’un enfant dans cette même école dont l aesh ne reviendra pas (enfant porteur d’une maladie génétique qui porte des couches, qui bave, qu’il faut porter dans les escaliers, à qui je devrais laver les mains car n’est pas autonome et qui n’est que dans le contact physique avec les autres) . Quand j’expose à ma Directrice qu’il sera impossible de respecter les gestes barrières elle le répond « tu mettras 2 masques et des gants » ! …j’avoue n’avoir pas su quoi répondre tant j’ai été sidérée
    A-t-elle le droit de me dire de m’occuper d’un enfant en attente d aesh sachant que dans le plus court des délais il aura quelqu’un en octobre…voir novembre ?
    Comment puis-je lui faire part de mes inquiétudes vis à vis du 2ème enfant pour lequel les règles de distanciation sociale vis à vis de moi et surtout de ses camarades seront juste impossibles à respecter et à appliquer (sa maîtresse était contre à 100% mais enceinte elle n’est pas revenue )
    Merci pour votre aide
    Cordialement

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « A-t-elle le droit de me dire de m’occuper d’un enfant en attente d aesh sachant que dans le plus court des délais il aura quelqu’un en octobre…voir novembre ? »
      Dans le cas présent, nous allons être honnête. L’absence des 2 élèves à accompagner n’implique pas que vous n’avez pas à effectuer votre temps de service hebdomdaire comme AESH. Ce qui veut dire que la proposition de la directrice d’école de vous confier l’accompagnement d’un élève en attente de notification MDPH demeure possible car cela reste dans vos fonctions AESH. Mains quant à dire si cet accompagnement par AESH est légal, non au regard des textes existants mais trouvent sa justification pédagogique (Gevasco en cours pour cet élève).
      Cela doit rester une proposition d’accompagnement et votre acceptation de mission se doit être comprise dans un cadre de volontariat.

      En réponse à votre interrogation, «  comment puis-je lui faire part de mes inquiétudes vis à vis du 2ème enfant pour lequel les règles de distanciation sociale vis à vis de moi et surtout de ses camarades seront juste impossibles à respecter et à appliquer ? »
      La deuxième situation d’accompagnement pose simplement les limites professionnelles permettant la réalisation de la mission.
      Face à un élève dont la distanciation physique relève de l’impossible, vous avez un droit légitime comme AESH de considérer que les modalités de prise en charge de l’enfant sont peu explicites et insuffisant pour garantir votre sécurité personnel et celle de l’enfant. Qu’en conséquence, <em>vous avez droit d’exprimer le refus d’un accompagnement de cet élève par reconnaisance de vos propres limites pour l’aide à la toilette.
      La directrice de l’école se doit entendre et comprendre l’expression de ces limites professionnelles en matière d’intervention auprès d’un élève, d’autant qu’une deuxième limite intervient et qu’elle se doit vous l’accorder, celle de la nécessaire protection de votre santé.

  131. douceargile dit :

    Bonjour et merci pour tous vos conseils. Je suis AESH CDIsée dans le 59.

    J’ai fourni au chef d’établissement, au chef du PIAL et au service AESH de la DESDEN un certificat médical m’interdisant de me rendre sur mon lieu de travail.

    Normalement, je peux faire du télétravail, je n’ai donc pas demandé d’ASA. 

    Les 2 élèves que j’accompagne n’ont pas repris l’école (moyenne section et CE2) .
    À ce jour, personne ne m’a contactée. 

    Que dois-je faire ? En conclure qu’ils n’ont pas besoin de moi et continuer à vaquer à mes occupations ou prendre contact avec un « chef » pour proposer mon aide. .. Sachant que je préférerais la première solution.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Que dois-je faire ? »
      Vous prenez contact ave votre chef d’établissement scolaire où vous êtes affecté (et au passage le coordonnateur PIAL) en signalant que vous restez disposnible à domicile pour effectuer en distanciel (par télétravail) le suivi d’élève en situation de handicap si cela s’avère nécessaire.
      Ce sera apprécié car nous pensons que l’envoi du seul certificat médical vous interdisant de vous rendre sur lieu de travail sans signaler sa diposnibilité à domicile fait style splaacchhhhh.

  132. Bouyac dit :

    Bonjour, je suis à mis temps dans un collège et j’ai une fille de 14 ans que je veux garder et donc pas remettre au collège en juin donc comment en informer mon collège et est ce que je serait payer normalement et ce mois sera t’il compter pour ma retraite? Période corona

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « pas remettre au collège en juin donc comment en informer mon collège et est ce que je serait payer normalement et ce mois sera t’il compter pour ma retraite? « 
      1-il vous faut savoir que pour le mois de juin, les modalités d’autorisation d’absence pour garde d’enfant (alors que la réouverture des établissemeents scolaire est en cours) ne sont pas connues.
      2-Tant qu’il est estimé que vous accomplissez votre temps de service ou que vous disposez les autorisations légales nécessaires pour ne pas accomplir votre temps de service, vous êtes rémunérés conformément à votre contrat AESH.
      3-Tout traitement mensuel perçu de la part de votre employeur éducation national est comptéblisé pour votre retraite à venir (CPAM, IRCANTEC).

  133. Natalia dit :

    Bonjour, je suis aesh dans une école qui réouvre le 25 mai. L’ élève que j’accompagne, comme tous les autres élèves de l’école, aura classe une semaine sur 2. Ma fille, elle, n’a classe que 2 jours par semaine. Je souhaiterais aller travailler uniquement sur les 2 jours où ma fille est à l’école et travailler en distanciel les autres jours et ce, jusqu’à la fin de l’année scolaire. En ais je le droit et si oui, comment procéder? Mon employeur peut il m’obliger à mettre ma fille à l’école toute la semaine ? Les enfants des personnels aesh sont ils prioritaires ? Prioritaire veut il dire obligatoire ? Merci pour votre aide.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Je souhaiterais aller travailler uniquement sur les 2 jours où ma fille est à l’école et travailler en distanciel les autres jours et ce, jusqu’à la fin de l’année scolaire. En ai je le droit et si oui, comment procéder? »
      Il faut avoir une autre appréhension de ce qui est en jeu et de ce que vous pouvez faire en séparant privé et professionnel
      1 sur le plan familial
      Vous êtes face à la situation où l’école de votre fille vous impose une présence de votre fille 2 jours/hebdomadaire et le reste en distanciel à domicile. Ce qui implique que vous n’avez pas d’autre choix d’assurer la garde de votre enfant au période où elle est à domicile et en assurer le suivi de son travail en distanciel.
      Votre employeur ne peut vous imposer des modalités autres de présence de votre fille à l’école. D’une part, parce que que cela ne relève pas de son domaine de compétence de ‘s’immiscer dans vos affaires famililales, d’autre part parce que l’organisation du planning d’un école est de la responsabilité du chef d’établissement scolaire de votre fille,ensuite qu’elle ne reléve pas d’un public prioritaire à accueillir sous prétexte que vous serez agent AESH (les textes n’évoquent absolument pas cette éventualité d’accueil prioritaire).

      2-Sur le plan professionnel : à réouverture de l’établissement scolaire, vous avez à vous présenter en poste d’affectation pour la réalisation de votre temps de service AESH.
      Toutefois, vous aurez à signaler au chef d’établissement (et à votre employeur) vos contraintes familiales (garde d’enfant de votre fille -détaillez les modalités imposées pendant la semaine) qui implique de facto, des difficultés à assurer en totalité votre temps de service comme AESH.
      En conséquence, vous sollicitez une demande d’autorisation spéciale d’absence (motif garde d’enfant sur signalement précédent ) pour les temps de service AESH hebdomadaire que vous ne pouvez pas assurer (détailler jours, heures…)

  134. Nouri dit :

    Je voulais dire appelé mes 2 directeur de l école qui m’on dit de resté chez moi

  135. Nouri dit :

    Bonjour j ai pas reçu de nouvelle pour la rentrée ni de mon école et ni de là dsden je suis une aesh je doi faire comment je serai payé en sachant j ai apéro les directeurs de mes 2ecoles à la m ont dit de resté chez moi

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « je doi faire comment je serai payé en sachant j ai apéro les directeurs de mes 2ecoles à la m ont dit de resté chez moi ? »
      Aîe..aîe..un peu confus votre message. Comme les directeurs des 2 écoles ont pris la responsabilité de vous autoriser à rester à disposition à domicile et non de vous presenter en poste lors de la reéouverture des écoles, restez donc à disposition à domicile. Vous continuez à être remunéré normalement.
      Pour l’apéro, sans doute faudrait-il le laisser tomber un peu pour éclaircir vos messages envoyés.

    • bett axxxxxxxx dit :

      Bonjour, Je me permets de vous écrire pour avoir votre avis sur masituation: AVS dans un collège privé de Paris, j’ai signé un nouveaucontrat de travail de 24 Heures le 2 mars 2020, celui-ci étant conclu pour unedurée de 3 ans à partir du 25/03/2020 au 24/03/2023, et transformant mon statutde AVS en AESH. Cependant, entre temps, le Rectorat m’a ajoutél’accompagnement d’un nouvel élève pour 4 heures/semaine à compter du25/03/2020.Mon contrat devait donc être modifié par un avenantstipulant que celui-ci passait de 24 heures/semaine à 28 heures/semaine.  A ce jour aucunavenant ne m’a été transmis par le rectorat.

       De plus, sur ma fiche de paie du mois de mars, le rectorat apris en compte l’augmentation de mon salaire à partir du 25 mars 2020.

      Néanmoins, sur ma fiche de paie du mois d’avril, aucune augmentation n’a été prise en compte.

      J’ai  donc été payé pourle mois d’avril sur la base de mon contrat initial, à savoir celui de 24 heures.

      J’ai donc pris contact avec eux, et ces derniers m’ont fait comprendre que jen’avais pas été payé sur la base des 28 heures parce que je les cite « jen’étais pas en classe avec l’élève ».

       Sachant d’une part que les cours ont été dispensés par lebiais de plateforme internet, et que j’ ai participé à ces cours tout en aidanttous mes élèves (nouveau comme anciens) et que d’autre part, il est clairementdit que le salaire des AESH durant la période de confinement ne sera pasmodifié et sera de 100%, je ne comprends pas la décision du rectorat.

       Je me demande quelleaction je peux engager pour obtenir compensation des salaires non versés.

      Je vous remercie très sincèrement du temps que vous voudrez bien accorder à monproblème.

      Cordialement.Betty

      • briand0493 dit :

        Bonjour,
        En réponse à votre interrogation, « quelle action je peux engager pour obtenir compensation des salaires non versés ? »
        Vous n’allez pas pouvoir engager d’action à l’encontre de votre employeur rectorat.
        Explication
        Vous disposez un CDD AESH à partir du 25/03/2020 sur la base d’une quotité temps de travail rémunéré à hauteur de 24h/hebdomadaire.
        Depuis le 25/03/2020, aucun avenant n’a été conclu pour que ce CDD AESH s’établisse sur la base d’une quotité temps de travail rémunéré à hauteur de 28h/hebdomadaire.
        En conséquence de droit, depuis le 225/03/2020, vous avez donc à être remunéré sur la base d’une quotité temps de travail rémunéré à hauteur de 24h/hebdomadaire.
        Ce n’est nullement à l’honneur du rectorat de prétexter de la fermeture des écoles dès le 16 mars (cause de confinement) pour revenir sur son engagement d’avenant qui vous aurait permis de bénéficier d’une rémunération de 10% en sus par rapport à la rémunération initiale. C’est simplement d’une bassesse à vomir.

        • bett abdelfettah dit :

          Rectification je viens de retrouver l’avenant qui dit que je passe en 28 heures par semaine avec un nouvel élève. Autre point Que je voulais soulever, si je travaille pendant 24 heures par semaine donc 96 heures par mois il me mette sur ma fiche de paye que j’ai travaillé 92 heures. Est-ce ce normal de me retirer quatre heures par mois?

          Envoyé de mon iPhone

          >

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « Est-ce ce normal de me retirer quatre heures par mois? « 
          pour pouvoir vous répondre, il nous faut les informations suivantes avec vlarté suffisante
          1-date début de votre CDD AESH (pas la date à laquelle il a été signé mais la date début où vous prenez fonction)
          2-sur ce CDD AESH, nous fournir la quotité temps de travail attribuée (en total heures ou en pourcentage). Au besoin, recopier l’alinéa du contrat à ce sujet
          3-Si avenant, donnez la date début d’effet (pas la date pas la date à laquelle il a été signé mais la date début où il prende effet)
          4- sur cet avenant, nous fournir la nouvelle quotité temps de travail attribuée (en total heures ou en pourcentage). Au besoin, recopier l’alinéa du contrat à ce sujet

          La mention temps de travail sur votre fiche de salaire (92h) n’a aucun rapport avec vos horaires de travail. Cela signifie que vous effectuez un temps de service complet au regard de la sécurité sociale.

  136. Jini dit :

    Bonjour

    Je sui AESH mutualisée pour 2 élèves dans 2 écoles différentes.

    Dans la 1ere école tout se passe bien. La communication, l’organisation pour la reprise du 25 mai et le protocole sanitaire sont clairs et bien transmis.
    L’élève dont je m’occupe sera présent les 4 jours à l’école car ses parents sont médecins donc personnels soignants.

    Dans la seconde école, l’élève ne sera pas présent et depuis le début, je fais figure de fantome dans cette école où je n’ai même pas accès à la salle des maîtres.
    Aucune information concernant la rentrée du 25 malgré mes appels.

    À force de persévérance, j’ai enfin reçu un message du directeur, il y a 3 jours qui me dit de venir le 25 et qu’au vu du contexte, j’aurais de nouvelles fonctions. Lorsque j’ai demandé quelles seront mes fonctions il n’a pas daigné me répondre.

    J’appréhende d’être affectée à la surveillance ou aux toilettes.

    Pensez vous que je puisse faire jouer auprès de la DAPAEC la « limitation du brassage des élèves » en restant dans 1 seule école pour limiter les croisements entre élèves de classes différentes ou de niveaux différents et demander à être en présentiel seulement dans la 1ère école?

    Pouvez vous me donner un modèle de lettre à leur envoyer?

    Merci…

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Pensez vous que je puisse faire jouer auprès de la DAPAEC la « limitation du brassage des élèves » en restant dans 1 seule école pour limiter les croisements entre élèves de classes différentes ou de niveaux différents et demander à être en présentiel seulement dans la 1ère école? »
      Votre contrat impose une double affectation dans 2 établissements scolaires et lors de leur réouverture, vous êtes tenu de vous présenter en poste d’affectation sur demande du chef d’établissement scolaire. IL ne peut pas vous être confié des missions, ou tâches en conformité de vos fonctions AESH.
      Nous savons que des chefs d’établissemnts scolaires tentent de faire exécuter à des AESH des tâches qu;i ne relévent pas de leur responsabilité (tâches administratifs, tâches surveillance toilettes, récréation, restauration, tâches de nettoyage salle et divers….).
      Vous avez un droit strict légal de refus de ces tâches qui ne sont de vos fonctions et il ne peuvent vous l’être imposer. Mais ce refus de tâches de missions, même légitimes, ne sauraient constituer motif à demander auprès de la DAPAEC à à être relever de vos fonctions AESH dans l’établissement scolaire et uniquement affecté en présentiel dans l’autre établissement scolaire.*

      Vous allez devoir faire bien comprendre au chef d’établissement scolaire que vous êtes bien un AESH et non un meuble que l’on peur déplacer à volonté au sein de l’établissement scolaire. POur cela, votre meilleure stratégie sera d’opposer un NON haut et fort à une demande de mission non confrome et de tourner le dos sans un mot à votre interlocuteur. Par la suite, plombez l’ambiance en prenant un air lugubre, ni formule de politesse avec tous vos interlocuteurs de l’établissement scolaire et imposez vous sans façon dans la salle des maitres …ce n’est pas un espace réservé au maitre elle vous est accessible obligatoirement.

  137. Devaux dit :

    Bonjour j’ai un contrat de 39 heures après le confinement on a commencé à travailler le 1er avril avec une réunion comme quand on effectue que 7h par jour .1h sera ajouté dans un coteur heures à récupérer plus tard. J’ai poser la question si les heures sont a récupérer ça ne m’intéresse pas. Donc pour le mois d’avril j’étais payé sur 35 heures travailler, quant à mes collègues le salaire a été maintenu à 100 %. Hier on a eu une autre réunion en disant que le compteur d’heure est remise à zéro et de coup j’ai demandé et pour moi ça se passe comment vu que je n’ai pas été payé à 100%. il se renseigne vu que c’est un cas à part. Quoi faire ?merci beaucoup

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » Quoi faire ? »
      Nous comprenons pas bien le mic-mac en cours.
      – Pouvez-vous nous indiquer la nature de votre contrat de travail CDD AESH ?
      – date de début de votre contrat ?
      – la quotite temps de travail attribuée (nombre d’heures sur l’année) ou pourcentage accordé par rapport à un temps complet ?

  138. Mélanie74 dit :

    Bonjour,

    Mon contrat AESH est prévu pour 3 ans, je dépends d’un Pial. Pouvez-vous me dire si je dois faire la demande pour être encore affectée à la même école à la rentrée de septembre.

    Merci pour votre réponse.

    Mélanie

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Pouvez-vous me dire si je dois faire la demande pour être encore affectée à la même école à la rentrée de septembre. « 
      Vous n’avez pas à faire ce type de demande auprès de votre employeur. En revanche, vous pouvez bien exprimer le souhait auprès du coordonnateur PIAL de rester en poste AESH dans la même école.

  139. agaspard83 dit :

    Bonjour.je suis Aesh dans l Académie de Montpellier.
    Je suis en asa pour garde d’enfant jusqu’a fin mai.
    Je ne souhaite pas remettre mon fils en juin a l école mais puis je encore bénéficier d’une asa avec maintien de salaire tout le mois de juin ?
    Personne ne nous informé et on est dans le flou.
    Je dois répondre a l école de mon fils avant mardi pour le remettre si je dois obligatoirement reprendre le travail.
    Merci pour vos réponses et votre soutien

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « puis je encore bénéficier d’une asa avec maintien de salaire tout le mois de juin ? »
      Nous ne disposons des informations officielles pour pouvoir répondre à votre interrogation.

      En réponse à votre commentaire, « Je dois répondre a l école de mon fils avant mardi pour le remettre si je dois obligatoirement reprendre le travail. »
      Vous disposez d’une ASA garde d’enfant jusqu’à fin mai et la direction d’école de votre fils n’a pas à exiger de connaitre les dates de retour obligatoire en activité professsionnelle.
      Vous avez simplement à signaler à cette direction d’école que vous garder votre fils à la maison jusqu’à fin mai et qu’en conséquence, la décision de remettre votre fils à l’école en juin lui sera connue fin mai.

  140. Debbie dit :

    Parce qu’il est consterné, mon beau-frère m’a montré ce mail reçu récemment :
    « Voici une information qui vient de nous arriver directement de la cellule juridique du rectorat concernant les AESH qui seraient en présentiel sans élèves handicapés à s’occuper et sur les missions qui peuvent leur être confiées. Un avenant serait illégal.
    Toutefois, en vertu de l’article 1-1 du décret 86-83 , tout agent public non titulaire doit se conformer aux instructions de son supérieur hiérarchique, sauf dans le cas où l’ordre donné est manifestement illégal et de nature à compromettre gravement un intérêt public.
    Cette disposition permet à mon sens, que ponctuellement, dans les circonstances actuelles à plus forte raison, les AESH, comme d’autres personnels, soient mobilisés sur des missions qui dépassent leur mission habituelle. »
    Moi je reste sans voix !!!

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre commentaire  » je reste sans voix !!! »
      Vous pouvez l’être sans voix et consterné. Dans la bétise et la bassesse, c’est bien dans le haut du tableau.
      Sur ce, l’auteur de la cellule juridique du rectorat doit être très fatigué ou avoir oublier ses lentilles de contact pour ne pas remarquer qu’après l’article 1-1 du décret 86-83, il existe une multitude d’article, non supprimée par le virus-coroand19 dont celui ci
      Article 45-4
      « En cas de transformation du besoin ou de l’emploi qui a justifié le recrutement de l’agent contractuel recruté pour un besoin permanent, l’administration peut proposer la modification d’un élément substantiel du contrat de travail tel que la quotité de temps de travail de l’agent, ou un changement de son lieu de travail. Elle peut proposer dans les mêmes conditions une modification des fonctions de l’agent, sous réserve que celle-ci soit compatible avec la qualification professionnelle de l’agent. Lorsqu’une telle modification est envisagée, la proposition est adressée à l’agent par lettre recommandée avec avis de réception ou par lettre remise en main propre contre décharge.
      Cette lettre informe l’agent qu’il dispose d’un mois à compter de sa réception pour faire connaître, le cas échéant, son acceptation.
      A défaut de réponse dans le délai d’un mois, l’agent est réputé avoir refusé la modification proposée. « 

  141. lolo dit :

    lolo 57
    Bonjour,
    Cela me sidère que personne ne parle de nous dans les médias. Par contre les profs, les familles, et les enfants eux on les nomme c est bien mais nous on est ignoré et en plus pas de protection pour les AESH . Tous les ouvriers et c est normal sont protégés, en fait tout le monde sauf nous et personne ne s en inquiete et encore moins les politiciens, c est inacceptable!!!
    De plus avec ce virus, on ne pourra plus s occuper d enfants qui ne tiennent pas en place , qui crachent c est trop dangereux. Ces enfants ne devraient pas être dans une école ordinaire encore moins maintenant c est une question de vie ou de mort.
    Merci de faire passer ce message.

  142. Marie dit :

    Bonjour
    J’aimerais savoir vu la situation sanitaire actuelle si on nous demande d’aller travailler le lundi de la pentecôte est on obligé?
    l’éducation nationale ne fournira plus de masques aux personnels est ce un motif de droit de retrait?
    Finistère29
    Cordialement
    Marie

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » savoir vu la situation sanitaire actuelle si on nous demande d’aller travailler le lundi de la pentecôte est on obligé? »
      Non. Le lundi de la pe,ntecôte reste férié.

      En réponse à votre interrogation, « l’éducation nationale ne fournira plus de masques aux personnels est ce un motif de droit de retrait? »
      Oui (voir article corresponadnt en cliquant ICI) et « comment user de son droit de retrait en cliquant ICI »

  143. Céline dit :

    Bonjour
    Je suis Aesh en CDD depuis janvier 2020 en Loire-Atlantique. Je suis actuellement dans 2 établissements certes à 15km de mon domicile mais avec les conditions de circulation j’ai 25 à 30 minutes de trajet : coût de transport elevé, perte de temps…
    Peut-on demander un changement d’établissement en fin d’année scolaire ? Si oui à qui et quelle période ? Merci pour votre réponse

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Peut-on demander un changement d’établissement en fin d’année scolaire ? » et suivante  » Si oui à qui et quelle période ? »
      Vous avez toujours la possibilité d’exprimer par écrit le souhait d’une nouvelle affectation dans un établissement scolaire à la rentrée scolaire auprès de votre employeur. Vous vez simplement à savoir que votre empployeur n’est pas tenu légalement de répondre à votre souhait et en en cas de refus, il n’est pas tenu non plus de s’en justifier.
      Nous pensons que votre demande serait à adresser après mi-juin quand les services IA-ASH seraient plus à même de la prendre en considération dans la perspective de la très particulière rentrée scolaire 2020-2021.

  144. Youss dit :

    Bonjour, je viens de recevoir une lettre de la directrice souhaitant avoir un certificat médical, dois-je lui en faire part?

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « dois-je lui en faire part? »
      Non. Un chef d’établissement scolaire (maternelle et premier degré) ne dispose d’aucune autorité hiérarcique pour exiger d’un agent AESH la présentation d copie de certificat médical du fait de son absence en poste. Il s’agit d’une posture professionnelle totalement déplacée.

  145. Forest dit :

    Bonjour,
    Je reprends le 18 mai malgré le fait que mes 2 élèves notifiés soient absents.
    On nous demande de faire la surveillance de groupe d »élèves lors des récréations, circulation dans les couloirs,.toilettes,self….ou de l’administratif.
    J’ai évoqué le protocole sanitaire mais on m’a bien fait comprendre que je pouvais me.mettre en arrêt si je refusais ces tâches!!
    Peuvent-ils nous obliger à faire cela et que faire si je refuse?
    Merci.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Peuvent-ils nous obliger à faire cela et que faire si je refuse? »
      Non. Il ne peut vous être attribué des tâches de surveillance de groupe d »élèves lors des récréations, circulation dans les couloirs,.toilettes,self….ou de l’administratif. Vous avez un droit et devoir (vis à vis de votre employeur) de refus d’accomplir ses activités ne relevant pas de votre responsabilité.
      Il semble clair que le chef d’établissement scolaire semble décidé à faire pression pour que vous accomplissez les tâches de surveillance de groupe d »élèves lors des récréations, circulation dans les couloirs,.toilettes,self….ou de l’administratif.
      Et bien, Appliquez le plan « tête de bouledogue  » ne parlez et ne saluez personne. allez dans la salle des profs. mettez vous à l’écart. faites vos horaires sans sourciller en vous occupant au mieux et aux sollicitations d’accomplir une tâche qui ne rentre pas dans vos attributions : dites haut et fort « et puis encore!: , je ne suis pas payé comme AESH avec un minable 700 euros mensuel pour en plus faire les corvées des autres en risquant ma peau ».

      Croyez bien en notre expérience : contre les terroristes à la semaine, il n’y a rien de plus efficace que leur plomber l’atmosphère pendant quelques jours.

  146. flopla dit :

    Bonjour
    Avez-vous une idée du nombre d’ESh qui n’ a pas repris le travail depuis le 11 mai ?

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Avez-vous une idée du nombre d’ESh qui n’ a pas repris le travail depuis le 11 mai ? »
      Non. nous pensons que c’est un peu tôt pour faire une extrapolation à partir des données que nous disposons. Il faudarait attendre le 18 mai.

  147. M dit :

    Bonjour
    Je suis AESH dans un collège, aucune réunion n ‘a été organisé pour la reprise du 18, nous n avons eu que quelques mails sans détails. Volontaire pendant le confinement, j ai appris que si nos élèves n étaient pas présents non serions amenés dès lundi à tenir la garderie des enfants des professeurs (de 4ans à 10 ans) au CDI sans pouvoir toucher les livres. Des enfants donc que l on ne connaît pas, qui sont incapable (et je le conçois) de respecter les gestes barrières. Impossible selon moi, qui a plusieurs années d experience dans l animation, de garantir d une part la sécurité de tous, d autre part un accueil agréable pour ces enfants. J ai du mal à comprendre, j imagine que ce n est pas légal, que ce passerait il en cas d accident? Je sais que mes collègues le feront même si elle ne le valide pas. Encore une fois l impression d être pris pour un pion (ou un con). Je suis dans le privé, comment ce fait il que ces enfants n aillent pas dans leur école puisqu on nous répète qu ils sont prioritaires. Franchement j ai du mal à comprendre, c est irréaliste. Accompagner mes élèves ou d autres élèves en difficulté, bon c est risqué (ils sont autistes et eux il faut être honnête les gestes barrières ils ne pourront les respecter) mais je prendrais ce risque pour eux et par conscience professionnelle. Mais ouvrir une garderie!!! En sachant qu il y 900 élèves, 50 profs, plus de 20 AESH.
    Qu en pensez vous ?

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Qu en pensez vous ? »
      Il se trouve que vous allez devoir « refuser » fermement de tenir cette garderie des enfants des professeurs (de 4ans à 10 ans) au CDI , car en exerçant cette mission de garderie, « vous serez dans l’illégalité la plus totale.
      Le collège n’est pas habilité à tenir une garderie d’enfants de 4 à 10 ans et ensuite, qu’il ne pourrait en aucun cas vous être confié cette responsabilité. Vous ne disposez d’aucune couverture juridique et en cas d’accident ou d’incident avec un des enfants de ces parnets professeurs, vous pouvez être pénalement responsable.
      A notre sens, s’il est maintenu ce type de garde et qu’il vous est demandé d’en assurer la mission de surveillanec, votre droit de retrait immédiat doit s’exercer en urgence (motif d’ordre de mission illégale) et en alertant votre employeur (DSDEN).
      Article R.421-5 du CASF modifié par le décret n°2012-364 du 15 mars 2012 (extraits)
      …Le lieu d’accueil ainsi que son environnement et son accessibilité doivent présenter des caractéristiques permettant,de garantir la santé, la sécurité et l’épanouissement des jeunes enfants accueillis en tenant compte de leur nombre et de leur âge. En termes de sécurité, une vigilance particulière doit être apportée à la capacité à prévenir les accidents domestiques et les risques manifestes pour la sécurité de l’enfant, en proposant spontanément les aménagements nécessaires ou en acceptant ceux prescrits par les services départementaux de protection maternelle et infantile.

      C’est totalement invraisemblable que le chef d’établissement scolaire privé en soit venu à accepter ce type d’organisation de garde d’enfants

      • loulou dit :

        Bonjour,
        La DSDEN nous envoie un questionnaire pour connaître notre situation actuelle. Qu’en pensez-vous ?
        Apparemment ils cherchent à déplacer les aesh qui sont au lycée pour les mettre au primaire. Ont-ils le droit et quid des élèves de lycée avec qui les aesh travaillent (beaucoup, beaucoup ) en distanciel.
        J’imagine qu’ils n’ont pas le droit d’un coup de baguette de nous changer d’établissement et de nous faire abandonner nos élèves actuels.
        Merci

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « Qu’en pensez-vous ? »
          L’eemplpyeur DSDEN a toujours la possibilité légale d’exiger d’un agent AESH l’état de situation professionnelle en cours.

          En réponse à votre interrogation, « déplacer les aesh qui sont au lycée pour les mettre au primaire. Ont-ils le droit ? »
          Le virus coronad-19 n’a pas eu pour effet les contrats de travail et les textes se rattachant à ses contrats de tracail.
          Donc, Article 45-4 du Décret n° 86-83 du 17 janvier 1986 relatif aux dispositions générales applicables aux agents contractuels de l’Etat
          « En cas de transformation du besoin ou de l’emploi qui a justifié le recrutement de l’agent contractuel recruté pour un besoin permanent, l’administration peut proposer la modification d’un élément substantiel du contrat de travail tel que la quotité de temps de travail de l’agent, ou un changement de son lieu de travail. Elle peut proposer dans les mêmes conditions une modification des fonctions de l’agent, sous réserve que celle-ci soit compatible avec la qualification professionnelle de l’agent. Lorsqu’une telle modification est envisagée, la proposition est adressée à l’agent par lettre recommandée avec avis de réception ou par lettre remise en main propre contre décharge.
          Cette lettre informe l’agent qu’il dispose d’un mois à compter de sa réception pour faire connaître, le cas échéant, son acceptation.
          A défaut de réponse dans le délai d’un mois, l’agent est réputé avoir refusé la modification proposée »

          En réponse à votre interrogation, « quid des élèves de lycée avec qui les aesh travaillent (beaucoup, beaucoup ) en distanciel. »
          Lors de la réouverture de l’établissement scolaire, c’est au chef d’établissement scolaire, en concertation avec l’enseignant/le professeur principal, de décider de la continuité d’accompagnement en distanciel d’élèves en situation de handicap par l’AESH.

          En réponse votre interrogation,« ils n’ont pas le droit d’un coup de baguette de nous changer d’établissement et de nous faire abandonner nos élèves actuels. »
          NOn mais parmi les instances académiques, cela s’ingénie beaucoup pour argumenter qu’en raison du virus-coraonad19, l’artile 45-4 que nous venons de citer n’existe pas. Il se trouvera bien une autorité hiérachique pour exiger qu’un AESH viennent lui cirer les bottes chaque matin, « sous motif, à son sens, que ponctuellement, dans les circonstances actuelles à plus forte raison, les AESH, comme d’autres personnels, doivent être mobilisés sur des missions qui dépassent leur mission habituelle. »

  148. Lemitre dit :

    Bonjour
    AED a plein temps , je travaille habituellement du lundi 8h au mercredi 17h en continu jour et nuit à l internat
    Pour la reprise du 18 mai notre CPE m’annonce que puisque l internat reste fermé Je devrai travailler en journée pour récupérer les 2 nuits non effectuées De ce fait mon amplitude horaire passe de 3 à 5 jours
    Peut il m imposer ce changement ? Ai je à rattraper des heures de nuit puis que l internat est fermé ?
    Merci

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Peut il m imposer ce changement ? » et suivante « Ai je à rattraper des heures de nuit puis que l internat est fermé ? »
      Non. le passage d’un planning hebdomadaire temps de travail sur 3 jours (incluant des heures de nuit) à un planning hebdomadaire temps de travail sur 5 jours (sans heures de nuit) constitue une modification subtantielle de votre contrat de travail.
      or, L’Article 45-4 Décret n° 86-83 du 17 janvier 1986 relatif aux dispositions générales applicables aux agents contractuels de l’Etat précise :
      « En cas de transformation du besoin ou de l’emploi qui a justifié le recrutement de l’agent contractuel recruté pour un besoin permanent, l’administration peut proposer la modification d’un élément substantiel du contrat de travail tel que la quotité de temps de travail de l’agent et changement de son lieu de travail. Lorsqu’une telle modification est envisagée, la proposition est adressée à l’agent par lettre recommandée avec avis de réception ou par lettre remise en main propre contre décharge.
      Cette lettre informe l’agent qu’il dispose d’un mois à compter de sa réception pour faire connaître, le cas échéant, son acceptation. »

      A défaut de réponse dans le délai d’un mois, l’agent est réputé avoir refusé la modification proposée. »

  149. Maddy dit :

    Bonjour, AESH CDI 66

    Devant la dégradation affligeante de nos conditions de travail et cette obstination à nous traiter comme des imbéciles heureuses bien dociles encore bien plus mise en lumière en cette période difficile, je cherche un moyen de quitter cet emploi au bout de presque 10 ans d’investissement et de grande patience sans pour autant subir les 4 mois de carence d’allocation chômage qu’entraînerait une démission. C’est là que j’ai découvert qu’apparemment les contractuels cédéisés de la fontion publique ont enfin droit comme dans le privé à une rupture conventionnelle de contrat : « Instaurée par la loi de transformation de la fonction publique, la rupture conventionnelle est le seul mode de sortie de fonctions reposant sur un commun accord des parties. Le dispositif, pour le moment à l’essai, est ouvert aux fonctionnaires du 1er janvier 2020 au 31 décembre 2025. La convention de rupture conventionnelle passée avec un agent public est immédiatement applicable, sans avoir à être homologuée. »
    Pouvez vous me confirmer l’information s’il vous plaît ?

    Merci à vous. Portez vous bien

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Pouvez vous me confirmer l’information ? »
      voilà voilà
      Nous vous confirmons la dite information et nous vous invitons à pndre connaissance de la page consacrée à «  Rupture conventionnelle pour les AESH en CDI (exclusivement) » en cliquant ICI.

      • Maddy dit :

        Bonjour à vous

        Merci beaucoup pour votre réponse et le premier commentaire qui me vient est : aie aie aie j’avais complètement omis le paiement d’indemnités de la part de l’employeur ! Jamais ils ne « lâcheront » un centime parce que je veux partir.

        Au mieux ils me feront perdre mon temps en faisant semblant de m’écouter pour à la fin me dire un joli non qui rime avec démission.

        Au pire en prime il sera noté dans mon dossier que j’ai tenté un « divorce » à l’amiable et on va me pourrir la vie jusqu’à ce que je craque et parte toute seule comme une grande.

        Bon allez dernière lueur d’espoir que vous m’annonciez que je peux les dispenser du paiement des indemnités ??? (oui j’en suis là je veux juste retrouver ma liberté) Mais je ne sais pas pourquoi je le sens moyen moyen…

        En tout cas merci encore à vous d’être là, j’imagine le travail énorme que cela vous demande mais dîtes vous que certains jours c’est grâce à votre soutien et vos conseils que l’on tient…

        Bref ne changez rien

        M.

        • briand0493 dit :

          Bon courage, collègue d’infortune
          Nos pensées en bien vous accompagnent.

        • chrystelle22 dit :

          Bonjour,
          J’envisage de démissionner pour la rentrée de septembre. J’ai un préavis de 2 mois. Puis-je envoyer ma lettre de démission début juillet afin que mon préavis court sur les vacances d’été ou dois-je effectuer mon préavis en dehors des congés d’été?

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, «  Puis-je envoyer ma lettre de démission début juillet afin que mon préavis court sur les vacances d’été ou dois-je effectuer mon préavis en dehors des congés d’été? »
          Envoyer votre lettre de démission fin juin-début juillet avec date d’effet de votre démission au 01/09/2020 est pertinent.

  150. Christel dit :

    Bonjour

    Je suis Aesh dans le 77, mon école n’ouvre pas ses portes avant fin mai voir début juin c’est ma directrice qui m’a prévenu , j’aimerai savoir si ma référente a le droit de me demander d’aller dans une autre école que je ne connais pas pour combler les absences des autres aesh?

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « savoir si ma référente a le droit de me demander d’aller dans une autre école que je ne connais pas pour combler les absences des autres aesh? »
      Certainement pas. Le virus coronad-19 n’a pas détruit votre contrat de travail. Il en résulte que tout changement de lieu de travail se doit faire l’objet d’une propsoition par avenant de la part de votre employeur et que vous devez disposer d’un délai de 1 mois pour accepter ou refuser cette proposition d’avenant.

      • Romain dit :

        Bonjour,
        (AESH en CDI dans le 62)

        Est-ce que votre réponse s’applique dans tous les cas, y compris au sein d’un PIAL?
        Excusez-moi si cette clarification est redondante, mais je veux être sûr de moi si jamais je dois opposer au coordonnateur l’exigence d’un avenant, et j’ai un doute en relisant cette réponse à une question précédente:
        « Pour les déplacements au sein d’un PIAL, un avenant au CDD n’est pas nécessaire. Ces déplacements professionnels s’imposent à vous que si un ordre de mission a été établi en bonne et due forme. »
        Alors, pourrais-je exiger un avenant et bénéficier d’un mois de délai, ou devrais-je me conformer à un simple ordre de mission? D’avance merci.

        Je suis particulièrement concerné car accompagnant des élèves en collège, et en département « rouge » dont il se dit que les collèges pourraient ne pas rouvrir avant au moins fin mai/début juin. La tentation sera forte pour nos coordonnateurs de PIAL de répercuter les AESH dans mon cas sur des écoles du PIAL où nos collègues seraient en ASA si leurs élèves se présentent en attendant (nous avons d’ailleurs reçu il y a quelques jours un mail du coordonnateur nous rappelant cette éventualité, ils s’y préparent visiblement). Ou même après la rentrée de nos élèves habituellement accompagnés, de nous envoyer sur des élèves plus « problématiques » (ou aux familles se manifestant plus fort) dans d’autres écoles s’ils n’y avaient pas d’accompagnement.

        Au fait, sur mon contrat mon lieu de travail précis n’est pas établi clairement, en début d’année il y était simplement joint une liste des établissements relevant du PIAL en annexe, mon établissement d’affectation de rentrée y était simplement fluoté. Etait-ce bien conforme, d’ailleurs?

        Encore merci.

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          EN réponse à votre interrogation, « Est-ce que votre réponse s’applique dans tous les cas, y compris au sein d’un PIAL? » et suivante « pourrais-je exiger un avenant et bénéficier d’un mois de délai, ou devrais-je me conformer à un simple ordre de mission? « 
          Il n’est pas inutile d’éclaircir la question.
          Vous êtes sous CDD AESH, affecté à un établissement scolaire relevant d’un PIAL. Ce dernier comprend une ensemble d’établissement scolaire (liste établie sur le contrat de travail). votre CCD est conforme.
          Le coordonnateur de ce PIAL peut vous demander d »exercer vos missions AESH sur uniquement sur les établissements scolaires relevant du PIAL. Dans ce cas, Ces déplacements professionnels s’imposent à vous que si un ordre de mission a été établi en bonne et due forme. »

          En revanche, un coordonnateur PIAL (ou votre employeur DSDEN) ne peut en aucun cas vous imposer une affectation en établissement scolaire non cité dans votre CDD.
          Pour une affectation en établissement scolaire non cité dans votre CDD, il y a obligation de proposition d’avenant car in s’agirait alors d’une modification subtantielle de votre CDD AESH
          or, l’article 45-4 du décret du 17 janvier 1986 relatif au contratctuel de la fonction publique dicte
          «  en cas de transformation du besoin ou de l’emploi qui a justifié le recrutement de l’agent contractuel recruté pour un besoin permanent, l’administration peut proposer la modification d’un élément substantiel du contrat de travail tel que la quotité de temps de travail de l’agent, ou un changement de son lieu de travail.
          Lorsqu’une telle modification est envisagée, la proposition est adressée à l’agent par lettre recommandée avec avis de réception ou par lettre remise en main propre contre décharge. Cette lettre informe l’agent qu’il dispose d’un mois à compter de sa réception pour faire connaître, le cas échéant, son acceptation.
          À défaut de réponse dans le délai d’un mois, l’agent est réputé avoir refusé la modification proposée conduisant à la rupture du contrat initial »

          Nous vous confirrmons que, dans SOn PROTOCOLE SANITAIRE ET MISSIONS DES AESH POUR LA REPRISE DANS LES ECOLES ET ETABLISSEMENTS SCOLAIRES A
          PARTIR DU 11 MAI le MEN a bien prévu de s’asseoir sur cet article 45-4 du décret du 17 janvier 1986 relatif au contratctuel de la fonction publique, par le dialogue !!!! évoque-t-il.

          Il semble que le MEN reste persuadé que le virus-coronad19 a fait des ravages sur les droits réglementaires des AESH mais par sur leur rémunération mensuelle en dessous du seuil de pauvreté.

      • Loulou dit :

        Bonjour,
        Info qui me semble importante. Je vois circuler sur les réseaux sociauxn otamment le site des stylos rouges que les masques étaient obligatoires pour TOUt le personnel éducatif. BO du 11 mai. Alors qu’avant c’était juste en cas d’impossibilité de distanciation physique (tiens, soit dit en passant, ils ne disent plus distanciation sociale ? ). Il y a un débat au sujet de l’interprétation du BO mais pour nous si c’est le cas, ce serait du pain béni. Bonjour à tous et encore merci et merci et merci

      • Mimi dit :

        J’ai le même problème. Mon lycée ne devrait ouvrir qu’en juin et on m’a demandé de venir travailler le lundi 18 mai pour un autre établissement en signant un avenant au contrat

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « on m’a demandé de venir travailler le lundi 18 mai pour un autre établissement en signant un avenant au contrat »
          Rappel important
          Rappel
          L’épidémie de virus Covid-19 n’a pas eu pour effet d’annuler la Circulaire n° 2019-090 du 5-6-2019 relative Cadre de gestion des personnels exerçant des missions d’accompagnement d’élèves en situation de handicap (AESH)
          Cette dernière toujours en vigueur précise
          « Conformément à l’article 45-4 du décret du 17 janvier 1986 relatif au contractuel de la fonction pubilque, en cas de transformation du besoin ou de l’emploi qui a justifié le recrutement de l’agent contractuel recruté pour un besoin permanent, l’administration peut proposer la modification d’un élément substantiel du contrat de travail tel que la quotité de temps de travail de l’agent, ou un changement de son lieu de travail.
          Lorsqu’une telle modification est envisagée, la proposition est adressée à l’agent par lettre recommandée avec avis de réception ou par lettre remise en main propre contre décharge. Cette lettre informe l’agent qu’il dispose d’un mois à compter de sa réception pour faire connaître, le cas échéant, son acceptation.
          À défaut de réponse dans le délai d’un mois, l’agent est réputé avoir refusé la modification proposée conduisant à la rupture du contrat initial (cf. partie 2.9 de la présente circulaire). »

  151. Ju dit :

    Bonjour,
    Merci pour votre page qui est une mine d’information.
    Je suissAesh dans le secondaire.
    Maman de trois enfants, dont un dans un établissement qui ne sait pas s’il ré-ouvrira avant juin. Pour les 3, il y a du travail en distanciel à faire.
    Je souhaite les garder à la maison pour continuer à les aider dans le travail à la maison.
    Seulement, mon conjoint est en télétravail, et n’a pas forcément le temps de pouvoir s’occuper des trois.
    Puis-je demander une ASA jusqu’au 2 juin? Si oui quels documents dois-je fournir à mon établissement?
    Très cordialement.
    Ju

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Puis-je demander une ASA jusqu’au 2 juin? » et suivante  » Si oui quels documents dois-je fournir à mon établissement? »
      Aîe…aîe…Pour pouvoir solliciter une autorisation spéciale d’absence sur motif de garde d’enfant du fait de la réouverture de leur école début juin, il faudrait établir une attestation sur l’honneur que vous êtes le seul parent disponible pour cette garde d’enfant…. sachant que votre employeur pourra toujours exiger la fourniture d’une attestation de l’employeur de votre mari déclarant qu’il est bien en poste de travail hors domicile et non en télétravail à domicile…..
      Cela peut fonctionner mais…hum….

  152. dit :

    Bonjour,

    Vous m’avez déjà répondu à mes questions et je vous en remercie.

    J’ai bien envoyé mon certificat médical disant que je présente une vulnérabilité de santé par rapport au covid 19 à mon chef d’établissement d’affectation ainsi qu’au lycée qui gère tous les contrats AESH (service crée à la rentrée dernière de l’académie de nice).

    Or ce matin ce service me demande de remplir une fiche ASA mais sur celle -ci ,il est stipulé que je demande une ASA pour garder un enfant de moins de 16 ans, est -ce-que ce sont des fiches types pour tous les cas de figure ou est-ce une erreur ou autre ?

    Cette fiche est un accompagné d’un courrier de l’académie où il est évoqué tous les cas de figure par rapport à la vulnérabilité, il y a le cas où l’on doit garder son enfant de moins de 16 ans et qu’on ne peut travailler à distance, si l’on vit avec une personne vulnérable et qu’on ne peut travailler à distance, si l’on vit avec une personne actuellement malade du covid et que l’on ne peut travailler à distance et enfin si l’on est une personne vulnérable et qu’on ne peut travailler à distance, il est noté qu’on doit demander une ASA que pour ces cas. Dans le cas qui est le mien, je suis vulnérable , j’espère pouvoir suivre mon élève à distance malgré que ce soit compliqué…ils disent pas d’ASA, est -ce normal?

    J’ai fait un mail mais plus aucune réponse.
    Merci d’avance pour votre aide.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « ls disent pas d’ASA, est -ce normal? »
      Absolument pas.
      Il faut revenir à toute la simplicité de votre droit à ASA en fonction du texte suivant.
      la Circulaire relative à la réouverture des écoles et établissements et aux conditions de poursuite des apprentissages en date du 04/05/2020 qui précise  » Les personnels qui ont une vulnérabilité de santé au regard du virus Covid-19 ne doivent pas être présents aux mois de mai et juin.
      vous sollicitez une autorisation spéciale d’absence (l’ASA) pour le mois de mai-juin en conformité de cette circulaire le Justificatif à joindre était bien : certificat médical du médecin traitant
      Après validation de votre demande, votre employeur reste tenu de vous délivrer une ASA avec maintien de votre rémunération. Si vous rencontrez des difficultés à ce sujet, il ne faut pas bésiter à prendre contact avec une organisation syndicale pour signaler d’urgence votre situation. Actullment, les organisation syndicales sont très remontées envers les DSDEN ayant tendance à faire fi des droits des AESH.

      • dit :

        Merci de votre réponse .

        Alors j’ai eu une réponse du service qui nous gère, ils me demandent d’utiliser cette fameuse attestation jointe au courrier qui se nomme  » l’attestation sur l’honneur pour les personnes souhaitant obtenir une autorisation spéciale d’absence(ASA) pour garder leur(s) propre enfant(s) de moins de 16 ans » et d’y rajouter que je suis une personne à risque dessus.

        Est-ce suffisant et la l’attestation sera -t-elle quand même valable? sinon ou puis -je me procurer et/ou existe-il un formulaire type?

        Merci de vos conseils .

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « Est-ce suffisant et la l’attestation sera -t-elle quand même valable? sinon ou puis -je me procurer et/ou existe-il un formulaire type? »
          Oui, ce sera suffisant si vous rajoutez bien »que vous êtes personne vulnérable au regard du virus-coronad19. Parfois, il faut savoir aussi faire confiance à vos interlocuteurs de service IA ASH qui jugent plus aisé à vous fournir l’ASA nécessaire de cette façon.

  153. youss dit :

    Bonjour, j’ai transmis à mon employeur une demande d’autorisation d’absence.
    En effet, je vis chez mes parents qui eux sont âgés et ont des problèmes de santé.
    À ce jour je n’ai toujours pas reçu de réponse. De plus, la directrice de l’école souhaite avoir un justificatif, je ne sais pas quoi faire.
    Je sais pas si ma demande à été pris en compte. Dois-je me présenter à mon lieu travail en attendant d’avoir la confirmation ?

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Dois-je me présenter à mon lieu travail en attendant d’avoir la confirmation ? »
      Non. Vous attendez la confirmation de votre demande d’autorisation spéciale d’absence de la part de votre employeur.Quant à la directrice d’école, transmettez lui une copie de votre demande d’ASA et sigmaler que dès réponse de votre employeur à votre demande, copie ASA lui sera transmise. Elle n’a nulle autorité hiérachique pour vous imposer de vous présenter au poste de travail.

  154. Dominique Blondy dit :

    AESH corrèze. Nous sommes 2 AESH pour 3 enfants avec notification MDPH. Ma collègue étant a risque est en arrêt. Aucun des 3 enfants ne revient. Suis je obligée d’être à l’école ? Merci pour tous votre travail et vos conseils

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » Suis je obligée d’être à l’école ? »
      La réouverture de l’école étant envisagée, vous avez à vous présenter en poste d’affectation et, en l’absence des 3 èlèvesà accommpagner, de vous mettre à disposition du chef d’établissement scolaire. Il appartiendra à ce dernier de prendre la responsabilité vous désigner des tâches à effectuer en conformité de vos fonctions AESH ou de vous tenir à disposition à domcile.

      • nono dit :

        bonjour avant le 11mai l asthme chronique entrait dans les maladies a risques jusqu au 10mai par la hcsp et a partir du 11mai ce n est plus une maladie a risque est ce que je peux prétendre toujours au mémé droit ou dois on reprendre le travail alors que depuis le début du confinement j étais éligible a l arrêt maladie préventif

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « est ce que je peux prétendre toujours au mémé droit ou dois on reprendre le travail ? »
          Vous avez à prendre RV avec votre medecin traitant, seul habilité à décider de votre maintien à domicile et vous délivrer un certificat médical attestant de votre vulnérablité de santé à l’égard du virus coronad-19.
          Certificat médical attestant de votre vulnérabilité obtenu, vous avez à prévenir votre employeur de votre impossibilité de reperndre votre poste d’affectation à la réouverture de l’établissement scolaire (justificatif à fournir ;: le certificat médical). Votre employeur se devra vous délivrer une autorisation spéciale d’absence en mai-juin avec maintien de rémunération .

  155. Ringuet dit :

    Bonjour , Je voudrais si possible des informations concernant le salaire du mois de Mai es ce qu’il sera intégralement maintenu ou partiellement je suis AESH dans le 37, on m’a fait remplir une attestation d’autorisation de travail a distance pour la garde d’enfant de moins de 16 ans.
    Je vous remercie d’avance pour votre réponse.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » salaire du mois de Mai es ce qu’il sera intégralement maintenu ou partiellement ? »
      Il vous sera maintenu intégralement pendant le mois de mai et mois suivant.

  156. fée clochette dit :

    Fée Clochette

    Bonjour,

    Pour info
    J’ai trouvé sur le site http://dupuiselise.canalblog.com/archives/2020/05/12/38285353.html un document intitulé :
    « Protocole sanitaire et missions des aesh pour la reprise dans les écoles et établissements scolaires à partir du 11 mai »;

    Dedans on y trouve des informations intéressantes et de différentes natures :

    – infos « ouverture de parapluie » : Organisation de la reprise pour les AESH paragraphe 1 :

    « Les autorités sanitaires ne préconisent pas le port de masques de type sanitaire (FFP2, FFP1 ) pour les personnels en contact avec les élèves, quel que soit l’âge de ces derniers. »

    Et oui au cas ou l’on veuille se protéger car pour rappel si l’enfant n’a pas de masque et nous uniquement un masque grand public, nous protégeons l’enfant de nos gouttelettes mais nous ne sommes pas protégés des siennes !! Alors qu’avec un masque FFP2 oui. Mais qu’importe ce sont les autorités sanitaires qui le préconisent alors…le MEN est couvert et protégé lui…

    -infos  » oh miracle des formations !!! » : Organisation de la reprise pour les AESH paragraphe 3

    « De manière à pouvoir répondre à leurs attentes de professionnalisation, des modules de formation seront proposés aux AESH courant mai et juin, le plus souvent au sein des PIAL ».

    C’est dingue !!! il aura fallu le Covid-19 alors que pendant 12 ans aucune formation excepté celles des 60 heures en début de contrat. Comme quoi … Tout vient à point à celui qui sait attendre… Mais quand même l’attente est chère payer !!!

    -infos « wahou ils sont forts!!! comment font -ils ? » : Missions des AESH et modalités d’accompagnement /Accompagnement dans l’accès aux apprentissages : poursuite de la mission

    « Les AESH poursuivent leur mission d’assistance aux élèves pour faciliter l’accès à l’apprentissage. Cette mission qu’il s’agisse d’expliquer ou de reformuler une consigne, d’adapter des supports, d’aider de faciliter l’expression et la communication, d’assister dans l’écriture et la prise de notes, d’encourager l’élève, de lui apporter une aide ponctuelle… peut s’accomplir dans la majorité des cas en respectant la distanciation physique dans une classe où le nombre d’élèves sera réduit. (à partir de en respectant… » c’est écrit en gras).

    Bizarrement, dans ce paragraphe, on ne mentionne plus la distance physique en mètre. Pour rappel il faut se tenir à un mètre de distance minimum pour protéger l’enfant et accessoirement nous-même. Et à cette distance là faire tout ce qui est dit en toute discrétion et efficacité ne semble pas évident. Mais eux ils savent alors ils nous apprendront comment faire pendant leur formation… et avec une protection toute relative. Ouf !!!

    Et il reste encore bien des choses à dire…

    Mais comme l’a souligné M. le Ministre sur Europe 1 le 11 05 2020
     » Beaucoup de pédiatres le disent, il y a plus de risques à rester chez soi que d’aller à l’école ».

    Merci à la marque de parapluie « Pédiatre » et pourquoi avoir fait tout ce confinement si l’on était plus en sécurité à l’école. Alors tous à l’école !!!

    Allez mieux vaut en rire mais au fond je n’y arrive pas et Coluche me manque car lui me ferait rire.

    Cordialement.

    • briand0493 dit :

      Bonjour Fée clochette,

      Merci pour votre information. Nous vous confirmons que, sous lien fourni, il s’agit bien du fameux « Protocole sanitaire et missions des aesh pour la reprise dans les écoles et établissements scolaires à partir du 11 mai » envoyé par le MEN dans toutes les académies et en cours de distribution dans les DSDEN , etc….

      Comme vous, nous vous confirmons qu’à lecture de ce document, les membres de l’équipe UNEAVS ont eu « un blanc monumental » en tête. Après s’être pincé les bras, force est de constater que ce protocole réussit l’exploit de ne jamais citer La circulaire n°2017-084 du 3 mai 2017 relative aux mission sdes AESH, de s’asseoir sur les textes de loi relatif au contractuel de la fonction publique et de piétiner alllégrement les règles sanitaires définies par le ministère des Solidarité et de la Santé pour éviter la propagation du virus corad-19.
      C’est tout simplement ahurissant d »hypocrisie.

      • Caroline dit :

        Bonjour Briand et Fée Clochette, et merci à vous pour la qualité des infos données ici.
        J’ai lu le protocole de reprise et voilà ce qu’il m’inspire.

        Toujours pas de masques FFP2 préconisés pour les AESH , tout au plus des lingettes désinfectantes et une visière ou des lunettes pour celles qui accompagnent des jeunes enfants TSA avec soins d’hygiène à effectuer.
        Mais port du masque recommandé en présence des élèves avec fourniture de 2 masques grand public catégorie 1 par jour de présence, masque dont on sait qu’ils ne protègent pas leur porteur et sont un complément aux gestes barrière (distance, lavage des mains, aération des locaux)
        Et poursuite des missions comme avant (!!!) « cette mission, qu’il s’agisse d’expliquer ou reformuler 1 consigne, d’adapter les supports, d’aider et faciliter la communication, d’assister dans l’écriture et la prise de notes, d’encourager l’élève, de lui apporter une aide ponctuelle, …peut s’accomplir dans la majorité des cas en respectant la distanciation physique dans une classe où l’effectif sera réduit

        Comment exercer nos missions à distance ? faut-il hurler à 1 mètre de l’élève les consignes, les conseils et les encouragements?
        Ils savent très bien qu’on va déranger la classe et que ce sera impossible …donc ils comptent bien nous contraindre à faire comme avant en faisant fi des gestes barrière, à nous rapprocher de nos élèves sans masque de protection digne de ce nom en priant pour qu’il ne soit pas positif.

        L’adaptation des supports et la prise de notes n’est également pas possible dès lors qu’il faut échanger des papiers/ cahiers/ ou clavier de PC avec l’élève !

        Les AESH voient leur rôle renforcé au service de la protection sanitaire de l’ensemble des élèves en situation de handicap, elles participent à l’analyse des besoins et à la définition des emplois du temps des établissements du PIAL en présence du coordonnateur du PIAL et au besoin de l’enseignant référent pour le suivi des élèves en situation de handicap ; proposition d’emplois du temps…
        Bref le gouvernement en avait rêvé avec la mise en place des PIAL mais le COVID 19 l’a fait !! les AESH deviennent multi-fonction (individuelles, mutualisées à la carte), multi-élèves, échangeables, corvéables en fonction de l’intérêt du service et de l’organisation temporaire mise en oeuvre pendant le confinement. Leurs contrats pourront même être revus !…
        Quelles sont les garanties que ce mode de fonctionnement exceptionnel va s’arrêter un jour (pas de dates) ? n’est-ce pas en réalité l’aboutissement ultime de la réforme entamée avec la création des PIAL ?
        Et pour conclure vu la dangerosité qui accompagne cette reprise ils concluent cyniquement qu’on va avoir des pertes (décès, démissions) donc qu’il faut renforcer sans tarder le vivier d’AESH … on parle ainsi de bétail et non pas d’humains !

        A aucun moment on ne parle de notre santé , si on tombe malade que faire pour celles qui n’ont pas de mutuelle (et elles sont nombreuses vu leurs salaire) ? que deviennent celles qui auront des séquelles pendant des mois (fatigue extrême/ essouflement) et qui ne pourront pas reprendre? Sera-t’on reconnues en maladie professionnelle ?
        Quid d’une prime de risque ? d’une augmentation de salaire ?

        L’AESH qui ne reprend pas le travail parce qu’elle a peur pour sa vie et celle de ses proches, parce qu’elle a peur tout simplement de s’exposer dans de telles conditions, parce qu’elle n’a pas choisi ce métier centré sur l’aide à autrui pour repousser à longueur de journée son élève et le tenir à distance se verra-t’elle sanctionnée par une non renouvellement de contrat CDD ou CDI ?

  157. Naer dit :

    Bonjour, mon élève de 4 eme ne reviendra pas en cours (début date prévue pour les 4ème) . Je travaille en distanciel avec lui (peu d’heures car il n’est pas très motivé et préférait être en vacances malgré mes nombreuses sollicitations !). Mes enfants ne reprendront pas le lycée (2nde et Terminale). La directrice demande que les aesh reprennent le 18 mai. Je n’ai pas envie de risquer d’être en contact avec le virus. Puis je lui demander de continuer à travailler en distanciel ou peut elle m’imposer de revenir pour m’occuper d’autres élèves en décrochage ? Je ne comprends pas sa démarche, elle parle d’équité entre personnel. Merci pour vos éclaircissements car je veux rester professionnelle.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » Puis je lui demander de continuer à travailler en distanciel ou peut elle m’imposer de revenir pour m’occuper d’autres élèves en décrochage ? « 
      La réouverture du collège au 18 mai implique votre obligation professionnelle de reprendre votre poste d’affectation, sauf si vous avez des motifs raisonnables de ne pas le faire.
      La seule crainte d’une exposition au virus pendant l’activité professionnelle ne constitue un motif suffisant si la direction du collège a mis en application en protocole sanitaire strict qui assure votre protection de santé. C’est la défaillance constatée de ce protocole sanitaire qui vous permet d’envisager un droit à retrait (pour en savoir plus, cliquer ICI) et ICI.
      Vous signalez vouloir continuer votre travail en distanciel à domicile avec l’élève de 4ème vous basant sur son refus actuel de retour en cours. Or, il ne vous appartiennt pas de décider ou non du maintien de ce travail en distanciel. Cette décision appartient en toute stricte responsabilité à la direction du collège, en concertation du professeur principal de la classe. Il n’est pas interdit de penser que ce travail en distanciel puisse perdurer à partir de l’établissement scolaire.
      Nous pensons qu’il ne s’agit pas de craindre un retour à l’établissement scolaire d’affectation mais d’accepter d’être présent pour accompagner des élèves enn situation de handicap sous condition que votre travail de AESH ne soit pas compromis par un danger grave et imminent pour sa vie ou sa santé ou sune défectuosité dans le protocole sanitaire obligatoire de l’établissement scolaire.

  158. Soazig dit :

    Bonjour
    Moi et plusieurs de mes collègues nous sommes sur l académie de Rennes (35)
    Nos élèves reviennent 2 jours par semaine à partir du 25 mai où pour certaines pas du tout.
    On nous oblige à venir à l’ecole à partir du 14 mai pour le bon fonctionnement de celle-ci .On nous a laissé entendre que nous allions faire les dames pipi aider à la récréation…
    Tout sauf pour quoi nous avons été recrutées.

    Cela est il normal de nous obliger a venir quand l élève n’est pas là .De plus le temps va être long et on risque d être exposé pour rien.

    Nous avons assisté à la réunion de pré -rentrée et nous sommes choquées car sur 15 participants dont direction ,enseignants et AESH 8 ne portaient pas de masques malgré qu ils étaient à dispositions. Quand on sait qu un foyer s’est déclaré comme cela dans un département .
    J en ai touché deux mots à la direction qui m a répondu que cela n était pas obligatoire vu que les 1 mètre était respecté hors on se croise dans les couloirs
    Merci de votre réponse

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « venir à l’ecole à partir du 14 mai pour le bon fonctionnement de celle-ci .On nous a laissé entendre que nous allions faire les dames pipi aider à la récréation… »
      Un motifs de Droit au retrait immédiat est valable quand il vous est donné un ordre de mission illégale
      par exemple : quand la direction cherche à vous imposer d’assurer une surveillance à la toilette autre que l’élève dont vous assurez l’accompagnement ou cherche à vous imposer une aide active à la toilette d’élève en situation de handicap ou d’autres élèves ou une aide à la surveillance d’élève eb récréation. (pour exercice de droit à retrait, cliquer ICI)

      En réponse à votre interrogation, « est il normal de nous obliger a venir quand l élève n’est pas là ? »
      il peut être exoger votre présence comme AESH à la réouverture de l’école. Vous pouvez parfaitement supposer qu’en l’absence d’élève à accompagnen, vous maintenir en poste ne vise qu’à faire pression d’accepter des tâches hors mission AESH. C’est que vous avez à inaugurez la conception de la coopération solidaire et bienveillante de la direction vis à vis des AESH.

      En réponse à l’interrogation sur « port de masque, cela n était pas obligatoire vu que les 1 mètre était respecté »
      oui, Le port du masque n’est pas obligatoire quand la distanciation physique de 1m est respectée et recommandé (obligatoire dans les transports en commun au passage) quand la distanciation physique ne peut être respectée.

  159. Bensaou dit :

    Bonjour 95
    Je suis aesh, mon école d’affectation est fermée. On me demande une attestation sur l’honneur, je ne comprends pas pourquoi.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « On me demande une attestation sur l’honneur, je ne comprends pas pourquoi. »
      sans doute un coup de fatique de l’interlocuteur à la DSDEN. Soyez simple et sympa: envoyez une déclaration sur l’honneur attestant que votre école d’affectation (identifiant – coordonnées) ne fait pas l’objet de réouverture à compter du 11 mai et que vous n’en connaissez pas les raisons.

      • nellya93 dit :

        Bonjour
        Tout d abord j espèreque vs vs portez bien.
        Je suis aeshi depuis plus de 2 ans..
        je dois uneenvoyer une autorisation d absence car mon ecole va ouvrir le 25 mai et je dois garder mes enfants de moins de 16 ans.on me demande une lettre explicative.( le directeur)est ce nécessaire? Et d envoyer le tout a l académie referente et directeur(?).dois je aussi dire que je serais dispo en juin? Ou dire uniquement que je dois m absenter pour mes enfants? De plus est ce normal qu on ne ns informe pas sur notre travail apres confinement, sur la distanciation avec l eleve dont je m occupe; qui travaille pres de moi, je dois qque fois lui.prendre la main pour qu il écrive ou qu il lise les lettres.
        Je vous remercie pour toutes les réponses que vs pouvez m.apporter.

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « une autorisation d absence car mon ecole va ouvrir le 25 mai et je dois garder mes enfants de moins de 16 ans.on me demande une lettre explicative.( le directeur)est ce nécessaire? » et suivante  » Et d envoyer le tout a l académie referente et directeur(?) » et suivante « .dois je aussi dire que je serais dispo en juin? » et suivante  » Ou dire uniquement que je dois m absenter pour mes enfants? »
          Nous ne comprenons pas bien votre question. La réouverture de l’école d’affectation pour votre reprise de travail comme AESH se ferait le 25 mai. alors, Il n’est pas nécessaire de demander une Autorisation d’absence pour garder vos enfants jusqu’au 25 mai puisque vous restez à domicile jusqu’au 25 mai.

  160. Nadege Lombardo dit :

    Bonjour

    Je souhaites remettre mon.fils de cm1 à l’école mais il reprend en.demie journée. Il y aura un accueil pour lui en tant que prioritaire mais il serai le.seul car toute petite école et attendrai simplement que le temps passe. Se que je refuse ais je le droit de refuser ? Et puis je travailler seulement quand mon fils est à l’école avec un.mini décalage pour mes temps de trajet. Quel impact sur le salaire unique août ainsi que sur la suite du contrat. Je suis perdu entre mon travail et la peur de le perdre et de perdre du salaire ( déjà bien bas ) et mes fils …
    Et que.dois je faire rapport à l’administration ? Personne ne répond à part envoyer un courrier..

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » ais je le droit de refuser ? » et suivante  » Et puis je travailler seulement quand mon fils est à l’école  » et suivante « Quel impact sur le salaire unique août ainsi que sur la suite du contrat. »
      Tout d’abord, il vous faut savoir que la Circulaire relative à la réouverture des écoles et établissements et aux conditions de poursuite des apprentissages en date du 04/05/2020 ne cite pas les enfants des agents AESH comme un public prioritaire à accueillir dans les écoles. Il s’agit d’une interprétation tendancieuse de certaines DSDEN.
      En conséquence, la décision de ne pas mettre votre enfant en école lors de sa réouverture le 11 mai vous appartient exclusivement comme parent raisonnable et nul ne saurait (y compris votre employeur) ne saurait la remmettre en cause, encore moins par la coercition.
      Maintenant, ce qui fonde votre motif à ne pas pouvoir reprendre votre poste AESH le 11 mai, c’est votre propre obligation personnelle de garder votre enfant à domicile en mai du fait que l’accueil de votre enfant à l’école est incompatible avec vos horaires de travail fixés.
      Vous avez donc à solliciter une autorisation spéciale d’absence (ASA) auprès de votre employeur en la justifiantt par une déclaration sur l’honneur votre impossibilité de reprendre votrre poste AESH le 11 mai en l’absence de solution de présence viable de votre enfant à l’école compte tenu des horaires fixées et d’autre part vous n’avez pas d’autres solutions de garde.
      Votre employeur est tenu de vous délivrer l’ASA pour le mois de mai avec maintien de rémunération. Pour le mois de juin, une autre disposition réglementaire pour les absences de ce type sera en vigueur.
      Il ne faut pas s’étonner les absences de réponse ou la lenteur de l’administration à vous répondre car elle comprend du personnel administratif ayant la même préoccupation de parents que vous dans la garde des enfants.

  161. gaston dit :

    Bonjour
    Aesh en accident de travail jusqu au 15 avril j ai été remplacé. Sur décision du maire mon ecole est fermée . Que dois je faire? Je percevrai mon salaire?
    Merci pour vos réponses.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Sur décision du maire mon ecole est fermée . Que dois je faire? Je percevrai mon salaire? »
      Vous avez à signaler par mail écrit à votre employeur votre impossibilité de reprendre votre poste d’afffectation à compter du 11 mai sur l’école (identifiant coordonnnées ) compte tenu de sa non réouverture sur décision de la mairie de (nom de la ville) et qu’en conséquence, vous restez à disposition à domicile en attendant des instructions.
      Votre employeur n’a pas d’autre choix que vous délivrez une ASA avec maintien de votre rémunération jusqu’à réouverture de l’école.

  162. flopla dit :

    Dans la circulaire ministerielle il est dit :
    Compte tenu de la proximité corporelle induite par la mission d’accompagnement d’enfants en situation de handicap, le respect des mesures de protection des personnels et des enfants accompagnés devra faire l’objet d’une prise en compte particulière.
    Quelles sont ces mesures particulières ?

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Quelles sont ces mesures particulières ? »
      Les « mesures particulières  » évoquées font référence au port de masque, lunettes de protection et/ou visière, de mise à disposition spécifique de gel hydro-alcoolique et de lingettes désinfectantes, notamment en cas d’accompagnement aux toilettes.
      Tout d’abord, vous avez à savoir qu’il ne peut vous être imposé de déroger à la règle de la distanciation physique de 1m avec un élève en situation de handicap que vous accompagnez.
      Il s’avère que la circulaire laisse entendre de manière frauduleuse que parce qu’il existerait ces possibilités de mesures particulières, la règle de la distanciation physique de 1m avec un élève en situation de handicap peut « sauter » pour un AESH.

  163. Cilaos dit :

    Bonjour,
    Qu’en est-il de la fiche du protocole sanitaire concernant le métier D’AESH ?

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, » Qu’en est-il de la fiche du protocole sanitaire concernant le métier D’AESH ? »
      Il n’en existe pas et il n’en existera pas, donc se reporter au protocole sanitaire existant dans école
      Nous vous confirmons vos impressions: Il vous sera bien demandé d’être première de corvée en la fermant de préférence.

  164. Allgeyer dit :

    Bonjour, je souhaite faire une demande d’ASA pour garder mes enfants jusqu’au 1er juin (il me semble qu’après cette date elle ne sera plus valable), en pratique mes enfants allant dans le privé, l’école peut les prendre. Cependant je ne souhaite pas les remettre, ma demande est-elle quand même valable ou le fait que l’école puisse les prendre est-il considéré comme « un mode de garde »?
    Merci pour votre retour, prenez soin de vous.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « ma demande est-elle quand même valable ou le fait que l’école puisse les prendre est-il considéré comme « un mode de garde »? »
      la décision de ne pas mettre votre enfant en école lors de sa réouverture le 11 mai vous appartient exclusivement comme parent raisonnable, soucieuse avant tout de leur protection et santé. Nul ne saurait (y compris votre employeur) remettre en cause et contester vos décisions prises pour le bien de vos enfants.
      Maintenant, ce qui fonde votre motif à ne pas pouvoir reprendre votre poste AESH le 11 mai ou le 18 mai, c’est votre propre obligation personnelle de garder vos enfants à domicile en mai en l’absence d’autre solution de garde.
      Donc, vous avez donc à solliciter une autorisation spéciale d’absence (ASA) auprès de votre employeur en la justifiant par une déclaration sur l’honneur votre impossibilité de reprendre votrre poste AESH le 11 mai en l’absence de solutions de garde et de votre obligation parentale d’accompagner à domicile le suivi de leurs instructions en télétravail avec les enseignants de leur école.
      Votre employeur est tenu de vous délivrer l’ASA pour le mois de mai avec maintien de rémunération. Pour le mois de juin, une autre disposition régélementaire pour les absences de ce type sera en vigueur

  165. Cilaos dit :

    Bonjour du 35,
    Plusieurs syndicats ont demandé à M. Blanquer la fiche du protocole sanitaire du métier D’AESH, il aurait reconnu qu’effectivement qu’il fallait nous apporter des précisions..
    Savez vous quand elle sera publiée ?
    MERCI.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Savez vous quand elle sera publiée ? »
      Jamais.
      C’est un constat de l’UNEAVS depuis le début l’annonce de la réouverture des écoles par Macron le 13 avril . le ministre de l’éducation nationale, JM Blanquer comme la secrétaire d’état aux handicap, S.Cluzel, cultivent très bien à usage des nigauds l’art de la fausse attention aux attentes des agents AESH une fois… que des mesures définitives sont actées et en application dans les rectorats (puis DSDEN) sans tenir compte de leurs attentes.
      Leur philosophie sous jacente du protocole sanitaire applicable aux AESH : héorisme et applaudissement à 19h au ministère par le concierge en service.

  166. Didime dit :

    Bonjour, je suis Aesh co en dispositif Ulis et l’enseignante du dispositif m’a fait part de son emploi du temps à compter du 18 mai. Elle sera en présentiel les lundi et jeudi de 9h30 à 15h30. Ne me donnant aucune information concernant mon emploi du temps et après un échange froid, suite à mes inquiétudes pour m’organiser, sa seule question fut de me demander si j’envisage un retour…Ce a quoi je lui ai répondu que ma conscience professionnelle reste une priorité malgré une fragilité hypertensionnelle de mon mari et le fait que notre fille ne retourne pas à l’école. Ma question reste la suivante, peut-on exiger que je m’occupe d’autres élèves que ceux de l’Ulis lorsque le mardi et vendredi ils ne seront pas dans l’établissement puisqu’ils ne viennent qu’en présentiel de l’enseignante le lundi et jeudi. Merci beaucoup pour votre retour. Courage à toutes et à tous .

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,« peut-on exiger que je m’occupe d’autres élèves que ceux de l’Ulis lorsque le mardi et vendredi ? »
      Non. Il ne peut vous être exiger d’accompagner d’autres élèves de l’établissemment scolaire autre que ceux de l’ULIS. Cette exigence serait à notre sens un motif de droit de retrait immédiat.
      Vous avez été affecté comme AESH-Co sur un dispositif ULIS et vous ne pouvez agir que sous la responsabilité de l’enseignante du dispositif ULIS. Vous avez été honnête avec elle en soulignant que même si vous vivez avec un proche ayant une vulnérabilité au regard du virus Covid-19 + une fille à la maison, vous serez en présentiel aussi comme elle les lundi et jeudi de 9h30 à 15h30.
      Nous trouverions singulièrement déplacé que l’on vous demande de faire de l’héroisme en lieu et place d’enseignant non présent au collège.

      • Tartine dit :

        Je suis dans le même cas, reprise demain pour m’occuper d’un élève qui ne fait pas parti de l’ULIS, (aucune information sur la présence ou non-présence des élèves d’ULIS !?) alors que je suis AESH-Co en ULIS. L’enseignante d’ULIS sera en présentiel les Mardis et vendredis. Que dois je faire? Au nom du Pial peuvent ils exiger que je suive cet élève?
        Sur quel texte , je peux m’appuyer ?
        « Cette exigence serait à notre sens un motif de droit de retrait immédiat. » le conditionnel m’interpelle dans votre réponse.

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « Que dois je faire? «  et suivante « Au nom du Pial peuvent ils exiger que je suive cet élève? » et suivante « Sur quel texte , je peux m’appuyer ? »
          Tout accompagnement d’un élève par un AESH s’effectue sous responsablité d’un enseignant. Ce qui implique que tout accompagnemnt d’élève en ulis par un AESH doit s’effectuer en présentiel de l’enseignante de l’ulis.
          La dénomination AESH-CO (pour collectif lieu d’action ULIS), AESH-I (i pour individualisé) AESH-M (M pour mutualisé) permet de distinguer le type d’intervention effectué par l’AESH. La fonction AESH reste commune au 3 types d’intervention
          Maintenant, dans le cadre du PIAL, il peut vous être désigner dans un établissement scolaire la mission d’accompagner temporairement un élève en situation de handicap ne faisant pas parti du dispositif de l’ULIS. Cela implique que la constitution de votre planning horaire hebdomadaire soit revu en conséquence, sans modification de la quotité temps de travail attribué par CDD AESH.*

          En réponse à votre interrogation, «  Cette exigence serait à notre sens un motif de droit de retrait immédiat. le conditionnel m’interpelle dans votre réponse. »
          Dans la situation présente, si nous mettons un conditionnel, c’est que sans doute l’exigence en cause demanderait à être plus explicite.

  167. tat.51 dit :

    Bonjour

    Je suis AVS en CDD 3 ans dans le 51
    Moi l’école où je travail est fermé les maternelle on ne sais pas quand elle vont ouvrir.
    Donc je fais 20:00 habituellement que en maternelle la dsden mon dit de me rapprocher de mon établissement et ma directrice m’a dis pas concerné pour le moment par la reprise. Je voulais savoir cela aura t’il un impacte sur mon salaire ? Car moi j’ai dis je me tenais a disposition

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « savoir cela aura t’il un impacte sur mon salaire ? »
      Vous avez été respectueuse des instructions formulées par votre employeur (DSDEN) qui, pour la réouverture du 11 mai, vous a demandé de vous rapprocher de votre école d’affectation.
      La directrice d’école d’affectation a pris pleinement ses responsabilités en vous prévenant que vous n’êtes pas concerné par la reprise du 11 mai, et en conséquence, de continuer de rester à disposition à domicile.
      Etant loyal avec votre employeur, respectueuse des indications fournies par la direcrice d’école, votre employeur ne saurait trouver matière à une faute professionnelle, justifiant une sanction pécunière (retenue sur salaire).

  168. Bonjour, je suis AESH Co en ULIS dans le morbihan (56).
    Ma compagne est enceinte, elle fait donc partie des personnes à risques. Comlenr serais je renumeré si mon médecin me donne un certificat médical pour ne pas être présent à l’école ?
    Merci

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » Comment serais je renumeré si mon médecin me donne un certificat médical pour ne pas être présent à l’école ? »
      1- vous avez à signaler à votre employeur que vous ne pouvez vous présenter en poste d’affectation à la réouverture de l’école du fait que vous vivez avec une personne ayant une vulnérabilité de santé au regard du virus Covid-19.
      2- de fait, qu’en application de la Circulaire relative à la réouverture des écoles et établissements et aux conditions de poursuite des apprentissages en date du 04/05/2020 qui précise  » Les personnels (…) qui vivent avec une personne ayant cette vulnérabilité ne doivent pas être présents aux mois de mai et juin. vous sollicitez une autorisation spéciale d’absence (ASA) pour le mois de mai-juin. Justificatif à joindre: le certificat médical du médecin traitant de votre compagne attestant sa vulnérabilité au regard du virus Covid-19 à mettre sous enveloppe scellée à destination du medecin conseil académique. Si votre employeur a un doute sur la sincérité de la demande, le medecin conseil académique sera là pour la lever.
      Après validation de votre demande, votre employeur reste tenu de vous délivrer une ASA avec maintien de votre rémunération.
      Rappel amical: c’est votre compagne enceinte qui est vulnérable et si, elle vous sera certainement gré de penser à préserver sa santé, nous pensons qu’elle vous sera gré également de préserver des informations confidentielles de santé à partager uniquement avec des médecins.

  169. CUNY Mathilde dit :

    Bonjour, je suis AESH-CO en ULIS dans le 76 (academie Normandie) et je dois reprendre demain mais mon fils de 5 ans ne peut pas retourner à l’école puisque son enseignante ne reprendra pas et nous ne sommes pas prioritaires dans la liste des enfants qui peuvent réintégrer l’école . Puis-je demander une ASA auprès de la DAPAEC ?
    Merci pour votre réponse

  170. jean dupont dit :

    Bonjour,

    Où trouver l’adresse postale du médecin-conseil académique pour l’ensemble des académies de France métropole ?
    Merci !

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Où trouver l’adresse postale du médecin-conseil académique pour l’ensemble des académies de France métropole ? »
      Veuillez consulter les sites académiques pour en découvrir la liste par académie.

  171. Caro26 dit :

    Bonjour
    Mon médecin m a prescrit un arrêt de travail du 11 mai au 2 juin motif risque covid. Mon contrat a débuté le 9mars. Je suis donc en periode d essai. Et mon médecin ne souhaite pas que je reprenne en juin. J ai donc moins de 4 mois d anciennete Je n aurai donc pas de traitement. Mon contrat va t il être rompu et si non serai je rémunérée en juillet et août ?

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, » Mon contrat va t il être rompu et si non serai je rémunérée en juillet et août ? »
      La Circulaire relative à la réouverture des écoles et établissements et aux conditions de poursuite des apprentissages en date du 04/05/2020 impose :
      « Les personnels qui ont une vulnérabilité de santé au regard du virus Covid-19 …ne doivent pas être présents aux mois de mai et juin. Ils préviennent l’inspecteur de l’éducation nationale (IEN) ou le chef d’établissement dans les conditions prévues pour l’ensemble des fonctionnaires de l’État »
      Donc, vous avez à signaler votre impossibilité d’etre en poste à la réouverture de l’école le 11 mai et solliciter auprès de votre employeur une autorisation spéciale d’absence (ASA) au motif d’une vulnérabilité de santé au regard du virus Covid-19 (justificatif : certificat médical de votre médecin à mettre sous enveloppe scellée à l’intention de medecin-conseil de l’académie).
      Votre employeur n’aura pas d’autre choix que de vous délivrer l’ASA pour le mis mai-juin, avec maintien de votre rémunération en application de la circulaire. Malgré que vous soyez sous CDD AESH depuis le 9 mars, les circonstances xceptionnelles du moment font que la période d’essai est passée dans l’oubli, que vous restez sous CDD AESH et rémunéré comme il se doit sans interruption pendant la durée de ce contrat.
      Si un problème surgissait à ce niveau, il vous faut immédiatement signalé votre situation à une organisation syndicale qui pourra agir en conséquence.

  172. Gelé dit :

    Bonjour nous sommes confinés depuis le 16 mars chez notre fille en charente, on habite la seine et marne 77130 peut on rentrer a notre domicile car j ai rendez vous chirurgien que j ai déjà reporté. J etais venu en Charente avec mes enfants afin de trouver une location devant faire une cure à Rochefort le 8 juin.
    Dans l attente de votre reponse, prenez soin de vous cordialement

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « nous sommes confinés depuis le 16 mars chez notre fille en charente, on habite la seine et marne 77130 peut on rentrer a notre domicile ? »
      La réponse est oui. Remplissez votre attestation et cochez la case « Déplacement pour motif familial impérieux, pour l’assistance de personnes vulnérables ou la garde d’enfants ». Il est conseillé de vous munir d’un justificatif de domicile.

  173. Kaca dit :

    Bonjour,

    je suis AESH dans le 13, si l’enfant que j’accompagne ne revient pas à l’école, dois-je tout de même revenir travailler à la disposition de l’écone avec des élèves en difficulté et combien de fois par semaine ?

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « dois-je tout de même revenir travailler à la disposition de l’écone avec des élèves en difficulté et combien de fois par semaine ? »
      En principe, vous restez tenu de reprendre votre poste d’affectation à la réouverture de l’école pour y accomplir vos horaires hebdomadaires.
      Maintenant, en l’absence d’élève en situation de handicap, il ne peut vous être exiger des tâches n’ayant pas de rapport avec vos fonctions AESH tel que nettoyage de locaux, surveillanec élèves au toilette, récréation, cantine….
      Ce qui importe:
      La réouverture de l’école le 11 mai est conditionnée par la mise en place d’un protocole sanitaire strict. Si vous constatez que ce protocole sanitaire est absent ou n’est pas suivi, ou que suite à ce protocole, vous faites objet d’ordre illégal de mission, relevez le ou les motifs et reportez-vous à la page « Usage du droit de retrait pour agent AESH » en cliquant ICI pour prendre connaissance de la procédure droit de retrait immédiat.

  174. Mahmedi dit :

    Bonjour,
    Aesh (69) dans une école maternelle, je ne souhaite pas remettre mes enfants à l’école,. L’école est soumis au volontariat , et je souhaite les garde à la maison. Malheureusement on me demande de reprendre le 11 Mai .L ‘Inspection Académique (la responsable des AESH) m’a dit de me mettre en arrêt maladie , et la 2eme fois, elle m’a dit que  » Les enfants des enseignants et des AESH doivent être accueillis dans leurs écoles, au même titre que les enfants des soignants.Il n’y a pas d’autorisation d’absence pour les gardes d’enfants à la réouverture des écoles. » .De là j’ai demandé un certificat médical à mon médecin pour mon fils « personne à risque » enfant asthmatique , il a refusé prétextant, que c’est un enfant qu’il n’y avait aucun risque!!!
    Ma question est comment faire pour que je puisse rester garder mes enfants chez moi, aurais-je le droit  » Autorisation Spéciale Absence » avec maintien du salaire et à qui je dois la demander ? Elle est valable combien de temps….

    CORDIALEMENT

    Sonia

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « comment faire pour que je puisse rester garder mes enfants chez moi, aurais-je le droit » Autorisation Spéciale Absence » avec maintien du salaire et à qui je dois la demander ? « 
      ne vous laissez nullement intimider par la phraséologie de L’IA (ou responsable IA-AESH), surtout quand il est usé d’argument de pression « les enfants de personnel AESH prioritaire dans le réouverture des écoles !!!!!. l’UNEAVS nestime ce type d’argument de perversité abjecte à l’égard des agents AESH qui sont parents.
      Donc,
      la décision de ne pas mettre votre enfant en école maternelle lors de sa réouverture le 11 mai vous appartient exclusivement comme parent raisonnable et nul ne saurait ne saurait la remettre en cause, à commencer par votre employeur (IA ASH).

      Maintenant, ce qui fonde votre motif à ne pas pouvoir reprendre votre poste AESH le 11 mai ou le 18 mai, c’est votre propre obligation personnelle de garder vos enfants à domicile en l’absence de solutions de garde et de la nécessité d’assurer leur instructions par télétravail en coopération avec enseignant de leur école.
      Vous avez donc à solliciter une autorisation spéciale d’absence (ASA) auprès de votre employeur en la justifiant par une déclaration sur l’honneur reprenant les motifs ci-avant.
      Votre employeur reste tenu de vous délivrer l’ASA pour le mois de mai avec maintien de rémunération. Pour le mois de juin, une autre disposition réglementaire pour les absences de ce type sera en vigueur.

    • sonia dit :

      Même si mes enfants sont en primaire(CM2 et CE2) . Et je ne suis pas encore titulaire , j’ai peur qu’il fasse pression sur moi…Motif pour pas me garder plus tard en CDI (titulaire)..

      • briand0493 dit :

        Bonjour,
        En réponse à votre commentaire, « Même si mes enfants sont en primaire(CM2 et CE2) . Et je ne suis pas encore titulaire , j’ai peur qu’il fasse pression sur moi…Motif pour pas me garder plus tard en CDI (titulaire).. »
        Ne vous méprenez pas : le CDI AESH n’implique nullement que vous êtes titulaire. Que vous soyez en CDD AESH ou en CDI AESH, si l’employeur décide de ne plus vous garder, c’est exactement la même chose.
        Maintenant, nous vous rassurons tout de suite sur le constat que nous établissons depuis 3 jours environ.
        Les DSDEN sont plutôt dans la panique de se retrouver avec une multitude d’agents AESH usant de leur droit légal à ASA ou qui commence à user de leur droit à retrait immédiat parce que les écoles sont déjà défaillantes sur les protocoles sanitaires miss en place ou tout simplement qui démissionne.
        Les AESH qui se rebiffent en masse, c’est quelque chose qui est nouveau pour les autorités hiérachiques acadèmiques.

  175. jean dupont dit :

    Bonjour du 57,

    Mon cas est un peu complexe.
    Des examens de santé ont été reportés à plusieurs reprises en raison des évènements (COVID-19)
    Au cours de cette semaine j’ai effectué des analyses médicales et viens de recevoir les résultats que seul mon médecin peut interpréter ; à ce jour, je n’ai pas pu le joindre pour en savoir davantage !
    Je dois reprendre mon poste d’AESH le 11 mai.
    Voici les directives de l’académie reçues le 8 mai par mail :
    « Les personnels qui ont une vulnérabilité de santé au regard du virus Covid-19 ou qui vivent avec une personne ayant cette vulnérabilité ne doivent pas être présents aux mois de mai et juin. Ils préviennent le directeur d’école ou chef d’établissement ainsi que leur employeur et fournissent un certificat médical attestant leur empêchement. Les médecins de prévention et les assistantes sociales du personnel à la DSDEN sont à votre disposition. »
    Comment savoir si je fais partie de la liste du Haut Conseil de la Santé Publique (personnes à risque), mon médecin ne pourra me le dire que demain si j’arrive à le joindre et établir ce certificat médical pour utiliser mon droit de retrait.
    Dois-je me rendre tout de même sur mon lieu de travail au risque de développer une forme grave d’infection ?
    Je suis dans l’interrogation. Que faire ?
    Merci d’avance.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Comment savoir si je fais partie de la liste du Haut Conseil de la Santé Publique «  et suivante « Dois-je me rendre tout de même sur mon lieu de travail au risque de développer une forme grave d’infection ? » et suivante « Que faire ? »
      Vous signalez simplement à votre employeur (et au passage le directeur d’école) votre impossibilité en poste à la réouverture de l’école le 11 mai et que vous sollicitez une autorisation spéciale d’absence avec justificatif sur l »honneur du style : attente des résultats d’analyse urgente de santé permettant à médecin d’établir si vulnérabilité de santé au regard du virus Covid-19. (certificat médical suivra).
      Cela vous laisse un sursis de 3 jours pour voir en RV avec votre médecin ce qu’il en est exactement.

      • jean dupont dit :

        un mail dans ce sens est-il correct ?
         »
        Bonjour,

        Je suis dans l’impossibilité de reprendre mon poste d’AESH le 11 mai à la réouverture de l’école élémentaire de ……
        Des résultats d’analyse urgente de santé sont en cours d’étude et vont permettre au médecin traitant d’établir s’il existe une vulnérabilité de santé au regard du COVID-19.
        Dès connaissance de l’avis du médecin, un certificat médical sera envoyé en lettre recommandée avec accusé de réception au Médecin-Conseil de l’Académie ………
        Je solliciterai, dans ce cas, une autorisation spéciale d’absence pour les mois de mai-juin avec maintien de la rémunération intégrale.
        Formule de politesse ……. »

        Merci de me répondre !

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « un mail dans ce sens est-il correct ? »
          Dès connaissance de l’avis du médecin, un certificat médical sera envoyé en lettre recommandée avec accusé de réception au Médecin-Conseil de l’Académie ……
          à remplacer par
           » si cette vulnérablité est établie,un certificat médical sous enveloppe scellé à destination du Médecin-Conseil de l’Académie vous sera envoyé en lettre recommandée avec accusé de réception.
          Je solliciterai dans ce cas, une autorisation spéciale d’absence pour les mois de mai-juin en application de la Circulaire relative à la réouverture des écoles et établissements et aux conditions de poursuite des apprentissages du 04/05/2020 qui précise « Les personnels qui ont une vulnérabilité de santé au regard du virus Covid-19 ou qui vivent avec une personne ayant cette vulnérabilité ne doivent pas être présents aux mois de mai et juin. »

          A noter que pour cet ASA, le maintien de la rémunération s’effectue d’office.inutile de le réclamer.
          Bon courage !

        • HUDRY dit :

          Bonjour,
          Je suis AESH en école primaire et ne sais déjà si mes 2 élèves en handicap réintègrent l’école sachant que leur propre institutrice avec lesquelles je coopère, seront toujours en enseignement à distance..
          J’attends de savoir par l’académie si je peux retourner néanmoins à l’école pour aider des élèves dans le besoin mais j ai une sensibilité respiratoire que mon médecin m’a spécifiée hiver 2019 dont broncho-pneumopathies à deux fois reproduites et il estime cependant que je peux travailler à l’école.
          Mon fils est asthmatique et non scolarisé cause Covid.
          Devrai je donc demander une ASA?Merci pour votre réponse.
          Portez vous bien tous!
          Fany de Rueil(92)

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « Devrai je donc demander une ASA? »
          Oui
          1- vous avez à signaler à votre employeur que vous ne pouvez vous présenter en poste d’affectation à la réouverture de l’école du fait que vous vivez avec votre fils ayant une vulnérabilité de santé au regard du virus Covid-19.
          2- de fait, qu’en application de la Circulaire relative à la réouverture des écoles et établissements et aux conditions de poursuite des apprentissages en date du 04/05/2020 qui précise «  Les personnels (…) qui vivent avec une personne ayant cette vulnérabilité ne doivent pas être présents aux mois de mai et juin. vous solliciterez dans la foulée de votre signalement une autorisation spécilae d’absence pour le mois de mai-juin.
          Justificatif à fournir: un certificat médical du médecin traitant spécifiant que votre fils doit rester à domicile du fait de sa vulnérabilité au regard du virus Covid-19.
          Après validation de votre demande, votre employeur reste tenu de vous délivrer une ASA avec maintien de votre rémunération.

  176. Fischer dit :

    Bonjour je suis aesh dans le 88 et je voulais savoir je vie avec ma compagne et ses enfants et sur les deux un enfants et asmatique esque je peut évite de reprendre le travail car forte possibilité de le contaminé on prend déjà pas le risque de le remettre à l école ? Merci

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « esque je peut évite de reprendre le travail car forte possibilité de le contaminé on prend déjà pas le risque de le remettre à l école ? « 
      Vous ne pourrez pas éviter de reprendre votre poste d’affectation à réouverture de l’école le 11 mai. En revanche, dès sa réouverture, vous devez avoir des éssurances que des mesures de protection de votre santé ont bien été prises par la direction de l’école. Cette dernière se doit appliquer un protocole sanitaire strict.
      Nous avons donc à bien prendre connaissance de l’article consacré à « Les motifs pour droit au retrait immédiat des AESH lors de la réouverture des écoles le 11 mai ou le 18 mai » en cliquant ICI. C’est le motif ou les motifs de droit à retrait que vous aurez relevé qui vous permettra de vous retirer immédiatment de votre poste.

  177. ATAT dit :

    Petites questions : si l’établissement ne fournit plus de masque (dès la 2e semaine par exemple), peut-on exercer le droit de retrait ?

    En tant qu’AESH, on se doit d’être à proximité de nos protégés. Dans ces cas-là, où nous placer dans la salle ?

    Merci !

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » si l’établissement ne fournit plus de masque (dès la 2e semaine par exemple), peut-on exercer le droit de retrait ? »
      Oui immédiatement. Pour en savoir plus sur motif droit à retrait immédiat, cliquer ICI.

      EN réponse à votre interrogation, « En tant qu’AESH, on se doit d’être à proximité de nos protégés. Dans ces cas-là, où nous placer dans la salle ? »
      Non. vous n’avez pas à être à proximité immédiate de vos dits protégés ou alors vous êtes susceptible de les mettez en danger et vous même.
      En tant qu’AESH, vous avez à respecter strictement le protocole sanitaire mis en place dans l’école. La première règle restera toujours pour vous de respecter la régle impérative de distanciation physique de 1m avec l’élève en situation de handicap, dans tous les espaces et lieux de l’école (y compris classe).
      Nous vous invitons à bien lire l’article sur  » Les motifs pour droit au retrait immédiat des AESH lors de la réouverture des écoles le 11 mai ou le 18 mai »

  178. tatiana0706 dit :

    Bonjour aesh dans le 59
    Je me pose pas mal de questions mais je n ai aucune réponse,
    Je suis aesh rqth mais ma maladie n entre pas dans les maladies a risque du covid même si mon médecin pense que sa reste dangereux pour moi, mais les textes ne dise pas…
    Je ne veux pas remettre ma fille de 5 ans à l école, je pense que sa risque d être assez pénible voir traumatisant pour elle et le risque et multiplier, de plus ces heures d école ne sont pas les même que les miennes et elle n à pas école 2j semaine, je commence 15m avant et fini en même temp mais je ne peux pas être à deux endroit à la fois je n ai personne pour la conduire ou la garder, même si l on dit que nous sommes prioritaire Sui je obligé de la mettre à l école Et de reprendre ?

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Sui je obligé de la mettre à l école » et suivante  » Et de reprendre ? »
      la décision de ne pas mettre votre enfant en école maternelle lors de sa réouverture le 11 mai vous appartient exclusivement comme parent raisonnable et nul ne saurait (y compris votre employeur) ne saurait la remmettre en cause.
      Maintenant, ce qui fonde votre motif à ne pas pouvoir reprendre votre poste AESH le 11 mai ou le 18 mai, c’est votre propre obligation personnelle de garder votre enfant à domicile en mai en l’absence de solution d’une part pour l’amener ou la reprendre à l’école et d’autre part vous n’avez pas d’autres solutions de garde.
      Vous avez donc à solliciter une autorisation spéciale d’absence (ASA) auprès de votre employeur en la justifiantt par une déclaration sur l’honneur votre impossibilité de reprendre votrre poste AESH le 11 mai en l’absence de solution d’une part pour amener ou reprendre votre enfant à l’école compte tenu des horaires fixées et d’autre part vous n’avez pas d’autres solutions de garde.
      Votre employeur est tenu de vous délivrer l’ASA pour le mois de mai avec maintien de rémunération. Pour le mois de juin, une autre disposition régélementaire pour les absences de ce type sera en vigueur.

  179. Sylvie dit :

    Bonjour , je suis AESH dans un collège dans le 29 ,pour la reprise des cours le chef de mon établissement a demandé au personnel potentiellement à risques de se déclarer.Comme je souffre d’HTA depuis longtemps, que je suis un traitement et que mon conjoint est à risques , je me suis déclarée et j’ai reçu suite à cette déclaration un mail me demandant de fournir un justificatif mais sans préciser lequel car ils ne savent pas encore quel document ils vont demander . A priori je devrais à continuer à travailler à distance avec les élèves du dispositif Ulis qui ne reviendront pas et d’autres élèves aussi , mais je me pose des questions . Quel document vais je avoir à fournir ? Vont ils demander mon dossier médical ? et si je travaille à distance mon contrat peut il changer ? et mon salaire peut il être revu à la baisse puisque sur le papier je ferai moins d’heures ? ( et je précise sur le papier seulement car nous savons tous que le travail à distance demande beaucoup plus de temps qu’en classe !!) Merci de votre réponse

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Quel document vais je avoir à fournir ? »
      Vous avez tout simplement à fournir un certificat médical de votre médecin attestant que vous êtes une personne ayant une vulnérable de santé au regard du virus Covid-19 et de son opposition à reprendre le poste de travail en établissement scolaire du 11 mai au 4 juillet.

      En réponse à votre interrogation, « Vont ils demander mon dossier médical ? »
      Absolument pas. Un dossier médical est confidentiel et ne peut être consulté par un médecin (et encore !, il faut un motif médical sérieux et impératif) que sur autorisation de votre médecin traitant.

      En réponse à votre interrogation, «  si je travaille à distance mon contrat peut il changer ? » et suivante  » et mon salaire peut il être revu à la baisse puisque sur le papier je ferai moins d’heures ? »
      Non. Votre contrat de travail ne peut être modifié et votre rémunération sera maintenue.

      En réponse à votre commentaire, « nous savons tous que le travail à distance demande beaucoup plus de temps qu’en classe !!) « 
      Un des membres de l’équipe UNEAVS confirme avec mausement. Lui même, AESH ayant la charge du suivi par télétravail d’un élève au profil TSA, il a constaté que, même à domicile, sous sa houlette de maitre de l’horloge, l’élève tenait à suivre scrupuleusement les cours de la semaine….fin cours + pause récréation matin et AM comprise à signaler impérativement par SMS.

      • Loulou dit :

        Bonjour,
        J’ai dû louper l’info :
        1 – comment fait -ton pour demander une ASA?
        J’ai trouvé cette info sur un site. Je la pets en fin de mon post . Les personnels anxieux pourraient ne pas revenir. Je recopie et j’ai aussi vu passer la même info sur un truc du SNALC (je ne connais pas ) qui circule sur les réseaux sociaux.

        2 – pouvons-nous refuser de venir travailler si nous n’avons pas des masques FFP2
        Encore mille merci à vous.
        « Communiqué d un syndicat du 92 (Snudi Fo) à l’ instant:
        Je comprends que même les profs dont les enfants ont leurs écoles ouvertes, peuvent rester en distanciel pour ne pas remettre leurs enfants à l école.

        « Quelles sont les différentes raisons pour lesquelles les personnels sont fondés à demander à maintenir le travail à distance ? La FNEC FP FO fait le point.

        1- Les personnels (ou un membre de leur entourage) sont considérés comme étant vulnérables au sens du décret n°2020-521 du 5 mai 2020*. Ce texte concerne les salariés du droit privé mais le Ministre, au cours du CHSCT M du 7 mai 2020, indique qu’il va servir de référence au Ministère de l’Education Nationale, ce décret reprenant la liste des pathologies répertoriées par le Haut Conseil de la Santé Publique**. Ces personnels doivent être obligatoirement autorisés à travailler en distanciel par l’IEN / DASEN / Recteur.
        2- Les personnels « anxieux » à l’idée de reprendre en présentiel ou ayant une pathologie autre que celle du champ défini par le décret n°2020-521 du 5 mai 2020 peuvent obtenir une autorisation de poursuivre leurs missions à distance sur présentation à leur IEN / DASEN / Recteur d’un certificat médical de leur généraliste stipulant simplement « personne fragile devant restée éloignée de l’école/du poste de travail ». Le Ministre a confirmé lors de son audience avec la FNEC FP FO qu’il y aurait une bienveillance à l’égard de ces personnels.
        3- Les personnels qui n’ont pas de moyen de garde car l’école ou le niveau de classe de leur enfant est fermé ou qui décident de ne pas remettre leur enfant à l’école peuvent continuer le travail à distance.«

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « comment fait -ton pour demander une ASA? »
          Pour obtenir une autorisations spéciale d’absence, la demande (avec justificatif) doit être formulée par écrit et acheminée à votre employeur (DDEN ou lycée employeur). Cette dernière accordera l’autorisation Spéciale d’Absence (ASA) sur présentation du justificatif

          En réponse à votre interrogation,  » pouvons-nous refuser de venir travailler si nous n’avons pas des masques FFP2 ? »
          Seul les masques de type dit « grand public » de catégorie 1 se doivent être mis à disposition obligatoire des agents AESH
          Vous ne pouvez pas user de votre droit à retrait immédiat si les masques fournis ne sont pas de type FFP2.
          Motifs de Droit au retrait immédiat de votre poste
          L’absence de mise à disposition de 2 masques dit « grand public » de catégorie 1 par jour de présence.
          Il ne peut pas vous être imposé l’achat de masque dit « grand public » de catégorie 1
          Il ne peut pas être substitué au masque dit « grand public » de catégorie 1 une visière de protection
          (Les visières sont des équipements de protection des yeux et du visage, non des équipements de protection respiratoire)

          En réponse à votre interrogation, « « Quelles sont les différentes raisons pour lesquelles les personnels sont fondés à demander à maintenir le travail à distance ? « 
          Nous vous confirmons celles citées par l’organisation syndicale dont vous faites référence qui, dans son CR d’audience, semble avoir oublié l’existence des agents AESH.

        • Anna dit :

          Bonjour Loulou.

          Où peut-on trouver des informations pour les « anxieux »? J’ai été voir sur le SNALC par exemple je n’ai point trouvé..
          Merci!

          Anna 44

  180. Bonjour
    Je suis aesh co dans un dispositif ULIS depuis 5 ans et je suis asthmatique …puis je perdre mon poste dans le dispositif mon dispositif ulis si je ne reprends pas mon travail que j’adore…car mon médecin me place en isolement et j’ai 55 ans
    Merci pour votre réponse
    Cordialement

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « puis je perdre mon poste dans le dispositif mon dispositif ulis si je ne reprends pas mon travail ? »
      Non. La Circulaire relative à la réouverture des écoles et établissements et aux conditions de poursuite des apprentissages en date du 04/05/2020 impose :
      « Les personnels qui ont une vulnérabilité de santé au regard du virus Covid-19 ou qui vivent avec une personne ayant cette vulnérabilité ne doivent pas être présents aux mois de mai et juin. Ils préviennent l’inspecteur de l’éducation nationale (IEN) ou le chef d’établissement dans les conditions prévues pour l’ensemble des fonctionnaires de l’État. ». Vous restez à domicile. votre triatement est maintenu et il ne peut être procédé à votre licenciement pendant cette période et après.

  181. Carraz dit :

    Bonjour
    Aesh. En école primaire Dans le Var et celle-ci réouvre
    Je suis soignée pour de l hyper tension suis-je donc obligée de reprendre les Courts? La procédure ?
    Merci pour votre réponse cordialement

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « je suis soignée pour de l hyper tension suis-je donc obligée de reprendre les Courts? » et suivante « La procédure ? »
      Surtout pas reprendre le poste de travail le 11 mai.
      1-Le Haut Comité de Santé Publique considère que les personnes à risque de développer une forme grave d’infection à SARS-CoV-2 sont les suivantes :
      les patients aux antécédents cardiovasculaires : hypertension artérielle compliquée…..
      2- la Circulaire relative à la réouverture des écoles et établissements et aux conditions de poursuite des apprentissages en date du 04/05/2020 précise :
      « Les personnels qui ont une vulnérabilité de santé au regard du virus Covid-19 … ne doivent pas être présents aux mois de mai et juin. Ils préviennent l’inspecteur de l’éducation nationale (IEN) ou le chef d’établissement dans les conditions prévues pour l’ensemble des fonctionnaires de l’État »
      Donc, vous ne reprenez surtout pas vos fonctions le 11 mai. Au contraire, vous avez à signaler à votre employeur (et au passage la direction d’école) votre imposibilité de reprendre votre poste de travail à réouverture de l’école le 11 mai, pour motif de  » vulnérabilité de santé au regard du virus Covid-19 et que vous sollicitez en conséquence une autorisation spéciale d’absence pour mai-juin.
      Il est probable que votre employeur exigera un justificatif. Transmettez-lui alors un certificat médical de votre médecin attestant de votre vulnérabilité de santé au regard du virus Covid-19 et de son opposition à une reprise de travail.

  182. Alison dit :

    Bonjour aesh dans le 27 je dois reprendre lundi et donc remmetre ma fille de 4 ans à l’école car elle fait partie des enfants du personnel. J’aimerais savoir si je peux attendre de voir comment sa se passe au bout de 1 semaine d’école et ensuite faire la demande d’ASA si sa ne va pas ?

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « savoir si je peux attendre de voir comment sa se passe au bout de 1 semaine d’école et ensuite faire la demande d’ASA si sa ne va pas ? »
      Votre démarche en ASA ne serait pas comprise.
      Si cela ne va pas lors de votre prise de poste dans la semaine, c’est que vous aurez constaté des mutiples défaillances dans le protocole sanitaire mis en place dans l’école. Alors, avec lucidité, faites un inventaire des défaillances constatées, cela constituera la base de vos motifs pour un droit au retrait immédiat. (voir ici la liste des motifs possibles de droit à retrait).
      Ensuite, vous n’aurez plus qu’à appliquer votre droit de retrait immédiat (pour en savoir plus, cliquer ICI)

  183. Nicolas dit :

    Bonjour.

    Nicolas AESH en collège dans le 62 avec des élèves à handicap moteur et troubles associés.
    J ai.lu qu avait eu lieu un CHSCT MEN ce 7 mai.

    Voici mes questions :

    Qu est ce qu un CHSCT MEN et quel est son rôle ?
    Si vraiment il a eu lieu…comment trouver le compte-rendu ?
    Comment est ce utile face à un employeur afin de répondre ou contredire ses demandes ?

    Merci beaucoup….

    Cordialement

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à l’interrogation, « Qu est ce qu un CHSCT MEN et quel est son rôle ? »
      pour comprendre le rôle d’un CHSCT, il faut savoir au préalable de qoi est responsable Le ministère de l’Éducation nationale en matière de protection de la sécurité et de la santé et pour l’amélioration des conditions de travail du personnel de l’éducation nationale.
      Nous vous invitons à cliquer ICI pour en savoir plus.

      En réponse à votre interrogation, « Si vraiment il a eu lieu…comment trouver le compte-rendu ? »
      Généralement, vous pouvez trouver des CR de CHSCT MEN auprès des sites d’organisation syndicale ayant leur représentant.

      En réponse à votre interrogation, « Comment est ce utile face à un employeur afin de répondre ou contredire ses demandes ? »
      Il s’avère que l’utilité des CHSCT MEN (avec leur déclinaison acadmique) est apparue avec brutalité depuis le 16 mars 2020 et de manière spectaculaire quand l’administration, face à l’urgence sanitaire nationale, n’a pas eu d’autre choix que de se préoccuper de la protection et de la santé du personnel de l’éducation nationale.
      Jusqu’à présent, les CHSCT (quand elles étaient constituées et réunies) émettaient des avis consultatif ayant peu d’effet sur l’administration. L’épidémie de coronavirus avec les étapes de confinement et de déconfinement oblige l’administration à tenir compte des avis des CHSCT ou du moins à répondre aux questionnemments formulés par les représentants d’organisation syndicale y siégeant.

  184. Bodier dit :

    Bonjour, je suis AESH dans le 35. J’ai 2 enfants, un en Cm2 censé retourner à l’école le 14 mai et l’autre en 4e dont nous n’avons pas à ce jour de date de reprise. Je n’avais pas l’intention de les remettre à l’école. Je comptais donc faire une demande d’ASA au moins jusqu’à fin mai. Hors, nous avons reçu un mail de l’inspection académique de Rennes le 7 mai nous précisant que les AESH font partie de la liste des personnels indispensables à la gestion de la crise et par conséquent les enfants d’AESH seront accueillis en permanence à l’école ou au collège. Son collège ne rouvrira ses portes que le 18 mai, date à laquelle le ramassage scolaire reprendra également. Je fais comment du coup pour la semaine prochaine? Il a beau avoir 13 ans, il est hors de question qu’il soit livré à lui-même de 8h à 17. Il a un léger asthme soigné par un traitement de fond et suivi par une pneumopediatre. Je comptais demander un certificat médical au pire mais si jamais je ne l’obtiens pas, je ne sais pas quelle solution trouver.
    Autre question… si jamais je dois reprendre mon poste, qu’a t-on le droit de faire? La directrice m’a indiqué que je m’occuperais le jeudi et vendredi d’un des 2 élèves que je suis, l’autre ne revenant pas et que le reste du temps je serais au sein de la classe pour aider le groupe. Je croyais qu’on n’avait pas le droit de faire ça justement?
    Merci par avance pour la réponse

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « que faire ? »
      ce qui fonde votre motif à ne pas pouvoir reprendre votre poste AESH le 11 mai ou le 18 mai, c’est votre propre obligation personnelle de garder vos enfants à domicile en mai en l’absence d’autres solutions de garde. Il importe peu que vos enfants puissent être accueilli en école ou collège. La décision de ne pas mettre vos enfants à l’école ou collège si réouverture vous appartient en propre et ne saurait être remise en cause par votre employeur.
      Par ailleurs, il serait particulièrement indiqué qu’un médecin soit consulté pour votre enfant. Un avis médical constatant sa vulnérabilité de santé au regard du virus Covid-19 nouas apparait indispensable.

      Dès à present, vous avez à signaler à votre employeur votre impossibilité de prendre vos fonctions dès le 11 mai pour motif obligation de garde d’enfant (donc un vulnérable) sans autre posiibilité de garde(attestion sur l’honneur). La DSDEN 35 est tenue de s’incliner en vous délivrant une autorisation spéciale d’absence pour le mois de mai avec maintien de rémunération. Après au mois de juin, les conditions d’absence peuvent être revu notamment sur le plan de la rémunération.

  185. Manon dit :

    Bonsoir,Je suis AESH dans le secondaire et j’ai un problème de garde d’enfants lors du déconfinement. Mes enfants retournent à l’école mais leur reprise est telle qu’à part 6 jours dans le mois , j’en aurais toujours un à la maison ! Je ne souhaite pas les mettre à l’école tous les jours non plus même si apparemment les enfants des AESH sont prioritaires dans les écoles ? Que dois je faire ? Ai je droit de télé travailler? Dois je demander un arrêt ? Je n’ai aucun moyen de garde….
    Merci de votre réponse
    Cordialement

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Que dois je faire ? Ai je droit de télé travailler? Dois je demander un arrêt ? »
      ce qui fonde votre motif à ne pas pouvoir reprendre votre poste AESH le 18 mai, c’est votre propre obligation personnelle de garder vos enfants à domicile en mai-jui du fait d’horaires différenciées d’accueil des vos enfants à l’école et en l’absence d’autres solutions de garde.
      Donc, vous avez simplement à signaler à votre employeur votre impossibilité de reprendre votre poste AESH le 18 mai et de cette obligation personnelle de garder vos enfants à domicile (nom prénom âge joindre emploi des temps des enfants à l’école) La DSDEN 35 est tenu de s’incliner en vous délivrant une autorisation spéciale d’absence pour le mois de mai avec maintien de rémunération. Après au mois de juin, les conditions d’absence peuvent être revu notamment sur le plan de la rémunération.

  186. Marion dit :

    Bonjour,
    AESH en CDD, j’aimerais savoir si nous aurons un avenant au contrat en cas de changement d’établissement pour l’année prochaine ? Et à quel date approximative ?
    Merci d’avance

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « savoir si nous aurons un avenant au contrat en cas de changement d’établissement pour l’année prochaine ? » et suivante « Et à quel date approximative ? »
      Nous vous confirmons que tout changement de lieu de travail en cours de contrat nécessite un avenant au contrat de travail…
      Mais, il nous est impossible de sonder mentalement les intentions de votre employeur (service IA ASH) sur les éventualités de changement de lieu de travail pour les collègues AESH à la rentrée scolaire et encore moins prévoir la date d’envoi des avenants.

  187. janique gransard dit :

    Bonsoir je travaille dans un collège en zone rouge dans le 62… j’accompagne 6 enfants…je fais du télétravail avec un de ces enfants…le collège étant ferme Est ce considéré comme un aménagement ? Puis je continuer a faire du distanciel? J’ai une viso avec mon chef d’établissement ce lundi, pour moi c’est un accompagnement et fait parti de mes missions. Merci de votre réponse

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,« Est ce considéré comme un aménagement ? » et suivante « Puis je continuer a faire du distanciel? »
      Si la réouverture du collège est envisagée à compter du 18 mai, cela reste du dmomaine de responsabilité du chef d’éytablissement scolaire d’estimer si votre présence est indispensable pour un accompagnement d’élèves en situation de handicap présent au collège ou s’il faut continuer à privilégier la continuité d’accompagnement en distanciel tel que vous avez accompli jusqu’à présent à domicile. A noter que pour ce type d’accompagnement en distanciel, il faut toujours bien s’assurer de la coopération avec le professeur principal et régulièrement faire un point de suivi de cet accompagnement au chef d’établissement scolaire. Chef d’établissement scolaire et professeur principal ont besoin de savoir ce que vous faites et le faire savoir reste apprécié.

  188. 25.89 dit :

    Aesh académie de Dijon
    J’ai un contrat 24 h par semaine

    Je fais 18 h en école primaire et maternelle et 6 h en segpa.
    Le collège étant fermé les heures effectuées devront être faites en primaire ?
    Je suppose, pourtant nos collègues enseignants du second degré quand leurs élèves ne sont pas là ils ne travaillent pas. Mais bon nous pouvons compter sur le fait que la dsden fera du zèle sur l’interprétation de nos contrats.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, «  les heures effectuées devront être faites en primaire ? »
      Non. Seules les heures (18H) correspondants en école primaire peuvent être exigées.
      Le virus corad19 a bien cette particularité d’attaquer les personnes, nullement les contrats de travail et les textes réglementaires en vigueur.

  189. Amel94 dit :

    Bonjour, j’aurai une question à vous poser, étant donné que la mairie de l’école où je travaille refuse s’ouvrir ses écoles et que je n’ai toujours pas de nouvelles ni de la DSDEN ni de l’école ni de mon enseignante référence, j’aimerais savoir si je dois rester chez moi en attendant d’être contactée ? Ou de demander une prolongation de l’ASA.

    Merci d’avance, Cordialement,

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « savoir si je dois rester chez moi en attendant d’être contactée ? » et suivante » Ou de demander une prolongation de l’ASA. »
      Rien d’autre à faire que de rester chez soi à attendre que votre employeur DSDEN veuille bien se manifester et vous envoie des instructions.

      • queval dit :

        Bonjour,
        Je suis AESH dans l’académie de Rouen. Je suis censée reprendre en présentiel le 18 mai. Je fais partie des personnes à risque pour le covid-19. Je vais chez mon médecin le 11 mai pour demander un certificat médical et je demanderai une autorisation d’absence à mon employeur.
        Dois-je demander à mon médecin que le certificat débute le 18 mai et se termine le 3 juillet ?
        Quand dois-je prévenir mon employeur ?
        Peut-on et doit-on continuer à faire du télétravail durant cette autorisation d’absence ? Les élèves dont je m’occupe restent en télétravail pour l’instant mais les parents pourraient changer d’avis dans les semaines à venir.
        Par avance, merci de vos réponses.
        Cordialement.

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « Dois-je demander à mon médecin que le certificat débute le 18 mai et se termine le 3 juillet ? »
          <Le certificat médical doit établir que vous présentez une vulnérabilité de santé au regard du virus Covid-19 et un avis déforabale pour une reprise de travail à compter du 18 mai 2020 et ce jusqu'au 4 juillet.

          En réponse à votre interrogation, « Quand dois-je prévenir mon employeur ? »
          Dès que possible.

          En réponse à votre interrogation, « Peut-on et doit-on continuer à faire du télétravail durant cette autorisation d’absence ? « 
          Oui, c’est possible mais ceci reste à voir avec votre chef d’établissement scolaire d’affectation.

      • Bieber béatrice dit :

        Bonjour, je voudrais aider deux de mes collègues Aesh qui sont vulnérables à risque, mais qui veulent absolument reprendre le travail le 11 pour « ne pas perdre 20% de leur salaire ». Or il me semblait qu’elles pouvaient rester en ASA (Autorisation Spéciale Absence) et de ce fait percevoir 100% de leur salaire. Qu’en est-il ? Si oui quelles démarches doivent-elles effectuer (documents à remplir, à donner à qui ?). Merci pour votre réponse, et pour votre travail qui nous aide beaucoup. béatrice

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à voytre interrogation,  » Qu’en est-il ? « 
          Il faudrait déjà prévenir vos collègues AESH que le chomage partiel n’existe pas pour les agents AESH et que la perte de salaire à hauteur de 20% ne concerne que les salariés du secteur privé.
          Ce qu’ils doicent savoir
          La Circulaire relative à la réouverture des écoles et établissements et aux conditions de poursuite des apprentissages en date du 04/05/2020 précise :
          « Les personnels qui ont une vulnérabilité de santé au regard du virus Covid-19 ou qui vivent avec une personne ayant cette vulnérabilité ne doivent pas être présents aux mois de mai et juin. Ils préviennent l’inspecteur de l’éducation nationale (IEN) ou le chef d’établissement dans les conditions prévues pour l’ensemble des fonctionnaires de l’État…. »
          Il leur appartient donc de signaler par courrier mail à leur employeur leur impossibilité de prendre leur poste à la réouverture de l’école le 11 mai pour motif suivant « vulnérabilité de santé au regard du virus Covid-19 » (justificatif : certificat médical joint sous scellé à l’intention du médecin-conseil académique).
          L’employeur n’aura pas d’autre choix que de leur déivrer une attestation spéciale d’absence (ASA) pour le mois mai-juin, avec maintien de la rémuénration en intégralité.
          L’absence au poste de travail peut s’effectuer dès le 11 mai. Le signalement et transmission courrier dans la journée. (garder toujours une copie de courrier envoyé en A/R)

  190. BOULARAS dit :

    Bonjour
    Je suis Aesh maman de deux enfants un.collégien et lycéenne seconde qui est vulnérable es que je peut ne pas reprendre mon travaille vu le risque du virus.
    Merci d’avance

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation « que dois-je faire ? »
      ce qui fonde votre motif à ne pas pouvoir reprendre votre poste AESH le 11 mai, c’est votre propre obligation personnelle de garder vos enfants à domicile en mai-juin (dont un enfant constaté médicalement personne à risque) en l’absence d’autres solutions de garde.
      Donc, vous avez à signaler que vous ne pouvez pas reprendre votre poste le 11 mai à votre employeur en précisant le motifs pérécédent (attestation sur l’honneur) La DSDEN est tenue de s’incliner en vous délivera une autorisation spéciale d’absence pour le mois de mai avec maintien de rémunération. Après au mois de juin, les conditions d’absence peuvent être revu notamment sur le plan de la rémunération.

  191. Lina dit :

    Bonjour,
    Les 2 écoles où je travaille ferment jusqu’à septembre, et aucune nouvelle de ma directrice!
    Que dois-je faire?
    Merci pour tout ce que vs faîtes!!

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Que dois-je faire? »
      Rien que attendre à domicile les instructions de votre employeur ou que ce dernier se manifeste.

  192. Marie dit :

    Bonjour (fINSTERE29)I
    Dans un commentaire quelqu’un parlait d’un « questionnaire d’affectation des voeux »
    .De quoi s’agit-il ? je suis en CDI et je n’en ai jamais eu connaissance çà concerne peut-être les avs en contrat PEC,?
    Cordialement
    Marie

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre ibterrogation sur  » questionnaire d’affectation des voeux » »
      laissez tomber ce questionnaire d’affectation des voeux mis au point par les servvices IA ASH29. Il y a d’autres priorités plus urgentes.

  193. Anna dit :

    Et si nous ne voulons pas reprendre simplement parce que nous ne sommes vraiment pas sereins et que nous avons peur..
    N’oublions pas que nous parlons d’un virus qui tue et dont nous ne connaissons hélas toujours pas grand chose..
    Je viens d’apprendre que mon neveu de 20 ans est positif au Covid19 alors qu’il a respecté le confinement..(non ça n’arrive pas qu’ailleurs et qu’aux autres!).

    Je suis coordo sur mon PIAL, j’ai passé ma semaine a essayer de répondre aux questions et aux inquiétudes de mes collègues AESH (je suis d’ailleurs bien démunie car je n’ai moi-même que peu d’info), tout cela rajoute évidement à mes propres angoisses.
    De plus, mon école a été vandalisée cette semaine, la reprise ne pourra pas se faire pour nous avant le 18..youpi j’ai une semaine de « rab ».. J’ai perdu des affaires personnelles, apparemment (nous n’avons pas le droit d’aller dans les locaux avant au moins le 14 en cas de potentielle contamination..) notre classe (la plus dégraddée) est en piteux état..
    Cela rajoute à mon extrême mal-être..

    Alors si, nous n’avons pas d’enfant, que nous ne sommes pas nous même à risque, que nous n’avons pas de proche à risque (quoi mon mari souffre de forte allergies et a un asthme léger et mes parents-que je compte bien revoir avant la fin d’année scolaire quand même!!-cumulent un peu les facteurs de risque..) mais que l’idée de la reprise nous angoisse fort, comment fait-on??

    Vous imaginez bien que ce n’est vraiment pas par flemme et que je me sens vraiment « le cul entre 2 chaises »..

    Merci

    Anna 44

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre commentaire….
      A travers tous les témoignages que nous recevons, l’UNEAVS perçoit bien toutes les craintes, les peurs que suscitent la réouverture des écoles le 11 mai ou le 18 mai. Mais ce qui frappe également l’UNEAVS dans la réouverture de l’école , c’est l’extrème défaillance de la communication entre tous les acteurs de terrain (AESH, service IA ASH, DSDEN, chefs établissements scolaires) par des informations au goutte à goutte du ministère de l’éducation nationale/secrétariat aux handicaps….créant une monumentale incertitude à tous les niveaux et accentuant ce sentiment légitime de crainte vis à vis le coronavirus.
      Il faudra du temps pour tous les acteurs de terrain (et toute particulièrement la hiérachie académique) pour accepter « mentalement » que les AESH sont devenus des agents exerçant un métier dangeureux.

  194. ney dit :

    Bonjour
    Merci beaucoup pour ce site qui est une vraie source d’information, et il y’en a si peu.
    L’élève que je suis ne reprends pas l’école, il est en décrochage et j’ai prévu avec lui un distanciel soutenu. L’AESH d’un autre classe ne reprend pas le travail et le chef d’établissement me propose de prendre son relais auprès de l’enfant.
    Suis je tenu de suivre ce nouvel enfant, où dois je privilégier le distanciel avec l’enfant que je suis?
    Merci
    Marie-dpt 87

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Suis je tenu de suivre ce nouvel enfant, où dois je privilégier le distanciel avec l’enfant que je suis? »
      Vous serez en poste à la réouverture de l’école dès le 11 mai. En tant qu’AESH, pour l’accompagnement d’un élève, vous restez sous la responsabilité d’un enseignant.,, à défaut vous vous devez rester à disposition du chef d’établissement scolaire.
      La décision de suivre en distanciel un élève qui ne reprends pas l’école ne vous appartient pas, même si vous avez d’excellentes motifs à faire valoir que cela doit être maintenu.
      D’un point de vue de posture professionnelle en pertinence, il nous semble plus approprié d’accepter la proposition du chef d’établissement scolaire de suivi de l’élève à l’école en relais de votre collègue AESH, absent.

  195. Vitel Mauris dit :

    Bonjour,
    concernant les missions autres que celles indiquées dans le contrat d’ AESH
    Ayez dans votre sac à main la circulaire éducation nationale N°2017-084 du 3-5-2017
    qui indique 3.1 FONCTIONS EXERCEES
    Lisez et vous serez plus sereins, sereines, à savoir que les academies et autres se doivent
    de respecter ledit contrat.
    Le recteur de l’ academie de Nantes à envoyer un courriel à 244 AESH
    Accueil des éleves( Hors mission, mission AED) il parle même de notre « activité »etc..,
    Bref pas de prise de tête, un contrat avec des droits et des obligations comme tout salariés.
    Je laisse bien evidemment à UNEAVS de rectifier mes dires

  196. angelique valero dit :

    Angélique du 17
    J’ai reçu hier après midi un sms de la direction de l’école où je suis affecter me demandant d’etre presente lundi matin 8h30.
    Etant donné que l’enfant dont je m’occupe est en 4eme et ne rentrera pas de suite à l’ecole j’ai posé la question de savoir ce que j’allais bien pourvoir faire.
    L’école m’a précisé que je suis réquisitionné…. pour la cantine, la cours respect de la distanciation;;;et respect hygiène des mains!!
    Je leur ai demandé s’ils avaient un circulaire ou un document officiel afin d’être couverte sur les missions que l’on va m’attribué et qui ne sont pas les miennes…. je n’ai eu aucune réponse!
    que dois je faire?

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « que dois je faire? »
      1-Vous n’avez pas à vous présenter en école d’affectaion le 11 mai pour un élève de collège absent dont la rentrée n’est pas envisagé.
      2-La direction d’école ne peut vous imposer d’etre présent le 11 mai pour accomplir des tâches que ne relèvent absolument pas de vos fonctions AESH mais celles d’un ATSEM ou d’un personnel de service communal.
      iL s’agit d’ordre de mission illégal qui justifierai amplement l’exercice immédiat du droit à retrait pour mise à danger de votre sécurité et santé. Pour l’exercice du droit au retrait, reporter vous à la page en cliquant ICI.

  197. Alpha 1000 dit :

    Aesh dans le 62. L enfant dont je m occupe est présent dans l ecole depuis le debut du confinement car c est un enfant de personnel soignant. Quand il y a eu confinement je suis restée chez moi car garde d enfant et hypertension artérielle. Le 11 mai, mon ecole reste fermee. L enfant continue d etre accueilli comme depuis le debut. Dois je fournir un justificatif de vulnérabilité et / ou garde enfant( ecole de mon enfant reste aussi fermé)?

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Dois je fournir un justificatif de vulnérabilité et / ou garde enfant( ecole de mon enfant reste aussi fermé)? »
      L’école de votre enfant ne faisant pas l’objet d’ouverture et votre vulnérabilité au regard du corona-virus est attestée par votre méédecin. Vous avez à signaler à votre employeur votre impossibilité de reprendre votre poste d’affectation le 11 mai pour les 2 motifs précédents (justificatif :attestation sur l’honneur de garde d’enfant et vulnérablité personnelle). En conséquence de quoi, vous sollicitez una autorisation d’absence pou le mois mai-juin.

  198. Anne sophie dit :

    Bonjour.
    Je suis Aesh dans le 59.
    Mon fils de 4 ans est personne à risque.
    J ai donc envoyé une attestation sur l honneur avec un certificat médical qui dit bien que mon fils est en isolement et nécessite la présence d un de ces parents..
    J ai envoyé ces documents à la dsden et au pial ainsi qu a mes chefs d etablissement.
    Suite à l annonce d hier du ministère qui dit que les personnes vulnérables ne seront pas en confinement prolongé je me demande ce qu il va se passer pour mon salaire et surtout je me demande si je suis en droit de rester chez-moi lundi…
    D avance merci pour votre aide

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » je me demande ce qu il va se passer pour mon salaire ? » et suivante « et surtout je me demande si je suis en droit de rester chez-moi lundi… »
      la Circulaire relative à la réouverture des écoles et établissements et aux conditions de poursuite des apprentissages en date du 04/05/2020 impose :
      « Les personnels qui ont une vulnérabilité de santé au regard du virus Covid-19 ou qui vivent avec une personne ayant cette vulnérabilité ne doivent pas être présents aux mois de mai et juin. Ils préviennent l’inspecteur de l’éducation nationale (IEN) ou le chef d’établissement dans les conditions prévues pour l’ensemble des fonctionnaires de l’État. … »

      Cette situation s’applique pour votre enfant, en consquence de droit, suite à votre signalement et demande, une autorisation spéciale d’absence pour mai-juin se doit vous être délivér avec maintien de rémuénration.
      L’absence au poste de travail est de droit à compter du 11 mai et vous avez simplement prévenir le chef d’établissement scolaire de votre absence du fait de garde à domicile de votre enfant considéré comme personne à risque.

      • Anne sophie dit :

        D accord.
        Un grand merci pour votre réponse rapide 🙂
        Je peux donc considérer la circulaire comme document officiel.
        Parceque j ai posé la question a la DSDEN après la parution de la circulaire et ils m ont répondu qu ils n’avaient pas les infos…
        C est tellement compliqué d avoir des infos fiables à 200 %

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « Je peux donc considérer la circulaire comme document officiel. »

          la Circulaire relative à la réouverture des écoles et établissements et aux conditions de poursuite des apprentissages en date du 04/05/2020 est tout ce qu’il y a d’officiel. visible sur site MEN en cliquant ICI

  199. Sina dit :

    Je suis Aesh et aide à domicile le soir je m’occupe essentiellement des personnes âgées. Ma question est la suivante étant donné que le petit que je suis ne va pas reprendre car personne à risque. Je peux avoir une autorisation d’absence du fait que je m’occupe des personnes âgées ?

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Je peux avoir une autorisation d’absence du fait que je m’occupe des personnes âgées ? »
      NON
      Vous êtes AESH, vous êtes rémunéré en conséquence et votre reprise de travail se doit intervenir le 11 mai. Vous ne pouvez prétexter de l’existence d’une activité complémentaire (aide à domicile) pour refuser cette reprise de travail.
      D’autre part,nous attirons votre attention que votre employeur en décidant votre reprise de travail le 11 mai est en droit d’exiger la cessation immédiate de votre activité complémentaire concernant l’aide à domicile de personnes âgées.

  200. lay dit :

    Bonjour
    Je suis AESH et parent de 3 enfants et un bébé de 2 ans qui est habituellement gardé par une assistante maternelle, j’ai peur de mettre mes enfants à l’école et chez la nounou mais la directrice de l’école là où je travaille m’oblige de reprendre mon poste à la réouverture de l’école, me disant que mes enfants sont normalement prioritaires pour aller à l’école vu que je suis AESH, alors que je voulais garder mes enfants à la maison avec moi.
    Est ce que je peux quand même demander une autorisation d’absence ?
    Est ce que j’aurai mon salaire si je décide de ne pas y aller ?
    Est ce que si je n’y va pas la directrice peut dans les prochains mois demander à ce qu’on ne me renouvelle pas mon contrat ?
    Parce que j’ai l’impression qu’elle n’est pas trop compréhensible à la situation sanitaire de maintenant,
    Elle oblige tout le personnel à reprendre leur poste
    Merci de votre réponse

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      Ce que vous avez à savoir impérativement
      « >La Circulaire relative à la réouverture des écoles et établissements et aux conditions de poursuite des apprentissages en date du 04/05/2020 ne fait nullement mention que les enfants de personnel AESH seraient un public prioritaire à accueillirr lors de la réouverture des écoles.
      Donc, l‘affirmation à ce sujet de cette directrice relève de la pure affabulation ou de la malveillance perfide ou de dela perversité abjecte à votre égard en particulier et celui des AESH en particulier.

      En réponse à votre interrogation,« Est ce que je peux quand même demander une autorisation d’absence ? » et suivante « Est ce que j’aurai mon salaire si je décide de ne pas y aller ? »
      La décision de garder personnellementvos enfants à l’école à domicile vous appartient en propre en tant que parent et nul ne saurait vous contester cette décision et encore moins à vous contrainndre de revenir sur cette décision par des prétextes fallacieux.
      En conséqquence, ce qui fonde votre motif à ne pas pouvoir reprendre votre poste AESH le 11 mai ou le 18 mai, c’est votre propre obligation personnelle de garder vos enfants à domicile en mai en l’absence d’autres solutions de garde.
      Donc, vous avez simplement à signaler à votre employeur (par une déclaration sur l’honneur) cette obligation personnelle et de solliciter une autorisation spéciale d’absence à cet effet. Votre employeur reste tenu de s’incliner en vous délivrant une autorisation spéciale d’absence pour le mois de mai avec maintien de rémunération. Après pour le mois de juin, les conditions d’absence peuvent être revu notamment sur le plan de la rémunération.
      Rappel: compte tenu des courts délais, vous pouvez mettre en oeuvre votre absence en poste saans tarder dès le 11 mai. Vous signalez simplement à la directrice de l’école qu’une autorisation spéciale d’absence règlementaire a été transmis à votree employeur (DSDEN)

      En réponse à votre interrogation, « Est ce que si je n’y va pas la directrice peut dans les prochains mois demander à ce qu’on ne me renouvelle pas mon contrat ? »
      Certainement pas. Vous avez affaire sans doute à une petite terroriste de l’éducation nationale voulant imposer ses décisions à sa propre convenance. Ces petits terroristes s’aplatissent généralement quand les yeux dans les yeux, vous leur dites haute et fort NON à leur exigence sans fondement réglementaire.

  201. Kostanyan dit :

    Bonjour, j’ai une question. Je suis une mère de 3 enfants, mes deux enfants vont reprendre le 4 juin. L’école où je travaille actuellement m’impose de venir travailler de le 11 mai, ils disent aussi que je peux faire garder mes enfants à l’école car je suis prioritaire, mais le problème c’est que j’ai pas envie remettre mes enfants à l’école avant leur date de rentrée. Est-ce que je peux rester chez moi pour garder mes enfants et est-ce que je peux toucher mon salaire.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      Ce que vous avez à savoir impérativement
      « >« >La Circulaire relative à la réouverture des écoles et établissements et aux conditions de poursuite des apprentissages en date du 04/05/2020 ne fait nullement mention que les enfants de personnel AESH seraient un public prioritaire à accueillirr lors de la réouverture des écoles !!!!!.
      Donc, l‘affirmation à ce sujet de la direction d’école relève de la pure affabulation ou de la malveillance perfide ou de dela perversité abjecte à votre égard en particulier et celui des AESH en particulier.

      Il y a vraiment des coups de pied au cul qui se perdent avec ce type de crapule.

      En réponse à votre interrogation,« Est ce que je peux quand même demander une autorisation d’absence ? » et suivante « Est ce que j’aurai mon salaire si je décide de ne pas y aller ? »
      ce qui fonde votre motif à ne pas pouvoir reprendre votre poste AESH le 11 mai ou le 18 mai, c’est votre propre obligation personnelle de garder vos enfants à domicile ejusqu’au 4 juin en l’absence d’autres solutions de garde.
      Donc, vous avez simplement à signaler à votre employeur (par une déclaration sur l’honneur) cette obligation personnelle de garde et de solliciter une autorisation spéciale d’absence à cet effet. Votre employeur vous délivrant une autorisation spéciale d’absence pour le mois de mai avec maintien de rémunération.

      S’agissant les minables terroristes de AESH sévissant dans votre école d’affectation, vous avez simplement à être très bref (votre dédain en prime) en leur signalant votre non reprise en poste à compter du 11 mai sur Autorisation d’absence accordée par votre employeur

  202. Saly dit :

    Bonsoir dep 69
    Vu que je vais garder mon enfant qui est vulnérable ,j’ai envoyé un certificat médical au lycée employeur.Je n’ai pas de réponse pour l’instant.Si je ne reçois pas l’ASA demain,dois je reprendre le travail ?

    Faut il envoyer qu’à l’employeur seulement ?

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Si je ne reçois pas l’ASA demain,dois je reprendre le travail ? »
      Non. Vous n’allez tout de même pas laisser votre enfant seul à domicile. Son silence vaut acceptation.

      En réponse à votre interrogation, « Faut il envoyer qu’à l’employeur seulement ? »
      Par convenance professionnelle, vous avez à prévenir le chef d’établissement scolaire d’affectation de votre absence en poste de travail à compter du 11 mai suite ASA en cours pour garde d’enfant vulnérable.

  203. NADIA dit :

    Bonjour aesh dans le nord et étant placé en zone rouge j’aimerais savoir exerçant dans un collège peut on m’appeler pour travailler dans le primaire ou autre ? Si oui puis-je refuser? MErci d’avance pour votre réponse cordialement

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « savoir exerçant dans un collège peut on m’appeler pour travailler dans le primaire ou autre ? » et suivante  » Si oui puis-je refuser? »
      NON. Il ne peut pas vous être imposer à compter du 11 mai, un changement d’affectation en établissement scolaire (collège vers école ou vice-versa). Cela constitue une modification substantielle de votre contrat de travail.
      « Conformément à l’article 45-4 du décret du 17 janvier 1986 relatif au contractuel de la fonction publique , en cas de transformation du besoin ou de l’emploi qui a justifié le recrutement de l’agent contractuel recruté pour un besoin permanent, l’administration peut proposer la modification d’un élément substantiel du contrat de travail tel que la quotité de temps de travail de l’agent, ou un changement de son lieu de travail.
      Lorsqu’une telle modification est envisagée, la proposition est adressée à l’agent par lettre recommandée avec avis de réception ou par lettre remise en main propre contre décharge. Cette lettre informe l’agent qu’il dispose d’un mois à compter de sa réception pour faire connaître, le cas échéant, son acceptation.
      À défaut de réponse dans le délai d’un mois, l’agent est réputé avoir refusé la modification proposée conduisant à la rupture du contrat initial

      Réouverture de l’école aux AESH ne signifie pas non respect des textes reglemenataires qui leur sont applicables.

  204. Cam dit :

    Bonsoir,
    J’ai pris soin de lire les autres commentaires qui correspondent à ma situation.
    Je suis AESH dans le 29, académie de Rennes, et maman de 2 enfants de primaire et maternelle. Je ne les enverrai pas à l’école le 12 mai et souhaite les garder à la maison alors que leur école est ouverte et peut les accueillir.
    Mon employeur et les responsables aesh sont au courant par mail de ma décision mais ne répondent pas. Les établissements où je suis affectée aussi. Je ne sais pas comment avoir cet ASA dont normalement je suis en droit de disposer si je me réfère au fait que ce soit la base du volontariat pour remettre les enfants dans leur école.
    Aucun coordinateurs ne répond à cette question.
    J’ai dû prendre un rdv chez le médecin pour peut être me mettre en arrêt afin de palier à cette non réponse et pouvoir garder mes enfants…
    Je suis perdue et ne sais pas quoi faire car n’aurais probablement pas de réponse avant lundi,jour de ma reprise éventuelle….
    Merci à vous

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « quid de reprendre le travail le 11 mai »
      La décision de ne pas remettre vos enfants à l’école lors de sa réouverture du 11 mai est une décision qui vous appartient en propre.
      Du fait de votre obligation de garder vos enfants, vous avez bien à bénéficier d’une autorisation spéciale d’absence (ASA) sans jour de carence du 11 mai au 2 juin. Après le 2 juin 2020, votre situation peut être revu différemment en fonction de la situation sanitaire nationale.
      Tant que le service IA ASH29 ne répond pas à votre demande de prolongation ASA, cela vaut accord tacite pour prolongation.
      cela reste pertinent d’avoir pris RV chez votre médecin pour obtenir un certificat médical stipulant simplement « personne fragile devant restée éloignée de l’école/du poste de travail » C’est bien une mesure de précaution pour justifier la nécessité de votre arrêt de travail qui sera pris en compte avec bienveillance.

      • Audrey dit :

        Merci pour votre réponse.
        Par rapport au médecin,je ne suis peut être pas une personne fragile donc le médecin ne peut pas me faire un arrêt pour ça. Je pensais lui dire que j’avais besoin d’un arrêt pour justifier la garde de mes enfants pour mon employeur.
        En attendant si je n’ai aucune réponse, je ne sais pas si je dois mettre en route l’éventuel arrêt ou attendre d’avoir des nouvelles de l’IEN ou du lycée employeur… Je pars sur l’arrêt pour la sécurité mais risque une perte de salaire donc…
        Merci encore.

  205. natale16 dit :

    Bonjour,

    Encore mille mercis pour votre bienveillance et surtout votre professionnalisme.
    J’ai envoyé TOUS les justificatifs pour avoir une ASA au lycéé employeur du 77 à savoir:

    – Livret famille de mon fils 15 ans en 2nd au lycée (le père de mon fils vit à l’étranger)
    – certificat scolarité
    – capture d’écran pour notifier fermeture du lycée
    – attestation d’employeur de mon concubin qui ne bénéficie pas de ASA

    Je reçois ce matin : « C’est noté, nous attendons donc cette attestation car le père est susceptible de pouvoir garder son enfant même en cas de séparation d’avec la mère, je vous souhaite cependant de trouver un second souffle. » j’ai répondu au lycée mutualisateur : « Je vous ai déjà envoyé l’attestation employeur de xxxx, mon concubin.
    il y a dû avoir un chassé croisé?
    Le père biologique de mon fils xxxx est Suédois, il habite en suède. »
    et puis plus rien??? c ‘est fatiguant !!!

    On est d’accord, je valide et je considère ce mail comme « ASA accordée »? car il est hors de question de me déplacer lundi 11 mai surtout que tous mes justificatifs ont été donnés.

    Encore une fois mille mercis à vous.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « On est d’accord, je valide et je considère ce mail comme « ASA accordée »? »
      Oui. On vous donne la bénédiction mais de loin.

  206. Atat dit :

    Retour de la DSDEN 11 :

    Si aucun élève avec notification AESH n’est présent dans l’établissement : l’AESH faisant partie de l’équipe, et la situation actuelle étant exceptionnelle, il participe à l’organisation décidée dans l’établissement, dans la limite des missions des AESH.

    Est-ce que ça n’irait pas en opposition avec ce qui a été envoyé précédemment, à savoir :

    En cas d’absence des élèves habituellement accompagnés, les AESH continueront à assurer leurs missions, en lien direct avec les directeurs d’école et les chefs d’établissement, dans le cadre des trois domaines suivants :
    les actes de sa vie quotidienne,
    l’accès aux activités d’apprentissage (éducatives, culturelles, sportives, artistiques ou professionnelles),
    les activités de la vie sociale et relationnelle.
    Ainsi, ils pourront assurer un renfort en ULIS ou dans une classe qui accueille un ou plusieurs élèves en situation de handicap, en fonction des organisations décidées.

    Que l’on m’explique comment accomplir mes missions en l’absence de nécessiteux !

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Que l’on m’explique comment accomplir mes missions en l’absence de nécessiteux ! »
      Cela marche joyeusement bien sur la tête effectivement
      le ministère de l’éducation nationale s’est résolu enfin à sortir une fiche spécifique d’accueil des élèves en situation de handicap lors de la réouverture des écoles le 11 mai et le 18 mai.
      Des précisions utiles sont apportées pour ce qui est attendu d’un AESH.
      Pour en prendre connaissance, cliquer ICI.
      A lecture, il semble bien que le ministère fait bien l’impasse sur les missions actes de sa vie quotidienne,l’accès aux activités d’apprentissage (éducatives, culturelles, sportives, artistiques ou professionnelles), les activités de la vie sociale et relationnelle.

  207. Laura dit :

    Bonjour je suis AESH maman de deux enfants et j’ai fais le choix de ne pas remettre mes enfants à l’école….. Ils y retourneront qu’en septembre. Svp savez vous si mon salaire sera maintenu ? Par avance merci.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « savez vous si mon salaire sera maintenu ? « 
      du 11 mai au 2 juin, votre traitement sera mainitenu mais à compter du 2 juin, cela risque d’être problématique sachant que nous ne pouvons vous préciser les mesures prises à ce sujet après le 2 juin.

  208. flopla dit :

    Bonjour
    Je suis AESH dans le 69 en école élémentaire.
    Nous sommes jeudi soir 7mai et toujours aucune nouvelle de la DSDEN….
    J’ai eu un appel de la directrice pour me demander :
    – d’etre Presente lundi et mardi pour la pré rentrée ( porter tables et chaises etc)
    – de gérer un groupe d’enfants multi niveaux ( alors que les enfants que j’accompagne rentreront le 3 juin en CE1)
    Que dois-je faire ?
    Merci

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Que dois-je faire ? »
      Tant que vous n’avez pas eu d’instruction de la part de votre employeur (DSDEN° sur la nécessité ou non de reprendre votre poste en école d’éffectation, vous restez à domicile.
      Vous n’avez pas à être présente sur ordre de mission illégale de la directrice d’école pour effectuer des déplacements de meubles dans une école !!!! Les aménagements des locaux sont du domaine de responsablité strict du personnel de service communal et effectué dans le respect des règles sanitaires stricts.
      -Vous n’avez pas à gérer un groupe d’enfants multi niveaux en lieu et place d’un enseignant!!!!!. C’est une responsablité qui ne peut vous être exigée et vous l’imposer constitue un ordre de mission illègale que vous avez devoir de refuser.

  209. Saly dit :

    Bonjour
    Je suis AESH dans le 69.N’ayant aucune nouvelle de l’académie,je m’adresse à vous.
    Mon fils est asthmatique,je vais le garder.
    J’ai obtenu un certificat médical d’isolement pour une durée de 10j pour l’instant . j’envoie ce certificat au lycée employeur seulement ou je l’envoie à une autre adresse ?

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « j’envoie ce certificat au lycée employeur seulement ou je l’envoie à une autre adresse ? »
      Il est à transmettre à votre lycée employeur avec votre demande d’autorisation spéciale d’absence.
      Vous avez simplement à prévenir l’école d’affectation que vous ne pourrez être présent à la réouverture de l’école pour motif de garde d’enfant à domicile.

  210. Gini dit :

    Depart 71
    Nous sommes en rouge pour lecovid. Ma fille est au collège donc pas de reprise le 18 mai.
    Puis je demander une prolongation d absence, pour garde d enfants ? Le salaire sera t il maintenu ?
    Je n’ai reçu aucune consignes ni courrier de la part de l education nationale concernant la reprise du 11 mai !!!!
    Merci de vos réponses

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Puis je demander une prolongation d absence, pour garde d enfants ? » et suivante  » Le salaire sera t il maintenu ? »
      Oui parce que vous n’avez pas d’autre choix que de garder votre enfant à domicile jusqu’à réouverture du collège.
      Votre rémunération durant cette absence est maintenue.

      En réponse à votre ientrrogation, « Je n’ai reçu aucune consignes ni courrier de la part de l education nationale concernant la reprise du 11 mai !!!! »
      Il semble bien que depuis le 07 mai, les rectorats ont reçu des ordres très fermes de la part du ministre de l’éducation nationale pour que des instructions claires et sans ambiguité soient fournies dans les plus brefs délais au personnel AESH.

  211. Bonjour.
    Aesh dans le 28 je dois reprendre le 11mai.Je voudrais être au chômage partiel pour garde d enfants jusqu’au 2juin, apparemment mon employeur me dis aucun texte dans l’éducation nationale stipule qu’on y a droit donc on doit reprendre. Est-ce que cela est justifié sachant que la ministre du travail autorisé le chômage partiel aux contractuels de la fonction publique. Merci

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Est-ce que cela est justifié sachant que la ministre du travail autorisé le chômage partiel aux contractuels de la fonction publique »
      Il faut lever une confusion. Vous êtes contractuel de la fonction publique et un salarié du sectuer privé. Le dispositif chômage partiel écoqué par la minsitre du travail ne concerne que les salariés du secteur privé.
      S’agissant les ASA pour garde d’enfant,

      – du 11 mai au 1er juin 2020 : l’ASA continue à s’exercer selon les modalités antérieures fixées par Circulaire n° 2020-059 du 7-3-2020.
      Vous devrez présenter une attestation indiquant que vous n’avez pas d’autre solution de garde pour votre enfant jusqu’au 2 juin et que votre conjoint ne prend pas en charge la garde des enfants.

      – à compter du 2 juin 2020 : l’ASA s’exerce uniquement si aucune possibilité d’accueil de l’enfant n’est possible et l’agent devra compléter une attestation accompagnée de justificatifs ; si le fonctionnaire choisit de ne pas rescolariser son enfant il prendra des congés qui lui seront accordés de droit

  212. Marie dit :

    Bonjour (Finistère29)
    compte tenu de la situation sanitaire actuelle (covid-19) la directrice peut-elle me changer mes horaires en fonction des besoins de l’école? si c’est le cas , comment cela se passe? Elle me les a déja changé en début d’année
    Cordialement
    Marie

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « la directrice peut-elle me changer mes horaires en fonction des besoins de l’école? si c’est le cas , comment cela se passe? « 
      Oui. Il est plus que probable que la réouverture de l’école le 11 mai va entrainer une organisation autre et un fonctionnemment différent de l’école. Il est probable que le jour de la rentrée le 11 mai, il vous sera indiqué de nouvelles conditions de travail (horaires, espaces…) selon les nécessités de service du moment.

    • natale16 dit :

      Bonjour,
      Désolée d d’intervenir, mais où peut on lire cette formalité? Les aesh pourraient faire des heure sup, payées? Le contrat de travail s’ annule et la fiche de poste aussi pendant toute la durée de l’état d urgence sanitaire? Nous devons s attendre à tout et n importe quoi?
      Mille mercis à vous 🙂

  213. Ikhlef dit :

    Bonjour,

    Je suis aesh avec contrat contractuel renouveler 1 fois tous les 3 ans je suis en école primaire j’ai un certificat médical qui mentionne que je suis sujet a risque covid-19 avec un traitement je ne peut pas reprendre le 11 Mai .
    Pour mon salaire que en est t’il ?

    Merci pour votre réponse.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Pour mon salaire que en est t’il ? »
      Votre traitement mensuel sera maintenu.

      • AURORE CROZAT dit :

        Bonjour je suis aesh dans une ecole primaire . On me demande de reprendre le travail lundi , or mes enfants de 7 et 10 ans ne reprennent que jeudi 14 mai. Puis je reprendre à la même date que mes enfants ? Merci

        ________________________________

        • briand0493 dit :

          Bonjour,
          En réponse à votre interrogation, « Puis je reprendre à la même date que mes enfants ? »
          Oui. Les personnels qui, du fait de la fermeture des crèches et établissements scolaires, n’ont pas de solution de garde de leurs enfants continue à bénéficier d’une autorisation spéciale d’absence (ASA) sans jour de carence. Cette autorisation est accordée à raison d’un responsable légal par fratrie sous réserve de justifier de l’absence de solution de garde. Cette autorisation sera accordée jusqu’à la réouverture de l’établissement le 14 mai.
          Votre demande d’ASA (avec justificatif déclaration sur l’honneur) est à adresser à votre employeur.

  214. Anna dit :

    Bonjour.

    Apparemment, selon le protocole sanitaire, avec un masque FFP1, nous pouvons faire fi de la distanciation de 1 mètre? Je n’avais pas compris cela.. Mais nos services si..

    Merci.

    Anne 44

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre commentaire, « selon le protocole sanitaire, avec un masque FFP1, nous pouvons faire fi de la distanciation de 1 mètre? Je n’avais pas compris cela.. Mais nos services si.. »
      De la part des services, c’est inadmissible cette interprétation du protocole sanitaire.
      Nous rappelons à nos collègues AESH que respect des distanciation physique de 1m et respect des gestes barrières (lavage main, port de masque….) sont indissociables. En aucun cas, une autorité hiérarchique ou fonctionnelle ne saurait prétexter de l’existence de masque « grand public » pour imposer à un agent AESH le non respect de la distanciation physique d’au moins de 1m avec les élèves à besoin éducatifs particuliers.

      Si cette contrainte était mise en place par une autorité hiérarchique ou fonctionnelle, il s’agirait là d’une posture abjecte, irresponsable et hautement malveillante à l’égard des agents AESH et des élèves à besoin éducatifs particuliers visant à mettre en danger leur santé.

  215. Fanny dit :

    Dept 31
    Bonjour
    ci joint mail reçu de la directrice d’école maternelle.
    L’enfant que je suis ne revient pas à l’école.
    qu’en pensez vous ?

    Contrairement à ce qui avait été annoncé, la présence de AESH ne repose pas sur le volontariat, elles doivent être présentes dans l’établissement selon les EDT et ceci même si l’enfant qu’elles suivent n’est pas présent. Dans ce cas elles aident au respect de la distanciation sociale entre enfants etc.
    Une des missions est également d’assurer une continuité en distanciel si l’enfant n’est pas présent, dans ce cas, durant la présence à l’école, elles peuvent joindre l’enfant par téléphone, l’objectif est aussi une écoute des difficultés que peut rencontrer la famille.
    Les enfants d’AESH sont considérés comme prioritaires pour les gardes à l’école et peuvent être accueillis à l’école au même titre que les enfants de soignants, si l’école est fermée, il faut un document qui le justifie. Enfin si vous êtes personnel à risques, il faudra un justificatif.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation « qu’en pensez vous ? »
      Sur le passage « Contrairement à ce qui avait été annoncé, la présence de AESH ne repose pas sur le volontariat, elles doivent être présentes dans l’établissement selon les EDT et ceci même si l’enfant qu’elles suivent n’est pas présent. Dans ce cas elles aident au respect de la distanciation sociale entre enfants etc. »
      La réouverture de l’école s’effectuant le 11 mai, il existe bien une obligation pour un agent AESH de se présenter à son poste pour accomplir son EDT usuel.
      En l’absence de l’élève accompagné, l’AESH reste à disposition du chef d’établissement scolaire pour accomplir des tâches en conformité unique de ses fonctions AESH. Un AESH n’a pas à se substituer à des responsablités d’enseignants, notamment aide au respect de la distanciation sociale entre enfants
      Avant d’évoquer une tâche à accomplir  » elles aident au respect de la distanciation sociale entre enfants etc. », le protocole sanitaire mis en application dans l’école se doit être porté à sa connaissance.

      Sur le passage « Une des missions est également d’assurer une continuité en distanciel si l’enfant n’est pas présent, dans ce cas, durant la présence à l’école, elles peuvent joindre l’enfant par téléphone, l’objectif est aussi une écoute des difficultés que peut rencontrer la famille. »
      Bien ce qui était fait à domicile devrait se faire à l’école !!!. Contraindre un AESH à se déplacer de son domicile à son lieu de travail, c’est le mettre en danger sur sa santé (risque accru de contamination par virus lors des déplacements professionnels)

      Sur le passage « Les enfants d’AESH sont considérés comme prioritaires pour les gardes à l’école et peuvent être accueillis à l’école au même titre que les enfants de soignants, si l’école est fermée, il faut un document qui le justifie. Enfin si vous êtes personnel à risques, il faudra un justificatif. »
      Ce passage implique bien qu’il y a volonté d’exposer délibérement les agents AESH aux risques de contamination au virus corad-19 puisque considérés comme prioritaires de leurs gardes de leurs enfants à l’école comme les enfants de soignants.
      En clair, on dénie à l’AESH, parent d’enfant, le droit de pas mettre leur enfant en établissement scolaire lors de sa réouverture le 11 mai ou le 18 mai.
      C’est abject.

  216. Julie CALACA dit :

    Bonjour je suis AESH mut (38). Je suis 2 enfants de maternelle et 1 enfant de CE1 (que je n’ai encore jamais vu depuis le 20 janvier dernier!). Je travaille donc dans deux écoles.
    Je suis également maman de 3 enfants ( CM2 que je ne remet pas à l’école, un 4ème et un 2nd pro limite décrochage scolaire qui eux ne rentrent qu’en juin….). Je n’ai aucunes informations concernant la prolongation ou non de l’ASA….. pour mon grand de 16 ans ok il peut se gérer seul (et encore je dois être derrière pour qu’il travaille pour ne pas accentuer le phénomène de décrochage). Mon collégien, 14 ans, entrait jusqu’à présent dans le critère de garde avec mon 10 ans 1/2…. alors oui mon mari avons choisi de ne pas le remettre en mai mais nos deux autres enfants eux n’ont pas le choix!

    Voici ce que j’ai reçu hier de la part du directeur de maternelle (avec en plus un magnifique pdf incompréhensible 😓 mais que je n’arrive pas à mettre ici). Et aucunes informations sur les gardes d’enfants.

    « Mesdames les directrices, messieurs les directeurs,

    Voici le message évoqué lors des réunions de cet après-midi concernant les AESH et qui leur est destiné :

    Le message destiné aux AESH :

    Madame, Monsieur,

    Vous exercez les fonctions d’accompagnant d’élèves en situation de handicap et êtes affecté(e) sur l’accompagnement d’un ou plusieurs élèves.

    Le 4 mai prochain, je vous invite à prendre contact avec la direction de l’école ou de l’établissement scolaire dans lequel vous êtes affecté(e) afin d’envisager avec la direction et les enseignants le cadre de votre participation à la continuité pédagogique qui sera mise en œuvre durant la semaine du 4 au 7 mai 2020 et/ou les informer sur votre situation.

    A compter du 12 mai, les écoles primaires (maternelles et/ou élémentaires) accueilleront de nouveau des élèves en présentiel. Les équipes pédagogiques se réuniront le 11 mai pour organiser cet accueil. Si vous êtes affecté(e) dans le 1er degré, je vous invite à vous rapprocher du directeur ou de la directrice de l’école pour envisager votre participation à ces temps d’échanges et de conception de l’accueil des élèves.

    Si vous êtes affecté(e) dans le second degré, vous continuerez à participer à la continuité pédagogique qui se poursuivra.

    En cas d’affectation sur plusieurs établissements, je vous invite, si possible, à être en lien avec les différents établissements ou tout au moins avec l’établissement correspondant à votre quotité de service la plus importante.

    Des informations relatives à l’organisation des accompagnements et donc de vos services pour répondre aux besoins des élèves accueillis vous seront communiquées durant la semaine du 4 au 7 mai.

    Par ailleurs, nous vous invitons à consulter régulièrement vos boites académiques et vous rappelons l’adresse de messagerie du service de l’Ecole inclusive dédiée aux AESH : Axxxxxxxxx

    En espérant que ce courriel vous trouvera , vous et vos proches, en bonne santé et vous remerciant pour votre implication dans l’accompagnement des élèves,

    Nos sincères salutations,
    Les IEN ASH 38 »

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « mais qu’est ce que je dois faire ? »
      <Vous avez reçu un beau courrier de l'IEN ASH 38 qui semble croire pour acquis que les agents AESH du 38 feront la réouverture des écoles à compter du 11 mai, avec le sourire aux lèvres. Quant à la contamination par vius covid-38, cela semble pour ce service relever de la science fiction.

      Il va donc falloir les faire retomber de leur planète.
      En tant que parent, vous avez 3 enfants et vous n'avez pas le choix de les garder à domicile durant le mois de mai. Il importe peu ce qui a fondé ce choix de les garder à domicile. Cette décision vous apprtient en propre et votre employeur (IEN ASH 38) ne saurait pousser l'outrecuidance à la remettre en cause.

      Maintenant, ce qui fonde votre motif à ne pas pouvoir reprendre votre poste AESH le 11 mai ou le 18 mai, c’est votre propre obligation personnelle de garder vos 3 enfants à domicile en mai en l’absence de solutions de garde autre.
      Donc, vous avez simplement à signaler à votre employeur IA ASH38 cette obligation personnelle et solliciter une demande d'autorisation spéciale d'absence. L'IA ASH38 est tenue de s’incliner en vous délivrant une autorisation spéciale d’absence pour le mois de mai avec maintien de rémunération. Après au mois de juin, les conditions d’absence peuvent être revu notamment sur le plan de votre rémunération.
      Bonne chance

  217. Marie dit :

    Bonjour (Finistere 29)
    j aimerais savoir si on peut nous demander de désinfecter les tables chaises… dans la classe et même dans l ‘école ? ou si c’est au personnel communal de le faire
    cordialement
    Marie

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation,  » savoir si on peut nous demander de désinfecter les tables chaises… dans la classe et même dans l ‘école ? ou si c’est au personnel communal de le faire « 
      la désinfection des locaux d’une classe, d’une école est du domaine de responsablité du personnel communal. Il ne peut vous être exigé et ni imposé de vous substituer à du personnel communal.
      Cela fait même parti de l’exercice de votre droit de retrait immédiat si la désinfection des locaux d’une classe, d’une école n’est pas assurée par du prsonnel communal, conformément au protocole sanitaire
      Soyez intraitable à ce sujet. Il en est de votre survie.

  218. Christelle89 dit :

    Je suis AESH dans une école primaire du 89 et j’ai appris par la directrice de l’école que le maire avait décidé de fermer l’école pour une durée indéterminée.
    Est-ce que je vais percevoir mon salaire normalement?
    Merci pour votre réponse.

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Est-ce que je vais percevoir mon salaire normalement? »
      rassurez-vous. Oui.

  219. Julie dit :

    Bonjour
    Je suis AESH en Ille et Vilaine (académie de Rennes 35).
    Je reçois un courrier de la DESDEN concernant, entre autres, la reprise prévue le 11 mai
    Il y est indiqué :

    « Comme tous les personnels d’éducation, le 11 mai vous pourrez être :
    – En activité : présent dans votre établissement d’exercice pour participer à la pré rentrée qui y est organisée sous l’autorité du directeur ou du chef d’établissement.
    – En congé maladie dans le respect de l’arrêt de travail délivre par votre médecin (certificat médical à fournir)
    – A votre domicile si le retour en milieu professionnel était jugé impossible par votre médecin compte tenu d’une pathologie particulière ne nécessitant pas d’arrêt de travail mais jugé incompatible même dans le strict respect avec le protocole sanitaire (certificat médical à fournir)
    – A votre domicile en autorisation spéciale d’absence s’il vous fallait garder votre enfant malade (certificat médical à fournir) »

    Il n’est pas fait mention du cas où en tant que parent, on ne souhaite pas remettre son enfant à l’école et de l’autorisation spéciale d’absence…Le seul motif retenu sur ce courrier est « enfant malade ».
    Est ce un « oubli » de la desden 35? Peut on vraiment invoqué ce motif (souhait en tant que parent de ne pas remettre notre enfant à l’école avant septembre) pour bénéficier d’une ASA avec maintient de salaire jusqu’en juillet?

    J’avoue que je suis embêtée. Mon enfant n’est pas malade mis je ne souhaite pas le remettre à l’école mardi (il est en CM2). J’en ai d’ailleurs fait part à son établissement scolaire.

    Merci beaucoup!
    Une AESH perplexe

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Est ce un « oubli » de la desden 35? Peut on vraiment invoqué ce motif (souhait en tant que parent de ne pas remettre notre enfant à l’école avant septembre) pour bénéficier d’une ASA avec maintient de salaire jusqu’en juillet? »
      Ce n’est pas un oubli. Il existe une pression certaine des services académiques pour contraindre les agents AESH à revenir en poste lors de la réouverture des écoles le 11 mai et le 18 mai.
      Il ne faut pas confondre souhait et motif. Souhait c’est de l’ordre du désir tandis que motif c’est de l’ordre de l’intention.
      Dans votre cas présent, Vous êtes parent d’enfant et vous avez fait le choix de ne pas remettre vos enfants à l »école le 11 mai ou le 18 mai. Ce choix personnel de parent vous appartient en propre et votre employeur ne saurait le remettre en cause.
      Maintenant, ce qui fonde votre motif à ne pas pouvoir reprendre votre poste AESH le 11 mai ou le 18 mai, c’est votre propre obligation personnelle de garder vos enfants à domicile en mai en l’absence d’autres solutions de garde.
      Donc, vous avez simplement à signaler à votre employeur (sur l’honneur) cette obligation personnelle. La DSDEN 35 est tenu de s’incliner en vous délivrant une autorisation spéciale d’absence pour le mois de mai avec maintien de rémunération. Après au mois de juin, les conditions d’absence peuvent être revu notamment sur le plan de la rémunération.

  220. david 11 dit :

    David 11,
    Connaissez vous le pourcentage même approximatif des aesh ayant travaillé à distance avec leur élève pendant le confinement?
    Merci de votre réponse

    • briand0493 dit :

      Bonjour,
      En réponse à votre interrogation, « Connaissez vous le pourcentage même approximatif des aesh ayant travaillé à distance avec leur élève pendant le confinement? »
      Non. Comme il n’est pas connu non plus le pourcentage même approximatif des enseignants ayant travaillé à distance avec leur élève pendant le confinement.

  221. Pierre G dit :

    Bonjour,
    Etant une personne à « risques », je serait mis en arrêt de travail à partir de lundi.
    J’aimerai donc savoir, si vous avez des informations concernant les rémunérations ? (Si celle-ci sont réduite par exemple).
    Une collègue se pose el